Aller au contenu


Photo

Marches pour le climat


  • Veuillez vous connecter pour répondre
72 réponses à ce sujet

#21 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 06 dcembre 2018 - 11:35

Wahaaa... t'es pas branché Youtubeurs, mais tu as l'art de trouver les bons :)

Chapeau pour la démonstration. Le parallèle avec Gandhi et le sel est vraiment bien trouvé. Je crois qu'un paquet de journaleux ne comprenant rien à rien pourrait prendre 8 min de leur temps pour leur propre édification (si tant est qu'ils acceptent de regarder un djeun d'une vingtaine d'années leur faire la leçon :D )

J'aime beaucoup le "non, mais la taxation des carburants n'est pas une cause assez pure" :-D :-D



#22 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 262 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 06 dcembre 2018 - 13:27

Il ne faut pas confondre la finance et la consommation.
 
Il faut, c'est évident, taxer les gros revenus, la finance, stoper évasion et optimisation, c'est le b.a. ba.
 
Mais je ne suis pas d'accord pour dire que ce sont les riches qui gaspillent le plus, malheureusement d'ailleurs.


Apparemment nous n'avons pas les mêmes sources :
 

Les 10 % les plus riches de la planète sont responsables de 45 % des émissions de CO2. Alors que les 50 % les plus pauvres n’en produisent que 13 % mais sont les premières victimes du réchauffement.
 
Gaël Giraud - économiste en chef de l’Agence française de développement

https://www.lemonde....93520_3224.html


  • Shivaya aime ceci

#23 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 070 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 06 dcembre 2018 - 13:40

attention Tis, je pense que nous (en France, en Europe) faisons partie des 10 % les plus riches de la planète

(ayant voyagé un peu, je l ai d ailleurs bien constaté).

 

Sinon en visionnant les videos des innombrables violences policières*, il devient evident que la police et surtout le gouvernement sont entrain

de faire l'unanimité contre eux.

Il y a encore 3 semaines je pensais que ce soulevement n'etait qu un des 1ers episodes de

qqchose de + important à venir mais je commence à me demander si on y est pas deja...

 

* qq exemples parmi de nombreux autres :

 

 

 

 

(le gars aux cheveux blancs est impressionnant ! il est tête nue, se fait rouer de coup de matraque et il revient vers les CRS en les engueulant ! Respect !).

 

 

Violence extreme digne de la pire dictature (et sur un gamin en plus !!!) :

 

 

vous verrez pas ça dans les medias mainstream (et apres ils s etonnent d etre taxés de chiens de garde...).


Modifié par DzC, 06 dcembre 2018 - 14:04 .


#24 Bill Imbi

Bill Imbi

    Fan de K. Rott et de Raves Party

  • Membres
  • 949 messages
  • Genre: Femme
  • Localisation:Lyon pour l'instant, mais ça va pas durer

Posté 06 dcembre 2018 - 14:46

Apparemment nous n'avons pas les mêmes sources :
 

https://www.lemonde....93520_3224.html

 

Je n'ai rien sourcé. Je voulais juste pointer le fait que, dans certains cas, être pauvre ne veut pas dire consommer peu de certaines choses. Et j'ai juste pris l'exemple des maisons mal ou pas isolées. Bien évidemment que l'isolation est aussi une question de budget. Mais pas seulement.

Insuffler des milliards ne serviraient à rien si on ne s'organise pas pour consommer autrement.

Si je prends l'exemple de la taxe diesel, même si on donnait à tout un chacun un budget essence et diesel illimité sous forme de chèque ou se qu'on veut, est-ce que ça règlera le fait que, bientôt, on en manquera drastiquement (si on n'est pas morts avant du fait des émissions) ?

Ce que je pointais, c'est que le problème est complexe, et ne sera réglé ni avec ni sans taxe.



#25 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 06 dcembre 2018 - 16:02


Ce que je pointais, c'est que le problème est complexe, et ne sera réglé ni avec ni sans taxe.

 

Oui, le problème est complexe et il aurait pu se régler si tout le monde avait participé à sa résolution, ce qui n'est pas le cas puisque depuis des années, le fonctionnement de nos gouvernements successifs, qui se contrefoutent du bien commun, est toujours le même : prendre à ceux qui ont le moins pour donner à ceux qui ont le plus, et ça s'est aggravé ces dernières années avec des banquiers qui se prennent pour des présidents et qui croient qu'on peut diriger un pays comme une entreprise (la start up nation, mdr...)

