Aller au contenu


Photo

Mon beau sapiiiin


  • Veuillez vous connecter pour répondre
21 réponses à ce sujet

#1 jai

jai

Posté 27 octobre 2003 - 14:14

http://terresacree.org/sapin.htm

Plastique ou naturel? Coupé, en motte ou en pot? Le sapin le plus écologique n'est pas celui qu'on croit. Petit catalogue des idées reçues sur le sapin de Noël.

- Idée reçue numéro un: couper les sapins de Noël abîme la forêt.

Faux. Non seulement les sapins de Noël sont cultivés, mais ils le sont spécifiquement pour Noël. Ils sont l'objet de soins précis: terres acides en altitude, sol léger et désherbé pour ne pas compromettre la pousse des branches basses, taille manuelle pour rabattre les branches hautes et obtenir la forme conique symbolique de l'arbre de Noël.

80% des sapins vendus en France poussent sur le territoire national, dans des zones de montagne peu propice à l'agriculture où ils offrent un revenu appréciable. Le Morvan est la première région de production.

- Faut-il préférer un sapin artificiel, qui dure plus longtemps?

Le sapin de plastique dure certes plus longtemps. Mais son processus de production est coûteux en énergie et en plastique émetteur de gaz à effet de serre. "Il faut des années pour l'amortir sur le plan de l'environnement, par rapport à un sapin naturel", selon Nadia Boeglin, de la cellule Eco-produits de l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie).

Or, les Français renouvellent leur sapin artificiel en moyenne tous les trois ans, soit parce qu'il a perdu son lustre sous la poussière, soit parce qu'il est passé de mode. Si vous en avez déjà un, mieux vaut donc le conserver plusieurs années.

- Un sapin en motte ou en pot est plus écologique car il peut être replanté.

Faux. Très peu de sapins sont susceptibles d'être replantés: ils ont souffert pendant plusieurs semaines de la chaleur dans les intérieurs et leurs racines sont le plus souvent abîmées. En outre, nos paysages n'ont guère besoin de sapins.

Ikéa, qui avait lancé il y a six ans une opération "sapin de Noël" en vue de les replanter, a rectifié le tir: le déchet était trop important, et les terrains candidats rares.

Si toutefois vous souhaitez replanter votre sapin dans le jardin, pourquoi pas, mais avec quelques précautions: choisir un sapin en conteneur (grandi dans le pot au moins un an avant l'achat) plutôt qu'en motte. L'amener progressivement dans la pièce chauffée, le tenir éloigné des sources de chaleur. L'arroser, brumiser les branches. Avant de le replanter, le secouer pour enlever les aiguilles sèches. Enfin, creuser un trou de 40 cm environ et ajouter un peu de terreau et de terre de bruyère. Evitez les engrais, que votre sapin n'appréciera pas particulièrement.

Si vous ne le replantez pas, vous pouvez le brûler, mais pas en plein air, où il libérerait tout son CO2 (gaz à effet de serrre) sans fournir d'énergie.

Mieux vaut le brûler dans la cheminée (chauffage d'appoint) ou le jeter: il finira composté ou brûlé dans un incinérateur, qui produit le plus souvent de l'énergie. Selon Sabine Houot de l'INRA (Institut national de la recherche agronomique), les sapins font un piètre compost, d'autant qu'il faut d'abord les broyer.

- Où l'acheter?

36% des Français achètent leur sapin en grandes surfaces, qui en font un produit d'appel: la "guerre du sapin" fait rage. Les sapins vendus en hyper sont moins chers, mais loin: s'il faut prendre la voiture pour l'acheter et y passer deux heures, l'opération n'est pas forcément rentable, et guère écologique.

Ikéa lance cette année une opération en partenariat avec l'Office national des forêts. Pour chaque sapin acheté et rapporté, deux euros sont versés à l'ONF pour reboiser des forêts.

