Aller au contenu


achat 115 hectares sur Le Bon Coin et créé une réserve naturelle


  • Veuillez vous connecter pour répondre
21 réponses à ce sujet

#1 _Jouffray_

_Jouffray_

Posté 25 septembre 2017 - 07:58

Interdit aux chasseurs et dédié à la vie sauvage, le domaine de Bagarry (Var) est l’une des plus vastes réserves privées de France. « La défense de l’environnement ne doit pas dépendre que de l’État », affirment les maîtres du lieu, Grégori Lurot et Carole Charpentier.

 

https://lejournalmin...erve-naturelle/



#2 _Jouffray_

_Jouffray_

Posté 25 septembre 2017 - 08:03

http://domainedebaga...garry/our-story

 

L’activité principale du domaine c’est la culture et la cueillette de plantes aromatiques et médicinales, et principalement, pour l’instant, de lavande. Notre huile essentielle se vend bien. A l’avenir, nous souhaitons diversifier notre production. L’idée, c’est de revenir à une ferme à l’ancienne, naturelle, avec du bon sens : le fumier des animaux utilisé comme engrais pour le potager, les cultures et les arbres, aucun emploi de pesticides ni de produits chimiques.



#3 gunday

gunday

Posté 25 septembre 2017 - 09:29

Personnellement j'aime pas trop ce genre d'article!

Déjà, ils disent vivre de la cueillette, mais il n'évoque pas les "à-côtés".
Tels les stages de survies à 150€ les 2 jours, prévu tous les week-ends de début juin à fin septembre. (plus d'infos ici)
Ou le camping/gite/tipi (8€/nuit pour une personne en camping, 75€/nuit pour 4 en tipi/gite)
C'est un peu masqué le côté rentable pour montrer le joli côté champêtre.

Sinon, par curiosité, j'aimerais connaitre le cout d'achat du domaine!
Car j'avais déjà pas les moyens d'acheter un terrain d'1ha, alors, un terrain de 100...

#4 _Jouffray_

_Jouffray_

Posté 25 septembre 2017 - 10:03

Il en faut pour toutes les bourses ? beaucoup sur ce forum sont propriétaires, on va pas leur demander combien valent leurs biens, ni comment ils l'ont acquis ? ni ce qu'ils font pour gagner leur vie ? le but de cet article, c'est de montrer que des individus peuvent, sans compter forcément sur l'état, soustraire des terrains à la pression des chasseurs et en faire une réserve naturelle.

Si tu fais mieux et moins cher, plus écolo, gratis, non rentable  je serai heureux de lire ton expérience ? belle journée



#5 gunday

gunday

Posté 25 septembre 2017 - 10:14

Moins cher pas difficile, un bout de terrain non constructible c'est quelques milliers d'€.
Donc faisable, après, effectivement, en faire un business rentable, c'est une autre question! ;)

#6 _Jouffray_

_Jouffray_

Posté 25 septembre 2017 - 10:19

tu vois que le côté business ? dans cet article ... quand tu veux faire une réserve naturelle, plus le terrain est grand, plus c'est efficace ...si tu as 2000 m², peut-on appeler cela réserve ? j'imagine qu'ils doivent rembourser des emprunts, et frais de fonctionnement ?



#7 gunday

gunday

Posté 25 septembre 2017 - 11:43

Ca dépend ce qu'on appelle réserve.
Perso, une réserve avec des touristes qui passe toutes les semaines, 6 mois par ans, des chiens en liberté, etc, c'est pas forcément ma vision de réserve.
  • FLOYD aime ceci

#8 _Jouffray_

_Jouffray_

Posté 25 septembre 2017 - 12:24

alors raconte ta vision de réserve, au lieu de critiquer à tout bout de champ ? qu'est-ce tu fais exactement , comme floyd, peut-être ? même pas de jardin à montrer et ça donne des conseils ?

tiens, tu préfères peut-être cette communauté ,c'est peut-être ton style ?

 

https://www.sain-et-...nt-societe.html



#9 gunday

gunday

Posté 25 septembre 2017 - 12:40

Faut arrêter de tout prendre au négatif!
Je critique la vision idyllique qu'ils présentent de leur projet!

Je dit juste que leur réserve n'en est pas une. Une réserve avec des animaux domestiques tels moutons ou chien en liberté, et de nombreux humains, c'est moyennement reservé!
Car la zone la plus sauvage est visité toutes les semaines par des stagiaires, désolé de trouver la notion de sauvage très limité!
(et je ne parle pas des stages d'une journée le mardi ou le jeudi!)


Je ne dit pas que tout est à jeter, juste que la présentation du projet est très orienté.

