Aller au contenu


Photo

Sras-Cov2 et épidémie CoVid-19


  • Veuillez vous connecter pour répondre
1104 réponses à ce sujet

#1021 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 13 septembre 2020 - 15:00

Vu la façon dont sont "testés" ces tests et dont sont utilisés les résultats de ces "tests", faut etre bien lobotomisé pour croire cinq minutes à leur efficacité....

 

 

il est évident que la façon de faire décrite ici est applicable à tous les autres tests, voire tous les autres sujets concernant cette "gogodémie".



#1022 thyx

thyx
  • Genre: Homme
  • Localisation:cour des miracles
  • Intérêts:Pax et serenitatem

Posté 13 septembre 2020 - 15:44

Autre pensée,

Le confinement a donné à plein de gens l'envie d’acquérir une résidence secondaire, dans certains endroits les ventes ont commencées à grossir,

que voit on dernièrement à la télé: un gars c'étant acheté une maison secondaire et se plaignant aux média que cette dernière était squattée et qu'il ne pouvais pas virer les malotrus.

 

De quoi bien décourager un éventuel achat et faire rester les gens dans les grandes villes, plus simples à contrôler

 

la manipulation médiatique est quotidienne, sur tout les sujets.  



#1023 thyx

thyx
  • Genre: Homme
  • Localisation:cour des miracles
  • Intérêts:Pax et serenitatem

Posté 13 septembre 2020 - 17:24

Encore autre chose, toujours sur la médiatisation.
 
On entend à longueur de journée qu'un scientifique (en désignant un médecin) dois douter de ce qu'il pense ou fait, sinon ce n'est pas un bon professionnel,
que ceux qui affirment, sont des charlatans
 
Cela veut donc dire qu'il est parfaitement normal que des médecins et leurs ordre/conseil 
se plantent ou disent n'importe quoi.
 
Bonne manière de fuir les responsabilités


#1024 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 13 septembre 2020 - 19:16

Il ne faut pas tous les mettre dans le meme panier :) (transparence.sante.gouv.fr pour connaitre la composition du panier)

 

Sinon... un certain nombre de médecins et scientifiques viennent de lancer une tribune dans Le Parisien :

 

 

« Nous, scientifiques et universitaires de toutes disciplines, et professionnels de santé, exerçant notre libre arbitre et notre liberté d'expression, disons que nous ne voulons plus être gouvernés par et dans la peur. La société française est actuellement en tension, beaucoup de citoyens s'affolent ou au contraire se moquent des consignes, et nombre de décideurs paniquent. Il est urgent de changer de cap.

Nous ne sommes pas en guerre mais confrontés à une épidémie qui a causé 30 décès le 9 septembre, contre 1438 le 14 avril. La situation n'est donc plus du tout la même qu'il y a 5 mois. Par ailleurs, si la guerre peut parfois justifier un état d'urgence et des restrictions exceptionnelles de l'Etat de droit et des libertés publiques qui fondent la démocratie et la République, ce n'est pas le cas d'une épidémie. Aujourd'hui comme hier, cette crise doit nous unir et nous responsabiliser, pas nous diviser ni nous soumettre.

C'est pourquoi nous appelons les autorités politiques et sanitaires françaises à cesser d'insuffler la peur à travers une communication anxiogène qui exagère systématiquement les dangers sans en expliquer les causes et les mécanismes. Il ne faut pas confondre la responsabilisation éclairée avec la culpabilisation moralisatrice, ni l'éducation citoyenne avec l'infantilisation.

(....)

Nous appelons également le gouvernement à ne pas instrumentaliser la science. La science a pour condition sine qua non la transparence, le pluralisme, le débat contradictoire, la connaissance précise des données et l'absence de conflits d'intérêts. Le Conseil scientifique du Covid-19 ne respectant pas l'ensemble de ces critères, il devrait être refondé ou supprimé.

Nous rappelons par ailleurs que les premiers à soigner les malades sont les médecins généralistes. Les écarter de la lutte contre le Covid, en ne leur fournissant ni tests ni masques et en suspendant leur liberté de prescrire les médicaments autorisés de leur choix a constitué une erreur qui ne doit pas se reproduire. L'ensemble des soignants doit au contraire être mobilisé, équipé et solidarisé afin d'améliorer nos capacités de réaction et non les restreindre.

