Aller au contenu


Photo

Création d'une petite ferme maraichère

maraichage micro-ferme

  • Veuillez vous connecter pour répondre
4 réponses à ce sujet

#1 Farnaum

Farnaum
  • Genre: Homme
  • Localisation:Basse Normandie

Posté 01 dcembre 2016 - 10:40

Bonjour,

 

Comme je l'ai dit dans ma présentation, si je suis venu sur ce forum c'est en partie parce que je suis en pleine réflexion sur la mise en place d'une petite ferme de maraîchage biologique. Je vais donc essayer de vous exposer mon projet. 

 

Mon père, ouvrier agricole dans une ferme de polyculture élevage en conventionnel, part bientôt à la retraite.

Cela me donne l'opportunité de récupérer du terrain l'année prochaine pendant qu'il négociera la mise à disposition de ses terres avec la ferme qui l'emploie actuellement.

 

La question du terrain :

  Basse Normandie

  l'année prochaine : 3000 m² disponible

  l'année suivante : jusqu'à 2,6 ha

  terre assez lourde

 

Formation :

  formation d'écologue avec "teinte" agro

  C'est à dire que l'année dernière, je travaillais dans un labo de recherche sur les relations entre les vers de terre et les pratiques agricoles.

  actuellement, je suis une formation par correspondance sur le maraîchage proposée par l'ESA d'Angers

  Je n'ai donc pas de formation agricole seulement 4 mois de pratique sommaire en tant que bénévole en Corée du Sud et au Japon.

 

Comment j'imagine la chose :

 

L'année prochaine, au printemps, je m'installe sur les 3000 m² de terrain que mon père peut me prêter avant sa retraite. Ce terrain n'est pas plat, il y a un plateau (environ la moitié) et une (demi) cuvette exposée sud avec au fond une source.

Ce terrain me servirait de phase-test pour voir ce que j'arrive à faire et ce qui me pose problème. Cela pourrait me permettre d'envisager les formations/stages nécessaires.

 

Les années suivantes, je pourrais potentiellement m'étendre si besoin.

 

Le travail du sol, dans l'idéal serait réduit au minimum avec pour objectif d'un sol se structurant grâce à des apports de matière organique et l'utilisation de la faune du sol plutôt que de mes bras (on ne se refait pas). Bien sur, cette réduction du travail sera fonction de la réaction du sol lui même.

J'espère réussir à limiter la mécanisation de cette ferme.

Je ne vise pas un salaire mirobolant à terme mais un certain équilibre entre le travail fournit et le salaire que je peux dégager.

 

En ce moment, je commence l'accompagnement proposé aux jeunes agriculteurs par la Chambre d'Agriculture (Plan de Professionnalisation Personnalisé). Ce qui pour beaucoup conditionne l'accès à des aides de l'Europe, mais pas pour moi n'ayant pas  la fameuse Capacité Agricole. Je dirais presque tant mieux, vu les surfaces, les aides auraient de toutes façon été faibles et quand tu reçois de l'argent c'est toujours en échange de conditions, je n'aurais pas CE soucis. Ce programme m'ouvrira les portes de formations ponctuelles sur différents sujets et un certain suivi.

 

Je ne dispose que d'un petit budget pour ce projet. Il sera fondé sur les opportunités et sur la débrouille.

 

Niveau commercialisation, même si ce sujet n'est pas encore vraiment fixé, je commencerais très certainement par faire des marchés. Une vente à la ferme ou des paniers dans des points de dépôts sont aussi envisageables. Mais la première année je ne me sens pas d'assurer un panier "obligatoire" (façon AMAP). Je n'ai pas le bagage nécessaire pour être sûr de produire assez à mon avis.

 

Voilà pour cette présentation de mon projet.

Si vous avez des remarques, n'hésitez pas.

De mon côté, exposer mon projet me fait du bien.

C'est toujours ça de pris !


Modifié par Farnaum, 01 dcembre 2016 - 11:02 .


#2 gunday

gunday

Posté 01 dcembre 2016 - 12:08

Bonjour,
sur la surface quelle type de production envisagez vous ?
Maraichère classique, spécialisé dans un produit, ...

Envisagez vous des activités annexes ? (cueillette libre, transformation, herbergement, activité de loisirs, activité pédagogique ...)
Quand vous évoquez un travail limité, comment l'envisagez vous sur 2,6ha ?
Serez vous seul, ou envisagez vous un groupement agricole avec différentes productions et des associés pouvant vous remplacer par moment ?

Plein de question, mais qui ont pour but d'affiner le projet.

#3 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 657 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 01 dcembre 2016 - 12:20

Le Lycée agricole "le Robillard" à saint Pierre sur Dives (14) , était doté dans les années 75, d'excellents professeurs.

Je le sais parce que j'y étais en prépa.

 

Bref, il y a sur ce territoire un établissement et des enseignants qui peuvent certainement t'épauler dans ton projet.

D'ailleurs tu pourrais même proposer un exposé ou une conférence sur ton passage en Corée… je suis sûr que cela capterait leur attention. ;)



#4 Farnaum

Farnaum
  • Genre: Homme
  • Localisation:Basse Normandie

Posté 01 dcembre 2016 - 13:29

@ Gunday :

 

J'envisage une production la plus diversifiée possible, en rapport avec la surface qui limitera forcément les choses.

 

Les activités annexes sont envisagées, mais dans un deuxième temps. Ça prends du temps, d’accueillir des gens sur une ferme, ou de transformer des produits et je pense que ce n'est intéressant que lorsque le système "ferme" marche. On ne peut pas faire de gîte à la ferme ou de conserves de la ferme sans ferme.

 

Je n'envisage pas de travailler 2.6 ha. Ce que je voulais dire c'est que je n'ai pas de problème de place. Cette surface pourrait être utile dans une rotation : mettre des parcelles au repos pendant 3 ou 4 ans avant de les reprendre.

 

Au niveau du regroupement, pour l'instant ce que j'envisage serais surtout de se regrouper pour vendre les produits. 

Là où j'habitais en Bretagne, il y avait un regroupement de producteur très intéressant : clic ta berrouette (http://www.clictaberouette.com/) ce type d'association me plairait beaucoup.

Quand à des associés sur la ferme, au début non, déjà la surface ne le permettrais pas et plus tard, je ne sais pas mais ce n'est pas dans mes priorités immédiates.

 

@ Floyd :

 

Tu as l'air très intéressé par la Corée, il faudrait qu'on en discute :)

Le Lycée Robillard je le connais un peu, je suis du milieu agricole, mon frère y est passé.

En soit, je n'ai rien contre mais je ne me vois pas aller leur proposer et je ne sais pas ce qui serait intéressant de leur présenter.

Ce voyage était, c'est sûr, une incroyable aventure humaine. D'un point de vue plus agricole, je ne sais pas. Pour moi, néophyte en maraîchage, c'était très intéressant, pour des gens plus du milieu c'est à voir.

Mais je suis ouvert sur la question.



#5 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 657 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 01 dcembre 2016 - 15:03

Dans une autre vie, j'ai accueilli un étudiant coréen, stagiaire au Mans, et suivi son rapport de stage concernant un aménagement paysager.

C'était et c'est la seule fois où j'ai entendu parlé de ce pays, de ses étudiants et des échanges entre nos deux pays.

Je me disais que les étudiants et les élèves du Robillard pourraient avoir une chance identique.

 

Le Robilard peut sans doute t'aider comme ton frère.

Tu as également de quoi échanger.





Aussi étiqueté avec maraichage, micro-ferme