Aller au contenu


Photo

Restauration Pompe Corneau Alfred


  • Veuillez vous connecter pour répondre
25 réponses à ce sujet

#1 carine&sylvain

carine&sylvain
  • Genre: Homme
  • Localisation:sud Touraine
  • Intérêts:bricolage, jardinage, photos, etc.....

Posté 22 mars 2020 - 19:34

bonsoir à tous, et merci à vous de m'accueillir parmi vous

J'ouvre ce sujet à part du tread général des pompe à bras pour deux raisons,

La première pour pouvoir égrainer ici au file des semaines/mois l'avancé des travaux, et donc demander au besoin des conseils pratiques

La seconde, cette marque étant peu répandu d'après les recherches menées depuis plusieurs semaines, j'espère laisser assez d'info pour le prochain qui tentera l'aventure similaire

Merci à ceux qui me suivront :)

 

 

voilà une dizaine d'années, nous avons acheté une maison en Touraine, au fin fond de la campagne, au calme, avec un puit mais sans la pompe dessus :-(

mais durant l'hiver, nous avons pu acquérir une pompe à bras "murale" N°6 de la marque Corneau Alfred à Charlesville.

d'après les recherches, cette fonderie commercialisa des pompes sous ce nom entre 1846 et au plus tard 1923, ayant été racheté par les fonderie Deville début des années 20.

 

ohn6.jpg

 

Le vendeur nous a expliqué que la pompe etait démontée depuis plus de 20 ans, stocké en exterieur.

après verification, elle a quelques dommages dû au temps (rouille, grippage de la tringlerie, piston bloqué dans le corps, joints morts bien entendu) mais rien d'iréverssible à ce moment là.

démontée partiellement lors de l'achat, je ne l'ai pas remonté pour la photo, vous m'en excuserez (et aussi de la piètre qualité de la dites photo, la lumière hivernale n'etant pas tip top ds le garage)

 

q7ty.jpg

 

 

donc première étape que je vous montre aujourd'hui, démontage complet de la pompe et vérification de l'etat du bouzin,

Pas mal d'huile de coude, du dégrippant ( certaines pièces ont dûe être laissé agir une nuit entière), utilisation de chalumeau pour  faire sauter les boulons les plus récalcitrants .

Certains boulons, sous l'effet de la rouille, ont cassé mais ce sont des boulons ou écrous standard, rien de génant.

voici donc, il y a 10 jours, la pompe en version puzzle :)

 

766b.jpg


Modifié par carine&sylvain, 22 mars 2020 - 20:03 .


#2 carine&sylvain

carine&sylvain
  • Genre: Homme
  • Localisation:sud Touraine
  • Intérêts:bricolage, jardinage, photos, etc.....

Posté 22 mars 2020 - 19:46

et donc, entrons dans le sujet un peu plus technique, avec la première (mauvaise) surprise à la clé.

 

Pour commencer, le corps est chemisé en cuivre, en état impeccable

coté surprise, ça c'est la bonne car je me voyais déjà acheter une feuille pour le faire, Ouf !

diamètre 95 mm , là commence les soucis pour le cuir du piston,  car c'est peu banal d'en retrouver à notre époque (et vu le contexte actuel, j'ai mis de coté cette recherche, le livraisons etant suspendues quasi partout)

 

7aae.jpg

 

 

la mauvaise surprise, la voici.

A l'interieur du corps, le piston est totalement foutu :'( 

la triglerie a surement à un moment forcée, la tige en Laiton est legèrement cintrée

 la zone de jonction entre tringlerie & piston est elle totalement cassée en 2 au niveau de la goupille qui bloque le clapet.

et la cerise, l'un des 2 rond en fonte qui bloque le cuir est cassé en morceaux.

 

f1ki.jpg

 

si la tringlerie est redressable &  la pièce ronde cassée me semble facilement remplaçable en la recréant, le suis encore pour l'instant assez songeur sur comment refixer un piston, et surtout le refaire aux bonnes quottes . :cogite:

j'ai mis la tête de piston dans le vinaigre blanc depuis samedi, je m'occupe d'elle demain (le vinaigre ayant donné de bons resultats de dérouillant  sur d'autres petites pièces, mais moins attaquées)

 

 

voilà ou je m'arette pour ce soir, je compléterai demain.

