Aller au contenu


Photo

Dalle chaux et sable (besoin de conseils)


  • Veuillez vous connecter pour répondre
96 réponses à ce sujet

#41 Panthera Pardhus

Panthera Pardhus
  • Genre: Femme
  • Localisation:entre un jardin et une rivière

Posté 23 juillet 2017 - 18:12

Le joug ou les balanciers asiatiques. Plus légers..


  • ronnykingfew aime ceci

#42 Bill Imbi

Bill Imbi

    Fan de K. Rott et de Rave Party

  • Membres
  • 612 messages
  • Genre: Femme
  • Localisation:Lyon pour l'instant, mais ça va pas durer

Posté 23 juillet 2017 - 18:28

Ah ben si c'est comme ça, pour sortir les pierres y'a une solution pas fatigante :

 

index11.jpg


  • FLOYD aime ceci

#43 Philomenne

Philomenne
  • Genre: Femme
  • Localisation:Au pays des Korrigans

Posté 23 juillet 2017 - 18:28

@ Floyd : Surcreuser et risquer de déstabiliser les murs, c'est précisément ce que je crains, oui. D'où mon hésitation. Il est possible que je fasse un peu d'archéologie. Prendre le temps et réfléchir, avant de prendre un risque tête baissée.

(Je confirme, il n'y a pas de trace de mortier entre ces pierres-là, mais est-ce une raison pour les enlever sauvagement... je m'interroge.)



#44 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 504 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 23 juillet 2017 - 18:44

Si l'hypothèse d'un remblai se confirme, on peut supposer que le gros mur bien bâti est largement antérieur;  construire sur du remblai reste une faute grossière que les maçons savent et préfèrent éviter.

Pour un examen rapide et suffisant, il suffirait d'ouvrir une saignée perpendiculairement au gros mur, 40 à 50 cm de large pour pouvoir y travailler et creuser , creuser…

Ainsi le risque est minime de saper le mur.



#45 Philomenne

Philomenne
  • Genre: Femme
  • Localisation:Au pays des Korrigans

Posté 04 aot 2017 - 20:31

Suite de mes aventures.

J'ai réglé son compte au placo qui coffrait (je n'ose dire couvrait, vu qu'il était à 15 cm !) le mur du fond. L'idéal pour ce genre de boulot est d'avoir légèrement la rage et une bonne massette. J'ai un excellent revers (raté une carrière de tenniswoman, si ça se trouve).

 

Et... surpraïse ! Derrière le placo, une cheminée. (Pardon pour la qualité désastreuse de ma photo).

 

img_2012.jpg

 

Laquelle cheminée a été murée et réouverte de l'autre côté du mur, c'est-à-dire dehors. Je savais depuis longtemps que j'avais une cheminée donnant sur l'extérieur (j'y fais parfois un petit barbecue l'été) mais là, je sais un peu plus comment elle est arrivée là. Pourquoi tout ce bazar ? Aucune idée. Surtout qu'il reste un espace entre le haut des parpaings et le linteau.

 

Le linteau est porté par des parpaings très postérieurs à la construction. Là aussi, aucune idée du pourquoi.

Le problème, c'est que ces parpaings ont été posés sur la dalle. Donc, si je veux finir de virer le restant de dalle qui m'embête contre le mur du fond, ils vont se retrouver sans appui... ça ne m'enchante guère.

 

Bref. Comme je n'apprécie que très modérément la prise de risque dans ce domaine, je vais étayer le linteau, décaisser sous chacun des piliers de parpaings (l'un après l'autre) et faire une sorte de soubassement en béton. Pour ça, pas besoin de s'embêter avec des trucs compliqués, j'ai acheté trois sacs de mélange béton prêt à l'emploi (comme pour les soupes instantanées, "ajoutez l'eau et c'est prêt" !) et je vais faire ça... dès que j'aurai trouvé des étais (j'ai un ami qui en a peut-être, si seulement j'arrivais à le joindre, et sinon, achat ou location, hop !)

 

En attendant, il restait un bout de dalle contre le mur de droite (une dalle qui se trouvait sous la dalle qu'on a démolie ; pour ceux qui arrivent à suivre). Le jour de la démolition-party, on a pensé que c'était une ancienne fosse septique ou assimilé, donc on a laissé, mais en réalité, non. C'est juste un bout de dalle posé sur la terre. Donc il faut que je l'enlève, j'ai emprunté un burineur mais j'en bave.

 

Et ce qui est bien, c'est que tout ça, ça ne rajoute pas du tout du boulot !!! (Mais certes, on sait ce qu'il en est quand on commence un chantier de ce genre  des surprises il y en a toujours).