A force de jouer avec des allumettes, on finit par mettre le feu...

La question maintenant est plutôt de savoir s'il est encore possible d'arrêter le feu ou si c'est l'insurrection prédite il y a plusieurs années qui vient de commencer...

Et si c'est le cas, les fameux urbains et péri-urbains qui méprisent les Gilets Jaunes du haut de leur vélib seront les premiers à en voir les effets.


  • DzC aime ceci

#26 Bill Imbi

Bill Imbi

    Fan de K. Rott et de Raves Party

  • Membres
  • 949 messages
  • Genre: Femme
  • Localisation:Lyon pour l'instant, mais ça va pas durer

Posté 06 dcembre 2018 - 16:15

Et on n'est pas tiré d'affaire quand on voit Trump twitter comme un malade que Paris brule à cause de la COP 21 et des taxes diesel, et que les français pendant les manif scandais "On veut Trump"...

Parce qu'il ne faut pas oublier que même si chez nous on parvenait à faire une révolution écolo réussie, sans les autres gros pollueurs, on sera dans la mouise quand même...



#27 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 262 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 06 dcembre 2018 - 17:33

Plutôt que d'écouter les mensonges des Macron, Trump, Poutine & Co, il me semble préférable de comprendre ce que disent vraiment ceux qui se révoltent.
 
Aussi étrange que cela puisse te paraître, beaucoup évoquent la faim, le froid, la honte de ne pas s'en sortir malgré tous leurs efforts et le désespoir de ne pas voir d'avenir pour leurs enfants :
 
1544113144.jpg
https://www.ouest-fr...nt-midi-6106027
 
Ce qui n'empêche pas de se préoccuper "en même temps" de l'état de la planète et des injustices sociales :
 
1544113520.jpg

https://www.latribun...ise-799769.html



#28 Bill Imbi

Bill Imbi

    Fan de K. Rott et de Raves Party

  • Membres
  • 949 messages
  • Genre: Femme
  • Localisation:Lyon pour l'instant, mais ça va pas durer

Posté 06 dcembre 2018 - 17:52

Plutôt que d'écouter les mensonges des Macron, Trump, Poutine & Co, il me semble préférable de comprendre ce que disent vraiment ceux qui se révoltent.
 
Aussi étrange que cela puisse te paraître, beaucoup évoquent la faim, le froid, la honte de ne pas s'en sortir malgré tous leurs efforts et le désespoir de ne pas voir d'avenir pour leurs enfants :

 

Allons bon, moi la petite fille d'un républicain fusillé par les franquistes, petite fille d'une femme emprisonnée dans les geôles franquiste, et dont les 5 enfants se sont donc retrouvés sans ressource... Moi dont la mère n'avait qu'une paire de chaussures, utilisée seulement pour les grands évènements, n'ayant été à l'école que sporadiquement et seulement jusqu'à 11 ans, ayant eu un noël une orange donnée par une dame aisée du village, dans un pays producteur d'oranges, moi dont la grand mère a vécu dans un petit village espagnol qui n'a eu l'eau courante et l'électricité que dans les années 70, je n'aurais pas remarqué que dans le mouvement il y a tout ce que tu dis...

 

Moi qui arrivée en France avec mes parents en tant qu'émigrée ai porté des bottes trop grandes car données par une voisine, mais chaudes au moins, moi qui allait aider ma mère quand elle faisait des ménages le soir, moi qui ai vécu dans des maisons pas ou à peine chauffées durant toute mon enfance etc etc... je trouverais étrange qu'il y ait des gens dans ces mêmes conditions que j'ai surement plus vécu que beaucoup ici ?

 

Dire, comme je le dis depuis le début, que, EN PLUS d'un meilleur partage des ressources, d'une réelle justice sociale, en PLUS DE ça il faudra aussi des solutions pour mieux et moins consommer, c'est nier la réalité que tu décris ?

 

Après si tu tiens absolument à t'opposer à quelqu'un bah ok, vas-y, défoule-toi...



#29 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 262 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 07 dcembre 2018 - 08:55

Bill mes propos ne sont pas une attaque contre toi mais juste un contrepoint à tes propos sur les pauvres qui pollluent plus que les riches.
 
