Aller au contenu


Photo

Manifs gilets jaunes


  • Veuillez vous connecter pour répondre
508 réponses à ce sujet

#261 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 443 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 05 fvrier 2019 - 19:35

Les syndicats dans la rue? Mieux vaut tard que jamais pour ces gilets jaunes.

 

 

+

Michel Onfray : Ce que doivent faire les Gilets Jaunes!


Modifié par trx, 02 mai 2019 - 20:23 .


#262 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 443 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 05 fvrier 2019 - 19:52

L'Insurrection qui vient (2007).

L'essai tout entier vise à expliquer comment et pourquoi une insurrection s'avère nécessaire et peut-être même inéluctable selon les auteurs.

 

https://fr.wikipedia...ction_qui_vient

https://livres-inter...tion-qui-vient/

https://www.lemonde....08538_3224.html

https://www.liberati...ui-vient_550627

http://lafabrique.fr...nsurrection.pdf

 

Ecrit en 2007...



#263 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 06 fvrier 2019 - 10:01

V. Crase dit "le Skinhead" et Benalla Akbar bavardent trankilou :

 

1549108350.jpg

 

https://www.huffingt...art_a_23657792/

 

 

https://www.lemonde....58_4355770.html

 

Franchement, président ou ministre, meme panier de pommes pourries :https://blogs.mediap...aux-vous-mentez



#264 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 06 fvrier 2019 - 14:07

On va pouvoir ajouter de nouvelles petites phrases à la liste des "mépris" de la Brute...

 



#265 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 443 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 06 fvrier 2019 - 18:21



#266 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 443 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 06 fvrier 2019 - 20:00

Nous exigeons les vrais chiffres de tous les blessés depuis l'Acte I

Les rues de France connaissent l’épisode de répression le plus violent depuis 1968. Une marseillaise est décédée, Zineb Redouane, des lycéens ont été éborgnés, des ados sont mutilés, des femmes et des hommes apprennent à vivre avec des gueules cassées, avant des mois, voire des années, de réparations esthétiques.

Et, cependant, l’administration de la santé publique se tait. Nous sommes choqués par ce silence, plus de 80 jours après les premières violences.

À l’Etat, et en particulier au ministère de la santé, nous demandons de lever le voile, maintenant, sur le nombre de manifestants et de membres de forces de l’ordre.

 

https://blogs.mediap...-depuis-lacte-i



#267 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 443 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 07 fvrier 2019 - 10:24

Affaire Benalla : « L’enquête illégitime qui vise Mediapart est un scandale politique »
Deux jours après la tentative de perquisition qui a visé Mediapart, Fabrice Arfi et Marine Turchi, journalistes à Mediapart, reviennent sur les derniers rebondissements de l’affaire Benalla.

 

 

(je ne sais pas si cette affaire est hors sujet -Gilets jaunes- ou pas, donc à deplacer dans un autre topic eventuellement...).


Modifié par DzC, 07 fvrier 2019 - 10:25 .

  • Shivaya aime ceci

#268 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 443 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 07 fvrier 2019 - 17:25

 

Franchement, président ou ministre, meme panier de pommes pourries :https://blogs.mediap...aux-vous-mentez

 

oui c est clair. Maintenant je crois que ce panier est de dimension mondiale et comme le fait justement F. Ruffin (dans la video que tu as postée par ex.) il me semble

important de parler d'oligarchie autant que possible. Toujours focaliser sur Macron et son gouvernement pourrait revenir à penser que les degager

résoudrait les problemes, hors ils ne sont qu'une partie de la caste prédatrice qui pose problème. Par contre ça peut être decourageant de voir les choses comme ça

car la tache semble du coup encore plus dure à accomplir, en effet on se doute bien que la finance, la tête de l oligarchie à mon avis, et les multinationales/industriels (armement, energie, chimie etc...)/grandes familles

& cie ne vont pas se laisser déboulonner comme ça.

