Aller au contenu


Photo

Premier pas : devenir ATE


  • Veuillez vous connecter pour répondre
17 réponses à ce sujet

#1 Lysa

Lysa
  • Genre: Femme

Posté 23 aot 2016 - 11:01

Bonjour!

 

Voilà, depuis peu ma principale piste de reconversion s'est ouverte!

 

Moi : j'ai vécu 15ans dans un petit hameau au fin fond de la campagne (premier commerce à 10km), pour ensuite partir en ville pour mes études. Passionnée d'animaux et plus particulièrement de chevaux, j'ai échoué malgré tout dans l'informatique. J'y travaille depuis 4ans afin de pouvoir vivre le plus grand rêve que j'ai réalisé : avoir un cheval.

 

Il m'a malgré tout rapidement sauté au visage que ce n'était pas la vie que je voulais et ça fait plusieurs mois (années?) que je cherche un projet pour me reconvertir professionnellement, point de départ d'une nouvelle vie qui me corresponde mieux. Mon regard s'est naturellement tourné vers ma passion des chevaux, sachant qu'il était difficile d'en vivre et que je n'avais pas de projet ficelé par rapport à ça, et qu'il me faut subvenir non seulement à mes besoins mais aussi à ceux de mon cheval.

 

Récemment la possibilité de passer mon diplôme d'accompagnatrice équestre en étant au chômage s'est confirmée, et je suis en préparation des tests d'entrée. Je devrais passer ces tests en octobre 2017 pour commencer la formation en 2018.

 

Ce diplôme a bien sur une visée professionnelle, mais aussi personnelle afin de valider officiellement certaines de mes compétences, en acquérir d'autres qui me seront utiles dans la nouvelle vie que je souhaite, et prendre un grand bol d'air frais, quitter cette foutue ville et son rythme étouffants.

 

Quelques incertitudes restent à régler dans les mois à venir :

 - quitter mon travail (CDI) avec le minimum de pertes : je ne pense pas que j'obtiendrai une rupture conventionnelle, il faudra trouver un autre moyen (abandon de poste par exemple).

 - quand quitter mon travail : est-ce que je réussirai à préparer les tests d'entrée en continuant de travailler ou est-ce que je dois me libérer du temps? Je devrais le savoir dans les semaines/mois qui viennent

 - qu'est-ce que je ferai après mon diplôme? Le boulot ne manque pas en saisonnier et mon activité d'informatique pourra me permettre un complément financier en interim ou CDD hors saison. Je compte là dessus.

 

Ce n'est qu'un premier pas et j'espère qu'il me permettra un retour à une culture rurale, et m'ouvrir des opportunités dans un objectif de vie saine et le plus autonome possible. Je suis entourée par ma famille dans ce projet qui fournira entre autre le logement durant ma période de formation.

 

Je n'ai pas vraiment de question, je voulais partager le projet de changement de vie dans l'idée de montrer qu"on peut le faire. Il n'a pas été simple de prendre la décision de quitter la "sécurité de l'emploi" et me lancer dans un projet plein de paramètres inconnus. Si certains on fait ce genre de choix, ont des conseils à me donner ou envie de réagir c'est avec plaisir que je vous lirai!


Modifié par Lysa, 23 aot 2016 - 11:21 .


#2 gunday

gunday

Posté 23 aot 2016 - 12:52

Bonjour,
effectivement quitter un domaine en CDI pour aller vers l'inconnu est toujours compliqué!

Pour la période creuse, peut être vous orienter vers d'autres métiers saisonniers
Par exemple, les viticulteurs recherchent des personnes pour faire les tailles en hiver.

Pour effectuer votre métier à mi-temps, ça dépend de celui-ci.
Dans mon cas, il faut entre 1 et 3 mois pour être 100% opérationnel chez un client, donc les missions de 6 mois c'est pas la norme.

