Aller au contenu


Photo

14 ans en 2017. Comment voient-ils les choses?


  • Veuillez vous connecter pour répondre
8 réponses à ce sujet

#1 Bastringue

Bastringue
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne

Posté 23 juin 2017 - 10:13

Un slam d'un ado de 14 ans du fin fond de la campagne bretonne:https://www.youtube....h?v=PzwVVHl9QHg



#2 _Jouffray_

_Jouffray_

Posté 23 juin 2017 - 10:54



#3 Bastringue

Bastringue
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne

Posté 23 juin 2017 - 16:14

"Le travail nous harasse,

la pauvreté nous terrasse,

et pourtant tous les jours on les observe à la télé s'empiffrer du fruit de notre labeur..."

 

"et si l'école nous permet d'en sortir,

c'est là qu'on nous formate aux fondamentaux de notre empire,

alors du haut de nos immeubles,

on guette,

une faille à ces montagnes de préjugés..."


Modifié par Bastringue, 23 juin 2017 - 16:15 .


#4 _Jouffray_

_Jouffray_

Posté 24 juin 2017 - 08:10

quelqu'un de ta famille ?  :roi2:


Modifié par Jouffray, 24 juin 2017 - 08:11 .


#5 Bastringue

Bastringue
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne

Posté 24 juin 2017 - 09:13

quelqu'un de ta famille ?  :roi2:

 

Oui, mais peu importe. Je me suis souvent demandé comment les ados arrivaient à se situer dans un monde où ça parle réchauffement climatique, extinction massive des espèces, terrorisme, chômage de masse etc...tout en ayant la commande de faire comme si tout était normal et de bosser à l'école et tout le toutim.

C'est un bout de réponse. Pas très gaie.



#6 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 307 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 24 juin 2017 - 11:06

"Faire ce que l'on aime"

 

Il a tout compris et ce n'est pas forcément déprimant d'aller dans cette direction.



#7 Bastringue

Bastringue
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne

Posté 24 juin 2017 - 23:30

"Faire ce que l'on aime"

 

Il a tout compris et ce n'est pas forcément déprimant d'aller dans cette direction.Ouaip

Ouaip, sauf que la vie ce n'est pas si simple que ça. J'ai peur pour lui. Y'a bien  Khabril Gibran: "Vos enfants ne sont pas vos enfants. Ils sont sont les fils et les filles de l'appel de la vie à elle-mêm et gnanani et gnagnagna". J'ai adoré ce poëme à l'époque où je n'avais pas d'enfant, et maintenant j'ai le trouillomètre à zéro. C'est con les choses, tu dis, tu transmets et après tu as peur.


Modifié par Bastringue, 24 juin 2017 - 23:45 .


#8 _Jouffray_

_Jouffray_

Posté 25 juin 2017 - 07:27

le poète t'as dit que tu n'es plus responsable, que tu n'es pas le propriétaire de tes enfants ...et gnanani et gnagnagna ne suffit pas pour aborder la vie avec philosophie ? tu risques de transmettre ta peur
ps : si j'ai des enfants ? ( question suivante )

#9 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 307 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 25 juin 2017 - 08:42

Même si on a la trouille pour ses enfants ils peuvent aller de l'avant et suivre leur propre chemin.

Les miens sont plus âgés, savent tous que j'ai peur pour eux et leurs proches, mais cela ne les empêche pas de vivre leurs passions et de tenter de réaliser les projets qui leur tiennent à cœur.

Autostop, motos, aviation, voyages touristiques au moment d'un coup d'état, missions humanitaires dans des zones de conflits, problèmes de santé (dont 1 opération à cœur ouvert), relations affectives avec des hauts et des bas, amitié pour des gens que j'apprécie ou non, etc.

J'arrête là car la liste serait trop longue et ne t'apporterait pas forcément de réconfort.

Le principal est qu'ils sachent qu'on les aime et qu'ils puissent être heureux de ce qu'ils font.


  • gunday aime ceci