 

Pour rappel, petite compil de citations qui montre clairement à quel point la finance dirige (à peu près) tout, cela depuis des siècles :

 

Après s'être soustraite à l'autorité des rois et des empereurs, après avoir proclamé trois fois sa liberté, la France s'est soumise à des compagnies financières qui disposent des richesses du pays et, par le moyen d'une presse achetée, dirigent l'opinion.
Anatole France
 
Un volume important de capitaux circule entre continents en dépit des contrôles. Une masse flottante, clandestine, alimente les caisses des grands initiés au détriment des monnaies et des économies d'Etat.
Yves Farge Ministre du Ravitaillement (1947)

Les représentants de cette oligarchie financière siègent au conseil de régence de la Banque de France depuis sa fondation par Bonaparte en 1803.
La France depuis 130 ans a connu trois révolutions, elle a changé cinq fois de régime politique. A travers ces vicissitudes diverses, ces naufragés et ces bouleversements, seuls les maîtres du pouvoir financier sont demeurés immuables, incarnant la domination constante du capital.

Maurice Thorez
 
Quiconque contrôle le volume d’argent dans ce pays est maître absolu de toute l’industrie et tout le commerce. Et si vous savez que le système en entier est très facilement contrôlable, d’une manière ou d’une autre, par quelques hommes très puissants, pas besoin de vous expliquer quelle est l’origine des périodes d’inflation et de dépression.
James A.Garfield, ancien président des États-Unis, mort assassiné
 
Si la population comprenait le système bancaire, je crois qu’il y aurait une révolution avant demain matin.
Henry Ford
 
Laissez-moi émettre et contrôler la monnaie d’une nation, et je me fiche de qui fait ses lois.
Mayer Amschel Rothschild (1744-1812)

Toutes les perplexités, la confusion et la détresse en Amérique viennent non pas des problèmes de la Constitution ou de la Confédération, ni d’un manque d’honneur ou de vertu, mais plutôt de l’ignorance absolue quant à la nature de l’argent, du crédit et de sa circulation.
John Adams, père fondateur de la Constitution Américaine

Le gouvernement devrait créer, émettre et favoriser la circulation des monnaies et des crédits nécessaires à la satisfaction du besoin de dépense du gouvernement et du besoin d’achat des consommateurs. L’adoption de ces principes doit permettre aux contribuables d’économiser le paiement d’un gros volume d’intérêts. L’argent cessera de gouverner et se mettra au service de l’humanité.
Abraham Lincoln, ancien président des États-Unis, mort assassiné

Le système bancaire fut conçu dans l’iniquité et naquit dans le péché. Les banquiers possèdent la planète. Enlevez-leur la planète, mais laissez-leur le pouvoir de créer l’argent, et d’un trait de plume, ils créeront assez d’argent pour racheter la planète et en devenir les propriétaires... Si vous voulez continuer d’être les esclaves des banquiers et payer le prix de votre esclavage, alors laissez les banquiers continuer de créer l’argent et de contrôler le crédit.
Sir Josiah Stamp, gouverneur de la Banque d’Angleterre, 1940
 
Tant que le contrôle de l’émission des devises et des crédits ne sera pas redonné au gouvernement, et reconnu comme sa responsabilité la plus évidente et la plus sacrée, toute les paroles au sujet de la souveraineté du Parlement et de la démocratie resteront vaines et futiles…Une fois qu’une nation perd le contrôle de son crédit, peu importe qui fait les lois de la Nation…L’usure, en situation de contrôle détruira n’importe quelle nation.
William Lyon Mackenzie – ancien premier ministre du Canada
 
Certains des plus grands hommes aux Etats-Unis, dans le commerce et l'industrie manufacturière, ont peur.
Car ils savent qu'il y a quelque part un pouvoir si bien organisé, si subtil, si vigilant et si invasif qu'ils feraient bien de ne pas élever la voix, quand ils le condamnent.

Woodrow Wilson, Président des Etats-Unis
 
Je suis un homme des plus malheureux. J’ai inconsciemment ruiné mon pays. Une grande nation industrielle est contrôlée par son système de crédit. Notre système de crédit est concentré dans le privé.
La croissance de notre nation, en conséquence, ainsi que toutes nos activités, sont entre les mains de quelques hommes. Nous en sommes venus à être un des gouvernements les plus mal dirigés du monde civilisé un des plus contrôlés et dominés non pas par la conviction et le vote de la majorité mais par l’opinion et la force d’un petit groupe d’hommes dominants.

