Aller au contenu


Photo

Hold-up, retour sur un chaos


  • Veuillez vous connecter pour répondre
79 réponses à ce sujet

#1 naturel

naturel

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 542 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bruxelles (Belgique)
  • Intérêts:énergies douces, spiritualité, parapente...

Posté 10 novembre 2020 - 10:21

J'ai pas encore vu ,Hold Up

 

https://www.youtube....h?v=czlKz1JIXHU



#2 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 10 novembre 2020 - 11:38

J'ai pas encore vu ,Hold Up
 
https://www.youtube....h?v=czlKz1JIXHU

 
C'est normal, il sort demain.
 

Pourquoi j’ai produit ce film ?
Ce qui me vient en premier à l’esprit, c’est cette phrase de Kierkegaard :
« Il s'agit de comprendre ma destination, de voir ce que Dieu veut proprement que je fasse. Il s'agit de trouver une vérité qui soit vérité pour moi, de trouver l'idée pour laquelle je veux vivre et mourir».
Avec cette singulière crise politique qui remet en cause bien des principes de notre humanité, et que maquille la préoccupation sanitaire, nous sommes parvenus à l’heure des choix. Dès lors, avec nos connaissances et notre conscience, à quoi sommes-nous prêts à renoncer ? Devons-nous céder à la peur, au besoin de sécurité, ou préférer embrasser la vie et la liberté ? Ma démarche, notre démarche commune tant avec mes coproducteurs qu’avec toutes celles et ceux venus témoigner, c’est avant tout d’avertir sinon d’alerter, d’interpeller, d’informer le plus grand nombre.
L’épidémie et son traitement ont tout d’une intrigue dramatique. Cet évènement épidémique révèle en définitive une crise profonde, révélatrice de l’état actuel de notre société, de ses institutions et de sa culture. On y découvre non seulement le pouvoir de la presse, désormais inféodée au pouvoir par le jeu des actionnaires qui la détiennent, mais aussi la puissance des réseaux sociaux qui véhiculent tant le relais de cette dernière, qu’un contre-pouvoir raillé par la censure, mais ô combien salvateur pour la connaissance et la liberté d’expression ou d’information.
L’issue de cette épidémie, somme toute habituelle et saisonnière, présente donc en quelque sorte les deux genres aristotéliciens: la tragédie de l’humanisme ou l’épopée d’un renouveau. Gageons qu’elle débouche sur le renouveau. D’autres y voient une dimension biblique.
C’est donc une question de choix, d’élan instinctif, d’appel ce qui m’a poussé dans ce film. Et aussi parce que le scénario qui se déroule sous nos yeux mérite un témoignage. Sans prétention aucune, je me réfère à Alexis de Tocqueville : « ce qu’il y a souvent de plus difficile à apprécier et à comprendre, c’est ce qui se passe sous nos yeux.»
C’est la base du film, nous évertuer à comprendre : les mensonges, la manipulation, l’ingénierie sociale, la corruption. Il faut bien se figurer que la privation de nos droits, de nos libertés, de nos choix est un hold-up. Nous aurions pu l’intituler « Coup d’Etat ».
Nous sommes en fin de cycle, tout va très vite, et se radicalise. Il n’y a plus d’espace d’échange, de réflexion, de pensée. Pour Pierre et moi, comme pour Nicolas, il n’était pas envisageable de ne rien faire. Et nous prévoyons même de continuer à filmer et à suivre l’actualité, car nous pressentons un changement fondamental dans notre humanité. Notre actualité sociale et politique nous y ramène. Le président Macron a décidé de confiner derechef sa population pour six semaines.
Nouvelle étape du scénario.
La lecture des derniers relevés hebdomadaires de l’OMS et du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies, permet clairement de constater que tous les pays ayant pratiqué le confinement ont eu les pires résultats dans le degré de résilience de leur population au COVID-19.
Le taux de mortalité est établi à 0,15%. Plus de 98% des individus ayant contracté le virus guérissent. Le nombre de morts associés abusivement au Covid reste encore deux fois inférieur à celui des erreurs médicales ou du tabac.
Outre que le fait de confiner toute une population saine et non malade a été et demeure une première dans l’histoire de l’humanité, toutes les études qui ont été produites depuis le premier confinement rejoignent les conclusions des précédentes, à savoir l’inefficacité de cette mesure. Serait-elle politique ?
L’OMS vient, il y a quelques semaines à peine, de convenir de son inefficacité et de son inutilité. On se souvient pourtant de cette étude de Neil Ferguson, de l’Imperial College, qui prévoyait plus de 500 000 morts en Grande-Bretagne, et 10 millions de victimes en Afrique, dont s’inspiraient l’OMS et les dirigeants occidentaux dans leur décision de confiner alors que l’épidémie était déclarée.
