Aller au contenu


Photo

[Article] Rouler à l'huile de tournesol


  • Veuillez vous connecter pour répondre
158 réponses à ce sujet

#21 cixi

cixi

    Architecte de ma vie

  • Membres
  • 3 051 messages
  • Localisation:Là où il y a de la place pour mes chaussures

Posté 23 juillet 2004 - 21:21

Et quand je pense que l'"on" a assassiné celui qui avait inventé le moteur à eau et qui roulait tout à fait normalement à l'eau avec sa voiture dans le sud de l'Espagne dans les années 1960!!!!

#22 olgir

olgir

    En cours de mutation

  • Membres
  • 164 messages
  • Localisation:lille

Posté 23 juillet 2004 - 22:24

Aucune solution technique ne remplacera la fin du pétrole pas cher, aucune n’est généralisable au fonctionnement actuel de notre société.


Je te trouve bien pessimiste, ce que j'ai vu et appris aujourd'hui m'a convaincu du contraire. Je développerais dans un autre post, une fois toutes ces connaissances bien assimilées. :cogite:

S'il y a pénurie dans un avenir proche, ça ne sera pas dans la domaine de l'énergie !

#23 Johan de Dina

Johan de Dina
  • Localisation:Comtat de Nissa
  • Intérêts:Oeuvre du phylosophe Inuit : Apert SooN

Posté 24 juillet 2004 - 09:01

J'attends avec impatience la solution technique pour continuer à faire rouler en Europe 22 Millions de camions et quelques centaines de milions de vehicules automobiles.

#24 Dgé

Dgé

Posté 24 juillet 2004 - 18:20

Moi j'attends avec impatience qu'on arrete de faire rouler tous ces camions à la con. :cogite:

Je crois effectivement que la pénurie est proche et que c'est une bonne chose. ça sera dur pour certain, surtout pour les utopistes qui croient encore que ce monde d'hyper consommation va durer.

Rouler à l'huile de tournesol ou au Pantone, oui si on veut, mais surtout il va falloir rouler moins.

#25 MakeLoveNotWar

MakeLoveNotWar
  • Genre: Homme
  • Localisation:Grenoble

Posté 26 juillet 2004 - 08:53

Il existe déjà des flottes de camions roulant à l'HVB:

exemple de cas

mais, bien sûr, ce n'est pas en France!!!


Pour répondre à Elijah (un peu tardivement mais je suis nouveau sur le site et viens juste d'être agréé par le webmestre):

pour utiliser de l'huile de friture usagée, il faut faire comme avec de l'huile brute, à savoir la filter à 5 µm (un filtre à café suffit) à une température de 14°C ou moins. En effet, à cette température, les cires floculent et restent dans le filtre. Par contre, j'ai pu lire sur certains sites qu'il ne faut pas prendre d'huile comportant du sel, par exemple lorsque les frites sont salées avant la deuxième passe dans l'huile. Cela m'amène à poser quelques questions :
- le sel est-il réellement soluble dans l'huile?
- si oui, ne peut il en être retiré par mélange de l'uile avec de l'eau, émulsion de l'ensemble par secousses, décantation pour séparation puis soutirage sélectif d'une part de l'eau salée, d'autre part de l'huile "propre" (le sel devrait être beaucoup plus soluble dans l'eau que dans l'huile, ce me semble)?

Y-a-t-il un chimiste dans la salle?

Pour répondre aux inquiétudes de certains concernant la température de fusion de l'huile végétale (donc le risque de "figeage" en hiver), un tableau comparatif de diverses huiles et du gas_oil se trouve sur :

comparatif huiles dont le tournesol

Yves (qui espère avoir apporté quelque chose au débat)

#26 _Shivaya_

_Shivaya_

Posté 26 juillet 2004 - 20:12

J'attends avec impatience la solution technique pour continuer à faire rouler en Europe 22 Millions de camions et quelques centaines de milions de vehicules automobiles.

Tout pareil que Johan...
Et sans oublier plusieurs millions de chinois qui accèdent à l'ere de la voiture du peuple et qui vont consommer du pétrole... au dela de ce qu'on peut imaginer...
Prends ton temps olgir... on t'attend :cogite:

Diamant

#27 MakeLoveNotWar

MakeLoveNotWar
  • Genre: Homme
  • Localisation:Grenoble

Posté 28 juillet 2004 - 15:41

D'aucuns prétendent qu'une partie de l'Afrique suffirait à produire assez d'huile de palme pour les besoins en carburant de toute la planète!