L'isolation, qui est revenue plusieurs fois dans tes messages, en est encore un bon exemple car les entreprises qui s'en occupent n'ont qu'une obligation de moyen et non de résultat et beaucoup d'entre elles sont incompétentes  :
 

Travaux d'isolation trop peu efficaces

16/11/2018 - Selon une étude de l'Ademe publiée le 17 octobre dernier, les trois quarts des travaux réalisés dans les maisons individuelles entre 2014 et 2016 n'ont pas permis de réduire significativement la consommation d'énergie. Un comble, au regard de l'urgence climatique et des efforts mis en œuvre pour informer et subventionner la rénovation énergétique ! Première surprise, les occupants d'une maison se lancent dans des travaux (11 000 € en moyenne) pour améliorer leur confort plus que pour faire baisser leur facture énergétique. Ceux qui font isoler leur toiture ou changer les ouvrants se sentent pour la plupart mal entourés et conseillés : seuls 15 % disent avoir bénéficié d'informations et d'accompagnements. L'étude révèle également que la ventilation est le parent pauvre de la rénovation énergétique alors que c'est un poste-clé pour le confort et la qualité de l'air intérieur.

De plus, 83 % des ménages qui ont réalisé des travaux de rénovation énergétique estiment avoir amélioré leur confort thermique en proportion mais ils ne sont plus que 61 % à voir baisser le montant de leur facture énergie. Seules 5 % des rénovations ont permis de gagner au moins deux classes dans le diagnostic de performance énergétique et 25 % au moins une classe. Un bilan calamiteux qui nécessite de revoir d'urgence les dispositifs d'information, d'aide et d'accompagnement.

Antoine Bosse-Platière, de la rédaction des 4 saisons

http://www.terrevivante.org



#30 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 07 dcembre 2018 - 11:04

Je crois qu'il ne faut pas faire une compétition sur la misère et de plus, ça n'apporte rien puisqu'il existe aussi des gens qui ayant connu la pire misère, ou défendu les idées les plus à gauche, qui ont fini bourgeois facho :)

 

Comme je ne suis pas pour la séparation des sujets, je vais continuer ici en postant un lien vers une vidéo qui répond peut-être à tes remarques, Bill Imbi, et qui justement pose le postulat que ce n'est pas l'écologie OU le social..



#31 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 07 dcembre 2018 - 12:28

Toujours dans cette idée de non choix...

Jaunes-verts : même colères
 
Les « fins de mois » et les « fin du monde » sont tout autant « victimes de ce système plumant les plus pauvres pour donner aux plus riches en même temps qu’il saccage la planète », explique l’auteur de cette tribune. Qui propose une taxe carbone permettant de financer la transition énergétique et la justice sociale et appelle aux rassemblements du 8 décembre.

Txetx Etcheverry est membre de la coordination de Bizi ! et d’Alternatiba. D’abord engagé dans les années 1970 dans le combat pour l’indépendance du Pays basque, il est devenu syndicaliste et militant climatique.

Le gouvernement voudrait bien diviser, ou voir s’affronter, entre les « fins de mois » et les « fin du monde », celles et ceux qui combattent sa politique.
Nous ne tomberons pas dans ce piège pour deux bonnes raisons :

  • La première est que nous sommes « en même temps » les un-e-s et les autres. Nous sommes victimes de ce système plumant les plus pauvres pour donner aux plus riches en même temps qu’il saccage la planète et les conditions mêmes de nos vies à moyen terme.
  • La seconde est que nous voyons bien que ce gouvernement n’apporte aucune solution réelle ni à nos problèmes individuels de fins de mois ni à notre problème collectif de fin du monde. Le chômage de masse est toujours là, les inégalités sociales explosent et « en même temps » la biodiversité recule et les émissions de gaz à effet de serre responsables du dérèglement climatique ont augmenté de 3,2 % en 2017 au « pays de la COP21 »  !
Bref, il y a beaucoup de beaux discours, tant pour le climat que pour le pouvoir d’achat, tant contre le chômage que contre les gaz à effet de serre. Mais seulement ça : des discours. Les actes eux, les politiques concrètes, sont trop souvent le contraire exact des belles intentions proclamées.
Et de cela nous n’en pouvons plus ! Nous ne supportons plus ce sentiment profond qu’on se fiche de nous, et qu’au lieu de servir l’intérêt général, la puissance publique le sacrifie au profit d’une minorité déjà trop riche, trop puissante et aux comportements socialement et écologiquement dévastateurs.
Des décennies de politiques néolibérales ont considérablement dégradé nos sociétés, menaçant sérieusement la démocratie et le vivre ensemble, sapant nos libertés, l’égalité et la fraternité. Dans le même temps, le capitalisme et la religion de la croissance à tout prix ont réussi à déstabiliser les conditions mêmes de nos vies sur terre, par la perturbation dangereuse de la biodiversité, des grands équilibres écologiques et du climat lui-même. Les scientifiques nous en alertent, par dizaines de milliers : nous n’avons plus que quelques années pour agir, massivement, si nous voulons éviter le pire à nos enfants.

