Aller au contenu


Photo

salle de bains forte condensation


  • Veuillez vous connecter pour répondre
16 réponses à ce sujet

#1 Ludiv3

Ludiv3

Posté 31 dcembre 2016 - 17:38

Bonjour à tous, 

 

Voilà le froid est réellement arrivé dans mon beau département avec de la gelée sur la nature environnante donnant des impressions de neige. En ce moment, rien ne fond ... Bref, ça caille !

J'ai posté quelques commentaires sur l'habitation et l'isolation. La chambre de mon fils est finie , a été faite avec de la terre du terrain et un lait de chaux, la fenêtre simple vitrage changée pour du double vitrage. On s'y sent bien. Mais des travaux restent encore à faire dans d'autres pièces pour éviter les fuites d'air ce qui donne la sensation désagréable de vent frais dans le dos  Grrrrrrr ! ça avance à son rythme. Nous sommes mieux lotis que l'année dernière, déjà un bon début.

 

Nous n'avons qu'un système de chauffage, cuisinière à bois sans chauffage central et c'est une vieille vieille cuisinière. Un gros problème est la salle de bains et la pièce dans laquelle on a mis les toilettes sèches. Ces deux pièces sont séparées de la pièce à vivre par une porte toute simple et un gros rideau fait avec une couverture de l'armée. Ces deux pièces sont dans un sas avec la porte de cave  et la porte du grenier. Elles donnent sur l'arrière de la maison mais c'est une partie qui "sort" de la maison si je puis dire , c'est-à-dire que la façade arrière est droite en vieux bardage bois et ces deux pièces ne sont plus dans l'alignement. Le mur est en briques et je crois qu'il y a juste un petit enduit dessus à l'intérieur. Les fenêtres sont du simple vitrage et les pièces ne sont pas chauffées puisque nous fermons la porte de la pièce principale pour garder la chaleur.

Les murs suent beaucoup et de la glace se colle sur les vitrages. Il n'y a pas de formation de moisissures ce qui est étonnant mais ça coule.

Quels seraient les travaux à prévoir pour améliorer ces deux pièces avant l'hiver prochain ?

Nous avons un très très petit petit budget.

 

Merci d'avance à tous les connaisseurs en la matière.

 

Bonne fin d'année à vous tous, 

 

Ludiv3

 



#2 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 051 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 31 dcembre 2016 - 18:15

Les habitations anciennes ont ces inconvénients en commun;  difficiles à chauffer, couteuses à isoler.

J'habite aussi une passoire à calories. il est impossible d'en faire une maison basse consommation et confortable.

Je cherche toujours…



#3 yannouk

yannouk
  • Genre: Homme
  • Localisation:Cévennes ardéchoises
  • Intérêts:Ecologie, autonomie, autoconstruction, système D, naturisme

Posté 01 janvier 2017 - 11:25

Salut.

Un très petit budget, c'est relatif, mais il n'y a quand même pas 36 solutions...

-Mettre du double vitrage

-Isoler (idéalement par l'extérieur, mais plus de travail et plus couteux)

-Laisser la porte de la pièce à vivre ouverte



#4 Gaueca

Gaueca
  • Genre: Femme
  • Localisation:64 - Pays Basque

Posté 02 janvier 2017 - 06:08

Si jamais ça pouvait aider un tout petit peu, bien que ça ne solutionne que partiellement les conséquences et non la cause :

Vieilles chaussettes remplies de litière premier prix pour chat. Tu sais, les graviers gris, là. Si y a du sel en rab', premier prix aussi, ça peut être encore mieux.

J'en mets contre mes vitres de bagnole pour garder la voiture au chaud, pour une voiture standard une à l'avant et une à l'arrière aident pas mal.

Ca aspire assez bien l'humidité. Une fois que c'est devenu trop humide, on met à sécher le contenu au soleil quelques heures et on recommence.

Est-ce-qu'une plante rustique qui pompe l'humidité par le feuillage ne pourrait pas être aussi une partie de la "solution" concernant les conséquences ?



#5 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 051 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 02 janvier 2017 - 10:18

… Est-ce-qu'une plante rustique qui pompe l'humidité par le feuillage ne pourrait pas être aussi une partie de la "solution" concernant les conséquences ?

Curieusement la plante "évapo-transpire" et libère donc de la vapeur d'eau (voire des gouttes) par son feuillage.

Je ne vois pas de solution avec les plantes. ;)


  • Gaueca aime ceci

#6 Gaueca

Gaueca
  • Genre: Femme
  • Localisation:64 - Pays Basque

Posté 02 janvier 2017 - 10:55

Merci Floyd, donc je ne mettrai pas de plantes dans ma voiture ;) ! dommage, ç'aurait été super feng-shui ! ça restera chaussette à la litière !



#7 Bill Imbi

Bill Imbi
  • Genre: Femme
  • Localisation:Lyon pour l'instant, mais ça va pas durer

Posté 02 janvier 2017 - 11:11

Une voiture pourrait-elle être feng-shui, avec ou sans plante ?

 

Mon vélo lui l'est quand je l'emmène en pleine nature... :ponpon:



#8 Gaueca

Gaueca
  • Genre: Femme
  • Localisation:64 - Pays Basque

Posté 02 janvier 2017 - 11:46

Vélo ? vade retro, satanas. Les vélos chez moi sont fortement corrélés aux croûtes sur les genoux et sentiments d'inconfort dans l'entrejambe. ces petits trucs ont l'air innocents, mais ce sont en fait des pervers en puissance, d'odieux machiavels qui ne daignent même pas t'aider un peu à monter les pentes.

 

Concernant l'isolation, et les murs qui suent : est-ce-qu'un enduit spécifique ne pourrait pas réduire un peu le phénomène ? la chaux "respire", peut-être faire une fine cloison en isolant de récup' et la recouvrir de chaux ?



#9 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 051 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 02 janvier 2017 - 18:04

Le mot "respiration" n'a pas le même sens pour le biologiste et pour le maçon, ou l'architecte.

 

Pour les matériaux de construction, l'emploi du mot "perspirance" indique cette aptitude à absorber l'humidité d'un coté et à la relâcher par l'autre face.

Si ce fonctionnement est interrompu par la présence d'une couche imperméable à la vapeur, la paroi se gorge d'humidité… et dégrade ses composants.

 

Un matériaux isolant thermique gorgé d'eau perd son aptitude.  C'est classiquement le problème des maisons en ciment, laine de verre et plaques de plâtre.

Dans ce cas courant on est réduit à maitriser l'excès d'humidité, par la ventilation, par les déshumidificateurs, par le chauffage… On réduit les risques de condensation par des technologies énergivores..


  • Gaueca aime ceci

#10 Ludiv3

Ludiv3

Posté 05 janvier 2017 - 10:31

Je vois qu'il n'y a pas énormément de solution ... Je pensais à une isolation à l'intérieur mais avec quoi ? En effet Gaueca, je pensais à faire un enduit à la chaux mais le problème est que la pièce n'est pas encore chauffée pour le moment et je crains qu'à la longue la condensation met à mal l'enduit. Je pense qu'il y a nécessité à chauffer et à changer la fenêtre. A part un chauffage central au bois avec vieille cuisinière à bois ou nouveau bouilleur, je ne vois rien d'autre qui répondrait à mes attentes mais ça me semble bien coûteux. 

Donc la salle de bains reste avec sa couleur vert pastel, atroce, en attendant une solution. 

L'autre problème est qu'elle est dans le sas donnant sur l'atelier qui est une énorme passoire dans la maison, froid assuré. 

Yannouk, de quelle isolation parles-tu pour l'extérieur ? Parles-tu de bardage bois ? Y a-t-il une couche de matériau à mettre entre  ce bardage et la brique ?

 

Je vois qu'il y a encore beaucoup de travail à faire et avec un très petit budget ça me semble très difficile. 

La débrouille a ses limites me semble-t-il !



#11 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 051 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 05 janvier 2017 - 11:08

Comme la salle de bain n'est pas une pièce où l'on passe des heures (cas général…)  maintenir un chauffage est de peu d'intérêt.

Par contre on apprécie une montée en température rapide.

 

L'effet de "paroi froide" est ce que l'on redoute, d'où l'idée d'une paroi bien isolée; terre paille?

Mais il faut protéger l'isolant de la condensation et des gouttes d'eau, d'où l'idée d'une bâche imperméable: film plastique?

Par dessus et pour l'esthétique, un bardage en bois de palettes…

 

Voir si la disposition de la pièce et ses dimensions permettent cette solution qui peut "manger" 10 cm.

… et penser à une ventilation aussitôt la toilette achevée.



#12 juseppe

juseppe
  • Genre: Homme
  • Localisation:Creuse

Posté 07 janvier 2017 - 20:15

si la surface n'est pas énorme tu peux tenter une isolation par l'extérieur en petite botte de paille environ 4€ le m² si tu les mets sur chant.

il y aurau quelques précautions a prendre pour qu'elles ne prennent pas l'eau, mais ca tout peut etre fais avec de la récup et a bas cout.



#13 Ludiv3

Ludiv3

Posté 08 janvier 2017 - 17:07

J'aime bien ton idée FLOYD. Comme toujours tu as une idée dans la tête. Il faut maintenant que je vois comment faire tenir la terre paille sur les murs et approfondir le sujet des palettes en bardage. ça m'a l'air sympa. Il est vrai que ça risque de manger de l'espace mais j'avoue que dans la salle de bains, nous n'y passons pas beaucoup de temps, se laver et ...... c'est tout . Donc pas besoin de 20m². 


  • FLOYD aime ceci

#14 Timy

Timy

Posté 11 janvier 2017 - 09:48

Bonjour Ludiv3



Pour traiter ton problème d'humidité et de condensation et d'écoulement,  tu ne pourras pas te limiter à isoler l'intérieur.. Il te faut aussi traiter l'extérieur...

Nous avons une maison en colombages et paille de 1600 et quelques.... Epaisseur des mur inférieure à 10cm...
Dans un premier temps, nous avons construit une structure sur le mur intérieur et y avons isoler par facilité (suis en fauteuil roulant) et rapidité (ne pouvant plus aider) nous avons acheter des plaques toutes faites d'isolant: Isodur, Stérodur, Etc...
Dans un deuxième temps, après qlq semaines de bon soleil pour éliminer un maximum d'humidité des murs nous avons placé le même isolant à l'extérieur, placé dessus un films qui laisse passer l'humidité mais empêche la condensation..

Ce qui était prévu était de prendre à l'extérieur si celui-ci n'est pas visible par des voisins chiants ou de la rue, 

1°) une structure en bois de 40cm d'épaisseur...
2°) faire une contre plaqué de paille (méthode viking) les mettre dans un sens puis dans l'autre en les pressant bien sur une épaisseur de 30 cm...
3°) utiliser de la terre (éviter de prendre la brune de surface; celle dans laquelle on plante ses légumes, fleurs et autres) du jardin en y mêlant de la paille coupée et de l'eau, pas hésiter à utiliser une bétonnière pour faire ce mélange... le plus difficile tant de doser l'eau... Trop ou pas passez, ça se fissure, se casse, s'étale, ..
4°) appliquer le mélange boue/paille/eau sur les 10cm restant... D'abord à lamain pour bien l'écraser et accéder aux coins difficiles puis utiliser une plâtresse pour "plafonner" la même mixture de finition...
5°) au choix, utiliser la structure faite pour y fixer des planches de bardages...

