Aller au contenu


Photo

A quoi sert il d'apprendre l'histoire et la géographie ?


  • Veuillez vous connecter pour répondre
162 réponses à ce sujet

#81 _khalil_

_khalil_

Posté 25 septembre 2015 - 09:22

L'Histoire se base sur des faits avérés, et la seule mention de l'Atlantide, c'est le Timée de Platon (quoi que j'ai un doute sur le Critias). Platon y décrit l'Atlantide, qui correspond (quelle coïncidence !!!) à sa vision de la cité idéale !!! On peut par contre expliquer que des civilisations peuvent disparaître (sans aller jusqu'à Mu) ;)

Sur les maladies contagieuses, la Grande Peste de 1348, si c'est pas pas une maladie contagieuse, faut me faire une explication qui tienne VRAIMENT la route. Seule la quarantaine ou l'isolement ont pu préserver des zones... On ne peut pas enseigner les délires complotistes, même si il m'arrive de faire des topos sur LE complot (souvent pour démontrer ses errements... )

pour quelles raisons la peste bubonique a disparu de nos contrées et quand ? :roi1:


Modifié par khalil, 25 septembre 2015 - 09:22 .


#82 FP44

FP44
  • Localisation:St genest lerpt (42)

Posté 25 septembre 2015 - 09:38

la peste bubonique a pas disparue seulement il y a moin de rat et de puce qu'avent et on ne se fait plus que rarement piqué



#83 _Darryl_

_Darryl_

Posté 25 septembre 2015 - 11:18

"Avant", les humains étaient bêtes et sales (parce qu'ils n'avaient pas de shampoing  :eek5:  ), ils avaient les dents pourries, tombaient tout le temps malades et mouraient d'épidémies. Les femmes mouraient en couche et la plupart des bébés ne passaient pas leur première année. Tout ça parce que, vous comprenez, les médicaments et les vaccins n'existaient pas. Ouf ! Merci Pasteur ! Et par dessus la marché, les hommes mouraient presque tous à la guerre et d'ailleurs les gens s'étripaient tous les uns les autres car la police n'existaient pas ni les caméras de surveillance. Et comme y avait pas de passeport avec empreinte digitale, quand y avait un attentat, on ne trouvait jamais les coupables.  :sommeil:

C'est à se demander comment cette humanité miséreuse a réussi à traverser les siècles et à envahir la terre entière.  :rolleyes:

 

Et comme par hasard, le même discours a été répété concernant les peuples africains et même que maintenant ils savent que leurs ancêtres étaient gaulois.  :roule:


  • djeck49 aime ceci

#84 Fennec65

Fennec65

Posté 25 septembre 2015 - 14:46

Ca recoupe un peu avec la conference d'Idriss Aberkane sur un autre topic.

Le facteur principal d'apprentissage est l'envie.

Notre système scolaire est basé sur le gavage pour que tous finissent avec un minimum de connaissances communes.

 

A quoi sert l'histoire Géo ? Comprendre le lien entre passé et présent au niveau culture et moeurs et rancoeurs?

Peut être découvrir les anciennes civilisations et s'en inspirer pour maintenant ( système democratif par tirage au sort ?systeme preceptoral egyptien ?)... Ou juste faire naitre des vocations et des passions chez les enfants tout simplement...

Après malheureusement le système actuel ne vise pas à créer l'envie....

Esperons que tout du moins il sème des graines d'envie chez certains qui se spécialiseront sur un ou plusieurs sujets, développent un système critique ou croisent des connaissances pour en inventer de nouvelles...



#85 djeck49

djeck49

    Expert en Revendication

  • Membres
  • 800 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Angers
  • Intérêts:Tout ou presque. La liberté d'expression en particulier

Posté 25 septembre 2015 - 15:36

La question devrait, selon moi, être posée en ces termes : 

 

"A quoi sert-il d'apprendre l'histoire et la géographie par le circuit officiel?"



#86 modl

modl
  • Localisation:poitou

Posté 25 septembre 2015 - 16:14

pour quelles raisons la peste bubonique a disparu de nos contrées et quand ? :roi1:

La dernière épidémie de peste recensée en France métropolitaine l'a été sur Paris en 1914 (vieux souvenirs de cours universitaires sur les pandémies).

La disparition en France est due au fait principal que les rats et leurs puces sont moins présents. En gros, on a éradiqué les foyers de contagion par des normes d'hygiène principalement, ainsi que des campagnes où le raticide coûtait pas cher.

