Aller au contenu


Photo

Nos démarches "alternative" de plus en plus stigmatisé et utop


  • Veuillez vous connecter pour répondre
4 réponses à ce sujet

#1 Niko57

Niko57
  • Genre: Femme
  • Localisation:Dans les vosges chez soi !
  • Intérêts:Chevaux, permaculture, jardin expérimentaux, autonomie...

Posté 31 janvier 2016 - 13:20

Bonjour à tous,

 

Voici un sujet de réflexion et de partager d'expérience, il s'agit là pour le moment de ma constatation personnelle.

 

Je vais m'expliquer:

 

Je n'aime pas utiliser le mot alternatif car il veut tous dire mais ne rien dire, ce que j'entends principalement par là c'est que des que nous souhaitons découdre du "classique" de la "norme" du "générale", "sortir du lot", "faire autrement", et bien les difficultés deviennent de plus en plus importante jusqu'à ce qu'aujourd'hui je me pose la question du est-ce une utopie ? 

 

Je n'ai aussi peut être pas de chance dans mes rencontres, parcours et autres, ou peut être que je n'ai pas eu les bonnes démarches et fait les bons choix, mais je constate que notre souhaite global d'une vie différente sans pour autant se retrouver sous une tente ou dans une caravane et presque devenu une utopie, quelques soit la manière de tourner la question !

 

Il faut comprendre qu'à la source nous n'avons rien, pas d'argent, de rente, de parents qui nous en donne, de bien hérités même pas un garage bref, rien. Comme on peut dire nous avons fais les choses de zéro. 

 

Il a fallut donc commencer par vivre dans le système, argent, ville ou campagne travail, études etc... nous avons fais un parcours classique, études, puis travail en CDD, intérim et contrat précaire, puisque les CDI n'existent pas, nous permettant de "vivre" dans le système de manière normal, en sortant du lot par notre manière de consommer, penser, et essayer de choisir. 

 

Est arrivé le moment ou nous avons posé le projet de s'installer chez nous, pour cultiver notre terre et poser notre chevaux et animaux de ferme dans un endroit, mais là il y a eu mille idées et solutions, nous avons déménagé essayé cherché, mais faute d'argent toujours, même d'un petit capital il nous à été impossible d'acheter le petit terrain pour poser la yourte ou autre minimum syndical... car la précarité de notre vie et l’impossibilité d'épargne puisque dépendant du système nous à toujours mené de plus en plus loin du projet initiale. 

 

Et ensuite venu la chasse au CDI coûte que coûte, pour rentrer dans le moule un "certain" temps afin d'obtenir le sacré saint graal de crédit qui nous aiderais à commencer dans quelques choses.

 

Mais là encore ce fut un échec, car il n'en faut pas un, mais 2, et qu'il ne faut pas juste un SMIC même pour des petites sommes, mais bien plus, manque de chances? mauvais contact ? Bref finalement retour à la case départ...

 

Aujourd'hui nous constatons avec grande déception que nos multiples tentatives de sortir du système sont globalement un échec, faute d'un capital terre minimum et pourtant mon conjoint et charpentier depuis pas mal d'année et ce à  la base pour auto construire notre cabane, mais rien n'y fais on arrive pas à prendre l'envol, car le système nous rattrape toujours et encore!

 

Au delà de l'utopie nous souffrons beaucoup de ce souhait de vivre autrement, des uns et des autres, mais très souvent trop souvent du  système lui même, et finalement, vouloir manger autrement, vivre autrement, nous à coûté "plus cher" que d'être dans le système en lui même, comme une sortes de cercle vicieux qui vous laisse l'impression d'y arriver pour au final vous tirer d'un coup sec en arrière vers la réalité !

 

Et le doute s'installe et on tombe dans l'attraction facile à nouveau du système car on commence à croire qu'on risque d'être trop malheureux que de se battre contre vent et marée toute notre vie.

 

8 années d'expériences, de tentatives, de déménagement, de vie en communauté toujours désastreuse, nous amène à penser si aujourd'hui il est possible de vouloir vivre autrement, sans passer par la case pur et dur dans le moule avant de pouvoir en sortir??

 

Est-ce t'en une utopie que de vouloir juste avoir un toit au dessus de sa tête, un bout de jardin, et des pâtures pour les bêtes ? Pouvoir récupérer son eau, faire son aliment et son électricité ? 

 

Simplement un besoin de base et fondamentale de l'homme ? 


Modifié par Niko57, 31 janvier 2016 - 13:23 .

  • Harmonyx aime ceci

#2 Niko57

Niko57
  • Genre: Femme
  • Localisation:Dans les vosges chez soi !
  • Intérêts:Chevaux, permaculture, jardin expérimentaux, autonomie...

Posté 31 janvier 2016 - 13:30

J'ajoute à ma triste constations la GRANDE monétisation de "l'alternatif", du "bio", du autrement... par tous le monde... 