#3 bobox71

bobox71
  • Genre: Homme
  • Localisation:sagy

Posté 23 aot 2016 - 14:00

Si tu es en CDI et depuis 4 ans, tu dois avoir au moins 120 heures de DIF qui peuvent te permettre soit de te former à qlq chose soit prendre le temps pour passer tes épreuves. Renseigne toi auprès de ta DRH comment tu peux utiliser ces heures, sinon poser des congés mais ça va pas chercher trop loin, 5 semaines + éventuellement des RTT. En tout cas bon courage pour la suite et accroche toi.



#4 Lysa

Lysa
  • Genre: Femme

Posté 23 aot 2016 - 14:18

Je ne comprends pas ta remarque, tu me conseilles de consommer mon DIF avant de quitter mon emploi, par exemple pour préparer les tests d'entrée? J'avoue que je n'y avais pas pensé tellement le domaine est loin.

 

Utiliser mes congés aussi dans ce but? C'est déjà prévu, mais ça reste compliqué, la personne qui me prépare au test n'étant pas dans la même zone que mon travail.

 

Quant à la formation elle-même elle fait 600h à mi-temps (3 jours/semaine + 1 ou 2 jours libres je crois), je n'ai pas d'autre choix ni d'autre envie que de quitter mon travail pour la faire. D'autant plus que ce n'est pas à côté! Le problème n'est pas tellement de subvenir à mes besoins et de payer la formation, c'est surtout la transition quand je quitterai mon travail si je n'arrive pas à avoir de rupture conventionnelle (ce qui sera sans doutes le cas). Il faudra probablement que je me débrouille quelques semaines avec 0 revenus...


Modifié par Lysa, 23 aot 2016 - 14:22 .


#5 gunday

gunday

Posté 23 aot 2016 - 14:33

En parlant du DIF, est ce que ta formation peut être prise en charge dans le cadre d'un fongecif ?
Ca permettrai d'être payé le temps de ta formation.

Ensuite, il te restera le chômage. Mais sans rupture conventionnel, il y a effectivement une période de latence.
N'hésite pas à demander à ton employeur, il a souvent peu d'intérêt à refuser la rupture.

#6 Lysa

Lysa
  • Genre: Femme

Posté 23 aot 2016 - 14:56

J'ai pensé au CIF (c'était mon idée de départ en fait), mais je ne serai jamais financée venant d'un CDI en informatique avec un diplôme niveau II pour aller vers un diplôme niveau IV dans un domaine avec moins de débouchés (un collègue a déjà tenté ce genre de chose, avec un diplôme niveau III), sans projet professionnel béton. Je garde cette carte pour une éventuelle autre occasion puisque les personnes ayant déjà effectué un CIF sont encore moins prioritaires. Surtout que mon niveau de chômage me permettra sans problème de payer la formation et subvenir à mes besoins.

 

Dans le milieu de l'informatique, peu de ruptures conventionnelles sont acceptées. En 4ans dans le domaine, je n'en ai jamais vues à l'initiative de l'employé. Mais je tenterai! :) Sinon j'essaierai de négocier un abandon de poste pour en perdre le moins possible (notamment congés). Sinon je ferai un abandon de poste non négocié! ;)



#7 Pedro74

Pedro74

Posté 23 aot 2016 - 23:34

C'est l'inconnue qui nous transcende. Sans elle, pas de depassement, pas de reves, pas de projets, rien, nada !

Nos dirigeants on fait un monde inverse, pour justement eviter une transcendance, lol.

 

La meme femme dans son lit, le meme travail ou du travail, le meme appart ou la meme maison, et tout cela a supporter toute une vie......................;; avec les memes meubles, le meme environnement, memes collegues..............;;

Quand on consomme trop et trop longtemps et trop sur place...........bah faut pas se plaindre du resultat.

