Aller au contenu


Photo

Manifs gilets jaunes


  • Veuillez vous connecter pour répondre
719 réponses à ce sujet

#701 flanar l'ancien

flanar l'ancien

    promeneur égaré

  • Membres
  • 2 794 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ariège
  • Intérêts:8% Minimum.
    Éventuellement, on en discute.

Posté 30 janvier 2020 - 17:15

Merci pour l'info "Courrier International". Je descends en ville samedi, j'en profiterai pour l'acheter (et tant pis pour mes maigres finances  :rolleyes: )



#702 DzC

DzC

    As du bricolage

  • Membres
  • 5 071 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 30 janvier 2020 - 18:08

Peut etre le commander car il est sorti ya deja qq temps je crois.

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Dans tout ça on ne se mobilise pas bcp pour la planète/le climat alors que c est la veritable urgence...

Ruffin le rappelle egalement ici :

(-> 6'10).


Modifié par DzC, 30 janvier 2020 - 18:19 .

  • flanar l'ancien aime ceci

#703 flanar l'ancien

flanar l'ancien

    promeneur égaré

  • Membres
  • 2 794 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ariège
  • Intérêts:8% Minimum.
    Éventuellement, on en discute.

Posté 30 janvier 2020 - 21:08

389f8f2ae6d1e83c0489e1167ed5b066c634ae27

 

Macron au festival de la BD d'Angoulème. Le petit chat éborgné est la mascotte du festival de bandes dessinées.



#704 DzC

DzC

    As du bricolage

  • Membres
  • 5 071 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 31 janvier 2020 - 08:49

 

Macron au festival de la BD d'Angoulème. Le petit chat éborgné est la mascotte du festival de bandes dessinées.

:surpris:



#705 DzC

DzC

    As du bricolage

  • Membres
  • 5 071 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 31 janvier 2020 - 13:11

La circulaire Castaner et le soupçon de tripatouillage électoral

https://www.lemonde....27790_3232.html

 

Le Conseil d’Etat suspend la « circulaire Castaner » avant les municipales

https://www.lemonde....944_823448.html

 

Vraiment pas au point ces gens... Retournez à l ecole (l'ENA, Normale Sup ;) ou autre on s en tape...) et revenez seulement quand vous serez au point au niveau parce que là

ça tourne à la (mauvaise) farce...


Modifié par DzC, 31 janvier 2020 - 13:12 .


#706 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 31 janvier 2020 - 16:53

389f8f2ae6d1e83c0489e1167ed5b066c634ae27
 
Macron au festival de la BD d'Angoulème. Le petit chat éborgné est la mascotte du festival de bandes dessinées.

 
 
OMG !!!!!!!!!! quand j'ai vu ça ce matin, j'étais persuadé que c'était un photo montage fait à partir du logo du festival d'Angoulème tellement c'est hénaurme, mais en fait, non, c'est une vraie photo !!! :-o
 

Le président, le dessinateur et les gladiateurs

Réussir, en un seul signe, à susciter le dégoût de Jérôme Rodrigues et la colère des syndicats de policiers, est une forme d'exploit, réussi avec brio par Emmanuel Macron, en posant, après un déjeuner à Angoulême avec des auteurs de BD, pour cette photo là.

Donc, en compagnie du dessinateur Jul, Macron exhibe un t-shirt dénonçant, comme d'autres visuels, les éborgnages de manifestants par sa police. 

Il ne pose pas seulement avec le t-shirt. Il exhibe, fièrement, cette dénonciation, qui constitue elle-même un détournement du logo officiel du festival d'Angoulême.

