Aller au contenu


Photo

Projet d'habitat en dôme géodésique, divers questions


  • Veuillez vous connecter pour répondre
8 réponses à ce sujet

#1 Keussef

Keussef
  • Genre: Homme
  • Localisation:Au fin fond de la Moldavie
  • Intérêts:photographie, vin, fromage.

Posté 11 aot 2018 - 13:29

Tiens, ça faisait longtemps que je n'avais pas posté ici.  :)

 

Bon alors, c'est encore au stade de projet dans ma tête, mais je me pose déjà plein de question niveau viabilité et confort.

L'idée est de faire une sorte d'habitat secondaire, qui ne sera pas habité en hiver ( ou très peu ), pour ma pomme, les potes, ou voir même le louer un peu.

 

Je vis en Moldavie, pays que personne ne connait, ou le climat est continental.  de 40° en été on passe à -25° en hiver.

Je souhaite faire un truc en dure, avec fondation, ossature en bois, cloison/isolation,  un certain confort de vie ( douche intérieur/coin cuisine/lit ) à l'image d'un studio en ville.

Les matériaux ne sont pas cher, et je vais faire la quasi totalité des travaux moi même ( j'étais menuisier de profession, je touche à pas mal de truc maintenant ), et c'est aussi un défi pour moi de faire ce dôme ( juste pour l'ossature, le reste c'est du déjà vu pour moi ).

 

Je compte éventuellement me faire la main sur un projet de serre pour chez moi, de la même forme, histoire d'expérimenter et de voir a quel problème je peux être confronté.

 

Je m'interroge aussi sur le fait d'installer une sorte de puits canadien.  je pourrai profiter de l'ancienne cave présente sur le terrain, pour y installer un conduit d'aération et ainsi amener l'air frai du sol directement à l'intérieur du dôme. Je ne sais pas encore si c'est techniquement faisable sur le terrain ( je n'ai pas encore démonté l'ancienne ruine présente ), et si ce type de ventilation serai vraiment efficace.

 

Mais ma principale interrogation pour le moment, se porte essentiellement sur l'isolation, et ce que je peux mettre avec l'ossature en bois pour habiller le tout ( int/ext ).

Etant donné qu'il va faire très chaud l'été, que j'aimerai utiliser au maximum locaux matériaux locaux, sans que ça devienne un sauna à l'intérieur en plein été.

 

Voici un shéma de l'épaisseur de la paroi, j'espère qu'il est assez clair :

rudMMGN.jpg?1

 

La seule inconnu pour le moment, est l'épaisseur de l'ossature, qui déterminera donc l'épaisseur de l'isolant. Je pensais partir sur des planches de 3cm d'épai par 15/20cm d'épais, suivant les disponibilité, ce qui ferai donc une épaisseur de 15 voir 20cm.

 

L'aération serai naturel sous la couverture, puisque le soleil chauffant la façade, l'aire remonterai vers le haut pour réguler un peu la température, biensur, une ouverture sera prévu en haut, et sera modulable en fonction de la température extérieur.

Pour les fenêtres et porte, j'ai encore rien décidé, ça sera en fonction de ce qu'est capable de faire le menuisier du coin. Il me fournira aussi tout ce qui faut en bois/ossature/couverture.

 

Ma seule crainte est donc que l'intérieur se transforme en four à pain, étant donné le climat du pays dans lequel je vis ( continental ), ou l'été plafonne à 40°C.

 

Qu'en pensez vous ?

 

 



#2 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 513 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 08 septembre 2018 - 10:28

Bonjour,

20 cm de matériaux isolant, presque un  minimum!

Le principe est bon, il a souvent été utilisé, voir le site archilibre de Jean Soum, dont les ouvrages publiés sont une bonne source d'inspiration.

 

L'autre problème, c'est de conserver un peu d'inertie thermique,  pour réguler tant le chaud que le froid.



#3 Keussef

Keussef
  • Genre: Homme
  • Localisation:Au fin fond de la Moldavie
  • Intérêts:photographie, vin, fromage.

Posté 09 septembre 2018 - 19:37

Merci pour le tuyau. Je ne connaissais pas Jean Soum. Je vais me pencher sur ce qu'il a fait, voir même, essayer de le contacter.

 

 

Qu'est-ce que vous appeler inertie thermique ?



#4 Keussef

Keussef
  • Genre: Homme
  • Localisation:Au fin fond de la Moldavie
  • Intérêts:photographie, vin, fromage.

Posté 10 septembre 2018 - 05:59

En fait, je n'y avais pas penser avant, mais je pourrai très bien m'inspirer des principes d'une maison ossature bois faible consommation. On trouve déjà pas mal de documentation sur la toile.



