Aller au contenu


Photo

Pont de Buis , manif contre les armes


  • Veuillez vous connecter pour répondre
54 réponses à ce sujet

#1 Anonimo

Anonimo

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1615 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ztigania-celtika
  • Intérêts:Les plus divers, mais avant tout l'humain et l'environnement

Posté 28 octobre 2015 - 08:54

La presse toujours bien ranger du bon coter! tout ce qu'elle sait dire c'est de parler des qlq opposants qui se sont frotter au CRS, 

mais jamais " cette PRESSE CORROMPU " NE SAURAS JAMAIS METTRE EN AVANT LES BONNES CAUSES DE CETTE MANIF!!!!

 

 

 

 

 

http://www.letelegra...5-10825834.php#


  • inetryconydot et Gregorymund aiment ceci

#2 _Darryl_

_Darryl_

Posté 28 octobre 2015 - 08:58

Pourquoi une manif contre les armes ? Si on trouve normal que la police et l'armée possède des armes et peuvent en faire usage, pourquoi la population ne pourrait pas en posséder ?

 

De toutes façons, tu ne crois quand même pas que les entreprises qui fabriquent les armes  vont se laisser tomber en faillite pour quelques manifestants ?



#3 _(re)passant_

_(re)passant_

Posté 28 octobre 2015 - 09:31

Les manifestants veulent rentrer en force dans une usine particulièrement dangereuse (une raffinerie de pétrole ce serait pareil) et s'étonnent d'être vigoureusement accueillis?    :roi2:



#4 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15380 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 28 octobre 2015 - 19:19

La presse toujours …

Sans doute;

- encore quelques infiltrés ont voulu semer le bordel en lançant des cocktail Molotov…

- les vrais manifestants étaient-ils des partisans de la non-violence façon Gandhi…

- les organisateurs de cette manifestation auront le tac de financer les travaux de nettoyage et de réparation!

- ont-ils seulement présentés des excuses aux citoyens perturbés par ces journées de violence?



#5 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7524 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 29 octobre 2015 - 12:13

Et aucune suggestion pour empêcher de nuire les policiers et gendarmes qui mutilent et qui tuent ?


  • Anonimo aime ceci

#6 _khalil_

_khalil_

Posté 29 octobre 2015 - 12:56

Sans doute;
- encore quelques infiltrés ont voulu semer le bordel en lançant des cocktail Molotov…
- les vrais manifestants étaient-ils des partisans de la non-violence façon Gandhi…
- les organisateurs de cette manifestation auront le tac de financer les travaux de nettoyage et de réparation!
- ont-ils seulement présentés des excuses aux citoyens perturbés par ces journées de violence?


quels goujats ces manifestants, mon bon monsieur, de plus ils manquent de talc .

#7 Panthera Pardhus

Panthera Pardhus
  • Genre: Femme
  • Localisation:entre un jardin et une rivière
  • Intérêts:manger des graines,faire tourner la roue de ma cage

Posté 29 octobre 2015 - 13:39

Du tac au talc....(relisez-vous Messieurs :))



#8 _(re)passant_

_(re)passant_

Posté 29 octobre 2015 - 14:12

quels goujats ces manifestants, mon bon monsieur, de plus ils manquent de talc .

 

Un peu de talc ?

 

http://www.ariege.com/geologie/talc/



#9 _khalil_

_khalil_

Posté 29 octobre 2015 - 18:14

"Le tact dans l'audace c'est de savoir jusqu'où on peut aller trop loin.... dans le financement des travaux de nettoyage et de réparation "...   J.Cocteau+floyd



#10 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15380 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 29 octobre 2015 - 19:17

Je ne vois pas bien le lien fait entre une industrie maitrisant les explosifs et la violence d'état mise en œuvre par les pouvoirs publics.

Faire un baroud (qui ne pouvait pas être un baroud d'honneur)r, s'en prendre à une usine plutôt qu'à une caserne de gendarmerie (et encore, la caserne est aussi le logement des familles…)

 

Foutre le boxon et ne pas pouvoir assumer les conséquences d'actes à la fois imprudents et irresponsables,  il va falloir m'expliquer si le monde nouveau annoncé sera non-violent et solidaire ou pas! 