La photo est d'une telle indécence, d'une telle indifférence aux victimes et à leurs proches, que j'ai d'abord voulu la croire truquée. C'est une bonne blague des dessinateurs ! Ou alors, Macron n'a pas vu, pas compris, ce que montre le visuel, ce que j'y vois moi-même. Mais ce n'était pas une blague. Jul en a raconté les coulisses. Et Macron avait bien vu la même chose que nous,  lui-même s'en est expliqué par un désir de souligner que "nous sommes un pays libre, démocratique, qui aime l'insolence". En substance, on pourrait résumer ainsi la tentative par Macron de démontrer que le pays ne verse pas dans la démocratie autoritaire : "Regardez : je suis si tolérant à la caricature, que je pose avec un t-shirt dénonçant les éborgnages de ma police : c'est bien la preuve que les éborgnés n'avaient aucune raison de provoquer la police en l'obligeant à les éborgner."
Les choses ainsi posées, je vois dans cette photo moins de cynisme que de déréalisation. Personne ne sait si Macron, dans sa démonstration sophistiquée, avait anticipé l'humiliation des éborgnés et de leurs proches, ni de tous les manifestants lacrymo-gazés, interdits d'accès aux manifs pour cause de port d'emblèmes séditieux, jaunes ou autres. Mais sans doute avait-il encore moins anticipé les réactions outragées des syndicats de policiers ("provocation", "incompréhensible", "lourde colère"). Car à leurs yeux à eux (pardon de parler d'yeux ici) cette photo ne constitue pas seulement une reconnaissance présidentielle de fait de la réalité des violences policières. Mais le président se permet de rire de ces violences, de ratifier la légitimité du rire amer de cette bande de gauchistes anti-flics que sont les dessinateurs d'Angoulême. Polysémie d'une photo : les éborgnés voient le t-shirt, et les policiers voient Jul. Manifestement, même auteurs occasionnels de croche-pattes facétieux, les policiers n'ont pas envie de rire avec Jul et Manu, copains d'un jour. 
Car si les éborgnages ne les font pas rire, c'est que les policiers, ces indispensables soutiens du régime, ont aussi leurs blessés, leurs suicidés, leurs martyrs. Ce même président qui exhibe cette caricature, c'est lui qui demain les renverra en première ligne contre le camp d'en face, avec ses slogans, ses jets de projectiles, sa haine anti-flic. Non décidément, ils n'en sont pas, eux non plus, de ce supra-monde où rien n'est réel, rugueux ni grave, ce supra-monde gavé de chiffres, de com' et de purs principes, qu'ils sont chargés de défendre dans l'arène des gladiateurs.
Tout au long de nos émissions de l'été dernier, nous nous interrogions sur la notion de peuple, et par exemple sur cette question : les forces de l'ordre font-elles partie du peuple ? Prolétaires silencieux en uniforme, foules à chansons, banderoles et gilets jaunes : la déréalisation de Macron, aussi sourd et aveugle à l'épuisement des uns qu'à la douleur des autres, les rejette tous dans le même camp de la colère et de l'humiliation. Et s'ils s'en rendaient compte ?
source et photos illustrant la chronique : https://www.arretsur...les-gladiateurs


  • flanar l'ancien aime ceci

#707 DzC

DzC

    As du bricolage

  • Membres
  • 5 071 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 31 janvier 2020 - 17:35

 
 
OMG !!!!!!!!!! quand j'ai vu ça ce matin, j'étais persuadé que c'était un photo montage fait à partir du logo du festival d'Angoulème tellement c'est hénaurme, mais en fait, non, c'est une vraie photo !!! :-o
 

 

pareil !!! soit il nous manque un élement d information soit ya un tres tres gros souci !   :???:

ya de quoi virer complotiste !!!

 



#708 joseck

joseck
  • Genre: Homme
  • Localisation:Sospel
  • Intérêts:Spagyrie et Aromathérapie

Posté 31 janvier 2020 - 20:06

Les syndicats de policiers en colère après la photo d'Emmanuel Macron avec un t-shirt "LBD2020"

https://www.lci.fr/p...20-2144220.html



#709 DzC

DzC

    As du bricolage

  • Membres
  • 5 071 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 04 fvrier 2020 - 20:42

La scène se poursuit, on aperçoit une jeune femme qui reste debout sur le trottoir face aux policiers. Que se passe t-il avec le policier tout près d'elle ? On la voit se faire soudainement gazer en plein visage à coup de lacrymogènes. Les échanges de mots se poursuivent alors parmi les personnes présentes. "Et va te faire enculer pédé, amène ta gueule et je vais la rectifier moi" entend-on sur la vidéo filmée par Radio Bip.

