Aller au contenu


Photo

[Témoignage] Véronique


  • Veuillez vous connecter pour répondre
20 réponses à ce sujet

#1 EcliptuX

EcliptuX
  • Genre: Homme
  • Localisation:sur Terre
  • Intérêts:la Vie et les gens :)

Posté 16 septembre 2003 - 08:55

Véronique, 45 ans, a quitté son travail de secrétaire pour vivre à la campagne dans une grange retapée. Elle s'est installée dans les Pyrénées. Elle vit des produits de son jardin et fait de la vannerie en complément.

Lire son témoignage

N'hésitez pas à réagir à la suite de ce topic ;)

#2 Opale

Opale
  • Localisation:Lyon
  • Intérêts:L'astrologie, la spiritualité, les mondes subtils, l'écologie et la musique

Posté 27 octobre 2003 - 10:33

Bonjour à tous !
C'est en effet une décision facile à prendre... le retour aux sources, se rapprocher de la nature... s'éloigner des faux problèmes, tourner le dos à ce système qui ne manque jamais de nous décevoir ...
Virer vers l'essentiel et consacrer son temps et son quotidien à l'organisation d'une vie alternative est tres attirante mais pas dépourvue d un travail acharné...
Félicitation a ceux qui passent le pas !
Opale

#3 Hibiscus

Hibiscus
  • Localisation:France

Posté 27 octobre 2003 - 12:50

Bonjour à vous.

Il est clair que ce retour au source, me tente bien.

Le problème c'est que j'aime quand même mon petit confort, hé oui, un petit peu matérialiste la Hibis. ;)

Je veus seulement garder l'éléctricité pour le net, et les consoles de jeux. ;)
Le reste m'importe peu.

Je demande juste un grand piano, pour faire de bons petits plats à mon mari et mes amis. ;)
Et il y aura de tout, c'est en forgeant que l'on devient forgerons dit-on.

Maintenant pour ce qui est de l'éducation des enfants, je suis d'accord ; m'occuper de mon jardin, dans la limite de mes possibilités de santé.

Bref, nous avons bien l'intention de faire comme Véronique d'ici peu. Et bravo pour son courage.

Bien à vous

Hibis

#4 bartlebooth

bartlebooth

Posté 27 octobre 2003 - 13:20

Ces solutions de "retour aux sources" isolées nous divisent. Chacun retourne dans son coin, tresser de l'osier. Mais si deux tresseurs d'osiers se retrouvent dans le même village, ils seront confrontés au marché capitaliste! On peut croire qu'il est possible de s'arranger, pendant un temps. Mais il arrivera bien un moment où la concurrence apparaitra. S'exclure du système ne remet pas en cause le système, celui-ci reviendra tôt ou tard, car il fonctionne toujours. Fabriquer de l'osier dans les Pyrennées ne changera pas les conditions dans lesquelles vivent des centaines de millions de travailleurs exploités par le système capitaliste.

"Cependant, elle gagne un peu plus d’argent lorsqu’elle expose sur une place de marché. Etant donné que cette année (2003) la recette a été juste, elle va peut être envisager cette possibilité pour la saison prochaine."

Et oui... Et si sur le marché un vendeur d'osier vend moins cher... Où achéteront les clients? Véronique sera obligée de rogner sur ses marges... De faire comme tout le monde... Acheter une machine, employer un ptit gars... le payer peu... etc. Car le monde n'aura pas changer!

J'exagère l'exemple, je parabole exprès, mais ce que je veux dire, c'est: ne pas vouloir comprendre que c'est par la politique qu'on renversera le système, permet au système de prospérer. Une révolution se construit, se réfléchit, de manière organisée, et contre un système, quoi qu'on pense, on est forcé de constuire un nouveau système révolutionnaire contre le précédent. Les bourgeois d'aujourd'hui voit d'un mauvais oeil une révolution socialiste (comme les bourgeois d'hier). Ils préfèrent voir des gens créatifs-culturels (pour reprendre l'article de onnouscachetout.com), des gens qui s'excluent bouche cousue du système.

La politique, la révolution, être contre, afin de mieux construire pour: nous n'avons simplement pas le choix ! Et ceux qui prétendent le contraire sont pour moi des menteurs.

#5 Hibiscus

Hibiscus
  • Localisation:France

Posté 27 octobre 2003 - 13:33

Ce n'est pas en ayant des réactions noires comme tu les as, que cela va faire avancer les gens qui veulent retourner aux sources.

