Aller au contenu


Photo

Arrivez-vous à vivre avec peu d'argent ?


  • Veuillez vous connecter pour répondre
59 réponses à ce sujet

#1 Ludiv3

Ludiv3

Posté 06 avril 2016 - 13:52

Tout est dans le titre. Alors, des témoignages ?



#2 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 06 avril 2016 - 14:03

Il faudrait déjà que tu définisses ce que tu appelles "peu d'argent" parce que chacun n'a peut-être pas la même définition...



#3 Ludiv3

Ludiv3

Posté 06 avril 2016 - 14:14

Actuellement 850euros à 3 (dont un enfant de 13 mois).



#4 gunday

gunday

Posté 06 avril 2016 - 14:19

Histoire d'être précis, qu'entendons nous par peu d'argent ?

Edit : Shivaya m'a devancé sur la question.
Et je suis d'accord, chacun définira le peu différement.

Modifié par gunday, 06 avril 2016 - 14:20 .


#5 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 06 avril 2016 - 14:21

Actuellement 850euros à 3 (dont un enfant de 13 mois).

 

OK, mais est ce 850 euros net ou il y a aussi des allocations en plus ?



#6 Ludiv3

Ludiv3

Posté 06 avril 2016 - 15:35

En gros, si on compte avec les aides, 1000 euros par mois tout compris



#7 Gaueca

Gaueca
  • Genre: Femme
  • Localisation:64 - Pays Basque

Posté 06 avril 2016 - 16:51

Et  les charges sont-elles prises en charge par l'Etat en amont ? genre loyer de logement social, etc...



#8 OPF 46

OPF 46
  • Localisation:12
  • Intérêts:bricolage

Posté 06 avril 2016 - 17:15

bonjour,    Pour vivre avec peu d'argent, il faut limiter et même supprimer les dépenses non indispensables.

 

Et il est certain qu'avec ce principe c'est plus facile d'y arriver avec de petits revenus, et si on a des revenus un peu plus importants, on peut mettre de l'argent de côté :

 

- Pas de chien (sauf si indispensable pour sécurité en campagne, mais le nourrir principalement avec des restes ou avec de la viande déchets récupérés à l'abattoir.

 

- pas de chat ou alors, il se nourrit principalement en chassant des souris.

 

- avoir des poules qui picorent dehors si on est à la campagne, et on peut leur donner tous les déchets de légume etc au lieu de les jeter, ainsi que du pain sec que les voisins pourraient vous donner au lieu de le jeter.

Elles vous fourniront des oeufs

 

- Ne pas fumer   - ne boire que de l'eau (seule boisson indispensable).

 

- au super marché, ne mettre dans le caddie que l'indispensable

 

- proposer des petits services dans le quartier aux personnes qui ne peuvent se déplacer contre un  petit pourboire, c'est toujours ça.

 

- ne pas jouer au loto, ça ne marche pas, et on y laisse de l'argent.

 

- avoir un vélo pour les petits déplacement.

 

- améliorer son habitation avec des petites astuces pour moins consommer de chauffage.  Si on est à la campagne, fabriquer une petite serre devant la maison exposée au soleil en se coupant de l'humidité du sol, et récupérer l'air chaud pour l'envoyer dans la maison au moyen d'un simple ventilateur qui consomme très peu.

 

Pour les vêtements, on en trouve de pas très chers, et il reste les associations telles qu'Emmaüs où l'on peut trouver des vêtements à très bas prix.  Certaines personnes aisées s'y habillent pour faire des économies.

Les économies, c'est valable pour tout le monde.

 

Le coiffeur :   Si on n'est pas trop maladroit, on peut se couper les cheveux en famille. Suffit de savoir jouer du ciseau ou de la tondeuse.

 

Tout cela est une mine d'or, non imposable de surcroit.

 

Bon, je vois rien d'autre pour le moment.


  • Anonimo aime ceci

#9 _(re)passant_

_(re)passant_

Posté 06 avril 2016 - 22:54

Non je n'y arrive pas, malgré des gouts en apparence simples. C'est pour ça que j'ai fait ce qu'il fallait (diplôme en cours du soir) à l'époque  pour avoir un salaire dans la bonne moyenne.

 

La retraite approche : 1350 euros nets d'ici un an soit  une perte de revenu d'un tiers à cause d'une carrière chaotique. Ma femme devant travailler encore  4 ans de plus que moi (écart d'age plus études) ce n'est pas encore un problème puisque les impôts seront diminués aussi. Après en 2020 on verra, j'avais une stratégie qui semble avoir fonctionné.