Enfin, les impératifs de protection contre la contagion ne doivent pas conduire à trahir l'éthique médicale et les principes humanistes fondamentaux. Isoler les malades et protéger les personnes à risque ne veut pas dire les priver de tous droits et de toute vie sociale. Trop de personnes âgées sont décédées et se dégradent encore actuellement dans un abandon motivé par des motifs sanitaires non justifiés. Trop de familles souffrent de ne pouvoir leur apporter l'affection indispensable à leur bonheur et à leur santé.

l'appel complet et les signataires : https://www.leparisi...020-8382387.php

 

vite la guillotine ou la corde pour Delfraissy, ce type est un danger ambulant...



#1025 thyx

thyx
  • Genre: Homme
  • Localisation:cour des miracles
  • Intérêts:Pax et serenitatem

Posté 14 septembre 2020 - 04:24

Des autres demandant de siffler la fin de la récréation: https://www.linterna...0-cas-franchie/

 

De tout temps dans l'histoire de l'humanité, quand un chef est défaillant ou incapable, tout le monde veut prendre sa place. 



#1026 thyx

thyx
  • Genre: Homme
  • Localisation:cour des miracles
  • Intérêts:Pax et serenitatem

Posté 14 septembre 2020 - 04:28

Il ne faut pas tous les mettre dans le meme panier :) (transparence.sante.gouv.fr pour connaitre la composition du panier)

Je n'ai pas dit les médecins, mais des médecins   :jap:



#1027 DzC

DzC

    As du bricolage

  • Membres
  • 5 642 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 14 septembre 2020 - 08:01

Une fois de plus, voir ces courbes qui sont assez peu diffusées :

 

https://www.francetv...graphiques.html

Au sujet de l'évolution du nombre de cas, la rédaction à l'origine de cette page web a également l'honnêteté (déontologie de base en fait) de préciser :

 

Attention : L’évolution des cas confirmés en France est à prendre avec précaution. Fin mai, la méthode retenue pour les dénombrer a été modifiée, et le nombre de tests réalisés chaque semaine est passé d’environ 200 000 début juin, à plus d’un million début septembre. Par ailleurs, des estimations font état de plus de 100 000 contaminations quotidiennes lors de la première vague, largement au-dessus des chiffres publiés.



#1028 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 14 septembre 2020 - 08:59

Attention : L’évolution des cas confirmés en France est à prendre avec précaution. Fin mai, la méthode retenue pour les dénombrer a été modifiée, et le nombre de tests réalisés chaque semaine est passé d’environ 200 000 début juin, à plus d’un million début septembre. Par ailleurs, des estimations font état de plus de 100 000 contaminations quotidiennes lors de la première vague, largement au-dessus des chiffres publiés.

 

Tout est là dedans et c'est bien dommage que ce ne soit pas systématiquement précisé avant chaque annonce de chiffres. Il est tellement facile de faire un graphique à partir de juin et de le comparer... à rien et de dire "c'est la catastrophe". C'est la méthode utilisée pour vanter la vaccination et elle a fait ses preuves donc pas de raison de ne pas l'utiliser ici puisque le but est le meme : fabriquer du mensonge et du consentement.

 

 

 

On va peut-être finir par voir nos vieux demander directement des places en chambre réfrigérée plutôt qu’en EPAHD, comme ça ils auront réglé les problèmes du coronavirus et de la canicule en même temps.

https://www.agoravox...de-morts-227011
 



#1029 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 14 septembre 2020 - 09:50

Le Dr Martinaux préside l’Union nationale des centres communaux et intercommunaux d’action sociale (UNCCAS); elle est également ancienne adjointe au maire de Nice et médecin urgentiste. Elle a été auditée le 1er septembre par la commission d’enquête sénatoriale sur la gestion de la prise en charge à domicile pendant la crise sanitaire.

 

Extraits de l’audition de Joëlle Martinaux :
 
« On a trouvé beaucoup trop de personnes âgées décédées chez elles parce qu’elles n’avaient plus mangé, parce qu’elles n’avaient plus bu. Ou tout simplement, avec ce fameux syndrome de glissement, parce qu’elles pensaient que la vie allait s’arrêter pour elles. »
 
« Rien ne justifie qu’on mette en isolement total des personnes très âgées ou des personnes en difficultés fonctionnelles. Des personnes qui étaient normalement autonomes se sont retrouvées du jour au lendemain trop isolées, car inconnues des différents services. »
 
« Des personnes qui étaient autonomes ne marchent plus car les kinés – qui n’avaient pas de matériels de protection – ont arrêté leurs visites. »
 
