Aller au contenu


Photo

Marcher pieds nus


  • Veuillez vous connecter pour répondre
53 réponses à ce sujet

#1 groslard

groslard

Posté 22 juin 2016 - 15:05

Bonjour,

 

l'été est là, et même si le mois de juin a été pluvieux, les températures en hausse me permettent enfin de reprendre une pratique très agréable : marcher pieds nus ! Marchez-vous pieds nus ? Moi j'adore ça ! Et pour tout dire, j'en avais bien besoin, car ça commençait à me démanger pas mal au niveau des orteils, probablement des mycoses :( Heureusement c'est en train de passer maintenant que je ne mets presque plus de chaussures.

Je vous donne quelques éléments de réflexion sur le sujet :

- Avec un peu d'habitude, on peut marcher pieds nus sur tous les terrains, y compris les graviers (je randonne pieds nus sur le bord des routes pendant des heures)

- Les indigènes d'Amérique appelaient les colons européens... "Pieds tendres", car ces derniers portaient toujours des chaussures, et avaient, selon les indiens, les muscles des pieds atrophiés

- Pied nu, on n'a pas de problème d'humidité, ni d'odeur !

- Pour rentrer à la maison, il faut les laver à chaque fois, c'est galère !

- On dit que d'un point de vue énergétique, le contact direct avec la terre est très bon, car il drainerait les mauvaises énergies, et ancrerait la personne. Je n'ai pas de ressenti particulier sur le sujet.

 

Et vous, pieds nus ou pas pieds nus ? Qu'est ce que cela vous inspire ?



#2 trx

trx

    Grand commandeur de l'ordre du poireau

  • Modérateurs
  • 3 671 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Autonomie, agriculture, apiculture, construction.

Posté 22 juin 2016 - 21:25

Bah non franchement, c'est pas ma tasse de thé. En plus il me faudrait faire du slalom entre les différentes mines déposées par chien, moutons, oies... Bref, pas un sacerdoce.

 

Moi c'est chaussures de montagne tous les jours, quelle que soit la saison et quoi que je fasse.



#3 Tataku

Tataku

Posté 22 juin 2016 - 22:38

Depuis petite j'avais l'habitude de marcher pied-nus tous les étés. Le grand village où j'habitais était relativement propre (surtout niveau bout de verre). Mais depuis quelques années, je ne le fais que rarement, trop de bout de verre qui traine partout, même dans mon village qui est pourtant plus campagnard que celui de mon enfance...
Ça me manque beaucoup, je marche pieds-nus à la maison, le carrelage froid quand il fait trop chaud c'est super !
Se les laver, ça prend moins d'une petite minute (je le fais au lavabo, comme les mains). Faut juste faire gaffe à pas se casser la figure pendant la manœuvre^^
  • FLOYD aime ceci

#4 gunday

gunday

Posté 23 juin 2016 - 08:28

Pied nu chez moi, mais jamais au dehors.

Déjà car terrain boueux, miné, voir ortifié! (enfin en ce moment, faut même faire gaffe aux bras, faudrait que je fauche...)

 

Et ensuite, car dans les transports en communs, surtout au heures de points, ça me semble risqué.

Ajoutez un défaut de positionnement du genou qui nécessite soit une cheville maintenu, soit une seulement ortho, donc comme trx, chaussure lourde (et acérant la cheville) dés que je sort.



#5 j.mouche

j.mouche

    Stagiaire Balai/ Toile à pavés

  • Membres
  • 778 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Au bout de son marteau
  • Intérêts:Auto-construction ; écologie ; géologie ; toponymie ; histoire

Posté 24 juin 2016 - 21:11

C'est drole, je pars en rando ce week end et on a parlé de faire une rando minimaliste sans tente et sans chaussures...

Je suis en pompe de sécu 15 heures par jour mais j'avoue que j'ai eu la révélation du marchage pieds nus quand j'ai fait la traversée de la baie du Mont Saint Michel avec un guide qui nous obligeait à rester pieds nus sauf avis médical.

C'était vraiment génial mais de là à faire toute une rando... je ne suis pas sûr...

 

J.


Modifié par j.mouche, 24 juin 2016 - 21:12 .