Ce n'est pas parce que nous voulons vivre en dehors de la matrice qu'au bout d'un moment nous allons embaucher une personne à petit tarif pour faire avancer notre petit commerce de panier.

Le fait d'être négatif comme tu es, apparement te fait-il du bien ?

Tu ne te sens pas un peu noir ?

Hibis

#6 Lucie

Lucie
  • Localisation:ailleurs

Posté 27 octobre 2003 - 13:41

Cher Bartlebooth,

Trouver que le systéme fonctionne mal, se n'est pas frocément être contre... c'est juste constater que tel qu'il est il nuit au développement de chacun, de la nature, de la liberté, de l'amour et du respect.

Les personnes qui s'isolent le font pour montrer que c'est possible de vivre sans ce systéme que l'on nous a imposé, et qui est aujourd'hui devenu presque primordial pour la majorité.

Les créatifs culturels sont ceux qui croient en autre chose que tout cela, ce sont ceux qui cherchent un moyen de vivre autrement, mieux... ;)

Bartlebooth, aide nous à trouver des solutions, nous sommes sur ce site pour cela.... ;)


;) A bientôt


Lucie

#7 jai

jai

Posté 27 octobre 2003 - 13:45

c'est: ne pas vouloir comprendre que c'est par la politique qu'on renversera le système, permet au système de prospérer.

La politique, la révolution, être contre, afin de mieux construire pour: nous n'avons simplement pas le choix ! Et ceux qui prétendent le contraire sont pour moi des menteurs.


Et bien ! Je trouve un peu facile d'arriver sur un forum qui proclame haut et fort que :

La façon la plus efficace de combattre un système qui ne
nous convient plus n'est pas de lutter contre lui mais
de s'en désintéresser et de ne plus l'alimenter...

et traiter de "menteurs" (?) tout ces gens qui s'investissent à leur manière pour vivre en accord avec leurs principes sans se soucier du systeme en place.

Je crois que nous n'avons pas tous les même qualifications. Pour ma part, je ne me connais aucun talent de révolutionnaire, réfléchi ou pas, alors que je me pense capable, à mon niveau, de travailer directement sur mon mode de vie pour faire de ce monde un endroit un peu moins pire.

Ces deux modes "d'action" sont certainement complementaires.
Cepandant, il me semble qu'avant de changer l'ensemble de la société, d'un coup qui peut être trop brutal, il faut changer les mentalité des individus qui composent cette société....

Je trouve que le témoignage de Véronique, comme tous les autres d'ailleurs, permettent de se faire un idée de la difficulté de changer de mode vie au niveau individuel, justement.
Ce sont également, et surement avant tout, de superbe témoignages qui démontrent que, finallement, on peut le faire.

Et toc !

#8 _Shivaya_

_Shivaya_

Posté 27 octobre 2003 - 13:49

Bartlebooth

Ta vision du monde est celle qui prévaut depuis des décennies, si ce n'est des siècles et c'est celle qui nous a donné le resultat actuel.
La politique ne change rien au monde : la politique est l'outil des puissants pour le rester. Cela leur permet de se refiler le pouvoir et l'exploitation des autres chacun leur tour.

Il n'y a qu'a voir le resultat actuel en remontant les faits historiques et politiques un par un...

La politique est à l'origine de la division. C'est même le principe de base : gauche/droite, libéral/socialiste, fasciste/communiste... La dualité encore et encore, en opposition et en division.

Donc je ne sais pas qui est le plus menteur des deux... surement toi, qui défend un systeme rétrograde basé sur la division... et qui se permet de traiter les autres de menteur... ;)

Pour reprendre l'exemple de Véronique : si un 2e tresseur d'osier s'installe sur le marché et, comme elle, a une vision du monde différente de ta vision capitalo-libero-esclavagiste, ils discuteront ensemble d'un prix qui leur permettra à tous les deux de gagner leur vie sans arnaquer leurs clients.

Un système qui n'est plus "alimenté" parce que plus personne n'y participe, fini par s'écrouler tout seul. Il faut juste être patient et nombreux à le quitter et à ne plus l'alimenter....
C'est à un niveau individuel qu'il faut agir et surtout ne plus compter sur la politique et les soit disants révolutionnaire politique : en effet ceux ci sont les pires car ils crient haut et fort contre les puissants, tout en les admirant et en enviant leur places. Résultat : une fois la révotution faite, ils deviennent encore pire que ceux qu'ils ont combattus...
L'histoire du monde est une bibiliotheque infinie de cas de ce genre et vouloir arreter de répéter eternellement l'histoire est la meilleure chose que l'être humain puisse faire....