Il me semble (toujours de mémoire) qu'il y a une centaine de cas mortel de peste en Inde tous les ans actuellement. Vous pouvez penser ce que vous voulez des vaccins, mais les soignants vaccinés n'ont jamais contractés la maladie. C'est une simple coïncidence, j'en suis sûr.

Toujours est-il qu'en Inde, on n'arrive pas à éradiquer les foyers de rats porteurs de la peste, et que du coup, il y a toujours la peste.

Pour Fennec65, je suis assez d'accord pour le gavage : on remplit des élèves sans prendre le temps d'expliquer les tenants et aboutissants, ce qui revient plus ou moins à nier le rôle de l'Histoire. Après, on peut, en tant que prof, prendre de temps en temps le temps. J'ai expliqué ainsi l'origine des réfugiés de Syrie en remontant très loin dans le temps...



#87 djeck49

djeck49

    Expert en Revendication

  • Membres
  • 800 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Angers
  • Intérêts:Tout ou presque. La liberté d'expression en particulier

Posté 25 septembre 2015 - 16:16

En plus, ce n'est pas en inde que les rats sont "rois"?



#88 _(re)passant_

_(re)passant_

Posté 25 septembre 2015 - 17:33

"J'ai expliqué ainsi l'origine des réfugiés de Syrie en remontant très loin dans le temps..."

 

Les romains qui sont allé jusque-là? L'Empire Ottoman?

 

 



#89 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 942 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 25 septembre 2015 - 17:40

A l'origine de ce topic, il y avait l'idée que beaucoup de choses enseignées  peuvent ne servir jamais.

Peut-on avoir envie d'apprendre dès l'âge scolaire des notions ou des techniques dont on ne peut percevoir l'intérêt?

Et par exemple, fortifier sa mémoire des faits et des chiffres, écrire rapidement et lisiblement, calculer de tête, réciter poèmes et tirades, dessiner avec justesse une fleur ou une carte géographique, la coupe de principe du cœur… etc… ?

L'envie peut se concentrer sur les activités les plus ludiques, les plus concrètes, et refuser l'abstraction, la logique, la mémorisation.



#90 modl

modl
  • Localisation:poitou

Posté 25 septembre 2015 - 21:23

"J'ai expliqué ainsi l'origine des réfugiés de Syrie en remontant très loin dans le temps..."

 

Les romains qui sont allé jusque-là? L'Empire Ottoman?

Je ne suis pas remonté jusque là : juste à l'empire Ottoman du début du XX° s. C'est déjà pas mal pour des gamins qui n'en ont jamais entendu parler, et ensuite, par sauts de puce sur la Syrie des Assad, le bouillon religieux du secteur, l'occupation américaine depuis 2003, le soutien (ou non) aux dictateurs ou à leurs opposants, les difficultés des Nations sans Etats comme les Kurdes, le tout avec de grands dessins sur les cartes du secteur pour faire comprendre, le fait que si il y avait une solution simple possible dans un secteur où le monde entier se fout sur la tronche depuis 2000 ans, ça devrait se savoir. Ca permet même d'éviter le populisme à 2 balles...

La prochaine fois, on va travailler sur les îles de la mer Egée (pourquoi même celles proches de la côte turque sont-elle grecques ?), Schengen, son application, sa non-application... ce qui va me permettre d'aborder la politique européenne, la diplomatie en général, les guerres, l'UE, les accords, le respect des accords, le non respect des accords, le tout sous forme de débat si on le peut.


  • michmuch80 aime ceci

#91 modl

modl
  • Localisation:poitou

Posté 25 septembre 2015 - 21:24

Et effectivement, la plupart des choses qu'on apprend en Histoire ne servent à rien, sauf si on envisage un instant de s'intéresser à autre chose qu'à sa petite personne...

Sinon, ça peut même permettre d'expliquer l'actualité !!!!


  • FLOYD, michmuch80 et pfrv-1/58 aiment ceci

#92 _khalil_

_khalil_

Posté 26 septembre 2015 - 08:14

la nature est le seul livre ouvert....ouvrez la cage aux éléves....ils découvrirons par eux-mêmes

 

 

 

L’harmonie énigmatique entre l’esprit et la nature exige donc des hypothèses pour être résolue. C’est en refusant la métaphysique et en nous appuyant sur les sciences elles-mêmes que nous offrons la perspective d’une solution.

 

 

 

 

ensuite est-ce que wiki et autres encyclopédies en ligne vont remplacer un professeur en chaire et en eaux ?


Modifié par khalil, 26 septembre 2015 - 08:27 .