A vos avis, vos idées,  enfin bref, tout ce qui vous trotterai ds la tête à ce sujet


Modifié par carine&sylvain, 22 mars 2020 - 19:48 .


#3 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15 169 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 22 mars 2020 - 21:42

Bonjour Carine et Sylvain,

Je vous souhaite la bienvenue sur le forum.

 

A tout point de vue, c'est bien d'être optimiste, et je le suis pour cette pompe née à Charleviles, c'est à dire aujourd'hui dans le Grand-Est de la France.

 

La Touraine est un autre lieu bien connu de la construction de pompes, le topic de Flutoe au sujet de sa PB40 le montre.

Vos questionnements sont très similaires!

http://www.onpeutlef...pe-briaud-pb40/

 

Cuir, graisse, joints, il a donné les pistes qui vont bien!

Pour les pièces de métal corrodées ou cassées, il est possible de les fabriquer à nouveau: à la main avec un peu d'outillage, ou chez un pro qui serait équipé avec une torche plasma pilotée par ordinateur.



#4 carine&sylvain

carine&sylvain
  • Genre: Homme
  • Localisation:sud Touraine
  • Intérêts:bricolage, jardinage, photos, etc.....

Posté 23 mars 2020 - 17:33

Merci Floyd pour votre accueil

En effet, je suis et lis assidument le sujet de Flutoe, il a quelques semaines d'avance sur moi et donc me précède dans les étapes de remise en oeuvre :)

j'ai aussi lu les nombreuse page du topic global de restauration de pompe à bras, malheureusement, au fil du temps, les photos ont disparu et du coup, certaines étapes intèressantes deviennent complexes à comprendre par manque d'illustrations.

 

Pour les joints , aprés discussion avec un plombier 'à l'ancienne" , il m'a conseiller de mettre à tout les joints plats du caoutchouc à la place des disque e cuir comme à l'époque. En fait, seul le joint en "U" sur le piston se doit de rester en cuir d'après lui.

pour le reste, et bien ma foi quand le confinement sera terminé, j'irai surement chez mon père faire quelques essais pour remplacer les pièces cassées, il a pas mal d'outillage et il est de bon conseil, même si il n'a pas de torche plasma :D

 

Je vais aujourd'hui donc, rattraper le temps perdu ^^

hier, je me suis arrèté à mon évolution de lundi dernier,

Depuis, j'ai mis la quasi totalité des petites pièces dans un bain de vinaigre blanc ménager , histoire de pouvoir dérouiller tout cela

avec minutie , une brosse métallique et des disques de polissage, j'ai pu remettre le métal à nu  dont les boulon carré d'époque, content de les avoir sauvés :)

malheureusement, le résultat n'est que partiel,  les arrondit parfois étroit des pièces m'empèche d'atteindre partout.

Je pense que je ne vais avoir d'autre choix que de sabler pour un résultat complet (surtout que, de toute façon, le corps de pompe, le bras, le reservoir et le support mural sont trop volumineux pour tremper)

donc à moins d'une solution , je passerai l'étape sablage dés que possible :

 

kfqm.jpg

 

J'ai pu, à force toujours de petit coup de marteau, de chaleur (chalumeau) et un coup de meuleuse sur l'écrou, séparer et récupérer les pièces du piston réutilisables, à savoir le clapet supèrieur et l'un des 2 disques qui maintiennent le joint de cuir.

la tige du piston est elle malheureusement à refaire car outre la rouille qui a manger le filetage , la zone ou coulisse le clapet et tellement usée que ce dernier se bloque ouvert

 

o0zx.jpg

 

voici donc ou j'en suis, le piston etant mon travail d'aujourd'hui.

