Aller au contenu


Photo

Livres divers


  • Veuillez vous connecter pour répondre
39 réponses à ce sujet

#21 DzC

DzC
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 07 juin 2017 - 07:17

La protection de la biodiversité est un enjeu sociétal majeur qui va bien au-delà de simples histoires de fleurs et d’oiseaux. Cependant, l’Union Européenne échoue systématiquement à répondre aux objectifs qu’elle s’est fixés en la matière ; la création de réserves naturelles n’étant qu’une rustine de fortune. Comment expliquer cela ? Quels sont les enjeux ? Et surtout comment y remédier ? Le modèle agricole européen en faillite subit les assauts de l’idéologie néolibérale et génère une perte de biodiversité en Europe avec les engrais chimiques épandus dans les champs, les plantes génétiquement modifiées et les «bio» carburants mortifères.

http://www.yvesmiche...enacent-vivant/


  • Ridgenala aime ceci

#22 DzC

DzC
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 07 juin 2017 - 07:43

Manifeste pour une agriculture durable :

La mondialisation et la “révolution verte” n’ont pas tenu leurs promesses, car toutes deux sont des idéologies qui ne prennent pas en compte la réalité.
Désormais, les citoyens français protestent contre ce modèle archaïque et demandent à l’agriculture d’évoluer vers plus de durabilité, en produisant des aliments de qualité et en assurant aux paysans une pérennité de leur métier.
Présenter l’agriculture durable comme une solution pour cette France qui importe sa nourriture et ses produits manufacturés de pays à bas salaires peut paraître utopique. Or, elle porte en elle deux atouts fondamentaux : d’une part, nous pouvons nous passer de biens industriels, mais pas de nourriture ; d’autre part, elle est la seule source durable de richesse des nations. L’humanité ne cesse de s’appauvrir en éventrant la terre pour lui prendre ses minerais et son énergie fossile, pourtant elle pourrait simplement s’enrichir en cultivant la terre selon les principes de durabilité.
Ce manifeste redonne à l’agriculture le rôle central qu’elle a toujours occupé dans les civilisations. Il propose des solutions pour la faire évoluer en la rendant à la fois durable et qualitative.
 
Ce qui compte vraiment, F. Nicolino

Face à l’urgence politico-climatique, l’auteur s’insurge. Prônant à la fois des actions concrètes et un changement de regard sur nos sociétés et leurs écosystèmes, il rappelle le caractère impératif d’une sortie de la culture capitaliste. En effet, cette dernière met l’homme en situation de grand péril car elle menace directement son existence. Pour espérer sortir de l’ornière, il est indispensable de prendre conscience des bases sur lesquelles sont fondées nos sociétés en réalisant un véritable virage anthropologique. Il propose par exemple d’instituer l’eau en élément sacré afin de réparer une nature détruite par l’économie. À travers cet ouvrage, l’auteur propose un véritable retour aux équilibres naturels seuls capables de résoudre les crises successives que nous traversons et de soutenir l’aventure humaine.

Un livre, contre-point à une campagne pour la présidentielle qui oublie soigneusement de parler de ce qui compte vraiment, à la fois inspiré par la colère et plein d’espoir pour qui veut entendre que l’on peut croire encore à de nouveaux horizons.

http://www.editionsl...07-1-1-0-1.html



#23 DzC

DzC
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 08 juin 2017 - 12:00

Toxique planète. Le scandale invisible des maladies chroniques

Aujourd’hui, 2 décès sur 3 dans le monde sont le fait des maladies chroniques (maladies cardio-vasculaires ou respiratoires, cancers, diabète…). En France, ces maladies progressent 4 à 5 fois plus vite que le changement démographique. Le cancer touche 1 homme sur 2 et 2 femmes sur 5. Les coûts générés font imploser les systèmes de santé.

Face à cette catastrophe sanitaire, il est temps de réagir. Les maladies chroniques ne sont ni un simple effet du vieillissement ni une fatalité : notre environnement moderne est en cause. Des milliers de molécules chimiques l’ont contaminé mais aussi la malbouffe, la sédentarité, la pollution urbaine, le travail précaire et stressant et les inégalités au Nord comme au Sud.

