Aller au contenu


Photo

La gestion des déchets


  • Veuillez vous connecter pour répondre
79 réponses à ce sujet

#61 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 808 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 08 aot 2008 - 15:06

Bio, le papier sulfurisé? Apte au contact alimentaire et à la cuisson, mais regardez le mode de fabrication qui suppose un peu… d'acide sulfurique.

http://fr.wikipedia....apier_sulfurisé

#62 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 307 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 07 septembre 2009 - 12:07

La suite logique de la prise de conscience :

Des vers de terre invités à la cantine

À l'école primaire de Moussy-le-Neuf, les lombrics font leur rentrée aux côtés des enfants pour transformer les restes d'aliments en compost.


À la rentrée, l'école primaire de Moussy-le-Neuf (77) est le théâtre d'une étonnante expérimentation en matière de gestion des déchets. Les restes de la cantine serviront en effet de repas à des vers de terre, qui auront mission de les transformer en compost.
Le principe ? Après les repas, les restes fermentables de la cantine seront vidés dans un bio fermenteur, un réceptacle où la matière organique se dégradera durant 4 à 6 semaines. Puis le compost formé sera confié aux vers de terre, qui se nourrissent de la matière végétale et la rejettent en fines particules (c'est le lombricompostage). Après cette étape, le compost arrivé à maturation sera utilisé directement sur les cultures environnantes. Dans un premier temps, les déchets de la cantine seront pesés chaque jour pendant deux semaines.
Cela permettra d'atteindre différents objectifs écologiques comme la diminution des transferts de déchets, des quantités de déchets, ou la sensibilisation du personnel de cantine et des élèves au tri des ordures.

Des vertus pédagogiques
Cette expérience aura même des vertus pédagogiques : les enfants participeront activement. Ils videront eux-mêmes leurs plateaux et trieront les déchets. Sans compter qu'ils pourront observer la transformation des restes par les vers de terre, ce qui constituera un cours de biologie en soi.
Si l'expérience est concluante, le procédé sera élargi à d'autres écoles du secteur. Il faut savoir que pour une école de 12 classes, environ 150 kg de déchets alimentaires sont produits chaque jour, ce qui représente 5,4 t par an. D'où l'intérêt d'un tel programme.
Soutenue par la Région, cette initiative de la Communauté de communes du Pays la Goële et du Multien (28.000 habitants) est conforme au projet de Plan régional d'élimination des déchets (PREDMA), lequel préconise le compostage de proximité pour réduire les coûts de collecte et de traitement des déchets fermentables.

Subvention
La Région a attribué 1.125 euros à la Communauté de communes du Pays la Goële et du Multien.

http://www.iledefran...s-a-la-cantine/

#63 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 808 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 07 septembre 2009 - 12:20

… pour une école de 12 classes, environ 150 kg de déchets alimentaires sont produits chaque jour…

Calcul élémentaire:
12 classes x 30 élèves = 360 élèves

150 kg : 360 élèves = 0.416 kg de déchet pour un seul repas de cantine!

Un élevage de cochons serait plus judicieux, non?

#64 néothé

néothé
  • Genre: Femme
  • Localisation:environ montelimar

Posté 07 septembre 2009 - 14:14

une heure de colle par assiette non finie? 8) :D

il faut inciter les jeunes à manger équilibré mais aussi leur servir à la demande...pas la peine de remplir l'assiette à fond si c'est pour la retrouver à la poubelle...
quoique de toute façon, les règles ne permette pas de donner ou réutiliser les aliments, y compris pour des bêtes, je devais prendre en cachette des reste pour mon chien, par ce que ça me faisait mal au coueur de jeter quand je travaillais en foyer..mais ça part d'un bon sentiments, en cas de contamination genre microbes, ça limite.... :-?

la solution c'est de faire des plat de cantine de bonne qualité et très bon au goût...du coup les assiettes sont finie!!

néo

#65 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 307 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 07 septembre 2009 - 15:09

Obliger des mômes à finir leur assiette quand le plat n'est pas bon ne me semble pas pertinent. Mais je suis d'accord avec toi Néothé pour affirmer qu'en améliorant la qualité gustative des repas servis aux gamins, ils mangeraient mieux et il y aurait moins de déchets !