Laissé à la pluie, ce genre de mur doit être revu toutes les années pour repérer les éventuelles fissures et les réparer, ... Intérêt d'avoir un débord de toit de +- 40cm qui lui évitera d'être tremper dès qu'il pleut...
Par cette méthode, il te faut envisager un mur d'une épaisseur de 50cm au moins: il est le régulateur d'humidité ou de sècheresse de l'intérieur de la maison....
Et bien sûr une fenêtre double vitrage qui ne serait pas du luxe...

Nous nous sommes arrêter à la façade de la maison avant de passer à une méthode plus rapide puisque ne reste plus que mon compagnon pour faire les travaux...
 


  • FLOYD aime ceci

#15 Ludiv3

Ludiv3

Posté 15 janvier 2017 - 17:22

Alors, si j'ai bien compris, le top serait :

- de mettre une fenêtre double vitrage ;

- d'isoler par l'extérieur dans un premier temps avec terre/paille

- bardage bois si possible palettes pour les petits budgets.

 

Un gros détail me chiffonne. Le mur est en briques mais par endroit biiiieeeeen recouvert de ciment (je pense qu'il devait y avoir des briques qui lâchaient et la solution rapide à cette époque a été de faire un ciment). Comment faire tenir le mélange terre/paille sur un mur brique et tout en sachant que des endroits vont être problématiques contre l'humidité ? 



#16 OPF 46

OPF 46
  • Localisation:12
  • Intérêts:bricolage

Posté 03 mars 2017 - 02:25

bonjour,     dans une salle de bain, on produit beaucoup de vapeur en prenant la douche, et lorsqu'on n'a pas de VMC,  cette vapeur reste et détériore tout.

 

Il y a un moyen simple pour assainir :    laisser la porte de la pièce bien fermée pour que l'humidité n'aille pas ailleurs, et après le douche, ouvrir la fenêtre en grand, et faire fonctionner un simple ventilateur électrique dirigé vers la douche pendant un bon moment (en même temps que la fenêtre est ouverte.

 

L'humidité sera chassée rapidement avec ce système  (à laisser jusqu'à ce que ce soit sec, et voir le temps que ça met pour le savoir la prochaine fois).

Ensuite refermer la fenêtre.   ce système est très efficace et sans boulot, juste une prise à brancher, et ça consomme 35 à 40 watts/heure, donc très peu surtout que ça tournera moins d'une heure normalement.

 

Pour chauffer une salle de bain, l'idéal est d'avoir un petit radiateur électrique SOUFFLANT CERAMIQUE (ne hurlez pas tant que vous n'avez pas fini de lire) 750:1500 WATTS que l'on fait fonctionner juste le temps d'utilisation de la pièce soit maximum demi heure par jour (ça consomme moins que de chauffer 24 heures).  ça permet de ne pas avoir froid et la conso est négligeable pour une si courte durée.  Il peut fonctionner aussi en ventilation froide et pourra servir à assécher la pièce après la douche, mais il faudra un peu plus de temps qu'avec un ventilateur plus gros.


Modifié par OPF 46, 03 mars 2017 - 02:27 .

  • Bill Imbi aime ceci

#17 Bill Imbi

Bill Imbi
  • Genre: Femme
  • Localisation:Lyon pour l'instant, mais ça va pas durer

Posté 03 mars 2017 - 09:02

Effectivement question asséchement, le vent c'est top. Donc l'idée de ventiler à fond un court moment pour assécher fait sens.

 

Pour les plantes c'est pareil, un temps venteux les dessèche plus que la chaleur, et moi qui n'ai que des plantes en jardinière, je veille à bien les hydrater quand le vent s'obstine à souffler durant toute une journée voire plus.

 

De même en Guadeloupe, pays chaud (bon, département, ok) mais très très humide, la meilleure manière de lutter contre la moisissure dans les maisons c'est les impostes : ouvertures pratiquées en haut des murs, avec des lattes pour diriger les courants d'air. Ces fenêtre longues et étroites sans carreaux permettent à l'air de circuler en permanence, même quand la maison est toute fermée en cas d'absence.

Mais ici c'est pas possible de mettre ça dans une salle de bain, à cause des températures l'hiver.