Bienvenue chez nous Bartlebooth... mais j'ai bien peur que tu finisses par t'y ennuyer...
Si tu veux on peut te trouver une occupation dans le potager... par contre si c'est changer la tapisserie ou les meubles que tu souhaites faire... désolé on ne pourra pas te laisser faire...
Si tu souhaites t'investir dans la politique, il y a plein de site web qui seront ravis de te recevoir...
Par contre, si tu es là pour faire ton boulot de "gardien de moutons"... cela risque de ne pas etre simple...

Shivaya

#9 Joshua

Joshua
  • Genre: Homme

Posté 27 octobre 2003 - 17:50

Bartlebooth,

je viens de m'appercevoir qu'il a été oublié dans l'article que Véronique propose aussi d'enseigner la vanerie, donc, si je vais dans ton sens, à encourager la concurrence. Or son intention est de faire connaitre cet art, et non de le garder pour elle afin de préserver son monopole ;)

Tu as la meme mentalité que les individus envers lesquels tu luttes. Si tu ne peux pas reconnaitre qu'il existe des gens qui parviennent à se détacher d'un comportement egoïste et cupide, alors jamais tu ne parviendras à améliorer quoi que se soit.

Joshua

#10 bartlebooth

bartlebooth

Posté 27 octobre 2003 - 18:47

à "jai",
oui, tu peux vivre comme ça car d'autres ailleurs dans le monde triment et se font exploiter par le système.
Tu as une couverture maladie, elle ne vient certainement pas de groupes qui se seraient isolés dans la montagne pour exploiter leur lopin de terre. Idem pour le droit du travail etc. Ca vient de l'existence de syndicats qui ont du s'organiser avec une volonté de lutte contre le système. Et aujourd'hui encore cette lutte continue: protéger nos retraites, nos services publics...
Tu as l'électricité moins cher que tu ne l'auras demain quand l'Europe aura imposer la privatisation, et, on le sait par les exemples nord & sud américains, l'augmentation des tarifs. Sans organisation politique, pas d'avenir.

à "Shivaya"

Pour reprendre l'exemple de Véronique : si un 2e tresseur d'osier s'installe sur le marché et, comme elle, a une vision du monde différente de ta vision capitalo-libero-esclavagiste, ils discuteront ensemble d'un prix qui leur permettra à tous les deux de gagner leur vie sans arnaquer leurs clients.

Même en voulant être gentil, les gentils marchands sont confrontés au système ! Le patron qui licencie, ouvre ses livres de comptes, et, effectivement, il ne peut faire autrement dans le système actuel. S'il ne licencie pas, s'il ne baisse pas ses prix, le coût de sa main d'oeuvre, s'il ne délocalise pas: il ferme boutique! C'est un triste fait... Et pour changer ça, il faut vouloir changer le système complet, en travaillant pour que le profit ne soit plus le but, que les moyens de productions puissent être socialiser, etc. Et ça, vous ne pourrez y arriver que par une rélfexion/lutte politique et syndicale, progressive, et qui existe depuis des années.

à "Joshua"
Je n'ai pas la même mentalité que ceux contre qui je lutte, simplement je suis matérialiste, je constate la situation actuelle, qui à mon avis est à changer. + voir ci-dessus à Shivaya

Bref, si vous avez ici du bonheur, vous feriez mieux d'oublier que la politique permet de construire le monde, et que agir en dehors de la politique laisse le champ libre à la politique dominante. L'humanité pour progresser doit s'organiser, et ça s'appelle la politique... désolé les gars... c'est la vie. On peut lutter pour de bonnes choses vous savez (honnêtement, vous trouvez ça mauvais de vouloir socialiser les moyens de productions, faire plus de services publics, abandonner l'idée de profit ?), plus efficacement qu'en étant "en dehors" où vous n'inquiétez plus le pouvoir en place qui continue sa violence sociale (et parfois physique, souvent si on pense ailleurs qu'en France)...



L'idéalisme se base sur des idées, des Verbes (Dieu ?), le futur.
Le matérialisme sur des faits réels, sur l'histoire et ses enseignements.
Je suis matérialiste.

