Aller au contenu


Photo

Marches pour le climat


  • Veuillez vous connecter pour répondre
74 réponses à ce sujet

#1 Lysa

Lysa
  • Genre: Femme

Posté 02 dcembre 2018 - 11:19

Bonjour,

 

Pourquoi aucun sujet n'est présent sur les marches pour le climant organisées depuis cet automne en France?

 

Je n'ai plus Facebook, et il m'est très difficile de trouver des informations dessus. Pourquoi ne pas relayer les informations sur des forums comme celui-là?

 

Je suis en Haute-Loire et il ne s'y passe désespérémment rien au niveau écologie. Des casseurs en marge des gilets jaunes ont mis le feu à la préfecture après une journée de manifestation tirant sur la violence.

 

Pourquoi il n'y a personne pour le climat?

 

Je vais essayer d'y aller à Lyon, mais je ne comprends pas pourquoi il n'y a rien au Puy. J'aurais dans mon entourage de nombreux participants. Je suis donc à la recherche d'informations concernant l'organisation des ce genre d'évènement, que je n'ai malheureusement ni le temps ni les épaules d'organiser moi-même (aucune expérience dans le domaine, peut de temps libre).


  • StivenSortlaf aime ceci

#2 Bill Imbi

Bill Imbi

    Fan de K. Rott et de Raves Party

  • Membres
  • 953 messages
  • Genre: Femme
  • Localisation:Lyon pour l'instant, mais ça va pas durer

Posté 02 dcembre 2018 - 14:47

J'étais à la dernière grosse marche à Lyon, et pas peu fière de MA PANCARTE avec MON SLOGAN imaginé dans MA CABOCHE :

 

L'avenir n'est plus ce qu'il était, changeons de présent.

 

J'y suis allée parce qu'il faisait beau : en vélo ça fait une balade, et parce que j'avais envie de buller un peu (mais sinon j'ai toujours trop à faire).

 

Mais pas pour changer les choses, la preuve, depuis... rien.

 

Si, une taxe avec un faux nez en forme de climat, histoire de faire passer un nouveau suppositoire (je dis pas pilule, ça on en a tellement avalé que ça nous fait plus rien on a le gésier aussi gros que ceux des oies en ce moment).

 

Je suis pas GJ, y'a trop de fachos. Mais, oui faut arrêter pour nous prendre pour des dindons.

 

Donc, maintenant qu'il fait moins bô, je reste chez moi car j'ai toujours beaucoup mieux à faire.

 

Au programme : après ma première greffe de citronnier réussie, je vais retenter le coup. Entre ça et la taille de mon kiwi, plus mon footing dominical, pas le temps d'aller faire mumuse en ville pour faire rigoler le préfet et son Colon, qui chaque fois qu'ils voient se pointer les poussettes place des terreaux pour une manif non violente se marrent en disant, oh les cons, s'ils savaient comme on s'en b... de leurs solgans, même marrants ou très intelligents (cf plus haut)...


Modifié par Bill Imbi, 02 dcembre 2018 - 15:11 .


#3 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 02 dcembre 2018 - 17:01


Je suis pas GJ, y'a trop de fachos. Mais, oui faut arrêter pour nous prendre pour des dindons.

 

 

C'est un mouvement citoyen, non affilié politiquement, donc il est normal qu'il soit représentatif de la cartographie politique française et aux dernières élections, Marine à fait plus de 30 %. Il est logique de trouver 30 % de fachos... mais aussi un bon paquet de macroniste pur jus qui ont fini par se rendre compte qu'ils s'étaient fait enfiler...


  • flanar l'ancien aime ceci

#4 Bill Imbi

Bill Imbi

    Fan de K. Rott et de Raves Party

  • Membres
  • 953 messages
  • Genre: Femme
  • Localisation:Lyon pour l'instant, mais ça va pas durer

Posté 02 dcembre 2018 - 18:42

Si je ne suis pas JG, c'est pas que pour ça. J'ai juste été brève.

En fait je trouve que ce mouvement a beaucoup trop de relents poujadistes pour l'instant.

Je ne sais pas comment ça va évoluer, mais pour l'heure, c'est trop souvent : filez-nous du pognon, le reste on s'en fout... C'est un peu trop simple. Si les JG veulent du pognon pour acheter plus de smart à mettre sous le sapin ils manifesteront sans moi.

Je trouve que leurs slogans et leurs revendications ne sont pas assez "durables".