Modifié par (re)passant, 06 avril 2016 - 22:57 .


#10 noir

noir
  • Genre: Homme

Posté 07 avril 2016 - 08:35

Produire sa bouffe soi même est le point 1.


  • Anonimo aime ceci

#11 Anonimo

Anonimo

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1 615 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ztigania-celtika
  • Intérêts:Les plus divers, mais avant tout l'humain et l'environnement

Posté 07 avril 2016 - 11:46

Quel bonheur vivre avec peut d'argent!!!...mais évidement dans la définition "peut d'argent " tout  dépend  aussi du mode de vie, ce que l'on possède , et ce dont on a besoin , bien sur je parle de ce qu'on a besoin en plus de l'alimentation , chauffage ,eau...
Perso je vis pour l'instant avec une moyenne de 600 euros par mois.

System "D" ,parcimonie , et réflexion sont essentiels pour y arriver.
Perso je paye un loyer de 150 euros mensuels , mais je vais quitter ici pour l'automne prochain , en suite j'irais dans ma caravane sur mon terrain que je suis en train d’emménager. Plus de loyer ,plus de EDF , plus rien a payer ! Bien-sur un peut de gaz . 

Ainsi je m'approcherais encore d'une certaine autonomie et indépendance. 
Evidemment ce choix est personnel.



#12 gunday

gunday

Posté 07 avril 2016 - 12:40

En gros, si on compte avec les aides, 1000 euros par mois tout compris

Sans vouloir vous juger vous en particulier, je trouve qu'on a tendance à oublier trop facilement certains aides.
Surtout celle qui n'arrive pas sur le compte.
Par exemple la taxe d'habitation qui peux être en partie lié au revenu.
Il y a aussi pas mal d'aide lié au logement.
Tout le monde connait les HLM, mais on peux aussi évoquer les logements conventionnés, qui sont à loyer plafonné, mais qui sont à destination des locataires à revenu limité.
Les APL versé au proprio sont également une aide.
Pour les enfants, pas mal d'activité sont également liés aux revenus.
Au final, difficile de comparer 2 revenus, tant les aides directs ou indirectes peuvent varier.
Même à revenu égal, suffit de changer de région, de département, voir de ville pour que les aides soient très différentes.

Sinon pour rester dans le sujet, je suis d'accord avec noir :
- produire soi-même sa nourriture, ses produits ménagers, ...
- avoir un réseau : donner un coup de main au voisin pour ramasser les noix en échange d'une partie de la récolte, ramasser les fruits dans les vergers que les personnes ne récoltent pas, ...
- profiter de la nature : beaucoup de comestible poussent naturellement un peu partout (pisselit, orties, mures, oseille sauvage, sureau, ...)
- acheter brut les produits non produits (farines, sucres, huiles, ...)


J'ajouterais :
- vivre dans les régions ayant des zones peu peuplés et donc peu cher (Centre, Bourgogne, Franche-Comté, Champagne, ...)
- Acquérir des compétences manuelles simple et valorisable : bricolage, jardinage, ...

#13 Tataku

Tataku

Posté 07 avril 2016 - 13:28

Je pense que Ludiv et sa famille doivent surement toucher le RSA (il me semble que 1000€ pour 3 c'est RSA plus allocations logement - je le touche aussi, hein, ce n'est pas un jugement). Donc, on va dire que "peu" là, c'est le minimum qu'on peut toucher en France avec le RSA selon la composition familiale, donc ?

 

En plus du RSA plus allocation logement. En ayant de bas revenus du genre (ça ne se limite pas, bien sur, aux bénéficiaires du RSA) on a le droit a :

- CMU (les soins gratuits, c'est pas rien, quand même^^)

- selon la région : une grande partie des transports en commun gratuits ou tarifs très réduits

- tarif préférentiel pour le gaz (ça ne fait qu'une dizaine d'euros par mois, pas énorme, mais c'est déjà ça) et l'électricité

- des aides et tarifs réduits pour les différentes activités (pour les enfants principalement, mais pas que), comme mentionné par gunday

- Exonération de la taxe d'habitation et de la taxe sur la télé (mais personne n'a plus la télé de nos jours...^^)

 

Et, en théorie, on peut avoir des aides sur pas mal d'autres choses (aide au permis et à l'achat de la voiture, aide alimentaire, aide d'urgence, etc...) mais qui dépende de la bonne volonté du département et c'est très très aléatoire !

 

Bref, donc, oui, beaucoup d'aides en perspective.

De mon point de vue, on peut tout à fait et sans aucun soucis (et en faisant des économies) vivre avec le RSA + allocations logement, à partir du moment où on quitte les métropoles.