Je suis donc bloqué à l'étape sablage, n'ayant pas le matos pour faire ça et surtout ,dans l'épidémie actuelle et le confinement, impossible de m'en procurer , cela va freiner l'avancer.

 

J'ai néanmoins deux questions .

La première, nous souhaitons remettre ensuite sur la pompe une peinture spécifique métal (surement aérosol , ou au pistolet à peinture) mais d'aprés vous, dois-je envisager une couche d'anti-rouille ?

 

la seconde, sur le corps, j'ai découvert en astiquant les amas de mousse ce petit trou à la base :

 

9xls.jpg

 

il traverse le corps jusqu'au tubage en cuivre (lui aussi percer)

j'en conclus, peut être à tort, que c'est une purge d'évacuation d'eau pour l'hivernage, ai je bon ?

Si oui, le trou ne possédant pas de filetage intérieur, d'après vous comment se ferme t-il ? goupille; bouchon caoutchouc, ou vis avec filetage usé ? (il fait 2 mm de diamètre sur environ 3cm de long)



#5 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15 169 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 23 mars 2020 - 18:54

Merci pour toutes ces photos qui subsisteront je l'espère longtemps.  La disparition des photos dépend de la politique suivie par les différents hébergeurs.

Tis a fait un énorme travail pour retrouver et replacer les clichés évaporés. Il m'a semblé plusieurs fois que la toile en conserve la trace, mais je ne suis pas spécialiste de l'internet.

 

Retour à la pratique:

- la mise en peinture: le sablage à sec ou l'hydro-sablage haute pression (accessoire à brancher sur un nettoyeur HP) est un préalable. Une couche d'apprêt anti-rouille et ensuite deux couches d'une peinture spécial fer certainement, au pinceau pourquoi pas?

- le trou de vidange: en principe c'est une vis d'un plus gros diamètre que 2 mm. Bien décaper cette zone pour mieux voir. Le perçage de 2 mm pourrait simplement permettre l'utilisation d'un extracteur. Il sera toujours temps de refaire dans la fonte, le filetage à la cote d'une vis neuve.

 

- pour la découpe des joints en caoutchouc, ce serait génial que votre ami plombier dispose d'une plaque de caoutchouc épais 3 mm et de l'outillage (compas à découper et emportes-pièces).



#6 carine&sylvain

carine&sylvain
  • Genre: Homme
  • Localisation:sud Touraine
  • Intérêts:bricolage, jardinage, photos, etc.....

Posté 23 mars 2020 - 19:47

merci de confirmer que ce trou à la base semble être une vidange.

j'ai mesuré l'orifice exterieur, il fait à peine 4mm de diamètre, sans filetage

comme vous dite, il y a de quoi refaire un filetage pour une vis classique.

 

le sablage sera indispensable en effet, surement à sec (n'ayant pas d'accés à un nettoyeur HP chez moi, faute de robineterie exterieure ^^ )

j'ai le compresseur, mais pas encore le pistolet de sablage, j'hesite ....

 

vous me confirmez aussi qu'il me faudra une couche d'anti rouille, nickel :)

 

Pour le caoutchouc, j'attends la réouverture des magasins, mon ami n'ayant pas de stock chez lui, étant depuis quelques années à la retraite...


Modifié par carine&sylvain, 23 mars 2020 - 20:06 .


#7 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15 169 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 23 mars 2020 - 22:01

Vu les grandes dimensions du corps de la pompe, j'ai toujours préféré le sablage humide; moins de risques qu'avec les très fines poussières.

Pour mémoire, j'ai sablé une grande Pompe Briaud, royale. Prévoir aussi le ciré, le masque et les lunettes. Je crois même que j'avais retenu le masque et le tuba de plongée parmi les solutions.  ;)

 

Attention, vieilles peintures, dessous peut-être une couche de peinture au plomb.



#8 carine&sylvain

carine&sylvain
  • Genre: Homme
  • Localisation:sud Touraine
  • Intérêts:bricolage, jardinage, photos, etc.....

