Aller au contenu


Photo

cherche famille résiliente pour projet vivrier


  • Veuillez vous connecter pour répondre
32 réponses à ce sujet

#1 hazy

hazy

Posté 01 juillet 2019 - 15:13

Bonjour,

 

Nous sommes une famille de cinq personnes : Clément et Marlène, 34 et 38 ans, créateurs d’une SCIC (Société Coopérative d’Intérêt Collectif) en alimentation bio ; Théophile, Méline et Félix, 9, 7 et 5 ans, bâtisseurs de cabanes en tous genres…
La ferme abrite également poules, cochons noirs, chats et chien...nous attendons les moutons avec impatience.

 

Nous vivons à Leychart, dans un petit village d’Ariège, au creux de la forêt. Nous y construisons notre maison en bois, terre et paille. Un bâtiment attenant nous sert d’atelier de transformation, de séchoir pour les plantes,...
Nos terres se composent de 5 vastes terrasses et de 2 hectares de bois. Nous disposons également d’une serre et avons mis en place des cultures vivrières sur buttes.

 

Face à l’accélération de l’effondrement de la société, nous souhaitons mutualiser nos idées, forces de travail, ressources matérielles et émotionnelles, pour nous/vous permettre de ne pas subir ce collapse, mais bien de l’accompagner, en actes et conscience.

 

Nous proposons une place à part entière au sein de cette structure, donnant accès à :
 un terrain indépendant avec yourte équipée de 30 m², immense potager clôturé et forêt « cabanisable »
 la possibilité de louer des terres supplémentaires grâce à l’AFP (Association Française Pastorale)
 un village mobilisé autour de nos valeurs, de l’eau de source au robinet, peu d’ondes, un bus scolaire pour amener les enfants à l’école du village d’en face…

 

Cette offre s’adresse à une famille ouverte et active qui souhaite s’investir pleinement dans les défis écologiques, relationnels et politiques qui se présentent à nous aujourd’hui.

La forme qui nous a paru la plus adaptée pour se rencontrer, est de vous proposer de venir partager une semaine avec nous durant ces vacances d’été.
Vous serez autonomes à la yourte ; vous pourrez vous joindre à nous pour les travaux de jardin et de construction ; nous discuterons autour de bons repas de comment articuler ce projet commun, néanmoins respectueux de l’intimité de chacun.

 

Pour plus de détails, merci de nous contacter via le mail suivant:

fermedeleychart@gmail.com

Et regarder quelques images sur notre blog...

fil-asfog.blogspot.com

 

A bientôt!


Modifié par hazy, 01 juillet 2019 - 15:13 .

  • flanar l'ancien, Hubert et Edica aiment ceci

#2 flanar l'ancien

flanar l'ancien

    promeneur égaré

  • Membres
  • 2 768 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ariège
  • Intérêts:8% Minimum.
    Éventuellement, on en discute.

Posté 01 juillet 2019 - 17:18

Bravo à vous pour ce beau & généreux projet. Bon courage pour la suite.



#3 hazy

hazy

Posté 01 juillet 2019 - 18:34

merci :)



#4 trx

trx

    Grand commandeur de l'ordre du poireau

  • Modérateurs
  • 3 813 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Autonomie, agriculture, apiculture, construction.

Posté 01 juillet 2019 - 20:13

Sympa :) J'ai jeté un coup d'oeil au blog.

 

Attention avec la serre, les arceaux sont bien fins. Dans la montagne en principe on raccourcit les entraxes à 1 mètre et on renforce avec des traverses en fil de fer tous les 10 cm.

 

Dans l'état, avec une bonne neige, elle finit comme une crêpe.



#5 Edica

Edica
  • Genre: Femme
  • Intérêts:la vie avec un grand V, la solitude, la nature, les animaux,la Beauté à trouver, peindre, sculpter, bidouiller...

Posté 07 juillet 2019 - 13:22

Belle initiative, cela fait du bien de vous lire. Vous (ta famille et toi) allez forcément trouver les gens qui vous ressemblent. As-tu passé une annonce dans "village magazine"?


