Aller au contenu


Les poules sauvages


  • Veuillez vous connecter pour répondre
18 réponses à ce sujet

#1 _hao-bao-Fanch29_

_hao-bao-Fanch29_

Posté 08 dcembre 2017 - 14:04

Je ne sais pas si vous entendu parler aux USA de cette ville où des poules semi-sauvages sont retournées à la nature.

 

A votre avis il se passerait quoi si on lâchait plein de poules et coqs dans la nature en France? Ils arriveraient à se multiplier et vivre? Quand je vois les pauvres renards maigres passer dans le village, j'ai juste une envie c'est de les nourrir... :-( Et quand je vois tous les poussins broyés dans des machines, je me dit qu'il y a un truc pas logique?



#2 Bill Imbi

Bill Imbi

    Fan de K. Rott et de Raves Party

  • Membres
  • 847 messages
  • Genre: Femme
  • Localisation:Lyon pour l'instant, mais ça va pas durer

Posté 08 dcembre 2017 - 14:56

Mon pauvre, s'il n'y avait que ça de pas logique...

 

Et toute cette bouffe produite, emballée, acheminée, mise en rayon, retirée des rayons, jetée dans des containers, arrosée d'eau de javel à cause d'une DLC dépassée, à cause des clients de supermarché qui ne supportent pas de ne pas trouver 10 sortes de yaourts au fruits différents dans les rayons....



#3 _hao-bao-Fanch29_

_hao-bao-Fanch29_

Posté 08 dcembre 2017 - 15:10

Oui bref, revenons à nos poules :-)



#4 _Jouffray_

_Jouffray_

Posté 08 dcembre 2017 - 18:23

t'inquiètes pas pour le renard ! si un jour tu as des poules, ne les laisse pas trop dehors ...j'ai eu des poules naines qui sont parties dans les bois, plus jamais entendu parlé au bout d'une semaine  ? j'ai du mal à comprendre ta logique : sauver des poussins du broyeur pour les donner aux renards, c'est comme ce mec qui cherchait sur Lebonfoin des chatons pour donner à ses serpents ????



#5 _hao-bao-Fanch29_

_hao-bao-Fanch29_

Posté 08 dcembre 2017 - 21:30

Si si justement je m'inquiète pour le renard et je pense à juste titre. Et j'ai des poules, qui parfois partent emportées par le renard qui n'a plus rien d'autre à manger que nos poules et nos poubelles.
Je ne suis pas de nature interventionniste mais je pense que ça serait sympa que la nature soit peuplée d'animaux sauvages avec des chaînes alimentaires complètes. Comprends-tu mieux ma logique ?

C'est décidé l'année prochaines je vais m'atteler à peupler ma campagne de poules sauvages.

Modifié par hao-bao, 08 dcembre 2017 - 21:32 .


#6 Arkenstone

Arkenstone

    Doux rêveur..

  • Membres
  • 241 messages
  • Genre: Non spécifié

Posté 08 dcembre 2017 - 21:47

Ici comme un peu partout en France, les chasseurs font des lachers de faisans d'élevage, histoire d'avoir le frisson de se les dézinguer à coup de plombs. Les goupils doivent en profiter comme il se doit. Pas pour rien que la brave bête est qualifiée de nuisible...



#7 noir

noir
  • Genre: Homme

Posté 08 dcembre 2017 - 21:48

Ne pars pas sur des poules industrielles...Les gauloises sont déjà plus speed et autonomes.



#8 _hao-bao-Fanch29_

_hao-bao-Fanch29_

Posté 08 dcembre 2017 - 21:57

Je m'intéresse à la vraie sauvage genre bankiva on dit que les gauloises en descendent et en sont relativement proches

Les faisans j'en trouve souvent dans le jardin et sur la route c'est limite on peut les cueillir sur place... Je m'égare mais les chasseurs me font pitié quand je les observe en action, dans les champs et au bistrot

Modifié par hao-bao, 08 dcembre 2017 - 22:00 .


