Aller au contenu


Photo

Effet Magnus, avenir de l'énergie éolienne ?


  • Veuillez vous connecter pour répondre
6 réponses à ce sujet

#1 Chrononaute

Chrononaute
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne
  • Intérêts:Sciences expérimentales, poésie, musiques classiques,etc... toutes formes de réels progrès...

Posté 13 novembre 2019 - 00:37

Ce principe physique fut découvert par le physicien allemand Heinrich Gustav Magnus (1802-1870).

 

Cet effet s’explique par la force dissymétrique qui s’exerce sur un objet en rotation plongé dans un fluide tel que l’air ou l’eau.

 

C’est un phénomène qui s’applique très fréquemment dans le football ou le tennis lorsque l’on parle de balles liftés. Dans ce cas, c’est l’écoulement d’air tout autour de la balle qui va provoquer une déviation de trajectoire.

 

Partant de ce constat, on peut tirer partie de cette force générée par différence de pression en l’utilisant en propulsion ou pour assurer une portance.

 

Usage en éolien

Une éolienne à effet Magnus peut fonctionner aussi bien en axe horizontal que vertical. En axe horizontal, comme pour une éolienne classique, le nombre de pales a une influence très importante sur le seuil de démarrage et la vitesse de rotation. 

En théorie le rendement est excellent. La principale difficulté de mise au point se situe au niveau du calcul de la puissance à l’arbre du générateur en tenant à la fois en compte la pression exercée par le vent et la vitesse de rotation des pales.

Suite dans l'article:

https://solutions-al...a-effet-magnus/

 

https://www.youtube....h?v=LoneCLNmqt0


Modifié par Chrononaute, 13 novembre 2019 - 00:44 .


#2 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 993 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 13 novembre 2019 - 09:49

La Calypso II était un projet de navire océanographique, devant remplacer la Calypso. Il devait être équipé d'un système de propulsion par turbovoile, mais le projet fut abandonné à la mort du commandant Cousteau. année 97

Tiré de ma mémoire et de wiki, ce projet avait paru révolutionnaire et trop couteux à l'époque… 


  • Chrononaute aime ceci

#3 Chrononaute

Chrononaute
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne
  • Intérêts:Sciences expérimentales, poésie, musiques classiques,etc... toutes formes de réels progrès...

Posté 13 novembre 2019 - 13:32

Oui, je m'en souviens aussi; à cette époque, Cousteau était très connu et était même devenu académicien en 1988.   

http://www.academie-...s-yves-cousteau

Plein de souvenirs télévisuels...Et son film "Le Monde du Silence"  Toute une époque...


Modifié par Chrononaute, 13 novembre 2019 - 13:37 .


#4 michmuch80

michmuch80
  • Genre: Homme
  • Localisation:Picardie
  • Intérêts:Nature, environnement et développement durable et plein d'autres choses

Posté 14 novembre 2019 - 09:36

Bonjour,

Pour qu'une éolienne terrestre soit efficace, il faut qu'elle balaie une surface de flux importante, plutôt à cent mètre du sol, là ou le vent est fort et régulier.

De plus elle doit pouvoir présenter un minimum de surface en cas de tempête et pouvoir se régler facilement pour réguler la puissance (rotation des pâles ). 

 

Y a pas photo, les éoliennes à 3 pàles sont le meilleur compromis. D'ailleurs aujourd'hui on vise les éoliennes géantes qui offrent la meilleure rentabilité pour le offshore.

 

la France est bien placé à ce sujet https://www.usinenou...liennes.N901254

Cette pale équipera la turbine Haliade-X 12 MW de General Electric, la plus puissante éolienne en mer du monde, qui affiche 38 000 m2 de surface balayée et un facteur de charge de 63 %.

l-usine-de-pales-d-eoliennes-de-lm-wind-


Modifié par michmuch80, 14 novembre 2019 - 09:43 .


#5 Chrononaute

Chrononaute
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne
  • Intérêts:Sciences expérimentales, poésie, musiques classiques,etc... toutes formes de réels progrès...

Posté 15 novembre 2019 - 16:32

Voici un document récent sur la production énergétique de l'éolien et du  facteur de charge mensuel d'une éolienne en France de 2016 à 2019:

https://1drv.ms/u/s!...1aNDxZaVo5g5tOx

 

https://www.enedis.f...ble-T2-2019.pdf


Modifié par Chrononaute, 15 novembre 2019 - 16:45 .


#6 michmuch80

michmuch80
  • Genre: Homme
  • Localisation:Picardie
  • Intérêts:Nature, environnement et développement durable et plein d'autres choses

Posté 15 novembre 2019 - 23:12

Tu nous montres les chiffres d'Enedis, qui sont peut-être les facteurs de charges effectifs, mais c'est RTE qui gère la production prévisionnel en fonction de la météo et de la demande potentielle.
En général ils sous-estiment la part de l'éolien terrestre à 10 % au lieu des 21 % réels, pour être sûr de ne pas risquer le "black out".

Des tranches d'énergie fossile et nucléaire sont mises en fonction et l'énergie supplémentaire non prévue ne pouvant être stockée est achetée à bas prix, même si la puissance pilotable peut être réduite en conséquence.

 

Il y a du vent en ce moment. Sélectionner par exemple un des jours précédents comme le 15/11, on y voit le prévisionnel la veille et 6 heures avant https://clients.rte-...s_eoliennes.jsp
 


  • Chrononaute aime ceci

#7 Chrononaute

Chrononaute
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne
  • Intérêts:Sciences expérimentales, poésie, musiques classiques,etc... toutes formes de réels progrès...

Posté 16 novembre 2019 - 05:18

On peut calculer la probabilité d'un facteur de charge de 25 % ou plus, de la production éolienne en France avec le graphique 2016 à 2019: P(taux de charge >= 25%) = 13 mois >=25 % / 36 mois = 0,361 

Quelques exemples de facteurs de charge pour différents types de solutions au problème de la production d'énergie électrique :

https://fr.wikipedia...e_(électricité)


https://www.revoluti...ction-eolienne/


Modifié par Chrononaute, 16 novembre 2019 - 06:14 .