Aller au contenu


Photo

Livres divers


  • Veuillez vous connecter pour répondre
148 réponses à ce sujet

#81 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 585 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 24 septembre 2018 - 18:28

Un chouette bouquin !
 
 

Atlas de botanique poétique

Francis Hallé

  • Avec la collaboration de : Éliane Patriarca
Botaniste, explorateur des forêts tropicales équatoriales qu'il sillonne depuis quarante ans, carnet de croquis en main, Francis Hallé nous invite dans cet Atlas de botanique poétique à un voyage illustré à la rencontre de plantes extraordinaires.
Des innombrables carnets d'expédition qui tapissent les étagères de son bureau à Montpellier, il a extrait un échantillon des spécimens les plus étonnants. De Codariocalyx motorius, la plante qui danse, aux Solanaceae d'Argentine, ces arbres souterrains dont on n'aperçoit qu'un tapis de feuilles au sol, leurs modes de développement et d'adaptation dépassent souvent notre compréhension pour enchanter notre imagination.
Exubérantes, énigmatiques, dotées d'aptitudes surprenantes, les merveilles végétales présentées dans ce cabinet de curiosités inattendu plaident en faveur de la sauvegarde des forêts tropicales aujourd'hui gravement menacées.
 

Modifié par DzC, 24 septembre 2018 - 18:29 .


#82 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 585 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 12 octobre 2018 - 07:51

Les arbres nourriciers

http://natureiciaill...ourriciers.html



#83 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 585 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 12 octobre 2018 - 19:03

Au cours du XXe siècle, la défaite du sauvage a semblé totale. Nous avons progressivement fait le vide autour de nous. La litanie des disparitions se poursuit quotidiennement dans l’indifférence des décideurs, et les scientifiques prédisent une annihilation biologique qui ébranlerait jusqu’aux fondements mêmes de la civilisation humaine. Et pourtant, ce livre est un ouvrage optimiste. Tout n’est pas perdu, loin de là. Car, malgré tout ce que nous lui avons fait subir, la nature résiste. Mieux, elle revient ! Notre pays est le mieux placé pour faire en tête, la course de la plus belle nature européenne. Favoriser le retour de la nature sauvage est un excellent facteur de développement. Notre richesse naturelle est renouvelable et non-délocalisable. C’est l’enjeu économique de demain. La place pour la vie sauvage ne manque pas sur notre territoire ; elle ne manque que dans nos têtes. Nous voudrions contribuer à ménager cette place pour le bien-être et l’épanouissement de tous. Hommes, plantes et animaux : nous sommes tous liés et il est grand temps aujourd’hui de renouer avec notre famille. Il en va de notre survie. Une nouvelle alliance est possible, basée sur le triptyque abondance/diversité/proximité : ce livre le démontre.
 

Ils s’appellent Navajos, Maasaï, Kogis, Pueblos, Apaches, Lakotas, Surui, Tsaatans de Mongolie. Ils vivent dans des mondes d’avant notre civilisation et pourtant, détiendraient-ils des savoirs et une forme de sagesse universelle que nous aurions perdue ?

Ce livre rassemble onze passeurs que Frederika Van Ingen a rencontrés. Ces Occidentaux ont en commun d’avoir vécu avec les peuples « racines ». Chaque chapitre raconte leur histoire, ce qu’ils ont appris au contact des peuples, et comment ils mettent cette connaissance en pratique dans notre monde moderne : Lorenza Garcia qui représente en france la culture navajo, Eric Julien, sauvé par les kogis et qui a fondé une association pour leur restituer leurs terres, Xavier Péron qui transmet la spiritualité maasaï dans des conférences et ateliers, Corine Sombrun, chamane, qui travaille avec des chercheurs pour faire valider le phénomène de la transe, Kim Pasche qui accompagne les premières nations du Yukkon et organise des ateliers du sauvage, etc.

Ces peuples ont inventé le « développement personnel » voici plusieurs dizaines de milliers d’années et le mettent quotidiennement en pratique. Il nous transmettent leurs leçons pour :

• recréer du lien : à la terre, au vivant, à l’autre, à l’« invisible »

• définir un autre rapport à l’ego, aux émotions, à l’écologie intérieure

• réfléchir à d’autres règles du vivre ensemble, de la prise de décision, de l’intelligence collective

• repenser le rôle de l’imaginaire, de la pensée créatrice

• découvrir d’autres façons de soigner, etc.

http://www.arenes.fr...vre-aujourdhui/



#84 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 585 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 14 octobre 2018 - 18:56

Traité d'économie hérétique

...