  • FLOYD, gunday et Panthera Pardhus aiment ceci

#46 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 504 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 05 aot 2017 - 07:07

Vu d'ici le linteau n'est pas dans une position très horizontale.

Au dessus la maçonnerie semble-t-elle intacte? non fissurée ?

 

En principe/souvent  le linteau des âtres anciens repose sur des "corbeaux" grosses pierres prises dans la maçonnerie du mur porteur.

Je ne pense pas que les parpaings furent posés pour porter la hotte et le conduit de la cheminée. (si c'était le cas, alors tout serait déjà par terre !!!  )

 

Avant de préparer le béton, je te suggère d'examiner à fond cette cheminée, après avoir déposé les restes des chevrons et du placo.

… mais c'est sans déjà fait!  ;)



#47 Philomenne

Philomenne
  • Genre: Femme
  • Localisation:Au pays des Korrigans

Posté 05 aot 2017 - 08:22

Le linteau n'est effectivement pas horizontal du tout, je confirme. Mais au-dessus, tout est nickel et je ne vois pas l'ombre d'une fissure ou d'un défaut, au contraire.

 

Je vois bien ce que tu appelles des corbeaux mais il n'y en a pas. Est-ce qu'il y en avait avant et qu'ils ont été enlevés ? Ou bien il n'y en a jamais eu ? Mystère. En fait, je ne comprends pas très bien l'intérêt d'ajouter ces parpaings, entre nous. Je vais suivre ton conseil et continuer mes explorations mais laisser tout le bazar sans soutien, ça m'inquièterait un peu...

 

 

Sinon, concernant l'évacuation des eaux pluviales, je pensais refaire l'ancienne conduite et la relier à ce qui semblait être une évacuation, en béton, partant du coin de la cuisine. Par acquis de conscience, j'ai voulu explorer d'abord cette fameuse canalisation et... j'ai eu raison. On m'a prêté un endoscope et, avec un couple d'amis, nous avons fait une "soirée endoscopie"* (avec poule au pot ensuite ; pendant les travaux la marmite norvégienne fonctionne toujours). Il s'avère que le tuyau en béton qui sort de la cuisine ne va pas très loin. Qu'il débouche sur... on ne sait quoi, peut-être une cavité dans le mur, allez savoir, mais quoi qu'il en soit, ce serait une belle bêtise d'y envoyer de l'eau. Donc, marche arrière. Sauf qu'il ne me reste que deux solutions : 1) casser aussi la dalle du salon et faire un raccordement propre sur toute la longueur. 2) Raccorder sur le réseau d'eaux usées.

 

Il est hors de question de casser la dalle du salon. Elle est beaucoup plus récente, donc sûrement mieux faite, plus dure et armée. Qui plus est, il y a dessus un magnifique plancher flottant auquel je tiens beaucoup, donc c'est non. Alors je sais que raccorder les eaux pluviales sur les eaux usées, je n'ai pas le droit. D'un autre côté, c'est mieux de raccorder les eaux pluviales sur les eaux usées que l'inverse et ça fait en réalité peu d'eau. Hier, il y a eu une averse pendant deux heures, pluie moyenne et régulière : dans la bassine que j'ai provisoirement installée sous le tuyau d'évacuation, j'ai environ 5 litres d'eau. C'est finalement beaucoup moins de volume qui si on était quatre à vivre à plein temps dans la maison, par exemple...

 

*Sachez que si vous êtes tentés par une blague grivoise à ce sujet, je l'ai probablement déjà faite ;)



#48 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 504 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 05 aot 2017 - 08:49

 2) Raccorder sur le réseau d'eaux usées.

Parfois un problème d'odeurs, donc siphons et colonne de décompression…

 

Pour le linteau, si pas de corbeaux, il y a forcément autre chose d'origine, car avant les parpaings ça devait tenir!

Si quelques pièces de bois ont été déposées, on doit encore voir la trace, deux cavités, rebouchées ou non.



#49 Bill Imbi

Bill Imbi

    Fan de K. Rott et de Rave Party

  • Membres
  • 612 messages
  • Genre: Femme
  • Localisation:Lyon pour l'instant, mais ça va pas durer

Posté 05 aot 2017 - 12:15

Juste une question : la poule au pot qui vient juste après l'endoscopie, c'est lié ? Désolée, pas pu m'en empêcher...


Modifié par Bill Imbi, 05 aot 2017 - 12:16 .


#50 Philomenne

Philomenne
  • Genre: Femme
  • Localisation:Au pays des Korrigans

Posté 27 aot 2017 - 22:30

J'ai repris mon sérieux et je vous donne des nouvelles du chantier.

 

Concernant cette cheminée, j'ai cherché d'éventuels corbeaux. Sur le côté gauche, j'ai ça :

 

dsc_2610.jpg

 

ça y ressemble, mais moi j'appelle ça un moignon !