Woodrow Wilson, Président des Etats-Unis
 
L’histoire nous dit que les changeurs d’argent ont eu recours à toute forme d’abus, d’intrigue, de tromperie, et autres moyens les plus violents possibles pour conserver leur contrôle sur les gouvernements en contrôlant l’argent et son émission.
Le Président américain James Madison
 
Par essence, la création monétaire ex nihilo que pratiquent les banques est semblable (je n’hésite pas à le dire pour que les gens comprennent bien ce qui est en jeu ici) à la fabrication de monnaie par des faux-monnayeurs, si justement réprimée par la loi. Concrètement elle aboutit aux mêmes résultats.
La seule différence est que ceux qui en profitent sont différents.

Maurice Allais, Prix Nobel de Sciences Économiques 1988
 
Le problème récurrent au cours des siècles derniers et qui devra être réglé tôt ou tard est celui du conflit qui oppose le Peuple aux banques.
Lord Acton, Lord Chief Justice of England, 1875
 
Il n’existe pas de moyen plus efficace pour prendre le contrôle d’une nation que de diriger son système de crédit (monétaire).
M. Phillip A. Benson, Président de l’association American Bankers’ Association
 
Nous sommes reconnaissants au Washington Post, au New York Times, au magazine Time, et aux autres grandes publications dont les directeurs ont assisté à nos réunions et respecté leurs promesses de discrétion depuis presque quarante ans. Il aurait été pour nous impossible de développer notre projet pour le monde si nous avions été exposés aux lumières de la publicité durant ces années. Mais le monde est aujourd’hui plus sophistiqué et préparé à l’entrée dans un gouvernement mondial. La souveraineté supranationale d’une élite intellectuelle et de banquiers mondiaux est assurément préférable à l’autodétermination nationale des siècles passés.
David Rockefeller
 
La véritable menace pour notre république est le gouvernement invisible, qui comme une pieuvre géante, étend ses tentacules gluants autour de nos villes, états et nations.
John F. Hylan, Maire de New York de 1918 à 1925
 
Nous possédons dans ce pays l’une des institutions les plus corrompues que le monde ait jamais connu. Je veux parler de la Banque centrale américaine. Cette institution a appauvri les citoyens des Etats-Unis et a presque mené notre gouvernement à la faillite. Tout ceci est dû aux pratiques frauduleuses des vautours qui contrôlent cette situation. Un super Etat dirigé par les banquiers et les industrialistes internationaux qui s’associent avec plaisir pour asservir le monde.
Louis McFadden (banquier/homme politique americain, cible de plusieurs tentatives de meurtres)
 
Lorsqu’un gouvernement est dépendant des banquiers pour l’argent, ce sont ces derniers, et non les dirigeants du gouvernement qui contrôlent la situation, puisque la main qui donne est au-dessus de la main qui reçoit. (…) L’argent n’a pas de patrie ; les financiers n’ont pas de patriotisme et n’ont pas de décence ; leur unique objectif est le gain.
Napoléon Bonaparte
 
Je crois sincèrement que des institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos privilèges que des armées institutionnelles. Déjà ils ont élevé au sommet une riche aristocratie qui a défié le Gouvernement. Le pouvoir d’émission devrait être pris aux banques et redonné au peuple à qui il appartient.
Thomas Jefferson
 
Le banquier est quelqu'un qui vous prête son parapluie lorsque le soleil brille et vous le retire aussitôt qu'il pleut.
Mark Twain
 
Les banquiers centraux de ces dernières décennies sont les plus grands faux-monnayeurs de l'Histoire, et les Etats n'ont plus aucun moyen pour eviter la dépression hyper-inflationniste et l'écroulement de toutes les monnaies fiduciaires de papier, les unes après les autres.
Pierre Leconte (Président du Forum monétaire de Genève - Décembre 2010)
 