Cela me paraît un peu exagéré, même si le palmier à huile produit 5 fois plus d'huile à l'hectare que les arachides et 9 fois plus que le soja.

Quelqu'un a-t-il d'autres données à ce sujet?

#28 olgir

olgir

    En cours de mutation

  • Membres
  • 164 messages
  • Localisation:lille

Posté 29 juillet 2004 - 00:15

D'abord, je n'ai pas envie que des centaines de millions de véhicules en Europe continuent de rouler mais malheureusement l'énergie est là pour que celà dure et c'est l'énergie solaire :

Petit résumé de la puissance que nous donne le soleil ( d'après cette source : l energie sur la terre)

La surface de la terre reçoit chaque année 1,6 1018 kW.h (équivalent à une puissance continue de 180 106 GW), 30% sont directement réfléchis dans l'espace, 45% sont absorbés, convertis en chaleur et rayonnés dans l'infrarouge. Les 25% restant alimentent les cycles hydrologiques (24%) et la photosynthèse (0,06%) soit l'équivalent d'une moyenne de 45 106 GW.
L'énergie rayonnée au sol vaut environ 720.1015 kW.h. Selon les régions, l'énergie reçue à la surface de la terre varie, par m 2, de 1100 kW.h à 2300 kW.h/an, soit une puissance moyenne (répartie sur l'année, en tenant compte des alternances jour-nuit et des périodes nuageuses) de 120 à 260 W par m 2 (ça me semble bizarre ce résultat) et une puissance crête de plus d'1 kW/m2. Cette énergie peut être directement transformée en chaleur avec un excellent rendement ou, encore, en électricité mais dans des conditions nettement moins bonnes. Une partie de cette énergie sert à la photosynthèse : 950.1012 kW.h, ce qui conduit à la production lente de matières combustibles comme le bois ou les fossiles (charbon, pétrole, gaz naturel)

45% de l'énergie rayonnée par le soleil tombe sur les mers tropicales, la différence de température entre les eaux de surface (23ºC) et les eaux des profondeurs (- 6ºC à 1000 m) peut être utilisée, par exemple, pour actionner des moteurs thermiques. Les ressources « thermique- mer » représentent un potentiel de 8.1012 kW.h.

Sur les 720.1015 kW.h du rayonnement solaire reçu au sol, la part qui semble exploitable atteint 26.1015kW.h annuels, ce qui suffirait très largement à satisfaire nos besoins (environ 0,5% de cette quantité, voir chapitre 2.3).

Toutes activités humaines confondues, on estime la consommation mondiale [LATY_IEEE97 et Web_EIA] à 120.1012 kW.h/an soit l'équivalent d'une puissance permanente d'environ 3 kW par personne (72 kW.h/jour). Ceci représente environ 1/6000ème de l'énergie totale reçue à la surface de la terre ou encore 13% de l'énergie utilisée dans la photosynthèse, ce qui n'est pas vraiment négligeable !




Maintenant, vous allez me demander comment cette puissance solaire pourrait être utilisée. Là c'est un inventeur indépendant Raymond LEGER ( http://www.lacitedusoleil.com]la cite du soleil[/URL] ) qui pourrait vous répondre. Selon lui la meilleure méthode serait l'effet photothermique.

Voici quelques exemples d'utilisation :

Vous chauffez de l'air d'un coté et pas de l'autre et vous créez du vent. L'effet éolien vient directement cet exemple appliqué à la terre. Des machines sont actuellement en test pour convertir cet effet en électricité : ce sont les colonnes Venturi.
Vous chauffez de l'eau, elle se transforme en vapeur qui peut faire tourner un alternateur et donc production d'électricité.




Quel rapport entre le soleil et le carburant pour les voitures ?

Eh bien, il ne s'agit qu'un problème de transformation d'énergie. Avec une énergie inépuisable et gratuite, on peut la convertir dans une autre forme même avec un mauvais rendement.
On peut imaginer de transformer de l'eau en un mélange oxygène + hydrogène, on peut faire de l'électricité pour charger des batteries, ou comprimer de l'air, ou utiliser la vapeur ...



Pourquoi n'utilise-t-on pas cette énergie ?

Demandez à nos politiciens.