Ces propos ont-ils été tenus par un fonctionnaire de police ? Le Préfet du Doubs Joël Mathurin a demandé dès lundi 27 janvier au matin l'ouverture d'une enquête administrative de commandement auprès du DDSP, le directeur départemental de la sécurité publique.

 

https://france3-regi...ts-1779977.html



#710 DzC

DzC

    As du bricolage

  • Membres
  • 5 071 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 06 fvrier 2020 - 18:29

L’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) a étudié les mesures fiscales et sociales du gouvernement. Ses conclusions sont sans appel.

Le début du mandat d’Emmanuel Macron lui avait valu l’étiquette de « président des riches ». Près de trois ans plus tard, celle-ci risque de continuer à lui coller à la peau, à en croire l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), un cercle de réflexion classé à gauche.

Dans une étude publiée mercredi 5 février, les économistes ont passé au crible les mesures fiscales et sociales des trois premiers budgets de l’ère Macron, et leurs conséquences sur le pouvoir d’achat des Français. Leurs conclusions sont sans appel : « Sur les 17 milliards d’euros distribués aux ménages depuis le début du quinquennat, plus du quart (environ 4,5 milliards d’euros) est allé soutenir le revenu disponible des 5 % de ménages les plus aisés », indiquent-ils.

 

https://www.lemonde....28477_3234.html

 

La République en miettes

 

L'ouvrage fait une synthès et une analyse fouillée. Il montre que le quinquennat Macron se borne à accentuer certaines constantes purement libérales, dans la continuité des quinquennats antérieurs, telles que la détaxation des Français les plus aisés, la privatisation des services publics ou la réduction des droits des salariés. Pis même, le « nouveau monde » n'est pas seulement un mauvais calque de « l'ancien » : il organise la conjonction délétère d'un libéralisme économique et d'un autoritarisme institutionnel d'une rigueur inédite, sans jamais chercher à répondre à aucun des défis considérables auxquels la société est confrontée. 

À travers mille exemples concrets, l'ouvrage définit le macronisme non comme une doctrine réfléchie, mais comme une simple pratique politique qui consiste à annoncer des réformes présentées comme révolutionnaires puis, soit à ne rien faire, soit à agir par des mesures réactionnaires. La France « en marche » pratique le moonwalk : elle recule en donnant l'impression d'avancer.

 

https://libre-solida...ique-en-miettes

 

La Republique En marche arrière ?  ;)

 

Le Nouveau Président (Yann Rambaud).

Suite à la mystérieuse disparition du président de la

 République française, des élections sont organisées. Ce livre, au récit palpitant, guidera au mieux le lecteur dans des problématiques complexes que seul un président peut connaître, telles que :
- Doit-on prendre un duvet et des draps quand on vient vivre à l’Élysée ?
- Un ministère de la rhubarbe, pour quoi faire ?
- Comment résister à la pression incessante du lobby du parmesan ?

 

https://www.editions...-president.html

 

 

Pauv manu, tout le monde se moque de lui et le critique !!! Pour son 1er mandat présidentiel c'est un peu la misère...  
Forcément avec que des mesures toutes pourries c'etait à prévoir...

Pour ce candidat, l'aventure risque de bientot s'arrêter là on dirait...

:roule:


Modifié par DzC, 06 fvrier 2020 - 18:32 .


#711 DzC

DzC

    As du bricolage

  • Membres
  • 5 071 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 07 fvrier 2020 - 20:25

Philippe Bertrand (Inter) qui n'a egalement rien capté :

 

https://www.francein...06-fevrier-2020

 

aller à 10'00

 

Tjrs sur Inter, un disciple de Luc Ferry ?