Floyd, le résultat de ton calcul doit être encore pire que cela car tu as oublié les externes et les absents ! :-?

La législation actuelle est difficile à trouver mais voici quelques éléments :

L'utilisation des déchets dans l'alimentation animale est une pratique universelle remontant à la nuit des temps. La société, essentiellement rurale, utilisait les déchets des ménages et assimilés pour nourrir le bétail (porcs, bovins, volailles). Cette pratique a presque complètement disparu dans notre pays. A titre d'exemple, avant la Seconde Guerre mondiale 80 à 90% du volume des déchets des restaurants et des cantines d'Ile-de-France étaient valorisés dans l'élevage ; aujourd'hui la proportion ne dépasse pas les 10%

http://www.inra.fr/dpenv/stephc28.htm (1996)

en France un arrêté du 25 mars 1985 relatif à la prévention de certaines maladies des animaux réputées contagieuses a interdit l'alimentation des suidés par des eaux grasses et déchets de cuisine, sauf s'ils sont soumis à cuisson pendant une heure minimum à la température de 100° C au moins et dans des installations autoclaves.

http://www.senat.fr/...r00-405-17.html (2001)

  [ 11/02/2002 ] La FEFAC (Fédération Européenne des Fabricants d'Aliments Composés) s'oppose à la ré-autorisation des déchets de cantine, comme proposé par le Comité d'Environnement et de la Santé Publique du Parlement européen (Rapport de Mme Paulsen sur les co-produits animaux).

http://www.agrisalon...rticle-3929.php

Le lobbying a apparemment été efficace :

[ 21/02/2002 ] Le Parlement Européen demande à la Commission de présenter une proposition législative avant le 30 juin 2002 rendant obligatoire la preuve de l'élimination en toute sécurité des déchets de table et interdisant leur réemploi en tant qu'aliments pour animaux.

http://www.agrisalon...rticle-3789.php

#66 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 808 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 07 septembre 2009 - 16:53

La famille des suidés comprend les cochons…

En calculant à plus de 400 grammes le poids du déchet, je trouvais ça exorbitant. A comparer avec le poids de la ration consommée… qui doit probablement être inférieur.

Pourvu que les lobby des élimineurs de déchets ne trouvent rien à redire au lombricompostage.

#67 _vibe_

_vibe_

Posté 07 septembre 2009 - 17:11

tiens c'est marrant que suez sorte des études comme ça ; ils ont justement toutes les autorisations pour injecter du gaz de compost dans le réseau de gaz naturel et sont en train de financer et sans doute gérer via concession des usine de production de gaz à partir des déchets ; notamment à viria dans l'ain et avrillé dans le maine et loire. je lance donc une annonce ici pour trouver cofinanceurs pour installation d'un commerce de véhicules industriels et particuliers fonctionnant au gaz naturel. voir kompogaz pour précision. rhaaaa, avec la finance que ne fait-on. c'est des beaux salauds quand même. comment concentrer les pouvoirs et profits....allez, j'arrête je vais m'étrangler :-? :D 8)

#68 nicole sa tribu et sa ménagerie

nicole sa tribu et sa ménagerie

    deux mains gauches

  • Membres
  • 1 408 messages

Posté 08 septembre 2009 - 07:00

Le paiement de taxes proportionnel au poids des déchets semble une bonne alternative.

Du coup, en achetant, on fait attention aux emballages...Au pire on les laisse sur place.

Avec les composteurs (normal et vermicomposteur) même en plein été la poubelle est inodore...Et légère...Et sortie une fois sur quatre (sauf en cas de nettoyage par le vide)...

Pour la rentrée scolaire, les suremballages ont rempli la poubelle...Et je ne suis pas franchement ravie des feuilles de plastique pour recouvrir les livres...

#69 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 808 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 08 septembre 2009 - 07:34

...Et je ne suis pas franchement ravie des feuilles de plastique pour recouvrir les livres...

Soigneusement rangés les cahiers et les livres de mon père ont déjà passé plus de 60 ans sur des étagères.
En les ouvrant ce week-end, j'ai trouvé sous la couverture en papier kraft violet des ouvrages sans couleur et avec quelques rares gravures: un choc pour les élèves d'aujourd'hui qui disposent de livres "attractifs" colorés et presque amusants.

