Aller au contenu


Photo

[Témoignage] Isolation en laine d'un plancher


  • Veuillez vous connecter pour répondre
26 réponses à ce sujet

#1 Airelle

Airelle
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ain
  • Intérêts:Plein !

Posté 16 mai 2004 - 03:50

Venez réagir ou apporter un complément d'information au témoignage d'Airelle sur L'isolation en laine brute de mouton d'un plancher

Modifié par EcliptuX, 28 mai 2004 - 07:49 .


#2 _Shivaya_

_Shivaya_

Posté 16 mai 2004 - 11:51

:) merci airelle pour ton expérience.
Concernant le suint cet été : n'ai pas peur que le suint se "liquéfie" :)
Ce truc là c'est solidement imprégné dans le poil de la laine. D'ailleurs dans l'industrie de la laine, les traitements les plus importants sont pour enlever le suint. :)
Et pour l'odeur elle devrait s'attenuer : odeur et suint ne sont pas lié :)

Shivaya

#3 Virgo

Virgo

    Amoureux de la vie

  • Membres
  • 96 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:France - Région Aquitaine

Posté 17 mai 2004 - 15:48

Donc rien à craindre dans la maison : les tiques ne vont pas sur l'homme.


Aïe ! Aïe ! Ouïe ! Pas si sûr malheureusement...

http://www.automedic.../fse/fse23.html

http://www.ifrance.c...ladies-a-tiques

Personnellement il m'est déjà arrivé d'être mordu par une tique lors d'une ballade en forêt et je peux témoigner : c'est pas rigolo du tout ! C'est que c'est drôlement coriace comme bestiau ! Ca se laisse pas décrocher comme ça...

Bon, maintenant, loin de moi l'idée de vouloir démolir l'isolation à la laine de mouton en lançant une grosse paranoïa. Mais, dans le doute, gare aux tiques tout de même ! :)

Faut dire aussi qu'il existe toutes sortes d'espèces de tiques et qu'il est possible que celles qui embêtent nos moutons soient totalement inoffensives pour l'homme. Faudrait voir à poser la question à un vétérinaire, peut-être ?

#4 EcliptuX

EcliptuX
  • Genre: Homme
  • Localisation:sur Terre
  • Intérêts:la Vie et les gens :)

Posté 17 mai 2004 - 15:55

Concernant les tiques, je me souviens qu'un matin je m'étais réveillé avec une tique accrochée à mon cou ! En fait je dormais avec mon chien et la tique avait changé de porteur :)
Elle avait été facile à décrocher. Pour les cas plus résistant, il reste la solution de l'éther qui permet d'endormir la tique avant de la décrocher. Il parait que la tête peut rester dans le corps de l'animal (ou de l'humain :)), mais je n'ai jamais eu de problème avec mes toutous, et pourtant, dieu sait combien ils en ont choppé des tiques !!!
Concernant la dangereusité de certaines tiques pour l'homme, et notamment celle du mouton, je n'ai pas plus d'info que ça :)

#5 Virgo

Virgo

    Amoureux de la vie

  • Membres
  • 96 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:France - Région Aquitaine

Posté 17 mai 2004 - 16:01

Elle avait été facile à décrocher.


Veinard ! :)

Parce que moi j'ai dû aller chez le pharmacien qui me l'a décrochée lui-même et j'ai dégusté : la tête voulait pas sortir !

#6 Heïdi

Heïdi
  • Localisation:Canada

Posté 19 mai 2004 - 10:31

solution?

mettre un mouton dans la maison et l'adopter jusqu'à ce qu'on soit sûr qu'il n'y en ait plus?

les tiques, c'est des pas drôles. Ils m'aiment , peut-être pour mon côté animal...mouaif...attention à la maladie de Lyme...

Au cas où vous en avez beaucoup chez-vous(et pas de chien ou de mouton pour les récolter...)il y a une sorte de pince à tiques vendue en pharmacie ou droguerie.

