Aller au contenu


Photo

Le mille feuille de la construction, la nouvelle machine à fric


  • Veuillez vous connecter pour répondre
12 réponses à ce sujet

#1 thyx

thyx
  • Genre: Homme
  • Localisation:cour des miracles

Posté 18 fvrier 2019 - 10:53

Bonjour à tous,

 

Ne trouvant pas en Lozère de petites maison anciennes rentrant dans mon modeste budget de 50000€

je me suis penché sur la construction.

Et la, franchement je suis abasourdi.

 

mon constat est que les règles et les techniques ont très certainement été <<étudiés>> et définies par de jeunes bureaucrates spécialistes en bricolage, formés dans des écoles financées par les lobbies des matériaux, avec en assise des lois rendant obligatoire toutes ces dépenses en matériaux divers et variés.

 

Quand je vois qu'un mur est composé d'un mille feuille de pas moins de 5 couches pour une construction parpaing avec isolation extérieure et tout cela pour économiser quelques kWh ça me rend fou.

je vis depuis 50 ans dans une maison construite en 1909 en parpaing de machefer avec 3 cm de chaux en intérieur, un vulgaire crépis ciment extérieur, plafond en plâtre de 10 cm et combles avec sol de planches en bois brut, je ne caille pas en hiver et n'ai pas le chauffage à fond (la ville à fait une étude thermique aérienne et ma maison n'a pas de déperditions) aussi en été je ne crève pas de chaud.

 

Les nouvelles maisons deviennent de part leurs conception semblables aux voitures avec des normes, test, contrôle technique, etc... et je vous parie à coup sur que dans un futur proche elles seront soumises à des contrôles périodiques (payants) avec obligation de réparation.

D’après vous quelle est la durée de vie d'un par pluie ou d'un par vapeur en plastoc

et l'OSB que l'on met partout avec les émanation cancérigène de la colle (on en parlera dans 30 ou 40 ans au même titre que l'amiante)

en zones exposés au radon (région centre et bretagne) comment fait on si la maison à obligation d’être étanche à l'air, (des membranes anti-radon existent mais quelle est leurs durée de vie ?)

 

Ce que je vois dans tout cela est encore l'utilisation de l'écologie pour faire du business et que la construction neuve est devenue inaccessible pour les plus modestes.

 

Et je ne vous parle même pas de la RT2020 ou il faudra avoir la bourse à macron pour la partie technique semblable à une mini usine,

il se peut même qu'ils commencent à faire chie..... les propriétaire de maisons anciennes qui ne pouvant pas payer seront parqués dans les hlm (clapiers) bioclimatiques des mégapoles.

 

Thierry qui va finir par aller vivre dans le maquis

 


  • Gallizour, Shivaya et DzC aiment ceci

#2 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 619 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 18 fvrier 2019 - 11:24

…une maison construite en 1909 en parpaing de machefer avec 3 cm de chaux en intérieur, un vulgaire crépis ciment extérieur, plafond en plâtre de 10 cm …

Que sait-on de ces mâchefers? Sont-ils encore recommandables et d'où viendraient-ils?

 

Concernant l'osb, j'avais cru lire que les colles actuellement disponibles n'avaient pas les défauts des anciennes.

 

L'étude thermique "faite par la ville" ne donne pas ta consommation en énergie, ni n'indique le niveau de confort, même si tu le juges suffisant. Cette étude est-elle fiable?



#3 thyx

thyx
  • Genre: Homme
  • Localisation:cour des miracles

Posté 18 fvrier 2019 - 11:33

Que sait-on de ces mâchefers? Sont-ils encore recommandables et d'où viendraient-ils?

les parpaings de machefer sont composés de scories de charbon et de haut fourneaux



#4 thyx

thyx
  • Genre: Homme
  • Localisation:cour des miracles

Posté 18 fvrier 2019 - 11:35

Concernant l'osb, j'avais cru lire que les colles actuellement disponibles n'avaient pas les défauts des anciennes.

il n'y a que l'osb4 qui officiellement n'utilise pas ces colles tous les autres les utilisent



#5 thyx

thyx
  • Genre: Homme
  • Localisation:cour des miracles

Posté 18 fvrier 2019 - 11:44

L'étude thermique "faite par la ville" ne donne pas ta consommation en énergie, ni n'indique le niveau de confort, même si tu le juges suffisant. Cette étude est-elle fiable?

elle te montre des images aérienne et terrestre des déperditions thermiques (couleur rouge et jaune)

ma maison n'en a pas, ma chaudière gaz (de 83) est réglée en plein hiver (région nord parisien) à un peut moins de la moitié de sa puissance maxi (17 KW) pour une température intérieure de 19-20 degrés sur 60 M2



#6 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 619 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 18 fvrier 2019 - 12:34

Cette chaudière doit être gourmande, vue sa puissance. Mais elle montre bien que les nouvelles normes énergétiques sont utiles; une habitation de 60 m2 d'aujourd'hui pourrait n'avoir besoin que de 1,7 kW installés.