Posté 24 mars 2020 - 14:11

merci du conseil pour le sablage humide, mais de quels risques parlez vous ? pour moi, ou pour l'objet sablé ? (car moi d ce genre d'aventure, je me met en mode cosmonaute ^^ )

 

j'y avais pensé à la peinture au plomb en couche ancienne,

de toute façon, en sablage ou en ponçage, le plomb sera volatile donc protection indispensable pour ne pas en respirer.

 

j'avais une question d'ordre général, peut être qq un a t-il la réponse.

ma tringlerie est une barre de fer classique, gainé d'un tube de laiton (1.5mm d'epaisseur)

et sur le piston, tige en fer aussi

 

comme j'ai une casse à l'endroit ou se joigne piston/tringlerie, et comme le tout à un diamètre de 18mm, je me demandais si un tube de cuivre serai aussi solide que le tube de laiton ? (sachant que la partie cassée de la barre de fer sera remplacé par une barre de même métal et soudé à l'ancienne + riveté (le rivet servant du coup aussi de buté au clapet, mais ça, autre histoire ^^ )

 

Pour résumé, Cuivre assez solide pour rempalcé le laiton manquant ?


Modifié par carine&sylvain, 24 mars 2020 - 14:17 .


#9 Vincent85

Vincent85
  • Genre: Homme
  • Localisation:Vendée

Posté 24 mars 2020 - 16:28

Bonjour,

 

J'ai une petite question, le corps de pompe est fendue sur quelle longueur ?

 

Sur la premiere photo on voit bien qu'il est fendu, mais jusqu'ou ?

 

 

Pour la piece du piston qui est cassée en deux, ca peut eventuellement se ressouder, mais je ne me rends pas compte des contrainte imposée a cette piece ...



#10 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15 169 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 24 mars 2020 - 16:57

La tige, faite de deux métaux, laiton et fer, c'est toujours curieux de les voir associés  car cela facilite la corrosion dite galvanique.

http://www.apper-sol...nique/index.pdf

 

A priori, ce n'est pas pour protéger le fer, mais éventuellement pour faciliter le glissement d'un seul  joint; ce qui fait peu comme argument.

Ce n'est donc indispensable de reproduire ce dispositif. Dispositif qui n'existait pas sur les pompes que j'ai vues ou qui ont été présentées sur le forum.

 

Ceci dit un tube en cuivre serait assez solide pour lever le piston, la charge d'eau, le tout augmenté des forces de frottement.

Toutes ces pompes étaient largement dimensionnées pour durer avec une maintenance légère, quoique les fabricants recommandaient un graissage suivi.

 

La projection du sable et de l'eau par le nettoyeur HP, ça en met vraiment partout: y compris dans les yeux, les oreilles, etc… comme à la plage! ( pas celle d'Etretat) 

Je ne doute pas, Sylvain, de tes connaissances; j'ajoute parfois des suggestions "d'intérêt général".  ;)

 

Le corps de pompe, bien vu Vincent, semble fendu; typique du gel. Mais la présence de la chemise en laiton - si elle est en bon état -  laisse espérer une bonne étanchéité. (remarquez la prudence !)

C'est de la fonte, il existe des moyens modernes de soudure, matos de pro!

Par contre une résine bi-composants pourrait à la fois masquer le défaut et empêcher  l'eau de pluie de s'infiltrer .



#11 Vincent85

Vincent85
  • Genre: Homme
  • Localisation:Vendée

Posté 24 mars 2020 - 17:10

Oui une fissure comme ça est typique du gel,  neanmoins, une fois que c'est fendu rien n'empeche la fissure de se propage jusqu'a l'autre bout,  surtout avec des differences de temperatures parfois importantes ...

 

La fonte ca se dilate ;

 

Je recommanderais quand meme de demander a un pro de faire un cordon de soudure pour renforcer le tout .

 

Les resines bi composants c'est bien quand il faut etancher, mais ça ne renforce pas ...

 

Et oui le chemisage cuivre garantira au moins une partie de l'etancheité .



#12 carine&sylvain

carine&sylvain
  • Genre: Homme
  • Localisation:sud Touraine
  • Intérêts:bricolage, jardinage, photos, etc.....