Si vous remarquez une bonne rougeur autour de la piqûre, il vaudrait mieux aller consulter pour savoir si on a cette fameuse maladie. :)

J'aime mieux risquer une hypothétique tique qu'une pathétique matière synthétique.

J'aimerais féliciter Airelle qui m'encourage dans cette voie!

Heïdi :)

#7 Airelle

Airelle
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ain
  • Intérêts:Plein !

Posté 25 mai 2004 - 21:28

Je rentre d'une semaine de vacances dans l'herbe (pour voir ce que pense un mouton :) )... ben j'ai choppé 2 tiques ! Petites et toutes rouges ! Faciles à enlever mais 2 belles plaques rouges... désinfectées au Tégarome. A surveiller.

Pour celles des moutons, ce que je voulais dire, c'est que le risque n'existe que pendant la manipulation de la laine : une fois la laine en place, il n'y a aucune chance pour qu'une tique trouve à bouffer (sauf un rongeur de passage ?) et donc elle meurt...
Et me demandez pas de faire la récolte de tiques avant d'installer ma laine, sous prétexte de cruauté envers animaux ! Elles ont le temps de déménager entre la tonte et la récupération de la laine ! C'est pas de la cruauté, c'est du suicide ! Et je suis pour la libre détermination des animaux à vivre ou pas leur futur !
Non mais !

Pour ce qui est de l'odeur... L'a fallu que je retombe sur ce topic pour me souvenir que j'avais isolé la semaine dernière !!!

Aucune odeur perceptible dans le grenier au niveau inférieur. Il a fallu que je monte au niveau de l'isolant (je n'ai toujours pas mis le plancher) pour enfin sentir la bonne odeur de bergerie ! En fait, c'est presque un parfum plus qu'une odeur !

A suivre : il n'a pas fait très chaud par ici ces derniers jours... Mais je ne suis plus trop inquiet !

La laine ne s'est pas tassée non plus... sauf là où le chat s'est couché ! :)

... à suivre.

#8 EcliptuX

EcliptuX
  • Genre: Homme
  • Localisation:sur Terre
  • Intérêts:la Vie et les gens :)

Posté 28 mai 2004 - 07:51

Je viens de mettre le témoignage d'Airelle en ligne sur le site.
Vous y trouverez aussi les photos :)

#9 _adrien_

_adrien_

Posté 28 juin 2004 - 13:02

Je vais chercher de la laine demain mais pour l'isolation d'un camion... Je vous tiendrais au courant!

#10 EcliptuX

EcliptuX
  • Genre: Homme
  • Localisation:sur Terre
  • Intérêts:la Vie et les gens :)

Posté 28 juin 2004 - 13:26

Ca peut être sympa ça !!!!
J'envisage d'équiper une fourgonette prochainement, et je serai intéressé d'avoir un retour de ton expérience : l'odeur de la laine qd le camion est resté en plein cagnard toute la journée, fait-il plus frais l'été dans un camion isolé en laine de mouton ou l'intérêt est-il plutôt de garder la chaleur en l'hiver ?
Tiens nous au courant :cogite:

#11 _adrien_

_adrien_

Posté 30 juin 2004 - 11:01

Alors donc ma petite histoire:

Vraiment agréable à poser, les seuls endroits "chiants" sont les grands panneaux... on a utilisé je sais plus quelle bande qui colle utilisé pour la peinture (le truc en sorte de papier), parceque j'avais que ça...

Niveau odeur c'est nickel! insonorisation aussi (c'est trop neuf pour voir le chaud/froid)

Sinon ceux qui m'ont donné la laine l'avaient laissé suspendu dans un grand sac pendant un an, résultat la laine était beaucoup moin grasse et sentait presque plus! En plus la laine n'a pas perdu ses caractéristiques...

J'avais prévu un grand sac de laine, mais en faite j'ai eu besoin de presque rien... J'ai donc gardé 2 grands sacs poubelles, et j'ai rendu le reste.