C’est justement l’objet de ce livre  : regagner la bataille des idées, refuser ce qui peut paraître du bon sens, tordre le cou à ces prétendues «  vérités économiques  ».
Savez-vous qu’il y a eu plus de 165 réformes relatives au marché du travail depuis 2000 en France  ? Que nous avons déjà connu une dette publique représentant 200  % du PIB ? Que plus de la moitié de la dépense publique profite au secteur privé  ?
Dans ce traité d’économie hérétique, Thomas Porcher nous offre une contre-argumentation précieuse pour ne plus accepter comme une fatalité ce que nous propose le discours dominant.

https://www.fayard.f...e-9782213705903



#85 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 585 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 19 octobre 2018 - 06:37

Les dix millénaires oubliés qui ont fait l’histoire. Quand on inventa l’agriculture, la guerre et les chefs

 

Archéologue, Jean-Paul Demoule rappelle un fait essentiel, à peine effleuré dans les programmes scolaires : pendant 99 % de son histoire, l’être humain a été un chasseur-cueilleur nomade. L’agriculture, l’élevage et leurs corollaires n’ont que dix millénaires. Dix millénaires oubliés pendant lesquels se sont construites des sociétés agricoles sédentaires, hiérarchisées, immanquablement chapeautées par des religions promptes à légitimer l’ordre, les inégalités, etc., et à contrôler la sexualité (surtout féminine). L’auteur examine les ressorts de cette « révolution néolithique », responsable de l’explosion démographique, qui a vu émerger les villes, les rois, la course aux armements. Il explique surtout que cette histoire aurait pu s’écrire autrement, en citant des exemples d’effondrements de civilisations urbaines, probablement dus à l’exaspération des populations laborieuses face aux élites oisives et prédatrices.

 

https://www.monde-di...OUVERNEUR/59005

 

 

Rappel : http://www.onpeutlef...ivers/?p=272433


Modifié par DzC, 19 octobre 2018 - 06:39 .


#86 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 585 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 19 octobre 2018 - 06:41

Boulots de merde !
Du cireur au trader, enquête sur l’utilité et la nuisance sociales des métiers
Julien BRYGO, Olivier CYRAN

Pas un jour sans que vous entendiez quelqu’un soupirer : « Je fais un boulot de merde. » Pas un jour peut-être sans que vous le pensiez vous-même. Ces boulots-là sont partout, dans nos emplois abrutissants ou dépourvus de sens, dans notre servitude et notre isolement, dans nos fiches de paie squelettiques et nos fins de mois embourbées. Ils se propagent à l’ensemble du monde du travail, nourris par la dégradation des métiers socialement utiles comme par la survalorisation des professions parasitaires ou néfastes.
Comment définir le boulot de merde à l’heure de la prolifération des contrats précaires, des tâches serviles au service des plus riches et des techniques managériales d’essorage de la main-d’oeuvre ? Pourquoi l’expression paraît-elle appropriée pour désigner la corvée de l’agent de nettoyage ou du livreur de nans au fromage, mais pas celle du conseiller fiscal ou du haut fonctionnaire attelé au démantèlement du code du travail ?
Pour tenter de répondre à ces questions, deux journalistes eux-mêmes précaires ont mené l’enquête pendant plusieurs années. Du cireur de chaussures au gestionnaire de patrimoine, du distributeur de prospectus au «personal shopper» qui accompagne des clientes dans leurs emplettes de luxe, de l’infirmière asphyxiée par le «lean management» au journaliste boursier qui récite les cours du CAC 40, les rencontres et les situations qu’ils rapportent de leur exploration dessinent un territoire ravagé, en proie à une violence sociale féroce, qui paraît s’enfoncer chaque jour un peu plus dans sa propre absurdité. Jusqu’à quand ?

 

https://www.editions...2707185457.html



#87 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 585 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 17 novembre 2018 - 18:23

9782226397157-j-tt-width-1475-height-224

Hélène L’Heuillet, Tu haïras ton prochain comme toi-même (Albin Michel)

 

https://www.albin-mi...e-9782226397157

https://www.lesinroc...eunes-11979022/

 

Tres interessant mais un peu trop centré sur le jihadisme donc a mal vieilli, la frenesie etant un peu passée.

Freud ou Lacan sont largement invoqués.

 

1542475771.jpg


Modifié par DzC, 17 novembre 2018 - 18:30 .


#88 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 585 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 20 novembre 2018 - 19:40

La fin de l'homme rouge Ou le temps du désenchantement Svetlana ALEXIEVITCH

Armée d’un magnétophone et d’un stylo, Svetlana Alexievitch, avec une acuité, une attention et une fidélité uniques, s’acharne à garder vivante la mémoire de cette tragédie qu’a été l’urss, à raconter la petite histoire d’une grande utopie. “Le communisme avait un projet insensé : transformer l’homme «ancien», le vieil Adam. Et cela a marché… En soixante dix ans et quelques, on a créé dans le laboratoire du marxisme-léninisme un type d’homme particulier, l’Homo sovieticus.” C’est lui qu’elle a étudié depuis son premier livre, publié en 1985, cet homme rouge condamné à disparaître avec l’implosion de l’Union soviétique qui ne fut suivie d’aucun procès de Nuremberg malgré les millions de morts du régime.
Dans ce magnifique requiem, l’auteur de La Supplication réinvente une forme littéraire polyphonique singulière, qui fait résonner les voix de centaines de témoins brisés. Des humiliés et des offensés, des gens bien, d’autres moins bien, des mères déportées avec leurs enfants, des staliniens impénitents malgré le Goulag, des enthousiastes de la perestroïka ahuris devant le capitalisme triomphant et, aujourd’hui, des citoyens résistant à l’instauration de nouvelles dictatures…
Sa méthode : “Je pose des questions non sur le socialisme, mais sur l’amour, la jalousie, l’enfance, la vieillesse. Sur la musique, les danses, les coupes de cheveux. Sur les milliers de détails d’une vie qui a disparu. C’est la seule façon d’insérer la catastrophe dans un cadre familier et d’essayer de raconter quelque chose. De deviner quelque chose... L’histoire ne s’intéresse qu’aux faits, les émotions, elles, restent toujours en marge. Ce n’est pas l’usage de les laisser entrer dans l’histoire. Moi, je regarde le monde avec les yeux d’une littéraire et non d’une historienne.”
À la fin subsiste cette interrogation lancinante : pourquoi un tel malheur ? Le malheur russe ? Impossible de se départir de cette impression que ce pays a été “l’enfer d’une autre planète”.

https://www.actes-su...de-lhomme-rouge

 

Je conseille la lecture de cet excellent livre.

Une preuve de plus que le communisme, bien qu etant (sur le papier ou dans les esprits) une belle ideologie, a été (et est tjrs) à l origine de souffrances inombrables.

 

Lire aussi son livre sur Tchernobyl (attention c est tres fort comme lecture) :

http://www.editions-...n-9782709619141



#89 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 585 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 30 novembre 2018 - 10:43

Nomade des mers
Le tour du monde des innovations low-tech

Parcourir le monde  en autonomie et dans le respect de l’environnement, c’est le défi lancé par le jeune ingénieur Corentin de Chatelperron, en embarquant pour trois ans à bord du  Nomade des Mers  ! Ce tour du monde en catamaran a pour but de repérer, à chaque escale du voyage, les plus ingénieuses des  low-tech, ces systèmes D accessibles et économiques, faciles à fabriquer et à réparer partout. Corentin en est convaincu  : ces inventions, simples et durables, ont un véritable potentiel  pour faire face aux grands enjeux écologiques du XXIe  siècle, tels que l’accès à l’eau potable, la lutte contre la déforestation ou le réchauffement climatique.
Avec ce livre, revivez ce périple extraordinaire, découvrez les inventions les plus incroyables et apprenez même à les construire grâce à des fiches techniques très détaillées. Du Maroc au Brésil, de la Thaïlande à l’Indonésie en passant par le Cap-Vert ou Madagascar, embarquez, vous aussi, pour un tour du monde des innovations  low-tech  !

 

https://www.editions...s-9782376710226

 

Reste plus qu à inventer un moyen de se procurer le livre à un prix ...low tech. ;)

(en ce qui me concerne demande d acquisittion à la mediatheque municipale).



#90 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 585 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 30 novembre 2018 - 19:27

Manuel d’éco-résistance - Journal de bord d’un écolo activiste

Véritable petit guide pour résister et agir contre la pollution de notre planète, ce livre vous raconte les expériences de Jean-François Noblet, ce « sale gosse » de l’écologie qui agit depuis 40 ans de façon parfois radicale mais toujours bon enfant et avec beaucoup d’humour !

Comment diminuer le nombre de chasseurs ? Comment neutraliser les piégeurs ? Comment éviter la publicité dans votre boîte-aux-lettres ou sur votre messagerie ? Comment alerter contre les pesticides ? Comment lutter contre les dépôts d’ordures sauvages ? Comment en finir avec le bruit des motos ? Comment fleurir sa ville ? Comment casser les murs de parpaing pour accueillir les chauves-souris ?…

Toutes ces questions sont les leitmotivs de cet amoureux de la nature, et il y répond aux travers de ses expériences vécues. Le résultat est drôle, mais aussi utile et concret pour, à notre tour, participer à sauvegarder notre environnement et à protéger, à notre échelle, la faune et la flore qui nous entourent.

Plongez dans l’univers de cet « écolo » engagé, illustré par un François Boucq très inspiré !

 

https://www.plumedec...-activiste.html

 

 

https://fr.calameo.c...97252b89e202a78

 

 


Modifié par DzC, 30 novembre 2018 - 19:29 .


#91 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 585 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 05 dcembre 2018 - 10:21

Égologie
Écologie, individualisme et course au bonheur

Aude Vidal

 

Développement personnel, habitats groupés, jardins partagés... : face au désastre capitaliste, l'écologie se présente comme une réponse globale et positive, un changement de rapport au monde appuyé par des gestes au quotidien. Comme dans la fable du colibri, « chacun fait sa part ».
Mais en considérant la société comme un agrégat d'individus, et le changement social comme une somme de gestes individuels, cette vision de l'écologie ne succombe-t-elle pas à la logique libérale dominante, signant le triomphe de l'individualisme ?


Sommaire
Prologue : Moins de liens, plus de biens
Les sources paradoxales de l’écologie
Et vous, qu’est-ce que vous proposez ?
Se changer soi pour changer le monde
Le développement personnel ou l’antipolitique
La course au bonheur
Le syndrôme du bien-être
Nier les rapports de pouvoir
Do it yourself : la petite bourgeoisie s’amuse
Concurrence sur les lopins
Revenu garanti : la société des individus
Épilogue : Vers une émancipation collective ?

 

http://www.lemondeal...s/egologie.html


Modifié par DzC, 05 dcembre 2018 - 10:22 .


#92 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 585 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 13 dcembre 2018 - 20:32

Petit traité d'écologie sauvage par Alessandro pignocchi

 

Voir aussi :

 

http://steinkis.com/...varos-3-46.html

 

Anent - Nouvelles des Indiens jivaros
 

Au cœur de la jungle amazonienne, les Jivaros Achuar conversent quotidiennement avec les plantes, les animaux et les esprits grâce aux anent, de petits poèmes fredonnés à voix basse ou récités mentalement.

Du moins en était-il ainsi il y a quarante ans, lorsque l’anthropologue Philippe Descola partagea leur vie pendant trois années.

Fasciné par son récit, Alessandro Pignocchi repart aujourd’hui sur ses traces…


Modifié par DzC, 13 dcembre 2018 - 20:34 .


#93 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 585 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 17 dcembre 2018 - 19:46

Comment la non-violence protège l’État : Essai sur l’inefficacité des mouvements sociaux (Peter Gelderloos) :

Parlons franchement, au vu de la situation, la grande majorité des mouvements sociaux et écologistes échouent lamentablement, depuis des décennies, ne serait-ce qu'à freiner la catastrophe sociale et écologique en cours (de la sixième extinction de masse aux inégalités économiques phénoménales et croissantes qui caractérisent notre temps).