#6 groslard

groslard

Posté 24 juin 2016 - 23:16

Hey merci pour vos retours :)

Pour ce qui est des cacas d'animaux faut pas se formaliser, marchez dedans ! Ca finit par partir après une centaine de pas dans l'herbe :)

J'ai pris une bonne résolution depuis que j'ai écrit mon message : je laisse une bassine d'eau devant chez moi, comme ça je peux me laver les pieds avant d'entrer !

j.mouche : si tu as peur de regretter, accroche les chaussures sous le sac à dos ! Et n'oublie pas : "se chausser c'est tricher" :D

 

En fait je réfléchis à tout ça et mes idées m'emmènent plus loin que la simple problématique des pieds. Je me dis : pourquoi portons-nous des vêtements ? Mes enfants, nouveaux-nés, ont hurlé pour qu'on ne les habille pas, et puis après quelques mois (voire années...) ils ont fini pas d'habituer... Pourtant les animaux ne s'habillent pas... Et en Inde les sages restent nus... Alors est-ce vraiment une bonne idée de s'habiller ? Pourquoi sommes-nous les seuls animaux incapables de supporter une variation de 5 degrés dans l'air ambiant ? Ya un truc pas net là-dessous...



#7 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 443 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 25 juin 2016 - 08:59

ici pieds nus des que possible mais qd boulot ds le jardin ou atelier ou grange achtung les petons !

Sinon oui le moins de fringue possible c est bon, mais pareil qu au dessus pour le reste du corps.



#8 yannouk

yannouk
  • Genre: Homme
  • Localisation:Cévennes ardéchoises
  • Intérêts:Ecologie, autonomie, autoconstruction, système D, naturisme

Posté 25 juin 2016 - 14:40

Salut Groslard.

En voyant ton premier message sur le fait de marcher pieds-nus, je me suis fait exactement la même réflexion que toi dans le suivant: pourquoi ne se poser que la question des chaussures et non de tous les vêtements. Si tu as lu la présentation de notre projet d'éco camping participatif ou consulté notre site, tu auras peut être remarqué qu'on permet la nudité sur place.

Et on profite quotidiennement de cette liberté.

Entr'autres motivations (écologiques, pratiques, idéologiques, bien être...), on considère que le vêtement devrait ne servir qu'à se protéger: du chaud, du froid, ou des agressions de la vie suivant les activités. Le reste du temps, s'habiller nous semble juste inutile.

Donc, pour en revenir au sujet initial,je suis un peu partagé:

-Marcher pieds nus semble cohérent, au sens des fonctions primaires de l'homme, qui est né nu.

-Se protéger des sols agressifs me semble nécéssaire aussi.

Mais pour corser la chose, au plus on marche pieds nus, au plus on est résistant aux sols difficiles; au plus on vit nu, au plus on résiste aux températures extrêmes.

En conclusion, je dirais que chacun doit trouver sa limite, mais dans tous les cas, être nus, des pieds ou d'ailleurs, devrait être considéré comme un état par défaut, sauf besoin contraire, et ne pas nous assujettir à une certaine discrimination....



#9 groslard

groslard

Posté 25 juin 2016 - 16:48

yannouk j'avais parcouru ton site (très enthousiasmant !!) mais j'étais passé à côté de la nudité acceptée. Ce que tu dis est très intéressant, et pour les pieds, je confirme que la pratique renforce grandement la tolérance aux sols agressifs ; quant aux vêtements, cela m'est un peu plus étranger, est-ce que tu pourrais m'en dire un peu plus stp sur le fait de s'habituer au froid quand on vit nu ? Est-ce une expérience personnelle ? Partagée avec d'autres ? Merci !



#10 yannouk

yannouk
  • Genre: Homme
  • Localisation:Cévennes ardéchoises
  • Intérêts:Ecologie, autonomie, autoconstruction, système D, naturisme

Posté 25 juin 2016 - 17:54

Mon expérience personnelle n'est pas exclusivement en rapport avec la nudité, mais avec le froid en général:  J'ai vécu cet hiver, ainsi qu'un autre il y a 10 ans, dans une maison peu chauffée. Et j'ai effectivement constaté que le corps s'adapte assez bien au froid, puisqu'en tolérant quotidiennement 8/10° à l'intérieur, j'avais l'impression d'un grand luxe à 14° quand je mettais un peu plus de bois pour acceuillir les copains :-P

Quant à la nudité, en fin de saison, c'est un peu pareil...On supporte très bien les premiers froids, et c'est assez logique: Le corps se régule lui même, alors qu'en portant des vêtements, on a tendance à "l'induire en erreur", et du coup il perd progressivement de sa capacité à faire face aux changements de températures...Tout cela est assez théorique, mais ça me semble très cohérent (pour ma part, je n'ai pas assez de recul pour l'affirmer pleinement)

Beaucoup de "naturistes" purs et durs abondent dans ce sens...certains poussent même jusqu'à faire des randos hivernales ou même des raquettes dans le plus simple appareil :-D

Mais il y a des fanatiques de la nudité, dont je me demande s'ils sont vraiment objectifs :-P


Modifié par yannouk, 25 juin 2016 - 17:55 .