Ce même épidémiologiste, qui, dix ans auparavant, lors de l’épidémie de la grippe A (H1N1), avait également envisagé un désastre sanitaire de plus de 60 millions de victimes dans le monde. A l’époque, le rapport du Sénat (2010) avait clairement dénoncé l’irrationalité de ces analyses, la dérive de la politique sanitaire et avait surtout mis en lumière les conflits d’intérêts qui semblaient régir cette dernière.
Malgré cela, notre gouvernement, après s’être défendu à maintes reprises de l’envisager, l’a confirmé, ce nouvel emprisonnement. Il avance même de surcroît vouloir y associer quelques autres mesures coercitives, tout en dénonçant l’irresponsabilité, sinon l’incurie, de ceux qui s’y opposent.
Ce nouveau confinement  a été officiellement décrété en conséquence de l’importance du nombre de cas de contaminations et du nombre de malades admis en réanimation. Le seuil de 60% des lits occupés a ou aurait été franchi.
Or, il serait bon de remettre en perspective les données sanitaires des cinq années précédentes pour constater que nos services hospitaliers sont toujours saturés à cette période de l’année, tant pour d’autres coronavirus, que pour la grippe ou des problèmes respiratoires. Il est éloquent de rappeler que notre Ministre de la Santé a lui-même participé à la faillite de notre système de santé, en soutenant la politique de réduction des lits en milieu hospitalier, ce qui provoque depuis quelques années déjà, l’engorgement des services de réanimation.
Il serait également bienséant de préciser, dans un souci de transparence et d’honnêteté, que le nombre de patients en réanimation tient aussi compte du nombre de patients en soins intensifs dans le privé. Toutefois, dans le calcul de Monsieur Véran et de son Comité scientifique, on compte les malades du privé, mais pas le nombre de lits; simple tour de passe-passe pour permettre d’augmenter le taux d’occupation en réanimation et de justifier la peur, la panique ou la terreur. Etrange pour des médecins.
Que dire du bilan médical des malades admis en ce début du mois de novembre en réanimation ou en soins intensifs, si ce n’est un profil type d’individus de plus de 65 ans affectés par la comorbidité, victimes de saturation de leur système immunitaire ?
Que dire du nombre réel de victimes du Covid alors que l’on recense comme tels les décès dus aux maladies cardio-vasculaires, aux cancers, aux diabètes ?
Que dire du nombre réel des cas de contaminations, avec un moyen de dépistage peu fiable et trompeur et dont la sensibilité vient d’être augmentée aux dépens de sa déjà faible efficacité ?
Que dire du gouvernement, qui, après avoir constaté il y a six mois la saturation de nos services publics hospitaliers, n’a pas investi pour de nouveaux lits en réanimation ?
Serait-il utile d’expliquer enfin pourquoi aucune autopsie n’a été diligentée ?
Que dire de la médecine libérale, sans moyens d’agir sur la prophylaxie de la maladie, privée d’hydroxychloroquine, d’azithromycine, de macrolides ou de C3G ? En les coupant de leurs moyens, le gouvernement favorise l’orientation des soins vers l’hôpital.
De tout cela il n’est point question. Le gouvernement semble suivre sa propre feuille de route, sur cette deuxième vague et son confinement finalement induit, annoncés depuis le mois d’avril. Alors s’ils savaient, pourquoi ne pas avoir agi ? Une fois de plus ?
Ce choix d’un deuxième confinement n’est pas qu’un révélateur de l’échec de notre politique sanitaire. C’est la confirmation d’une grave et profonde crise institutionnelle et démocratique. L’état d’urgence sanitaire est anticonstitutionnel et illégal. Les élections municipales se sont déroulées hors du cadre constitutionnel. Le Conseil constitutionnel est en sommeil, prié par le gouvernement de se confiner également, les deux chambres sont au ralenti, les textes sont examinés par 10% des députés, l’exécutif détient les pleins pouvoirs, et nos libertés sont à nouveau restreintes comme jamais dans un cadre de paix.
L’état d’urgence sanitaire ne respecte nullement les applications de l’article 16 et de l'article 53 de la Constitution, le rendant anticonstitutionnel et illégal.
Au niveau des institutions, ce qui a aussi changé, dès le début de la crise, c’est que le gouvernement s’est doté d’un Conseil scientifique dont les membres sont majoritairement proches des laboratoires pharmaceutiques. Il existe pourtant des organismes réputés et sans doute plus indépendants comme l’INSERM, le CNRS, les académies de médecine, de pharmacie, ou de vétérinaires… ?
Avec ce nouveau confinement, le gouvernement restreint une nouvelle fois nos libertés. Une nouvelle fois, elles sont bafouées et notamment, la liberté d'aller et venir, la liberté d'entreprendre et la liberté de réunion. Mais d’autres plus individuelles.
La liberté d’aller et venir existe en pratique depuis la fin du servage en France. Elle apparaît dans les textes en 1315, sous Louis X. Le décret royal précisait :