Marrant, sur ce site, quand c'est un organisme public ou un politique qui oublie de dire certaines choses, c'est un devoir de corriger les points obscurs.
Mais quand c'est une entreprise orientés nature, il ne faut surtout pas ajouter de précision!


Je ne trouve pas anormal de parler d'argent, mais dire qu'il est nécessaire de faire des réserves privées, sans préciser que c'est pas à la portée de tout le monde.
Oublier une partie des revenus pour ne présenter que le beau, la lavande, me gène un peu.
Donc oui, le mensonge par omission me pose problème sur cette présentation.
Est ce la cause du journaliste, ou celle des propriétaires, je l'ignore.

Modifié par gunday, 25 septembre 2017 - 12:43 .

  • michmuch80 aime ceci

#10 _Jouffray_

_Jouffray_

Posté 25 septembre 2017 - 12:45

t'es un marrant, toi ! tu es qui, exactement pour porter des jugements de valeur sur les projets des autres ? tu critiques d'abord, puis tu t'offusques que je réagisse ? la présentation du projet très orienté : ça veut dire quoi au juste ? on est pas dans une réserve style ASPAS, non plus  ? pour des mecs qui se remuent le cul pour soustraire 110 ha  de la pression de chasse, tu trouves tjrs un mec à redire !!!



#11 gunday

gunday

Posté 25 septembre 2017 - 12:53

Car pour toi, seul la chasse est le problème ?

Ca explique peut être l'incompréhension.
Si tu penses que des humains dans la nature n'a aucune conséquence sur la faune, c'est avoir une vision très disn*ey des animaux sauvages.

Et oui, dire qu'on fait un truc bien et ne montrer que la partie arrangeante du projet me gêne!

#12 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 807 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 25 septembre 2017 - 17:49

Puisqu'on me fait l'honneur de me mettre en cause, je vais une fois encore préciser que j'ai la chance de côtoyer des naturalistes, amateurs et professionnels, y compris dans une association avec salariés dont je suis le trésorier.

Cet engagement ne fait pas de moi un spécialiste, mais un auditeur attentif.

 

Oui, 110 hectares ce n'est qu'un îlot  de biodiversité anthropisée. La notion de trame verte et bleue montre que la faune comme la flore n'existent et se maintiennent qu'à grande échelle. Les tristes efforts et la gestion cynégétique des fédérations de chasse se sont heurtés à des déceptions sinon à des catastrophes en concevant des territoires chassables clos, étanches, sans prédateur. Paradoxalement, certaines espèces ont proliféré, d'autres ont simplement disparu faute du brassage nécessaire des géniteurs.

Qu'en sera-t-il de cet ilot de 110 hectares? Quelle gestion, quel suivi et par qui, de cette biodiversité que ces porteurs de projet imaginent (avec une certaine générosité)  mettre sous cloche et ainsi préserver?

 

Les grandes réserves africaines, vouées à la chasse ou au braconnage, ou non, ont suffisamment montré l'impact du commerce licite ou non de ces patrimoines naturels.

Bref je ne crois plus à l'idée de réserve conçue comme une sorte d'arche de Noë.



#13 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 25 septembre 2017 - 18:43


Qu'en sera-t-il de cet ilot de 110 hectares? Quelle gestion, quel suivi et par qui, de cette biodiversité que ces porteurs de projet imaginent (avec une certaine générosité)  mettre sous cloche et ainsi préserver?

 

sous cloche alors que les 115 hectares ne sont pas cloturés ? ça vous arrive de lire avant de nous donner vos avis d'experts hautement qualifiés ?

 

quant au reste, comme Jouffray, je suis toujours affligée de voir la promptitude de ceux qui ne font pas à critiquer ceux qui font...



#14 Panthera Pardhus

Panthera Pardhus
  • Genre: Femme
  • Localisation:entre un jardin et une rivière

Posté 25 septembre 2017 - 18:57

Bon, le financement, ils l'ont apparemment en faisant des appels aux dons sur U*lul*e

Et pour acheter leur bien, les revenus de leurs précédents jobs ont peut-être suffit.

 

Je trouve juste dommage, en 4 ans d'apiculture, de ne pas avoir appris à diviser leurs essaims, ce qui leur permettrait de ne pas les acheter "tout faits"



#15 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 807 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 25 septembre 2017 - 21:25

Puisque tous savons lire, je me suis présenté sur ce coup là comme un auditeur attentif, et non comme un expert hautement qualifié. Mais merci pour cet honneur que je dois décliner.

En outre, j'ai souligné cette générosité qui anime les porteurs du projet. Ce qui n'est à mon sens pas une critique définitive.

 

Il est clair que la générosité des intentions ne suffit pas. Il existe une formation particulière, qui délivre un brevet de technicien supérieur en gestion et protection de la nature.