#11 Mariuss

Mariuss

Posté 27 octobre 2003 - 19:28

Bartlebooth n'a pas tout à fait tord. Ce n'est pas en sortant du système qu'on le changera, à moins qu'une majeure partie de la population ne le fasse (ce qui, honnêtement, n'est vraiment pas pour demain). Mais rien n'empêche de prêcher par l'exemple!

D'un autre côté, la révolution n'est pas pour demain non plus, et la raison en est trop simple: ventre plein n'a pas de rage. Nous avons beau être dominé par la classe financière et politique (qui sont la même chose tant qu'à moi), il reste que nous avons de quoi manger et nous sommes relativement confortables (pour la plupart). Donc, il est difficile de formenter un soulèvement populaire, les gens ne se considérant pas exploités "tant que ça" et surtout, les gens considèrent qu'ils ont beaucoup à perdre. Les révolutions ont toujours été le fait de gens qui n'avaient plus rien à perdre. On pourrait penser que c'est le cas, surtout en voyant à quelle vitesse on se dirige vers le mur, mais pour la majeure partie de la population endormie tout va bien ....

Un travail politique reste important, car il faut que le message se transmette. Car tant que les autruches garderont la tête enfouie dans le sable, il sera difficile de faire changer les comportements. Et ce n'est pas une petite communauté isolée qui parviendra à diffuser ce genre de message, du moins pas de façon à ce que tous l'entendent. Donc, une action politique ET individuelle devrait être de mise, car elles ne sont que deux facettes d'un même but.

#12 scully

scully
  • Localisation:montreal

Posté 27 octobre 2003 - 21:46

salut!
moi je trouve çà merveilleux ce que Véronique a fait. La façon dont elle vit me fait penser à la simplicité volontaire. D'ailleurs je crois que c'est çà mais bon c'est à l'extrème puisque il y en a qui font de la simplicité volontaire en ville...elle c'est carrément à la campagne alors quoi de plus simple que çà! Proche de la nature...se nourrir de ce qu'on cultive, privilégier le transport en commun et le co-voiturage...quel bel exemple d'economie et d'écologiste!

Bravo Véronique!

Scully ;)

#13 _Shivaya_

_Shivaya_

Posté 28 octobre 2003 - 11:47

Le problème Bartlebooth c'est que tu tiens le discours de ceux que tu combats... et tu ne t'en rend pas compte...
En disant "vous n'arriverez pas..." "il faut passer par la politique...", tu t'efforces de ramener les gens dans le troupeau et tu refuses ces initiatives individuelles et differentes...
Pourquoi ? Parce que tu crois encore que les choses doivent changer par le haut... Tu veux detruire ceux qui sont au pouvoir pour les remplacer et donner aux gens le bonheur.... ;) ... c'est ce qu'on fait ceux d'avant, et ceux d'encore avant... et on connait les résultat aujourd'hui...

Alors qu'il existe une autre possibilité : c'est que chacun se prennent en charge et agisse à son niveau d'abord... Et le niveau de chacun est différent... Il y a ceux qui retournent à la nature, ceux qui changent leurs habitudes de consommation, ceux qui jettent leur télé, il y a plein de façon d'agir individuellement... Et c'est la somme de ces agissements qui fera s'ecrouler le système... car il finira par ne plus être alimenté correctement.

Toi tu préconises le rattachement a un groupe dirigé... un syndicat... Si tu veux poursuivre les echecs de tes prédécesseurs, pourquoi pas.... c'est ton choix... mais rien ne t'autorise à dire à ceux qui ont choisi d'agir autrement que leur choix est mauvais... Il ne l'est pas plus que le tien...
Et ce que tu dis à Jai est le reflet de ces jugements que tu portes : tu ne l'a connais pas et tu crois tout savoir d'elle...
Les syndicats agissent de la meme facon : ils savent tous comment rendre les gens heureux... Ils connaissent tous la vraie définitition du bonheur ;)
Et mettre en opposition sa situation avec celle de ceux qui sont exploités dans les pays en developpement te permet de ne pas te remettre en cause toi... C'est toujours plus facile de désigner les autres... et de ne pas reflechir à comment on participe soi même à cette exploitation...