“ Toute créature humaine doit généralement être franche par droit naturel. Le Roi condamne avec énergie le joug et la servitude, qui est tant haineuse et fait qu’en leur vivant, les hommes sont réputés comme morts et, à la fin de leur douloureuse et chétive vie, ils ne peuvent disposer ni ordonner des biens que Dieu leurs a prêtés en ce siècle.”

La liberté d’entreprendre est plus récente. Elle date de la Révolution française. Le décret d’Allarde de 1791 autorise tout citoyen à exercer le métier ou le négoce qu’il veut, pourvu qu’il paie ses impôts. Cela permettait d’échapper à la logique des corporations et de rang social où vous étiez plus ou moins lié par ce que faisaient vos parents avant vous. Il ne semble pas que cette liberté d’entreprendre ait connu jusqu’ici de restriction ou d’interdiction.
Puis la liberté de réunion, comme la liberté d’expression, sont des libertés fondatrices de la IIIème République. Elles marquent le droit d’exprimer son désaccord avec le pouvoir en place. Elles ont permis la création des syndicats par exemple. 
Les médecins sont désormais censurés lorsque leur parole publique ne fait pas écho à la politique dominante, et même sur les réseaux sociaux, la police de la pensée s’installe.
Toutes ces libertés ont été acquises de haute lutte dans les larmes et le sang, souvent par des personnes très jeunes qui ont généreusement donné leur vie pour leurs idéaux afin que d’autres puissent en bénéficier. Et pourtant, nous demeurons contraints dans nos libertés, sans réagir, affichant par là-même notre degré de consentement.

« Celui qui contrôle la peur des gens devient le maître de leurs âmes » écrivait Machiavel dans Le Prince.

Enfin, une liberté très singulière et fondamentale dans le droit naturel humain a été violée, celle de la tendresse, du toucher, de l’attention. Sous la menace de la force en plus d’un décret, il a été interdit aux proches de visiter leurs parents. On a laissé mourir nos anciens, ils ont été cloisonnés, enfermés dans leurs EHPAD, interdits de sortie, de visite, de tendresse, de soins. Un premier pas vers l’euthanasie.
Mais le pire à mes yeux est de ne pas avoir la liberté de mourir. Le deuxième pas vers l’euthanasie a été franchi ; sa légalisation a été effective par le décret du 28 mars, autorisant les médecins à utiliser le Rivotril pour « accompagner » les patients. Ce décret a été abrogé par un nouveau le 10 juillet. Le pays des droits de l’Homme ?

La suite là : http://www.francesoi...-par-christophe



#3 DzC

DzC

    As du bricolage

  • Membres
  • 5 913 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 10 novembre 2020 - 20:48

http://phyl.io/_h.mp4

#4 DzC

DzC

    As du bricolage

  • Membres
  • 5 913 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 11 novembre 2020 - 12:55

en esperant que ça ne nuise pas aux realisateurs/producteur de ce film, dans ce cas, supprimer le lien et en mettre un qui convienne.