#11 trx

trx

    Grand commandeur de l'ordre du poireau

  • Modérateurs
  • 3 671 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Autonomie, agriculture, apiculture, construction.

Posté 25 juin 2016 - 19:10

 

Pour ce qui est des cacas d'animaux faut pas se formaliser, marchez dedans ! Ca finit par partir après une centaine de pas dans l'herbe :)

 

Super. Et si avant d'avoir fait tes cent pas tu marches dans une autre, ça retarde de combien ?

 

Non franchement, chacun son trip et celui là, c'est pas le mien.



#12 groslard

groslard

Posté 25 juin 2016 - 19:15

Super. Et si avant d'avoir fait tes cent pas tu marches dans une autre, ça retarde de combien ?

 

Quelque chose en racine carré de la somme des carrés des nombres de pas restants :) A confirmer par l'expérience :) :)

 

Yannouk : ouais ça me parle un peu, ça fait au moins écho à un truc qu'on vit tous à chaque saison : les premières chaleurs / froidures paraissent beaucoup plus intenses et génèrent beaucoup plus d'inconfort que les suivantes. Donc on s'habitue.


Modifié par groslard, 25 juin 2016 - 19:16 .


#13 yannouk

yannouk
  • Genre: Homme
  • Localisation:Cévennes ardéchoises
  • Intérêts:Ecologie, autonomie, autoconstruction, système D, naturisme

Posté 25 juin 2016 - 19:15

C'est dit d'une manière un peu brute, et c'est tellement loin de ce qu'on nous a inculqué que ta réaction est compréhensible, mais dans l'absolu, marcher dans une bouse ne va pas nous tuer...Perso j'essaie d'éviter, mais si ça doit arriver j'en ferai pas une maladie...Je préfère du caca sous les pieds que des particules fines plein mon air ou du glutamate plein ma bouffe.



#14 trx

trx

    Grand commandeur de l'ordre du poireau

  • Modérateurs
  • 3 671 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Autonomie, agriculture, apiculture, construction.

Posté 25 juin 2016 - 20:34

Je m'en remettrais aussi mais franchement, quand on a une ferme et des animaux, se trimballer et surtout travailler pieds nus me semble difficilement envisageable.



#15 yannouk

yannouk
  • Genre: Homme
  • Localisation:Cévennes ardéchoises
  • Intérêts:Ecologie, autonomie, autoconstruction, système D, naturisme

Posté 26 juin 2016 - 09:04

oui, et c'est là que le coté utilitaire des chaussures ou des vêtements prend tout son sens. Simplement, je trouve cohérent de se poser la question d'en porter ou non, plutôt que le faire de manière automatique



#16 FP44

FP44
  • Localisation:St genest lerpt (42)

Posté 26 juin 2016 - 09:14

trx quand j'était installé en lait de vache l'été c'est souvent que j'allais chercher les vache pied nue dans la montagne et que je faisais tout le travaille comme cela. traite, distibution de foin, de céréal, bibron au nouveau né, récolte du foin, ....

 

il y a que pour la moisson ou je mettais des chaussure pour allez dans le pré car si tu coure et bien les chaume de blé sa fait très mal 

 

et pour ce qui est des pied sale que se soit avec des chaussette et une paire de grosse chaussur ou pied nue a la fin de la journé je vois pas trop de différence, un coup d'eau et c'est tout propre



#17 singe bavard

singe bavard

Posté 26 juin 2016 - 19:38

Ce sujet est en plein dans mes réflexions actuelles. Il y a plusieurs années maintenant que je me suis projeté dans l'avenir avec les pieds nus. Je lâche mes chaussures de temps en temps, mais j'ai encore les « pieds tendres » et ces temps-ci je suis beaucoup sur des sols pierreux... De plus, le port d'un sac qui est souvent un peu lourd modifie mon équilibre corporel et amplifie les difficultés. Je me ferai les pieds sans mon sac.