  • Shivaya aime ceci

#269 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 443 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 08 fvrier 2019 - 09:06

Pour rebondir sur la citation d A. France (Après s'être soustraite à l'autorité des rois et des empereurs, après avoir proclamé trois fois sa liberté, la France s'est soumise à des compagnies financières qui disposent

des richesses du pays et, par le moyen d'une presse achetée, dirigent l'opinion) :

 

Les médias de masse jouent un rôle primordial dans la fabrication du consentement. Ces derniers sont les véhicules des messages endoctrinant conçus par les élites politiques et marchandes afin de persuader la population, et ce, de diverses façons. La logique derrière ce phénomène souligne que ce sont les compagnies d’informations qui ont le pouvoir quasi-absolu sur le contenu du message véhiculé : « C’est ainsi que la concentration des médias en un nombre toujours décroissant de très grosses firmes s’est accéléré sans opposition réelle de la part des « administrations » […] ou des autorités de contrôle ».

 

https://fr.wikipedia...du_consentement



#270 l'ombre

l'ombre

    Summum jus, summa injuria.

  • Membres
  • 1 945 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Summum jus, summa injuria.

Posté 08 fvrier 2019 - 09:14

En Clair depuis l'invention des ondes , puis de la photos , ces voies sont le meilleur moyen de faire rentrer le bétail dans l'enclos :roule:

Du vin et des jeux disait certains :roi1:



#271 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 807 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 08 fvrier 2019 - 09:45

Panem et circenses, du pain et les jeux du cirque, si cette précision pédantesque est acceptable.

Effectivement la décadence de Rome, fut marquée par l'abondance des distributions de blé et l'organisation des spectacles de gladiateurs.

Le peuple ainsi distrait, le fut aussi de ses responsabilités politiques et de ses engagements militaires.

Laissant ainsi à des mercenaires et à l'entourage de l'empereur le soin d'assurer la sécurité et le gouvernement.

 

Je m'inquiète de voir que le peuple est soit devant son écran à vendre son temps de cerveau libre, soit enfumé par quelques herbes illicites.

Dans les deux cas, j'ai tendance à y voir deux façons de s'assurer une certaine tranquillité pour le pouvoir en place.

 

La religion n'est plus l'opium du peuple depuis longtemps, qui s'est donc trouvé de nouvelles addictions et lutte pour les conserver.

Le vin a été remplacé par des alcools distillés, l'effet est encore plus rapide sur les générations en devenir.

 

La gueule de bois n'a jamais été favorable à la prise de conscience ni à l'engagement.



#272 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 08 fvrier 2019 - 10:20

L'art de présenter un truc complétement révoltant de façon positive... c'est beau le "journaliste d'investigation"... brefle....je le mets là meme si ce n'est pas "gilets jaune" direct, mais ça va avec l'invisibilité de la misère sociale de certaines couches de la population :

https://actu.orange....d57048266e.html

 

et en creux, le sujet que le journaleux n'a pas pu/voulu vraiment traiter :

 

La trentaine de bénévoles ont constaté de visu que leur projet répondait à une nécessité: beaucoup d'étudiants peinent à se nourrir. Selon une étude réalisée en 2018 par l'Audiar (agence de développement de Rennes), "près d'un étudiant sur cinq affirme connaître des difficultés pour s'alimenter régulièrement".(...)

Le président de Rennes 2 Olivier David a constaté lui aussi "l'accélération de la précarisation", peut-être parce que les étudiants "sont moins encadrés par des mécanismes de solidarité familiale" (...)

Et même en proposant des repas à 3,50 euros, le restaurant universitaire est hors de portée de certains étudiants, qui disent disposer d'un budget de seulement 40 euros par mois pour l'alimentation...(...)

"Je préfère attendre une heure pour être servi plutôt que d'avoir faim", explique Rozenn Guilvic, 18 ans, étudiante en Arts plastiques. "Ça permet de tenir quelques jours par semaine et on lutte contre le gaspillage alimentaire en mangeant !".