Des propositions portées depuis presque dix ans
Nous souffrons des mêmes maux même si nous ne réclamons pas toujours les mêmes remèdes. Nous souffrons de la baisse de notre pouvoir d’achat, de l’injustice sociale et fiscale, de l’exclusion et du chômage, du démantèlement des services publics ou des trains de nuit, de notre dépendance à la voiture individuelle, de la dégradation de notre environnement, de la contamination de notre air et de notre nourriture, de la déstabilisation du climat.
Au moment où le Premier ministre annonce un moratoire sur la hausse de la taxe carbone, soulignons d’abord que les gilets jaunes et beaucoup de militant.e.s climat étions d’accord pour la juger socialement injuste et écologiquement inefficace. Socialement injuste car après la suppression de l’ISF et les multiples cadeaux fiscaux faits aux plus riches, il était inacceptable pour les plus pauvres d’être encore plus taxés et ponctionnés. Écologiquement inefficace car ses recettes loin d’être intégralement affectées à la transition écologique finançaient le budget général voire carrément, via le CICE, des entreprises polluantes ! Le moratoire annoncé doit être l’occasion d’une remise à plat totale de la fiscalité en France pour aboutir au plus vite — il y a urgence — à une réforme fiscale globale ayant deux objectifs essentiels : la justice sociale et la transition écologique. Nos mobilisations doivent continuer jusqu’à gagner sur ce point fondamental.
Mais puisqu’il faut laisser sous le sol sans les exploiter les trois quarts des réserves d’énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon) actuellement connues si on veut limiter l’emballement du climat, la question se pose toujours de la manière de limiter au maximum la consommation de ces énergies là. Bref, comment concevoir dans la cadre de cette réforme fiscale globale une taxe carbone permettant elle une transition massive, juste et solidaire vers un autre système, plus soutenable. Voici, pour tenter d’avancer dans le débat et la réflexion commune avec toutes celles et ceux qui luttent en ce moment, les propositions portées depuis presque dix ans déjà par le mouvement « urgence climatique et justice sociale » Bizi !

Nous voulons une taxe carbone s’appliquant, sans aucune exception (kérosène, sites industriels soumis au marché carbone européen, etc.), à tous les carburants, moyens de chauffage, productions diverses provenant des énergies fossiles. Son taux sera ambitieux, permettant de dégager des recettes de plus en plus importantes qui serviront intégralement à financer deux grands postes :
  • la transition énergétique avec l’isolation des logements, le changement des modes de chauffage, un réaménagement du territoire, le développement des transports collectifs de proximité dans les villes et les campagnes, du télétravail, des infrastructures cyclables et d’une indemnité kilométrique vélo obligatoire, du fret ferroviaire, maritime et fluvial, la reconversion de l’agriculture industrielle, le développement des énergies renouvelables ; tout cela sera fortement créateur d’emplois et tout cela sera bon pour notre pouvoir d’achat en nous permettant de dépenser moins d’argent en chauffage, déplacements, et en nous protégeant contre les hausses inévitables et très importantes du pétrole et du gaz dans les années à venir ;
  • la justice sociale avec un fond de solidarité pour les ménages les moins aisés ou vivant dans les zones provisoirement mal desservies par les transports collectifs. Ce fond permettra, par des chèques forfaitaires, de compenser le surcoût mensuel causé chez ces secteurs-là de la population par la taxe carbone, le temps qu’ils aient accès à de véritables alternatives de déplacement, le temps que leur logement ait été isolé et équipé d’autres modes de chauffage... L’objectif est que la taxe carbone soit totalement compensée pour les 50 % les moins riches de la population, et que les 20 % les plus pauvres aient même à gagner dans la mise en place de ce système. Ce fond servira également à contribuer au financement des efforts de réduction d’émission de gaz à effet de serre et d’adaptation aux conséquences du changement climatique dans les pays du Sud.
Faisons le maximum pour se retrouver, marcher ensemble ou au moins dialoguer

