Aller au contenu


Photo

Dalle chaux et sable (besoin de conseils)


  • Veuillez vous connecter pour répondre
17 réponses à ce sujet

#1 Philomenne

Philomenne
  • Genre: Femme
  • Localisation:Au pays des Korrigans

Posté 23 fvrier 2017 - 00:32

Bonjour à tous,

 

J'ai regardé un peu les sujets sur les dalles de chaux mais j'ai encore quelques questions. Si certains d'entre vous ont une expérience de la chose et peuvent me conseiller, ce serait super chouette.

 

Alors voilà.
C'est la tuile. La canalisation qui passe sous ma maison et qui sert à évacuer les eaux pluviales tombant dans la courette à l'arrière est vraisemblablement cassée. (Et accessoirement, l'évacuation de l'évier y est raccordée en toute illégalité mais c'est une autre histoire. Quoique.) ça faisait un moment que j'avais l’œil sur le fait que la dalle est constamment mouillée et il faut se rendre à l'évidence, cela ne peut pas être expliqué uniquement par ma maladresse légendaire. Après conciliabule avec le gentil chef des services techniques de la mairie, il semble que l'hypothèse d'une canalisation cassée dans la dalle de la maison soit la seule vraiment plausible. Donc l'eau s'évacue où elle peut, pas où elle doit.
Voilà qui ne fait pas mon affaire.

Par conséquent, ma mission si je l'accepte, prendre un marteau et un burin, casser la dalle le long du mur (en suivant la canalisation), jusqu'à ce que je trouve l'endroit cassé, changer le tronçon qui doit l'être et reboucher.
Sauf que. Y a une idée qui me trotte dans la tête. Faire juste un rafistolage ne me satisfait que très moyennement. Surtout que c'est une dalle en béton de ciment (une dalle en ciment dans une maison qui a au moins 200 ans !) et qu'elle est de surcroît extrêmement mal réalisée. Pas plate, pleine de creux et de bosses, pas respirante, mauvaise qualité de béton (travail bâclé ! ) et le carrelage a été posé directement dessus, ce qui fait qu'à certains endroits, il sonne creux et se casse si quelque chose de lourd tombe dessus. Bref, c'est du grand n'importe quoi.

Je suis tentée de profiter de l'occasion pour remettre les choses au propre et à niveau. Et en faisant une dalle en chaux et sable, avec de la pouzzolane pour isoler, et éventuellement un drainage, vu que c'est assez humide. Bien plate, avec une chape dessus et des carreaux de terre cuite, tant qu'on y est.

L'idée serait de faire casser la dalle par un pro (en clair, faire venir un pro avec un marteau piqueur, s'enfuir et revenir quand il n'y a plus de dalle.). Et ensuite, embaucher ma bande de copains-copines habituelle pour refaire la dalle. Ce n'est pas un problème de main-d’œuvre et j'en connais même qui ont des bétonnières, c'est dire. (C'est l'avantage des chantiers participatifs tournants.)

J'ai trouvé des explications, des tutoriels avec des conseils, mais j'ai quelques questions à ceux qui pourraient avoir déjà tenté l'aventure.

- Est-ce qu'une dalle chaux et sable résiste à une inondation ? Dans ma maison qui ne se trouve soit-disant pas en zone inondable, j'ai déjà eu 40 cm d'eau il y a trois ans. Si ça arrive à nouveau et que ça implique de refaire la dalle, bof.
- Est-ce que casser une dalle existante est susceptible d'ébranler les murs, de les faire bouger, de faire écrouler la maison...? Nan, je suis pas une angoissée de nature, je vois pas ce que vous allez chercher par là.
- ça me fait super peur, ce genre de chantier, parce que je ne sais pas ce que je vais trouver. Une fois que ma cuisine aura été transformée en carrière, quelle profondeur ça va faire, et si je me rends compte qu'il y a un obstacle majeur à refaire la dalle, et si, et si, et si.

Quelqu'un aurait déjà fait ce genre de boulot ? Ou vu, ou participé à un chantier de ce genre ? Des retours d'expérience, des conseils ? Help...


  • Lorrinepr, Robertgrirl et MatthewJal aiment ceci

#2 trx

trx
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Autonomie, agriculture, apiculture, construction.

Posté 23 fvrier 2017 - 08:11

Bonjour Philomène

 

Je ne saurais quoi te répondre concernant une éventuelle inondation. Pour la reste aucun risque pour le reste de la maison de casser la chape. Vu comment tu la décris je doute d'ailleurs qu'elle résiste bien longtemps. Elle fait probablement entre 7 et 12 cm.