La plupart de ces mouvements se targuent de respecter scrupuleusement les principes de la non-violence, qu’ils considèrent comme la seule méthode de lutte acceptable. Et pourtant, ainsi que Peter Gelderloos l’expose brillamment dans ce livre, cette adhésion dogmatique au concept de la non-violence est injustifiée et injustifiable. En outre, il s’agit d’une des principales raisons pour lesquelles ils sont inefficaces.

En démystifiant les figures historiques inexorablement citées par la majorité de ceux qui défendent la non-violence comme un absolu — Gandhi, Martin Luther King, Nelson Mandela —, en exposant les réalités complexes derrière leurs accomplissements (souvent réduites à des simplismes mensongers), et en exposant les nombreux problèmes d’éthique qui découlent de l’absolutisation de la non-violence, Gelderloos nous offre ici un ouvrage essentiel qui devrait nous aider à sortir de l’impasse manifeste dans laquelle s’enlisent les mouvements militants.

Loin de faire l'apologie d'une violence irraisonnée, ce livre déboulonne l’argumentaire fallacieux de ceux qui affirment que la non-violence est la seule méthode acceptable de lutte face à la violence du capitalisme et de l’État.

 

https://editionslibr...ter-gelderloos/

 

L’illusion nucléaire
La face cachée de la bombe atomique
Paul Quilès, Michel Drain, Jean-Marie Collin

L’idée que l’arme nucléaire serait un facteur de prestige, une garantie ultime de sécurité par la dissuasion, n’est aujourd’hui qu’une affirmation non démontrée. Près d’un demi-siècle après la mort du général de Gaulle, et malgré la fin de la guerre froide, le débat n’a toujours pas eu lieu.

Or les armes nucléaires représentent un risque inouï pour l’humanité tout entière et les enjeux sont vitaux, d’autant qu’une nouvelle course aux armements semble s’engager au niveau mondial. Le débat national et international est indispensable pour mettre un terme aux silences, aux approximations, aux contrevérités, aux slogans répétés à l’envi et aux arguments d’autorité. C’est en les décortiquant que les auteurs déconstruisent le mythe d’un armement nucléaire qui se prétend dissuasif et protecteur.

 

http://www.eclm.fr/ouvrage-397.html



#94 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 585 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 18 dcembre 2018 - 20:00

«Ecotopia», ou l'utopie d'une société radicalement écolo Le roman d'Ernest Callenbach, initialement publié en 1975, est réédité en français. Le fonctionnement d'une nation écologiste imaginaire y est passé au crible.

Que se passerait-il si on mettait vraiment en place tous les préceptes de protection de la planète prônés depuis des décennies ? Si un pays radicalement écologique voyait le jour ? Telle est l’hypothèse qui porte Ecotopia, une «semi-utopie» écrite en 1975 par un écrivain fondu de cinéma : Ernest Callenbach (1929-2012). A l’époque, si le succès n’avait pas été fulgurant dans l’hexagone (éd. Stock), le livre avait été un best-seller outre-Atlantique, s’écoulant à plus d’un million d’exemplaires.

 

https://www.liberati...t-ecolo_1687955

http://d-encre-et-de...callenbach.html



#95 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 585 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 05 janvier 2019 - 18:52

Reclaim recueil de textes écoféministes
 

« Ce livre est un livre d’espoir, un livre sur la guérison de nos blessures et sur le fait de croire dans notre propre force, dans le courage de faire des choses ensemble, de changer et transformer la politique de tous les jours de manière non-violente. Ce livre parle de sororité écologique mondiale ! » (Petra Kelly, avant-propos à Healing the Wounds : The Promise of Ecofeminism, 1989) La COP 21 a suscité un regain d’intérêt en France pour l’écoféminisme dans les milieux militants. Ce mouvement, né dans les années 1980 dans les pays anglo-saxons, a été initié par des femmes faisant le lien entre l’exploitation des ressources naturelles et l’exploitation qu’elles subissaient en tant que femmes. Cette prise de conscience a donné lieu à de nombreuses actions et autant d’écrits écoféministes inconnus en France.