 

Quand j'étais étudiante (il y a environ 5 ans) j'avais 450€ de bourses plus 170€ d'allocations logement. J'étais en colocation et de payais 180€ de loyer et charges. Je ne sortais pas plus que ça (enfin, pas des sorties payantes) et j'économisais environ 200€ par mois...



#14 Panthera Pardhus

Panthera Pardhus
  • Genre: Femme
  • Localisation:entre un jardin et une rivière

Posté 07 avril 2016 - 17:30

Ludiv3 travaille à temps partiel après un congé parental. Son conjoint est maraîcher pro.

 

http://www.onpeutlef...tions/?p=257757



#15 Tataku

Tataku

Posté 07 avril 2016 - 21:04

Noté. Ça ne change pas grand chose niveau aides. Mais en théorie, dans ces cas là, ils auraient droit à la prime d'activité (sauf si ils ne souhaitent pas en bénéficier) !


Modifié par Tataku, 07 avril 2016 - 21:04 .


#16 Anonimo

Anonimo

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1 615 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ztigania-celtika
  • Intérêts:Les plus divers, mais avant tout l'humain et l'environnement

Posté 08 avril 2016 - 05:55

Prime , aides, subventions, allocs ....
au finale peut importe la source du revenue , mais le montant que l'on dispose dans un système virtuelle.... 



#17 Ludiv3

Ludiv3

Posté 08 avril 2016 - 14:22

J'ai bien lu tous vos messages. Les réponses tournent beaucoup autour des aides or nous ne touchons que l'aide pour notre enfant (850 euros de salaire pour arriver à 1000 euros, comptez !) et c'est tout. Nous refusons les aides de la CAF pour rester cohérents avec notre manière de vivre. Mon conjoint en effet est maraîcher bio mais vient tout juste de lancer son activité donc beaucoup de périodes sombres financièrement et nous ne comptons pas vendre à foison pour avoir de l'argent, notre but est davantage de produire notre propre alimentation. Donc nous sommes actuellement face à notre choix : vivre de peu d'argent et avec les taxes qui nous tombent dessus comme je l'ai expliqué, 1000 euros c'est très peu.

Les alternatives dictées plus haut font déjà partie de notre mode de vie, juste ces foutues taxes qui nous pourrissent la vie !

Peu de monde finalement vit avec peu ?



#18 gunday

gunday

Posté 08 avril 2016 - 14:42

Dans mon cas, non, je suis en train de quitter Paname, et en plein travaux dans mon futur chez moi.
Donc pas mal de trésorerie qui tourne.
Même si concrètement, quand les travaux seront bien avancé, ça diminuera fortement.

Pour dire, le potager ce sera plutôt 2017, vu l'état de ce qu'il reste à faire!

#19 Panthera Pardhus

Panthera Pardhus
  • Genre: Femme
  • Localisation:entre un jardin et une rivière

Posté 09 avril 2016 - 12:33

Difficile de répondre à ta question, peu pour moi sera énorme pour un autre, ridiculement dérisoire pour le voisin, ou considéré comme en dessous du seuil de pauvreté par nos statisticiens.

Mon revenu, c'est insuffisant si j'envisage l'achat d'un terrain, beaucoup si je me "contente" de mon train de vie actuel.

On peut répondre à pas mal de besoins directs avec des astuces d'économie ménagère, reste ensuite les taxes, impôts et autres qui font toujours mal au porte-monnaie.

Au regard des impôts, je te suggère de demander un dégrèvement partiel ou total en invoquant l'état de gêne ou d'indigence prévu dans le livre des procédures fiscales, article L247.


  • Anonimo et michmuch80 aiment ceci

#20 Ludiv3

Ludiv3

Posté 09 avril 2016 - 20:41

Le dégrèvement c'est fait. Je comprends très bien que ma question peut être difficile à répondre mais les réponses attendues tournent plus autour des moyens, idées sympas, de vivre ou d'accepter de vivre en autosuffisance. Je cherche depuis quelques temps un moyen de payer moins cher internet et téléphone portable (c'est mon conjoint qui l'utilise) et de préparer un repas chaud l'été sans utiliser la cuisinière ... Au risque d'être dans une vraie fournaise ... J'ai découvert la marmite norvégienne mais n'ai pas de réels avis sur la question ... En ce moment, développant notre mode de vie autonome, nous passons par la phase dure dure, "je réduis financièrement mon train de vie mais le système me rattrape avec toutes ces taxes ... " Bref, ce n'est qu'une question de période.