La forme semble aujourd'hui compter plus que le fonds. La forme, soumise aux effets de la mode, impose le toujours plus, le toujours différent. Le livre devient un signe qui doit se voir donc il lui "faut" la couverture plastique transparente.

Le retour à plus de sobriété dans ce domaine là aussi? En tout cas moins de papier à recycler.


Pour la collecte, la pesée pose des problèmes, parfois.

La communauté de communes d'ici a retenu la fourniture et l'utilisation obligatoire de sacs plastiques. On peut donc imaginer une taxe composée d'une partie fixe et d'une partie proportionnelle au volume, donc au nombre de sacs fournis chaque année.

Il faut une incitation à diminuer le volume mis "à la rue" et responsabiliser toujours.

#70 néothé

néothé
  • Genre: Femme
  • Localisation:environ montelimar

Posté 08 septembre 2009 - 16:07

pendant des années, notre communes nous fournissait nos sac poubelle...

nous en avions toujours 3 fois trop (famille de 5 personnes) nous en donnions à nos beaux parents....

quand ils ont cessé de nous en donner...nous n'avons pas eu besoin d'en acheter pendant un an...nous étions déjà adepte du trie, qui ne se pratiquait pas sur notre commune, mais qu'on posait au passage sur la commune voisine qui le pratiquait...
puis nous avons vraiment composté (avant nous ne compostions que le produit de jardin) et notre volume à encore diminué et nos poubelle sont sans mauvaise odeurs...sauf quand l y a du passage et que par "reflex" des copains on mis du biodégradable dans la poubelle!!!

par contre ce serait le top si le projet qui court en ce moment voyais le jour...: récolte du compostage des habitants pour petite production de méthane...ce quiu éviterais la perte de ce méthane qui au final détruit la couche d'ozone et permettrais par ex d'alimenter une chaudière pour une école...

sinon c'est dur de ne pas toujours évter d'acheter de l'individuel, en ce moment j'apporte à mon fils des aliments ou des boissons et pour qu'ils se conservent dans sa chambre je dois pour certains privilégier l'emballage individuel.... :-?

car évidemment, le meilleur trie est celui qui se fait à la source!!

néo

#71 forlu45

forlu45

    Bricoleur

  • Bannis
  • 754 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:haute savoie
  • Intérêts:moteur HHO

Posté 24 novembre 2009 - 19:08

le nombre de fermes qui utilisent le méthane pour le chauffage augmente -ielles ont leur propre installation et ce serai de bonne augure si les déchets adaptés à ce genre d'installation etait utilisés dans ces memes installations ce qui reduirai les km de transport des ordures il suffirai d'organiser le principe sur une zone adaptée ou que le service collecteur le fasse

#72 forlu45

forlu45

    Bricoleur

  • Bannis
  • 754 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:haute savoie
  • Intérêts:moteur HHO

Posté 25 novembre 2009 - 15:36

 

le tri selectif c'est bien à tel point qu'en haute savoie l'incinerateur n'a plus assez de "matière première" pour fonctionner ( ils envisage de supprimer des postes de travail )
l'incinerateur aux nouvelles niormes chauffe une grande partie de la ville d'annecy et des environs

la solution serait de faire venir par train des wagons de dechets du sud de la france ( vallée du rhone) pour conbler le "deficit"

que pensez vous de cette initiative ?

pourquoi irait on consommer de l'energie pour transporter des dechets ?
pourquoi les regions concernées n'installent elles pas leur incinerateur ?

bizarre comme reflexion



#73 moinsdewatt

moinsdewatt

Posté 26 juin 2011 - 11:04

pourquoi les regions concernées n'installent elles pas leur incinerateur ?


Parce que les gens ne veulent pas ca "au fond de leur jardin". ( NIMBY : Not In My Backyard ).
La trouille des fumées, de la dioxine (faut se souvenir du scandale de Gilly Sur Isére)

Par exemple l' incinérateur de Fos sur Mer a été trés trés contesté. Il a fini par démarer en 2010.

http://fr.wikinews.org/wiki/Marseille_:_d%C3%A9marrage_contest%C3%A9_de_l'incin%C3%A9rateur

ici http://www.laprovence.com/video/Au+coeur+de+l'incin%C3%A9rateur+de+Fos-sur-Mer/iLyROoafInOq vidéo de 2 minutes sur le démarage imminent de l' incinérateur de Fos.

dans cette page http://www.greenpeac...p?id=Fos_projet les valeurs des rejets polluants (normes) sont indiquées.

#74 _strychnine_

_strychnine_

Posté 10 mars 2013 - 17:47

Une initiative très intéressante de la commune de Barsac après celle de Pincé dans la Sarthe. Ils proposent une poule pour 1 euro, afin de limiter les déchets ménagers. Si toutes les communes pouvaient avoir ce genre d'initiatives, ce serait fabuleux !
http://www.consoglob...leines-dents-cg
 
 
 

Déchets ménagers : les poules à pleines dents !
poule-compost.jpg
 
C’est notre carton vert de la semaine, la bonne idée ultra pragmatique qu’expérimentent quelques municipalités en France : faire picorer les déchets par des poules.
Une poule = 1 euro
492_M_1.jpgLa commune de Barsac a proposé à ses habitants d’acquérir une poule pour 1 €. Ce bon plan girondin avait pour but de favoriser l’achat d’une poule par foyer afin d’améliorer la gestion des déchets et détritus générés par chaque foyer.
La communauté de communes s’est acquitée du reste du prix de la poule, soit 7,50 euros.
Encore mieux que le compost, la poule composteuse !
poules-compost-barsac-300x172.jpgLe « bon plan poules » a été utilisé par 150 familles qui nourriront donc leurs poules de déchets « à belles dents » puisqu’on estime que chaque poule pourrait ingurgiter environ 150 kg de détritus par an !
> image  http:// resistanceinventerre.wordpress.com
Ces gallinacées sont faciles à garder. « On peut même partir en vacances en leur laissant de l’eau et, exceptionnellement, un peu de graines. Il suffit, ensuite, de demander au voisin de passer récupérer les oeufs. »C’est encore plus facile qu’un compost ….
C’est autant d’économisé pour la collecte et le retraitement. Pour la commune de Barsac, on estime l’économie à 15 000 €,  soit 150 tonnes de déchets en moins à incinérer, largement de quoi rentabiliser la vente des poules.
carton-vert150x150.jpgD’autres communes suivent le mouvement : Besançon, Pincé dans la Sarte, Mandres-les-roses dans le Val-de-Marne, ou Mouscon en Belgique.
La pratique de la poule – compost est encore très marginale, mais même l’Ademe la juge tout à fait pertinente, c’est dire !
*
Sur l’ expérience de Pincé, voyer l’article : Réduire les déchets avec des poules.

 

 

 

Nous vous avions déjà parlé de l’élevage de poules dans un jardin. La commune de Pincé, dans la Sarthe, a proposé à ses habitants d’en prendre chez eux, afin de réduire le volume de déchets collectés.

Des poules pour manger les déchets organiques

poule-03.jpgCela ressemble un peu à une blague et pour cause : c’en était une au départ, lors d’un conseil municipal, entre une adjointe au Maire et une conseillère municipale. Afin de diminuer la redevance incitative pour les ordures ménagères prévue dans la loi Grenelle I, on pourrait diminuer le volume d’ordures en donnant les déchets organiques à des poules. Une idée finalement conservée par Lydie Pasteau, maire de la commune, qui décide d’acheter 62 poules pondeuses de Loué, et les proposer aux 206 habitants du villages.

31 foyers volontaires pour accueillir des poules

C’est ainsi qu’en septembre 2012, un tiers des familles du village ont accueilli deux poules pondeuses. Les foyers ont signé un accord, s’engageant pour deux ans. « On n’a rien inventé ! », commente Sylvie Pasteau, « Nous avons tous vu nos parents avoir des poules au fond du jardin, à qui ils donnaient leurs restes ». Pas de coq dans le village, néanmoins, afin de garantir la sérénité auditive.

Dialogues entre voisins

poule-02.jpgCurieusement, même entre 206 habitants, on ne se parle pas forcément, et élever des poules a rapproché des gens qui ne s’adressaient pas la parole. « Des gens qui ne se parlaient pas s’enquièrent désormais de leurs poules respectives, les enfants apprennent que les œufs ne sortent pas des boîtes, on apprend à mieux trier nos déchets », explique la première adjointe Nicole Foucault. Certaines familles ont même mis leurs poules en colocation, afin de partager le poulailler. Quant aux enfants, ils apprennent d’où viennent les œufs.