Le hic: les sapins achetés en gros au Danemark sont importés par camion (polluants). Et l'opération, qui vise évidemment à faire revenir le client en magasin, multiplie les voyages en voiture ... ce qui diminue le bénéfice écologique de l'opération

***

Sinon, avec un peu d’imagination et quelques branches sèches ramassées en forêt, on peut le faire soi-même…..
Par exemple :http://membres.lycos.fr/cybertaloche/arbrenoel.htm

#2 Eärwen

Eärwen
  • Localisation:France - près de l'océan

Posté 27 octobre 2003 - 15:23

Faire son sapin

Alors avec ce nouveaux liens on peut fabriquer nous meme notre sapin de noël intéressant ;)

Alors qui vas se mettre au travail pour avant Noël ?

Le sapin de plastique dure certes plus longtemps. Mais son processus de production est coûteux en énergie et en plastique émetteur de gaz à effet de serre. "Il faut des années pour l'amortir sur le plan de l'environnement, par rapport à un sapin naturel", selon Nadia Boeglin, de la cellule Eco-produits de l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie).


;) Alors là j'en savais rien ! Je suis heureuse d'avoir lus ce post merci à toi de l'avoir poster !

Modifié par Eärwen, 27 octobre 2003 - 15:27 .


#3 Airelle

Airelle
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ain
  • Intérêts:Plein !

Posté 27 octobre 2003 - 17:51

Le truc pour épater les amis pendant la veillée de Noël : regardez attentivement les aiguilles du « sapin » de noël : si les tiges de l’arbre ont des aiguilles positionnées en forme de brosse (tout autour de la tige), c’est un sapin. Si elles sont plantées de chaque côté comme un peigne, c’est un épicéa… soit 90% environ des « sapins » de noël parce que poussant plus vite ! Autre critère : le tronc d’un sapin apparaît gris argenté, celui d’un épicéa est bien marron. (je vous dispense de la forme des branches, de celle des pignes et de leur disposition ;) )

Chez nous, c’est facile de trouver un sapin de Noël : on va dans notre parcelle ou on demande au propriétaire d’une parcelle et on coupe ou on arrache celui qui va bien (attention : demander l’autorisation ! sinon tribunal et amende immédiate !). De préférence un moche, pour laisser la place aux beaux troncs (parce que quand même ! s’ils sont plantés, c’est pour fructifier ;) ). L’autre intérêt de prendre un « déplumé », c’est qu’en choisissant bien, on peut trouver un 3/4 ou un 1/2 tour ! idéal pour les angles de pièce ou contre un mur : le sapin prend moitié moins de place s’il lui manque des branches derrière !

Nous avons replanté pas mal de nos sapins de Noël… sans grand problème parce qu’il ne fait pas très chaud chez nous et que le sol s’y prête bien. Mais les contraintes indiquées dans le post de Jai sont réelles.

Mais maintenant, nous avons changé de tactique : nous récupérons des branches mortes, de feuillus, de conifères, et nous faisons notre arbre de noël en forme de bouquet ou en les piquant dans un tronc mort ou même en les attachant à une échelle de bois posée contre le mur ! Les enfants et les chats étaient ravis parce qu’en plus, ca faisait une cabane !

Moralité, maintenant, nos sapins sont bien plus beaux, plus originaux, plus pratiques et en fin de compte bien plus écologiques que ceux que l’on trouve tout fait chez le marchand.

