Aller au contenu


Photo

Les coulisses de la Grande Distribution


  • Veuillez vous connecter pour répondre
10 réponses à ce sujet

#1 EcliptuX

EcliptuX
  • Genre: Homme
  • Localisation:sur Terre
  • Intérêts:la Vie et les gens :)

Posté 20 janvier 2004 - 11:48

Je mets à votre disposition une conférence MP3 extrêmement intéressante.
Il s'agit de la conférence sur "Les coulisses de la grande distribution", de Christian Jacquiau
Le fichier fait 38Mo mais je vous garantie que ça faut le coup !
Pour les flemmards : écoutez donc au moins les 5 premières minutes :D
C'est tellement clair et bien expliqué que les 98 minutes de conférence passent toutes seules.

Après avoir écouté cette conférence, vous réfléchirez à deux fois avant de pousser un caddie :D

#2 Miette

Miette

    Terrienne en période d'essai

  • Membres
  • 1 174 messages
  • Localisation:vaucluse eheh

Posté 02 fvrier 2004 - 13:26

bonjour à toustes,

j'ai récemment appris une nouvelle délicieusement intéressante : Christian Jacquiau sera présent le 1er avril à 20h30, à la maison de l'environnement de Morsang-Sur-Orge (91), maison de l'environnement avec qui je bosse régulièrement, donc n'hésitez pas si vous êtes interessés, à me demander des renseignements sur l'accès et le lieu précis.
Ce lieu est de plus très joli car installé dans une ancienne étable, au sein d'un parc qui pratique la tonte selective, bassin en eau + micro milieu humide qui se développe, et projet planant sur ce lieu : plantation de fleurs endémiques afin d'offrir plus de diversité, en privilégiant également des lieux de vie pour la micro faune.
Les gestionnaires de ce site pourraient-ils le mettre dans l'agenda ?

miette

#3 Miette

Miette

    Terrienne en période d'essai

  • Membres
  • 1 174 messages
  • Localisation:vaucluse eheh

Posté 31 mars 2004 - 21:21

petit mot pour vous rappeler que Christian Jacquiau fait sa conférence demain, jeudi 2 avril à 20h30 à la maison de l'environnement de Morsang-Sur-Orge, se situant dans le parc de Morsang Sur Orge.
Un représentant de carrefour devrait venir. Il a accepté l'invitation. Il semblerait qu'il tente de se désister...

#4 _Lohey_

_Lohey_

Posté 01 avril 2004 - 11:08

Mon message n'apporte rien de nouveau, mais vraiment j'encourage très fort à écouter cette conférence. Ca fait clairement partie d'un début pour changer le monde par notre pouvoir de consommateur. (c;

C'est clair, jeu ne rentre plus dans un super marché et jeu vais beaucoup me renseigner sur les centrales d'achats !

Ecoutez, écoutez, informez-vous, réveillez-vous (ou ne vous rendormez pas) ! C'était mon petit cri d'amour... *c;

Merci Ecliptux ! :sourire:

#5 SpEcImEn

SpEcImEn
  • Localisation:Tarn

Posté 01 avril 2004 - 17:19

Et moi j'ai les boules de ne pas pouvoir assister à cette conférence vu ke maintenant je suis dans le sud de la france et kil n'y a pas 6 mois j'habitais à Savigny/Orge juste à coté de Morsang/Orge!!
Vraiment pas de chance je ne suis jamais au bon endroit au bon moment!
Tant pis pour moi...
@+

#6 olgir

olgir

    En cours de mutation

  • Membres
  • 164 messages
  • Localisation:lille

Posté 02 avril 2004 - 14:07

Apparemment, les américains sont confrontés à un problème semblable. Espérons qu'ils réagissent dans le bon sens et que cela en inspire plus d'un.