Posté 24 mars 2020 - 18:06

Bonjour Vincent, merci de votre avis.

 

Alors oui, il y a une légère fente sur le corps de pompe, elle fait environ 15 cm de long, entre l'écusson de la marque (en gros plan photo 1) et l'écusson en dessous de la fixation, marquant le numéro du modèle. On l'aperçoit aussi sur la photo 2, je remet  en suite avec un encadrement  :

 

 

s06w.jpg

 

par contre, Floyd voit juste , le corps est chemisé, et la chemise est sans soucis.

j'ai testé aussi l'étanchéité du corps (en bouchant l'extrèmité et en la remplissant d'eau) , pas de fuite ou d'eau qui suinte sur la fissure, il se pourrait même que la fissure n'ait pas atteint l'intérieur ( mais pour vérifier, il me faudrait enlevé la chemise, et c'est ..... pas au programme ^^ )

Je prend bien note de votre idée de soudure pour renforcer et empêcher l'agravement de la situation, merci :)

 

Pour souder le piston, déjà à voir les pièce "en vrai", ça me semble dur (la cassure etait ancienne, les 2 embouts étaient rouillé)

en plus, cette cassure à eu lieu au niveau du taquet du clapet (zone fragilisé par le passage de cette goupille) , le frottement avait réduit le diamètre de la zoen ou le clapet coulisse, et pour finir la corrosion avait fait son oeuvre sur le filetage qui retient le tout.

La refare me parait plus simple, et plus durable que bricoler celle ci, surtout avec le complément de Floyd concernant la solidité du cuivre ;)

 

 

Floyd, en effet, je pense que le tube laiton sur la tringlerie sert à un meilleur coulissement de celle ci dans un oeillet en haut du corps

ça n'empèche surement pas de maintenir un bon graissage, mais ça doit aider :)

Par contre, je ne connaissait pas l'effet de corrosion accélérée entre 2 métaux, et pourtant ça semble être le montage d'origine quand on regarde l'assemblage avec les autres pièces . va falloir que j'enquête ......



#13 Vincent85

Vincent85
  • Genre: Homme
  • Localisation:Vendée

Posté 24 mars 2020 - 18:20

Faudra quand même la surveiller cette fissure, si c'est fissuré a l'exterieur, ca l'est aussi a l'interieur, et ca ne demande qu'a s'agrandir avec le temps ...

 

Le chemisage se fait juste au niveau du piston, donc au niveau de l'ecusson ce n'est pas chemisé

 

C'est normal que ca ne fuit pas je pense, la pompe n'est pas mise sous pression .

 

Pour le morceau du piston on ne voit pas bien, mais si c'est bien oxydé oui ce n'est pas possible de ressouder .

 

 

L'effet de corrosion des metaux est un poil complexe, mais sur des pieces comme ça je ne serais pas inquiet perso, deja que sur les montages de chaudieres et Ballon eau chaude parfois rien  ne se passe, alors sur une pompe en  fonte " statique " ....



#14 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15 169 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 24 mars 2020 - 19:40

Pour les chaudières et les ballons, les fabrications actuelles tiennent compte des causes et des risques de corrosion galvanique. (raccord diélectrique)

 

Les pompes en fonte avec du laiton ou du bronze, je n'en avais jamais vu! Mais je pense qu'elles ont été fabriquées et qu'elles furent les dernières à l'être après la dernière guerre mondiale.

Après c'est la fée électricité et le réseau d'eau potable qui ont signé la fermeture des usines.

 

Si on repense au fonctionnement d'une pompe à piston, les pressions en jeu sont faibles et une fissure ne ferait que permettre à de l'air de rentrer dans le corps de pompe. (sauf pompe refoulante)

En partie haute, comme c'est le cas ici, l'eau qui va se déverser est à pression atmosphérique. Donc un suintement tout au plus.

 

C'est fou de voir au fil des ans, de nouvelles questions apparaitre qui obligent à se creuser la tête, à réfléchir à des trucs pour la première fois.