 

A propos des mâchefers, ou des scories , ces matériaux d'origine industrielle semblent pour le moins douteux, car contenant divers polluants plus ou moins bien stabilisés.

 

Pas facile de penser la transition énergétique…



#7 thyx

thyx
  • Genre: Homme
  • Localisation:cour des miracles

Posté 18 fvrier 2019 - 19:20

tu dois confondre  avec le machefer qui était mis sous les routes, celui la était issus de la combustion des déchets ménagers avec métaux lourd, arsenic, etc

de toute façons ces parpaings ne se font plus.

comme je l'ai indiqué, ma chaudière date de 1983 donc n'est pas aussi performante que les nouvelles et 17 KW est la puissance maximum en brulage continu ce qui n'est jamais le cas. 

tu dis que les nouvelles normes énergétiques sont utiles, d'accord, mais ce que je dis au début du post est que construire en neuf maintenant n'est plus à la portée des gens modestes

et je rajoute que les mille feuilles de l'isolation sont bien la pour faire du fric, quand je cite ma vielle baraque c'est pour dire qu'il n'y a pas trente six couches de panneaux, membranes, etc

à je ne sait combien le bout

et pour quelle durée dans le temps, parce que si il faut tout remplacer touts les vingt ans, ces baraques vont avoir le même cout d'entretient qu'un yacht     



#8 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 619 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 18 fvrier 2019 - 19:50

En fait c'est l'expression "mille feuilles" qui est un poil excessive; Un pare-vapeur et un pare-pluie, voilà pour les deux membranes techniques qui contribuent à protéger le matériaux isolant.

La mise en œuvre doit être soigneuse, il faut donc aussi les rubans adhésifs spéciaux  pour parfaire le calfeutrement. C'est ce que je vois dans les maisons à ossature bois d'aujourd'hui.

 

Quant à la durabilité de ces matériaux nouveaux, la question que tu soulèves est légitime. Je n'ai pas d'avis documenté là-dessus. Sur le marché on trouve comme d'habitude, des produits bas de gamme et des produits très techniques (souvent d'importation et plus couteux.) Comme toujours on aura plus de retour négatif sur les produits bas de gamme, puisque beaucoup de personnes les auront choisis.

 

Je suis d'accord que dans l'ancien, et compte tenu de l'envie des marchands de chaudières de vendre cher des machines surdimmensionnées, on passe une grosse partie du budget dans l'installation et le reste dans l'énergie.

Comme résultat, le budget ne suffit plus pour une isolation performante et la vmc double flux parfois nécessaire. Les ponts thermiques se couvrent de moisissures si la ventilation ne régule pas également l'hygrométrie.



#9 thyx

thyx
  • Genre: Homme
  • Localisation:cour des miracles

Posté 19 fvrier 2019 - 11:42

Tiens, justement, la maison ossature bois est un bel exemple.

Si réalisée dans les <<règles>> et par exemple montée sur dalle béton

(source: la maison à ossature bois par les schémas)

Allez hop, en partant de la dalle béton et de bas en haut:

sous la lisse basse: joint d'étanchéité, bde d'arase feutre bitumé, barrière anti termites (obligatoire dans certaines régions)

sur l'épaisseur de la dalle bois: fond de dalle, isolant, dalle de plancher, sous couche de désolidarisation, revêtement du sol.

les murs, de l’extérieur vers l’intérieur: grille anti rongeur (en bas), revêtement extérieur, pare pluie, contreventement (majoritairement en osb2 ou 3 c'est à dire toxique), ossature, isolant, pare vapeur, revêtement intérieur.

Plafond, Toiture (combles perdus): revêtement intérieur, pare vapeur, isolant, contreventement (osb2 ou 3)

Fournitures: adhésifs, passes gaines étanches,

 

combien de temps faut il pour assembler le tout ?

Tout ce temps, à combien il revient si recours à une entreprise ?