 

Sur les 'violences policières', il est difficile de trouver plus de mesure et d'abnégation face à des mouvements de violence réguliers et organisés. Qu'est ce que la police ? C'est la violence envers ceux qui ne respectent pas la loi. La question est celle de la proportionnalité entre la faute commise et la violence. Et de ce point de vue-là, si l'on regarde ce qui se passe dans d'autres pays, nous avons une police qui est extrêmement attentive à être proportionnée. Cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas d'excès et des bavures, et ils sont parfois traités, mais nous sommes dans un dispositif conforme à la loi. Une manifestation, c'est un lieu de tous les dangers. Donc effectivement il faut un dispositif . Il permet à la manifestation d'avoir lieu. Je comprends que ce soit désagréable pour un manifestant, mais si ce dispositif n'existait pas, la manifestation ne pourrait pas avoir lieu. Il y a quand même aussi au sein de ces manifestations des organisations certes limitées mais qui sont là uniquement pour être violentes.

...

Quand on voit un policier qui fait un croche-pied à une manifestante, il s'agit de marketing de l'indignation.

Un croche pied je suis désolé, c est une histoire de cours de récréation.

 

etc...

 

:grognon2:

 

Il aurait besoin de gouter au tonfa avec un nuage de lacrymo et une pincée de LBD, ce biiiiiiip...

 

Bref, le mec n a visiblement pas capté grand chose et nous sort le truc classique (il y a qq exces de la police mais sinon elle ne fait que repondre à une violence venue des manifestants).
Et le truc comme quoi le pays est ingouvernable car le peuple est comme un enfant roi... pfff...

Le fait que ce soit le systeme politique et economique qui ne convienne plus ne semble pas lui avoir effleuré l esprit.

https://www.francein...07-fevrier-2020

 

Visionner plutot le reportage sur cet escadron cette brigade qui porte bien mal son nom (voir le mec qui cogne un manifestant à terre et qui se barre en courant comme un voleur...) :

https://www.francetv...rs_3812019.html

 

:grognon2:


Modifié par DzC, 07 fvrier 2020 - 20:30 .


#712 DzC

DzC

    As du bricolage

  • Membres
  • 5 071 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 08 fvrier 2020 - 09:57

Un pognon de dingues (37 milliards) pour l'armement nucléaire (ben ouais yavait urgence ! ) :

 

https://www.lemonde....28760_3210.html

 

Et puis la carte "Je suis un Chef de guerre" * qui sort quand l'opinion est défavorable, ça commence à faire !

Question : est-ce que ça marche encore ?

 

* exemple précédent -> Hollande : http://www.seuil.com...s/9782021222937

https://www.lepoint....-2087344_20.php


Modifié par DzC, 08 fvrier 2020 - 10:15 .


#713 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 08 fvrier 2020 - 10:38

Un pognon de dingues (37 milliards) pour l'armement nucléaire (ben ouais yavait urgence ! ) :

 

https://www.lemonde....28760_3210.html

 

Et puis la carte "Je suis un Chef de guerre" * qui sort quand l'opinion est défavorable, ça commence à faire !

Question : est-ce que ça marche encore ?

 

* exemple précédent -> Hollande : http://www.seuil.com...s/9782021222937

https://www.lepoint....-2087344_20.php

 

J'ai vu ça hier, j'avais envie de filer un paquet de mouchoir au commentateur... "La France est le dernier pays à avoir l'arme nucléaire dans l'Europe" (vilain Anglais qui l'ont laissé toute seule) mais le clou était un graphique avec la quantité d'ogives nucléaires... la France est 3e... avec 300 trucs dont un suffit à déclencher un conflit mondial et à ratatiner la planète... et elle est derrière la Russie et les USA qui culminent à plusieurs milliers... Franchement, faut etre con pour croire que ça sert encore à autre chose qu'à dire c'est moi qui ait la plus grosse...