Combien ont demandé plus de ferroutage, du kérosène surtaxé (et donc des billets d'avion plus chers), le paiement des subventions au bio etc etc.

Je dis pas qu'il y a pas deci delà des trucs avec lesquels je suis d'accord, normal vu la liste à la Prévert des revendications. Mais le sentiment général que je tire de ce mouvent ne m'inspire pas autant que par exemple les nuits debout, qui cherchaient à repenser la société de façon plus ample et profonde.


Modifié par Bill Imbi, 02 dcembre 2018 - 18:44 .

  • DzC aime ceci

#5 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 02 dcembre 2018 - 20:03

Si je peux me permettre, je te conseille les deux émissions d'Arret sur images consacrées au sujet, dont la première faite avec l'historienne Mathilde Larrère qui a repris les différents "qualificatifs" attribués aux GJ pour les rapprocher du contexte historique auxquels ils font référence (dont le poujadisme).

L'émission montre aussi d'où viennent ces différents "qualificatifs" et ce qu'ils disent des premiers qui les ont collés aux GJ. Et ça tombe bien, cette première émission est en libre accès :  https://www.arretsur...i-sont-ces-gens

La deuxième a été faite après la "nomination" de porte-parole des GJ et revient justement sur les revendications et sur l'idéologie, en analysant cette fois les paroles des GJ.


  • DzC aime ceci

#6 trx

trx

    Grand commandeur de l'ordre du poireau

  • Modérateurs
  • 3 521 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Autonomie, agriculture, apiculture, construction.

Posté 02 dcembre 2018 - 22:15

Le maintien ou le départ d'un banquier gérotonphile ne changera rien à l'affaire. Marcher c'est bien (si on va quelque part), l'action, la vraie, c'est mieux.

 

Ici on s'y emploie, dans des lieux ouverts et qui accueillent à bras ouverts ceux qui voudraient se joindre à l'aventure. Un autre monde, une autre façon de vivre, moins prédatrice de la planète. Pas du blabla, de l'action. Seulement voilà, ça ne se bouscule pas au portillon dès qu'il faut laisser tomber l'iphone et se sortir les doigts... mais on persiste, et on signe.


  • DzC aime ceci

#7 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 099 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 03 dcembre 2018 - 09:12

Suis d accord avec TRX, c est surtout dans ces lieux que ça se passe je crois, même si à un moment

on doit se rendre compte que tous les citoyens ne sont pas sur la même longueur d onde (loin de là) et il faudra

se mettre d accord sur un compromis politique pour pouvoir vivre ensemble* sinon ça va continuer à se tendre

et si l Etat sait faire preuve de violence, le peuple egalement. Est-ce qu on a envie/besoin de ça ?

Par contre j irai marcher samedi et je pense qu il y aura bcp de monde (en esperant que le risque de heurts

n effraie pas trop de gens...).

 

* les français ne souhaitent pas tous vivre sur un mode alternatif (même s ils seront tot ou tard

obligés de s en rapprocher -> voir topic effondrement).


Modifié par DzC, 03 dcembre 2018 - 09:16 .


#8 Bill Imbi

Bill Imbi

    Fan de K. Rott et de Raves Party

  • Membres
  • 953 messages
  • Genre: Femme
  • Localisation:Lyon pour l'instant, mais ça va pas durer

Posté 03 dcembre 2018 - 13:57

Si je peux me permettre, je te conseille les deux émissions d'Arret sur images consacrées au sujet, dont la première faite avec l'historienne Mathilde Larrère qui a repris les différents "qualificatifs" attribués aux GJ pour les rapprocher du contexte historique auxquels ils font référence (dont le poujadisme).

L'émission montre aussi d'où viennent ces différents "qualificatifs" et ce qu'ils disent des premiers qui les ont collés aux GJ. Et ça tombe bien, cette première émission est en libre accès :  https://www.arretsur...i-sont-ces-gens

La deuxième a été faite après la "nomination" de porte-parole des GJ et revient justement sur les revendications et sur l'idéologie, en analysant cette fois les paroles des GJ.

 

Merci Shivaya. J'ai regardé rapidement.

En gros ce que ça dit c'est qu'il ne faut pas nier la réelle difficulté, voire souffrance, de ce peuple qu'on essore parce qu'il est captif., alors que dans le même temps les puissants, de tous bords, financiers, industriels etc se gavent, planqués derrière leur conseillers en optimisations en tout genre.