Tout ceci pour vous dire que si on veut faire évoluer les choses, il faut se bouger et non pas attendre qu'une pénurie énergétique s'installe. :cogite:

#29 biomat

biomat

Posté 31 aot 2004 - 08:48

Hello à tous !!!
je roule actuellement avec 30 % d'huile de friture recyclée dans une 206 diesel !!!
je filtre dans mon ptit coin !!!

si vous voulez des infos ou si vous avez des questions rendez vous sur oliomobile un ptit forum spécialisé dans le carburant HVB

#30 Johan de Dina

Johan de Dina
  • Localisation:Comtat de Nissa
  • Intérêts:Oeuvre du phylosophe Inuit : Apert SooN

Posté 31 aot 2004 - 09:50

Tout ceci pour vous dire que si on veut faire évoluer les choses, il faut se bouger et non pas attendre qu'une pénurie énergétique s'installe. :)

Je souhaite de tout coeur que la pénurie d'énergie s'installe.
C'est déjà la fin des énergies bon marché.
Car c'est le seul moyen d'en finir avec la société de croissance et peut-être sauver ce qu'il y a à sauver de vivant sur la planête terre.
Trouver des solutions de remplacement énergétique généralisable au fonctionnement de nos sociétés "d'abondance" et de croissance, conduit à ce qu'une partie de la population humaine consomme par individus plus d'une planéte.
C'est donc continuer à participer au génocide du vivant de la terre.

#31 Nowar

Nowar
  • Localisation:Toulouse

Posté 31 aot 2004 - 13:41

:) :)

Salut à tous,

Imaginer que l'organisation actuelle de la pénurie énergétique qui se profile sera une bonne chose pour tous résulte d'une vision utopiste de la réalité.

Nous voyons se mettre en place de grandes manoeuvres d'abord et avant tout pour l'eau qui représente le conflit à venir le plus grave, mais également pour la possession de l'énergie, qui rappelle les anticipations les plus sinistres de la science fiction.

Il est évident qu'il y a un gaspillage énorme de ressource, lié à l'immobilisme de nos politiques qui ne peuvent pas cracher dans la main qui les finance. Mais il est évident qu'il y a un problème de taille, qui est le fait d'occulter systématiquement les alternatives énergétique, confiscant ainsi l'autonomie des cytoyens, et freinant les capacités de développement des pays dits sous développés.

Rajouter de l'huile dans son réservoir n'est pas forcément la mettre sur le feu, mais comme cela est déja souligné cela amènerait la prolongation et l'aggravation de monoculture dont on connait les ravages écologiques et phréatiques.

En conclusion, je trouve que c'est une chouette idée, mais provisoire en espérant que ce provisoire là :) ne durera pas trop longtemps :)

Nowar

:) :) :)

#32 biomat

biomat

Posté 31 aot 2004 - 15:22

UNe algue oléagineuse pourrait etre la solution au problême de la production d'huile !!
appramment 1/8 de l'arizona pourrait suffir au niveau de la production des USA !!!
je ne sais plus ou j'ai vu l'article mais c'est fort interressant !!


investissez dans le désert !!!!! :)

#33 EcliptuX

EcliptuX
  • Genre: Homme
  • Localisation:sur Terre
  • Intérêts:la Vie et les gens :)

Posté 22 septembre 2004 - 12:11

Voici un site sur l'huile carburant que je ne connaissais pas et qui a l'air bien actif :)
A vrai dire, c'est le plus complet que j'ai vu sur ce sujet pour le moment :)
http://www.oliomobile.org/
J'y ai même vu notre ami Biomat sur leur forum 8)

#34 NicoM

NicoM
  • Localisation:Indre

Posté 26 septembre 2004 - 12:01

Bonjour à tous,
L'huile de friture cela marche très bien.
On roule à l'huile avec un C25 en mélange 50/50 depuis un an.
Depuis un mois on fait aussi fonctionne le bruleur de notre four à pain (on est boulanger) avec un mélange de 25 %.
Tout fonctionne très bien.
J'ai eu une info récament d'une entreprise qui récupère les huiles usagées pour les vendre en Allemagne !
Et oui ils sont beaucoup plus ouvert que nous là-bas.
Le carburant HBV est encouragé par le gouvernement.
A+

#35 Yeye

Yeye

    Ziploïde gloupexiforme

  • Membres
  • 1 212 messages
  • Localisation:Lotharingie inférieure

Posté 28 septembre 2004 - 13:25

Bizour toulmonde !

Y'a aucun problème à faire tourner un diesel avec de l'huile, pourvu qu'elle soit inflammable aux températures normales et suffisamment fines pour passer au travers des filtres et pompes d'injection.

Les injections récentes limitent naturellement les possibilités car elles sont excessivement précises et donc sensibles aux fortes viscosités et impuretés, l'idéal est de rester sur un modèle pas trop high-tech genre XUD9 et 7 (moteur PSA des BX, 405, 309, ZX, etc...), vieux mercedes, indenor, VM ou Perkins...