#5 DzC

DzC

    As du bricolage

  • Membres
  • 5 913 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 12 novembre 2020 - 19:32

Tres bien ce doc mais helas bien trop long. Il n y a pratiquement que les gens deja convaincus qui regarderont jusqu au bout et du coup, ça loupe un peu son but (informer le grand public).
ça aurait été bien mieux de le diviser en plusieurs parties (au moins 3).
Ensuite c est parfois un peu fouillis, avec des redites et un apparent manque de structure. Pour revenir aux docs d Arte, ils sont autrement mieux réalisés.
Enfin, le titre n est pas genial je trouve.

Cela dit j envoie la bande annonce à tt le monde car il faut vraiment qu'un maximum de gens le voient !
Nous sommes vraiment dans un moment charnière. Comme le disent plusieurs intervenants (tres bien choisis, il faut le souligner) dans ce doc, les libertés perdues seront dures à retrouver.
Et qqchose qui revient souvent egalement et c est un peu mon cheval de bataille : la passivité des citoyens qui en majorité, acceptent tout sans broncher, à coup de JT et de chaine d info continue.
Soumission à l'autorité, fabrique du consentement, servitude volontaire, tt est deja bien connu.



#6 michmuch80

michmuch80

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1 673 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Picardie
  • Intérêts:Nature, environnement et développement durable et plein d'autres choses

Posté 13 novembre 2020 - 02:09

Un best-of de toutes les théories complotistes actuelles https://www.lepoint....-2400684_40.php

 

 Certains s'emploient au débunkage, un gros boulot.


#7 DzC

DzC

    As du bricolage

  • Membres
  • 5 913 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 13 novembre 2020 - 09:04

Autre lien pour Hold up :

 

https://tprod.fr/project/hold-up/



#8 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 13 novembre 2020 - 09:18

 

Un best-of de toutes les théories complotistes actuelles https://www.lepoint....-2400684_40.php

 

 Certains s'emploient au débunkage, un gros boulot.

 

 

Ben tiens, ça aurait été étonnant que tu ne viennes pas nous apporter la "bonne parole" des médias mainstream inféodés aux industriels au lieu de donner ton propre avis sur le film. Ah oui, mais pour ça, il faudrait que tu le regardes, c'est à dire que tu utilises ton cerveau pour autre chose que de la régurgitation de propagande...

Quant au débunkage, c'est facile quand Facebook censure directement le film. Mais ce n'est pas grave parce que comme toujours, parler en bien ou parler en mal, c'est toujours parler et plus il y a de soi disant débunkers, plus ils font de la pub au film et plus de personnes en entendront parler, plus nombreux sont ceux qui se décideront à se faire leur opinion par eux mêmes. C'est tout bénef.

 

Quant au terme "complotiste", ça va devenir une marque de reconnaissance, comme l'était les "complotistes" de 40 qui complotait contre l'occupant allemand ou pétainiste. Même terminologie, même combat, même résistance.



#9 DzC

DzC

    As du bricolage

  • Membres
  • 5 913 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 13 novembre 2020 - 09:38

Peut-être qu'il aurait mieux valu diviser le film en 2 parties avec d'une part, ce qui se passe aujd hui et qui est indéniable (graves atteintes aux libertés + hybris de la collusion politique/interêts privés, ici Big Pharma) et d'autre part une partie prospective (projet de domination des peuples par une caste omnipotente composée entre autre, d'intellectuels, de certains grands dirigeants notament dans les nouvelles technol., de politiques, de scientifiques etc...).
Mais là, les medias focalisent sur la partie conspiration ce qui hélas l'emporte sur ce qui décrit assez clairement la démolition de la democratie (qui avait plutot besoin d être transformée/améliorée -> participatif).

 

Autre defaut du film, le manque de clareté sur l'extrait de la conférence de L. Alexandre. J espere que les realisateurs s'en expliqueront bientot si ce n'est deja fait.

Voir ici :

https://twitter.com/...783591649587200

https://twitter.com/...834213488881664

 

Voir aussi cet article du Monde sur certaines erreurs/mensonge du doc :

 

https://www.lemonde....26_4355770.html

A prendre en consideration mais surtout pas pour "argent comptant".


Modifié par DzC, 13 novembre 2020 - 10:17 .