 

La vie c'est le mouvement, la mort c'est la sedentarité, quand on a compris que faut sans cesse se deplacer dans l'inconnue pour vivre, beaucoup de choses changeront ici bas, car on nous fait croire que les decouvertes se font sur notre planete et dans l'univers, alors que la premiere decouverte d'une vie, c'est SOI, et SOI, bah on le decouvre dans le mouvement, pas dans l'immobilité.

 

Ca fait plaisir de voir des gens dans le mouvement ! Beaucoup croient etre dedans, mais en réalité, ils se debattent dans le meme decors............

A l'inverse, ceux qui bougent, sont bien plus heureux et équilibrés, car en mouvement, les emmerdes ont plus de mal a se coller a toi, c'est une evidence !!!

 

Bougeons les copains !!!!


  • groslard aime ceci

#8 gunday

gunday

Posté 24 aot 2016 - 08:22

J'ai pensé au CIF (c'était mon idée de départ en fait), mais je ne serai jamais financée venant d'un CDI en informatique avec un diplôme niveau II pour aller vers un diplôme niveau IV dans un domaine avec moins de débouchés (un collègue a déjà tenté ce genre de chose, avec un diplôme niveau III), sans projet professionnel béton. Je garde cette carte pour une éventuelle autre occasion puisque les personnes ayant déjà effectué un CIF sont encore moins prioritaires. Surtout que mon niveau de chômage me permettra sans problème de payer la formation et subvenir à mes besoins.

Ca ne coute rien de tenter.
J'avoue que dans mon cas ça a été refusé, à priori quand j'ai demandé les caisses étaient vides.
En plus, vu que le patron est au courant, il sais que le projet n'est pas de rester dans l'entreprise.

Dans le milieu de l'informatique, peu de ruptures conventionnelles sont acceptées. En 4ans dans le domaine, je n'en ai jamais vues à l'initiative de l'employé. Mais je tenterai! :) Sinon j'essaierai de négocier un abandon de poste pour en perdre le moins possible (notamment congés). Sinon je ferai un abandon de poste non négocié! ;)

Ca dépend pas mal des entreprises, du contexte, ...
J'en ai entendu un certain nombre, mais c'est assez variable.
Typiquement, je pense négocier une rupture conventionnelle.
Déjà mon patron est au courant que j'ai un autre projet (via le CIF), j'ai annoncé que je restais pour le salaire.
D'ici 6 mois ou 1 an, je retournerai le voir en négociant que je reste chez le client jusqu'à terme en échange d'une rupture conventionnelle.
A priori, il va faire le calcul : soit il fait l'andouille, je me barre et il perd le client.
Soit on négocie, et on joue gagnant/gagnant.
Le but est effectivement que tout le monde y gagne.

#9 Lysa

Lysa
  • Genre: Femme

Posté 25 aot 2016 - 12:59

Pour le tenter il faut monte un dossier et tout, et l'administratif a jamais été mon truc, en particulier avec si peu de chance de résultats! ^^ Si j'ai le temps et l'énergie je m'y appliquerai!

 

Quelqu'un sait si le DIF peut être utiliser dans un domaine qui n'a rien à voir avec mon domaine actuel? D'ailleurs le dif n'existe plus depuis 2014 et je dois dépenser mes droits DIF avant 2020. C'est une très bonne raison de plus. Mais je ne connais pas mon solde.



#10 gunday

gunday

Posté 25 aot 2016 - 13:46

Pour le solde du DIF, l'employeur doit fournir le détail annuellement (soit en feuille annexe, soit sur le bulletin de salaire de fin d'année, ou de début d'année).
De souvenir le DIF c'est plus une formation dans son domaine d'activité, lié à son travail.
Par exemple une spécialisation, l'approfondissement d'un outil, une nouvelle langue, ...
Essayez de voir si vous n'avez pas moyen d'avoir des compétences transverses. Par exemple l'anglais, si vous faites du touristiques, ça pourrait être un plus.

Pour le CIF, je l'ai fait, même si j'y croyais moyennement.
Au moins, on ne pourra pas me reprocher de ne pas avoir fait, et mon employeur ne pourra pas dire qu'il ne savait pas! ;)

#11 Lysa

Lysa
  • Genre: Femme

Posté 13 septembre 2017 - 20:22

Bonjour!

Me revoilà, avec mon projet qui avanace surement...

 

Je rassemble actuellement toutes les conditions pour l'entrée en formation. Je passe l'examen d'entrée dans 15 jours, le 3 octobre! Un peu de stress mais ça devrait le faire.

 

Mais le plus compliqué reste à venir : négocier mon départ de l'entreprise. J'ai contacté le fongecif qui me dit de ne pas partir perdante que certains dossier même avec mon profil, sont financés. J'ai encore de la marge pour monter le dossier puisqu'il faut le présenter au plus tard un mois avant le début de la formation (qui commence en avril 2018). Cette démarche me permettra j'espère d'être plus crédible pour négocier avec mon entreprise une éventuelle rupture conventionnelle si le dossier venait à être refusé.

Cependant si à tout hasard le dossier était accepté, je me retrouverais à l'issue de la formation dans une situation compliqué puisqu'à nouveau en CDI dont il est toujours compliqué de sortir en vue d'une reconversion...

 

Je suis donc encore dans le flou quant à tout ça!



#12 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 504 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 13 septembre 2017 - 20:52

Merci c'est sympa d'avoire pensé à donner des nouvelles… même si tout n'est pas encore réglé.

Bon courage à toi!



#13 Lysa

Lysa
  • Genre: Femme

Posté 07 novembre 2017 - 14:44

Et me revoilà!

 

Test d'entrée ok, demande de CIF accepté par ma boite, dossier en cours de montage. RC refusée, visibilité sur quelques plans bis...

 

Je n'ai pas vraiment plus de visibilité sur le "après formation", on verra...



#14 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 504 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 07 novembre 2017 - 15:22

Que signifie "RC"…  dans ton cas, car ce n'est pas registre de commerce, responsabilité civile… 

Bonne continuation. 



#15 Lysa

Lysa
  • Genre: Femme

Posté 07 novembre 2017 - 15:28

Rupture conventionnelle.


  • FLOYD aime ceci

#16 Bill Imbi

Bill Imbi

    Fan de K. Rott et de Rave Party

  • Membres
  • 598 messages
  • Genre: Femme
  • Localisation:Lyon pour l'instant, mais ça va pas durer

Posté 07 novembre 2017 - 17:16

Le CIF accepté c'est normal, ils peuvent pas refuser (fin si, la première fois, mais pas la seconde).

 

Pour la RC, si tu es sur un poste 'en tension' comme ils disent, ils vont te la refuser... Mais ça serait bizarre qu'ils te fassent ch... longtemps si tu ne demandes rien de spécial comme indemnités. Ils ont pas intérêt à retenir qq'un qui n'en a plus rien à battre...

 

Si tu attends la loi macron sur le droit au chômage pour les démissionnaires, tu peut partir tranquille en démissionnant et sûre de toucher le chomedu, sauf que les décrets d'applications risquent de limiter un peut les droits, fin bref...

 

Insiste auprès de ta boite pour les quitter bons amis, c'est l'intérêt de chacun...



#17 Lysa

Lysa
  • Genre: Femme

Posté 08 novembre 2017 - 13:44

Ce n'était pas des questions mais des affirmations... :D

 

Je connais bien le marché du travail dans mon domaine... Donc les positions sur les CIF ou RC... ;)



#18 gunday

gunday

Posté 16 novembre 2017 - 13:43

La RC est dur à obtenir.

Beaucoup d'employeurs partent du principe que si tu veux partir, tu n'as qu'a démissionner.

 

Sinon, après, y a le congés création d'entreprise, mais limité à 1 an je crois.

Mais oui, partir sans démissionner est compliqué.