Aller au contenu


Photo

Lettre envoyée a la Ministre de l'education nationale !


  • Veuillez vous connecter pour répondre
54 réponses à ce sujet

#41 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 994 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 07 novembre 2015 - 15:44

Impliquer vous dans une association, un conseil de quartier, un conseil d'école, un conseil municipal… vous verrez que vous y croiserez des gens bien, ayant réfléchi, ayant un projet à partager.

Cette participation peut assez facilement vous donner accès à des commissions, à des réunions, à des contacts utiles et formateurs.

Assez en tout cas pour vraiment savoir comment fonctionne la gouvernance par les élus et l'administration par les fonctionnaires.

 

Je confirme qu'il y a des gens de progrès et de conscience des deux cotés.

Pas tous, ni tout le temps, mais si vous n'êtes pas là en tant que citoyens lucides pour aider ceux qui ont besoin de la légitimité donnée par le  Peuple des Citoyens, alors la démocratie ne peut aller.



#42 djeck49

djeck49

    Expert en Revendication

  • Membres
  • 800 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Angers
  • Intérêts:Tout ou presque. La liberté d'expression en particulier

Posté 07 novembre 2015 - 16:48

Si je traduis ce que je pense avoir compris, cela revient à intégrer une association, un conseil de quartier, un conseil d'école, un conseil municipal, pour comprendre comment ça fonctionne. Ceci ouvre donc la porte à des contacts de conscience. Encore une fois, je n'en doute pas une seconde. Mais cette solution est à mettre en oeuvre au saint d'une oligarchie car pour l'instant c'est ce dans quoi nous sommes.

 

Et cette Oligarchie nous permettrait de nous constituer une Démocratie si j'ai bien compris? Sans animosité bien sur ;) , c'est être aveugle de ne pas voir qu'à chaque mouvement d'émancipation rendu au seuil de déborder, une répression se met en place, une censure également et enfin, une immense campagne de ré-information :

 

- Un humoriste (son statut n'a pas d'importance) qu'on a jeté devant le conseil constitutionnel pour le faire taire (on est tout en haut là). On a également annulé ses spectacles pour causes de trouble à l'ordre public (il n'ont jamais réussit à démontrer quoi que ce soit puisqu'il ne se passait rien, mais cela n'a pas empêché de prendre des décisions sans qu'elles soient fondées). Une personne qui rassemble des millions de personnes, le plus gros vendeur de billet de France (oui, oui), un audimat plus important que la TV à 20h sur youtube...  Mais on l'a laissé tranquille tant qu'il n'était pas trop important... Il est en train de créer une assurance avec une "éthique" et des "prix moins chers", c'est un vrai parcours du combattant.

 

- Les voitures du collectifs "Hollande dégage", qui n'ont qu'à simplement rouler avec leur véhicule pour subir des contrôles de police à rallonge, des abus et des perquisitions.
- Des policiers qui refusent qu'on les filme alors que légalement ils n'ont rien à dire (en démocratie, le droit est de même intensité pour tous).

Dans ce cadre, à quoi va nous servir de  savoir comment fonctionne la gouvernance par les élus et l'administration par les fonctionnaires? Cette gouvernance n'est pas un schéma démocratique, désolé.

 

Et la question n'est pas de savoir si des gens sont intéressés ou non par appuyer, encourager et suivre les initiatives du peuple. Il y en a c'est certain, mais ils ne peuvent agir. Même quand le peuple est à leurs côtés. Et combien de temps cela prendrait-il?

 

Des exemples : 

- La réforme constitutionnelle européenne de 2005 n'a pas été abrogée malgré la réponse négative des Français au référendum.

- Les sondages de toute part qui ne font qu'exprimer l'opinion négative du peuple à l'égard des institutions qui ne font que continuer à détruire et appauvrir.

L'article 49.3, qui dit d'« engagement de responsabilité », permet au gouvernement de faire passer le texte qu'il présente, sans vote, sous couvert du rejet de la motion de censure que l'opposition se doit de déposer pour la forme, avec peu d'espoir de réussite.

 

C'est simplissime : En démocratie, le peuple se concerte, vote et adopte (ou non). Ce n'est pas du tout le fonctionnement de nos institutions actuelles.

 

Si nos institutions étaient disposées à nous écouter, pourquoi faudrait-il faire des pieds et des mains en s'intégrant dans Elles pour qu'elle nous écoute?

 

Je comprends ce que tu veux exprimer, mais ce système est auto-verrouillé / auto-alimenté et est fait pour donner l'illusion de choix et de changements. Bon sang, ne le vois tu pas :) ?

 

Je pense que cette voie est trop consensuelle à l'heure où nous ne voulons plus patienter.


Modifié par djeck49, 07 novembre 2015 - 17:03 .