Je suis la première à dire que l'écologie non sociale n'a aucun sens. C'est aussi un grand principe de la permaculture.

Ce que je dis c'est que ce mouvement dans ses revendications ne met pas assez l'accent sur le fait que le pognon qui doit être redistribué ne doit pas aller direct dans les poches de Samsung.

A la limite, j'aurais préféré un mouvement qui aurait dit laissez la taxe sur le diesel, mais virez-la direct dans une caisse qui permettra à chaque région de créer des transports alternatifs.

Et à chaque euro prélevé par cette taxe, prélevez-en autant chez total, google, LVMH, et encore autant dans les banques d'affaire, et encore autant sur les importations de produits du type Smart etc...

 

C'est un peu ce qui est dit là :

 

"Il y a des sacrifices qui doivent être faits, la fiscalité doit augmenter sur les carburants, toutes les études le montrent, mais le signal prix, c'est-à-dire le fait qu'il faudrait qu'il n'y ait des sacrifices que sur le consommateur pour que la consommation baisse, ce n'est pas suffisant. Le producteur aussi doit être impacté, taxé et orienté. Mais aujourd'hui l'Etat ne lui demande rien, alors il fait ce qu'il veut."

 

Je suis d'accord avec ça : le pétrole n'est pas assez taxé, mais à TOUS les niveaux, pas qu'à la pompe pour les clients finaux. Et pas que le pétrole bien évidemment.

 

Le parallèle avec le mouvement poujadiste me semble pour partie fondé même si bien évidemment on est pas du tout dans la même situation.

Mais là où certains aspects GJ peuvent rappeler ce mouvement, c'est quand on en voit en 4x4 râler parce que leur parties de chasse dominicales coutera plus cher en diesel. Et il y en a aussi, et ça dénature pour moi totalement le mouvement. Car à ceux-là il faudra bien dire un jour que leurs 4X4 pour la chasse ça aussi c'est plus tenable.


Modifié par Bill Imbi, 03 dcembre 2018 - 13:58 .


#9 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 099 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 03 dcembre 2018 - 18:33


Ce que je dis c'est que ce mouvement dans ses revendications ne met pas assez l'accent sur le fait que le pognon qui doit être redistribué ne doit pas aller direct dans les poches de Samsung.

 

à mon avis c est un peu réducteur de dire que la revendication principale de Gilles et John, c est de pouvoir consommer à nouveau

comme avant.

Il y a qd même maintenant enormément de gens qui galèrent + ou - severement (tout en bossant souvent comme des chiens) et ce qu ils demandent c est juste

de pouvoir sortir de la precarité mais egalement de l injustice car avec le net, tout le monde est desormais au courant

des privilèges honteux de la classe dirigeante (politique/economique), des mefaits de l oligarchie (si elle avait eu l intelligence

d être un peu moins predatrice elle aurait peut être pu faire durer encore sa sale domination) et du pur delire que

constitue la richesse (criminelle*) du 1%.

 

En tout cas, ce que je vois c est que les gens se sont mis debout (et ce n est pas le cas des gens qui les critiquent) et ça c est nouveau et rejouissant.

Apres, oui faut esperer que les GJ ne se laisseront pas acheter par des promesses de pouvoir d achat.

 

Pour les mecs en 4x4 ou grosses berlines avec des GJ derriere le pare brise, c est sur que ça enerve un peu.

De toute façon, taxes ou pas, le prix du petrole qui arrive ds qq années va regler le pb du tout bagnole (thermique en tt cas).

 

 

 

* L’augmentation des inégalités depuis le début des années 1980 crée des tensions au sein de la société, une compétition. Il faut des politiques sociales qui renforcent l’égalisation des conditions matérielles, pour éviter que les gens ne se jaugent qu’au regard de la consommation dont ils sont capables par leur pouvoir d’achat. Et les politiques doivent cesser de jouer sur les peurs, et au contraire donner aux gens l’envie de collaborer pour une société meilleure. C’est une rupture culturelle autant qu’économique et politique qui est nécessaire.