Modifié par Edica, 07 juillet 2019 - 13:22 .


#6 hazy

hazy

Posté 09 juillet 2019 - 08:00

coucou

 

Pour la serre, c'est de la récup. On investit pas dedans, car on fait tout en polycarbonate maintenant. Gros plan récup de la mort qui tue.

 

On a reçu pas mal de réponses oui. Mais globalement, les gens sont encore très capitalistes, très survivalistes, très individualistes... bref, nous allons mourir par manque de conscience holistique, et nos réponses manquent tout autant de conscience holistique...

 

https://lebilletdesm...fondrement.html


  • Shivaya et Edica aiment ceci

#7 trx

trx

    Grand commandeur de l'ordre du poireau

  • Modérateurs
  • 3 813 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Autonomie, agriculture, apiculture, construction.

Posté 09 juillet 2019 - 08:14

Je tiens un lieu collectif et j'en vois des vertes et des pas mûres. Sur 10 mails une fois qu'on a triés les farfelus, les perchés, les rêveurs, les faignants, les tox, les "à qui tout est dû" etc... s'il en reste 1 on peut ouvrir le champagne.

 

Mais de temps en temps, on de (très) bonnes surprises, il faut juste être patient et filtrer, filtrer, filtrer.


  • Edica et hazy aiment ceci

#8 Edica

Edica
  • Genre: Femme
  • Intérêts:la vie avec un grand V, la solitude, la nature, les animaux,la Beauté à trouver, peindre, sculpter, bidouiller...

Posté 09 juillet 2019 - 09:52

Difficile sur une réponse écrite d'établir la personnalité et les qualités d'une personne. Trx nomme la patience et "la surprise" (très bonne), oui, j'ajoute au panier la tolérance, et une bonne dose de bienveillance.

Quand nous sommes les fondateurs (les parents en quelque sorte) d'une initiative, les  "suiveurs" n'auront forcément pas fait l'expérience initiatique des fondateurs d'où des profils qui manqueront de maturité en bien des points.

 

J'aime beaucoup la petite phrase de Trx en signature. Tout le monde ne s'y reconnaîtra pas, mais en ce qui me concerne j'en suis arrivée à la même conclusion ce qui me permet de vivre plus sereinement les différences des uns et des autres, dont parfois certains avec un vide intersidéral de conscience holistique.

 

Pour en revenir à tes moutons Hazy, tu mentionnes le mot "offre". Or je pense que là est peut être l'origine de malentendus. Peut-être que le terme "association" ou "partenariat" ou autre appellerait des profils plus "matures". 


  • flanar l'ancien et hazy aiment ceci

#9 Bill Imbi

Bill Imbi

    Fan de K. Rott et de Raves Party

  • Membres
  • 1 141 messages
  • Genre: Femme
  • Localisation:Lyon pour l'instant, mais ça va pas durer

Posté 09 juillet 2019 - 10:58

Bon, cette histoire c'est celle de l'humanité, et même des autres espèces (y'a ka voir les primates et leurs manières de vivre ensemble, en créant des amitiés, associations etc.)

 

Moi je suis à 2 ou 3 ans de quitter ma vie citadine et active de cadre dynamique, intégrée, formée aux slides et à la techlangue, et je n'arrête pas de parler autour de moi de mon projet : acheter un ensemble plus ou moins grand de terres et bâtisses plus ou moins en bon état, bref les bases d'un regroupement d’habitations pas trop proches mais pas trop éloignées, pour une cohabitation heureuse mais donc à distance.

 

Je peux financer tout ou partie, ça dépend sur quel type de structure on part (ruine à retaper ou pas). Je n'ai aucun lieu de prédilection, disposée à examiner tout endroit qui pourrait faire l'affaire. Et dans la mesure où ça sera chacun chez soi, je suis prête à accepter autour de moi des fumeurs, des végétariens ou non, des hommes, des femmes, des jeunes, des vieux, avec ou sans religion....

La seule chose c'est évidemment la base écolo comme fibre bien ancrée, et une anti-conso farouche.