S'il y a effectivement un problème théorique de volume de production par rapport à la consommation, on ne le rencontrera pas avant d'avoir déjà abattu celui de l'autorisation d'utiliser ces huiles végétales.
J'ai bavardé avec un docteur de recherches (privées) en produits végétaux de substitution, parmi lesquels évidemment, le carburant diesel végétal, et cette personne m'a confirmé de vive voix la forteresse lobbyiste qui protège les intérêts pétroliers.

Comme Ecliptusque le dit dans son slogan, on peut le faire SANS eux, c'est à dire que dépenser son énergie à abattre cette forteresse pour circuler légalement en consommant des produits végétaux (oui oui, c'est interdit !) me semble illusoire, par contre, circuler illégalement sans demander quelque autorisation que ce soit, en construisant en parallèle un appareil médiatique à ce sujet est peut-être plus futé, mais plus risqué.

Comme dirait l'autre, on n'a rien sans mal...


Admettons que cette barrière purement mercantilo-politico-administrative s'effondre: les volumes seraient insuffisants, parait-il?


Je vois plusieurs raisons d'infirmer cette thèse:


1/ Mettre un tel coup de pied dans la fourmilière est un gros pas vers la remise en question de notre mode de vie débile qui consiste à bosser très loin de chez soi, et très peu pour soi. J'ai la conviction que l'économie telle que nous la connaissons serait affectée et je parierais volontiers que la frénésie dont on nous force à faire notre quotidien pourrait ralentir.
Je ne vous apprends pas que cette économie est basée sur le gaspillage, et favorise volontairement les aberrations que nous connaissons; telle que la centralisation à outrance (fruits et légumes à Rungis, grandes usines mais de moins en moins de PME locales...)

2/ La technologie actuelle de nos moyens de locomotion (notamment les diesels) est contrairement à ce que l'on dit, très bridée par rapport à ses réelles possibilités: HDI, TDI et tout le toutim ne sont que poudre aux yeux.
Parlons de rendement de transmission (Multitronic, Torotrak, Prius : vous connaissez?), d'injection d'eau, de réacteur Pantone, de puissance spécifique, de puissance nécessaire, de surface frontale (tout le monde parle de Cx, mais qui parle de SCx ?)...
Toutes ces solutions existent et sont souvent beaucoup plus simples que les technologies que l'on vend à prix d'or au vulgus pecum !

3/ Montrer que la vérité communément admise en termes d'énergie et relayée par nos médias n'est qu'un mensonge permettrait peut-être de sortir de l'ombre certaines technologies trop souvent oubliées: Pantone, Stirling, Gazogène, Biocarburants (éthanol, méthane, bois...), Meyer, etc...


Bref, tout ça pour dire que j'ai un peu de mal avec les idées de décroissance forcée, de vignette verte, de limitations de vitesses en ville et de surtaxe de l'énergie. 8)

#36 Johan de Dina

Johan de Dina
  • Localisation:Comtat de Nissa
  • Intérêts:Oeuvre du phylosophe Inuit : Apert SooN

Posté 28 septembre 2004 - 21:15

Et bien Yeye; pour un nouveau venu 8)
J'ai passé plusieurs semaine a scaner tous les articles concernant les carburants de substitutions au pétrole et les différentes technologies de moteurs d'une partie de ma collection de Science et Vie.
J'ai plus particuliérement exploité la partie 1914 à 1944; en effet les périodes de pénurie créé par les deux guerres mondiales ( en attendant celles déclanchées par la fin du pétrole abondant et bon marché), ont été propices aux propositions alternatives.
J'ai toutefois remarqué que les solutions proposées aujourd'hui par certains "novateurs" avaient déja fait l'objet d'expérimentations trés poussées à ces époques.
Je pense mettre ces documents en ligne dans les mois qui suivent.
Ex: Les Moteurs diesel des Junker 52 de la Lutwaffe fonctionnaient déja en 1937 sur la base d'un mélange ( non de code ARAL 2) composé de 18 % d'eau, 40% d'huile lourde de synthése ( équivalent du fuel domestique issu de la distilation du charbon), 30% d'huile végétale et 12 % d'alcool de bois.

Bonne continuation cher nouveau venu.