 

Et du côté droit, ce truc (un trou comblé avec cette sorte de cette détestable mousse synthétique en bombe que certains bricoleurs collent de partout) :

 

dsc_2712.jpg

 

Bref, insuffisant. J'ai décidé de jouer la carte de la sécurité. Donc, j'ai étayé le linteau, j'ai cassé la dalle sous le pilier gauche, décaissé et monté un plot de béton pour le soutenir. Après une semaine de séchage, j'ai fait pareil du côté droit. Ce boulot m'a demandé deux jours, il était peut-être inutile, je ne sais pas, mais j'ai préféré sécuriser. D'autant que la future dalle n'atteindra pas le niveau du bas des piliers.

 

Parallèlement, j'ai terminé le décaissage (ce fut long ; je pense avoir sorti pas loin de 5 tonnes de terre...) et j'ai fait le raccordement des eaux pluviales. J'ai nivelé et damé le fond et posé un géotextile. Ensuite j'ai bataillé pour dompter le drain, qui refusait de se dérouler. C'était peut-être une bêtise de ne pas le dérouler à l'avance...

 

Parallèlement, comme j'avais récupéré pas mal de pierres de schistes plus ou moins grosses, je les ai lavées et disposées autour du drain, autant pour le maintenir en place que pour laisser des vides destinés à favoriser la circulation de l'air. (A ceux qui se demanderaient : si les pierres sont poussiéreuses ou terreuses, cela favorise la remontée de l'humidité par capillarité. D'où l'intérêt de les laver).

Pour l'anecdote, la seule solution pour procéder à ce lavage était de m'installer dehors, devant la maison, sur le trottoir. J'ai suscité une certaine émotion dans le voisinage en brossant mes cailloux dans une grande bassine d'eau...

 

Il me restait à poser le liège sur le bas des murs (fastoche) et à rentrer les deux mètres cube de cailloux nécessaires à la confection du hérisson (moins fastoche). Ce qui fut fait jeudi et vendredi.

Après de longues recherches, j'ai fini par trouver un vendeur de cailloux qui acceptait de livrer devant chez moi pour 20 € (contre 200 pour le premier !) et, pour ma plus grande joie, le livreur a benné avec tellement de précision qu'il n'a mis aucun caillou sur la route.

 

Préparation du hérisson :

 

dsc_2714.jpg

 

Ajout des cailloux (2 m3 de granit en 20-40) :

 

dsc_2713.jpg

 

 

Seul problème restant : je ne suis pas arrivée à percer le mur pour faire passer le drain. Trop dur pour mes p'tits muscles. Je bats la campagne pour trouver quelqu'un capable de m'aider.

 

Les étapes suivantes : niveler les cailloux et les damer. Poser un géotextile dessus, et enfin, couler la dalle.

 

J'ai jamais été si près de la fin ! ;)


  • FLOYD et Jouffray aiment ceci

#51 trx

trx

    Grand commandeur de l'ordre du poireau

  • Modérateurs
  • 3 020 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Autonomie, agriculture, apiculture, construction.

Posté 28 aot 2017 - 06:53

Eh ben, pas mal pas mal... Pour percer le mur il vaut mieux un gros marteau piqueur, c'est trop merdique au marteau et au burin dans cette position et à ras du sol.



#52 Philomenne

Philomenne
  • Genre: Femme
  • Localisation:Au pays des Korrigans

Posté 28 aot 2017 - 09:12

Je suis entièrement d'accord avec toi et pour tout te dire, l'option marteau-burin, je n'ai même pas essayé. Un ami m'a prêté un petit marteau-piqueur, j'ai attaqué directement avec. Mais même avec ça je n'y arrive pas.

Le mur fait 90 cm d'épaisseur (il est creux bien sûr). Pour le côté intérieur, ça a été facile. C'est le côté extérieur qui pose problème : il est recouvert d'une épaisse couche de béton super dur (je suis arrivée à creuser de 5cm et je ne suis pas au bout). Et effectivement, au ras du sol, en tenant le marteau-piqueur à l'horizontal, c'est assez galère.

 

Bref, ce n'est pas un problème de matériel mais de muscles de la dame (Mur : 1 - Philomenne : 0 ). Conclusion : j'ai besoin d'aide. Le plus dur, c'est de trouver un artisan qui se déplace juste pour un petit truc comme ça...



#53 Jouffray

Jouffray
  • Genre: Femme
  • Intérêts:forum en jachère ?

Posté 28 aot 2017 - 09:14

ne pas oublier de faire passer les gaines électriques sous la chape ?

#54 Philomenne

Philomenne
  • Genre: Femme
  • Localisation:Au pays des Korrigans

Posté 28 aot 2017 - 09:16

Ici je n'ai rien à y faire passer mais selon les cas, il faudrait, oui.