En plus, ca permet une chouette ballade en famille dans les bois…

Faire un sapin de Noël c'est bien, savoir pourquoi on le fait, c'est mieux. Petit rappel de la tradition :
_________________
La tradition du sapin de Noël est récente en France. Elle a été importée d’Allemagne au siècle dernier par la bru de Louis Philippe, et ne devint populaire qu’après la guerre de 1870. Auparavant, d’autres arbres participaient à la fête de Noël. En Charente ; on raconte que des pommes venaient se poser sur les arbres pendant la messe. L’arbre à pomme des traditions alsacienne et allemande est en fait l’ancêtre du sapin de Noël. La fête d’Adam et d’Eve a autrefois lieu le 24 décembre en Alsace, et il est déconseillé de manger des pommes ce jour-là. Dans les églises, les jeux de paradis rappellent ce qu’il advint au Paradis. L’arbre de la connaissance y est représenté par un sapin décoré de pommes rouges, en souvenir des pommes d’immortalité conservées par la déesse germanique Iduna. Les dieux mangent ces fruits pour rajeunir.
_________________
La coutume du sapin de Noël est une curieuse alchimie entre des rites païens de célébration de cet arbre toujours vert, déjà en pratique du temps des Romains, et la célébration de l'arbre du paradis, telle qu'elle est présentée sur les parvis des cathédrales dans le cadre des "jeux du paradis". Dans ces jeux scéniques, le sapin est orné de pommes rouges afin que Eve puisse offrir à Adam ce fruit de la tentation. En imitation de cet arbre du paradis exposé à l'église, les paroissiens ont alors remplacé chez eux les branches de la tradition païenne par de jeunes arbres entiers, ornés de la même manière. Rapidement, cette coutume est condamnée par l'humaniste Sébastien Brant dans sa "Nef des Folles" puis par l'Eglise
À l’origine suspendu au plafond, l'arbre de Noël est par la suite placé dans une cuve pleine de sable tandis que les décorations se diversifient tout en conservant une signification soit religieuse soit profane. C'est ainsi que dès la fin du XVIème siècle des roses et autres fleurs en papier multicolore viennent s'ajouter aux oublies (hosties non consacrées) et aux pommes ; roses qui font penser à "l'arbre de Jesse", qui présente la filiation du Christ.
Ce type de décoration va perdurer jusqu'à la fin du XVIIIème siècle lorsque les sucreries, le massepain et les noix dorées et argentées font leur apparition. Petit à petit les oublies sont remplacées par des "bredele" de formes variées (étoile, bretzel, cœur...) accompagnés par des confiseries en mousse de sucre.
Au XIXe se généralise la palissade qui forme un enclos autour du sapin d'où son appellation "Paradiesgärtlein". Enfin, vers 1840 les sujets en verre se développent palliant ainsi une pénurie de pommes et noix. C'est l'avènement d'un nouveau type de décoration. Les guirlandes, clochettes, boules et cheveux d'anges se substituent aux éléments décoratifs naturels.


Il est intéressant de savoir que le seul arbre propre à concilier les deux impératifs du "sapin" de noël, à savoir le feuillage toujours vert et les fruits rouges, est l'If... Arbre aux baies rouges toxiques... à partir d'une certaine quantité... mais utilisée dans le traitement contre le cancer depuis peu.... Adam aurait il souffert d'une maladie quelconque ? Eve lui aurait-elle donné une trop grande quantité de "médicament" ? L'inspecteur Bourret mène l'enquête !

Biz ;)

#4 Mariuss

Mariuss

Posté 27 octobre 2003 - 19:14

Moi j'ai un truc encore bien plus écologique: ne pas faire de sapin de noel, tout simplement. Faire un sapin, ce n'est qu'encouragé une fête mercantile, détournée de son but premier et qui ne vise qu'à favoriser la consommation. Si on veut combattre le système et en sortir, ce n'est pas en continuant de faire les mêmes choses que si on était toujours dans ce système, non?

Un autre truc (pour ceux qui ne peuvent se passer de sapin de noel): plutôt que de prendre un arbre de la forêt, utilisez comme sapin la plus grosse plante que vous avez à la maison et décorez-la. Bon, ça ne sera probablement pas un sapin, mais ce sera tout aussi jolie (ou presque), et en plus vous pourrez recyclez la plante tout simplement en la débarassant de ses encombrantes décorations et en la remettant où elle est le reste de l'année. Et en prime, vous pourrez dire que vous êtes original.... à défaut d'être sortie du système....

#5 jai

jai

Posté 27 octobre 2003 - 20:03

Faire un sapin, ce n'est qu'encouragé une fête mercantile, détournée de son but premier et qui ne vise qu'à favoriser la consommation. Si on veut combattre le système et en sortir, ce n'est pas en continuant de faire les mêmes choses que si on était toujours dans ce système, non?