#3 Philomenne

Philomenne
  • Genre: Femme
  • Localisation:Au pays des Korrigans

Posté 23 fvrier 2017 - 09:59

Merci pour cette réponse si rapide.

Ce que tu me dis est de nature à me rassurer... :-D Je vais commencer à casser un petit coin et voir un peu ce qui se passe.



#4 trx

trx
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Autonomie, agriculture, apiculture, construction.

Posté 23 fvrier 2017 - 12:09

Avec un marteau piqueur assez puissant, ça se fait facilement. Reste le poids de l'engin, une trentaine de kg, qu'on est bien content de ranger à la fin de la journée ;)



#5 Philomenne

Philomenne
  • Genre: Femme
  • Localisation:Au pays des Korrigans

Posté 23 fvrier 2017 - 13:45

Je m'en doute, oui. En réalité, je vais commencer dans un coin, au marteau et au burin, pour me faire une idée (état de la dalle, épaisseur, etc.) et je pense que si je décide de tout casser, à moins que ça ne soit extrêmement facile (mais je ne compte pas dessus), je demanderai probablement à un professionnel. (C'est ce que j'entendais en écrivant : faire venir un pro, s'enfuir, revenir quand il n'y a plus de dalle. ;))

Je ne me sens pas trop capable de faire ça moi-même et je ne connais personne qui ait un marteau-piqueur.

Pour refaire la dalle, par contre, ça devrait aller.



#6 Philomenne

Philomenne
  • Genre: Femme
  • Localisation:Au pays des Korrigans

Posté 24 fvrier 2017 - 19:32

Bon. J'ai commencé dans un coin et c'est plus dur que je ne le pensais. Le carrelage s'en va assez facilement, dessous il y a une couche plutôt friable (colle à carrelage ? chape ? Les deux ?) mais c'est ensuite que ça se gâte. Le béton est très dur et avec mes p'tits bras pas très musclés, je n'arrive pas à grand chose.

 

ça m'embête bien, je me vois mal casser tout le long de la canalisation pour la dégager, comme j'en avait le projet au départ, si c'est aussi dur.

 

Epouser d'urgence un type muni de gros bras et d'une passion pour la démolition de béton ? Bof. Passer directement à l'étape marteau-piqueur ? C'est une possibilité mais en attendant, il va falloir que je trouve une solution provisoire.

 

J'espère que ça ne va pas tourner à la grosse galère, cette histoire...



#7 trx

trx
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Autonomie, agriculture, apiculture, construction.

Posté 24 fvrier 2017 - 19:37

A la main même avec un bon burin et une bonne masse, c'est pas du gateau, c'est normal.

 

L'achat d'un marteau piqueur coûtera probablement moins cher que de faire venir un pro, tu pourras toujours le revendre après. Reste la question du maniement.

 

J'ai acheté une grosse bestiole pour 200 €, ai fais tous les travaux avec, et il marche encore comme au premier jour, pourtant je ne ménage pas le matériel.



#8 Philomenne

Philomenne
  • Genre: Femme
  • Localisation:Au pays des Korrigans

Posté 24 fvrier 2017 - 20:54

Je n'avais pas envisagé l'achat du marteau-piqueur ; c'est aussi une possibilité, oui (ou la location, d'ailleurs ?). Mais il reste, comme tu le soulignes, la question du maniement. Même si je ne suis pas du genre à me la jouer "faible femme", je suis consciente de mes limites.  Et avec des bras en compote et zéro expérience, je ne suis pas sûre d'être capable de me lancer.

 

Plus sérieux que le trip épousailles, il ne me reste qu'à faire un mail à mes selistes préférés, pour savoir si quelqu'un a des compétences dans ce domaine (ça va me coûter cher en cours de musique et de photo ;))



#9 gunday

gunday

Posté 27 fvrier 2017 - 08:55

Plutôt que le burin pour le béton récalcitrant, il y a la barre à mine.
Lourde à soulevé, mais l'effort est bien différent et moins dur pour le dos.

#10 Eric...

Eric...
  • Genre: Homme
  • Localisation:Lyon

Posté 28 fvrier 2017 - 23:47

Plus simple, la disqueuse avec un disque pour béton, tu fais des saignées tout les 4 cm et tu finis au burin si t'es pas passé à travers ;0)


  • FLOYD aime ceci

#11 Philomenne

Philomenne
  • Genre: Femme
  • Localisation:Au pays des Korrigans

Posté 11 mars 2017 - 17:38

L'avantage des tablées d'amis, c'est, entre autre, qu'on peut y déballer ce genre de problème et dire "Qu'en pensez-vous ? Vous feriez quoi à ma place ?"

