Aller au contenu


Photo

Dilemme entre nos paroles et nos actions


  • Veuillez vous connecter pour répondre
67 réponses à ce sujet

#61 Bill Imbi

Bill Imbi

    Fan de K. Rott et de Raves Party

  • Membres
  • 1 060 messages
  • Genre: Femme
  • Localisation:Lyon pour l'instant, mais ça va pas durer

Posté 27 janvier 2017 - 11:06

Oui c'est ce qu'on pensait faire, proposer de récolter, comme ça on apprend aussi à récolter correctement (car perso je suis une barbare qui a tendance à arracher n'importe comment le truc avec 5 cm de tige derrière le fruit... aucune délicatesse) si le mec prend le temps.

 

Là on revient d'une super promenade dans une maison abandonnée loin de chez nous, plein de livres anciens qui étaient laissés là, des oeuvres complètes datant de 1900, 1950... des bouquins aux thèmes précis, bien écrits, bien reliés, bref pas du livre de poche... et tout a pris l'humidité, ça a pourrit, rien de récupérable. BLASES !

 

Effectivement, l'art de récolter correctement ne s'improvise pas, mais c'est en faisant qu'on apprend.

J'ai récemment constaté que les figues ne se cueillent pas n'importe comment : il faut attendre que le pédoncule commence à sécher.

C'est le signe 1) que la figue est parfaitement mûre, et 2) que ça ne blessera pas l'arbre de se voir mutiler avant terme. Si on coupe trop tôt, on voit le latex s'écouler, ce qui est toujours une perte de sang vital ! Si on coupe quand la figue est bien molle et le pédoncule un peu sec, pas d'écoulement de sève ! Et un fruit mûr à point. Qui bien sûr ne supportera pas le voyage, mais ça on plus c'est pas respectueux de la nature, les long transports.

 

Sinon, pour ta récolte de livre, ben c'est un au autre type de culture, mais tout aussi précieuse !


  • Gaueca aime ceci

#62 gunday

gunday

Posté 27 janvier 2017 - 14:40

J'ai récemment constaté que les figues ne se cueillent pas n'importe comment : il faut attendre que le pédoncule commence à sécher.
C'est le signe 1) que la figue est parfaitement mûre, et 2) que ça ne blessera pas l'arbre de se voir mutiler avant terme. Si on coupe trop tôt, on voit le latex s'écouler, ce qui est toujours une perte de sang vital !

Ca doit dépendre du figuier.
Celui des parents, la figues est au choix manger par les oiseaux, grignoter par les guèpes ou moisi sur tige, longtemps avant que le pédoncule sèche.
(la figue ressemble à peu près à une Madeleine des deux saisons )
Mais j'ai remarqué que quand elle est prète à cueillir, avec le bon geste (sorte de torsion), le pédoncule casse net et propre.
Tandis qu'avec un geste d'arrachage, c'est un massacre.

Là on revient d'une super promenade dans une maison abandonnée loin de chez nous, plein de livres anciens qui étaient laissés là, des oeuvres complètes datant de 1900, 1950... des bouquins aux thèmes précis, bien écrits, bien reliés, bref pas du livre de poche... et tout a pris l'humidité, ça a pourrit, rien de récupérable. BLASES !

Les livres mouillés, dés fois on peux les récupérer, dés fois pas.
Sur ceux de la grand mère, c'était les rongeurs qui avaient fait un massacre.

Au passage dans les maisons abandonnées, vous rentrez comme ça ?
Sans demander ?
Perso ça me gènerait (pour peu que la personne soit en maison de retraite ou autre)

#63 Bill Imbi

Bill Imbi

    Fan de K. Rott et de Raves Party

  • Membres
  • 1 060 messages
  • Genre: Femme
  • Localisation:Lyon pour l'instant, mais ça va pas durer

Posté 27 janvier 2017 - 15:09

Ca doit dépendre du figuier.
Celui des parents, la figues est au choix manger par les oiseaux, grignoter par les guèpes ou moisi sur tige, longtemps avant que le pédoncule sèche.
(la figue ressemble à peu près à une Madeleine des deux saisons )
Mais j'ai remarqué que quand elle est prète à cueillir, avec le bon geste (sorte de torsion), le pédoncule casse net et propre.
Tandis qu'avec un geste d'arrachage, c'est un massacre.

Les livres mouillés, dés fois on peux les récupérer, dés fois pas.
Sur ceux de la grand mère, c'était les rongeurs qui avaient fait un massacre.

Au passage dans les maisons abandonnées, vous rentrez comme ça ?
Sans demander ?
Perso ça me gènerait (pour peu que la personne soit en maison de retraite ou autre)

Non, je pense que ça vaut pour tous. Effectivement, le geste que tu décris est le bon, ne pas tirer sinon on déchire la figue. Et oui avec le bon geste ça vient tout seul, mais à condition que la figue soit prête à être cueillie. Quand je dis que le pédoncule est sec, je me suis mal exprimée, en fait c'est juste qu'il est moins vert, moins fringuant, on sent que c'est l'heure pour lui de lâcher le fruit. Cet été je tenterai de faire des photos.