Elle a également été choquée par « l’impossibilité d’aller voir les personnes âgées à l’hôpital, quelque chose d’inhumain à notre époque. »
 
Elle évoque également le traitement médiatique qui est fait de la crise :
 
« Que les médias martèlent tous les jours que les personnes très âgées vont mourir, c’est absolument dramatique, c’était la fin du monde pour elles […]. C’était très anxiogène pour toutes ces personnes, et ça l’est encore maintenant, car vous avez des personnes qui ne sortent toujours pas. »
 
« Aujourd’hui quand vous voyez les informations avec X cas, il faudrait vraiment préciser de quoi on parle […] Quand vous avez chaque jour le nombre de nouveaux cas, mais de quoi on parle ? Est-ce que c’est des tests positifs, ou est-ce que c’est des personnes malades ? Ça c’est important. Pour le moment, ce n’est pas du tout clair. »
 
Elle insiste également sur la comptabilité des personnes mortes à domicile :
 
« Les constats de décès à domicile n’ont pas forcément été pris en compte, et ne le sont toujours pas. »
 
« Il y a eu des décès directement liés au COVID, et il y a eu, je le redis, beaucoup trop de décès dus à l’isolement. On a fait ouvrir des portes et on a retrouvé beaucoup trop de personnes âgées par terre, certaines décédées. »
 
« Le comptage des victimes et des décès, je pense que ça doit passer par l’état civil, recenser pendant cette période tous les décès […] et puis enquêter sur les causes du décès et les conditions. »
 
Selon elle, il faut « prendre en compte tout décès à domicile, ou en EHPAD, et connaître la cause. »
 
De plus, « On oublie aussi, c’est important à signaler, les personnes chroniques qui n’ont pas été hospitalisées. Et on en a des tonnes à l’heure actuelle. Des personnes en situation de cancer, qui ont leur chimiothérapie qui ont été interrompues pendant 3 ou 4 mois. Ça c’est quelque chose qui n’est pas possible. »
 
Et de conclure :
 
« Plus jamais d’isolement sous prétexte de contamination, on est au 21ème siècle »

 
source et enregistrement de l'intervention du Dr Martinaux : https://jdmichel.blo...ent-308885.html



#1030 naturel

naturel

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 439 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bruxelles (Belgique)
  • Intérêts:énergies douces, spiritualité, parapente...

Posté 14 septembre 2020 - 10:32

En Gros vous comprenez tous que le coté anxiogène et confus est voulut délibérément par l'état (l'état profond) et donc qu'il est plus "salvateur" de faire tout le contraire de ce qu'ils disent vu que leur "but" est complètement différent du notre.

 

La peur (qui est voulu) diminue notre système immunitaire et ,augmente les risques d'avoir n'importe qu'elle maladie.

 

Tout comme la 5g,les masques,le gel,la télévision,les tests,médicaments etc....déjàs avant le covid c'était déjàs ainsi.

 

Le masque évite tous sourire et crée une distance (rejet) non naturel,et nous étouffe.....et j'espère que vous voyez tous que sait voulu. (la peur voulue)

 

ceci je pense pas qu'ont soit victime.....

 

ils y à pleins d'exemples qui montre que tout est fait pour qu'ont soit "malade"


  • trx aime ceci

#1031 naturel

naturel

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 439 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bruxelles (Belgique)
  • Intérêts:énergies douces, spiritualité, parapente...

Posté 14 septembre 2020 - 11:14

Quand je lis cette page elle disparais tout seul...https://lecourrier-d...ce-et-a-larmee/


  • trx aime ceci

#1032 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 14 septembre 2020 - 16:33

A propos des tests : https://covid-19.sante.gouv.fr/tests

198 tests validés par le ministère... si on reprend la manière de tester les tests et l'utilisation du résultat de ces "tests" de tests, combien sont réellement efficaces ? Aucune information là dessus. La revue Prescrire indique meme qu'ils sont peu performants : https://www.prescrir...ionDetails.aspx

Les tests rapides sont des tests qui détectent les anticorps, mais avoir des anticorps est signe d'une réponse immunitaire efficace donc de personnes qui ont été en contact avec le virus, mais ça ne veut absolument pas dire que ces personnes sont contagieuses. Et ces tests sont nombreux dans les 198 recommandés...