C'était hier soir, j'ai posé ma dalle (enfin si j'ose dire) sur la table.

 

Premier point, parce que j'hésitais encore à me lancer dans l'aventure, l'avis d'un ami spécialiste des vieilles maisons et des cailloux (tailleur de pierre de profession et quand je vois ce qu'il a fait de sa grande maison, j'ai confiance) : "sans hésiter, tu casses, tu nettoies, tu refais propre. Sinon ce sera jamais bien." ça c'est fait.

Deuxième point (du même), confirmation de la réponse de trx : Bien sûr que non, ta maison ne risque pas de s'écrouler, puisque la dalle est largement postérieure à la construction et qu'il y a des fondations. Tu peux y aller sans risque (merci messieurs, je me sens déjà mieux).

Troisième point d'un peu tout le monde : On fait deux chantiers participatifs et c'est marre. Un pour casser, un pour refaire. Pour casser, tu loues un marteau-piqueur un peu costaud, on se relaiera pour s'en servir. Ensuite, hérisson, drainage, changement de la canalisation et on refait la dalle bien propre.

 

Voilà. Je n'ai plus qu'à planifier le bazar mais sauf mauvaise surprise, ça devrait s'arranger assez bien .

 

Je vous tiendrai au courant...



#12 trx

trx
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Autonomie, agriculture, apiculture, construction.

Posté 11 mars 2017 - 22:01

Ben voilà, ça s'annonce plutôt bien tout ça :)



#13 Philomenne

Philomenne
  • Genre: Femme
  • Localisation:Au pays des Korrigans

Posté 05 avril 2017 - 17:40

Bon. Alors. ça s'annonçait bien mais ça se gâte. C'est-à-dire que les intentions étaient supers (était-ce l'alcool qui avait un peu coulé pendant cette soirée au cours de laquelle j'avais exposé mon projet ?) mais maintenant que j'ai décidé de passer à l'action et que j'ai envoyé à tout le monde un long mail d'explication avec un framadate, je n'a eu que deux réponses. A part ça, tout le monde se défile. On me dit que ce n'est pas possible, irréalisable, et avec force exagérations.

 

Certes, mon chantier présente des difficultés, parmi lesquelles le fait que ma maison donne sur la rue et que le jardin, situé derrière, n'est accessible par aucun véhicule que ce soit. Donc il va être difficile de travailler, stocker des matériaux, etc. Mais les solutions existent, d'autant qu'ici tout le monde est logé à la même enseigne et les gens font des travaux quand même. C'est le problème d'être dans un petit bourg ancien. Mais d'un autre côté, la mairie a l'habitude, il suffit de demander une autorisation d'occuper le trottoir (et même une partie de la voirie) pour l'obtenir. Par ailleurs, c'est dans ce genre de situation que plus on est nombreux, plus ça se passe bien.

 

Bref. J'ai pris quelques jours pour digérer ma déconvenue. J'ai fait le point sur ce que j'étais capable de faire moi-même et pas capable. Défaire la dalle, non. La refaire, je pense que oui. Je peux même la faire seule, sur plusieurs jours (c'est l'avantage du béton de chaux de pouvoir supporter un chantier étalé sur plusieurs jours, du moment qu'il ne s'écoule pas des semaines entre le début et la fin).

 

Là où j'ai de la chance, c'est qu'il y a dans ma rue un maçon spécialisé dans le travail traditionnel à la chaux. Il bosse bien, il suffit de se balader dans le village pour s'en convaincre. Et il est sympa. Je l'ai fait venir pour avoir un devis démolition et réfection. Il a fait une drôle de tête mais il y a plein de choses positives.

 

- Il est d'accord avec mon diagnostic sur l'état de la dalle (certes, il n'allait peut-être pas me dire de ne rien toucher mais dans le détail, mon intuition est bonne du début à la fin).

- Ses préconisations sont en accord avec mon projet : défaire, décaisser, hérisson, chaux-sable-isolant. ça roule.

- Comme nous habitons la même rue, il a tout comme moi subi l'inondation de 2014 (il a même eu plus d'eau que moi) et sait de quoi on parle.

- Il a l'habitude des chantiers en bord de rue, le premier qu'il a fait étant sa propre maison.

- Il m'a donné, sans le savoir, de précieux conseils : Pour l'isolant, il préconise plutôt les billes d'argile, qui ont tendance à mieux gérer une humidité importante que la pouzzolane. Il m'a dit qu'il fallait interposer une lame de liège entre le bord de la dalle et les murs, pour l'isolation (je l'ignorais et je n'ai pas trouvé cette info pendant mes recherches). Et pour les drains à l'eau, il ne pense pas que ce soit indispensable, en revanche il envisagerait plutôt des drains à l'air. (J'ai un peu honte de récupérer ses conseils alors que je ne le ferai peut-être pas travailler au final...)

