Aller au contenu


Photo

Dalle chaux et sable (besoin de conseils)


  • Veuillez vous connecter pour répondre
96 réponses à ce sujet

#21 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 504 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 22 mai 2017 - 08:21

Je suis content que tu sois ravie du bon déroulement de ton stage.  ;)

 

ça me donne l'occasion de souligner que les savoir-faire ne sont pas perdus comme on l'entend trop souvent dire, y compris dans le monde de l'artisanat.

Il suffit juste de s'appuyer sur ces associations ou ces organismes qui ont missions de diffuser vers le particulier (et vers les pros) ces techniques, ces coups de main, ces informations.

 

Oui un stage, c'est l'occasion d'apprendre un peu plus qu'une technique: l'organisation d'un chantier, les réseaux d'approvisionnement, les personnes ressources, les bibliothèques…

Et on apprend aussi que la pénibilité du métier n'est pas un vain mot.



#22 gunday

gunday

Posté 31 mai 2017 - 10:44

Je ne sais pas si ça peu servir, mais maisons paysannes de france publie un numéro sur l'humidité dans les maisons anciennes.

Lien



#23 Ricodusud

Ricodusud
  • Genre: Homme
  • Localisation:Vesoul
  • Intérêts:En recherche de partenaires pour future installation, France, Grèce, Portugal ?

    Là vers Vesoul, après le Portugal.
    Permaculture, autoconstruction, énergies renouvelables, techniques, internet, échanges, sociologie, Art Martiaux

Posté 04 juin 2017 - 11:43

Hello

 

De retour après un long moment à droite et à gauche, en haut et en bas.

 

Avec un nouveau projet, auto-construction bois-paille et sable et chaux pour dalle et les enduits :P,

D'où mon passage sur le post de Philommene, j'ai bien ri aussi, avec toi bien sur pas de toi. Et  je tenais à faire un ptit coucou aux gens du forum par la même occasion

 

j'ai suivi tes liens, intéressants, c'est vrai qu'il faut fouiller parfois.

 

Enfin là je visite des terrains pendant ces 15 prochains jours, en projet chantiers participatifs si je trouve un pro, puis ensuite accueil sur le terrain, permaculture, yourte, café asso, plein de trucs à développer etc.

 

A toute

Rico



#24 Philomenne

Philomenne
  • Genre: Femme
  • Localisation:Au pays des Korrigans

Posté 04 juin 2017 - 11:49

Merci de ton passage par ici (et heureuse de t'avoir fait rire :))

 

J'ai maintenant fixé la date de l'opération démolition : 1er juillet. Plus tard que je l'aurais voulu mais pour des tas de raisons (mes disponibilités, celles de mes amis...) j'ai dû retarder. Pas grave, j'aurai le temps d'être tout à fait prête.

 

J'aimerais faire la dalle deux semaines après (sachant que le week-end du 8-9, je serai normalement à Notre Dame des Landes).

 

Pour le moment, on n'est pas assez nombreux. Donc s'il y a parmi vous des korrigans (ou autres sympathiques lutins) qui ont envie de venir donner un coup de pouce, je suis preneuse (à charge de revanche, of course).

 

(NB : Je suis très sérieuse, j'offre le gite et le couvert et, ce n'est pas pour me vanter mais je cuisine plutôt bien ;))



#25 gunday

gunday

Posté 06 juin 2017 - 07:56

(NB : Je suis très sérieuse, j'offre le gite et le couvert et, ce n'est pas pour me vanter mais je cuisine plutôt bien ;))

Attention Philomenne a posé des appâts! :-D

#26 Philomenne

Philomenne
  • Genre: Femme
  • Localisation:Au pays des Korrigans

Posté 06 juin 2017 - 12:05

Entre nous, j'ai surtout peur qu'on ne soit pas assez nombreux, surtout pour la partie démolition. Et ma crainte, c'est, au final, d'entraîner mais amis volontaires dans un plan galère. C'est pour ça que je recrute un max et toute honte bue (mais à charge de revanche).



#27 Philomenne

Philomenne
  • Genre: Femme
  • Localisation:Au pays des Korrigans

Posté 02 juillet 2017 - 11:26

*
MESSAGE POPULAIRE !

Ben voilà, c'est fait. Y a plus de dalle.

 

Tout s'est bien passé, sauf la mauvaise surprise du matin : le marteau-piqueur qui ne fonctionnait pas (c'est-à-dire que le moteur tournait mais ça ne tapait pas). Après s'être dit que la dalle était peut-être plus dure qu'on ne le pensait, on a fini par se rendre à l'évidence. On a réussi à louer un autre marteau-piqueur en urgence et ensuite, nonobstant les deux heures perdues, on a abattu du boulot. Et mon stock de bières y est passé !!