Shivaya

#14 cerberus

cerberus
  • Localisation:isère

Posté 28 octobre 2003 - 16:10

Bartlebooth si tu a regardé attentivement le témoignage de Véronique tu a certainement remarqué ceci :

Il y a toujours des gens arrogants qui ne cherchent pas à comprendre sa démarche. Ils restent dans leur vision du monde et ainsi bloquent sa démarche pour discuter, échanger. Depuis le temps que Véronique s’y essaye, elle a bien du se rendre à l’évidence, que cela ne change pas !


a mon avis tu n’as pas vraiment compris sa démarche.
Surtout que de tout laisser derrière elle était voulu j'en conviens, Mais cela ne veut pas dire pour autant que cela était facile.

De nos jours peux sont capable de faire la même chose, nous sommes beaucoup a être trop matérialiste et enfermé dans un système qui nous pompe au quotidien. Toi le premier j'en suis sûr. De plus tu ramènes tout à la politique ou au capitalisme. Se n'est pas en traitant un sujet de la sorte que celui ci sera constructif.

La critique est facile mais l'art est difficile comme ont dit, donc avant de porter un jugement rapide sur sa façon de répondre au système, dit toi qu'elle est certainement mieux a sa place que toi à la tienne. Elle à je pense, obtenue le droit de ne pas être jugée ou critiquée mais plus tôt admirée et approuvée par son courage et sa détermination.

Se n'est certainement pas en menant le combat que tu mènes, avec les mêmes armes qu'eux que le système changera. Alors arrête de te voiler la face et accepte que d'autre aient envie d'un peut plus de sérénité dans se monde de brute.

Fil

#15 Mag

Mag

    Jardinière d'UN possible...

  • Membres
  • 204 messages
  • Localisation:Morbihan

Posté 10 novembre 2003 - 23:48

CITATION
Il y a toujours des gens arrogants qui ne cherchent pas à comprendre sa démarche. Ils restent dans leur vision du monde et ainsi bloquent sa démarche pour discuter, échanger. Depuis le temps que Véronique s’y essaye, elle a bien du se rendre à l’évidence, que cela ne change pas ! ;) ;) ;) ;)

Bonjour à tous, lorsque je suis entrée pleine d'enthousiasme ;) sur ce forum et que j'ai parcouru rapidement les converstions sur ce sujet ;) j'ai moi aussi bloqué.
J'ai fait cette expérience de quitter la ville et une bonne situation plusieurs fois. J'ai vécu de formidables changement de conscience au contact de la nature et de la vie à son rythme.
Et maintenant il n'y a plus guère de gens avec qui je peux échanger. ;)
Si les fan des énergies, des crop-circle musicaux, et encore...si je leur dit que ce sont des buissons piquants, des papillons et des lézards qui m'apprennent que l'univers est une matrice musicale, où chacune de mes pensée, émotion, ou sensation ouvre une partition et que je peux changer la réalité environnante si j'ose me laisser être magicienne ....
Mais comment partager tout ça? avec des pleïadiens ?
;) ;)