Cette taxe carbone s’intégrera dans une réforme globale de la fiscalité en France (visant à faire porter un effort supplémentaire en faveur de la transition sociale et écologique sur les 20 % les plus riches de la population. À titre d’exemple, rappelons ici qu’il y a plus de deux millions de millionnaires en France) et devra être accompagnée d’un plan européen de financement de la transition.

Le samedi 8 décembre, plus de 140 marches sont organisées partout en France pour sonner l’urgence climatique, n’en déplaise au ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, qui a osé demander leur annulation. Le même jour, les Gilets jaunes seront très certainement mobilisés dans un grand nombre d’endroits. Faisons le maximum pour se retrouver, marcher ensemble ou au moins dialoguer.

Le 8, manifestons nos colères et nos demandes de manière unie, déterminée et non violente. Construisons ensemble des propositions répondant à la fois au court et au moyen terme. Luttons « en même temps » contre l’injustice sociale et la précarisation de notre quotidien, et pour préserver un monde vivable pour nos enfants.

Oui, ensemble, nous sommes une force immense, et nous pouvons changer le système avant qu’il ne soit trop tard.

Source : https://reporterre.n...s-memes-coleres



#32 Bill Imbi

Bill Imbi

    Fan de K. Rott et de Raves Party

  • Membres
  • 949 messages
  • Genre: Femme
  • Localisation:Lyon pour l'instant, mais ça va pas durer

Posté 07 dcembre 2018 - 16:20

 

 

 qui répond peut-être à tes remarques, Bill Imbi, et qui justement pose le postulat que ce n'est pas l'écologie OU le social..

 

 

Sauf que c'est une déformation de mes propos : à quel moment j'ai opposé l'écologie et le social ? C'est tout le contraire. L'écologie ne peut être que sociale, est une composante même du social.

 

La seule chose que je dis,c'est que ce n'est pas qu’une question de fric distribué ou pas. Même en faisant pleuvoir des monceaux de billets, si on n'est pas en mesure techniquement d'isoler mieux, mieux se déplacer, mieux cultiver, mieux construire des logements etc, nos euros même si on les avait ne nous sauveraient pas. C'est ce que dit Tis en pointant la défaillance dans les méthodes d'isolation utilisées.

Il est la le gros problème, c'est même plus une simple question d'argent, même si OUI, il y a aussi un problème d'argent.



#33 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 262 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 08 dcembre 2018 - 06:59

Les bonnes techniques existent, sont connues, mais ce qui manque c'est la volonté politique de les mettre en œuvre.

Et ce qui est rageant c'est que souvent elles ne coûtent pas plus cher.

Imposer par la loi, comme l'ont fait d'autres pays européens, que toute nouvelle construction doit être réellement passive et équipée de solaire thermique pour chauffer l'eau ne coûterait rien à l'état à l'exception de quelques techniciens capables de vérifier le résultat obtenu.

Mais on préfère continuer le gaspillage du chauffage électrique pour ne pas sortir du nucléaire.

 

Et je ne suis pas d'accord non plus avec cette phrase

 

attention Tis, je pense que nous (en France, en Europe) faisons partie des 10 % les plus riches de la planète

(ayant voyagé un peu, je l ai d ailleurs bien constaté).

 

car cette affirmation est fausse et nous empêche de voir clairement le problème actuel et les solutions possibles..

Nous sommes 7 milliards sur cette planète et si les 10% les plus riches sont 70 millions ils ne sont pas tous français, loin de là !

Et il suffit de regarder autour de nous pour en être sûr. Si la très grande fortune s'y étale volontiers, la misère noire existe aussi chez nous.

 

Or les disparités sont extrêmement nuisibles et sans les supprimer nous ne pourront rien résoudre car tous nos efforts seront vains :

 

en France, chaque personne appartenant aux 1 % les plus riches émet plus de 200 tonnes de gaz à effet de serre par an, contre 6 par personne en moyenne

https://reporterre.n...-bas-les-riches


  • flanar l'ancien, Shivaya et Bill Imbi aiment ceci

#34 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 070 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 08 dcembre 2018 - 08:48

Les bonnes techniques existent, sont connues, mais ce qui manque c'est la volonté politique de les mettre en œuvre.

Et ce qui est rageant c'est que souvent elles ne coûtent pas plus cher.

 

completement vrai mais justement "ils" ne veulent pas de ces solutions et font tout pour les bloquer.

Ce n est qu avec les collectivités locales qu'il y a (+ ou -) moyen d arriver à negocier.

Je crois que moins il y a d enarques ou de polytechniciens mieux ça peut se passer.

 


car cette affirmation est fausse et nous empêche de voir clairement le problème actuel et les solutions possibles..

Nous sommes 7 milliards sur cette planète et si les 10% les plus riches sont 70 millions ils ne sont pas tous français, loin de là !

Et il suffit de regarder autour de nous pour en être sûr. Si la très grande fortune s'y étale volontiers, la misère noire existe aussi chez nous.

 

Je crois que personne ici ne pretend que tous les français sont riches (personnellement je gagne 400 euros par mois en moyenne donc je serais mal placé pour pretendre ça)

Mais il est indeniable que la France fait partie des pays les plus riches du monde (ou industrialisés/"developpés" etc...) et donc, et c est là le probleme, les plus pollueurs.

Je suis désolé mais quand je vois qu un collegien a tout de suite un smartphone à 200 euros je pense qu on peut dire qu on est dans un pays riche et je partage pas mal

l'analyse de Bill Imbi (voir plus haut). Autre exemple : j habite dans un petit village d un departement plutot sinistré de la fameuse "diagonale du vide" et bien ya qu une voiture pourrie, c est la mienne ! ;)

Pour ce qui est de la repartition des richesses (l autre probleme central) c est une tres vieille histoire qui remonte deja à ...qq milliers d années.

Enfin globalement nous sommes d accord je crois... mais nous devons etre vraiment des gaulois refractaires  ;)

car il faut tjrs qu on arrive à se trouver des points de desaccord !!!

Mais tant que ça reste interessant, constructif et sans agressivité, c est cool.

:cageole: :calin: :love2:

 

Pour finir, aujourd hui bcp de gens sont en colere contre les consequences d un systeme (oligarchie/ploutocratie) et à priori une partie de ces consequences va pouvoir être reduite

dans les prochains mois pour calmer le peuple mais le systeme lui ne va pas bouger d un pouce.


  • Bill Imbi aime ceci

#35 Bill Imbi

Bill Imbi

    Fan de K. Rott et de Raves Party

  • Membres
  • 949 messages
  • Genre: Femme
  • Localisation:Lyon pour l'instant, mais ça va pas durer

Posté 08 dcembre 2018 - 14:43


Je suis désolé mais quand je vois qu un collegien a tout de suite un smartphone à 200 euros je pense qu on peut dire qu on est dans un pays riche et je partage pas mal

l'analyse de Bill Imbi (voir plus haut). Autre exemple : j habite dans un petit village d un departement plutot sinistré de la fameuse "diagonale du vide" et bien ya qu une voiture pourrie, c est la mienne ! ;)

 

Je suis globalement d'accord avec Dzzzz et Tissssss.

On n'est ni dans un concours du plus pauvre, ni dans celui qui sali plus. Il faut juste qu'on arrive à une société qui dira F..k à la finance.

Ce qu'il faut pointer c'est que les solutions simplistes n’existent pas, et qu'elles ne sont pas généraliste ni généralisables. Mais elles existent et viendront du bas.

Les pauvres des villes n'en ont rien à battre de la taxe diesel, ils ont pas de bagnole. Par contre le prix (et  la piètre qualité) de la bouffe pour ceux qui ne peuvent cultiver leurs légumes en bas de leur barre hlm est un vrai problème de santé.

C'est pour ça qu'il faut que ce soit la base qui mène ses réflexions et les modalités du changement nécessaire en fonction du local.


Modifié par Bill Imbi, 08 dcembre 2018 - 15:43 .


#36 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 262 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 09 dcembre 2018 - 17:56

A propos du smartphone, cela me semble vraiment une idée étrange que d'avoir un engin encore plus efficace que le bracelet électronique pour être pisté, ainsi que tout son entourage, par les keufs.