Jean-Charles, l'allure frêle, "en a marre de manger tout le temps des pâtes et du riz". Dès qu'il peut, cet étudiant en arts du spectacle va faire les fins de marché "pour prendre quelques légumes".(...)

"Ça permet de varier un peu notre alimentation: depuis le début de l'année je n'ai jamais mangé de poissons, je prends surtout des soupes. Là, j'ai deux filets de poulets, je vais pourvoir manger de la viande ce soir! ", s'enthousiasme Emma, étudiante en Sciences de l'Education.

 

Vive la lutte contre le gaspillage...


  • flanar l'ancien aime ceci

#273 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 443 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 08 fvrier 2019 - 12:34

en parlant de presse aux ordres, un candidat à la laisse d or (à mon avis elle lui revient de droit, c est d ailleurs limite s il fait pas du zèle...):

 



#274 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 443 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 08 fvrier 2019 - 18:58

A Montauban, des "gilets jaunes" s'emparent du micro.

http://portail.free....t-du-micro.html



#275 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 443 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 09 fvrier 2019 - 09:23

Peuple de France,


Un vent de détresse souffle sur notre beau pays. Depuis cinq années déjà, la crise économique sévit dans l’industrie, l’agriculture, le commerce et les finances publiques et privées. Les conséquences en sont surtout douloureuses pour les travailleurs des villes et  des champs.

 

Les 200 familles responsables de la crise

Nous pourrions cependant vivre heureux dans notre France que la nature et l’industrie de ses fils ont pourvue d’abondantes richesses.

Sur notre sol fertile lèvent de belles moissons. La production du vignoble français est la première du monde. L’élevage reste une des ressources essentielles de notre agriculture. Pays traditionnel de riches cultures, la France est devenue un grand pays industriel qui dispose de puissantes entreprises ; houillères, centrales hydro-électriques, hauts fourneaux, aciéries, usines de construction mécanique, de produits chimiques ou de textile. La France fut le berceau de l’aviation, ses appareils et ses moteurs restent parmi les plus réputés.

L’industrie parisienne, la couture et la mode font apprécier à travers le inonde les qualités et le goût de notre peuple.

Mais les usines ferment leurs portes, les machines tournent au ralenti. Les ateliers se vident. La classe ouvrière est condamnée au chômage et le peuple connaît la misère.

C’est que les richesses, fruit du travail accumulé de nombreuses générations sont devenues la propriété d’une minorité parasite qui les exploite à son seul profit. Les ouvriers n’ont pas la possibilité de se procurer les marchandises qu’ils fabriquent. Les paysans ne peuvent obtenir en échange de leurs produits aux prix avilis, les objets manufacturés et les machines que les groupements capitalistes leur imposent au prix fort.

Obligation de produire, interdiction de consommer, de cette contradiction résultent la crise, le chômage et la misère généralisée.

Oui, les responsables de la crise et des souffrances qu’elle provoque, sont ces « 200 familles qui dominent l’économie et la politique » de la France.

Dans un de ses chefs-d’œuvre « L’île des Pingouins » Anatole France observe ironiquement : “Après s’être soustraite à l’autorité des rois et des empereurs, après avoir proclamé trois fois sa liberté, la France s’est soumise à des compagnies financières qui disposent des richesses du pays et, par le moyen d’une presse achetée, dirigent l’opinion. ”

 

La dictature des banques

Les représentants de cette oligarchie financière siègent au conseil de régence de la Banque de France depuis sa fondation par Bonaparte en 1803.

La France depuis 130 ans a connu trois révolutions, elle a changé cinq fois de régime politique. A travers ces vicissitudes diverses, ces naufragés et ces bouleversements, seuls les maîtres du pouvoir financier sont demeurés immuables, incarnant la domination constante du capital.

La Banque de France, voilà la puissance qui tient en échec le gouvernement légal et lui dicte ses volontés. C’est elle qui renverse les ministères, en violation du suffrage universel. C’est elle qui impose au peuple de France des gouvernements chargés d’appliquer une politique favorable aux riches, dure aux pauvres et aux travailleurs.