 

je ne suis pas contre le fait d'économiser de l'énergie, bien au contraire, vu le prix que cela coûte maintenant, mais force de constater que au lieu d'avoir des matériaux ou panneaux monobloc qui concentrent isolation étanchéité, etc...(à part le béton cellulaire qui coûte un bras) on vend cela en mille feuille façon magasin de bricolage, et plus il y a d’éléments plus il y a de possibilités d'erreurs et de mal-façons pour peut que cela soit posé par des gougnafiers, arnaqueurs ou novices et artisans non formés (qui sont bien obligés de s'y mettre puisque obligatoire) je vous dis pas le bordel et les frais supplémentaires.

Déjà que au temps du simple parpaing il y avait des problèmes alors maintenant.

 

Cette conception façon bricolage me fais, dans mes pensées, revenir 20 ans en arrière quand au boulot est arrivé de jeunes diplômés ayant <<des regards nouveaux>> sur les produits. Ils faisaient modifier les pièces (améliorations selon eux), puis constatant que cela apportait des contraintes de fabrication ou de solidité, rajoutaient des renfort ou de la matière pour y palier et puis encore parce que ces derniers gênaient et puis encore et encore, ils transformaient un produit simple, économique et éprouvé en une usine à gaz hors de prix (ce qui a coulé la boite d'ailleurs)

 

Je ne suis pas contre les maisons basse consommation, juste contre la manière de les concevoir qui pour moi est une aberration calculée dans un but purement économique.


  • flanar l'ancien et Shivaya aiment ceci

#10 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 619 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 19 fvrier 2019 - 12:25

Je connais et c'est du vécu, toutes les désillusions que tu évoques; rien de nouveau hélas. 

Même construire une cabane au fond du jardin demande des savoir faire, du matériel et des matériaux. La formule "on en a pour son argent" n'est pas d'hier.

 

Sur quelques chantiers participatifs auxquels je participe volontiers, je vois certaines décisions prises après un vote! C'est assez sympa comme méthode, mais quand passe le professionnel on déchante.

Combien de fausses économies obligent à démonter, à renforcer, à réinvestir…



#11 michmuch80

michmuch80
  • Genre: Homme
  • Localisation:Picardie
  • Intérêts:Nature, environnement et développement durable et plein d'autres choses

Posté 19 fvrier 2019 - 15:10

Bonjour,

contreventement (majoritairement en osb2 ou 3 c'est à dire toxique),

Tout est relatif, ce serait toxique utilisé en parement intérieur sans ventilation, comme pour le radon... On a plus de risques d'en absorber d'un poêle à bois ou en fumant et même de l'air vicié de notre respiration https://fr.wikipedia...g/wiki/Méthanal.

Les panneaux monoblocs existent, mais c'est aussi plus cher. ;)


Modifié par michmuch80, 19 fvrier 2019 - 15:13 .


#12 thyx

thyx
  • Genre: Homme
  • Localisation:cour des miracles

Posté 19 fvrier 2019 - 19:47

ce serait toxique utilisé en parement intérieur sans ventilation,

Bonjour,

dans le cas d'une MOB (maison ossature bois) tu en a au plancher, sur les cotés et au plafond, donc tu vis et tu dors dans une boite en osb; Chacun pense comme il le veux, pour moi c'est hors de question  ;)  



#13 thyx

thyx
  • Genre: Homme
  • Localisation:cour des miracles

Posté 19 fvrier 2019 - 19:51

Cela fait maintenant trois semaines que je potasse presque tous les jours sur des bouquins

maisons paille, ossature bois, etc...

et toujours ces mêmes choses depuis les réglementations techniques.

Franchement cela me gonfle à un niveau stratosphérique,

je n'ai pas de tunes à claquer la dedans, je n'en ai pas les moyens.

En dessous de 50 m2 il n'y a pas de soumission à la RT2012 mais à la RT existante élément par élément, il faut faire une déclaration simplifié ? et la réalisation d'un calcul thermique n'est pas obligatoire.

Si il n'y a pas à payer un bureau de contrôle, et construire en multi couches ça me vas très bien

je ne vais pas construire non plus l’hôtel des courants d'air et je compte me chauffer avec un poêle de masse.

Maintenant cela me paraît un peu trop beau, il doit bien y avoir un loup.

J'arrive à un age ou je ne supporte plus les réglementations, interdictions, etc.. pondues chaque jours et que l'on change sans cesse à tours de bras. 


Modifié par thyx, 19 fvrier 2019 - 19:52 .