Plusieurs salarié-es de notre association en sont titulaires; ils et elles font un travail pertinent sous la direction de leur collègue encore plus diplômés, sous le regard et avec l'appui des bénévoles et des membres du CA.

Bref, s'occuper de la gestion d'un territoire de nature, je vois les difficultés que cela présente.

 

L'un de nos salariés, apiculteur amateur, anime un groupe et partage ses connaissances et sa pratique. Nous avons 5 ruches en production.



#16 _Jouffray_

_Jouffray_

Posté 26 septembre 2017 - 08:01

qu'est-ce qu'une réserve naturelle en france ? ( soyons sérieux )

 

 

Oui. La réserve du Grand Barry, à Véronne (Drôme), est devenue en 2014 la première réserve privée de vie sauvage en France. Elle a été créée par l’Association pour la protection des animaux sauvages (Aspas) qui a acquis 130 ha de forêt dans ce massif, pour 170 000 €, grâce aux cotisations de ses 11 000 adhérents et à des dons.

Sa philosophie ? Laisser la nature s’exprimer, sans intervenir. La réserve, qui abrite chamois, cerfs, blaireaux, aigles royaux ou orchidées rares, est en libre accès aux promeneurs (et aux chiens en laisse). Mais le reste est réglementé : la chasse, la pêche, la cueillette, l’exploitation forestière et agricole, l’élevage, les engins motorisés, etc., sont interdits.

« Les Réserves naturelles de l’État ne représentent qu’une partie dérisoire du territoire et la chasse est autorisée dans 70 % d’entre elles. Il y a urgence à préserver des espaces de vraie nature, où la vie sauvage se développe à l’abri de toute destruction et exploitation mercantile », pointe Marc Giraud, vice-président de l’Aspas. L’association possède désormais trois autres réserves, une seconde dans la Drôme, une dans les Côtes-d’Armor et une en Haute-Loire.

 

http://www.camintere...privee-1181557/



#17 _Jouffray_

_Jouffray_

Posté 26 septembre 2017 - 08:12

Bon, le financement, ils l'ont apparemment en faisant des appels aux dons sur U*lul*e

Et pour acheter leur bien, les revenus de leurs précédents jobs ont peut-être suffit.

 

Je trouve juste dommage, en 4 ans d'apiculture, de ne pas avoir appris à diviser leurs essaims, ce qui leur permettrait de ne pas les acheter "tout faits"

cite tes sources : ton info vient de FB ?

 

Nous avons atteint le premier palier de notre projet sur .lueb.es. Grâce à votre soutien, nous pouvons d'ores et déjà commander les essaims pour peupler nos ruches.
Maintenant, si nous atteignons le palier suivant, nous pourrons aussi acheter 10 ruches complètes et augmenter notre production de miel.
Restons mobilisés et continuez à faire connaître ce projet et ce site de financement participatif autour de vous.
Merci de votre aide.



#18 Bastringue

Bastringue
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne

Posté 26 septembre 2017 - 10:15

Ce que fait cette famille je trouve ça très bien, ils vivent dans un super endroit etc etc.. Après je trouve ça dommage que le gars se présente comme exploitant agricole alors que c'en est manifestement pas un et que la cible première pour les ressources soit le tourisme.


Modifié par Bastringue, 26 septembre 2017 - 10:16 .


#19 Panthera Pardhus

Panthera Pardhus
  • Genre: Femme
  • Localisation:entre un jardin et une rivière

Posté 26 septembre 2017 - 11:02

cite tes sources : ton info vient de FB ?

 

Nous avons atteint le premier palier de notre projet sur .lueb.es. Grâce à votre soutien, nous pouvons d'ores et déjà commander les essaims pour peupler nos ruches.
Maintenant, si nous atteignons le palier suivant, nous pourrons aussi acheter 10 ruches complètes et augmenter notre production de miel.
Restons mobilisés et continuez à faire connaître ce projet et ce site de financement participatif autour de vous.
Merci de votre aide.

 

Je ne fais pas de pub pour face de bouc, déjà.

Ensuite, je ne suis pas à tes ordres,Messire. 

Pour finir, l'info ne vient pas de face de bouc mais d'eux-mêmes qui ont un compte face de bouc.



#20 michmuch80

michmuch80
  • Genre: Homme
  • Localisation:Picardie
  • Intérêts:Nature, environnement et développement durable et plein d'autres choses

Posté 26 septembre 2017 - 14:56

 « La défense de l’environnement ne doit pas dépendre que de l’État », affirment les maîtres du lieu, Grégori Lurot et Carole Charpentier. 
Sans contrat établit avec des règles, demain ils changent d'avis et c'est caduque https://www.legifran...eTexte=20100715