J'ai des amis formidables, qu'on se le dise (je vais la faire, cette grande bouffe !)

 

A part ça au bilan : il a fallu, comme je le pensais, faire sauter le coffrage en placo qui couvrait les murs (3 sur les 4). Pas grave, comme l'humidité s'accumulait derrière, de toute façon ce n'était pas une bonne idée de le garder.  Derrière l'un des murs, il y a un grand renfoncement qui correspondait à une fenêtre datant d'avant la construction de la maison mitoyenne. Donc j'agrandis ma cuisine ! Ce truc est tout désigné pour devenir un joli placard dans lequel ma vaisselle va naturellement prendre place. Sinon, je projette un enduit chaux/sable pour remplacer le placo.

 

Sous la cuisine, il y avait un petite fosse septique (ou plutôt un puits perdu, m'a-t-on dit), avec une dalle par-dessus. ça on a pas touché. Le hérisson dessus sera très mince, voire quasi inexistant. Il faut savoir arrêter de casser, à un moment.

 

La bonne surprise, c'est que c'est beaucoup moins humide que je ne l'imaginais. J'ai le fin mot de l'histoire pour l'évacuation des eaux pluviales : l'eau entrait dans un tuyau PVC, et de l'autre côté, il y avait un ancien tuyau en béton, mais entre les deux, une interruption d'un bon cinquante centimètres !!! Ben oui, c'est connu, si l'eau est bien élevée, elle sait toute seule remonter dans le deuxième tuyau. Donc bref, comme je le pensais, l'eau s'évacuait sous la maison. Par ailleurs, le tuyau en PVC était complètement rempli de limons. Beurk ! Il est entièrement parti à la déchetterie. Et maintenant, c'est le problème dont il faut que je m'occupe en priorité parce que comme tout est à nu, à la première pluie toute l'eau va se retrouver dans la cuisine.

 

Mais sinon, quand ce problème sera réglé, la situation devrait être parfaitement saine. D'autant que je vais faire le hérisson ventilé comme prévu et la dalle par-dessus. ça va être chouette. Je suis très contente. Un peu inquiète de l'ampleur des travaux qui m'attendent, mais contente.

A vrai dire, ça faisait tellement longtemps que ce problème me pourrissait la vie que je suis surtout contente de l'avoir réglé et de dormir à nouveau sur mes deux oreilles. Et je me rends compte qu'en m'inquiétant des conséquences, j'avais exagéré et imaginé largement pire que ce qu'il en est en réalité. (J'imaginais qu'on allait tomber sur un cloaque de boue accumulé là depuis des lustres... Certes, il n'a quasi pas plus depuis des mois, donc ça aide, mais c'est loin d'être aussi terrible que je le craignais.) Bref, je me détends, ça fait du bien.

 

Programme de la suite : urgemment régler ce problème d'évacuation des eaux pluviales.

Puis : décaissage (mais certains se sont déjà lâchés sur la terre donc c'est bien avancé), drain, hérisson, dalle. Hop !

 

Pour le fun, je mets deux petites photos :

 

Avant (j'avais déjà enlevé une partie du carrelage).

 

cuisin10.jpg

 

Après :

 

cuisin12.jpg


Modifié par Philomenne, 02 juillet 2017 - 11:27 .

  • Tis, FLOYD, gunday et 1 autre aiment ceci

#28 gunday

gunday

Posté 03 juillet 2017 - 08:07

Derrière l'un des murs, il y a un grand renfoncement qui correspondait à une fenêtre datant d'avant la construction de la maison mitoyenne. Donc j'agrandis ma cuisine ! Ce truc est tout désigné pour devenir un joli placard dans lequel ma vaisselle va naturellement prendre place. Sinon, je projette un enduit chaux/sable pour remplacer le placo.

J'ai eut la même dans la salle de bain.
L'ancienne porte (déplacé d'1m), rebouché à la va vite, et hop un placard! ;)

#29 Philomenne

Philomenne
  • Genre: Femme
  • Localisation:Au pays des Korrigans

Posté 22 juillet 2017 - 21:14

Des nouvelles du chantier : décaissage in progress. Pas vite, essentiellement parce que je ne peux pas y travailler tous les jours (entre le boulot, les rendez-vous, les amis qui débarquent pour les vacances et pour qui je fais guide touristique...).