:???:



#11 _khalil_

_khalil_

Posté 29 octobre 2015 - 19:38

le désespoir alimente toujours la violence

#12 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15380 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 29 octobre 2015 - 20:43

le désespoir alimente toujours la violence

Oui ça je sais, mais tous les manifestants ne peuvent être désespérés au point de devenir idiots!

Il y a dans de tels regroupements des leaders ayant une certaine culture de la lutte, et eux portent une grande part de la responsabilité collective.

Rien de tel que d'avoir un "martyr de la cause" pour attiser d'autres violences, en affirmant dès lors la légitimité du combat mené.



#13 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7524 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 29 octobre 2015 - 21:29

Extrait de l'appel à manifester :

 

(...) Déplacer le conflit ne signifie pas qu’il faut renoncer aux pratiques de luttes qui ont fait notre force, il faut en revanche les sortir de l’isolement que l’autorité leur impose. Contourner un dispositif plutôt que le prendre de front, utiliser le droit pour mettre en lumière les irrégularités d’une opération de maintien de l’ordre et la ralentir en conséquence, déjouer à l’unisson les figures médiatiques fabriquée de toutes pièces, bref ramener à soi chaque possibilité comme des options stratégiques plutôt que comme des vérités immuables. L’industrie de l’armement en France a cette double particularité d’être à la pointe des exigences internationales en matière de maintien de l’ordre tout en bénéficiant d’une relative opacité sur la destination de sa production. Pourtant, si en Grèce ceux qui subissent quotidiennement la police sont bien en peine de pouvoir s’attaquer aux producteurs d’armement c’est parce que les armes qui servent à les mutiler viennent de chez nous. Aussi la mort d’un adolescent lors de l’anniversaire de l’occupation du parc Gezi en Turquie il y a un an provient de l’explosion d’une grenade française. Partout et jusque dans les insurrections arabes l’industrie de l’armement français produit le même désastre. Mettre en lumière l’existence de ce type d’industrie n’est rien d’autre que commencer à la sortir de la niche dans laquelle elle est logé et trouver les moyens pour la bloquer.

Pratiques de lutte

S’intéresser au fonctionnement de la police, comme de la justice, y trouver des failles, et les partager, savoir ce qu’ils mangent, comment ils se déplacent, qui les arme et comment ils s’arment, c’est autant de questions que nous souhaitons nous poser pour chercher des manières d’agir. Connaître ces failles pour pouvoir aussi, à un moment opportun, être capable d’amoindrir la capacité de nuisance de ce type d’industrie.

L’idée de se retrouver à Pont de Buis remonte à décembre dernier où suite aux manifestations répondant à la mort de Rémy Fraisse, nous étions plus de 200 à nous être retrouvés devant les portes de Nobelsport sans trop savoir ce qu’il y avait à l’intérieur. Cette expérience nous a appris une chose. Il a suffi d’être ce nombre à tourner autour des grilles d’enceinte de l’usine pour bloquer sa production. Là réside toute la limite d’un site de production d’explosifs soumis à une réglementation drastique. Une simple présence hostile suffit à interrompre la production. Aujourd’hui nous souhaitons aller plus loin dans l’expérimentation des pratiques de blocage de ce type d’industrie. Comment fonctionnent les unités de production, quelles routes empruntent les transporteurs, pour se rendre sur quels sites de stockage, en somme, mettre à jour la petite économie secrète que constitue l’armement de la police et trouver les moyens de la perturber.

Et Nobel Sport dans tout ça

Nobel Sport, c’est une des grandes boîtes de production d’armement de maintien de l’ordre qui existent en France, elle gère la poudrerie de Pont de Buis depuis 1996 et y fabrique pêle-mêle, grenades, cartouches etc. Elle arme non seulement la police mais aussi l’armée et vend ses produits à divers pays étrangers. Quatre établissements sont répartis sur tout le territoire, dont le siège à Paris. La société est dirigée par un ensemble de sept actionnaires évoluant entre l’industrie de l’armement et la finance. C’est une boîte parmi d’autres, nous verrions autant de sens à cibler Alsetex dans la Sarthe ou Verney Carron à Saint Etienne, comme d’ailleurs toutes les sociétés qui équipent les forces de l’ordre, de l’uniforme jusqu’à la peinture des camions. Le site de production représente environ la moitié de la superficie du village, soit plusieurs kilomètres de grillages d’enceintes. Il s’inscrit dans un territoire longtemps dévolue à l’industrie du maintien de l’ordre. École de gendarmerie de Chateaulin, base de sous-marins nucléaires de l’île longue, la présence des autorités ne manque pas dans cette région. Ce que l’on connaît de cette usine, à part son implication historique dans les menées guerrières de Louis 14, c’est la triste réalité d’une industrie hautement explosive, emportant régulièrement avec elle la vie de quelques ouvriers ou les fenêtres des maisons. Les deux moments qu’on retiendra entre 1975 et aujourd’hui laisse quelques sueur froides à qui veut bien imaginer ce que peux signifier vivre à coté d’une usine à poudre.

