Aller au contenu


Photo

Soft Linux " Open Jardin "


  • Veuillez vous connecter pour répondre
8 réponses à ce sujet

#1 l'ombre

l'ombre

    Summum jus, summa injuria.

  • Membres
  • 1 977 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Summum jus, summa injuria.

Posté 02 septembre 2019 - 11:17

Le logiciel Open jardin est destiné à la gestion des cultures d'un jardin à partir d'un plan avec la représentation de parcelles, de fiches de cultures, d'un tableau du planning annuel par parcelle, et d'un tableau des rotations de cultures sur 5 ans pour chaque parcelle avec la visualisation des cultures précédentes colorées selon la famille botanique.

Il comporte également les fiches des variétés de plantes utilisées pour les cultures, les fiches des espèces et des familles de plantes les plus courantes ; toutes ces fiches peuvent être complétées et modifiées.

 

 

Un logiciel libre pour Linux

Ce logiciel sous licence GNU GPL V3.0 est mis à disposition gratuitement sans aucune contre-partie ni limitation dans le respect des principes de base de la permaculture, pour que chacun puisse l'utiliser librement, vous êtes encouragé à le diffuser pour en faire profiter le plus grand nombre de jardiniers.

Les suggestions et les remarques sont les bienvenues et nous nous efforcerons d'en tenir compte pour améliorer le logiciel dans la mesure de nos possibilités.

 

Vous pouvez également participer à l'amélioration du logiciel à partir des forges logicielles ou les sources sont disponibles https://sourceforge....cts/openjardin/ dépôt GIT.

Créé pour Linux, l'OS libre par excellence.

 

Source

https://openjardin.eu/

 

:salut:



#2 Bill Imbi

Bill Imbi

    Fan de K. Rott et de Raves Party

  • Membres
  • 1 114 messages
  • Genre: Femme
  • Localisation:Lyon pour l'instant, mais ça va pas durer

Posté 02 septembre 2019 - 20:29

Je viens de le télécharger, reste à le tester voir si ça peut vraiment rendre service...



#3 l'ombre

l'ombre

    Summum jus, summa injuria.

  • Membres
  • 1 977 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Summum jus, summa injuria.

Posté 02 septembre 2019 - 21:42

J'avais la bêta et c'est sympa pour mes besoins c'est luxe  :salut: et je connais la source ( pas d'embrouille ) 



#4 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 965 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 02 septembre 2019 - 22:04

Je trouvais ce genre de logiciel intéressant, sauf qu'il permet également de tenir compte d'un soit-disant effet lunaire. Ce qui en général a le don de m'agacer un peu.

Ensuite, il manque juste, et en autre, des considérations sur la pédologie, la pluviométrie, la topographie, les conditions climatiques en général, etc…

Pas certain que les permaculteurs puissent dessiner spirales et autres key-hole. Du rectangle et quelques trapèzes, pas de cercle ni de courbe. 

 

Pour un jardinier accompli  cette cartographie et cette mémoire sont effectivement un plus mais très chronophage.

Bien sûr c'est encore mieux  si on maitrise les tableurs et les bases de données. 

 

Comme n'importe quel logiciel il permet de faire plus vite des simulations et de corriger encore plus vite ses erreurs.

Bref ce n'est pas encore demain que l'ordinateur fera mieux que le jardinier.



#5 l'ombre

l'ombre

    Summum jus, summa injuria.

  • Membres
  • 1 977 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Summum jus, summa injuria.

Posté 02 septembre 2019 - 23:18

C'est une aide pour certains , parfois un pense bête . :bravo2:

Car l'ordinateur depuis 10 ans a remplacer bien des besognes laborieuses et répétitives :salut:et pas que dans l'agriculture


Modifié par l'ombre, 02 septembre 2019 - 23:19 .


#6 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 965 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 03 septembre 2019 - 01:48

Avec ce logiciel on est encore loin de l'intelligence artificielle.

De la même façon un logiciel de CAO ne pourra jamais remplacer la créativité et l'expérience d'un concepteur.

 

Ce que l'ordinateur fait le mieux c'est la conservation de chiffres, images et données.  Un peu comme un livre parfaitement indexé ou une mémoire humaine bien pleine et bien entrainée.

Les deux ont "réponses à tout".  Ce qui fait la différence ce n'est pas la seule réponse, mais et surtout la question: quelles sont les informations dont j'ai réellement besoin pour décider, choisir, concevoir.