 

Mais (on ne peut pas avoir que du positif tout le temps)

- Il me dit que généralement, ce genre de dalle est armée. Non, pas avec une kalahnikov. ;) Mais avec une p*ain de trame de ferraille qui rend le bazar beaucoup plus difficile à défaire et les gravas plus compliqués à évacuer. Ce qui confirme que là, vraiment, je ne peux pas.

- Il dit qu'il va sûrement falloir démonter tout le BA13 qui recouvre le mur, au moins sur un coté de la cuisine (à l'aplomb de la canalisation). Donc ce sera à refaire après (ça ou autre chose). Cela dit... c'est une toute petite mauvaise nouvelle. Vraiment pas un drame.

- Je vois déjà la tête du devis... je n'aurai pas le budget pour tout, c'est certain. Si je l'ai pour la démolition, ce sera déjà pas mal (je croise les doigts).

 

 

Reste la question de la dalle à faire. Je vois bien à quoi ça ressemble mais je n'ai jamais fait moi-même. Or, je crois savoir qu'il existe des possibilités d'aller travailler sur des chantiers de personnes qui font de l'autoconstruction ou de l'autorénovation, ce qui permet d'apprendre, tout en mettant la main à la pâte. Une sorte d'échange "savoir-faire contre main-d’œuvre", en quelques sortes.

J'aimerais bien trouver cette possibilité pour apprendre à faire une dalle. Idéalement, je me dis que si je pouvais participer à deux ou trois chantiers avant de me lancer, je me sentirais plus à l'aise et ça m'éviterait sûrement des conneries.

 

Seul problème : je n'ai aucun contact de chantier participatif de ce type dans ma région. Est-ce que l'un(e) d'entre vous sait où je pourrais en trouver ? Est-ce qu'il y a quelque part un endroit où des gens proposent des chantiers participatifs ? Un site, un forum dédié, quelque chose de ce genre...? J'ai cherché, pas trouvé mais je suis peut-être passée à côté...

 

(NB : j'ai écrit un peu longuement, pardon, et merci à ceux qui font l'effort de lire, mais poser mes idées par écrit me permet aussi d'avancer dans ma réflexion. Et puis au cas où ça puisse servir ensuite à d'autres...)


  • FLOYD et gunday aiment ceci

#14 Philomenne

Philomenne
  • Genre: Femme
  • Localisation:Au pays des Korrigans

Posté 08 avril 2017 - 13:26

Oh, oh ! J'avais loupé ce sujet, qui est exactement ce à quoi je faisais allusion. J'ai bien fait de fouiller un peu dans les archives du forum.



#15 Philomenne

Philomenne
  • Genre: Femme
  • Localisation:Au pays des Korrigans

Posté 08 avril 2017 - 17:11

Voilà quelque chose de réconfortant : je viens de découvrir cette association.

Non seulement c'est dans ma région mais ce qui est proposé est totalement en accord avec ma façon de voir (réhabilitation traditionnelle et (donc ?) écologique) et... ils proposent des formations. Dont une sur les dalles à la chaux dans un mois. J'ai de la chance ! (Bon, j'ai loupé la formation sur les hérissons mais on va se débrouiller).

Le ciel s'éclaircit. :rolleyes:



#16 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 123 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 08 avril 2017 - 18:59

Le ciel s'éclaircit. :rolleyes:

En Bretagne, il parait que ça peut se produire, surtout en fin de mandat présidentiel!  ;)

 

L'association Tie Breiz, une référence!  Rigueur, expérience, compétence… tu auras du mal à trouver mieux.



#17 Philomenne

Philomenne
  • Genre: Femme
  • Localisation:Au pays des Korrigans

Posté 08 avril 2017 - 19:05

Merci beaucoup de confirmer mon impression. Je vais adhérer et m'inscrire à la formation. ça représente un peu de sous mais c'est un investissement qui va me permettre de réaliser mon projet. Je vais leur demander s'ils envisagent de refaire une formation "hérisson".

 

Ils ont un forum qui a l'air bien, aussi, et ils proposent des chantiers participatifs.



#18 Philomenne

Philomenne
  • Genre: Femme
  • Localisation:Au pays des Korrigans

Posté 20 avril 2017 - 12:55

Bon-bon. Le devis du maçon est arrivé. 4 280 €. Que je n'ai pas bien entendu, mais ça permet de se faire une idée. Je vais voir si je peux négocier de lui faire faire les choses les plus compliquées.