#37 jim ferguson

jim ferguson
  • Localisation:st malo du bois
  • Intérêts:agriculture durable (méthodes de production alternatives), écotourisme

Posté 12 octobre 2004 - 16:28

Bonjour,
Je suis moi-même intéressé par cette méthode alternative au GO, ce dernier me donnant mauvaise conscience à chaque fois que je sors mon diesel. Je ne suis cependant ni mécano ni spécialiste de l’huile de friture. Je pense dans un premier temps fonctionner à 50% huile 50% GO et par la suite, si les conditions sont réunies passer à 100%. J’ai donc quelques questions à poser :
· dans certains sites, on me parle de glycérine liée aux globules gras qui pourrait être à l’origine de l’encrassement des injecteurs ; est ce que le filtre 5µ retient cette substance ?
· si je m’équipe pour tourner à 100% huile de friture, est il possible de rouler quand même au GO, dans le cas où il gèle ou que les nutritionnistes partent en croisade contre la frite
· au point de vue juridique, cela est il légal dans la mesure où on ne pratique aucune activité commerciale, j’entend par la qu’on ne s’approvisionne sur aucun marché mais sur les déchets de la société ? Non pas que je redoute par-dessus tout les contrôles et amendes (je prendrai le risque de toute façon), mais je pensais pourquoi pas m’approvisionner dans les établissements scolaires entre autre, d’une part parce qu’ils brassent de grandes quantités mais aussi parce que du coup, ça ne relèverait plus tout à fait de l’initiative privée et favoriserait peut être la banalisation de ce procédé.
Merci déjà pour tout ce que vous faites et d’avance pour les réponses que vous pourrez m’apporter.

#38 _Shivaya_

_Shivaya_

Posté 12 octobre 2004 - 18:46

Pour la 1ere question, je vais laisser un technicien te répondre.
Pour les autres : tu peux revenir à un mix GO/huile lorsqu'il fait trop froid mais surtout, et ca rejoint ta dernière question, il est indispensable de te renseigner sur l'huile que tu récupères. Il faut du tournesol ou du colza or de nombreux etablissements utilisent des huiles mélanges (style végétaline) qui figent très rapidement. Donc si tu fais de la récupération, c'est la 1ere question à poser et à vérifier.
Et non ce n'est pas illégal d'utiliser de l'huile végétale par contre, il existe un système mis en place par l'état pour la récupération des huiles de friture usagée et certains établissements, passant par un récupérateur agréer, ne voudront pas te la donner.

Shivaya

#39 nomade

nomade

    Rongeur de frein, rongeur de chaîne, dormeur en réveil

  • Membres
  • 909 messages
  • Localisation:belgique

Posté 12 octobre 2004 - 21:08

tit bémol, je crois me souvenir qu'en belgique il est illégal de rouler avec un carburant qui n'a pas été taxé (raison pour laquelle on prend une méchante prune si on est pris à rouler avec un diesel tournant avec du mazout de chauffage... qui est très exactement le même carburant si ce n'est que le mazout de chauffage est additionné de colorant rouge pour pouvoir serrer les vils malandrins qui cherchent à provoquer la chute de l'état, à anéantir le Monde Libre, désacraliser le paradis, brûler la réserve nationnale de PQ et repeindre les toilettes du palais royal en rose bonbon en roulant avec du mazout détaxé...

enfin j'me plante peut etre mais autant se renseigner avant: vivre a coté d'un systeme c'est aussi parfois savoir comment se protéger de ses chiens de garde...

#40 _Shivaya_

_Shivaya_

Posté 12 octobre 2004 - 23:47

oki nomade, ce qui n'est pas le cas en France : c'est le vendre qui est délicat (voir le procès Valénergol en cours).
En France aussi le "rouge" est interdit car jugé trop polluant (ce qui est vrai).
Ici c'est la notion de "modification substantielle du moteur" qui est la base et qui, si c'est le cas, oblige à un passage aux mines : mais cela concerne surtout les modifications de puissance des moteurs.

Pour revenir à Valénergol : j'ai rencontré le responsable sur une foire.
Ils sont actuellement sous le coup de l'application des peines rendus lors du procès, c'est à dire des amendes exorbitantes. En parallèle ils ont porté leur affaire devant la cour européenne.
Normalement à partir de janvier 2005, la France devrait se soumettre aux lois européennes qui existent pour d'autres pays comme l'Allemagne. En attendant, l'Etat français essaye de faire disparaitre Valénergol. Pour l'instant, seule l'injonction de payer est arrivée. Ce qu'ils redoutent c'est la saisie du peu de matériel encore au nom de Valénergol avant fin décembre 2004. Si c'était le cas.... Valénergol fera appel à toutes les bonnes volontés pour défendre leur action.
A suivre...

Shivaya