 

Libération : «L'humanité vit sous le règne de la captation des richesses»

Jean Ziegler, rapporteur des Nations unies pour le droit à l'alimentation:
«L'humanité vit sous le règne de la captation des richesses»
Par Christian LOSSON vendredi 25 mars 2005

Rapporteur spécial des Nations unies pour le droit à l'alimentation, Jean Ziegler,
sociologue suisse, tient de l'électron libre qui gravite autour de la pensée alter.
Il n'hésite pas à dire tout le mal qu'il pense des Nouveaux Maîtres du monde (titre
de son avant-dernier livre), qui mettent «la planète en coupe réglée».
Entretien décoiffant, à l'occasion de la parution de son nouvel opus, L'Empire de la honte
, traduit dans quatorze langues.

Pourquoi la mondialisation actuelle n'est-elle, selon vous, qu'un «processus de
reféodalisation» ?

Parce qu'on assiste à un formidable bond en arrière, une forme de négation politique et
économique de l'héritage des Lumières. L'humanité est sortie du règne de la nécessité
pour se fourvoyer dans celui de la monopolisation et de la captation des richesses.
Le commerce mondial a triplé en vingt ans, le produit mondial brut doublé en dix ans, la
consommation d'énergie double tous les quatre ans. Pour la première fois de son histoire,
l'humanité connaît une période d'abondance. Parallèlement, la destruction de la nature n'a
jamais été aussi exponentielle et la perte de la capacité normative de l'Etat aussi évidente.
On tolère l'ordre meurtrier d'un monde qui accepte que les famines et les épidémies,
pourtant évitables, tuent 100 000 personnes par jour. Et nous, les dominateurs, les
Blancs, les riches, les informés, on reste silencieux, lâches, complices.
Faut-il éluder les responsabilités des élites des pays du Sud ?
Non. Les classes compradores («achetées», en espagnol) au pouvoir dans les pays en
développement sont mentalement et économiquement dépendantes des multinationales
et des gouvernements étrangers. Voilà pourquoi, trop souvent, elles ne cherchent pas à
desserrer l'étau de la dette odieuse qui interdit tout réel développement. Elles préfèrent
toujours emprunter à l'étranger plutôt que d'instaurer une fiscalité progressive. Et pour
cause : les compradores profitent toujours plus via la corruption de la construction
d'infrastructures que de l'amélioration des systèmes éducatif ou sanitaire... Comme par
hasard, quand les sbires du Fonds monétaire international (FMI) arrivent avec une lettre
d'intention pour garrotter les budgets nationaux, c'est toujours les budgets sociaux
qu'on ampute. Jamais ceux de l'armée ou de la police. Si le FMI cherche vraiment à aider
les pays en crise, pourquoi la pauvreté augmente dans tous les pays sous plan
d'ajustement structurel ?
Selon vous, les «cosmocrates», les grandes firmes internationales, tirent les ficelles
du monde... C'est un peu facile ?

Les «cosmocrates», les seigneurs de la guerre économique, organisent par l'absurde «la
violence structurelle». Ils ont ainsi horreur de la gratuité qu'autorise la nature. Les brevets
sur le vivant, les plantes, les OGM, la privatisation de l'eau, de la terre et même de
l'air font partie d'une même logique : organiser la rareté des services et des biens.
Un exemple ?
Prenons les OGM. En 2002, 14 millions de personnes étaient menacées de famine en
Afrique subsaharienne. Face à la solution OGM défendue par le Programme alimentaire
mondial (PAM), financé à 60 % par les fonds américains, la Zambie a été le seul pays
à s'opposer au poison food (la nourriture poison). J'ai alors dit qu'on pouvait avoir des
réserves sur les OGM, en m'appuyant par ailleurs sur «le principe de précaution» de
l'Europe. Les rétorsions ont été féroces. Monsanto, dont les semences pèsent 90 %
des 70 millions d'hectares OGM dans le monde, a fait pression sur la Maison Blanche, qui
a diligenté son ambassadeur à l'ONU pour demander ma tête à Kofi Annan. Idem du côté
de l'ambassadeur américain auprès de l'ONU en Suisse, qui a réclamé ma révocation à
Vieira de Mello, alors haut-commissaire aux droits de l'homme. Refus. On m'a accusé de
provoquer la famine en Zambie... Le PAM s'est vu obligé de moudre des grains de maïs
avant de les distribuer. Ce qui n'a pas empêché les biotechs de reprendre leur offensive.
Les stratégies des despotes sont presque toujours victorieuses.
Croyez-vous en un complot ?
Non, mais je constate que les collusions entre les grandes firmes et le pouvoir politique se
multiplient. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) est ainsi infiltrée par les compagnies
pharmaceutiques pour tenter d'édulcorer toute avancée normative. Les Scandinaves avaient
demandé en 2001 que les délégués de l'OMS révèlent leurs éventuels liens avec des sociétés
pharmaceutiques. Les Etats-Unis ont fait pression et refusé une telle motion, au nom de
«la souveraineté des Etats». On vit dans le règne de l'avidité pure, l'impérialisme du vide,
«le but sans but», comme disait Kant. En 2003, les 500 plus puissantes transnationales privées
contrôlaient 52 % du produit mondial brut. Leur unique but est la maximisation du profit. Le
pouvoir de l'oligarchie financière internationale est le plus puissant jamais
enregistré dans l'histoire. Dans ces sociétés qu'Edgar Morin qualifie d'«idéologiquement
phosphorescentes», les chaînes de l'aliénation ne nous enserrent plus les chevilles, mais les
têtes. Mais, dans le Sud, l'aliénation se paie en vies humaines... via la faim ou la dette,
véritables armes de destruction massive.
Que pensez-vous de l'arrivée annoncée du néoconservateur Wolfowitz à la tête de la Banque
mondiale, avec l'aval des Européens et le silence des leaders du Sud ?