Ben, Mariuss, tout dépends de ce que représente cette fête pour toi.
Chacun en fait ce qu'il veut...

Moi, j'aime l'idée de se retrouver, ne serait-ce qu'un court instant, entouré des gens qu'on aime, se tenir chaud alors que l'hivers approche...
Noël n'est qu'un pretexte ; tout le monde sait que, bien avant d'être une fête chrétienne, et bien bien avant d'être une fête de la consommation, c'est un moyen de se dire qu'on est tous ensemble face au sale temps qu'il fait dehors, un façon de se rapeller qu'on est uni, et qu'on s'aime... et peut-être que le sapin est une façon détournée de nous dire que dehors, il n'y a pas que l'homme, il y a aussi plein d'autres formes de vie ? (oula, je m'égare..)

Bon, c'est vrai, le sapin n'est pas necessaire.
Mais quand même... un ficus de noël, ça le fait moins ;) ;)

Ta remarque est très interessante, elle ouvre un débat plus large, et du coup, je me pose la question suivante :
Est-ce que pour "combattre" le systeme en place, il faut tout renier, et tout reconstruire à partir de "rien" ?
Est-ce que la culture, les traditions (qui.. il faut quand même l'avouer, fondent une bonne partie de ce que nous sommes) doivent passer à la trappe ?

...pfff... ;)

#6 Mariuss

Mariuss

Posté 27 octobre 2003 - 20:45

Est-ce que la culture, les traditions (qui.. il faut quand même l'avouer, fondent une bonne partie de ce que nous sommes) doivent passer à la trappe ?


Non, bien sûr que non (enfin ça dépend lesquelles).

Mais comme tu le dis, le sapin n'est pas indispensable, loin de là. Je ne crois pas qu'on doit perpétuer une tradition qui n'est qu'un gaspillage éhonté d'une ressource qui, utilisée ainsi, ne sert absolument à rien! Ça pollue, ça participe à la déforestisation, et ça n'a aucune utilité pratique. Ce n'est pas parce que c'est une tradition qu'il faut la continuer, surtout lorsqu'elle devient innappropriée.

Mais quand même... un ficus de noël, ça le fait moins  


Peut-être que dans 10 ans ce sera ça la nouvelle mode. Faut pas avoir peur d'être à l'avant-garde (d'ailleurs, n'est-ce pas un peu le but ici?). Après tout, la tradition des sapins de noel est une tradition somme toute assez récente, rien ne nous empêche d'en créer une autre. Après le sapin de noel, à quand la fougère de noel?

Une autre solution alors? Pourquoi ne pas créer son sapin de noel, à l'aide de matériaux recyclés? Dans ce cas, la limite n'est que l'imagination de celui qui le fait. Cela pourrait même être une façon de s'exprimer artistiquement. J'imagine déjà une exposition des "sapins de noel" les plus spectaculaires et les plus originaux.

Moi, j'aime l'idée de se retrouver, ne serait-ce qu'un court instant, entouré des gens qu'on aime, se tenir chaud alors que l'hivers approche...


Le sapin aide-t-il à se tenir au chaud? ;) (À part quand on s'en sert comme bois de chauffage, bien sur ;) ) Avouons-le, le sapin n'est pas nécessaire, et en plus il prend de la place, place qui pourrait être occupée par un autre convive par exemple.

Or, les Français renouvellent leur sapin artificiel en moyenne tous les trois ans, soit parce qu'il a perdu son lustre sous la poussière, soit parce qu'il est passé de mode.


Par contre, je n'ai rien contre les sapins synthétiques. Je suis extrêmement surpris de lire que vous les francais vous changer de sapin tout les trois ans. Mes parents ont utilisé le même pendant 25 ans..... Depuis quand un sapin peut-il être "passé mode"??? Le monde ne cessera jamais de m'étonner....