La découverte des « perturbateurs endocriniens », la mise en évidence d’une transmission de cet héritage toxique aux générations futures révolutionnent la pensée scientifique et réclament de nouvelles politiques de santé à l’échelle mondiale. Au-delà d’un constat fondé sur les références scientifiques les plus solides, André Cicolella livre des clés pour l’avenir : oui, les maladies chroniques peuvent reculer, à condition de repenser notre façon de vivre, de consommer et de travailler !


André Cicolella est chimiste, toxicologue, conseiller scientifique à l’Ineris et enseignant à Sciences Po. Il est président du Réseau Environnement Santé à l’origine de l’interdiction du bisphénol A dans les biberons, de l’interdiction du perchloréthylène dans les pressings, etc. Il est l’auteur notamment d’ Alertes Santé, Fayard, 2005.

 

http://www.seuil.com...a/9782021061451



#24 DzC

DzC
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 16 juin 2017 - 05:36

"Les Prédateurs au pouvoir. Main basse sur notre avenir" (Les Pinçon-Charlot)

« La concentration de l’argent en quelques mains permet d’attaquer sur tous les fronts : les droits sociaux, la démocratie, l’environnement, jusqu’à l’humanité même.

Le néolibéralisme, structuré de manière oligarchique, contrôle tous les aspects de la société. La “pensée unique” a balayé la fracture entre la droite et la gauche et

transformé la guerre des classes en une violence invisible, inaudible et indicible qui doit être ressentie comme une “donnée naturelle”, allant de soi et donc intouchable ».

 

https://blogs.mediap...-pincon-charlot

http://www.editionst...t=020407&id=678



#25 DzC

DzC
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 16 juin 2017 - 08:20

Les Courtiers du capitalisme
Milieux d’affaires et bureaucrates à Bruxelles (Agone).

 

À Bruxelles, loin des ONG, les lobbies patronaux préfèrent le huis-clos avec les bureaucrates pour faire progresser leurs affaires.

Pour un lobbyiste, connaître des bureaucrates plus ou moins personnellement permet de savoir quand il est encore utile de pousser une position et quand, à l’inverse, il ne sert à rien de se montrer insistant : « En fait, le Parlement européen, si tu veux faire une analogie, c’est comme si tu avais une table de poker ; et à cette table de poker-là, les gens doivent montrer leur jeu. Au Parlement, tu dois montrer ton jeu. Donc les libéraux c’est ça, la droite c’est ça et les socialistes c’est ça. Tu lis les amendements, tu vois d’où ça vient. Et le type de la Commission qui bosse là-dessus depuis deux ans à fond, il voit tout de suite dans le style de la rédaction, dans l’idée qui est poussée, comment ça a été amené et à quelle industrie il a affaire. »

À partir d’archives inédites et d’observations réalisées auprès des lobbys patronaux, ce livre analyse les relations qu’entretiennent les représentants des intérêts économiques avec les agents de la Commission européenne.
Pour parvenir à leurs fins, les lobbyistes doivent se fondre dans les logiques de productivité de l’administration communautaire : les plus grandes firmes apprennent ainsi à manier le jargon des technocrates pour maintenir leur position, et enrôlent des experts scientifiques pour répondre aux attentes pratiques de tel ou tel chef de bureau. Et les liens intimes qu’entretient le capitalisme avec la bureaucratie se voient quotidiennement réactualisés.

 

https://agone.org/lo...sducapitalisme/



#26 tonino108

tonino108
  • Genre: Homme
  • Localisation:FRANCE

Posté 17 juin 2017 - 19:32

Un super livre

 

Un alchimiste raconte.

 

Ils sont rares, on en compte dix par siècle. Patrick Burensteinas est l’un d’eux. Mais oubliez l’image du vieux barbu en cape violette. Scientifique de formation, il a passé des années dans son laboratoire à faire des expériences d’alchimie opérative au creuset. D’abord, pour se prouver à lui-même que « ça ne marchait pas »… et puis parce que ça a marché. L’impossible est devenu possible. Il y aurait donc une âme derrière la matière ?