 

Je ne crois pas qu'à ce niveau les besognes soient laborieuses et répétitives. Passionnantes et motivantes, OUI. 



#7 Bill Imbi

Bill Imbi

    Fan de K. Rott et de Raves Party

  • Membres
  • 1 114 messages
  • Genre: Femme
  • Localisation:Lyon pour l'instant, mais ça va pas durer

Posté 03 septembre 2019 - 10:42

L’intelligence artificielle a beaucoup d’artificiel et rien d’intelligent.

 

L’intérêt de cet outil selon moi, comme tous les outils de « conception », c’est juste de permettre de dessiner un truc et d’effacer sans devoir tout recommencer. On est un peu comme avec les premiers traitements de texte par rapport aux machines à écrire.

 

J’ai fait taper mon premier mémoire de maitrise par ma sœur (dactylo) sur une machine à écrire classique… L’horreur, toutes ces fautes de frappe, ces relectures.

Puis j’ai moi-même tapé mon mémoire de DEA sur traitement de texte : liberté totale…

 

Pour moi cet outil devrait me servir à « imaginer » les multiples possibilités de dessin d’un jardin, sans gomme ni crayon. Donc oui, ces outils sont chronophages, mais moins que si on faisait tout à la main. Simplement, comme ils rendent possibles les essais erreur à l’infini, on peut passer des heures à essayer, faire et refaire. Donc il faut juste s’auto-discipliner.

 

Le petit plus, comme pour les traitements de texte, c’est par exemple le dictionnaire associé. S’il est bien fait, on devrait pouvoir trouver une base de données proposant les bonnes associations de légumes, et permettre de gérer les rotations. Éventuellement prendre en compte l’orientation (ensoleillement) et d’autres facteurs, à paramétrer selon l’expérience.

 

Enfin, moi ce qui va me servir, c’est la mémorisation de ce qui a été fait d’année en année. A condition bien sûr que je tienne bien à jour. Dans mon métier (informaticienne) je dis souvent aux utilisateurs : de la merde en entrée, du bull shit en sortie… Y’a pas de magie, juste des données bien saisies, organisées et restituées.


Modifié par Bill Imbi, 03 septembre 2019 - 11:35 .


#8 l'ombre

l'ombre

    Summum jus, summa injuria.

  • Membres
  • 1 977 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Summum jus, summa injuria.

Posté 03 septembre 2019 - 10:43

Avec ce logiciel on est encore loin de l'intelligence artificielle.

De la même façon un logiciel de CAO ne pourra jamais remplacer la créativité et l'expérience d'un concepteur.

 

Ce que l'ordinateur fait le mieux c'est la conservation de chiffres, images et données.  Un peu comme un livre parfaitement indexé ou une mémoire humaine bien pleine et bien entrainée.

Les deux ont "réponses à tout".  Ce qui fait la différence ce n'est pas la seule réponse, mais et surtout la question: quelles sont les informations dont j'ai réellement besoin pour décider, choisir, concevoir.

 

Je ne crois pas qu'à ce niveau les besognes soient laborieuses et répétitives. Passionnantes et motivantes, OUI. 

C'était pas son objectif , c'est tout au plus une aide pour la mémoire d'un besogneux  , Quand a l'IA nous sommes pas au courant des vraies progrès qui sont tenus secrets pour quantités de bonnes raisons :fumeur: 

Et certains ont des surfaces importantes en centaines Ha



#9 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 965 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 03 septembre 2019 - 14:47

Ce logiciel n'est pas non plus un logiciel de dessin.

Le néophyte aura tendance à choisir les outils les plus simples et à produire des dessins simples, voire simplistes.

J'ai vu tant d'élèves ou de stagiaires qui abordaient l'écran ou le calque sans avoir posé les bonnes questions et déterminé les réponses indispensables.

 

A la main, (gomme et crayon) , tout en discutant je n'avais besoin que d'une paire d'heures pour produire un projet d'aménagement viable et validé par mes clients.

Le temps de mise au point et de mise au propre permettait encore quelques ajustements, bien réfléchis, sans précipitation.

 

D'accord avec toi Bill Imbi, un logiciel jardinier, c'est un peu comme un traitement de texte, l'outil formidable  qui ne produira jamais ni roman, ni poème.

Les amateurs comme les élèves débutants confondent dessin et conception, qui dans ma jeunesse était bien deux métiers distincts, comme l'écrivain et la dactylo. (ou l'inverse! )