#9 Bill Imbi

Bill Imbi

    Fan de K. Rott et de Raves Party

  • Membres
  • 847 messages
  • Genre: Femme
  • Localisation:Lyon pour l'instant, mais ça va pas durer

Posté 09 dcembre 2017 - 09:14

C'est décidé l'année prochaines je vais m'atteler à peupler ma campagne de poules sauvages.

 

Et si tout simplement on leur foutait la paix à tous, aux zanimos sauvages comme aux autres.

 

Si on n'a pas le pouvoir de leur rendre tout ce qu'on leur a pris, au moins arrêter de les manipuler. De les élever en camp de concentration pour les relâcher, ou les envoyer à l'abattoir.

 

On leur a pris leurs espaces naturels, et leur source naturelle d'alimentation - destruction des insectes avec les insecticides, et donc disparition des piafs, et donc réduction des proies - destruction des espaces verts par expansion des villes et du béton, et donc disparition des petites bêtes que ces espaces verts abritaient, tel que les rongeurs, campagnols etc, et donc réduction des proies...

 

En temps pléthorique, quand les espèces peuvent croitre et multiplier en paix, il y a à boire et à manger pour tous. Sur des portées nombreuses, les chétifs sont tout de suite pris, alimentant les renards, loups, et autres carnassiers, qui font aussi office de « nettoyeurs » des blessés, malades, et faibles.

 

L’homme a mis son grain de sel, produit des animaux incapables de se débrouiller seuls, mais n’assume pas ses responsabilités jusqu’au bout en les protégeant, sauf en tentant d’éradiquer loups, ours et autres renards.

 

Plutôt que déclarer le renard nuisible, si on lui laissait un peu plus d’espace ?

 

Je ne dis pas que tout se passera bien, il y aura bien sur une lutte, la vie est une lutte. Mais sortir les fusils, et tout plomber sans discernement, c’est aussi criminel que sortit l’agent orange pour supprimer les adventices.

 

On dit que dézinguer une partie de meute de loups organisés c’est la déstructurer, et créer des électrons libres beaucoup plus dangereux.

 

De même, s’imaginer que nos créatures, tous ces animaux d’élevage sélectionnés pour vivre selon nos règles, seraient capables de se débrouiller dans une campagne qui n’est même plus capable de nourrir les bêtes restées sauvages, c’est totalement illusoire.

 

Voici ce qui est arrivé quand on a tenté de relâcher des visons d’élevage : http://www.slate.fr/...visons-desastre

 

Ces élevages sont des abominations, mais relâcher ces bestioles comme ça, sans réfléchi, c’est tout aussi débile.

 

Encore une info : nos élevages de volaille concentrationnaires servent à inonder le marché africain de volailles congelées… alors qu’il est si simple même pour une famille très pauvre d’avoir quelques poules.

 

Bref, l’industrie est le plus grand fléau et le plus grand scandale de l’ère qui porte son nom.

 

S’agissant de la vie sur terre, moins l’homme s’en mêle, mieux elle se porte.


Modifié par Bill Imbi, 09 dcembre 2017 - 11:01 .

  • Tis et Shivaya aiment ceci

#10 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 158 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 09 dcembre 2017 - 09:34

Tout à fait d'accord avec toi Bill.

 

Perso je préfère infiniment la méthode de Geispe qui offre juste de temps en temps à la faune sauvage de son voisinage quelques pommes et épluchures de légumes.