Les poubelles, elles, sont sorties trois fois moins souvent. Une jolie initiative, qui en inspirera peut-être d’autres.

Source : Terra Eco

 

  • cerise aime ceci

#75 Panthera Pardhus

Panthera Pardhus
  • Genre: Femme
  • Localisation:entre un jardin et une rivière

Posté 27 juillet 2014 - 10:52

http://www.bastamag.net/Dechets



#76 trx

trx

    Grand commandeur de l'ordre du poireau

  • Modérateurs
  • 3 672 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Autonomie, agriculture, apiculture, construction.

Posté 27 juillet 2014 - 11:21

Toujours le meme problème lié à l'entassement humain...



#77 l'ombre

l'ombre

    Summum jus, summa injuria.

  • Membres
  • 1 946 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Summum jus, summa injuria.

Posté 27 juillet 2014 - 18:09

Le Parfait exemple du tissu de connerie depuis 45 ans :sommeil: Made in France

Le bruit dans toute sa plendeur :roule:



#78 Anonimo

Anonimo

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1 615 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ztigania-celtika
  • Intérêts:Les plus divers, mais avant tout l'humain et l'environnement

Posté 18 aot 2015 - 18:56

Edit modo : Messages combinés avec le sujet préxistant

 

=====

 

18 kilométrés par jour, en ramassant des déchets!

Un action citoyenne dont la société devrais son inspirer!

http://france3-regio...tus-789365.html



#79 _khalil_

_khalil_

Posté 18 aot 2015 - 19:01

l'endroit où on trouve pas mal de détritus c'est dans les refuges, cabanes de berger en montagne !!! chercher l'erreur...



#80 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 307 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 19 aot 2015 - 08:09

Un début de solution qui ne semble pas évidente pour tout le monde :
 

Les alpinistes qui partent à l’assaut du mont Everest devront ramener huit kilos de déchets à leur descente sous peine de poursuites judiciaires, une décision qui a pour but de nettoyer le sommet le plus haut de la Terre.
 
Les pentes de l’Everest sont jonchées de déchets laissés par les expéditions qui se succèdent depuis des décennies, à un rythme de plus en plus soutenu: bouteilles d’oxygène, tentes, détritus divers et même les corps d’alpinistes ayant succombé et qui ne se décomposent pas à cause du froid extrême.
"Afin de nettoyer le mont Everest, le gouvernement a décidé que chaque membre d’une expédition doit ramener au moins huit kilos de déchets, en plus de ses propres déchets", a indiqué un responsable du ministère népalais du Tourisme, Madhusudan Burlakoti.
Cette nouvelle règle s’appliquera aux alpinistes partant du camp de base, à partir du mois d’avril, a précisé le responsable.
Les expéditions devront soumettre leurs détritus à un bureau qui va s’installer le mois proche au camp de base. Ce bureau est également destiné à fournir une assistance médicale et à résoudre les conflits qui éclatent parfois entre alpinistes et guides locaux.
Les expéditions doivent pour le moment déposer une caution de 4 000 dollars qui leur est rendue une fois qu’elles ont prouvé, à leur retour, qu’elles ont ramené matériel et détritus.
Mais ce règlement est difficile à appliquer. "Nos efforts précédents n’ont pas été couronnés de succès. Cette fois-ci, si les alpinistes ne ramènent pas les déchets, nous les poursuivrons en justice et nous les punirons", a prévenu le responsable du ministère.
En février, le Népal a réduit la somme d’argent que doit payer chaque alpiniste pour grimper l’Everest et d’autres sommets, afin d’attirer plus de touristes. Mais cette décision a suscité les inquiétudes des défenseurs de la nature et de la montagne, qui redoutent un accroissement des volumes de détritus.
L’Everest est une source importante de revenus pour le Népal, un pays pauvre. Des centaines d’alpinistes se pressent sur ses pentes chaque année au printemps, notamment avril et mai.

Par AFP | Publié le 03/03/2014