 

Quand aux voitures, la plupart sont achetées à crédit et appartiennent plus aux banques qu'à leurs conducteurs. La mienne est petite et moche et a 22 ans, mais elle ne m'a coûté que 200€ il y a 2 ans et démarre toujours au 1/4 de tour.

 

 

Pour être efficaces il faudra lutter contre l'injustice et l’inefficacité de la taxe carbone qui ne s'applique pas aux pires pollueurs :

 

Qui paie la taxe carbone ?

Le principe est de toucher l’ensemble des consommateurs d’énergie fossile, particuliers et entreprises, pour les inciter à changer leurs pratiques. Mais dans les faits, il existe de nombreuses exonérations ou remboursement de taxe carbone, comme le rappelle un récent rapport du think tank Institute for Climate economics (I4CE).

Certains usages sont exonérés en vertu d’accords internationaux ou de directives européennes : le transport aérien et maritime international, la fabrication de ciment ou de verre, les doubles usages (combustible et carburant)… D’autres secteurs bénéficient d’exonérations ou de réductions décidées au niveau français : les transports aériens et fluviaux nationaux, les taxis, le transport routier de marchandises, les transports en commun, les usages agricoles, le gazole non routier dans le BTP… En revanche, la taxe carbone ne s’applique pas aux industries les plus polluantes, qui sont soumises à un autre mécanisme : le système européen de quotas d’émission ou « marché carbone ».

 

Quelle différence entre la taxe carbone et le marché carbone ?

Contrairement à la taxe carbone, qui est un dispositif fiscal, le système européen de droits d’émission, mis en place depuis 2005, est incitatif et soumis aux lois du marché. Il concerne 11 000 installations industrielles (centrales électriques, réseaux de chaleur, acier, ciment, raffinage, verre, papier, chimie…) représentant 45 % des émissions de l’UE.

Elles reçoivent un quota d’émissions de CO2 correspondant en quelque sorte à un « droit à polluer » et peuvent ensuite s’échanger ces quotas dans le cadre d’un marché carbone. Jusqu’en 2012, la quasi-totalité était allouée gratuitement, puis une partie a été mise aux enchères.

Mais en raison de ces nombreux quotas gratuits, le coût du CO2 sur le marché carbone européen est longtemps resté très bas, descendant même sous les 5 euros la tonne en 2017, avant de remonter à près de 20 euros fin 2018. L’association Attac France, opposée au marché carbone, a récemment dénoncé dans un communiqué l’« injustice » de ce double système où les ménages doivent payer 44,60 euros par tonne de CO2 émise alors que les entreprises polluantes bénéficient d’exonérations et d’un cours du CO2 bien plus avantageux.

https://www.lemonde....92_4355770.html



#37 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 070 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 09 dcembre 2018 - 22:55

Pratiquement rien sur la marche pour le climat à Paris (et ailleurs) dans les medias, alors qu elle a été un vrai succes.

Il y aurait eu de la casse, alors là on en aurait entendu parler de la marche pour le climat !!!

Completement edifiant sur ces journalistes qui se sentent/sont obligés de parler et de montrer des violences, des degats materiels et humains , des pertes

des commerçants etc...

Dire que ça a une carte de presse...  Pitoyable...



#38 Bill Imbi

Bill Imbi

    Fan de K. Rott et de Raves Party

  • Membres
  • 949 messages
  • Genre: Femme
  • Localisation:Lyon pour l'instant, mais ça va pas durer

Posté 10 dcembre 2018 - 09:31

Ben on sait ce qui reste à faire pour les prochaines marches pour le climat...



#39 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 070 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 11 dcembre 2018 - 08:52

Florent Compain, président des Amis de la Terre France, et Denys Crolotte, du Mouvement pour une alternative non violente, ont passé une nuit en garde à vue à Nancy.

Motif : avoir co-organisé la Marche pour le climat dans cette ville. Qui a réuni plus de mille personnes dans le calme.

 

https://reporterre.n...aient-d-en-haut



#40 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 11 dcembre 2018 - 14:58

Ben on sait ce qui reste à faire pour les prochaines marches pour le climat...

 

Ben valà, pi on dira que ce sont des extrêmistes casseurs, des écoterroristes... ppfff...