Et à vue de nez ça a pas mal de succès !

http://quatsaisons.b...les-pommes.html

http://quatsaisons.b...ques-bouts.html

http://quatsaisons.b...nts-de-ces.html



#11 _hao-bao-Fanch29_

_hao-bao-Fanch29_

Posté 09 dcembre 2017 - 15:17

Je suis abonné à son blog depuis le départ, et il y a aussi mis des abats l'autre jour, qui ont eu du succès aussi :)

 

Il y a très peu de sources francophones sur cette question des poules sauvages. C'est dommage. Les ancêtres de nos poules domestiques existent toujours dans leurs pays d'origine, et ailleurs,suite à des échappées, croisements, lâchés etc... http://www.nature.co...go-wild-1.19195

 

Concernant les faisans, qui ont peut-être une place plus légitime dans nos campagnes (je ne sais pas, est-ce qu'on a vraiment jamais eu des volailles sauvages endémiques en France?), il est évident que les animaux domestiqués ne peuvent pas se débrouiller seuls. Je ne sais pas trop pourquoi c'est arrivé dans le sujet, ça n'a jamais été mon intention.

 

Bill, je ne sais pas comment c'est où tu habites, mais chez moi, chaque centimètre carré est cultivé, il y a des dizaine de chasseurs qui écument les champs autour de chez moi du lever au coucher du soleil, il y a des vaches et du maïs partout. Les gens achètent toute terre en friche/naturelle pour mettre leurs chevaux, les seuls zones laissée vierges sont les zone marécageuses, et encore, quand elles ne sont pas asséchées illégalement et remblayées. Donc oui on peut se dire, je vais laisser la nature se débrouiller, sauf que là, chez moi, la nature, elle n'y arrive plus et la faune sauvage est en voie d'extinction ;) Si je suis ta logique, tu condamnes ce genre d'initiatives? https://mrmondialisa...rce=actus_lilo 


Modifié par hao-bao, 09 dcembre 2017 - 17:07 .


#12 Michel

Michel
  • Genre: Homme
  • Localisation:38

Posté 09 dcembre 2017 - 15:52

Oui bref, revenons à nos poules :)

 

https://fr.wikipedia...iki/Coq_bankiva



#13 _hao-bao-Fanch29_

_hao-bao-Fanch29_

Posté 09 dcembre 2017 - 17:00

Oui Michel cet article fût le point de départ de ma réflexion :)

Tu en as?

 

Info intéressante aussi sur le faisan, qui lui aussi vient d'Asie.http://www.oncfs.gou...n-commun-ar1227

 

Pas de volailles françaises :-(


Modifié par hao-bao, 09 dcembre 2017 - 17:02 .


#14 Bill Imbi

Bill Imbi

    Fan de K. Rott et de Raves Party

  • Membres
  • 847 messages
  • Genre: Femme
  • Localisation:Lyon pour l'instant, mais ça va pas durer

Posté 09 dcembre 2017 - 17:03


Bill, je ne sais pas comment c'est où tu habites, mais chez moi, chaque centimètre carré est cultivé, il y a des dizaine de chasseurs qui écument les champs autour de chez moi du lever au coucher du soleil, il y a des vaches et du maïs partout. Les gens achètent toute terre en friche/naturelle pour mettre leurs chevaux, les seuls zones laissée vierges sont les zone marécageuses, et encore, quand elles ne sont pas asséchées illégalement et remblayées. Donc oui on peut se dire, je vais laisser la nature se débrouiller, sauf que là, chez moi, la nature, elle n'y arrive plus et la faune sauvage est en voie d'extinction ;)

 

Si y'avait que par chez toi, le monde serait sauvé !

 

Les chinois achètent des terres par centaines d'hectares en France... Alors pour ce qui est de rendre la terre au monde sauvage...



#15 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 158 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 09 dcembre 2017 - 19:11

Les animaux n'ont d'origine pas de nationalité... et tant mieux pour eux !
 
Les volailles les plus anciennement apprivoisées en Europe ont probablement été des migrateurs locaux (oies, cygnes, canards, cailles, etc. ) assez faciles à attirer avec un peu de grain.
 