 

J'ai déjà 5 personnes qui auraient le bon profile : ayant à peu près les mêmes idées que moi, les mêmes volontés, quelques atomes crochus permettant de nous comprendre assez bien. Mais malheureusement, si toutes ces personnes ont la même volonté, concrètement, aucune ne veut démordre de son propre projet, qu'elle entend mener seule...

 

Je pourrai donc éventuellement me greffer au leur, mais il semble que dans l'immédiat, elles n'en sont pas au stade de chercher des partenariats....

 

Je pense qu'on se heurte là au problème éternel du : je ne fais confiance qu'à moi. Ce que je peux un peu comprendre...


Modifié par Bill Imbi, 09 juillet 2019 - 11:00 .

  • flanar l'ancien, FLOYD et Edica aiment ceci

#10 hazy

hazy

Posté 09 juillet 2019 - 13:59

Pour en revenir à tes moutons Hazy, tu mentionnes le mot "offre". Or je pense que là est peut être l'origine de malentendus. Peut-être que le terme "association" ou "partenariat" ou autre appellerait des profils plus "matures". 

 

 

Je suis entièrement d''accord avec toi, d'un point de vue humain. On a vraiment essayé de structurer le projet d'une manière nouvelle, d'où le terme d'offre... qui au final n’exprime  pas grand chose, j'en convient.

 

Ma compagne et associée a elle aussi une bonne expérience de fonctionnements collectifs.

 

C'est pourquoi on s'est structurés en scic. L'idée est que nous soyons tous bénévoles d'une scic, scic dont l'objet est la résilience d'un territoire. Donc, les coopérateurs construisent, bénévolement, des logements, qu'ils louent à la scic, à des loyers fixés collégialement.

 

Ou, autre exemple, les coopérateurs décident de travailler ensemble à produire des pdt, et fixent le prix de vente de la récolte.

 

Je bosse aussi beaucoup sur un petit garage coopératif, avec un garagiste à temps plein et des véhicules en location... à tarif fixé collégialement.

 

Je trouve qu'au final, le meilleur moyen de ne pas faire exploser un collectif est de passer en mode business, comptabilité, traces. Seule la comptabilité du temps des bénévoles diffère d'une structure commerciale classique.

 

Enfin, non, tout diffère, bien sûr, je parle de strict gestion d'actif ( et je compte le temps comme un actif).

 

Ce qui va devenir intéressant, c'est le partage de taches.. différentes. 1 heure de débardage et tronçonnage dans 40cm de neige, ça vaut combien d'heures à faire des confitures devant le poelle ?

 

Je pense que c'est en posant ces questions là avant, dans le détail, pour chaque projet, et en respectant un formalisme strict, qu'il est envisageable de voir une vraie autogestion.

 

Le managment financier capitalistique aura finalement donné raison à l'anarchisme.


  • Edica aime ceci

#11 hazy

hazy

Posté 09 juillet 2019 - 15:13

@ bill imbi.

 

Ma réponse pourra paraitre triviale, mais je pense que l'intensité cognitive de notre vie moderne, structuré sur un noyau narcissique en plein délire de toute puissance ( 417 esclaves pétroliers par personne, paye ton mac), ne pourra bouger que grâce à des chocs... d'intensité équivalente.

 

Dit autrement: la vie va se charger de réveiller en chacun de puissants instincts grégaires. Les gens prendrons conscience du coût énergétique de leur fantasme d'individualité toute puissante dans un monde-ressource sécurisé.

 

Hélas, un certain nombre, déni aidant, n'en prendrons conscience qu'une fois qu'ils en serons privés.



#12 Panthera Pardhus

Panthera Pardhus
  • Genre: Femme
  • Localisation:entre un jardin et une rivière

Posté 09 juillet 2019 - 15:35

Contente de relire Hazy, tu nous as manqué :).

 

Je médite sur une partie de ton avant-dernier post, concernant le partage des tâches:

 

Peut-être arriver à considérer enfin que 1 = 1, chose pas simple pour nos petits cerveaux.

 

Ok, une heure de débardage, c'est physique. Et dans le froid, c'est pénible.

Une heure de confiotes, on pourrait considérer que c'est moins crevant.