#93 _(re)passant_

_(re)passant_

Posté 26 septembre 2015 - 08:20

Je ne suis pas remonté jusque là : juste à l'empire Ottoman du début du XX° s. C'est déjà pas mal pour des gamins qui n'en ont jamais entendu parler, et ensuite, par sauts de puce sur la Syrie des Assad, le bouillon religieux du secteur, l'occupation américaine depuis 2003, le soutien (ou non) aux dictateurs ou à leurs opposants, les difficultés des Nations sans Etats comme les Kurdes, le tout avec de grands dessins sur les cartes du secteur pour faire comprendre, le fait que si il y avait une solution simple possible dans un secteur où le monde entier se fout sur la tronche depuis 2000 ans, ça devrait se savoir. Ca permet même d'éviter le populisme à 2 balles...

La prochaine fois, on va travailler sur les îles de la mer Egée (pourquoi même celles proches de la côte turque sont-elle grecques ?), Schengen, son application, sa non-application... ce qui va me permettre d'aborder la politique européenne, la diplomatie en général, les guerres, l'UE, les accords, le respect des accords, le non respect des accords, le tout sous forme de débat si on le peut.

Expliquer pourquoi les iles sont grecques et qu'il n'y rien plus rien de grec sur la cote revient à expliquer le génocide des grecs et l'échange de population entre Grèce et Turquie à partir de 1923. C'est un sujet  glissant, c'est le moins qu'on puisse dire.



#94 modl

modl
  • Localisation:poitou

Posté 27 septembre 2015 - 14:59

Expliquer pourquoi les iles sont grecques et qu'il n'y rien plus rien de grec sur la cote revient à expliquer le génocide des grecs et l'échange de population entre Grèce et Turquie à partir de 1923. C'est un sujet  glissant, c'est le moins qu'on puisse dire.

J'utilise plutôt le règlement du premier conflit mondial (traité de Lausanne), la diplomatie anglaise et la disparition de l'empire ottoman...

Il n'y a pas de génocide grec, "juste" des massacres (ce qui est déjà inacceptable), qui sont d'ailleurs inacceptable des 2 côtés. 

Ce n'est pas un sujet glissant dans le sens où on explique ce qu'est un traité, d'où il vient et les tenants et aboutissants de la diplomatie. Et on ne juge pas : c'est pas le boulot de l'Histoire... On peut part contre discuter des aspects moraux ou indignes qu'on rencontre régulièrement : l'Enseignement Moral et pas mal pour ça...


  • FLOYD aime ceci

#95 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 334 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 11 octobre 2015 - 10:17

Le Front national chasse en plaine
09.10.2015 - 07:15
 
Il suffirait, peut-être, de planter des arbres pour réduire le vote Front national...

Bon, c'est un peu caricatural. Mais en extrapolant un peu, c'est la conclusion à laquelle on pourrait arriver, après avoir consulter le livre que vient de publier le démographe, Hervé Le Bras...

Cet ouvrage, qui vient de paraitre aux Editions Autrement, s'intitule "le Pari du FN". Et il dresse un inventaire géographique du vote Front National, en France. Un vote d'une "immobilité géographique frappante" explique Hervé Le Bras...

Premières constatations : le FN chasse en plaine...

Exemple avec la Vallée de la Garonne ou le couloir Rhodanien, la forte présence du vote frontiste épouse parfaitement le relief géographique. Dès qu'on grimpe au dessus des 250 mètres d'altitude, il s'effondre...

Ensuite, partant du constat que le FN est également très présent dans le Nord et dans l'Est de la France et qu'il rencontre une forte résistance dans les régions Ouest (en particulier en Bretagne Pays de la Loire), le démographe rentre un peu plus dans les détails...

Il nous rappelle d'abord le constat qu'avait dressé l'historien Marc Bloch sur les structures de voisinage très différentes entre ces régions, le Nord et l'Est d'un côté, l'Ouest de l'autre. En raison des pratiques agraires dûes au relief géographique...

Dans le Nord et dans l'Est, on a de grandes étendues, sans obstacles. L'agriculture s'y est développée sous la forme de champs ouverts (sans haie pour résumé).

L'habitat lui s'est regroupé en petites agglomérations. A l'époque, pour cultiver ces champs immenses, on faisait appel au voisinage. Et donc les gens passaient leur journée ensemble pour travailler. Et le soir, chacun se réfugiait chez soi. On ne voulait plus voir personne...

C'était très différent dans l'Ouest ou les agriculteurs cultivaient de petites parcelles. Le soir, une fois le labeur terminé, ils cherchaient à se sociabiliser...