 

http://livre.fnac.co...himiste-raconte



#27 michmuch80

michmuch80
  • Genre: Homme
  • Localisation:Picardie
  • Intérêts:Nature, environnement et développement durable et plein d'autres choses

Posté 17 juin 2017 - 21:05

Pas nouveau mais indispensable.

 

Vraiment un plus pour les jardiniers qui souhaitent cultiver sans pesticides, durablement sur sol vivant,  sans se fatiguer, tout en maintenant la fertilité seulement avec des apports de matière organique. http://www.soltner.f...du-sol_13_.html

 

Il existe même un fascicule qui résume l'essentiel à moindre coups http://www.soltner.f...logiques_3.html

 


  • FLOYD aime ceci

#28 DzC

DzC
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 05 juillet 2017 - 06:50

L’alimentation demain. Cultures et médiations

En contrepoint des prouesses technologiques de l’ingénierie génomique, l’industrie agroalimentaire défraie la chronique lors de crises sanitaires à répétition, tandis qu’insécurité alimentaire et malnutrition s’étendent pour bien d’autres raisons que la stagnation des rendements et de la productivité. Des coûts exorbitants en termes d’environnement (empreinte carbone) et de santé (perturbateurs endocriniens) invitent à remettre en question la prétention du modèle productiviste à répondre aux défis alimentaires des prochaines décennies.

 

http://www.monde-dip.../06/PRIOU/57610

 

Médias. Les nouveaux empires

Une question occupe les deux journalistes spécialistes des médias qui signent cet ouvrage : pourquoi la presse intéresse-t-elle autant de milliardaires alors qu’elle ne rapporte guère d’argent ? On aura du mal à croire que les riches servent la démocratie par conviction, d’autant que leur prise de contrôle accompagne la concentration.

 

http://www.monde-dip.../GARRIGOU/57591



#29 Hubert

Hubert
  • Localisation:landes
  • Intérêts:Divers et variés et non avariées (j'espère)

Posté 06 juillet 2017 - 12:18

Bonjour,

 

Mine d'or des lecteurs, avec contenus avérés

 

:fumeur:

 

hubert


Modifié par Hubert, 06 juillet 2017 - 12:18 .


#30 DzC

DzC
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 31 aot 2017 - 20:15

A paraitre :

 

https://www.letemps....viendront-dieux



#31 DzC

DzC
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 08 septembre 2017 - 06:39

Septembre 2068, l'Europe est devenue un vaste désert agricole. La puissante multinationale Diosynta exploite 90% des terres et son armée, les F.S.I. (Forces de Sécurité Intérieure),

fait implacablement respecter ses droits de propriété. Pour lutter contre la famine et cette hégémonie totalitaire, un vaste réseau clandestin baptisé la Résilience diffuse des semences et des idées libres...

 

http://www.casterman...s-terres-mortes



#32 DzC

DzC
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 08 septembre 2017 - 06:42

Agriculture connectée. Arnaque ou remède ?

Drones, GPS, puces, capteurs « intelligents », robots de traite, big data... L'agriculture technologique envahit nos campagnes. Elle n'est pas seulement faite pour apporter plus de précision aux travaux agricoles, réduire la pénibilité de certaines tâches et l'usage d'engrais, d'eau ou de pesticides. Elle bouleverse en réalité la façon de travailler de nos agriculteurs, mais aussi bien souvent leur projet professionnel et tout leur quotidien...Cette agriculture connectée n'apporte-t-elle que des bénéfices, comme on l'affirme souvent ? Rien n'est moins sûr, car elle crée aussi de sacrées dépendances, technologiques, commerciales et financières.

 

https://www.belin-ed...naque-ou-remede



#33 DzC

DzC
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 08 septembre 2017 - 06:48

Transition énergétique
Une chance pour l’Europe

Avancées et reculs en la matière ont rythmé ce début de siècle, de l’enthousiasme du début des années 2000 jusqu’à la régression d’après la crise économique de 2008. Or, pour se tourner vers un avenir énergétique plus respectueux de l’humain et de l’environnement, il faut agir dès maintenant sur tous les fronts possibles afin d’accompagner cette profonde mutation : législations sur l’énergie et le climat, budgets européens et nationaux, institutions financières, recherche et développement, accords commerciaux, gouvernance, infrastructures et investissements.