Autant dire que j'en suis ravi!



#15 Vincent85

Vincent85
  • Genre: Homme
  • Localisation:Vendée

Posté 24 mars 2020 - 20:04

Petite parenthese :

 

Les fabricants de matos sanitaires et chauffage a l'heure actuelle ils me font marrer avec leurs systemes anti corrosion, en theorie c'est bien beau, en pratique j'ai eu des chauffe-eau sans raccords dielectriques ( fourni mais non posés par le precedents installateur ) qui ont tenu plus de 15 ou 20 ans , et des chauffe-eau  que j'ai posé avec toutes les recommandations fabricants et dielectrique qui ont pété 2 ans apres ...

 

Je le fait remarquer au fabricant, et il me dit que c'est pas possible, c'est etudié pour tenir ... bla bla bla ...

 

Chez des clients j'ai des chauffe eau qui approchent des 50 ans, sans systeme anti corrosion ni dielectrique, certains montés avec des alternances de raccords acier, et / ou galvanisé et / ou laitons ....

Et ils chauffent encore .

Jamais detartrés ou nettoyés ....



#16 carine&sylvain

carine&sylvain
  • Genre: Homme
  • Localisation:sud Touraine
  • Intérêts:bricolage, jardinage, photos, etc.....

Posté 25 mars 2020 - 20:02

merci de vos explications à vous deux, je me suis couché moi bête, et du coup n'ayant pas trop matière à avancer, j'ai passer l'après midi sur internet pour diverses recherches, dont celle dont on a discuté hier :)

et c'est là, d'une certaines façon, le bon coté d'internet, on trouve presque tout, même l'improbable dont ceci :

 

un catalogue Deville (successeur des fonderies Corneau) de 1923, catalogue plus que détaillé !

https://www.yumpu.co...-1923-ultimheat

 

je le met au complet, ça pourrait servir à d'autre dans l'avenir, pour les pompes comme pour les poêles, le mobilier urbain ou funéraires qu'ils produisaient à l'époque.

 

on trouve, pour mon cas, un premier doc utile page 75 : pompe N°6 (totalement à droite)

Pompe sur madrier, balancier de coté (c'est surement plus visible sur le lien)

 

srgz.png

 

Et ensuite, le "graal" page 101 : un plan explosé pièce par pièce de la pompe numero 6 (et 15, donc il y a un peu de mélange)

et le petit +, la légende de chaque pièce.

 

ofml.png

 

On y déchiffre plusieurs indices sympa, qui font avancer mes questionnements :

 

la pièce 79 : tige garnie de cuivre avec aiguille.

ça montre que déjà à l'époque ils associaient fonte/fer et cuivre sans problème, donc la tringlerie que j'ai est bien celle d'origine, pas de soucis de corrosion galvanique (une autre recherche m'ayant fait lire qui ce soucis à les même risque avec cuivre, laiton ou bronze )

 

le piston se compose de 2 disques, un clapet metal et d'un "godet caoutchouc" donc en joint , plutot pas mal pour comprendre le systeme (les nota explique le montage).

 

-----

 

outre ce document, j'ai réfléchis et demandé conseil pour la fissure. j'ai contacté  un ami qui fait de la féronerie d'art  concernant la soudure

il m'a dit qu'il faudra juger en voyant la pièce  de ses yeux, mais que lui personnellement, il utilise des soudures simple à réaliser sur du métal ancien et qui résiste à environ un pression de 100 kg / cm carré

çai me parait pas mal pour résister dans le temps, à la dilatation du metal entre hiver et été, mais aussi pour le coté pression de l'eau

La fissure étant en haut du corps, la pression est celle ambiante (le robinet étant à ce niveau)

 

je vais encore fouiller ce document, ça se trouve dans un coin de page, il y a d'autre info utile ;)


  • FLOYD aime ceci

#17 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15 169 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 25 mars 2020 - 20:53

Formidable, ta pompe serait donc à peu de chose près, centenaire!

Et ce catalogue en ligne, un régal!