C'est le désir de mettre une fin définitive à l'idéal de justice sociale globale que la Banque
mondiale, malgré ses faillites et ses faiblesses, commençait à porter en elle.
L'administration Bush ne voit dans les institutions internationales que le prolongement
de sa conception de la démocratie. A savoir la liberté via le total libre-échange. Un terme
pourtant antinomique avec la justice sociale. On nous dit que Paul Wolfowitz a une expérience
de développement comme ex-ambassadeur en Indonésie ? Oui, celle de sa proximité avec la
dictature de Suharto et de son hostilité à la société civile indonésienne. Les Européens sont
d'une soumission et d'une autocastration étonnantes vis-à-vis du mégapouvoir américain...
Vous êtes pessimiste ?
Non. Sartre disait que, «pour aimer les hommes, il faut détester fortement ce qui les opprime».

(1) Fayard


Modifié par DzC, 03 dcembre 2018 - 19:54 .


#10 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 099 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 03 dcembre 2018 - 19:20

POUR TROUVER TOUTES LES INFOS PRATIQUES SUR LES VILLES PARTICIPANTES, C’EST PAR ICI :

 

https://www.sortirdu...limat-et-contre



#11 Bill Imbi

Bill Imbi

    Fan de K. Rott et de Raves Party

  • Membres
  • 953 messages
  • Genre: Femme
  • Localisation:Lyon pour l'instant, mais ça va pas durer

Posté 03 dcembre 2018 - 19:23

Si ça évolue vers plus de justice pour les plus faibles tout en gardant le cap durable de préservation de la biodiversité et de réduction de tout ce qui pollue (plastiques, intrant phytomerdiques, émanations en tout genre, dégazages en mer, artificialisation, coupe de forêts etc etc etc) moi je ne demande rien de plus...

 

Mais ce qui est sûr c'est que tout un chacun devra dire adieu à ce qui avant passait pour la réussite du quidam moyen : le petit pavillon, tout le confort dedans, et la mégane dans le garage.

Estimons nous heureux si on a pu en profiter un peu, certains n'ont jamais eu tout ça.



#12 messidor

messidor
  • Genre: Homme

Posté 03 dcembre 2018 - 22:42

J'étais à la première marche pour le climat à Paris et la semaine dernière avec les gilets jaunes toujours à Paris (gazage compris dans rue menant au Sénat (aucune casse, aucune violence, sauf policière). Je laisse les polémiques provenant d'une certaine télé poubelle et je soutiens. Il y aura convergence des luttes. La transition énergétique dans ces conditions, ces mensonges financiers, c'est juste pas possible. L'écologie, encore moins. Du moins pour les gens trop assommés fiscalement et qui, enfin, ne l'acceptent plus. Le reste...


Modifié par messidor, 03 dcembre 2018 - 22:43 .

  • flanar l'ancien aime ceci

#13 messidor

messidor
  • Genre: Homme

Posté 03 dcembre 2018 - 22:48

Parce que quand tu y es au milieu des gilets jaunes, bah t'as de tout: des jeunes, des vieux, des hommes, des femmes. Sur que BFM et compagnie t'as en boucle une casse bien gérée et organisée pour, comme d'habitude, tenter de discréditer un soulèvement populaire et apolitique. Des vers dans le fruit il y en aura toujours. Mais à qui profite le crime? Faites-vous une idée sur le terrain, pas sur vos écrans.