 

Les stages autres fois étaient encore échangeable, les légumes bio du maraîcher était accessible, les œuf, la viande elle aussi, aujourd'hui, le bio, l'autrement vaut de l'or et se vends plus cher, par principe par spéculation, et ce malheureusement du plus petit au plus gros producteurs. Cela coûte donc de vouloir respecter ses principes. 

 

Cela coûte de plus en plus de vouloir faire autrement, la mode rends même les SEL de partages complètement dans le système monétaire et l'échange sans monnaie ne se fait plus.. Pourquoi ? 

 

La mode du autrement, le rends de plus en plus difficile à maintenir et il faut ruser pour trouver d'autres solutions en permanence et celui deviens un travail à plein temps que de vouloir ne par être dans le système... 


  • FLOYD aime ceci

#3 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 307 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 01 fvrier 2016 - 09:39

Difficile de te répondre tant chaque expérience me semble singulière.

Dans la vôtre je me demande si l'un des principaux problèmes n'a pas été d'avoir des chevaux avant d'avoir trouvé un lieu assez vaste pour les accueillir et les moyens d'assumer leur charge.

 

8 années d'expériences, de tentatives, de déménagement, de vie en communauté toujours désastreuse, nous amène à penser si aujourd'hui il est possible de vouloir vivre autrement, sans passer par la case pur et dur dans le moule avant de pouvoir en sortir??

 

Peux-tu nous expliquer ce qui a été désastreux dans vos expériences collectives ?



#4 gunday

gunday

Posté 03 fvrier 2016 - 16:04

@Niko57,
peut être ai je eut plus de chance ?
Ou me suis je orienté vers un métier plus actuel (je suis en informatique) ?
Mais je n'ai pas rencontré de problème spécifique.

Faut dire qu'initialement, j'était dans le moule et ne me prenais pas la tête.
Néanmoins, au contraire, faire différement m'a permis de grosses économies!
J'ai par exemple pas de télévision qui tombe régulièrement en panne, pas de redevance annuel à payer, pas de smartphone qui tombe en panne au bout de 18 mois (celui de Madame par exemple) à remplacer, des légumes et fruits du potager gratuit, des fruits de l'AMAP pas cher (moins qu'en magasin, car groupement d'achat), des loisirs peu chers, car toutou pas accepté partout, ...

Là je déménage, par contre, j'ai pas réussi à trouver la taille de terrain que je souhaitai. (1h mini)
Donc je me contente de bien plus petit (3500m² de terrain "seulement")

Après, avez vous regardez les biens déjà construit ?
Lorsque je cherchais, j'ai vu pas mal de terrain plus cher nu qu'avec un bien construit dessus
.
Autre question, avez vous un minimum de budget pour un achat ?
Le coeur du problème est peut être là aussi.
Les banques aiment bien être rassurés par des personnes pouvant amener une partie du financement.
Si on prend le bien évoqué dans un autre sujet à 68.000€, un apport de 10.000€, c'est déjà 15% du bien, donc pas négligeable pour une banque.
Et à 2 en forçant un peu, c'est un montant accessible.



Pour les statuts, je vous conseille de tester plusieurs banques et surtout plusieurs commerciaux.
Ma banque où j'ai acheté ma 1ère RP nous a juste jeté pour le déménagement car Madame était en CDD. (bon j'ai appris après que la conseillère qu'on a rencontré était une bourgeoise du coin, que personne ne supporte car hautaine comme pas 2)
Une autre banque nous a pris en charge sans même sciller.
La différence est que la commerciale a pris en compte les revenus de madame, car en CDD continu depuis l'obtention du diplôme.

Donc non, tout est possible, faut juste savoir parler la langue, et comprendre l'intérêt de l'interlocuteur.
Dit autrement, c'est du commercial, donc la relation avec la banque doit être gagnant/gagnant.



#5 Ricodusud

Ricodusud
  • Genre: Homme
  • Localisation:Vesoul
  • Intérêts:En recherche de partenaires pour future installation, France, Grèce, Portugal ?

    Là vers Vesoul, après le Portugal.
    Permaculture, autoconstruction, énergies renouvelables, techniques, internet, échanges, sociologie, Art Martiaux

Posté 29 fvrier 2016 - 17:22

Salut les Vosges ! et les gens du forum

 

Ceci est mon premier post sur le site après je me présente

 

Et mis à part les communautés, achat d'un bien commun par exemple à plusieurs, bon avec un solide montage bien entendu pour éviter les déboires s'il y en a.

Ensuite mutualisation de certaines ressources basiques, outils, machines à laver, congel... Bref de l'habitat groupé !

 

C'est l'une des solutions que j'envisage, le seul soucis on va dire c'est pour l'héritage :P, Mais je crois que si j'investi une petite somme je la laisse par la suite, pour la cause.

 

Ha oui je teste bientôt la communauté mais ils ont l'air super sympas on verra bien.

 

Si vous avez des plans sur la région lol je suis un peu vers Besac en ce moment, je te laisse de la place pour le cheval contre quelques légumes cultivés, et je peux donner un coup de main aussi, allez on continue à se lancer ça vaut le coups.