 

Le développement des tests diagnostiques de covid-19 est foisonnant, soumis à la pression de la pandémie, et en pratique les performances des tests sont encore peu évaluées, diverses, et souvent médiocres. Certains sont validés par des centres de référence. Au 17 avril 2020, 38 kits de test PCR étaient remboursables par la Sécurité sociale française, dont 9 validés par le Centre national de référence (CNR) français ; les autres comportant seulement un marquage CE (voir > ici). Au 22 avril 2020, 278 tests PCR, 149 tests de sérologie rapides et 84 tests Elisa ont été déclarés commercialisés dans le monde auprès de la Foundation for Innovative New Diagnostics (FIND). Cette fondation suisse au statut d'association à but non lucratif, repose sur un partenariat public-privé. Elle centralise ces déclarations et les données de validation des tests, sous l'égide de l'OMS en collaboration avec divers laboratoires nationaux et l'ECDC (pour European centre for disease prevention and control), une agence de l’Union européenne. On ne dispose de résultats de performances que pour quelques tests. Ainsi, parmi 12 tests sérologiques de diagnostic rapide (par recherche d'anticorps), les sensibilités et spécificités mesurées ont été très différentes d'un test à l'autre, avec des tests dont la sensibilité ou la spécificité (ou les deux) étaient très faibles. De nombreux tests ont eu une spécificité proche de 100 % (presque pas de faux positifs), mais seuls quelques tests ont eu une sensibilité supérieure à 80 % à condition d'être effectués plus de 7 jours après le début des symptômes, d'où un risque plus ou moins élevé de faux négatifs.

 

Et pour revenir sur l'excellent travail effectué depuis des mois (avec des articles tout aussi passionnants que le dernier) par un chercheur du CNRS et un professeur, voici leur conclusion sur les tests :

 

Aux conclusions tirées de ces études, il faut aussi ajouter deux choses. D’une part, étant donné le taux d’erreur inévitable, un test négatif peut être dangereux s’il donne au patient un sentiment de fausse sécurité qui pourrait le conduire à négliger certaines précautions et à ne pas être attentif aux symptômes. D’autre part, étant donné la faible prévalence de la maladie dans la population asymptomatique et la marge d’erreur inévitable, est-il raisonnable de multiplier les tests de la maladie au risque de harceler et de donner des frayeurs inutiles à des centaines de milliers de personnes ? Les autorités sanitaires américaines ne viennent-elles pas d’apporter une réponse de bon sens en déconseillant aux asymptomatiques de se faire tester même s’ils ont été en contact avec une personne malade de la Covid?

 

Cette campagne de tests entreprise par l’administration française soulève beaucoup d’autres questions.

La présentation statistique donnée par les autorités de santé repose sur le postulat que, même si l’outil est imparfait, du fait du grand nombre de tests, les erreurs dans un sens seront compensées par celles dans l’autre sens et que les résultats seront donc très proches de la réalité. Or, il n’existe aucune étude montrant que, dans les résultats des tests, le nombre des faux négatifs est à peu près égal au nombre de faux positifs.

 

De plus et surtout, pour chaque individu testé, le résultat comporte un risque d’erreur important et inconnu. Est-il raisonnable de réaliser ce « dépistage » sans avoir auparavant publié le risque d’erreurs que comportent les tests utilisés ? Spécialement en l’absence de tout symptôme ? C’est un peu comme si l’on avait mis en œuvre les radars routiers sans se préoccuper de leur précision et que l’on avait verbalisé les conducteurs sans tenir compte de l’inévitable incertitude pesant sur toute mesure de ce genre. Le fait que, pour l’instant, l’opinion ne semble pas consciente de cette étrangeté n’est évidemment pas une excuse pour ne pas diffuser cette information.

 

Trois dernières remarques sur cette question des tests méritent d’être formulées. Premièrement, pendant les épisodes récurrents de grippe (qui ces dernières années, notamment en 2015, 2017 et 2018, ont entrainé une surmortalité annuelle importante), seuls les professionnels de santé sont testés par PCR dès l’apparition de symptômes de la maladie (afin qu’ils ne contaminent pas leurs patients). Pour la population générale, on se fonde sur le diagnostic des généralistes qui envoient vers les hôpitaux environ 1 % des patients et parviennent à traiter les 99 autres à leur domicile avec la pharmacopée courante. Naturellement, des tests rapides et fiables apporteraient un progrès considérable à condition qu’ils soient réalisés à la demande et sous le contrôle du médecin. Pour la Covid, les autorités publiques semblent avoir renoncé à ces principes de bon sens, privilégiant un modèle administratif très centralisé, niant toute « démocratie sanitaire », laquelle devrait demeurer à la base de toute l’action qui est conduite. Or, ce mode de gouvernement n’a pourtant pas engendré de bons résultats au printemps dernier.