Mais chaque proposition trouve en travers de son chemin des lobbys et cercles d’influence – à l’image du groupe Magritte, réunissant les entreprises d’énergie les plus polluantes et rétrogrades – qui infiltrent au plus haut niveau les circuits de décision européens.

Ce livre-témoignage permet d’accéder aux coulisses du processus décisionnel européen pour comprendre comment se font et se défont les politiques de l’UE, alors que se joue l’avenir d’un bien essentiel du quotidien des citoyens et des entreprises : l’énergie.

http://www.lespetits...e-pour-leurope/



#34 DzC

DzC
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 08 septembre 2017 - 06:50

Blanche est la Terre :
 

On ne compte plus les dangers qui menacent notre planète livrée au pillage et à la destruction. Mais notre Terre est aussi riche de toutes les couleurs du spectre, de toutes les merveilles.
Blanche est la Terre est un parcours initiatique mêlant récit de voyage, ethnologie, poésie, écologie et économie humaine. Il nous conte la beauté du monde. Des hauts plateaux andins aux contreforts de la vallée du Zambèze, des sociétés sans écriture aux soubresauts de la mondialisation contemporaine, l’auteur explore les ressorts de notre modernité. Il en tire une leçon : il nous faut apprendre à faire l’épreuve de notre commune humanité en refusant l’enfermement et le repli, qui nous condamnent à devenir ce que les Andins appellent des kukuchi, des morts-vivants.
Des défis des paysanneries du monde à la sagesse de Pierre Rabhi, c’est un chemin de pèlerinage vers une nouvelle civilisation fraternelle et écologique. Un voyage de conversion esthétique et spirituelle pour habiter, ensemble, une Terre fragile.

 

http://www.seuil.com...a/9782021346367



#35 DzC

DzC
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 08 septembre 2017 - 19:34

ResiLib est une bibliothèque résiliente de documents librement partageables pour que chacun.e puisse apprendre à vivre de manière saine et écologique, à faible coût énergétique et économique.

https://www.resiway.org/resilib.fr



#36 DzC

DzC
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 14 septembre 2017 - 06:18

Isabelle Saporta Foutez-nous la paix !

Savez-vous quelle pression écologique un âne exerce sur son pâturage ? Votre carrelage est-il réglementaire ? Connaissez-vous le supplice de la pédichiffonnette ? La hauteur de votre « végétation concurrentielle » – l'herbe ! – est-elle conforme ? Vous êtes perdu ? Eux aussi !

Ils s'appellent Gérard, Nelly, Jean-Baptiste, Anaëlle… Isabelle Saporta, journaliste et auteur notamment du Livre noir de l'agriculture et de VinoBusiness, les a rencontrés. De Tracy-sur-Loire à Créances, de Noceta à Eygalières, ils sont éleveurs d'agneaux de pré-salé ou de poules de Marans, fabricants de bruccio, de beaufort ou de roquefort, vignerons…

Vous mangez leurs viandes, leurs fromages. Vous dégustez leurs vins. Leurs produits sont servis sur les plus grandes tables du monde. Et pourtant… l'administration les harcèle en permanence, transformant leur quotidien en enfer. Quant à l'agrobusiness, il attend tranquillement son heure. Son arme pour mettre à mort ces défenseurs du terroir ? Les asphyxier sous d'innombrables normes formatées par et pour les multinationales.

Ceux qui résistent ne demandent qu'une seule chose : qu'on cesse d'assassiner en toute impunité la France de la bonne chère !

 

http://www.albin-mic...x-9782226321879



#37 DzC

DzC
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 28 septembre 2017 - 19:32

Entendu sur une radio dont je tairai le nom (mais qui a les mêmes initiales qu un certain parti ;) )

 

Le Syndrome de l'autruche

Pourquoi notre cerveau veut ignorer le changement climatique

 