 Collectif Pont-de-Buis 2015

http://desarmonslapolice.noblogs.org/


  • Shivaya et Anonimo aiment ceci

#14 Anonimo

Anonimo

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1615 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ztigania-celtika
  • Intérêts:Les plus divers, mais avant tout l'humain et l'environnement

Posté 31 octobre 2015 - 10:17

Le jour ou le "moutons " se réveillerons et que ça péteras , c'est hélas par la' que ça passera' !!!  

 

le désespoir alimente toujours la violence


Modifié par Anonimo, 31 octobre 2015 - 10:18 .


#15 _(re)passant_

_(re)passant_

Posté 31 octobre 2015 - 10:47

 

...

le désespoir alimente toujours la violence

 

 

Mais le desespoir de quoi ? Nous sommes dans les 20 % les plus riches, on consomme trop de biens, on bouffe trop, presque tout le monde à une voiture (même vieille), la majorité part en vacances, les SDf ont le RSA, on est soigné gratuitement ou presque (et la je sais de quoi je parle). Les gens réellement miséreux il y en a mais peu, trop peu pour faire beaucoup de bruit et même le pauvres mangent trop riche!

 

 

Vosu êtes désepérés de ne pas consommer plus ?   De devoir bosser ?   



#16 _khalil_

_khalil_

Posté 31 octobre 2015 - 11:01

Du tac au talc....(relisez-vous Messieurs :))


pour moi, c'est un zeste d'humour...

#17 Panthera Pardhus

Panthera Pardhus
  • Genre: Femme
  • Localisation:entre un jardin et une rivière
  • Intérêts:manger des graines,faire tourner la roue de ma cage

Posté 31 octobre 2015 - 12:09

pour moi, c'est un zeste d'humour...

 

Ben oui mais...faut l'équivalent de 50 citrons actuels pour retrouver le goût d'un seul citron d'il y a 30 ans...



#18 _khalil_

_khalil_

Posté 31 octobre 2015 - 13:08

je me relis...je voulais dire un "geste d'humour"...rien à voir avec les citrons ( tiens j'ai déjà lu çà quelque part)...
"et même le pauvres mangent trop riche!" marcel Repassant ( philosophe-cabaretier 1964-2014)

#19 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15380 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 31 octobre 2015 - 18:56

 

 

Les manifestants ont lancé des cocktails Molotov, des boulons et des cailloux. …  « Il y en avait avec des meuleuses et des scies. Ils voulaient rentrer dans l'usine », confirme une riveraine 
© Le Télégramme

Vous trouvez donc normal et légitime d'utiliser une violence physique pour dénoncer la violence d'Etat, au travers d'une usine?

Vous trouvez bon de suivre les mots d'ordre de leaders qui visent à abattre l'Etat sans proposer aucune alternative crédible?



#20 _Darryl_

_Darryl_

Posté 01 novembre 2015 - 08:12

 

Mais le desespoir de quoi ? Nous sommes dans les 20 % les plus riches, on consomme trop de biens, on bouffe trop, presque tout le monde à une voiture (même vieille), la majorité part en vacances, les SDf ont le RSA, on est soigné gratuitement ou presque (et la je sais de quoi je parle). Les gens réellement miséreux il y en a mais peu, trop peu pour faire beaucoup de bruit et même le pauvres mangent trop riche!

 

 

Vosu êtes désepérés de ne pas consommer plus ?   De devoir bosser ?   

Très bonne question, même si tu schématises beaucoup. Pourquoi ce désespoir ?