On l’a vu à la suite du 06 février 1934. Les gouvernements nés de l’émeute fasciste n’ont pas inquiété les spéculateurs, les profiteurs, les voleurs ! Au mépris des engagements sacrés, ils ont prélevé 13 % sur les pensions des anciens combattants et des victimes de la guerre. A coups de décrets-lois, ils ont réduit les salaires, les traitements, les indemnités des petits fonctionnaires, les allocations aux nécessiteux, aux vieillards, aux infirmes, aux familles des soldats mobilisés. Ils ont réduit les crédits pour les hôpitaux et les laboratoires, les subventions pour les œuvres d’assistance maternelle et la protection de l’enfance.

 

Les conséquences de la crise

 

Les restrictions imposées ont aggravé la crise économique. Les petits commerçants, les artisans, ont vu diminuer un peu plus encore leur chiffre d’affaires. Les boutiques se ferment faute de clients. Certains quartiers de Paris et de nos grandes villes de province offrent le spectacle désolant de leurs magasins fermés et de leurs devantures sur lesquelles on lit :

« A vendre ou à louer ».

Les petites gens des classes moyennes, le fonctionnaire licencié, le commerçant en faillite, l’épargnant ruiné, l’ingénieur sans emploi, l’avocat sans cause, le médecin sans clients, l’étudiant sans avenir, toute une jeunesse inquiétée et déprimée. TOUS sont condamnés à une vie de misère et d’humiliation.

Nos campagnes sont ravagées par la crise agraire. Le paysan connaît les pires difficultés parce que son grenier regorge de blé et que le vin reste dans sa cave, tandis que des millions d’hommes, de femmes et d’enfants manquent du plus strict nécessaire.

 

La ruine des paysans

Les petits propriétaires, fermiers ou métayers peuvent payer leurs redevances ou leursimpôts. Le paysan ne peut payer les intérêts des sommes qu’il a parfois empruntées pour développer sa modeste exploitation. 11 est grevé de lourdes hypothèques. Il est la victime des usuriers et des grandes compagnies. Ayant obtenu une maigre nourriture pour lui et les siens, il ne peut renouveler son matériel, réparer une grange, drainer un champ, acheter des engrais pour sa terre et lui restituer, quand elle est épuisée, les éléments fertilisants. C’est la dégradation et la ruine de l’agriculture française.

Comme on l’a remarqué justement, l’histoire du paysan français est faite de plus de misère et de privations que de profit et de bonheur.

Et ce sont ces paysans misérables que M. André Tardieu apostrophait le 23 juin dernier à Blérancourt de la façon suivante :

« Vous ne vous êtes préoccupés que de chiffres et de gros sous. Vous ne pensez qu’à savoir combien vous vendrez, vos veaux, vos cochons, votre blé. Cela n’a aucune importance. Tant que vous croirez que la vie est laite pour cela et que vous ne songerez pas à assurer l’unité spirituelle et morale de la nation, vous perdrez de l’argent et ce sera bien fait. »

M. Tardieu, comme beaucoup d’ennemis du peuple affecte de parler de l’unité spirituelle et morale de la nation.

Or, le règne des 200 familles ne provoque pas seulement la ruine de notre pays, la détresse matérielle de notre peuple !

....

 

Maurice Thorez

Discours du 17 avril 1936

 

Depuis rien n'a vraiment changé finalement...


Modifié par DzC, 09 fvrier 2019 - 10:04 .

  • flanar l'ancien aime ceci

#276 Kaddha

Kaddha
  • Genre: Homme
  • Localisation:Midi-Pyrénées

Posté 09 fvrier 2019 - 20:48

Panem et circenses, du pain et les jeux du cirque, si cette précision pédantesque est acceptable.

Effectivement la décadence de Rome, fut marquée par l'abondance des distributions de blé et l'organisation des spectacles de gladiateurs.

Le peuple ainsi distrait, le fut aussi de ses responsabilités politiques et de ses engagements militaires.

Laissant ainsi à des mercenaires et à l'entourage de l'empereur le soin d'assurer la sécurité et le gouvernement.

