Aller au contenu


Photo

cherche famille résiliente pour projet vivrier


  • Veuillez vous connecter pour répondre
32 réponses à ce sujet

#21 Panthera Pardhus

Panthera Pardhus
  • Genre: Femme
  • Localisation:entre un jardin et une rivière

Posté 09 juillet 2019 - 17:10

Merci à toi :)

 

En fait, je "raisonne" (ne riez pas svp) comme une personne habituée à vivre seule depuis quelques années. Donc, un peu obligée de se sortir les doigts du derrière si je veux avoir un minimum de conditions de vie acceptables, ou d'apprendre à m'en passer si y'a pas moyen. Alors, c'est vrai que la moindre aide, participation, ou soutien, je l'accueille avec gratitude.

 

Tout comme l'a écrit Edica (hello Edica, heureuse de ton retour :)), il faut l'alchimie, le déclic entre personnes de bonne volonté et une énorme faculté à accepter les différences de pensée, façons de faire, d'être, pour arrondir les angles autant que possible.

Parce que dans un projet collectif déjà en place, chacun arrivera avec son vécu, et aussi avec des rêves qu'il n'aura pas forcément pu mettre en réalité tout seul et qu'il espère quand même voir se concrétiser en partie.



#22 hazy

hazy

Posté 09 juillet 2019 - 17:28

toute aide volontaire reçoit gratitude, bien sûr !

 

Mais là, on parle d'engagement, de dépendance mutuelle, de besoins vitaux...

 

Je pense simplement que la valeur d'une tâche doit non pas "être fixée" mais être considérée comme subjective et variable dans le temps.

 

J'envisage plutôt du partage coopératif de tâches sur de brèves échéances. Trouver un moyen que tout le monde soit d'accord sur le partage des taches, de manière très fréquente. quotidiennement, c'est bien.

 

On en revient à ma métaphore capitaliste: on peut considérer qu'on établit un marché quotidien des tâches.

 

C'est de fait ce qu'il se passe dans beaucoup de collectif. Simplement, l'absence de gestion, de traces, fait que 6 mois, 1 an plus tards, les subjectivités se sont exacerbées et crées de schismes.

 

Me tapez pas dessus, partez pas, c'est juste un questionnement. C'est d'ailleurs l'objet de notre première AG: établir collectivement des lignes directrices de la gestion du travail, des produits du travail, etc. Je n'entends pas imposer cela. D'ailleurs, le raisonnement n'est pas aboutit.

 

Mais si vous avez d'autres idées, je suis preneur.


Modifié par hazy, 09 juillet 2019 - 17:29 .


#23 Edica

Edica
  • Genre: Femme
  • Intérêts:la vie avec un grand V, la solitude, la nature, les animaux,la Beauté à trouver, peindre, sculpter, bidouiller...

Posté 09 juillet 2019 - 18:54

Quand je nous lis tous, et surtout toi Hazy puisque tu proposes une dynamique, je ne peux pas m'empêcher de penser à mon boulot. Je suis animatrice en centre de loisirs pour enfants actuellement. L'objectif de notre "entreprise" ne change pas. Par contre, le recrutement de l'équipe se renouvelle à chaque année scolaire et c'est toujours une entreprise un peu hasardeuse pour la direction.

Il y a les piliers (peu nombreux) et il y aura les nouveaux animateurs.

Avant de trouver les "piliers" il en passe du monde. Ce métier est tellement particulier.

Il y a le CV des nouveaux et il y a leurs réalités sur le terrain: l'entente dans le groupe, la faculté à communiquer, les attitudes en plein dans l'action, la conscience du bien être des enfants etc. Chaque mois, chaque semaines, chaque jour les conditions de travail changent pour différentes raisons et nous devons nous réunir, créer, agir tous les jours.

Je ne sais pas si je suis bien claire dans mon cheminement.

Ce que je veux dire, c'est que tu vas forcément trouver les bonnes personnes mais cela se fera sur le terrain en misant sur tel et telle personne. T'auras pas le choix que de lâcher prise sur tes  projections. Petit à petit tu avanceras, vous avancerez, c'est obligé.

Pas le choix, faut faire confiance, agir et après on procède aux réglages.


  • flanar l'ancien aime ceci

#24 Edica

Edica
  • Genre: Femme
  • Intérêts:la vie avec un grand V, la solitude, la nature, les animaux,la Beauté à trouver, peindre, sculpter, bidouiller...

Posté 09 juillet 2019 - 18:55

Ah j'oubliais; Coucou Panthera et bises à tous!


  • Panthera Pardhus aime ceci

#25 hazy

hazy

Posté 09 juillet 2019 - 20:10

@ Edica

 

Je suis d'accord avec toi humainement parlant. C'est d'ailleurs l'origine de cette publication.

 

Vu l'importance vitale des projets portés, je cherche juste un moyen de ne pas voir ce collectif exploser, comme tant.

 

Mais je suis du genre un peu rigide. Croisement archiviste/inspecteur des impôts :D

 

merci en tout cas de tous ces échanges. peut être viendrons nous échanger ici avec nos visiteurs !



