Aller au contenu


Photo

Le lait maternel, le meilleur des vaccins

alimentation bebe vaccin

  • Veuillez vous connecter pour répondre
3 réponses à ce sujet

#1 tonino108

tonino108
  • Genre: Homme
  • Localisation:FRANCE

Posté 18 novembre 2016 - 18:49

https://professeur-j...ur-des-vaccins/

 

Le Dr Bourdillon doit déjà savoir tout ce qui suit, mais il est bon de le lui rappeler, ainsi qu’à sa ministre de tutelle Marisol Touraine qui cherche à faire des économies face au déficit abyssal de notre système de santé.

Allaiter son enfant est un choix. Il est très important de le respecter, c’est la mère qui en décide, mais elle doit être complètement informée.

Publiée le vendredi 29 janvier 2016 dans la revue médicale The Lancet, une vaste étude, financée par la fondation Bill et Melinda Gates ainsi que par le Wellcome Trust Britannique, conforte les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Elle préconise un allaitement maternel exclusif jusqu’à l’âge de six mois, puis un allaitement partiel jusqu’à deux ans.

Les chiffres sont éloquents, car l’étude concerne 164 pays.

L’allaitement maternel sauverait plus de 823 000 enfants chaque année dans le Monde.

Autre côté positif pour les mères, que je rappelle sans cesse comme cancérologue débordé de patientes atteintes de cancer du sein de plus en plus jeunes : l‘allaitement maternel diminuerait de 20 000 le nombre de décès par cancer du sein. N’oublions pas que nous perdons chaque année en France du fait du cancer du sein devenu un fléau social [1] : 11 886 femmes, (chiffres de 2012 en Métropole) de plus en plus jeunes.
Faire croire que l’allaitement maternel ne bénéficie qu’aux femmes des pays en voie de développement est totalement faux.

Ce sont les fabricants de lait artificiels très imaginatifs (avec leurs laits dès la naissance – dès 6 mois jusqu’à 1 an – croissance de 1 à 3 ans – troubles du transit – transit ralenti – prématurés- allergiques – régurgitations – coliques – diarrhée ou intolérance au lactose..) qui dénigre astucieusement l’allaitement maternel.

Comment médecins et pédiatres se laissent-ils convaincre ? Pourquoi seulement un enfant sur cinq est-il allaité par sa mère en nos pays, alors qu’ils le sont pratiquement tous dans les pays à bas ou moyens revenus ? Dans ces derniers, seulement un enfant sur trois est nourri exclusivement au sein jusqu’à 6 mois, car les lobbies fabricants des laits investissent les grands panneaux publicitaires très bien payés.

En France en 2003, 56% seulement des nourrissons bénéficiaient d’un allaitement au sein exclusif au sortir de la maternité. Cette pratique se développe dans notre pays puisqu’ils n’étaient que 45% en 1998. Mais c’est encore très insuffisant, car la durée d’allaitement est trop courte. 42% des enfants sont allaités au-delà de 2 mois.

En Norvège 99% des nourrissons sont allaités à la sortie de la maternité et 86% au moins 3 mois. Ils sont également 95% en Finlande, 90% en Suède et au Danemark, 85% en Allemagne et 75% en Italie.

Pierre Le Hir journaliste au Monde écrit à partir de la publication du Lancet le 29 janvier 2016 :

« Au sein des pays riches, le taux d’allaitement maternel des enfants d’un an est le plus faible au Royaume-Uni (0,5 %), en Irlande (2 %) et au Danemark (3 %), très en deçà des scores du Japon (60 %), de la Norvège (35 %), de la Finlande (34 %), des Etats-Unis (27 %), de l’Espagne (23 %) ou de l’Allemagne (23 %). En France, ce pourcentage n’est que de 9 % et une précédente étude, parue en septembre 2015, le situait même autour de 5 %. »

 

 

L’allaitement maternel, l’idéal pour la santé de l’enfant

Après l’accouchement, la montée de lait est un processus physiologique. Si la femme a fait le choix de ne pas allaiter, la lactation s’interrompt d’elle-même en une à deux semaines, pas besoin de médicament. La montée de lait peut donner des douleurs transitoires (quelques jours) chez 30 à 40 % des femmes.

Ce que contient le lait maternel

Des bactéries construisent l’immunité intestinale de l’enfant au niveau de la paroi de l’intestin. Il s’agit de bifidobactéries et de lactobacilles. Elles empêchent la multiplication de mauvaises bactéries, ou de bactéries utiles qui en trop grand nombre peuvent devenir ainsi pathogènes.

Le contenu intestinal acide limite la consommation de fer par les bactéries. Le fer se fixe sur une protéine, la lactoferrine protectrice d’immunité qui détruit la paroi des bactéries dangereuses en induisant la fabrication de substances spécifiques qui protègent.

D’autres substances sont protectrices : la lactadhérine contre le rotavirus responsable de gastro-entérites (éviter donc le vaccin contre les rotavirus qui en plus est dangereux ! [3]) ; les oligosaccharides contre les colibacilles et le champignon qu’est le candida albicans.

Et le journaliste ajoute :

« La tétée éviterait, en particulier, la moitié des épisodes de diarrhée et un tiers des infections respiratoires. Les pays riches, même si la mortalité infantile y est beaucoup plus faible, n’en sont pas moins concernés. Car l’allaitement y réduit de 36 % le risque de mort subite du nourrisson, et de 58 % celui d’entérocolite nécrosante, une perte de tissus de la muqueuse intestinale surtout observée chez les prématurés et parfois mortelle. »


  • lilou43 aime ceci

#2 _Bill Imbi_

_Bill Imbi_

Posté 18 novembre 2016 - 19:42

C'est tout à fait vrai. Malheureusement pour les mères qui travaillent rien n'est fait pour leur faciliter l’allaitement si elles le souhaitent.


Modifié par Bill Imbi, 18 novembre 2016 - 19:47 .


#3 Livy-Dagore

Livy-Dagore
  • Genre: Homme
  • Localisation:France
  • Intérêts:L'écologie,les écovillage,la permaculture,la spiritualité,Le Yoga,et les alternatives éducatives.

Posté 19 novembre 2016 - 11:52

Tu as entièrement raison tonino108,que le lait maternel est le meilleur des vaccins;et toi aussi Bill Imbi tu as raison,que les mères qui travaillent,que rien est pour favoriser l'allaitement.On donne régulièrement aux enfants du lait vache,alors que le lait de vache est fait pour les vaux,que le lait,que le lait des chèvre est fait pour les chevreaux,que le lait de brebis est fait pour les agneaux,et que le lait de jument est fait pour les poulains.



#4 Gaueca

Gaueca
  • Genre: Femme
  • Localisation:64 - Pays Basque

Posté 20 novembre 2016 - 13:33

Pour info, justement : en théorie, lorsqu'on a accouché, on est "tranquille" deux mois et demi. On peut prolonger jusqu'à six mois, dans certaines conditions seulement.

Ensuite, on retourne au travail, où il faut réclamer l'heure quotidienne que nous accorde le droit du travail pour tirer notre lait (heure comptée et payée) à un patron qui risque d'hausser les sourcils. Puis il faut aussi réclamer, si entreprise de plus de 100 salariés, le droit d'utiliser un local permettant de tirer son lait, et de le stocker (congélateur, ou frigo). Ce faisant, on passe bien sûr pour l'allumée de service... beaucoup de femmes n'osent pas.