#43 djeck49

djeck49

    Expert en Revendication

  • Membres
  • 800 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Angers
  • Intérêts:Tout ou presque. La liberté d'expression en particulier

Posté 07 novembre 2015 - 17:02

 

Un certain nombre d'entre eux (les elus) -les heros,les patriotes,les martyrs,les reformateurs
au sens noble du terme et les hommes- servent aussi l'Etat avec leur conscience et donc
nécessairement lui résistent la plupart du temps, ce qui leur vaut d'être communément
traités en ennemi par cleui-ci.

Tu m'ôtes les "maux" de la bouche...



#44 _khalil_

_khalil_

Posté 07 novembre 2015 - 17:06

j'ai comme la vague impression que Pedro74 ne reviendra pas ?



#45 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 994 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 07 novembre 2015 - 20:49

Ce que j'ai envie de faire passer comme message, c'est qu'il y a moyen de faire des choses au pas de sa porte, pour les gens qui habitent le même quartier, la même ville, la même campagne.

Quand on fait le compte des personnes qui sont impliquées, à un titre ou à un autre, dans la gestion au quotidien des choses du domaine public, on voit que le terme d'oligarchie, n'est pas le meilleur.

 

Puisque le titre de ce topic fait référence à l'E.N., et que le système a prévu des conseils d'écoles et de parents d'élèves, ne pas s'en servir, ne pas y faire entendre sa voix, ne pas y faire connaitre ses convictions, c'est passer à coté d'une grande opportunité.

Je veux bien que l'on émette les critiques les plus virulentes sur le haut de la pyramide électorale, mais à minima faisons ce que nous pouvons faire, là où nous sommes.



#46 djeck49

djeck49

    Expert en Revendication

  • Membres
  • 800 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Angers
  • Intérêts:Tout ou presque. La liberté d'expression en particulier

Posté 07 novembre 2015 - 23:06

Le message est passé pour ceux qui ne se contentent que de parler, je suis largement d'accord. 



#47 djeck49

djeck49

    Expert en Revendication

  • Membres
  • 800 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Angers
  • Intérêts:Tout ou presque. La liberté d'expression en particulier

Posté 07 novembre 2015 - 23:11

j'ai comme la vague impression que Pedro74 ne reviendra pas ?

 

Peut-être a-t-il eu l'agacement de voir le sujet diverger, mais c'était le risque vu le sujet initial. Si c'est le cas, pardon car j'ai été partie prenante de ce changement de sujet :-) 

 

Bonne soirée à Tous



#48 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 773 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 08 novembre 2015 - 10:29

Ce que j'ai envie de faire passer comme message, c'est qu'il y a moyen de faire des choses au pas de sa porte, pour les gens qui habitent le même quartier, la même ville, la même campagne.

Quand on fait le compte des personnes qui sont impliquées, à un titre ou à un autre, dans la gestion au quotidien des choses du domaine public, on voit que le terme d'oligarchie, n'est pas le meilleur.

 

Puisque le titre de ce topic fait référence à l'E.N., et que le système a prévu des conseils d'écoles et de parents d'élèves, ne pas s'en servir, ne pas y faire entendre sa voix, ne pas y faire connaitre ses convictions, c'est passer à coté d'une grande opportunité.

Je veux bien que l'on émette les critiques les plus virulentes sur le haut de la pyramide électorale, mais à minima faisons ce que nous pouvons faire, là où nous sommes.

 

C est qqchose que tu exprimes souvent et c est bien evidement vrai. Je crois même que le tissu social en France tient sa coherence, sa stabilité grace au milieu associatif, aux ONG,

aux demarches autonomes, au volontariat.Tu enleves tout ça et tout s effondre, l'Etat ne pourra jamais remplacer ça.

Ensuite on peut aussi etre dans une association sans etre membre du bureau comme tu l es apparement.

Et enfin on peut faire etre actif ds une assoc et continuer de vivre comme un benet le reste du temps, et au contraire vivre au quotidien son engagement (+ ou - radicalement) sans

être dans quelque assoc. que ce soit.


  • djeck49 aime ceci

#49 Kaddha

Kaddha
  • Genre: Homme
  • Localisation:Midi-Pyrénées

Posté 08 novembre 2015 - 11:43

 

" En toute honnêteté (franchement, vraiment), je ne vois pas comment ça va pouvoir se passer sans violences toutes ces restrictions imposées au peuple. "

 

 

J'ai lu tous les post et je suis d'accord avec toi dans l'ensemble, mais je pense qu'utiliser la violence serait le meilleur moyen de décrédibiliser notre cause. Comment prétendre vouloir fonder une société davantage égalitaire, démocratique, et respectant plus nos libertés, si nous l'imposons par la force.