#10 michmuch80

michmuch80

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1 673 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Picardie
  • Intérêts:Nature, environnement et développement durable et plein d'autres choses

Posté 13 novembre 2020 - 10:02

Ben tiens, ça aurait été étonnant que tu ne viennes pas nous apporter la "bonne parole" des médias mainstream inféodés aux industriels au lieu de donner ton propre avis sur le film.

A l'origine du film il y a quand même une belle brochette de complotistes :
Christian Perronne, un “lyme doctor” selon qui la maladie de Lyme aurait été artificiellement véhiculée par les nazis ; il est actuellement visé par le conseil national de l’ordre pour ses propos calomnieux envers les médecins,
Martine Wonner, députée Ex-LREM, qui véhicule ou relaye de fausses informations régulièrement et a participé à la création de l’association Bon Sens, présentée comme un lobby citoyen, avec des personnalités très controversées, https://www.liberati...-association...
Xavier Azalbert, directeur de publication de France Soir, qui a renvoyé les 4 derniers journalistes de ce média. Lequel média publie régulièrement de fausses informations.
Alexandra Henrion-Caude, généticienne et ex-chercheuse à l’INSERM (ses prises de position ont conduit l’INSERM à se désolidariser d’elle).
Valérie Bugault, ancienne adhérente de l’UPR, intervient régulièrement dans des médias d’extrême droite. https://www.conspira...valerie-bugault
Silvano Trotta, youtubeur adepte des théories complotistes QAnon.
 
A l'opposé, dans le lien que j'ai donné, ce sont des gens sérieux qui ne travestissent pas la réalité et prennent sur leur temps pour décrypter honnêtement.

#11 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 13 novembre 2020 - 10:12

Tout ce que tu affirmes ne sont que des calomnies et des accusations gratuites. Jusqu'à cette crise, le Pr Perronne était un infectiologue tout à fait respecté par les merdias et les politiques, tout comme l'était le Pr Raoult ou d'autres. D'un coup, miraculeusement, des professeurs, des scientifiques, des médecins reconnus et parfois mondialement respectés se retrouvent vilipendés par des médias aux ordres simplement parce qu'ils font leur travail de médecins, de chercheurs ou de scientifiques. Et le plus drole, c'est que tu trouves ça normal. C'est de la dictature de la pensée. C'est absolument contraire à la pratique scientifique qui a besoin de débats pour avancer et progresser. 

Quant aux autres, c'est l'exemple meme du "qui veut tuer son chien l'accuse de la rage". Mais comme je t'ai dit, ce n'est pas grave : parler, parler, parler, continuer à vilipender, y a rien de plus attirant que l'interdit... et plus la polémique enflera, plus elle sera médiatisée dans les médias mainstream. C'est le seul moyen pour eux d'en parler :)

 

En revanche, tu viens de reposter un lien de cette agence de com qui se fait passer pour un site de surveillance des médias. Et ça commence à etre fatigant...



#12 DzC

DzC

    As du bricolage

  • Membres
  • 5 913 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 13 novembre 2020 - 10:16

En revanche, tu viens de reposter un lien de cette agence de com qui se fait passer pour un site de surveillance des médias.

+ 1.



#13 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 13 novembre 2020 - 11:02


Voir aussi cet article du Monde sur certaines erreurs/mensonge du doc :

 

https://www.lemonde....26_4355770.html

A prendre en consideration mais surtout pas pour "argent comptant".

 

Six erreurs sur 2 h 40 de film... c'est pas mal, même si tout peut être discuté comme les affirmations sur le Rivotril. C'est de l'euthanasie légale et la rendre prescriptible hors milieu hospitalier ouvre la porte à biens des excès. Après, soit le gouvernement légalise l'euthanasie et c'est cohérent, soit il ne le fait pas et là, ça devient très discutable. C'est surtout ce point là que des pharmaciens et des médecins ont essayé de soulever avant que ce soit déformé par les merdias et Véran. Idem pour la Suède : ça dépend du point de vue, mais d'après ce que je lis des journaux étrangers, les Suédois ne sont pas envieux de notre situation... et les chiffres cités par Le Monde montrent que les décisions liberticides prises en France n'ont en rien économisé des vies et comme beaucoup le disent, vont provoquer encore plus de morts du fait de l'effondrement économique en cours. Ce qui ne sera pas le cas de la Suède.