Pour les "gauloises" Mickaël Seigle leur a consacré un très intéressant article l'an dernier dans la revue Anthropozoologica : http://sciencepress..../az2016n2a4.pdf
 

Entre le coq gaulois, symbole de la France moderne et contemporaine, et le coq des Gaulois, élevé il y a plus de deux millénaires, la différence est grande et pas seulement du point de vue temporel. En effet, l’imagerie du coq gaulois est liée à une homonymie latine que le Moyen Âge a fortement utilisée d’abord pour ridiculiser la France, avant que les Français eux-mêmes ne le reprennent à leur compte en tant que symbole national. En ce qui les concerne, la poule et le coq (Gallus gallus (Linnaeus, 1758)), originaires du sud-est asiatique, ne semblent arriver en Gaule qu’aux alentours du VIe siècle av. J.-C., après être passés par la Grèce et l’Italie. Le coq est donc bien le moins gaulois des oiseaux, d’autant plus si l’on considère le fait que les auteurs antiques n’accordent aucune importance aux coqs des Gaulois.
Par ailleurs, avant la conquête romaine, l’espèce n’est jamais utilisée comme un symbole animalier en Gaule et ses restes archéologiques demeurent longtemps assez mal représentés dans le cortège faunique des sites gaulois. Toutefois, elle semble faire l’objet de quelques traitements particuliers qui prouvent sa forte implantation dans l’élevage gaulois et la vision que les populations avaient d’elle : animal à la chair convoitée, offrande pour les dieux ou pour les morts, voire, dans les premiers temps de son introduction, cadeau diplomatique et oiseau d’ornement.



#16 _hao-bao-Fanch29_

_hao-bao-Fanch29_

Posté 09 dcembre 2017 - 19:55

Si y'avait que par chez toi, le monde serait sauvé !

 

Les chinois achètent des terres par centaines d'hectares en France... Alors pour ce qui est de rendre la terre au monde sauvage...

 

Je vois que tu es un peu au stade défaitiste désabusé"y a plus d'espoir", moi c'était il y a deux. Tu vas voir, on en sort un jour :-P



#17 Michel

Michel
  • Genre: Homme
  • Localisation:38

Posté 10 dcembre 2017 - 22:30

Oui Michel cet article fût le point de départ de ma réflexion :)

Tu en as?

 

Info intéressante aussi sur le faisan, qui lui aussi vient d'Asie.http://www.oncfs.gou...n-commun-ar1227

 

Pas de volailles françaises :-(

 

No, je ne pas des poules. Je juste vu l’émission a la télé.



#18 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 3 380 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 15 dcembre 2017 - 07:21

Bill, je ne sais pas comment c'est où tu habites, mais chez moi, chaque centimètre carré est cultivé, il y a des dizaine de chasseurs qui écument les champs autour de chez moi du lever au coucher du soleil, il y a des vaches et du maïs partout. Les gens achètent toute terre en friche/naturelle pour mettre leurs chevaux, les seuls zones laissée vierges sont les zone marécageuses, et encore, quand elles ne sont pas asséchées illégalement et remblayées. Donc oui on peut se dire, je vais laisser la nature se débrouiller, sauf que là, chez moi, la nature, elle n'y arrive plus et la faune sauvage est en voie d'extinction ;) Si je suis ta logique, tu condamnes ce genre d'initiatives? https://mrmondialisa...rce=actus_lilo 

 

vivant à peu pres le même cas (sans compter les bois qui sont de + en + exploités) je partage assez ce que tu ecris.

J aime bien le projet de Maurice Chaudiere (le greffeur fou) ou l idée de foret nourriciere. Apres, je crois que le truc pour "aider la nature"

c est surtout de lui nuire au minimum et c est deja un gros chantier !!!



#19 _hao-bao-Fanch29_

_hao-bao-Fanch29_

Posté 15 dcembre 2017 - 09:28

Oui DzC tout à fait d'accord. J'ai réussi à acheter 4000m² au milieu de tout ça et je plante du fruitier, des baies, je laisse des coins sauvage... Je mets des fleurs... En espérant que des animaux y seront heureux à défaut de trouver ce qu'il faut dans les champs cultivés.