Aujourd'hui, avec l'évolution de notre société, la disparition progressive de l'agriculture. Tout a changé...

Au Nord et à l'Est, dans les petites agglomérations, les commerces de proximité ont disparu. Les habitants sont obligés de prendre leur voiture pour aller travailler loin de chez eux. Mais quand ils rentrent le soir, comme par le passé, chacun reste chez soi. Et petit à petit, c'est toute la vie sociale qui s'est destructurée...

Ce qui n'est pas le cas, ou beaucoup moins, à l'Ouest où les pratiques de sociabilisation, une fois la nuit tombée, ont perduré. Et c'est ce qui expliquerait cette forte résistance au vote Front National...

Une perte de sociabilisation. C'est à cette même conclusion qu'arrive Hervé Le Bras quand il s'intéresse au vote frontiste dans les villes et autour des villes. Dans les centres-villes, le FN est quasi absent. Mais il progresse au fur et à mesure qu'on s'éloigne vers la périphérie...

D'ailleurs il constate, au passage, que ce n'est pas là où sont implantées les populations immigrées que le vote Front National est le plus fort. C'est au delà, plus loin vers la périphérie. Là où il n'y a pas, ou presque pas de personnes d'origine étrangère. Si on vote FN, ça n'est donc pas parce qu'on cotoie l'immigré mais c'est parce qu'on a peur de l'immigré qu'on ne cotoie pas...

La peur d'ailleurs est l'essence même du vote frontiste, nous dit Hervé le Bras. La peur notamment de la précarité. C'est là où elle est la plus forte que le vote Front National est le plus présent...

L'électeur frontiste, globalement, vit dans un environnement précaire et a peur de tomber encore plus bas...

Et il fait un pari, nous dit Hervé Le Bras. D'ou le titre du livre : "le Pari du FN". Il fait un pari comme on prendrait un ticket de loto...

Avec ce vote, peut-être, peut-etre que son avenir a une chance de s'améliorer.

il n'y croit pas beaucoup, mais de toute façon, s'il ne vote pas, il est sûr que ça ne changera pas. Son avenir apparait comme une morne plaine. Là précisément où chasse le FN...

http://www.francecul...aine-2015-10-09



#96 pfrv-1/58

pfrv-1/58

Posté 16 octobre 2015 - 17:25

Et effectivement, la plupart des choses qu'on apprend en Histoire ne servent à rien, sauf si on envisage un instant de s'intéresser à autre chose qu'à sa petite personne...

Sinon, ça peut même permettre d'expliquer l'actualité !!!!

Je ne suis pas un fan d'Hitler mais si ce crétin avait lu un ou deux livres sur les déboires de Napoléon en Russie en hiver, peut-être que nous parlerions l'allemand aujourd'hui...

 

Comme quoi il est peut-être mieux de ne rien savoir de l'histoire.



#97 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 942 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 16 octobre 2015 - 17:58

Je n'avais jamais fait le rapprochement entre la biographie de ces deux "sous-officiers" caporaux de grands talents dont les égo surdimensionnés et l'aptitude à s'entourer d'une élite, les ont conduits aux pires crimes.

Sortir du peuple avec une faible culture n'empêche pas de devenir un tyran.

Dans le doute continuons d'apprendre et d'enseigner l'histoire et la géographie.  ;)



#98 modl

modl
  • Localisation:poitou

Posté 17 octobre 2015 - 18:20

Je ne suis pas un fan d'Hitler mais si ce crétin avait lu un ou deux livres sur les déboires de Napoléon en Russie en hiver, peut-être que nous parlerions l'allemand aujourd'hui...

 

Comme quoi il est peut-être mieux de ne rien savoir de l'histoire.

Hitler admirant Napoléon, je suis (presque)  sûr qu'il en a pas mal lu à son sujet... ;)

On n'a pas atteint le point Goodwind là ? 



#99 Panthera Pardhus

Panthera Pardhus
  • Genre: Femme
  • Localisation:entre un jardin et une rivière

Posté 17 octobre 2015 - 19:20

Normalement non.

J'ai encore traité personne de sale nazi konvoibien qu'il a pas connu la guerre, passke sinon, il pourrait jamais avoir le culot d'écrire ce qu'il vient d'écrire.



#100 djo59

djo59
  • Localisation:dunkerque

Posté 17 octobre 2015 - 22:05

Je n'avais jamais fait le rapprochement entre la biographie de ces deux "sous-officiers" caporaux

Autant pour l'Autrichien je suis d'accord, par contre pour le Franco/Corse ......, sorti de l'école militaire comme sous lieutenant et donc offcier.