En tout cas, plus ça va, plus ça me donne envie d'en faire une grosse pub sur le site. Comme quoi, plus on s'acharne contre, plus ça provoque l'effet inverse :) (à se demander si ce n'est pas le seul moyen qu'ont trouvé certains journalistes pour contourner la censure :) )



#14 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 471 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 13 novembre 2020 - 13:02

Je n'ai pas pu voir ce film mais trouve piquant de voir d'aussi nombreux journalistes hurler à la désinformation à propos de ce documentaire alors même que les graphiques qu'ils utilisent régulièrement mentent depuis des mois par omission :
 

Les contre-vérités de « Hold-up », documentaire à succès qui prétend dévoiler la face cachée de l’épidémie

Ce film diffusé en ligne promet de raconter l’histoire secrète de l’épidémie. En réalité, il s’affranchit des faits à de multiples reprises.

Par Adrien Sénécat et Assma Maad Publié hier à 20h45, mis à jour à 12h13
 
1605268446.jpg

https://www.lemonde....26_4355770.html
 
 
Pourquoi ces courbes n'incluent-elles pas les mois de janvier et février pendant lesquels sévit chaque année la grippe ?
 
Et pourquoi l'année 2017 n'y figure pas non plus ?
 
La réponse est évidente lorsqu'on regarde cet autre graphique de l'Insee :
 
1605268940.jpg
https://www.insee.fr...41603#Graphique


  • Shivaya et DzC aiment ceci

#15 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 13 novembre 2020 - 14:34

 

 

Viméo vient de supprimer la page de téléchargement du document, s'autoproclamant censeur de la république bananière macronienne. De fait, le film est désormais gratuit.

Donc je remets le lien : http://phyl.io/h.mp4

ou là : https://tprod.fr/project/hold-up/

 

En procédant ainsi, Viméo a aussi supprimé plus de 500 messages et commentaires qui se trouvaient sur la page (500 jeudi matin, je ne sais pas ce qu'il en était ce matin). Ce n'est pas uniquement un moyen d'empêcher l'achat du film, c'est aussi de la censure pure et simple d'une expression citoyenne.

 

J'ai rarement vu un tel déchainement médiatique, une telle violence et un tel déni de démocratie en quelques heures. Quand on lit qu'un député veut demander le "renvoi" de Martine Wonner, dans un mépris complet des électeurs qui l'ont élu dans cette assemblée, on peut juger le degré d'immoralité, de totalitarisme et de manipulation atteint dernièrement. :-o



#16 DzC

DzC

    As du bricolage

  • Membres
  • 5 913 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 13 novembre 2020 - 19:47

Tir de barrage contre "Hold-up": la censure comme objectif

Régis de Castelnau fait partie des personnalités interrogées dans le documentaire "Hold-up", qui fait l'objet, depuis sa mise en ligne hier, d'un procès en complotisme dans la plupart des grands médias et les milieux proches du pouvoir. Ne retirant rien aux propos qu'il tient dans le film, il analyse les ressorts de cette attaque en règle.

 

https://frontpopulai...ent=top-content


  • Shivaya aime ceci

#17 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 13 novembre 2020 - 23:53

Covid-19(84) Saison 3 épisode 1: l'Empire des complotophobes contre-attaque !

 

Depuis la première vague du tsunami thanatophobe qui n'en finit pas de submerger nos vies, voilà une nouvelle vague qui déferle à présent depuis la sortie du film Hold-Up : celle des complotophobes qui se déchaînent en meute depuis la sortie du documentaire le 11/11à 11h.
En France comme en Belgique, les chaînes de propagande sortent leurs arsenaux et leurs contre-mesures à coups de ré-informations et de "debunkings". Chacun y va de sa plume acérée, style infantilisant et scolaire proverbial en Belgique avec ses copistes promus au rang de covid-commissaires toujours friands de métaphores stupides à deux balles promulguant leurs conseils aux pauvres âmes égarées avec des modes d'emploi et des notices "boîte anti complotistes" prêts à être utilisés en famille autour du sapin virtuel, dans le sillage de la lettre adressée par deux ministres (Santé et Intérieur) à Saint-Nicolas, sans oublier le déjà très célèbre virologue Van Laethem qui nous a gratifié d'un sketch viral hallucinant que ne renieraient pas les Inconnus.
En France, le style a toujours plus de panache et France Culture nous a gratifiés de deux minutes d'entretien dans lequel l'universitaire Tristan Mendès France essaye de discréditer le film à coups d'accusations parsemées du mot "complotiste", comme autant de perles enfilées pour former un chapelet en guise d'antidote.

Vade retro satanas, les cohortes de prêtres guerriers sanitaires sont lâchées dans une croisade anti-complotiste, chassant sur les terres des mécréants et des apostats qui refusent obstinément de rentrer dans le rang, qui résistent de toute leur raison et de toutes leurs facultés de juger, refusent d'abdiquer leur sens critique, leur bon sens et leur intelligence, et rejettent avec obstination l'abjuration qui leur est réclamée avant l'excommunication et la mort sociale et professionnelle définitive.
On se croirait vraiment entre Star Wars et Le Seigneur des anneaux, en se demandant si le sénateur Palpatine et le Jedi Skywalker ne vont pas croiser bientôt Gandalf et Gollum en sortant de la pellicule numérique dans un combat entre le Bien et le Mal où la lumière affronte les ténèbres.

 

Complotiste.
Ils n'ont que ça à la bouche depuis la sortie du film, ils, les détenteurs de la vérité du récit, les chiens de garde du narratif officiel du Covid, et Ils ont peur, et leur peur les pousse à sortir du bois jusqu'à en perdre leur sang-froid pour certains, comme Mme Ilana Cicurel, eurodéputée et porte-parole de LaREM qui décompensait hier en mode hystérique sur le plateau de CNews face à la journaliste Sonia Mabrouk qui l'a fermement recadrée.***

Mais de quoi ont-ils peur au juste et pourquoi tant de réactions épidermiques, exacerbées, oui pourquoi tant de haine même, comme s'il y avait réellement le feu au lac, ou péril en la demeure?
De quoi donc cette peur est-elle constituée et de quoi nous parlent les croisés enragés de la foi du Covid qui tiennent tant à défendre leur dogme incontestable, ne supportant aucune contradiction ni aucune remise en question ?

C'est là qu'il est utile de convoquer l'inconscient, car quoi qu'on puisse en penser, nous sommes encore tous et toujours gouvernés par ce continent immergé décrit par le père Freud il y a un siècle.

Ce qui est frappant, ces dernières 24h, c'est l'embrasement des réactions des complotophobes et leur acharnement parfois violent contre les protagonistes du film.
On a vraiment le sentiment que ce documentaire les a atteints au "bon" endroit, au lieu-même de leurs conflits névrotiques, au centre de leur QG stratégique, au cœur du réacteur nucléaire de leurs émotions contradictoires inconscientes, inavouables, indicibles, refoulées.
Comme si leur discours et leurs convictions avaient été frappés de plein fouet par un missile conceptuel dangereux, cet autre narratif du Covid qui aurait atteint sa cible, touchée coulée, comme si leur logiciel avait été infecté par un virus dangereux mettant en péril l'édifice conceptuel officiel, pulvérisant leurs croyances en générant un sentiment d'insécurité allant même jusqu'à la panique et la crise d'angoisse.
Comme si ce "Hold-Up" avait réveillé les dormeurs et les endormis, agissant comme un catalyseur ou un révélateur, à l'instar d'un cauchemar qui réveille le dormeur pour l'empêcher de continuer son rêve dérangeant trop intense, comme si ce qui est exposé dans le film pouvait tout d'un coup être plausible, envisageable, chose inacceptable et insoutenable pour une conscience formatée et docile.

Car si cette version, qui n'est qu'une hypothèse de travail dans le film puisqu'elle est proposée comme telle dans le but de faire réfléchir autrement, si ce narratif alternatif tient la route ne fusse qu'une seule seconde, alors elle devient crédible. Mais elle fait peur et elle effraye tellement qu'elle provoque chez de nombreuses personnes un rejet violent qui n'est en fait rien d'autre qu'un mécanisme de défense du moi sous forme de déni de réalité, le fameux "je n'en veux rien savoir", trop dangereux à envisager.
Car enfin, restons logiques et sérieux un moment : si ce film n'est qu'un ramassis de délires conspirationnistes complotistes débités par des personnes non crédibles tenant des propos ridicules et mensongers non sourcés, où est alors le souci ? Il eût suffi de laisser pisser le mouton et de l'ignorer.