J'avais commencé à mettre la terre à la déchetterie, en empruntant la remorque d'un ami. Et puis j'ai croisé un voisin sur la route, qui est ensuite venu toquer à ma porte pour me dire que ça l'arrangerait drôlement que je mette la terre plutôt dans son jardin. D'où, possibilité d'y travailler même les jours où la déchet' est fermée et économie appréciable de kilomètres. J'ai commencé à transporter les seaux avec ma voiture et, cet après-midi, il a carrément garé son tracteur avec la benne devant la maison, pour que ça aille plus vite. Et on recommence demain.

 

Je ne vais pas mentir, c'est rude. La terre est très humide, les seaux sont lourds et le portage de terre commence à me lasser sérieusement. Mais je m'accroche.

 

Au pied du mur, à environ 40cm, il y a des grosses pierres à 25 cm de profondeur. Je ne sais pas si je peux/dois les enlever parce qu'elles sont là par hasard ou bien si elles sont là pour une raison particulière (genre, stabiliser les fondations) et que j'aurais intérêt à les laisser. Quoi qu'il en soit, si je les laisse, elles vont m'embêter. Je ne sais pas quoi décider.

 

J'ai réussi à trouver le drain qui me convient. C'est du drain agricole en plastique, de 100 mm de diamètre. La plupart des magasins vendent 50 mètres ou rien, sauf qu'il m'en faut moins de 20, même en voyant large. Heureusement, à force de chercher, j'ai trouvé un magasin de bricolage qui acceptait de le détailler. Et j'ai pu acheter 18 mètres de drain, pour moins cher au mètre que les autres, en plus. Résultat : mon drain m'a coûté 23,40 € (au lieu de 75) et je suis assurée qu'il ne m'en restera pas 30 mètres inutiles après !

 

Je commence à me préoccuper des matériaux pour la suite. Pour le hérisson, j'ai calculé qu'il me fallait deux mètres cube de cailloux en 20/40. Comme c'est peu, il y a plus cher de livraison que de cailloux... Mais je me suis laissé dire que près de chez moi, il était possible d'en acheter, à un prix raisonnable, par demi mètre cube. Donc, en empruntant à nouveau la remorque et en faisant 4 voyages... Je vais explorer cette piste.



#30 trx

trx

    Grand commandeur de l'ordre du poireau

  • Modérateurs
  • 3 017 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Autonomie, agriculture, apiculture, construction.

Posté 22 juillet 2017 - 21:21

Si elles sont à 40 cm du mur, elles ne servent à rien les pierres. Il ne faut pas galérer avec des seaux ! Met une planche pour franchir le seuil de la porte et utilise une brouette. Idem pour la remorque, deux madriers peuvent servir de rampe.



#31 Philomenne

Philomenne
  • Genre: Femme
  • Localisation:Au pays des Korrigans

Posté 22 juillet 2017 - 21:32

C'est gentil, tu n'es pas le premier à me parler de brouette, mais de la cuisine à la porte, il faut passer par le salon, et comme il y aurait juste la largeur de la brouette (et encore, pas en ligne droite), je ne pense pas que ce serait moins galère. (Sans compter que je dois confesser une petite tare : je suis nulle en conduite de brouette). Et puis pour monter dans la benne, ça ferait un virage à 90°. (Voir parenthèse précédente).

Déjà que je ne vais pas couper à la brouette le jour où je ferai la dalle...

 

Merci pour ton point de vue sur les pierres. Je vais voir demain plus en détails mais si tu me dis que je peux y aller, il est probable que je choisisse cette option. Je suis prudente parce que je sais que les maisons bretonnes ont généralement des fondations très peu profondes. (Et ces derniers temps, j'ai fait des cauchemars dans lesquels ma maison s'écroulait, les murs s'effondraient, etc. Non, ce chantier ne me stresse pas du tout, je ne vois pas ce que vous allez chercher par là ;))



#32 trx

trx

    Grand commandeur de l'ordre du poireau

  • Modérateurs
  • 3 017 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Autonomie, agriculture, apiculture, construction.

Posté 22 juillet 2017 - 21:41

Mets nous une photo de l'emplacement ces pierres si ça peut te rassurer.

 

Une brouette ça doit être à l'aise une vingtaine de seaux, fais le calcul. Si passe trop juste je n'hésiterais pas à en réduire une vieille en largeur, à grands coups de masse s'il le faut mais même pas en rêve que je ferais ce mic mac avec des seaux... et aucun maçon non plus !



#33 Philomenne

Philomenne
  • Genre: Femme
  • Localisation:Au pays des Korrigans

Posté 22 juillet 2017 - 21:47

Bonne idée, je vais m'enquérir du moyen de mettre une photo.