#7 balkis

balkis
  • Localisation:lyon
  • Intérêts:partager les connaissances pour avancer sur le chemin

Posté 29 octobre 2003 - 12:37

je suis consciente du problème economique que la coupe des sapins comporte,au niveau des emplois,et du problème des sapins synthétiques fabriqués à grand renfort de produits chimiques...

mais je ne peux m'empecher de me sentir triste en face d'un petit sapin qui ne demandait qu'a vivre...Ca me fait pareil d'ailleurs avec des fleurs coupées...

il m'est arrivé d'en pleurer ;)


Ca doit etre mon coté idefix! ;)

donc,j'ai un vieux sapin ,en vrai faux,je le garde,tant pis...garder les symboles,c'est important pour moi,c'est universel!on y voit ce que l'on veut,ou ce que l'on peut!

#8 _Shivaya_

_Shivaya_

Posté 29 octobre 2003 - 20:41

Tout à fait d'accord avec toi Mariuss ;)

Et pour le changement du faux sapin tous les 3 ans, c'est à mon avis un argument de vente en faveur des vrais... Ou alors c'est que certains faux sapins sont d'une qualité volontairement mauvaise pour alimenter la consommation.

Je me souviens d'un sapin synthétique que j'ai gardé longtemps et je ne comprend pas comment il aurait pu "passer de mode" ;)
J'ai fini par le jeter au profit du "ficus de noel" ;)
Mais ton idée de "fait maison en matériel de récup" me plait bien... ;)

Shivaya

#9 Airelle

Airelle
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ain
  • Intérêts:Plein !

Posté 30 octobre 2003 - 02:53

Bon, j'ai une suggestion pour mettre tout le monde d'accord :

En vertu du nom du site et des pouvoirs qui ne m'ont pas encore été conférés, j'ouvre un grand concours à l'usage exclusif des membres de ce forum.

Objet du concours :
Réaliser le plus bel arbre de Noël 2003, en faire une photographie, et la poster sur le forum dans un espace réservé.

Conditions :
L'arbre et la décoration doivent être à l'usage exclusif de l'exposant (pas de sapin communal ou d'exposition)
Pas plus de deux photos par pseudo, mention doit être faite des moyens utilisés et du coût (approximatif) de l'arbre et de sa décoration.
Les membres du forum peuvent voter, y compris les non exposants pourvu que ce soit dans le topic concerné.

Le gagnant aura le droit de venir chercher un splendide Sapin du Jura sur pied, hauteur 25m environ, diamètre approximatif à la base de 90 cm, pour son prochain noël. Un canif et une pierre à aiguiser lui seront gracieusement fournis pour la coupe. L'enlèvement et le transport seront à sa charge.

Et si ca lui plait pas... tant mieux ! On lui donnera la photo correspondante !!!


bizzzz ;)

#10 Nériane

Nériane
  • Localisation:sud-ouest

Posté 01 dcembre 2003 - 20:13

Et chaque année c'est la même chose...
sapin coupé, sapin à replanter...

Pour ma part j'ai tout essayé...

Au début, je partais même couper quelques branches de genêt que je plantais dans un pot et qui faisait office de sapin.
Le sapin coupé c'est trop la galère avec toutes ces aiguilles à ramasser (et puis on ote la vie à un sapin, moi aussi j'ai un coté Idéfix), le sapin à replanter c'est bien, on a eu la chance que ça marche à chaque fois mais il fallait faire un trou dans le jardin...
Alors maintenant je fais avec un sapin en plastique...
Ca fait 9 ans que je l'ai, on ne peut pas voir si il est terne ou pas vu la quantité de décorations qu'on met dessus...
Alors...

Biz :idea: :idea:

#11 Kanak

Kanak
  • Localisation:Québec
  • Intérêts:Changer le monde dans lequel nous vivons , agir et agir par plaisir par nécessité par goût de l'expérimentation.

Posté 14 dcembre 2003 - 03:07

Bonsoir,

Une suggestion pour le sapin et le reste; et si nous décidions tous de ne plus participer, ne plus décorer, de ne plus consommer sur commande, mais seulement lorsque nous le décidons.

Ce qui est fatiguant, c'est la création de fausses obligations que nous entretenons ensuite nous même. De ce fait nous entretenons le système, le nourissons.