J'ai commencé à m'habituer à la nudité. Je suis souvent dans des lieux isolés et je dors nu, donc je suis facilement dehors sans vêtements. Pour les baignades c'est pareil. En cette saison j'ai vraiment conscience de m'habiller pour la bienséance (quand ce n'est pas la végétation ou les moustiques). L'éducation traditionnelle apprend subtilement aux enfants à avoir honte de leur corps, à le cacher. L'enfant comprend : on ne m'aime pas si je suis nu, on n'aime surtout pas mes organes génitaux. Les répercussions sur la vie d'un être humain sont énormes. Sur la sexualité notamment. Mais je crois qu'il y a un problème dans l'espèce humaine à ce niveau-là : le cycle de fécondité de nos femmes n'est pas très perceptible, les hommes sont potentiellement excités tout le temps et le désir des femmes n'est pas influencé de manière flagrante par leurs menstruations. À la base, les femmes devraient avoir quelques jours dans leur cycle pendant lesquels elles sont nettement plus attirantes, et intéressées par les prétendants. Les études montrent que c'est encore un petit peu le cas, mais en pratique on ne capte rien. Dans nos sociétés le vêtement a servi à régler le problème : on cache la femme, son corps devient un objet d'excitation absolu, sans périodes de fécondité, et montrer de la peau est le code pour la séduction, à la place d'un signal naturel cyclique comme chez les autres espèces. Mais cette manière de réguler la sexualité n'est pas sans poser des problèmes, en générant maints malentendus.

En ce qui concerne la température, mes observations personnelles m'ont permis de me faire mon idée : le corps fonctionne en dépensant plus ou moins d'énergie selon ce qu'on lui demande de faire, consciemment ou non, et donc il produit plus ou moins de chaleur. Quand on ressent le froid, souvent c'est juste parce que le corps économise et nous informe qu'on ferait mieux, dans ce cas, de se protéger du froid. Mais on peut aussi activer la production de chaleur en se mettant à l'effort. De même, quand on a trop chaud c'est parce qu'on produit trop de chaleur avec l'activité en cours, que ce soit la digestion ou le mouvement, et donc le corps informe de l'intérêt d'améliorer la ventilation ou de se mettre à l'eau par exemple, afin de pouvoir continuer son activité. Mais on peut également ralentir la machine. C'est plutôt élémentaire, mais ça rappelle que la perception du chaud et du froid est liée au corps et non à Météo France : ce sont des informations pratiques sur la régulation de la température corporelle, et les vêtements ne sont qu'un moyen additionnel pour compenser les pertes de chaleur. L'expérience partagée par yannouk va dans le sens d'une régulation naturelle en fonction des saisons, c'est encourageant. Moi je pense aussi à l'alimentation : certains aliments se digèrent avec plus d'efforts, et souvent on n'a pas les mêmes envies en été et en hiver.



#18 noir

noir
  • Genre: Homme

Posté 26 juin 2016 - 19:52

"souvent on n'a pas les mêmes envies en été et en hiver."

et quand tu sais écouter ton corps, cela va bien au delà de ce découpage en deux saisons.

 

(En mettant en relation les deux sujets, tu dois en faire du trajet pour être à la fois dans des lieux isolés permettant la vie nue et proche des villes pour accéder à la bouffe.)



#19 singe bavard

singe bavard

Posté 26 juin 2016 - 20:37

(En mettant en relation les deux sujets, tu dois en faire du trajet pour être à la fois dans des lieux isolés permettant la vie nue et proche des villes pour accéder à la bouffe.)

J'ai surtout l'habitude de chercher les bons coins. Pour prendre un exemple récent, il y a quelques semaines j'étais posé à Nîmes, à une heure environ du centre, j'y suis resté environ deux semaines, et j'ai seulement vu ou entendu passer une vieille camionnette derrière un muret de temps en temps, et salué deux cyclistes un dimanche après-midi que j'ai largement entendu venir.



#20 groslard

groslard

Posté 26 juin 2016 - 22:11

Ton message ouvre plein de réflexion intéressantes singe bavard... Notamment sur le sens premier de l'expression "ça lui fera les pieds" ! :)

Quant à la nudité, je dois dire que ça m'a fait mal au coeur plus d'une fois d'habiller mes enfants, quand, nourissons, ils hurlaient pour rester tout nu. Si j'avais été plus intelligent, je me serai abstenu, ces jours là.