 

Une vingtaine de seaux, la brouette ? Heu... tu as de tout petits seaux, alors, ou de très, très gros bras (et dans ce cas, respect). Parce que mes seaux font à l'aise une dizaine de kilos à vu de nez biceps une fois pleins, ce qui ferait 200 kg... Même pas en rêve je suis capable de pousser une brouette qui fait 200 kg, surtout sans la verser au bout de 3 mètres. Et quant à la monter sur une planche, n'y pense même pas. (Ce n'est pas que je joue les petites choses fragiles, mais je ne suis pas archi musclée et je suis plutôt petite.)

Sans compter qu'en termes de volume, je ne suis pas sûre que ça rentre.


Modifié par Philomenne, 22 juillet 2017 - 21:48 .


#34 Panthera Pardhus

Panthera Pardhus
  • Genre: Femme
  • Localisation:entre un jardin et une rivière

Posté 22 juillet 2017 - 21:58

Si t'es cap', faut t'aider de tes cuisses, pas uniquement porter à bout de bras ta brouette (je t'accorde que Trx est un sauvage mal élevé prêt à mutiler une brouette innocente pour arriver à ses fins).

T'as pas un truc du genre luge à roulettes?



#35 Bill Imbi

Bill Imbi

    Fan de K. Rott et de Rave Party

  • Membres
  • 612 messages
  • Genre: Femme
  • Localisation:Lyon pour l'instant, mais ça va pas durer

Posté 23 juillet 2017 - 07:35

 

T'as pas un truc du genre luge à roulettes?

 

Oui, je pensais à un genre de "roule-pot de fleur" solide. Moi sur ma terrasse je m'en sers pour les gros pot (normal), mais aussi pour d'autres trucs lourds. C'est ultra maniable, ça demande qu'à slalomer, même des fois c'est les lignes droites qui sont difficiles, et aussi les reins à surveiller car on roule penché, mais si tu creuses depuis des jours, tu dois avoir des reins solides...

 

index10.jpg

 

Sinon tu as ça aussi : un charriot genre "brouette sans permis pour les nuls"...

i_200210.jpg

 

27,90 euros sur A...z..n, ou dans les grands machin de bricolo. C'est pas très solide (j'en dézingue un à chaque déménagement) mais ça devrait porter 2 ou 3 seaux...


Modifié par Bill Imbi, 23 juillet 2017 - 07:36 .

  • FLOYD et Panthera Pardhus aiment ceci

#36 Philomenne

Philomenne
  • Genre: Femme
  • Localisation:Au pays des Korrigans

Posté 23 juillet 2017 - 13:10

Alors. Les photos.

 

Vue générale du chantier  :

 

dsc_2415.jpg

 

Le tas de cailloux en question (juste sous le pierre blanche), vue de côté :

 

dsc_2416.jpg

 

et vue du dessus :

 

dsc_2414.jpg



#37 Jouffray

Jouffray
  • Genre: Femme
  • Intérêts:forum en jachère ?

Posté 23 juillet 2017 - 15:18

pour mémoire 1 brouette de 60 litres = 6 seaux environ (1 seau de maçon = 10 litres) = 15 pelles environ

#38 Philomenne

Philomenne
  • Genre: Femme
  • Localisation:Au pays des Korrigans

Posté 23 juillet 2017 - 17:21

ça me semble un peu plus plausible...

 

Bon. Je viens de trimballer, à mon avis, près d'une tonne de terre. Rideau pour aujourd'hui. (sentiment du devoir accompli inside, je n'ai pas terminé, mais bien avancé quand même).



#39 Panthera Pardhus

Panthera Pardhus
  • Genre: Femme
  • Localisation:entre un jardin et une rivière

Posté 23 juillet 2017 - 17:51

Est ce que ces pierres ne servaient pas juste à soutenir le tuyau par exemple?



#40 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 504 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 23 juillet 2017 - 18:09

Dans le bâti ancien les choses sont souvent compliquées; des bâtisseurs ont pu successivement élever des murs sur d'anciennes fondations, qu'ils n'avaient pas toujours reconnues. On voit des murs qui chevauchent et croisent des maçonneries romaines ou médiévales. 

Mais au moins on reconnait en fouillant, les principes d'une maçonnerie.

 

Alors que là… on dirait un remblai de terre et de pierre, fruit d'une opportunité et d'une nécessité urgente. On ne voit pas de trace de mortier à la chaux notamment.

Si on a le temps, on peut agir en archéologue et creuser jusqu'à trouver le sol d'origine… ce qui permet de comprendre la chronologie des interventions humaines.

 

Attention, à ne pas surcreuser au risque de saper ou de déstabiliser le mur.

 

Pour le portage de seaux on peut aussi réinventer le joug.

$_35.JPG?set_id=880000500F