#26 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 994 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 09 juillet 2019 - 20:44

Quand je nous lis tous, …

Pas le choix, faut faire confiance, agir et après on procède aux réglages.

Un peu comme dans un jardin potager, un verger, une pépinière !



#27 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 09 juillet 2019 - 21:45

Nous sommes néanmoins différents des animaux. Ne serions nous pas capable d'utiliser notre cerveau pour réguler notre appétit, plutôt que d'égorger nos enfants pendant les famines ?

 

Nos niveaux de consommation, à 90% en terme d'énergie grise, sont absurdes. Il m'est cependant nécessaire d'admettre que si nos sociétés consommaient ce que la terre peut, alors notre rapport à la maladie et la mort devra changer.... ainsi que notre espérance de vie.

 

On peut donc en fait considérer que le résultat pourrait être similaire à une régulation des naissances.

 

Sauf que d'un point de vue philosophique, l'idée que l'homme se permette de réguler administrativement la vie, afin de pouvoir continuer à maintenir ses niveaux de consommation, n'est que l'étape suivante du nécrocapitalisme, le début de l'écofascisme, et, au final, la stricte continuité de l'expansion technocratique.

 

Je dois certes admettre que ce raisonnement s’appuie sur le postulat que nos problèmes sont d'ordre cognitifs: nos prétentions narcissiques sont dotées de beaucoup trop de moyens intellectuels.

 

C'est rigolo comme certains sujets se retrouvent systématiquement "extrêmisés". C'est comme les tenants de l'énergie "infini" qui parle de "revenir à la bougie" pour disqualifier toute politique restrictive sur l'énergie.

Non, les animaux n'égorgent pas leurs petits en temps de famine :o Les femelles régulent d'elles mêmes les périodes de chaleurs afin de limiter les portées, utilisant ainsi leur cerveau...

Quant à "réguler administrativement la vie, afin de pouvoir continuer à maintenir ses niveaux de consommation", ce n'est absolument pas le sujet. La régulation de la population était UNE des mesures à prendre pour éviter l'effondrement, mais elle était à accompagner de pleins d'autres parce que tous les scénarios ne prenant en compte qu'un seul paramètre menaient tous au même endroit. Le seul qui pouvait arriver à un petit résultat était celui qui imposait des mesures dans tous les domaines. Mais comme celui de la régulation des populations étaient strictement inabordable, tout est parti dans un tiroir.

Là dessus, je vais refermer la parenthèse qui a permis à des mots magnifiques tels que "nécrocapitalisme" et "l'écofascisme" de rentrer dans le moteur de recherche et de rajouter de la dialectique à l'intellectualisme de ce forum...


  • FLOYD et Bill Imbi aiment ceci

#28 hazy

hazy

Posté 09 juillet 2019 - 22:21

donc, tu parles juste de se restreindre à 1.2 enfant par femme, individuellement ?



#29 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 10 juillet 2019 - 07:47

Je parle juste du sujet de la limitation de la population qui était UNE DES mesures préconisées il y a 40 ans pour éviter l'effondrement qui vient. Aujourd'hui, aucune limitation ne pourrait éviter quoi que ce soit (meme pas sure que l'interdiction le permettrait :) ). Ma réflexion était plus globale par rapport à ce que j'ai lu sur le "billet des montagnes" et autres car je suis toujours étonnée de voir que les réflexions de résilience, transition et autres n'abordent jamais ni de loin ni de près la question de la surpopulation et encore moins celle du monde de demain dans lequel vont devoir vivre ces générations en devenir... Parce qu'on peut aussi se poser la question de combien coute un enfant en "esclave pétrolier"...


  • Bill Imbi aime ceci

#30 hazy

hazy

Posté 10 juillet 2019 - 15:49

Parce qu'on peut aussi se poser la question de combien coute un enfant en "esclave pétrolier"...

 

très belle manière de prendre les choses. Elever des enfants qui ne consomment pas au dela du soutenable. Vraiment. Gros boulot :)



#31 Livy-Dagore

Livy-Dagore
  • Genre: Homme
  • Localisation:France
  • Intérêts:L'écologie,les écovillage,la permaculture,la spiritualité,Le Yoga,et les alternatives éducatives.

Posté 11 juillet 2019 - 08:26

Bonjour hazy,votre initiative est très intéressante.



#32 hazy

hazy

Posté 11 juillet 2019 - 15:09

merci livy :)

 

On reçoit trois chouettes familles bientôt. Nous allons poursuivre ces échanges, en une longue AG.

 

Peut être la filmerons nous ..


  • flanar l'ancien et FLOYD aiment ceci

#33 Livy-Dagore

Livy-Dagore
  • Genre: Homme
  • Localisation:France
  • Intérêts:L'écologie,les écovillage,la permaculture,la spiritualité,Le Yoga,et les alternatives éducatives.

Posté 12 juillet 2019 - 14:17

Eh bien bonne chance hazy. :rolleyes: