Aller au contenu


Photo

Recherche alimentation et émotions


  • Veuillez vous connecter pour répondre
12 réponses à ce sujet

#1 recherche

recherche

Posté 11 fvrier 2018 - 11:53

.............


Modifié par recherche, 11 fvrier 2018 - 12:50 .


#2 Panthera Pardhus

Panthera Pardhus
  • Genre: Femme
  • Localisation:entre un jardin et une rivière

Posté 11 fvrier 2018 - 12:15

Bonjour,

 

De quelles recherches s'agit-il et quel en est le but?

Pourquoi ne peut-on accéder à l'intégralité du questionnaire avant de décider si l'on souhaite y répondre ou pas?



#3 recherche

recherche

Posté 11 fvrier 2018 - 12:25

Bonjour, 

 

Il s'agit de recherches dans le cadre d'une licence de psychologie (pour nous y former), aucun article scientifique ne sera publié à partir des résultats obtenus. 

 

Vous ne pouvez accéder à l'intégralité du questionnaire pour des soucis de mise en forme. Cependant, si vous vous rendez compte que, finalement vous ne voulez pas y répondre intégralement, vous pouvez à tout moment le quitter. Dans ce cas, les données ne seront prises en compte. 



#4 Panthera Pardhus

Panthera Pardhus
  • Genre: Femme
  • Localisation:entre un jardin et une rivière

Posté 11 fvrier 2018 - 12:39

Je viens de m'amuser à remplir une partie du questionnaire pour accéder à une partie des questions (en mettant nimp, ça va de soi).

Aucune surprise, il y a fort à parier que celui-ci sera racheté par l'industrie agro-alimentaire.



#5 recherche

recherche

Posté 11 fvrier 2018 - 12:44

Non du tout, comme dit précédemment, ce questionnaire n'est utilisé qu'à but universitaire, pour nous former à la recherche. 



#6 Panthera Pardhus

Panthera Pardhus
  • Genre: Femme
  • Localisation:entre un jardin et une rivière

Posté 11 fvrier 2018 - 12:45

Ca c'est ce qu'on vous vend à vous, étudiants.


  • Gallizour aime ceci

#7 recherche

recherche

Posté 11 fvrier 2018 - 12:50

je vous remercie d'encourager les étudiants, c'est beau !



#8 Panthera Pardhus

Panthera Pardhus
  • Genre: Femme
  • Localisation:entre un jardin et une rivière

Posté 11 fvrier 2018 - 12:51

Remercie moi plutôt de te dire la vérité.



#9 Hubert

Hubert
  • Localisation:landes
  • Intérêts:Divers et variés et non avariées (j'espère)

Posté 11 fvrier 2018 - 17:35

Bonjour,

 

C'est fait pour moi

 

bonne suite

 

hubert

 

ps : c'est ce que je faisais à la fac de mont St Aigan lors de mes études de psi



#10 ezza

ezza

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 706 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:l'Ardèche

Posté 11 fvrier 2018 - 18:00

Salut

 

.... pas tout compris le but.

 

mais j'ai acheté un livre il y a 2sem , un gros pavé ....... la symbolique des aliments de christiane beerlandt

 

assez déroutant

 

un lien en introduction, http://www.christian...iments 2014.pdf

 

A+



#11 Bill Imbi

Bill Imbi

    Fan de K. Rott et de Rave Party

  • Membres
  • 758 messages
  • Genre: Femme
  • Localisation:Lyon pour l'instant, mais ça va pas durer

Posté 12 fvrier 2018 - 15:04

Entièrement d'accord sur le fait que le "besoin de s'alimenter" est un phénomène complexe.

 

Mais quand je lis ces lignes dans le lien que tu nous a fourni, je me dis que c'est un peu vite expédié, si on en croit les images toujours désolantes de femmes squelettiques accompagnées de nourrissons mourant de faim...

 

"Nous, les êtres humains, nous pourrions tous nous exercer à ‘ne plus avoir besoin de nourriture pour vivre’ ; à vivre uniquement de certaines pilules, ou uniquement de lumière, de ce qu’on appelle parfois le ‘prana’. Dans l’Orient comme dans l’Occident, de tout temps, certaines gens ont prouvé que cela est possible en pratiquant toutes sortes de ‘techniques’. Alors, c’est une bonne chose de savoir que l’être humain en est capable. Et nous pourrions tous apprendre ces techniques. Mais pourquoi le ferions-nous ? Ce n’est pas du tout nécessaire ; pour la plupart de l’humanité, la Vie n’a pas ce dessein-là. Il ne faut rien forcer. Et si jamais il était ‘nécessaire’ de vivre sans nourriture, cela se réaliserait, à ce moment-là, d’une façon ‘évidente et facile’. Mais il n’en est pas question aujourd’hui et il n’en sera peut-être jamais question, même dans l’avenir."


Modifié par Bill Imbi, 12 fvrier 2018 - 15:54 .


#12 ezza

ezza

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 706 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:l'Ardèche

Posté 12 fvrier 2018 - 15:45

..... oui le livre, les écrits, les pensées de christiane beerlandt sont assez déroutant.

 

certaine page "d'aliment" que j'ai scanné et communiquer a mon entourage, les retours assez mitigé.

 

sur certain aliments, c des pages et des pages, comme si elle avait besoin d'exorcisé son rapport a la "bouffe"

 

non c l'idée que notre envie pour certain aliments et lier a notre "personnalité" (du moment ?) .......... on est ce l'on mange.

 

.....voila voili je t'ai tout dit Bill Imbi

( je suis peut être pas dans la thématique du post ????? )

 

A+ au jardin ;)



#13 Bill Imbi

Bill Imbi

    Fan de K. Rott et de Rave Party

  • Membres
  • 758 messages
  • Genre: Femme
  • Localisation:Lyon pour l'instant, mais ça va pas durer

Posté 12 fvrier 2018 - 16:02

Bon, si on est dans le potager, on a bien le droit de parler bouffe, non ?

 

Après, j'ai pas lu tout ce qu'elle raconte, mais je comprends ses théories.

Moi aussi je me suis fait traiter de "folle" par un copain psy à qui j'expliquais que quand on bouffe sain (pas industriel chimique) depuis l’enfance, on doit être capable de percevoir par le biais de ce qu'on a envie de bouffer ce qui nous manque en nutriment, et même en écoutant ses vraies envies naturelles de se soigner par la bouffe.

 

Je disais ça au début des années 1990 (oui, je sais, j'ai toujours été en avance... :sleep:).

 

Ma théorie c'est que au fil des années, notre corps garde la mémoire de ses manques et de comment ils ont été comblés par des apports extérieurs en bouffe etc. Et cette mémoire inconsciente ressort sans cesse.

Mais il faut bien sûr manger sainement, sinon tout est gâché.

 

Genre, dans les lentilles y'a du fer, je le sais pas mais les symptômes de manque de fer sont apaisés quand par hasard je mange du fer dans les lentilles alors que j'en manque. Mon corps se souvient de ça, et au prochain manque de fer, il a envie de lentilles.

 

D'où la nécessité de manger toujours très varié, pour faire se rencontrer potentiellement les nutriments avec les manques.


Modifié par Bill Imbi, 12 fvrier 2018 - 16:11 .