La puissance de Wal-Mart commence à effrayer l'Amérique


LE MONDE | 02.04.04 | 13h31

Le géant de la distribution, qui emploie 1,2 million de personnes aux Etats-Unis, aurait, grâce à ses prix bas, permis aux consommateurs américains d'économiser 120 milliards de dollars en 2003. Mais il est accusé de contribuer à la paupérisation et à la désindustrialisation du pays.
New York de notre correspondant

Chaque semaine aux Etats-Unis, près de 140 millions de personnes passent à une caisse d'un supermarché Wal-Mart. Environ 30 % des couches, du papier toilette, des shampooings et des dentifrices vendus aux Etats-Unis le sont par Wal-Mart.  Il faut y ajouter 20 % de la nourriture pour animaux domestiques, et 15 % à 20 % des CD, cassettes vidéo et autres DVD...

Le premier magasin de la chaîne a été ouvert par Sam Walton en 1962 à Bentonville dans l'Arkansas. Selon le classement du magazine Forbes,ses cinq héritiers disposent aujourd'hui chacun d'une fortune évaluée à 20 milliards de dollars. Le chiffre d'affaires de Wal-Mart, 259 milliards de dollars (209,59 milliards d'euros), est supérieur au produit intérieur brut de la Suède.

Mais la puissance acquise par la plus grande entreprise du monde, qui emploie plus de 1,3 million de personnes dans ses 8 000 magasins (dont 3 400 aux Etats-Unis), commence à faire peur dans son propre pays. Selon le classement annuel publié par le magazine Fortune, le 8 mars, Wal-Mart est devenue l'entreprise la plus admirée et la plus détestée des Américains. Le groupe a annoncé son intention d'ouvrir 1 000 magasins supplémentaires sur son sol dans les prochaines années, dont 300 en 2004. Cela devrait lui permettre de contrôler, avant la fin de la décennie, la moitié de la vente des produits de consommation les plus courants.

UN SLOGAN HISTORIQUE

Le slogan historique de la société, "Everyday, low prices" (des prix bas tous les jours), a permis aux consommateurs américains d'économiser directement 20 milliards de dollars en 2003, selon le cabinet New England Consulting, et encore 100 milliards indirectement en forçant les autres distributeurs à baisser leurs prix. Les analystes mesurent maintenant aux Etats-Unis un "effet Wal-Mart" à l'échelle macro-économique. Il se traduit à la fois par une baisse de l'inflation et une hausse de la productivité.

Pour ses partisans, Wal-Mart est un agent économique vertueux. Il contraint les fournisseurs à devenir plus efficaces et répercute l'essentiel des gains aux consommateurs. "Wal-Mart est la meilleure chose qui soit jamais arrivée aux classes populaires américaines", affirme Michael Cox, économiste de la banque de Réserve fédérale de Dallas (Nevada). En moyenne, quand un supermarché du groupe ouvre ses portes, les prix baissent de 10 % à 15 % dans les magasins alentour. Revers de la médaille : sur les 65 000 fournisseurs de l'enseigne, certains ont été contraints de licencier après avoir perdu des marchés du jour au lendemain pour des prix supérieurs de quelques cents à un concurrent. D'autres, pour rester compétitifs, ont délocalisé leurs productions en Chine. "Wal-Mart oblige ses fournisseurs à être compétitifs sur le plan international et pas seulement local, comme auparavant", explique Michael Silverstein, du Boston Consulting Group. Il est dur mais honnête avec eux. Le système est transparent. Il n'y a pas de passe-droit et de dessous-de-table."

La montée en puissance de "l'ogre" de la distribution est devenu un sujet de la campagne électorale. "Les pratiques de Wal-Mart, en matière de couverture maladie, sont inacceptables. La manière dont cette entreprise traite ses employés n'est tout simplement pas équitable", a déclaré à plusieurs reprises, John Kerry, sénateur du Massachusetts et candidat démocrate à la présidentielle. Sa femme, Teresa Heinz Kerry, est encore plus critique : "Wal-Mart me rend folle. Ce groupe détruit les agglomérations." Le groupe se heurte de plus en plus souvent, quand il veut implanter un supermarché ou un hypermarché, à une opposition locale forte.