#16 Robert Bidochon

Robert Bidochon
  • Localisation:Rhone-alpes
  • Intérêts:divers

Posté 11 novembre 2003 - 01:46

Et ben! Ca ne sent pas déjà la dispute mais le ton n'est pas si détendu que ça.
Alors voila je me jette à l'eau je vous livre ce que je ressens en etant conscient que chacun est amené de par son vécu à ressentir et voir les choses differament (Ce que les pro de la communication appellent le cadre de réference de l'individu).
evitez de marquer vos différences en essayant de souligner que vous êtes dans le vrai et pas l'autre.
Je suis pour ma part intimement convaincu que le problème est avant tout un problème de mentalité. Nous sommes aveuglés par le niveau de technologie atteint par l'espèce humaine, nous nous voyons comme évolués et c'est là le piège. (je ne me considère pas comme différent de ceux que je décris, je suis humain je le sais)
Nous détenons un certain savoir technique, et notre mentalité et toujours celle de l'homme des cavernes ou à peine mieux.
Notre faiblesse et notre fragilité face aux autres animaux, aux éléments nous ont poussé à apprendre à résoudre les problèmes liés à notre "infériorité". De gibier potentiel nous sommes devenus les prédateurs les plus dangereux grâce à notre technologie.
"Science sans conscience n'est que ruine de l'âme" c'est le cas de le dire. Malgré les efforts de certains plus évolués de rendre l'homme meilleurs ça ne bouge pas des masses. Mais pire que ça nous élevons le désir de vaincre au rang de vertue depuis l'école maternelle. Pour la plupart, la compétition commence autour de 3 ans. L'exemple du sport actuel ou rien d'autre ne compte que la victoire à tout prix, et une victoire si possible écrasante. Ou est donc passé l'idéal du sport selon Pierre de Coubertin "L'important n'est pas de gagner mais de participer"? Les sportifs sont de vrais fauves, ils se tabassent sur les stades, le cinéma ne montre plus que des "héros" massacrants et sanguinaires toujours une arme à la main. (Je commence même à me demander si les mâles d'aujourd'hui ne sont pas victimes d'un malaise,certains psys parlent de symbole phalique au sujet des armes). J'en reviens aux enfants à l'école, on les retrouve au collège à "jouer" les trafiquants, les hommes de mains, ou les chefs d'assassins. Dans notre monde certains cultivent, au sein des masses, la loi du plus fort. Jamais on ne montre un héro qui perd volontairement et avec panache dans le simple but de rester fidèle à des principes moraux.
La mentalité actuelle est celle d'un prédateur complexé : "Il faut que j'obtienne tout ce qui brille et que je marche sur un maximum de monde"
Je pense que c'est ça qui est le fond du problème, il faut changer les mentalités cesser de présenter la loi du plus fort comme un idéal.
Pourquoi cette soif de vouloir posseder toujours plus pour finir par vouloir posseder le monde? (Je l'ai reconnu, c'est Fantomas!)
Dans ce cas, la clé ne serait-elle pas les médias et l'éducation?
Au lieu d'éduquer les jeunes et les adultes pour en faire des gens insatisfaits, frustrés, cruels, etc... Si on les éduquait à être heureux et si on leur apprenait que le bonheur est bien meilleur lorsqu'il est partagé...