#714 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 28 fvrier 2020 - 16:05

Vu qu'il n'y a pas de topic sur la réforme de la retraite, je vais le poster là...

 

Nous sommes toutes des «petites connes»

 
Après les insultes du député UDI Meyer Habib, qui a qualifié des parlementaires de «petites connes» suite à leur participation à une danse pour dénoncer l’impact de la réforme des retraites sur les femmes, un collectif d'élues et militantes affirme que «les "petites connes" n’ont pas fini de faire enrager les sexistes de tout poil». Elles appellent à «faire du 8 mars, journée internationale des droits des femmes, la meilleure réponse qui soit». 

« Indigence », « ridicule », « pitreries », « harpies » … ces derniers jours, des hommes, internautes, animateurs d'émission ou politiques, s’en sont donnés à cœur joie pour exprimer en toute décomplexion leur sexisme, jusque dans des émissions grand public. Le comble est atteint quand le député UDI Meyer Habib déclare en plein hémicycle que quelques parlementaires, Clémentine Autain, Elsa Faucillon, Esther Benbassa, Manon Aubry, sont de « petites connes » parce qu’elles ont osé chanter et danser pour dénoncer l’impact de la réforme des retraites sur les femmes.

Face à une réforme des retraites qui va aggraver les  inégalités entre femmes et hommes, refuser de céder au désespoir et s’attaquer par l’humour et la parodie au pouvoir apparaît comme insupportable pour toute la phallocratie. La majorité ne ferait-elle mieux pas de s’émouvoir du fait que syndicalistes, universitaires, expertes de l’égalité femmes/hommes, alertent depuis des mois, arguments et chiffres à l’appui, sur le danger que représente la réforme des retraites pour l’autonomie économique des femmes ?

Depuis des mois, les femmes sont au cœur des mobilisations sociales. Elles ont été nombreuses à enfiler un gilet jaune pour enfin être visibles et entendues. Elles sont de nombreuses soignantes à dénoncer l'agonie de l'hôpital public. Et depuis plusieurs semaines, les femmes se lèvent face au projet de réforme des retraites du gouvernement. La chorégraphie « à cause de Macron » a joué un rôle de catalyseur, reprise dans près d’une centaine de villes, par des femmes de tous horizons, toutes générations, dans les cortèges, devant les hôpitaux, les universités, les gares ou avec les travailleuses en grève de l’hôtel Ibis Clichy-Batignolles.

Déguisées en « Rosie la Riveteuse », avec bleu de travail, fichu rouge, gants jaunes, elles dénoncent, avec cette icône internationale devenue un symbole féministe, les conditions de vie et de travail des femmes, bien moins payées en moyenne que leurs homologues masculins. Elles exigent le retrait d’un projet de loi qui diminuera d’autant plus leurs pensions, parce qu’elles cumulent bien plus que les hommes « les petits jobs en pointillés » et les interruptions d’activité. Dans un système à points prenant en compte désormais toute la carrière, elles seront les « grandes perdantes », contrairement à ce qu’a affirmé Edouard Philippe.

Des femmes parlementaires ont eu le courage de les rejoindre et tant mieux. Si elles sont des « petites connes », alors nous le sommes aussi et nous en sommes fières. Les « petites connes » n’ont pas fini de faire enrager les sexistes de tout poil, à la télévision comme à l’Assemblée,  à refuser le mépris et à exiger le retrait d’une réforme profondément injuste. Ils détestent notre joie car elle est communicative et nous donne l’énergie de lutter contre l’avenir morose qu’ils veulent nous imposer. Alors nous, « petites connes », continuerons de danser partout où nous le voudrons et appelons à faire du 8 mars, journée internationale des droits des femmes, la meilleure réponse qui soit.