#5 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 3 435 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 10 septembre 2018 - 07:11

Si la maison ne doit pas être habitée l'hiver ça résout deja pas mal de problemes.

Ton epaisseur d isolant (20 cm.) pourrait bien être suffisante mais ça depend de l isolant utilisé.

Tes tavaillons sont posés sur un bardage exterieur ?

Vu comme ça, ta maison doit pouvoir être habitée une partie de l hiver (debut et fin) car

tu as bcp de couches entre l'interieur et l'exterieur.

 

Sinon, tu peux peut être t inspirer des constructions locales ?



#6 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 513 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 10 septembre 2018 - 09:45

L'inertie thermique, son rôle est important. Un mur massif en pierre, en brique, en terre ou un dalle épaisse en béton de chaux accumulent les calories et les restituent progressivement.

La courbe de température de l'air intérieur s'en trouve lissée et le confort ressenti est nettement meilleur. Aussi important pour le confort d'été que d'hiver.

Une "boite isotherme"  serait une mauvaise solution pour un habitat confortable.

 

Autre point a étudier, la ventilation: qu'elle soit naturelle ou mécanique pour éviter d'avoir de la condensation et bien sûr pour renouveler l'air ambiant.

Bon courage



#7 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 3 435 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 10 septembre 2018 - 11:59

L'inertie thermique, son rôle est important. Un mur massif en pierre, en brique, en terre ou un dalle épaisse en béton de chaux accumulent les calories et les restituent progressivement.

 

Entierement d accord. J habite dans une tres vieille maison en pierres et l été, c est tres agreable de pouvoir se mettre au frais

qd la temperature exterieure est quasi provençale. A noter que le soir on ne  ressent plus le frais mais au contraire une temperature

douce. Assez magique.

Mais tu remarqueras que les maisons des pays subarctiques sont toutes en bois (l hiver le bois est qd même un

isolant ideal contrairement à la pierre).

 

Autre point a étudier, la ventilation: qu'elle soit naturelle ou mécanique pour éviter d'avoir de la condensation et bien sûr pour renouveler l'air ambiant.

 

oui et vu la chaleur estivale dont Keussef parle, une ventilation sera la bienvenue. L idée du puit canadien me semble bonne.



#8 Keussef

Keussef
  • Genre: Homme
  • Localisation:Au fin fond de la Moldavie
  • Intérêts:photographie, vin, fromage.

Posté 11 septembre 2018 - 20:09

Si la maison ne doit pas être habitée l'hiver ça résout deja pas mal de problemes.

Ton epaisseur d isolant (20 cm.) pourrait bien être suffisante mais ça depend de l isolant utilisé.

Tes tavaillons sont posés sur un bardage exterieur ?

Vu comme ça, ta maison doit pouvoir être habitée une partie de l hiver (debut et fin) car

tu as bcp de couches entre l'interieur et l'exterieur.

 

Sinon, tu peux peut être t inspirer des constructions locales ?

 

Pour le moment, je pensais poser les tavaillons sur des panneaux d'osb, le vide d'air serai donc derrière les panneaux, qui seront fixé sur calle.

Après, l'aération sous les tavaillons est-elle necéssaire ? D'un coté, ça refroidirai la façade les jours de pleine chaleur, de l'autre, ça risque d'empêcher la maison de chauffer les jours plus froid.

Je pourrai peut être fabriquer un système d'ouverture au sommet, à adapter selon les saisons.

 

Les maisons locales, soit c'est moderne et c'est du parpaing classique + béton, parfois une isolation extérieur. Soit c'est des maisons en torchi, les murs sont épais et je pense que ça doit être équivalent à une maison en pierre, c'est pas mal du tout niveau isolation.

Dans les 2 cas, je vais avoir du mal à m'en inspirer vu la structure que je veux faire. A moins de faire un dome en trochi, mais c'est autre chose niveau esthétique, et une autre paire de boulot.

 

 

Donc si je vous comprends bien, une bonne vieille maison en pierre, la température intérieur sera bien plus régulière, plus frai l'été et plus chaud l'hiver. La ou une ossature bois de 20 cm, va voir sa température descendre la nuit, et remonter le jour. C'est bien ça ?

 

Et si j'essaye de doubler l'isolation, et de monter à 30 ou 35cm, d'épais, ça vaudrai le coup ?

 

 

Merci à tous pour votre contribution


Modifié par Keussef, 11 septembre 2018 - 20:10 .


#9 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 513 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 16 septembre 2018 - 12:07

Le plus utile c'est de constituer un "volant d'inertie thermique" à intégrer dans le volume habitable; mur d'adobe, de pierres, sac de terre, bidon d'eau....

Sous une maison à ossature bois que je connais, une dalle de 17cm de béton d'épaisseur a été prescrite par le thermicien.