En réalité, en y regardant bien, il y a un rapport "inversement" proportionnel entre les deux narratifs, plus l'officiel est contesté de manière appuyée, logique et efficace plus les réactions sont "virulentes" et virales, normal en régime covidien, et plus les "complotistes" semblent entendus et suivis, semant la peur et la panique chez les adhérents et les ayatollahs du régime covidien qui se sentent menacés dans leur certitudes et qui n'attendent que le vaccin en étant persuadés de pouvoir revivre comme "avant", ce qui n'est qu'un mensonge et une illusion pour toute personne un peu intelligente et avertie car il n'y aura plus JAMAIS de retour en arrière à une vie "normale telle que nous l'avons connue", c'est un fait avéré et vérifiable, nous avons changé de norme sociale et politique pour une longue durée indéterminée.

Quand on pense que cette presse officielle fabrique et propage la peur et l'angoisse tous les jours en ré-écrivant le cours de cette épidémie, en biaisant les données biostatistiques pour consolider leur narratif effrayant de manière servile, on est en droit de leur demander qui fait réellement peur et qui est vraiment dangereux, eux ou les "complotistes" ? Qui fait du mal à qui ?
N'est pas complotiste qui veut.

Ainsi, dans un subtil retour du boomerang, les complotophobes qui produisent tant d'efforts quotidiens pour construire et alimenter le narratif officiel apocalyptique du covid et qui sont les alliés de ce régime biopolitique-techno-sanitaire autoritaire inique, récoltent ce qu'ils ont semé et reçoivent en pleine figure ce qu'ils ont envoyé depuis plus de six mois.
Qui sème le vent récolte la tempête. Le vent s'est levé et la tempête ne fait que commencer, soulevant une houle et des vagues de raison sur l'océan du Covid-19(84).
Attention, ça va tanguer.
 
Michel Rosenzweig
Philosophe et psychanalyste.

source : http://www.francesoi...ontre-attaque-0

 

*** et je n'aurais jamais cru dire ça, mais respect pour la journaliste de Cnews face à la représentante de LREM en mode fanatique qui affirme être spécialiste de la liberté d'expression. Faut l'entendre pour le croire :-o

:https://youtu.be/dMjLI7ulqsY



#18 DzC

DzC

    As du bricolage

  • Membres
  • 5 913 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 14 novembre 2020 - 09:45

*** et je n'aurais jamais cru dire ça, mais respect pour la journaliste de Cnews face à la représentante de LREM en mode fanatique qui affirme être spécialiste de la liberté d'expression. Faut l'entendre pour le croire :-o

et là c est pas du complotisme mais du pur factuel.
Hallucinant dans un 1er temps mais tout à fait cohérent avec le reste finalement.



#19 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 14 novembre 2020 - 10:06

Pour ceux qui veulent faire un peu d'affichage en format 21x29,7 dans leur coin :

 

1605345083.jpg



#20 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 14 novembre 2020 - 11:14

J'ai retrouvé le nom du grand "défenseur de la liberté" qui demande la démission de Martine Wonner, méprisant le principe même de l'élection représentative, il s'agit de Mounir Mahjoubi, porte-parole LREM...
 

«Attention FakeNews complotiste», met également en garde le député et ancien secrétaire d'Etat chargé du Numérique Mounir Mahjoubi (LREM), qui demande la «démission» de la députée Martine Wonner (groupe Libertés et Territoires), l'une des intervenantes du film.

 
Et ça parle de complotisme alors que ça met à terre les quelques lambeaux de démocratie restants et ça s'autoproclame directeur de pensée. Bienvenue dans la dictature LREM...
 
Un citoyen proposait une action intéressante : http://www.francesoi...-secoue-le-paysmais je ne sais même pas s'il aura encore l'occasion de se servir de cette liste parce que ce n'est pas sûr que des élections aient encore lieu dans ce pays. Les Régionales sont en bonne voie d’être repoussées, d'après les élus de "droite"... Ca aussi, c'est du factuel, pas du complotisme.