Aller au contenu


Photo

Spiritualité, fête païennes


  • Veuillez vous connecter pour répondre
7 réponses à ce sujet

#1 Lysa

Lysa
  • Genre: Femme

Posté 07 novembre 2017 - 15:10

Bonjour,

 

Vaste sujet, que je vais essayer de prendre par un bout en espérant ouvrir une discussion...

 

Je ne me reconnais pas du tout dans les fêtes occidentales (celles du calendrier, issues des chrétiens) que je trouve superficielles et/ou trop détachées de notre quotidien, imprégnées de notre société de consommation.

 

Je me reconnais plus dans les fêtes païennes qui correspondent et fêtent des évènement naturel, que ce soit les fêtes mineures, célébrant des évènement astraux (solstice, équinoxes), ou les fêtes majeures, marquant d'autres évènement ou symboliques. (par exemple Imbolc fêtant le retour de la lumière entre autre)

 

Je ne me reconnais cependant pas dans la Wicca, avec la déification de certaines forces naturelles. Mais plutôt que de fêter Noël avec la naissance de Jésus, je préfère largement fêter le solstice d'hiver avec les jours qui commencent à rallonger, par exemple.

 

La principale difficulté réside dans le fait de partager ces fêtes sur le plan symbolique. Avec la famille, plutôt traditionnelle, c'est pas évident, alors je cherche souvent des manière de "marquer le coup" symboliquement les jours de ces fêtes.

 

Et vous où en êtes vous par rapport à ça? Avez vous l'occasion de partager la symbolique de certaines fêtes avec des proches, des amis?



#2 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 504 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 07 novembre 2017 - 15:28

D'accord avec toi.

 

Il m'a toujours semblé que les fêtes religieuses et leur calendrier étaient du "copier/coller" des plus anciennes symboliques venues d'orient ou du nord.

Un coup de marketing en quelque sorte d'une secte chrétienne sortie victorieuse avec ses martyrs.

 

Reste donc le calendrier astronomique, avec équinoxes et solstices: 4 bons repères largement suffisants pour faire la fête.



#3 trx

trx

    Grand commandeur de l'ordre du poireau

  • Modérateurs
  • 3 002 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Autonomie, agriculture, apiculture, construction.

Posté 08 novembre 2017 - 13:41

Je ne fête jamais rien mais prends quand même la peine de me rendre au repas familial du 25 décembre à midi, pour éviter l'incident diplomatique.

 

Vivre loin de babylone est de toute façon une fête de tous les jours. C'est comme les "vacances", c'est bon pour ceux qui marchent à coup de trique 47 semaines durant. Depuis que j'ai cessé de faire le guignolo pour un patron et le système, je n'ai plus jamais ressenti le besoin d'en prendre.



#4 DzC

DzC
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 09 novembre 2017 - 19:43

ouais mais c est pas juste du coup on est jamais en vacances ou à la veille des vacances (un des meilleurs moments de la vie d enfant !).

Bon c est vrai que par contre on a plus à stresser avec les reprises de boulot, la fameuse rentrée (berk).

Et puis on peut casser son reveil un beau matin comme dans les dessins animés. :roi2:

Bon j'dis ça j en ai un de reveil mais il me sert juste à savoir l heure...  :roule: 



#5 Bill Imbi

Bill Imbi

    Fan de K. Rott et de Rave Party

  • Membres
  • 598 messages
  • Genre: Femme
  • Localisation:Lyon pour l'instant, mais ça va pas durer

Posté 15 novembre 2017 - 20:13

Je ne fête jamais rien mais prends quand même la peine de me rendre au repas familial du 25 décembre à midi, pour éviter l'incident diplomatique.

 

 

Je vois parfaitement à quoi ça fait référence.

Moi par exemple, je vais finir par me fâcher avec tous mes voisins (fin ceux qui ont des mômes en âge de) depuis que cette put...in de fête d'allo wine a débarquée.

Comment, le soir de ce p...n de jour de tous les p...n de saints, expliquer aux parents accompagnant leurs gnomes hideux déguisé en enfants que si je ne donne pas de bonbon c'est 1) parce que les bonbons c'est du pur poison (que du sucre raffiné et des colorants pas naturels du tout), et 2) parce que c'est un poison certes, mais qui tue lentement, et que donc je serai moi-même morte avant que leurs lutins mal embouchés soient passé du côté des Halloween, et enfin 3) parce que les bonbons tout pourris sont pas donnés, et j'ai pas envie de filer mon précieux blé à Haribo et consort.

 

Donc là le 1er novembre dernier, j'ai dû sortir de chez moi le temps que les farfadets morveux fassent le tour des étages. C'est vraiment exaspérant. Vivement que je parte vivre dans les bois, avec des elfes civilisés qui ne viennent pas vous quémander des trucs dégeux comme les carambar ou les m&ms...


Modifié par Bill Imbi, 15 novembre 2017 - 20:14 .

  • Shivaya aime ceci

#6 Bastringue

Bastringue
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne

Posté 16 novembre 2017 - 16:59

Halloween, qui a remplacé Samain. Il restait des traces dans les campagnes par chez moi, Mon père me racontait que les anciens vidaient des betteraves fourragères et les perçait pour faire des yeux et allumaient des bougies dedans. Ils en mettaient plusieurs à droite à gauche. J'ai vu des traces de Beltaine aussi.



#7 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 16 novembre 2017 - 22:07

Donc là le 1er novembre dernier, j'ai dû sortir de chez moi le temps que les farfadets morveux fassent le tour des étages. C'est vraiment exaspérant. Vivement que je parte vivre dans les bois, avec des elfes civilisés qui ne viennent pas vous quémander des trucs dégeux comme les carambar ou les m&ms...

 

1510858619.jpg



#8 gunday

gunday

Posté 17 novembre 2017 - 09:37

La plupart des fêtes religieuses sont des fêtes payennes.

Le but initiale était de favoriser la conversion en gardant les mêmes fêtes.

 

Après certaines fêtes sont plus local, type fête de la moisson,  ...

Mais des traditions se perdent. Par exemple, dans le village parentale, la tradition est que les jeunes font un tas de tout ce qui traine dans la nuit du 1er mai, rouleau agricole, poubelle, ...

Problème, il y a quelques décennies, il restait 4 ou 5 jeunes dans le village. La tradition est donc perdu.

 

Le gui au nouvel an est aussi une tradition payenne (que je soupçonne d'être surtout à but agricole en supprimant le gui en hiver)