 

Deuxièmement, l’augmentation des tests se fait surtout sur des personnes asymptomatiques appartenant à de supposés « clusters ». Or pour ces personnes, le taux de prévalence est certainement inférieur à la marge d’erreur. Dès lors, pourquoi en tirer des conclusions tranchées et alarmer l’opinion ?

 

Troisièmement, bien que les statistiques de SPF ne soient pas très claires sur ce point, il semble bien que la quasi-totalité des tests ne sont pas réalisés à la demande des généralistes ou des médecins hospitaliers mais à l’initiative de l’administration qui convoque les personnes concernées. La plupart de ces personnes, soupçonnées d’appartenir à un « cluster », ont été « tracées » en violation des principes légaux qui protègent la vie privée et le secret médical. De plus, l’existence de ces « clusters » est souvent communiquée à la presse, au risque de nuire gravement aux individus, aux entreprises ou aux lieux publics ainsi montrés du doigt. Est-ce admissible ?

https://www.revuepol...-peur-du-covid/



#1033 naturel

naturel

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 439 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bruxelles (Belgique)
  • Intérêts:énergies douces, spiritualité, parapente...

Posté 15 septembre 2020 - 10:09

Les messages d'alertes des professionnels de la santé aux gouvernement et citoyens n'est pas reprise par les médias....je vois juste "FranceSoir" http://www.francesoi...ls-de-sante-aux

 

 

il y a à aussi +200 médecins qui soutiennent Raoult https://www.youtube....h?v=gUnVUxUtmP4


Modifié par naturel, 15 septembre 2020 - 10:25 .

  • trx aime ceci

#1034 DzC

DzC

    As du bricolage

  • Membres
  • 5 642 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 15 septembre 2020 - 19:36

Nouvelle intervention de A. Comte Sponville :

 

 

Voir aussi :

 

https://www.francein...res-confinement



#1035 michmuch80

michmuch80

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1 604 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Picardie
  • Intérêts:Nature, environnement et développement durable et plein d'autres choses

Posté 16 septembre 2020 - 00:19

Les masques réduisent l'inoculum, ce qui expliquerait  le peu de cas symptomatiques de ces derniers temps https://www.revmed.c...idu susceptible.



#1036 DzC

DzC

    As du bricolage

  • Membres
  • 5 642 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 16 septembre 2020 - 08:02

Au sujet de l'évolution du nombre de cas, la rédaction à l'origine de cette page web a également l'honnêteté (déontologie de base en fait) de préciser :

ce qui n est pas le cas sur France Inter :



#1037 thyx

thyx
  • Genre: Homme
  • Localisation:cour des miracles
  • Intérêts:Pax et serenitatem

Posté 16 septembre 2020 - 10:34

Vient de paraître

 

coronamouton-MDM-683x1024.jpg



#1038 michmuch80

michmuch80

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1 604 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Picardie
  • Intérêts:Nature, environnement et développement durable et plein d'autres choses

Posté 16 septembre 2020 - 18:04

ce qui n est pas le cas sur France Inter :

La journaliste énumère des faits. Lui ne l'écoute pas et balance ses certitudes. Ce n'est pas ça un scientifique qui se respecte.



#1039 DzC

DzC

    As du bricolage

  • Membres
  • 5 642 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 16 septembre 2020 - 19:43

La journaliste énumère des faits. Lui ne l'écoute pas et balance ses certitudes. Ce n'est pas ça un scientifique qui se respecte.

Mais pas du tout. Enfin des gens qui osent parler et contredire la parole officielle !
Il faut savoir que ces journalistes ont voté à 90% pour Macron, ça aide à comprendre leur attitude.

Voir aussi D. Raoult qui ne se laisse pas impressionner et remet (calmement) les pendules à l heure :

 

 



#1040 naturel

naturel

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 439 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bruxelles (Belgique)
  • Intérêts:énergies douces, spiritualité, parapente...

Posté 17 septembre 2020 - 09:41

Un masque en tissu pour "protégé les autres" d'un virus alors qu'ont peut sentir la fumé,cendre des incendies de Californie jus'à 8000km https://www.rts.ch/i...ts_source=rss_t

 

 

Je pense que les particules fines des incendies sont plus grosses qu'un virus