Noël, c'est une bonne occasion pour être indifférent au système et faire autre chose. Si on veut changer les choses sur cette planète, on peut commencer par ne plus participer aux "obligations factices", sinon... qu'est-ce qui va arriver si nous devons un jour changer beaucoup plus que cela?

Émélie

#12 Miette

Miette

    Terrienne en période d'essai

  • Membres
  • 1 174 messages
  • Localisation:vaucluse eheh

Posté 14 dcembre 2003 - 15:28

Il y a quelques années, je suis tombée sur une mini emission diffusée sur arte qui proposait des calculs mathématiques, avec une grosse voix qui disait "problème", et on avait quelque chose comme vingt secs pour répondre avant qu'un gars se fasse écrabouiller par un train... Cette année là (il y a environ 5 ans), le sujet du problème était :
puisque en periode de noël, estimé à 21 jours, 500 arbres par secondes sont abattus dans le monde, combien cela fait-il d'arbres coupé au total ? Ces problèmes se basent sur des faits réels. Certes, je n'en connais pas la source mais elles me semble très réaliste.

Pourquoi faire la fête et se retrouver en famille, doit impliquer la mort d'un arbre (qui sera jeté au bout de 15 jours en plus) le foie gras sur la table (dont je vous épargnerais le détail des méthodes pour l'obtenir mais si vous voulez allez voir à : www.animauzine.net...) etc... ???

non seulement je trouve que c'est engraissé le sytème de consommation, abattre pour le plaisir, mais en plus c entretenir des emplois qui sont loin d'être respecteux, car qu'il y avait il sur ces terres avant les forêts bien rangées uniformisées, tueuses de biodiversité des sapins de noël ?

En tout cas je trouve l'idée de la déco de noël personnalisée et créee en objet de récup succulente !
Je n'ai pas de temps pour y participer, mais si j'avais des enfants ou bien s'il y avait des enfants dans ma famille, je suis sure que cela les amuserais bcp (j'en parlerais aux prochaines classes que j'irais voir... si c pas trop tard !)
J'ai hâte de voir les photos ! Et lol pour le cadeau déluré ! Enfin si c'est bien une blague :idea: :idea:

Miette

#13 Ewen

Ewen
  • Localisation:29 - Quimper

Posté 14 dcembre 2003 - 16:48

Bonjour,
l'émission dont tu parles s'appelait "les mathématiques impertinentes" je crois.
Tous les problèmes posés sont regroupés dans un livre du même titre. Zut, je ne le retrouve plus.

Ewen

#14 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 807 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 30 juillet 2008 - 19:02

5 ans déjà que ce bon topic de noël dormait.
Pour délivrer le post sur la construction en tranches, vous lirez avec plaisir ce que les "anciens" ont justement dit sur le sapin.
Comme ça vous serez en avance pour la sainte adèle (nb: le 24/12)

#15 néothé

néothé
  • Genre: Femme
  • Localisation:environ montelimar

Posté 31 juillet 2008 - 07:52

:sourire:
perso, je décore mon ficus....ça fait genre palmier, je suis sur qu'a jérusalem à l'époque c'était plus courant que le sapin!!!!

ou encore je vais faire un viron dans le parc publique de mon village, peut entretenue, il y a quelques résineux (dont le nom m'échappe là mais ce ne sont pas de grand arbres) qui végétaient, bouffé par les ronces et qui avaient du mal à trouver la lumière, j'ai progressivement au cours des noël, taillés les branches basses pour que les lianes et autres ronces ne leurs grimpe plus après et pour les booster vers le haut, ça ne tue pas l'arbre, ça favorise la monté de sève vers les branches qui sont vers la lumière au lieu qu'ils s'épuisent à nourrir des branches basse qui au bout d'un moment crèvent....ensuite je lie ensemble les branches avec une ficelle et je met ça dans un pot...là encore, plutôt forme palmier...mais très déco, et j'ai le plaisir de voir ces arbustes profiter de mes passages de croitr d'année en année...