 

D'accord avec le fait que l'art du divertissement (que ce soit les gladiateurs ou le sport professionnel maintenant, entre autre), peut bien sûr être récupéré à des fins politiques pour endormir la masse dans un certain confort.

 

Après juste petit précision (c'est mes études d'histoire qui ressortent :-P) mais les combats de gladiateurs existaient bien avant que Rome devienne un empire, mais à échelle assez réduite, c'est sûr que le fait de les institutionnaliser à sûrement ensuite jouer à baisser le mécontentement. Mais il y a quand même eu quelques siècles entre la mise en place des spectacles et la décadence de Rome (d'ailleurs faudrait voir à partir de quand on peut faire débuter ladite décadence). 

Au début de l'empire, même avec les spectacles en arènes, les romains réguliers (non mercenaires donc) constituaient la grosse partie de l'armée, donc les jeux n'expliquent pas tout.

Mais c'était pas pour souligner une erreur hein, c'est juste pour préciser, je sais qu'on est obligé de faire des raccourcis pour qu'une idée soit plus claire !


  • FLOYD aime ceci

#277 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 443 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 10 fvrier 2019 - 17:41

Y aura t-il des procès pour violences policières liés aux gilets jaunes ?

Il y a à ce jour une cinquantaine d’enquêtes judiciaires déclenchées après des blessures parfois graves liées à des tirs de LBD 40, le lanceur de balle de défense, depuis le début des manifestations de gilets jaunes. Mais il n'y aura sans aucun doute que très peu d'agents renvoyés devant des tribunaux...

https://www.francein...08-fevrier-2019

 

Selon un sondage YouGov diffusé jeudi, près de deux Français sur trois (64%) continuent de "soutenir" leur mouvement, soit deux points de plus en un mois, et 77% (+3) jugent leur mobilisation justifiée.

http://portail.free....ur-acte-13.html

 

"Le référendum d'initiative citoyenne et un smic à 1 300 euros, et on éteint le mouvement"

"Aujourd'hui, on est dans un tel déni, dans un tel mépris que le mouvement continue de grossir" constate le militant associatif et "gilet jaune" Benjamin Belaïdi.

https://www.francetv...AL-54-[article]


Modifié par DzC, 10 fvrier 2019 - 17:41 .


#278 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 443 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 11 fvrier 2019 - 18:15

L'argument de la violence des manifestants revient régulièrement. Dernièrement, la ministre des Affaires européennes l'a utilisé, comme d'autres ministres avant elle. Pourtant, il y a eu dans le passé d'autres cas de violences plus graves contre les forces de l'ordre.

 

Les historiens, sociologues ou observateurs à qui nous avons soumis cette déclaration soulignent tous son caractère éminemment politique. Pour Michelle Zancarini-Fournel, "le discours est toujours le même, l'objectif est de criminaliser les manifestants".

En 1994, Charles Pasqua tenait le même type de discours au moment des grandes manifestations pour le CIP (contrat d’insertion professionnelle). Il dénonçait "les voyous" et le préfet de police de Lyon, Marcel Leclerc évoquait des "malfaiteurs-terroristes" et des "phénomènes de guérilla urbaine".

Pour Mathieu Rigouste, la déclaration de Nathalie Loiseau, "c’est de la politique. Restreindre les manifestants à leur degré supposé de violence, c’est les mettre dos-à-dos avec la police."

Si la violence des manifestants a déjà été plus importante par le passé, on est tout de même, avec la crise des "gilets jaunes", face à un "objet historique jamais vu", de l’avis de Mathieu Rigouste qui note qu’"on n’a jamais atteint un tel degré de déstabilisation du système, mais jamais non plus un tel degré de résilience. Le système digère très bien la violence." Il ajoute que "le refus de représentation démocratique manifestée par les gilets jaunes est une chose nouvelle qui aboutit à des formes de démocratie directe (par toutes les assemblées et occupations de l’espace public) qui sont la base d’une transformation générale possible pour l’avenir".

 

https://www.francein...le-gouvernement

 

Merci France Inter !