Sauf que: y'a fallu ramasser les fruits (donc avant planter des trucs, et s'en occuper), ébouillanter des bocaux vides, éplucher les fruits et toupitou, touiller, cuire, mettre en verrines, et nettoyer tout le bordel ensuite, étiqueter, ranger.

 

Alors, celui qui débarde....ben il sera peut-être bien content de partir dans la neige l'estomac plein de bonnes confiotes touillées pendant les périodes de canicule (expérience de la semaine dernière inside, par 31 degrés dans l'appart, avec des abricots qui te narguent de leurs éclaboussures brûlantes :))

 

Je vis partiellement avec ma reum et son pote Zheimer (Al, de son prénom). Ce qu'elle arrive à faire à l'intérieur, même si parfois c'est trente six fois rien, c'est toujours ça de moins que j'ai à faire.

Avoir du linge propre et sec, ou un plat de pâtes tout cuit tout chaud, c'est finalement aussi important que d'avoir une pile de bois bien rangée et accessible.

Faut juste essayer de ne pas donner une valeur à une tâche.

Tout est important.


  • flanar l'ancien, Shivaya et FLOYD aiment ceci

#13 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 09 juillet 2019 - 16:27

Merci Panthera d'avoir si joliment exprimé ce que je pense aussi. C'est justement en commençant à donner une valeur aux tâches que l'on sort de l'objectif pour passer dans le suggestif et donc... dans le début des embrouilles alors que 1 h = 1h est factuel et comptable. C'est d'ailleurs ce qui m'a étonné dans le raisonnement dont il était question...

 

Pour revenir au sujet, l'annonce est une "offre" à destination d'une "famille". Ensuite, hazy post un lien vers un "billet en montagne" qui m'a soulevé bcp de réflexions dont la question de la reproduction massive de beaucoup de personnes se préparant à l'effondrement. Pour en avoir déjà parlé, j'ai entendu beaucoup de justifications sur ce sujet et comme je sais que c'est un sujet tabou, je ne vais pas y revenir si ce n'est rappeler que c'est LE sujet qui a posé problème lors de la sortie du rapport Meadows. Tout ça pour dire que la maturité, la conscience politique et/ou le calcul en esclaves pétroliers ont souvent tendance à être à géométrie variable suivant les sujets (plus ou moins tabou) qu'ils concernent...


  • flanar l'ancien aime ceci

#14 hazy

hazy

Posté 09 juillet 2019 - 16:28

Hey panthera, ravi de te relire aussi :)

 

Dans ton exemple, l'ensemble des tâches dont tu parles n'auraient pas nécessairement été réalisé par le poste confiotte. Les taches afférentes ont pû être collectives, ou réalisées par d'autres ( dans le cadre d'un travail collectif j'entends).

 

Mais aussi, dans ton exemple, personne ne demanderai à mamie de prendre la tronco. C'est un exemple simple à trancher.

 

Mon expérience du travail collectif, partagé, coopératif, participatif et tout ça, c'est qu'au bout d'un moment, certain se sentent comme participant inégalement au résultat.

 

Alors certes, on peut considérer qu'il suffit de nourrir son altruisme et sa conscience hollistique du monde pour régler ce souci. D'ailleurs je file 80% de mes maigres terres à la scic. Cependant...  J'ai de grande crainte quand à l'universalité de la solution.

 

De plus, ce projet se place dans un contexte de conditions dégradées. Même si je crains beaucoup plus le régime grec que nous préparent macron et lagarde que le grand collapse. en cas de stress important et long, les choses craquent.

 

En fait, je pense que c'est la subjectivité de nos réalités vécues qui doit être encadrée, pour tout dire.



#15 hazy

hazy

Posté 09 juillet 2019 - 16:33

@ shivaya

 

Je fais partie de ceux qui considèrent que si on avait pas été débiles, on aurait pû vivre encore plus nombreux sur terre.

 

Concernant ma reproduction personnelle...J'espère et je travaille activement, y compris dans mes choix de vie, à leur donner une conscience et une éducation leur permettant de faire peser la balance.