 

https://www.camboura....php?article786



#96 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 585 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 15 janvier 2019 - 10:58

La caste
Enquête sur cette haute fonction publique qui a pris le pouvoir
Laurent MAUDUIT

L’accession au pouvoir d’Emmanuel Macron n’est pas seulement la conséquence d’un séisme historique, qui a vu l’implosion du Parti socialiste et du parti Les Républicains. C’est aussi l’aboutissement de l’histoire longue de la haute fonction publique, qui a cessé de défendre l’intérêt général pour se battre en faveur de ses seuls intérêts.
Pour comprendre cette sécession des élites publiques et décrypter les débuts du nouveau quinquennat, il faut savoir comment la caste a d’abord réalisé, grâce aux privatisations, un hold-up à son profit sur une bonne partie du CAC 40 ; puis comment, par le jeu des pantouflages ou de rétropantouflages, elle est parvenue à privatiser quelques-uns des postes clés de la République jusqu’à porter l’un des siens au sommet de l’Etat.
C’est cette enquête que La Caste s’applique à mener, en dressant l’état des lieux du système oligarchique français ; en se plongeant dans les combats engagés par les défenseurs de la République – en 1848, en 1936 ou encore en 1945 –, pour que celle-ci dispose enfin d’une haute fonction publique conforme à ses valeurs.

 

https://www.editions...2348037702.html

 

Denis Robert et Catherine Le Gall Les Prédateurs
« Les Prédateurs : des milliardaires contre les États » aux éditions Cherche Midi, c’est le nouveau livre des journalistes Catherine Le Gall et Denis Robert. Une enquête sur les dérives du capitalisme financier. C’est l’interview sans fard de Public Sénat avec en bonus un message à Emmanuel Macron.

https://www.publicse...-finance-133569

 

Riches au tribunal

 

En suivant le procès Cahuzac, les fameux « sociologues des riches » s’associent à Étienne Lécroart pour démonter les mécanismes de l’évasion fiscale, et montrer comment, chez les classes dirigeantes, la fraude se gère en famille.

 

https://www.editions...u-tribunal.html

 

+ un truc qui a deja qq années mais qui reste edifiant :

 

les dossiers du canard n°124 - juillet 2012
Bienvenue chez les riches !

 

https://www.lecanard...hez-les-riches/

 



#97 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 585 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 18 janvier 2019 - 13:19

Un bouquin sorti en 96 :

 

Chroniques de la zone libre

Des zad au maquis : fragments de l’imaginaire autonome

de Cosma Salé

C’est dans la nébuleuse autonome que se recrute une partie des activistes contre les grands projets inutiles ou contre la loi Travail. Ce livre aurait pu s'appeler « Dans la tête d’un zadiste ». Il témoigne de la résolution et de l’imaginaire d’une génération qui a choisi les marges pour tenter de réinventer un monde à la hauteur de ses exigences. Il permet de saisir un peu de la représentation du monde de cette jeunesse en lutte radicale contre la société néolibérale.

On y trouvera un peu de ce que Cosma Salé a appris : à respirer et à sentir, à créer et à bâtir contre l’ennui. De la zad de Notre-Dame-des-Landes ou du Testet à la cuisine d’une maison occupée, d’une cabane dans les bois au tissu urbain des squats, on y éprouvera peut-être un peu de la fièvre et de l’enthousiasme, de la magie et de l’exil de sa génération.

C'est un petit traité sur l'esquisse des marges, un manuel d'usage du monde libre, les fragments d’un imaginaire qui a désormais sa dynamique propre.

 

https://lepassagercl...zone-libre.html


Modifié par DzC, 18 janvier 2019 - 13:19 .


#98 Michel

Michel

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1 523 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:38

Posté 18 janvier 2019 - 17:14

Savants maudits Chercheurs exclus

http://www.editions-...auteur-384.html



#99 l'ombre

l'ombre

    Summum jus, summa injuria.

  • Membres
  • 1 977 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Summum jus, summa injuria.

Posté 18 janvier 2019 - 18:13

Savants maudits Chercheurs exclus

http://www.editions-...auteur-384.html

 

Merci pour cette Découverte cela semble un vrai régal a lire et Sympa le Partage



#100 Michel

Michel

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1 523 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:38

Posté 18 janvier 2019 - 19:04

http://www.ldi5.com/