#17 olivier

olivier
  • Localisation:partout
  • Intérêts:multiple

Posté 30 novembre 2003 - 17:54

Bonjour à tous, je suis un nouveau venu. je m'appelle Olivier.
j'observe en lisant vos intéressantes réflexions que l'on est toujours confronté aux mêmes et éternels problèmes « de société ».
Mais notons d'abord que nous avons tous la même et légitime ambition ou volonté (et c'est déjà un grand point commun) qui est de vouloir faire évoluer cette société qui ne va pas et qu'il faut changer: on a donc envie de créer pleins de choses, de nouveaux modes et nouvelles façons de vivre et ça c'est chouette!
On a d'un coté le point de vue de Bartlebooth qui désire par le biais d'une « politique globale », que des décisions soient prises, des mesures engagées...ect. Il se fait attaquer (sur le forum), on l'accuse de toujours reproduire le même schéma d'une politique avec un pouvoir qui une fois institué serait impuissant...ect donc s'engager où? Comment? Il faudrait qu'il nous le dise...
Puis d'un autre coté, il y a l'experience de Véronique (par exemple) qui créée de toutes pièces une nouvelle vie en accord avec ses idéaux, elle se « retire » d'un monde qu'elle ne supporte plus (et on la comprend) et crée de nouveaux liens sociaux, tresse des paniers ect...
On s'épanouit donc, les gestes écolos de base sont bien compris, on économise un litre et demie d'eau en faisant la vaisselle dans la bonne conscience pendant que toujours grandissant et exponentiellement insurmontable, le champs d'à coté ( ou usine, ou similaire) vient de bousiller des milliers de mètres cubes d'eau pour arroser des cultures de maïs qui n'ont rien à faire sur nos sols non adaptés à cette plante tropicale. Notre litre d'eau est bien maigre dans ce monde d'opulence planétaire!!
Quand on sait qu' il y a urgence!!!! et que dans moins de 20 ans (je suis optimiste...peut-être moins), on aura tout bouffé et on sera tous bouffés >pollutions, catastrophes climatiques (des morts par centaines chez nous et hors de nos frontières car c'est là-bas d'abord qu'ils crèvent de faim), une agriculture toujours plus aberrante, ogm en tête, que seront fondus tous les glaçons des pôles et qu'alors les paniers en osiers serviront au moins à écoper des digues impuissantes devant les multiples inondations.....n'y a t-il pas une part d'hypocrisie surtout quand on est déjà bien sensibilisé à l'environnement comme vous l'êtes tous, à vouloir recréer un bonheur personnel (ego-centrique) retranché sur un microcosme pensant avec ses petits problèmes internes?.
Le problème de la survie de cette planète, de sa biodiversité est certainement le sujet number one à traiter puisque que sans la planète nous ne serons bientôt plus là!.
Je ne nie certainement pas qu'il faille agir au niveau individuel mais je crains que cela ne suffisent pas pour rattraper le retard engagé et qui chaque seconde fait que des kilomètres carrés de forêts sont anéantis, des animaux et des hommes périssent...
Alors créer 2 ou 3 réseaux et se donner bonne conscience au niveau d'un village c'est très bien mais pendant ce temps « ils » sont de plus en plus à développer des stratégies des plus ignobles et immondes pour l'exploitation du monde végétal, animal et humain...Nous sommes peu et ne devrions nous pas AGIR et tout de suite car autrement ne serions-nous pas de vieux bobos écolos spectateurs et responsables (car connaissant soi disant l'ampleur du carnage) d'un désastre dont nos enfants nous rendrons responsables?? C'est sûr qu'après tout on peut attendre et se dire merde on va vivre heureux dans un bonheur éphémère en attendant que tout nous tombe encore plus sur la gueule.....mais bon on est coincé car nous, nous savons et avons pris conscience des injustices portées sur le vivant, nous devons donc réagir!... autrement pan pan fé-fesse!
Sans engager une discussion plus politique entre guillemets j'aurais aimé savoir, car je pense que nos opinions politiques ne doivent plus être cachées, si parmi vous certains allaient voter et pour qui? merci pour votre franchise et votre sincérité! En ces temps où la peur règne dans nos chaumières, le fait de ne pas voter accentue la connerie grandissante, car la politique comme on la connait en ce moment à la télé ou ailleurs n'est pas prête de s'éteindre. Alors quoi? Même si le lot des prises de consciences évoluent et gagnent du terrain tous les jours, la connerie grandit exponentiellement beaucoup plus!
Que pensez vous de mes pensées du dimanche matin? J'aimerais le savoir et avoir votre avis ?
Je suis artiste, auteur/compositeur, conseiller en bio nutrition (naturopathie..)et sans volonté d'imposer un mode alimentaire mais au contraire de trouver celui qui s'adapte à chacun et bien sûr de refuser les aliments vides, ininteressants et néfastes sur le plan de la santé, je suis également photographe professionnel, plasticien de formation..
Je suis tomber sur votre forum car j'ai vu « faire du troc » et cela m'intéressait dans le sens où je désirais faire du troc de compétence: genre je peux donner des cours d'arts plastiques, photo, mais aussi des cours de bio nutrition appliqué à la pratique culinaire que j'aurais bien troqué contre des cours de droits et jusqu'où vont nos droits pour agir...., des cours de massages aussi et bien d'autres choses si vous vous voulez m'en proposer....
j'aimerais également, si certains sont d'accord, recueillir vos expériences en direct à l'occasion d'une brève entrevue dans laquelle vous me ferez partager vos vues et activités présentes et futures sur votre façon de gérer le quotidien et plus si déjà vous communiquez sur le thème des grands changements à proposer pour (j'ose le dire) «une vie meilleur pour nous tous »...
merci
à + tard
xxx olivier

#18 oplf82

oplf82
  • Localisation:Montauban 82
  • Intérêts:l'Aide sous toutes ses formes :-)

Posté 30 novembre 2003 - 23:36

Bonsoir Olivier !

Sais-tu comment fait l'huile (encore !!! ) pour se répandre ?

ben elle commence par une goutte, puis une autre et ainsi de suite jusqu'à faire une tache ! une tache d'huile bien entendu !!!

c'est pour cela que, commencer petit est sûr de grandir !!!

je te sens impatient !
justement :idea: maîtrises cette impatience, afin que d'un feu de paille, cela devienne une belle flambée avec beaucoup de braises, qu'il sera impossible à éteindre ! :idea:

c'est par l'exemple que nous montrerons à nos compagnons de route que le changement est possible et durable ! :idea:

personnellement je souris lorsqu'un ou une politique dit comment faire...
et fait exactement l'inverse !

conclusion, je refuse d'écouter béatement les politiques !
je regarde et constate ce qu'ils font !

et tu nous demandes qui voter ???
trés bonne question ! merci de l'avoir poser !