Merci du partage.



#18 Flutoe

Flutoe
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ancenis

Posté 25 mars 2020 - 21:28

La tige, faite de deux métaux, laiton et fer, c'est toujours curieux de les voir associés  car cela facilite la corrosion dite galvanique.

http://www.apper-sol...nique/index.pdf

 

A priori, ce n'est pas pour protéger le fer, mais éventuellement pour faciliter le glissement d'un seul  joint; ce qui fait peu comme argument.

Ce n'est donc indispensable de reproduire ce dispositif. Dispositif qui n'existait pas sur les pompes que j'ai vues ou qui ont été présentées sur le forum.

 

Ceci dit un tube en cuivre serait assez solide pour lever le piston, la charge d'eau, le tout augmenté des forces de frottement.

Toutes ces pompes étaient largement dimensionnées pour durer avec une maintenance légère, quoique les fabricants recommandaient un graissage suivi.

 

La projection du sable et de l'eau par le nettoyeur HP, ça en met vraiment partout: y compris dans les yeux, les oreilles, etc… comme à la plage! ( pas celle d'Etretat) 

Je ne doute pas, Sylvain, de tes connaissances; j'ajoute parfois des suggestions "d'intérêt général".   ;)

 

Le corps de pompe, bien vu Vincent, semble fendu; typique du gel. Mais la présence de la chemise en laiton - si elle est en bon état -  laisse espérer une bonne étanchéité. (remarquez la prudence !)

C'est de la fonte, il existe des moyens modernes de soudure, matos de pro!

Par contre une résine bi-composants pourrait à la fois masquer le défaut et empêcher  l'eau de pluie de s'infiltrer .

Bonsoir,

 

pour la tige de pompe, sur la Briaud que je refais, il y avait 2 demis ronds de bois qui étaient sur la tige de fer. Comme la tige était très fine, je pense que ces 2 morceaux servaient à rigidifier la tige pour ne pas qu'elle force trop et se pli suivant qui actionnait le bras de pompe.

 

Pour la pièce de bas de piston, si elle n'est cassée qu'en 2, je pense qu'il faut essayer de la ressouder, puis souder un écrou en bas pour le vissage.

La mienne était tellement rouillée que j'ai due la couper en plusieurs porceaux pour la défaire. par contre la tige du piston est el laiton, ce qui m'a permis de la conserver.

 

Pour les joints caoutchou, pourquoi ne pas essayer avec des joints de chasse de WC?


  • FLOYD aime ceci

#19 Vincent85

Vincent85
  • Genre: Homme
  • Localisation:Vendée

Posté 26 mars 2020 - 09:54

Perso je ne conseille pas les joints de chasse d'eau,  c'est un caoutchouc tres tendre, poreux,  qui n'aime pas etre hors de l'eau et a la chaleur ( en été dans un corps de fonte au soleil j'entends ),  il va vite secher et craqueler quand la pompe sera desamorcée ( oui ce genre de pompe se desamorce, même avec des clapets recents, j'ai testé ) 

 

Puis il faudra redemonter pour le remplacer ...

 

Les joints d'origine etait en quoi ?

 

PS : Superbe le catalogue, un gros faible pour les cuisinieres en fontes ....



#20 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15 169 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 26 mars 2020 - 11:18

Les fondeurs de l'Est pratiquaient un marketing efficace. Vous avez remarqué aussi le choix de croix de cimetière proposé; Nos cimetières ici dans l'ouest, sont encore peuplés de  ces croix en fonte.

Vous vérifierez, mais bon, c'était pour détendre l'atmosphère!   ;)

 

Je reviens sur le caoutchouc; il est noir, lisse, résistant à la pression, mais souple.  Par contre les vieux joints peuvent avoir perdu cette dernière aptitude, ce qui peut inciter à les remplacer systématiquement.

Très provisoirement, une couche fine de mastic silicone peut aider à reposer le vieux joint entier.

 

Les pièces demi-ronde en bois m'intriguent. Là encore, du jamais vu.

Peut-on les voir Flutoe?