Ce serait une révolution comme toutes celles qui ont eu lieu au cours de l'histoire, cad violente, et qui ne tirerait sa légitimité que par la supériorité physique de ses partisans (du moins pour ses détracteurs).

 

Le jour où les gens seront prêt et comprendront la nécessité d'un tel changement, il n'y aura pas besoin d'un tour de force pour que nos idées soient écoutées, puisque la population sera en accord. Il y aura certes sans doute toujours des opposants, mais si nous sommes une majorité écrasante, pourquoi vouloir les supprimer?

 

Une chose comme ça ne risque pas d'arriver d'un seul coup certes, mais il faut être patient, quitte à sortir du système pendant le temps que celui-ci est injuste (dans son sens le plus noble), en devenant apatride, autonome dans sa production, etc.

 

Pour ma part je pense que le réel changement qui doit se produire doit partir de l'individu. Il faut justement comprendre que nos actes sont constamment dirigés par la peur et la violence.

La peur peut se voir dans notre simple découpage géographique : nous avons bien sûr grandit dans une culture différente que dans les autres "pays", mais notre volonté de séparer le monde en "pays" et frontières, notre nationalisme (alors que ce ne sont que des découpages que nous avons purement inventés) nous informe de notre peur primaire d'autrui. Quant à la violence, que cette dernière soit aussi explicite qu'une bagarre, ou implicite comme lorsque nous dénigrons quelqu'un verbalement, elle partage notre vie quotidienne et nous ne savons nous en défaire (contrairement à ceux disant "l'homme sera toujours agressif, c'est dans sa nature, etc", c'est pourtant possible). Elle découle aussi de la peur.

 

Désolé si certains trouveront que je m'éloigne du sujet de base, mais pour moi le changement qui "doit" arriver ne peut que découler d'une révolution dans notre esprit et notre façon de voir les choses.


  • djeck49 aime ceci

#50 djeck49

djeck49

    Expert en Revendication

  • Membres
  • 800 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Angers
  • Intérêts:Tout ou presque. La liberté d'expression en particulier

Posté 08 novembre 2015 - 12:14

Kaddha, je suis tout à fait d'accord. Je ne le souhaite pas, mais c'est selon moi l'issue la plus probable, malgré que je préférerai que ça se passe par la tête que par les poings. 



#51 Kaddha

Kaddha
  • Genre: Homme
  • Localisation:Midi-Pyrénées

Posté 08 novembre 2015 - 20:39

Le problème c'est que n'importe qui peut prétendre devoir avoir recours à la violence sous prétexte que sa vision du monde est la bonne, qu'elle mènera à plus de paix, etc (cf Lénine, 1789...)


  • djeck49 et FLOYD aiment ceci

#52 _khalil_

_khalil_

Posté 08 novembre 2015 - 21:09

Et Moi qui croyais que les coups d'Etat, révolutions et autres prises de pouvoir ont toujours été le fait de minorités organisées...

#53 Kaddha

Kaddha
  • Genre: Homme
  • Localisation:Midi-Pyrénées

Posté 09 novembre 2015 - 12:04

Je n'arrive pas à savoir si ta publication est ironique ou non.



#54 _khalil_

_khalil_

Posté 09 novembre 2015 - 13:11

ce sont toujours les minorités qui font avancer le schmilblick... s'il faut attendre que le plus grand nombre se bouge, ou change de concept, de mode de vie ... toute évolution est violente et se fait dans la douleur, nous sommes les champions du statu-quo... ne rien faire, ne rien changer, etc...
c'est pour cela que je dis " minorités organisées " avec des meneurs ayant une forte aura ..

#55 Kaddha

Kaddha
  • Genre: Homme
  • Localisation:Midi-Pyrénées

Posté 09 novembre 2015 - 14:31

La base d'une révolution part en effet la plupart du temps d'une minorité, qui peut inculquer des idées nouvelles et sensibiliser le plus grand nombre par la suite. Mais au final, c'est bien souvent sous la bannière d'une majorité qu'elle se réalise (révoltes d'esclaves, du peuple, etc). Il en est autrement des coups d'états.

 

Je pense qu'un grand changement est bien sûr nécessaire, mais si cela est l'apanage d'un petit nombre d'individus, deux solutions principales se présentent : 

- avoir recours à la force pour imposer ses idées et le changement voulut

- sensibiliser petit à petit la population, sans violence, pour leur montrer la réalité du monde dans lequel nous sommes et leur faire germer l'idée qu'il peut en être autrement

 

En tout cas je pense que si les gens ne veulent pas d'eux-même changer les choses, si une prise de conscience individuelle et collective n'a pas lieu, il est inutile de vouloir les forcer à rejoindre notre cause. Contentant nous de leur montrer une voie possible, tout en cessant d'encourager un système avec qui nous ne partageons pas les mêmes valeurs.