à ce jour, pour moi : personne !

juste un p'tit exemple :
au cours de la dernière foire bio, notre asso ( http://www.olifere.org/ ) a fait un stand avec un collègue vendeur de presse à huile, et en face de nous se tenait le stand d'un parti politique d'une certaine couleur, genre bleu et jaune mélangés, et bien ces gens à aucun moment, ne sont venus vers nous pour dire : ben dis-donc c'est chouette votre asso, vous vous bouger !

par contre, en milieu d'aprés midi, ils ont fait la "quête" ou de la "r'tappe", c'est comme l'on veut, au milieu de la foule pour leur parti !

voilà ! c minable de leur part ! ce qu'ils veulent, tout comme les autres, non pas notre "bonheur", mais le pouvoir !

ceci est une partie de mes pensées et de mes actes !
car je dis ce que je fais, et je fais ce que j'ai dit !
et avant de parler, je tourne sept fois ma langue dans ma bouche !

à bientôt de te lire
Cordialement
Bernard :D

#19 zen33fr

zen33fr
  • Genre: Homme
  • Localisation:Cantal

Posté 16 janvier 2004 - 17:20

Surprenantes, certaines réactions.
Rappelons-nous que nous avons choisi ce site avec la conscience qu’il est plus utile de faire sans eux que de faire contre eux.
Regardons ce qui nous rassemble plutôt que ce qui nous sépare.

Je me retrouve partiellement dans les convictions des uns et des autres.
A priori, nous avons tous le même objectif de bonheur individuel et collectif, à chacun de suivre le chemin qui lui convient en acceptant le chemin des autres.

Dans ma tête, je suis déjà sur le départ pour une vie se rapprochant beaucoup de celle de Véronique, même si le lieu n’est pas encore déterminé.
Je resterai branché sur Internet (si la loi LEN n’entraîne pas la suppression des forums et sites que nous aimons) et participerai encore à des actions diverses.

Le choix d’une vie se rapprochant de l’autarcie est une démarche concrète de construction d’un autre monde.
Un autre monde est possible, nous le vivons.
Nous n’attendons pas que le monde change pour changer notre vie, pour vivre la décroissance.

Ce choix n’est en rien un retranchement, un repli sur soi, je participerai à la vie locale et continuerai à participer à des actions ponctuelles avec les différentes associations auxquelles j’adhère ou suis sympathisant.

Je participerai aux élections, voterai probablement pour les verts parce que je fais une différence entre les différents partis politiques.
Les hommes politiques, les partis politiques ne sont que le reflet de ce que nous sommes, avec nos différences.

A Bartlebooth
Oui, c’est par la politique qu’on changera le monde.
La décroissance c’est une politique de vie favorable à tous. Rien ne nous empêche de la mettre en place, chacun à son rythme.
C’est une forme de combat, non pas contre un système qui a tout prévu pour gagner dans un rapport de force mais pour des valeurs de respect, de partage et d’entraide.
Comme toi, je suis contre ce système responsable de tant de misères mais ce système ne fonctionne pas tout seul, il faut des hommes, de la consommation, de la croissance.
OK faisons la révolution ensemble: Vivons la décroissance en ville comme à la campagne.

A Olivier
Avec ta formation de naturopathe tu acceptes probablement que l’état normal de la vie, c’est la santé, le bien-être, le bonheur.
Quand on s’éloigne des conditions favorables à la vie on s’éloigne de la santé et du bonheur.
Serait-il égoïste de vouloir être soi ?
Si mon chemin, mon bonheur, est de vivre en marge de la société, cela te sera profitable à toi aussi.
Si ton chemin, est de militer, coller des affiches, manifester, faire de la politique…pour un monde meilleur, ton bonheur sera le mien, le nôtre.
Un monde plus respectueux de la vie est possible si nous le voulons ensemble. Chacun à sa façon.

Serge

#20 Ewen

Ewen
  • Localisation:29 - Quimper

Posté 16 janvier 2004 - 18:00

La révolution ne consite-t-elle pas à imposer également sa vision du monde aux autres ?
Exactement comme le système politique actuel !

Je crois que les syndicat et les politiques jouent au chat et à la souris et s'ennuirait l'un sans l'autre. Il y a des personnes qui préfèrent le conflit à la solitude !

Mais il n'ai pas aisé de se détaché complètement de ce système !
Bravo Véronique.

Un jour peut être, je serai plus courageux !

Ewen