#55 trx

trx

    Grand commandeur de l'ordre du poireau

  • Modérateurs
  • 3 020 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Autonomie, agriculture, apiculture, construction.

Posté 28 aot 2017 - 11:27

Il n'y a pas un bricolo qui traîne par là au lieu d'appeler un artisan ?



#56 Philomenne

Philomenne
  • Genre: Femme
  • Localisation:Au pays des Korrigans

Posté 28 aot 2017 - 11:38

Les bricolo se sont dégonflés...Ils m'ont dit que si moi, je n'y arrivais pas, ils n'y arriveraient pas non plus... :(



#57 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 504 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 28 aot 2017 - 12:09

Content de lire cette épopée…

 

Le "moignon"… nan pour moi il s'agit bien d'un corbeau en bois, et mouluré. Il supporte le linteau qui lui-même supporte la hotte de la cheminée.

C'est une pièce de bois qui est aussi ancienne que la maison. La qualité du travail de sculpture pourrait même laisser supposer que cette demeure a connu des heures glorieuses, hébergeant peut-être un représentant de l'élite locale.

Des spécialistes de la dendrochronologie parviennent à dater ces bois anciens avec une précision remarquable. (ça c'est si tu as quelque k€ en trop… ;)  )

 

Une astuce pour venir à bout de l'enduit dur; utiliser un perforateur et multiplier les percements avec une mèche de 10 mm de bonne qualité. L'engin est moins lourds.

Puis reprendre le avec le burin (sans la rotation).



#58 gunday

gunday

Posté 28 aot 2017 - 13:53

Une astuce pour venir à bout de l'enduit dur; utiliser un perforateur et multiplier les percements avec une mèche de 10 mm de bonne qualité. L'engin est moins lourds.

Puis reprendre le avec le burin (sans la rotation).

J'allais également conseillé le perforateur.
Sinon, une bonne barre à mine peux faire des miracles (moins fatiguant que le burin et développe plus de force, mais moins précis) 



#59 Philomenne

Philomenne
  • Genre: Femme
  • Localisation:Au pays des Korrigans

Posté 02 septembre 2017 - 11:36

*
MESSAGE POPULAIRE !

Finalement, le maçon s'est défilé, au bout de huit jours il m'a dit qu'il ne pouvait pas faire le boulot. Hier, n'écoutant que mon agacement, j'ai téléphoné à un loueur, dans l'idée de suivre le conseil de Gunday et de louer un grooooos perforateur (par contre, la barre à mine, il ne faut pas y penser, je ne suis pas Hulck, cher Gunday. Même si tu me tapais sur la tête). Et d'y aller moi-même parce que zutalafin. Le loueur, un peu étonné, me demande pour quel usage je souhaite me procurer cette arme de guerre. J'explique tout bien. Et il me répond qu'il a mieux à me proposer, en substance : une carotteuse. Je fais un looping en apprenant l'existence de ce bijou, je lui réponds qu'il m'ouvre des horizons et, sautant sans délai dans la Philomobile, je rapplique.

Seul petit problème, une carotteuse, ça pèse 50 kg et ça s'utilise à deux. Heureusement, il semble que je n'aie pas épuisé tous mes jokers "coup de fil à un ami".

 

Ce matin, nous nous sommes retrouvés à quatre, l'ami en question, son fils, la carotteuse et moi. Et ben... c'est absolument génial. Ce truc vous perce un mur comme si c'était de la guimauve, en faisant un trou rond d'une extrême propreté. Et c'est tant mieux parce que l'enduit faisait finalement près de 20 cm d'épaisseur, plus la grosse pierre derrière. Mais finalement, nous sommes arrivés, par l'extérieur, à rejoindre le trou que j'avais déjà commencé à l'intérieur, et pour finir, au prix d'un peu d'huile de coude, le drain est passé et dépasse bellement de l'autre côté.

 

Plus tard, il ne me restera plus qu'à couper le drain à ras et à poser une grille. Et j'ai trouvé un site qui vend des petites grilles en fontes très jolies, beaucoup plus esthétiques et durables qu'une immonde grille en plastoc. Et avec un trou bien circulaire, elle ne sera que plus facile à poser.

 

Pour le moment, je savoure le miel du travail accompli et du problème résolu.


  • FLOYD, gunday, Panthera Pardhus et 2 autres aiment ceci

#60 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 504 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 02 septembre 2017 - 16:04

Bravo.

Ces petites machines sont parfois chères à la location, mais bon…

Les loueurs bretons ont très certainement compris que les maisons bretonnes supposaient d'y faire des trous ronds… comme des chapeaux.  ;)