Modifié par messidor, 03 dcembre 2018 - 22:48 .


#14 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 262 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 04 dcembre 2018 - 11:03

Si nous devons tous faire des efforts au quotidien, ce sont tout de même les plus riches qui polluent et gaspillent le plus et doivent payer la transition écologique.

 

Il est grand temps de rétablir l'ISF et de taxer la finance qui nous rançonne tous

 

Il suffirait, par exemple, d'une taxe de 0,4 % sur les transactions électroniques pour pouvoir supprimer tous les impôts et la TVA en France ( et 0,2 % en Suisse ! ) :

 

https://www.letemps....-impots-actuels

https://www.unidiver...-electroniques/

https://bfmbusiness....xe-1052525.html


  • flanar l'ancien et Shivaya aiment ceci

#15 Bill Imbi

Bill Imbi

    Fan de K. Rott et de Raves Party

  • Membres
  • 953 messages
  • Genre: Femme
  • Localisation:Lyon pour l'instant, mais ça va pas durer

Posté 04 dcembre 2018 - 12:55

Il ne faut pas confondre la finance et la consommation.

 

Il faut, c'est évident, taxer les gros revenus, la finance, stoper évasion et optimisation, c'est le b.a. ba.

 

Mais je ne suis pas d'accord pour dire que ce sont les riches qui gaspillent le plus, malheureusement d'ailleurs.

 

Les maisons les mieux isolées sont pour les riches.

 

Il faut effectivement prendre l'argent aux riches, pour aider les pauvres, ça c'est de tout temps.

 

Mais il faut les aider à moins (et mieux) consommer, c'est la nuance du moment.

Les aider pour que tout le monde aie des habitations à énergie nulle ou positive, des produits alimentaires chers parce que produit sans pesticide, et non industriels. Taxer pour donner aux plus pauvres oui, mais en même temps transformer le modèle de société basé sur le gaspillage, on n'y échappera pas.

Ex : réparer au lieu de jeter sa vieille machine. On voit que ce n'est pas qu'une question de richesse, mais de modèle de production.

Le recyclage, pas un problème de répartition de richesse non plus.

 

C'est en ça que seulement supprimer la taxe diesel c'est un non sens. Et c'est en ça que l'équation est très compliquée.

 

En encore, je n'ai pas abordé la question du chômage, car qui dit moindre consommation, actuellement, sans réorganisation de la société entière, veut dire moins d'emploi, donc plus de pauvres...

 

Donc selon moi le mouvementent actuel qui met l'accent, à juste tire, sur les inégalités, devrait se compléter de revendications visant à cette transformation. Sinon, on reste dans soit le poujadisme (les classe moyennes qui râlent pour continuer de rouler dans leurs 4x4) soit dans les revendications salariales, ultra nécessaires certes, mais insuffisantes pour nous tirer d'affaire.


Modifié par Bill Imbi, 04 dcembre 2018 - 12:59 .


#16 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 04 dcembre 2018 - 22:26


Mais je ne suis pas d'accord pour dire que ce sont les riches qui gaspillent le plus, malheureusement d'ailleurs.

 

Les maisons les mieux isolées sont pour les riches.

 

 

Ah ? Parce que ce ne sont pas les plus riches qui polluent le plus chaque fois qu'ils montent dans un avion ? Je caricature un peu, mais à peine. La consommation des avions est largement plus polluante que le diesel, mais elle concerne une frange bien particulière de la population.

 

Le problème de compréhension sur cette histoire de taxe sur le pétrole est facile à représenter : il suffit de prendre une carte et de voir où les Gilets Jaunes sont les plus nombreux et où ils sont quasi absents... Les urbains et péri-urbains se contrefoutent de cette taxe parce qu'ils peuvent se passer de voiture grâce aux transports en commun, ce qui n'est pas absolument pas le cas des ruraux... Et ces urbains et péri-urbains sont aussi les premiers à expliquer que la hausse est nécessaire pour lutter contre l'utilisation de la voiture à outrance, oubliant que ceux qui ont deux voitures par foyer se contrefoutent de la taxe (s'ils ont les moyens d'en avoir deux) et que ceux qui vont le plus pâtir de cette taxe sont ceux qui n'ont pas le choix que d'utiliser une voiture pour simplement bosser...