#64 Gaueca

Gaueca
  • Genre: Femme
  • Localisation:64 - Pays Basque

Posté 27 janvier 2017 - 15:42

Pour décider si on rentre ou pas :

- bouche à oreille, des connaissances nous indiquent des plans, on leur en indique d'autres

- il s'agit alors de maisons abandonnées depuis des années (on vérifie à l'état des parkings, voies d'accès, portails, puis boiseries extérieures, maçonneries... y a une forte dégraadation)

- et de maisons "ouvertes" sans serrure à forcer

 

On a aussi pour habitude d'y aller en plein jour sans se cacher afin de ne pas faire les "voleurs" qui se faufilent, on part du principe que si jamais quelqu'un nous voit, comme ça, il viendra ou préviendra un concerné (ou la police, tant pis) et on leur dira la vérité, c'est-à-dire qu'on explorait, qu'on s'est dit que c'est abandonné, et qu'on s'est servis dans ce qu'on pensait n'être à personne. Ca n'est encore jamais arrivé qu'on vienne nous voir mais on se dit que si c'est le cas c'est l'occasion de ne pas repartir avec des objets auxquels la personne tient, même pour le principe.

Mon homme embarque toujours les mêmes choses : matériel de bricolage (vis, clous, outils s'ils sont là, en général que du manuel et ça nous va très bien), bois laissé là, pans de grillage...

Moi, je déterre les pousses qui me plaisent dans les parkings/jardins, je récupère des graines, et dans les maisons c'est les livres; dans certains intérieurs, des choses qui me touchent comme une vieille carte postale trouvée sous les gravats (une fois sur deux je fais des recherches sur son propriétaire, parfois j'essaie de les contacter mais ils sont morts ou introuvables jusqu'ici).

Si je repère des animaux errants qui squattent, je pose une cage de trappe quand je reviens, les amène chez le véto et selon leur situation je joue mon rôle (suis dans la protection animale).


  • FLOYD et hazy aiment ceci

#65 hazy

hazy

Posté 27 janvier 2017 - 20:46

J'étais plus lampe de poche / chaussette, étant jeune ^^



#66 gunday

gunday

Posté 30 janvier 2017 - 10:11

Quand je dis que le pédoncule est sec, je me suis mal exprimée, en fait c'est juste qu'il est moins vert, moins fringuant, on sent que c'est l'heure pour lui de lâcher le fruit. Cet été je tenterai de faire des photos.

Je regarderais en détail cette été.
Mais concrètement, généralement, les figues c'est la courses, entre les insectes, les oiseaux et les champignons, il faut choisir le bon créneau pour en avoir! ;)


@Gaueca, et il y en a beaucoup de bien abandonné par chez vous ?
Car les biens abandonnées que je vois, sont souvent envahis d'orties et des graminés (souvent un membre de la famille vient faucher 1/2 fois par an, pour éviter d'être emmerder par le voisinage)
Donc pas franchement abandonné.
Faut dire aussi que le foncier est plutôt cher dans le coin.

#67 Gaueca

Gaueca
  • Genre: Femme
  • Localisation:64 - Pays Basque

Posté 30 janvier 2017 - 12:51

Dans l'intérieur du pays, oui, pas mal.

Les régions touristiques produisent aussi leur lot de projets avortés qui se concrétisent sous la forme de maisons construites et abandonnées, de maisons anciennes désertées et trop chères à remettre en état, ou d'entreprises ayant ouvert puis fermé faute de moyens. Des ambitions déçues, souvent.

Pas mal sur la côte qui sont déjà squattées ou utilisées comme lieux de création alternatifs.

Du coup on se cantonne à l'intérieur des terres, qui sert de plus en plus d'antichambre à la maison de retraire ou de quartier-dortoir et où personne ne s'intéresse trop aux bâtiments abandonnés.

La plupart qu'on visite ne bénéficie d'aucun entretien, donc c'est ronces et compagnie (ça fait mon bonheur pour récupérer des pousses, des arbustes).

A côté, je fais aussi de la photo urbex (exploration photo de lieux abandonnés) en tant que modèle (poser dans les lieux en question) avec des photographes qui en font aussi.

On se refile les plans en tout petit comité.



#68 Hubert

Hubert
  • Localisation:landes
  • Intérêts:Divers et variés et non avariées (j'espère)

Posté 30 janvier 2017 - 13:28

Bonjour,

 

Désolé d'intervenir dans ce débat très intéressant,

mais pour moi il illustre un seul coté du sujet de ce topic.

Et donc démontre parfaitement l'écart entre nos pensées et nos actions...(légère digression)

 

:salut:

 

hubert