Dans cet essai, le sociologue et philosophe américain George Marshall propose une nouvelle approche à l’une des plus épineuses questions de notre temps : alors que le réchauffement climatique se manifeste par un nombre croissant de signaux, comment se fait-il que nous puissions encore ignorer son impact sur notre planète ? Il a découvert que nos valeurs, nos opinions, nos préjugés ont leur vie propre. Par le biais d’histoires vécues et sur la base de longues années de recherches, Marshall soutient que ce qui nous amène à nier notre responsabilité dans les changements climatiques repose sur la manière dont nos cerveaux sont formatés. Après avoir assimilé ce qui stimule et menace notre intellect et nos motivations, l’auteur nous amène à envisager le changement climatique comme un problème soluble.

http://www.actes-sud...me-de-lautruche
 



#38 DzC

DzC
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 21 octobre 2017 - 18:09

24/7
24/24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 : le capitalisme à l'assaut du sommeil Jonathan CRARY

Dans cet essai brillant et accessible, Jonathan Crary combine références philosophiques, analyses de films ou d’oeuvres d’art, pour faire un éloge paradoxal du sommeil et du rêve, subversifs dans leurs capacités d’arrachement à un présent englué dans des routines accélérées.

 

http://www.editionsl...2355220661.html



#39 DzC

DzC
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 21 octobre 2017 - 19:26

Abolir le droit à la fortune par Philippe Richard

Les riches sont plus nuisibles qu’utiles, estime l’auteur, un économiste travaillant dans un cabinet d’expertise comptable au service des comités d’entreprise.

Le patrimoine des 100 plus grandes fortunes françaises (250 milliards, souvent issus d’un héritage) a progressé de 22 milliards en 2014, soit 600 000 euros

par jour et par nabab concerné. Ce qui alimente les inégalités, mais nourrit aussi la concurrence fiscale entre pays et engendre des comportements "opportunistes et cyniques" de rentiers.

 

https://www.alternat...ortune/00077715



#40 DzC

DzC
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 09 novembre 2017 - 10:00

Dans la disruption : Comment ne pas devenir fou ?

Pourquoi notre monde est-il en train de devenir fou ? Bernard Stiegler commet ici son livre fondamental sur les ressorts d une société au bord de l effondrement.
Avec la connexion planétaire des ordinateurs, des smartphones et des foules que tout cela forme, les organisations sociales et les individus qui tentent de s approprier l évolution foudroyante de la technologie arrivent toujours trop tard. C est ce que l on appelle la disruption. Cette immense puissance installe un immense sentiment d impuissance qui rend fou.
Dans la disruption, les organisations sociales se désintègrent. Or les individus psychiques ne peuvent pas vivre raisonnablement hors des processus d individuation collective qui forment les systèmes sociaux. Il résulte de cet état de fait un désordre mental qui incline au délire de mille manières sur un fond de désespoir où prolifèrent des types extraordinairement violents et meurtriers de folie. C est ce dont la France découvre à présent la terrible réalité.
Ces sombres évolutions radicalisent les contradictions de l Anthropocène, où ne cesse de s aggraver le retard structurel des systèmes sociaux sur le système technique qui, en les désintégrant, désinhibe systémiquement les pulsions. Avec la réticulation numérique, le système technique qui s est totalement planétarisé porte ainsi l épreuve que Nietzsche annonçait sous le nom de nihilisme à son acmé.
La disruption d un côté et la folie qu elle suscite de l autre constituent deux formes de barbarie qui se nourrissent l une l autre ce que Theodor Adorno et Max Horkheimer virent venir dès 1944. La pensée de cet état de fait passe par une relecture de l Histoire de la folie à l âge classique de Michel Foucault, par une analyse des arguments que lui avait opposés Jacques Derrida, et par un dialogue avec Peter Sloterdijk décrivant l histoire du capitalisme comme le déploiement d un immense processus de désinhibition organisant une « propension à la folie » (cf. Le palais de cristal).
La question de la folie est l épreuve de l hybris ( ), qui est toujours elle-même la conséquence de la technicité des êtres non-inhumains, et dont la disruption, comme dernière période de l Anthropocène, est la radicalisation.
Pour la première fois, le philosophe livre quelques éléments biographiques notamment sur ses années d incarcération pour braquage pour alimenter son propos sur la prison comme vecteur de radicalisation et de haine.
Un diagnostic d une très grande lucidité.

 

+ http://www.liberatio...oration_1463430