Signataires :

Verveine Angelisecrétaire nationale de l'Union syndicale Solidaires
Ana Azariaprésidente de Femmes Égalité
Sophie Binet, CGT
Leila ChaibiDéputée européenne LFI
Lou ChesneAttac et co-coordinatrice de l'initiative "à cause de Macron"
Myriam Chopinhistorienne
Annick Coupésecrétaire générale d'Attac
Laurence De Cockhistorienne
Christine Delphy, sociologue, CNRS
Caroline Fiat, députée nationale LFI
Sigrid Gérardinsecrétaire nationale FSU
Raquel Garrido, avocate chroniqueuse
Murielle Guilbert, secrétaire nationale Union syndicale Solidaires
Aurore Lalucq, députée européenne Place publique
Mathilde Larrèrehistorienne
Claire Lejeuneco-secrétaire fédérale des Jeunes Écologistes
Gaëlle Martinezdéléguée générale Solidaires Fonction Publique
Caroline Mecaryavocate
Claire MonodCoordinatrice Nationale de Génération.s
Mathilde Panot, députée nationale LFI
Anne-Sophie PelletierDéputée européenne LFI
Marie PochonSecrétaire Générale de Notre Affaire à Tous
Christine Poupin, porte-parole du NPA
Sandra Regol, secrétaire nationale adjointe d’EELV
Muriel Ressiguier, députée LFI
Aude Rossigneux, ancienne journalisteEva Sas, Porte Parole d'EELV
Rachel Silveraéconomiste, Université Paris-Nanterre
Charlotte Soulary, co-fondatrice du collectif Chair
Sophie Taillé-Polliansénatrice Génération.s
Marie Toussaint, députée européenne EELV
Aurélie Trouvé, porte-parole d'Attac
Eliane Viennot, historienne
Youlie Yamamoto, Attac et co-coordinatrice de l'initiative "à cause de Macron"

 

Je vais éviter d'exprimer ma pensée sur le député UDI en question, mais plutot vous recommander de regarder ce que font les Rosies à travers la France et de les suivre le 8 mars... D'ici là, elles auront peut etre fabriqué une effigie avec la gueule de grokon (oups, j'ai glissé...) du député en question...

https://france.attac...cause-de-macron

https://france.attac...pour-les-droits



#715 DzC

DzC

    As du bricolage

  • Membres
  • 5 071 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 23 mars 2020 - 09:11

20032309191513836.jpg

 

;)


  • Shivaya aime ceci

#716 nollipap13

nollipap13

Posté 23 mars 2020 - 10:04

Ça fait du bien 



#717 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15 169 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 23 mars 2020 - 11:20

Pourquoi une plante d'origine chinoise ?   ;)



#718 DzC

DzC

    As du bricolage

  • Membres
  • 5 071 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 02 avril 2020 - 17:05

Bien vu le pasage où ce medecin dit qu ils n ont pas de masques mais que pour les grenades lacrymo par contre, il n y a pas de penurie !

ça dit bcp de choses sur là où on en est.

 

 

Trouvé ça (Oct. 2016) :

 

200402061330824269.jpg


Modifié par DzC, 02 avril 2020 - 17:05 .


#719 DzC

DzC

    As du bricolage

  • Membres
  • 5 071 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté hier à 07:48

Extrait de L'Utopie (Thomas More 1516) :

 

200403085657139193.jpg

 

https://www.oeuvreso....php?article652


Modifié par DzC, hier à 08:08 .


#720 DzC

DzC

    As du bricolage

  • Membres
  • 5 071 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté hier à 16:58

-Une grenade lacrymogène coûte 30 euros, une grenade assourdissante 40 euros et une grenade
de désencerclement 50 euros.
-Prix public hors taxe * d'un masque FFP2 = - de 2 euros, un masque chirurgical = - de 50 centimes.

*  beaucoup moins cher chez un grossiste et encore bcp moins si les quantités commandées sont enormes.
Le tarif devrait être encore inferieur s'il s'agit d'une commande publique pour une cause sanitaire d'urgence.

 

Sans commentaire.