 

Maintenant, cette histoire de taxe n'est que l'étincelle qui a mis le feu à une grogne qui monte depuis des années dans différents milieu qui n'ont jamais réussi à se fédérer parce que plus personne ne croit les syndicats. Alors que là, c'est un mouvement citoyen et c'est plus facile de participer... ce que les lycéens, les agriculteurs et les routiers dimanche ont déjà bien perçu...



#17 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 099 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 05 dcembre 2018 - 10:11


Il suffirait, par exemple, d'une taxe de 0,4 % sur les transactions électroniques pour pouvoir supprimer tous les impôts et la TVA en France ( et 0,2 % en Suisse ! ) :

 

cette seule mesure pourrait financer enormément de choses mais les banquiers ne veulent pas en entendre parler et vu que ce sont

ces gens qui orientent largement (completement ?) nos politiques, c est pas gagné...

Mais quoi qu apprends-je ? Manu Macron a travaillé pour Rotschild mais n a jamais eu de mandat d élu
au suffrage universel, tiens quelle coincidence !!!  ;) .

 

Ce qui est ..."enervant" c est qu avec seulement une dizaine de mesures* comme celle là (faire payer l impot aux Gaffa et aux multinationales, en finir avec "l optimisation

fiscale" etc..) on pourrait reduire largement l injustice/l insecurité sociale et mettre en place deja bcp de choses dans ce pays.

 

* et s "ils" en veulent d autres on en a plein en stock !  ;)

 


Maintenant, cette histoire de taxe n'est que l'étincelle qui a mis le feu à une grogne qui monte depuis des années dans différents milieu qui n'ont jamais réussi à se fédérer parce que plus personne ne croit les syndicats.

 

oui le ressentiment, l exasperation, la colère couvent depuis deja qq années (il y avait eu deja qq signes avant coureurs de cette colere dans les manifs contre la Loi travail sous Hollande/Valls et consorts).

 

Pour ce qui est de la pollution des riches ou des pauvres, ce qui ne va pas surtout c'est la croissance (qu'elle profite aux riches ou pas riches. Voir aussi *).

Mais la decroissance ne pourra être acceptée que dans un systeme qui repartit mieux les richesses (surtout si celles ci doivent diminuer).

(même probleme pour l acceptation de l ecologie ou de la transition).

 

*  Au XXIe siècle, nous dit Kempf, au sommet de la structure de classe résiderait la « nomenklatura capitaliste », dont fait partie la « caste d’hyper-riches ». Celle-ci serait en réalité l’inspiration de celle-là et formerait l’oligarchie, c’est-à-dire le moteur de l’effet de compétition ostentatoire ; « la nomenklatura capitaliste adopte les canons de la consommation somptuaire des hyper-riches, et les diffuse vers les classes moyennes, qui les reproduisent à la mesure de leurs moyens, imitées elles-mêmes par les classes populaires et pauvres » (page 82). D’ailleurs, Kempf actualise encore davantage Veblen en ajoutant que l’on peut dorénavant étendre le processus d’imitation ostentatoire à l’échelle du globe en raison de la mondialisation de certaines normes culturelles, les oligarchies locales ayant tendance à reproduire les habitudes de vie des castes hyper-riches dominantes, soit actuellement celle des États-Unis.

 

https://journals.ope...economiques/613

http://www.seuil.com...f/9782020896320


Modifié par DzC, 05 dcembre 2018 - 10:12 .


#18 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 099 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 05 dcembre 2018 - 11:07

Pour C. Dion et le sujet sur Extinction Rebellion :

 



#19 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 099 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 05 dcembre 2018 - 18:44

"Ils" ont besoin d argent, voici une autre suggestion :

 

https://www.oxfamfra...ns-dinegalites/

 

https://www.gastonba...asse-du-siecle/

 

1544032115.jpg

 

Pour revenir à la marche de samedi :

 

https://www.liberati...joindre_1695944


Modifié par DzC, 05 dcembre 2018 - 18:49 .


#20 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 099 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 06 dcembre 2018 - 10:37

suis pas trop branché Youtubeurs mais qq trucs interessants dans cette video notament la fin

sur violence/non violence :

 

 

Question :

Pour l instant la violence a pu contribuer à faire flechir un chouia le gouvernement mais ensuite ?

 

https://www.francein...-samedi-a-paris

Info ou intox ?


Modifié par DzC, 06 dcembre 2018 - 10:40 .