  :clap:



#279 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 14 fvrier 2019 - 09:45

 

A Saint-Nazaire, les gilets jaunes ont leur quartier général : la « maison du peuple », un ancien bâtiment du Pôle emploi qu’ils occupent depuis la fin novembre. Dans le bouillonnement des discussions, des débats et des actions, travailleuses précaires, retraités, chômeuses ou SDF s’y politisent à grande vitesse. Dans ce territoire marqué par une forte culture ouvrière, leur action s’articule avec celle des syndicats, dont ils reçoivent le soutien. Après bientôt trois mois d’une mobilisation nourrie par cette force collective, tout retour en arrière leur semble impossible : « Le mépris et la violence n’ont fait qu’accroître notre détermination. »

L’après-midi touche à sa fin à la « maison du peuple » de Saint-Nazaire. Ce bâtiment de 900 m2 est occupé depuis deux mois par des gilets jaunes. Les manifestants, qui battent le pavé depuis le petit matin, ce 5 février, jour de « grève générale », arrivent au compte-goutte. Certains repartent illico rejoindre leurs « collègues », qui improvisent des soirées festives sur les ronds points occupés. Pour la première fois depuis le début du mouvement, la CGT avait appelé à rejoindre les gilets jaunes pour cette journée de mobilisation. Chacun fait part de son expérience : est-ce qu’il y avait du monde ? Comment cela s’est-il passé avec les syndicats ? Y avait-il beaucoup de policiers ? Les vannes fusent. Tout le monde rit. « C’est tellement agréable, après une journée de manif dans le froid de revenir à la maison du peuple. Il fait bon, il y a du café, et tous les gens », se réjouit Céline, qui a rejoint le mouvement courant décembre.

« Chaque fois que l’huissier se pointe pour que l’on dégage, les dockers menacent de se mettre en grève »

Héritière des bourses du travail et des usines occupées, espace d’élaboration politique et d’organisation d’actions, la maison du peuple (MDP) de Saint-Nazaire a éclot le 24 novembre. Ce jour-là, les manifestants se dirigent vers la sous-préfecture locale pour y tenir une assemblée citoyenne, comme dans bien d’autres endroits en France [1]. Ils trouvent porte close et décident alors de se diriger vers l’ancien bâtiment du Pôle emploi, inoccupé depuis des années. « Nous avons décidé d’y aller pour tenir notre assemblée. Et nous y sommes restés. C’est devenu un lieu d’organisation du mouvement, dit Philippe, habitué des luttes sociales et encore étonné de cette action très spontanée. Ce n’était pas du tout prévu. Peu de gens, parmi nous, avaient déjà occupé des lieux. »

La suite là : https://www.bastamag...-reportage-a-la

 

 

« Il y a beaucoup d’histoires personnelles de précarité, reprend Jojo. Un travailleur handicapé, qui fait 35h par semaine, nous a amené sa fiche de paie : 633 euros. Ça nous a fait bizarre. Il y a des gens qui bossent et qui dorment dans leur bagnole. On est vraiment dans le concret de la précarité. Ça pique. »

 

Il y a quelques c**ards de politicards et d'intellectuels patentés qui feraient bien d'aller faire un tour sur les ronds points histoire de savoir de quoi il s'agit...

Yen a bien qui décrochent de leur télé, pourquoi pas eux...

 

 

« Ici c’est vivant H24, décrit Jojo. On parle de politique à longueur de journée, alors qu’avant les gens s’en foutaient. » « J’étais dans ma petite vie, vautré dans mon canapé en train de regarder BFM, s’esclaffe Yann. Ici, mon cerveau s’est remis à fonctionner. »


  • flanar l'ancien aime ceci

#280 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 443 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 14 fvrier 2019 - 12:15

oui voilà, il y a eu un declic pour bcp de gens et, comme avec Nuit debout, la parole et l information ont circulé et aussi, bcp de chaleur humaine, de retrouvailles avec le quidam qu on

croise dans la rue mais à qui on ne parle jamais et peut être aussi comme une impression de n être plus seul face à la machine etatique,politique,administrative,economique ?