merci floyd de la libération des tranches.....on vas éssayer d'éviter de relancer sapin sur ce poste et de revenir au sujet !!!!on pourra effectivement se défouler ici pour la forêt et particulièrement le sapin!!!

néo

#16 _strychnine_

_strychnine_

Posté 31 juillet 2008 - 08:04

Très bon, la libération des tranches! :sourire: :sourire:
Nous, on fait pareil, on prend des branches et on les lie autour d'un manche à balai! Avec une bonne décoration de tête, les gens n'y voient que du feu et trouvent même que nous avons un sapin drôlement fourni!
Et puis sinon, on a aussi récupéré l'an dernier un sapin avec sa motte qu'on a replanté dans le jardin avec cette espèce de toile de jardinage tissée: on verra si on peut le déplanter pour Noël!

#17 nicole sa tribu et sa ménagerie

nicole sa tribu et sa ménagerie

    deux mains gauches

  • Membres
  • 1 408 messages

Posté 31 juillet 2008 - 11:16

Ma voisine avait planté ily a très longtemps un sapin dans son jardin...
Comme il devenait très important, elle l'a fait ététer (il y a longtemps).
Chaque nouvelle branche ressemble à un sapin, elle en coupe et en donne pour Noël (affectivement elle tient beaucoup à son arbre, donc elle fait attention en le coupant)...
Ne serait-ce pas la solution?
Etéter son sapin...Un sapin tétard.

#18 jaimecroire

jaimecroire
  • Genre: Femme
  • Localisation:Rhône-Alpes

Posté 31 juillet 2008 - 11:29

Et pourquoi pas un sapin en pot ? En théorie, tous les arbres doivent pouvoir s'adapter à la taille de leur pot, c'est le principe des banzaïs. Donc, un jolie contenant pour planter un bébé sapin qui passe l'année dehors et se retrouve à Noël dans la maison avec ses décos. Plus j'y pense et plus l'envie me prend d'essayer.

Pour info, chez mes parents, j'ai toujours connu le genèvrier comme arbre de Noël que mon père allait couper à la montagne. Pas de sapin à la maison.

#19 néothé

néothé
  • Genre: Femme
  • Localisation:environ montelimar

Posté 31 juillet 2008 - 13:57

:sourire: genévrier, c'est ça les arbres que j'ébranche, je trouvais plus le nom....

un sapin c'est normalement fait pour mesurer plus de 30m.....le mettre en pot c'est une torture!!!
quand à l'étété, à force elle a de la chance la voisine qu'il ne crève pas, ça aime pas ça du tout être coupé de la tête les résineux!!!
autant les branches basses, mais la tête!!!c'est risqué....
super ce sujet frais alors qu'il fait 34° dehors à l'ombre!!!

néo

#20 jaimecroire

jaimecroire
  • Genre: Femme
  • Localisation:Rhône-Alpes

Posté 31 juillet 2008 - 14:21

Je ne crois pas qu'un arbre va souffrir parce qu'il aura moins d'espace que d'autre de son espèce. Il me semble qu'un épicéa au canada aura des proportions gigantesques face à celui de l'Europe. Il ne s'agit que d'adaptation à son milieu et donc double bichonnage pour tous les bonzaïs qui demandent de l'attention.

Mes doutes là, seraient plus au niveau de la taille (coupe), car pour cultiver en pot soit l'arbre autorégule sa croissance, soit il faut le tailler (ou enlever ses jeunes pousses) pour qu'il ne grossisse que du tronc. Et je crois que tous les arbres ne supportent pas la taille de la même manière. Donc est-ce que le sapin se taille ? Si oui, il faut le planter le plus petit (jeune) possible dans un pot pour qu'il se fasse à sa demeure avec le temp.

Il n'y a d'ailleurs pas que la flore qui s'adapte à son milieu mais bien la faune aussi. Voir pour cela les géants de la préhistoire (les animaux et les hominidés) et ceux (d'autres hominidés) qui ont rejoins une petite ile ainsi que des éléphants : ils sont devenus minuscules au fil des générations (- de 1m) et les éléphants de la taille d'une vache.