Aller au contenu


Photo

Mon beau sapiiiin


  • Veuillez vous connecter pour répondre
21 réponses à ce sujet

#21 nicole sa tribu et sa ménagerie

nicole sa tribu et sa ménagerie

    deux mains gauches

  • Membres
  • 1 408 messages

Posté 31 juillet 2008 - 16:07

Nous pour Noël, nous avions des pins qui poussaient chez nous(avec autorisation spéciale pour les couper).

Si vous plantez un pignon par pot vous risquez d'avoir le votre dans deux ans, ensuite quand il devient trop gros, vous allez le planter dans un endroit abandonné,ou vous l'offrez dans un troc aux plantes à quelqu'un qui en cherche désespérément un...

Ce serait une chouette idée que nous plantions des graines d'arbres, que nous les fassions grandir chez nous, que nous les garnissions un Noël et que le lendemain, ils servent à reboiser...

Mieux qu'au lieu d'un sapin les familles achètent un arbre en pot (toutes espèces confondues) et qu'après Noël ils servent à reboiser, quelle note d'espoir...Même s'ils n'ont pas de feuilles pour Noël...

L'an prochain je tente un pommier?

Une année, fauchée comme les blés, j'avais décoré mon laurier sauce en pot (qui maintenant mesure plusieurs mètres en terre, un monument)...Vous avez du condiment en pot et votre sapin de Noël, si ça ce n'est pas du recyclage!

#22 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 313 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 23 dcembre 2018 - 17:55

Que deviennent nos sapins de Noël une fois recyclés ?

 

[...] Parmi les grandes villes de France, deux tendances se démarquent. Certaines, comme Paris, Lille ou Bordeaux, ont choisi de transformer les sapins en broyat qui sera ensuite utilisé comme couvre-sol dans leurs espaces verts. Cette technique permet de protéger les plantes et les sols de l’évaporation de l’eau ou du froid et agit en plus comme désherbant naturel. D’autres villes, à l’instar de Lyon ou Nice, ont plutôt opté pour la transformation des arbres de Noël en compost.

Du côté de chez nous, c’est aussi pour la seconde technique que les villes d’Aix et d’Aubagne ont penché. Quant à Marseille et aux autres communes faisant partie du conseil de territoire Marseille Provence, elles ont opté pour un mix des deux options. L’année dernière par exemple, un tiers des sapins collectés ont été recyclés en broyat et réutilisés pour les espaces verts et les espaces naturels et le reste a été transformé en compost. Ce dernier est distribué aux 41 sites de Marseille équipés d’un composteur collectif (résidences, cinq crèches, un camping). [...]

 

Des manières insolites de recycler nos sapins

 

Sur l’Île de Ré, l’association « Dunes Attitudes » utilise les sapins de Noël comme coupe-vent pour éviter que le sable soit porté par le vent et donc que la dune ne recule. Car la montagne de sable perd chaque année 10 centimètres de terrain, menacée par la montée de la mer, des tempêtes et des activités touristiques. L’année dernière, trois tonnes de sapins avaient ainsi été déposées et sont encore visibles à certains endroits, preuve que la technique fonctionne.

 

Dans certains états des États-Unis, ce sont des fermiers qui utilisent les arbres de Noël pour les donner à manger à leurs chèvres. Toutes les aiguilles sont ainsi ingérées par les caprins. Riches en vitamine C, elles représentent un vermifuge naturel et sont donc bonnes pour leur santé. Les animaux ne laissent que les troncs et les fines branches des sapins que les fermiers transforment ensuite en bois de chauffe. Rien ne se perd, tout se transforme !

[...]

https://madeinmarsei...st-sapins-noel/

 

Les communes landaises de Capbreton et d'Ondres  ont aussi adopté ce recyclage pour réparer les brèches dans leurs dunes :

 

 

voir aussi : https://www.sudouest...124202-3327.php