 

Et au final, je considère que quelle que soit nos finalités collectives, je suis venu sur terre pour faire l'expérience de moi même.

 

Le fait qu'on m'empêche de me reproduire pour permettre au peu restant de continuer à exploiter leurs esclaves pétroliers me semble en fait tout simplement odieux, d'un point de vue philosophique.

 

Restons à notre place dans notre ecosystème, avant de considérer que toutes les espèces vivent sans régulation sauf nous ?

 

Régulons nos modes de vie, afin de ne pas réguler... la vie ?



#16 Panthera Pardhus

Panthera Pardhus
  • Genre: Femme
  • Localisation:entre un jardin et une rivière

Posté 09 juillet 2019 - 16:41

(mais pourquoi tu veux trancher mamie???)

 

Alors, je sais pas, peut-être trouver une façon de "revaloriser" les tâches dites moins visibles? C'est finalement la même problématique que dans une société standard, ou au sein d'un couple.


  • flanar l'ancien et Edica aiment ceci

#17 hazy

hazy

Posté 09 juillet 2019 - 16:48

entièrement d'accord, le problème " comptable " est le même que la non valorisation de la mère au foyer. Soyons bien clair cela n'est pas mon cas.

 

Mais la subjectivité et le soutien émotionnel que représente un couple sont très spécifiques.

 

De même, le sens du sacrifice ( cf mère au foyer ) n'est pas extensible à l'infini, en terme de simple charge de travail.

 

Je ne dis pas que j'ai la solution, je dis que je propose à des gens qui se sentent en phase de trouver un moyen de travailler durablement ensemble dans de bonnes conditions, en prenant en compte la subjectivité de chacun et les pics émotionnels qui peuvent amplifier cette subjectivité au delà de ce que l'autre peut "comprendre".

 

edit: en tout cas, super échange, merci à tous.


Modifié par hazy, 09 juillet 2019 - 16:49 .


#18 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 09 juillet 2019 - 16:49

Régulons nos modes de vie, afin de ne pas réguler... la vie ?

 

C'est une démarche très anthropocentré. Les animaux régulent leur reproduction en fonction des ressources de leur environnement évitant ainsi de le détruire.

Quant au fait de réguler, je ne vois pas en quoi ça permettrait à d'autres de ne pas se réguler. Si une régulation avait été mise en place à l'époque du rapport en question, elle aurait dû concerner tout le monde.


  • Bill Imbi aime ceci

#19 hazy

hazy

Posté 09 juillet 2019 - 17:02

Nous sommes néanmoins différents des animaux. Ne serions nous pas capable d'utiliser notre cerveau pour réguler notre appétit, plutôt que d'égorger nos enfants pendant les famines ?

 

Nos niveaux de consommation, à 90% en terme d'énergie grise, sont absurdes. Il m'est cependant nécessaire d'admettre que si nos sociétés consommaient ce que la terre peut, alors notre rapport à la maladie et la mort devra changer.... ainsi que notre espérance de vie.

 

On peut donc en fait considérer que le résultat pourrait être similaire à une régulation des naissances.

 

Sauf que d'un point de vue philosophique, l'idée que l'homme se permette de réguler administrativement la vie, afin de pouvoir continuer à maintenir ses niveaux de consommation, n'est que l'étape suivante du nécrocapitalisme, le début de l'écofascisme, et, au final, la stricte continuité de l'expansion technocratique.

 

Je dois certes admettre que ce raisonnement s’appuie sur le postulat que nos problèmes sont d'ordre cognitifs: nos prétentions narcissiques sont dotées de beaucoup trop de moyens intellectuels.



#20 Bill Imbi

Bill Imbi

    Fan de K. Rott et de Raves Party

  • Membres
  • 1 141 messages
  • Genre: Femme
  • Localisation:Lyon pour l'instant, mais ça va pas durer

Posté 09 juillet 2019 - 17:07

Chacun sait, ce n'est plus à démontrer depuis des décennies, que plus le niveau d'éducation des filles (et le niveau social par là même) augmente, plus le nombre des naissances diminue... CQFD...


  • hazy aime ceci