Pour ses adversaires, le système Wal-Mart endommage irrémédiablement le tissu économique et social. La liste des reproches qui lui sont adressés est interminable : il mènerait à la faillite ses concurrents, viderait les centres-villes de leurs commerces, tirerait les salaires vers le bas, supprimerait ou réduirait les assurances sociales... Le distributeur, en multipliant les importations à bas prix, contribuerait à détruire les emplois aux Etats-Unis, et accélérerait la désertification des campagnes. "Wal-Mart est le point final d'une économie et d'une société dont la valeur dominante consiste à réaliser la meilleure affaire, résume Robert Reich, ancien secrétaire d'Etat au travail de l'administration Clinton. Les consommateurs tireront de grands bénéfices de Wal-Mart aussi longtemps qu'il devra faire face à une véritable concurrence. L'inquiétude est qu'il devienne trop puissant et étouffe toute compétition."

D'ores et déjà, l'impact de Wal-Mart sur le marché du travail américain est considérable, bien au-delà de ses 1,2 million de salariés aux Etats-Unis. Le premier employeur privé du pays établit de fait une norme sociale. Elle est particulièrement basse. Selon les chiffres disponibles, en 2001 un employé de Wal-Mart gagnait en moyenne 13 861 dollars. Or, le seuil de pauvreté, selon le gouvernement fédéral, était alors de 14 630 dollars pour une famille de trois personnes.

POURSUITES JUDICIAIRES

Wal-Mart fait face aujourd'hui à des dizaines de poursuites judiciaires pour avoir contraint son personnel à faire des heures supplémentaires sans être payé, pour employer des immigrés en situation irrégulière et pour pratiquer des discriminations sexuelles. Le groupe insiste sur le fait que ces affaires ne sont pas le reflet de la culture de l'entreprise mais de dérives locales. "Si les accusations sont prouvées, nous ferons ce qu'il faut pour que cela ne se reproduise plus", déclare Ray Bracy, son vice-président.

"La même volonté de faire baisser en permanence les coûts, qui a fait de cette entreprise un exemple extraordinaire d'innovation dans le domaine de la gestion, a aussi conduit à être un employeur sans conscience,estime James Hoopes, spécialiste de l'éthique des affaires au Babson College. La vie des travailleurs les plus modestes est devenue beaucoup plus dure dans ce pays qu'il y a un quart de siècle. La prospérité, au lendemain de la seconde guerre mondiale, a été construite sur la participation la plus large à un marché de consommation de masse, qui a créé une Amérique plus égalitaire. Ce système ne semble plus fonctionner, en partie à cause de la mondialisation, dont Wal-Mart est devenu un symbole."

Eric Leser

• ARTICLE PARU DANS L'EDITION DU 03.04.04



#7 EcliptuX

EcliptuX
  • Genre: Homme
  • Localisation:sur Terre
  • Intérêts:la Vie et les gens :)

Posté 22 dcembre 2004 - 21:09

Numéro exceptionnel de Marianne en kiosque jusqu'à Vendredi :

Image IPB

Christian Jacquiau organise une tournée de conférences en 2005.
Le planning est en cours d'élaboration mais voici ce qui est déjà programmé :
Alençon : 1/03
Arras : 2/3
Forbach : 4/3 ou 8/4 ( à préciser)
Corte : 16/3
Rodez : 1/4
Il y a des projets sur Le Mans, Toulouse, à Livron (26), à Annonay en Ardèche...

S'il passe près de chez vous, c'est à ne pas rater !!!!!

#8 vincesurfeur

vincesurfeur

Posté 23 dcembre 2004 - 10:50

j'ai cherché sur le net, mais forcement j'ai pas trouvé, sinon, j'ecrirais pas ce post :D

où peut on consulter ces dates et donc ces lieux de conférences ?

vincent

#9 EcliptuX

EcliptuX
  • Genre: Homme
  • Localisation:sur Terre
  • Intérêts:la Vie et les gens :)

Posté 23 dcembre 2004 - 10:55

Je tiens ces infos de Ch. Jacquiau directement.
Ca serait bien qu'il les mettent sur son site par la suite, mais je le rappelle, ce planning est encore en cours d'élaboration :D

#10 EcliptuX

EcliptuX
  • Genre: Homme
  • Localisation:sur Terre
  • Intérêts:la Vie et les gens :)

Posté 23 juin 2005 - 09:54

Image IPB