En résumé c'est tout bon, le seul truc où j'ai peur, c'est avec l'humidité... je ferais donc un petit démontage après cet été pour voir ce que ça donne.

Là j'ai pas trop le temps, mais j'ai pris plusieurs photos, je vous montrerais tout ça une prochaine fois...

#12 huguespeyret

huguespeyret
  • Localisation:93
  • Intérêts:auto construction en ce moment

Posté 07 juillet 2004 - 15:59

je suis en RP, bravo pour l'utilisation de la laine... J'aimerai bien savoir comment vous avez procédé pour les murs.
Ce que j'ai appris en parlant avec des fabrictants en ce qui concerne les mites: elles ne viennent pas quand les fibres sont imprégnées de sel de bore, ce qui oblige à laver la laine pour lui enlever le suint, puis à la passer dans un bain de sel de bore... Donc c'est long.
Sinon, ily a un autre tuyau pour récupérer de la laine gratos et traitée: chez les matelassiers.
Autre piste pour de l'isolation en extérieur - pas cher et de la vraie récup: poser des matelas ou des couches de vetements si possible en laine contre les murs. Il duiffit ensuite de recouvrir d'un bardage bois en clain.

#13 EcliptuX

EcliptuX
  • Genre: Homme
  • Localisation:sur Terre
  • Intérêts:la Vie et les gens :)

Posté 13 juillet 2004 - 09:46

Concernant le problème des mites dans la laine brute, il faut qd même signaler que ça n'est pas systématique.
Néanmoins, plutôt que de passer par un lavage de la laine suivit d'un bain avec du sel de bore, il existe un moyen plus simple et moins onéreux : lors de la pose de la laine, disposez des petits bout de cèdre un peu partout (un par m² par exemple). Ce bois qui sans très bon a la faculté de repousser les mites. Plutôt que d'acheter des bouts de cèdres conditionnés excessivement cher, rendez-vous dans une scierie pour récupérer des chutes. Au pire, achetez une planche d'un ou deux mètres que vous découperez en petites plaque d'un demi centimètre d'épaisseur :cogite:

#14 nomade

nomade

    Rongeur de frein, rongeur de chaîne, dormeur en réveil

  • Membres
  • 909 messages
  • Localisation:belgique

Posté 20 octobre 2004 - 12:45

pour les tiques, un truc tout con: on attrape la tique avec une pince à épiler, on allume une cigarette et on l'applique sur la bete. de surprise elle va lacher prise, reste à tirer. La retirer d'un coup sec par contre est un mauvais plan: vous allez garder la tête de la bête plantée dans la chair et bonjour les infections!

#15 adeline

adeline

    en pleine réflexion...

  • Membres
  • 363 messages
  • Localisation:Namur (Belgique)

Posté 20 octobre 2004 - 20:35

puisqu'on revient aux tiques...
je suis animatrice dans une asbl "jeunes et nature" et lors des camps, les enfants font des concours de celui qui aura le plus de tiques... ça va jusque 12 par semaine sur la même personne... :bravooo:
je ne connaissais pas le coup de la cigarette mais comme je n'en n'ai jamais sous la main... :na:
un autre moyen efficace de l'enlever, c'est en tournant doucement avec son doigt sur la tique, elle finit par se détacher en entier. Bien désinfecter après. On dit aussi qu'il faut l'endormir avec de l'éther, mais elle se relache tellement qu'elle perd son "liquide" (je ne sais plus quel liquide exactement) qui peut transmettre la maladie de Lyme. Pas top donc,...
En Belgique en tout cas, c'est surtout dans les zone à fougères qu'elles pululent.

adeline

#16 paonie

paonie
  • Localisation:centre bretagne

Posté 06 septembre 2006 - 15:25

pour revenir sur la laine

j'habite en bretagne et voici ce que nous a préconisé notre grand manitou qui bosse depuis 20 ans dans les maisons en ossature bois et tout bio par chez moi :

laine passée au sel de bore, dalle plancher, 20 cm, surtout pas tassée, parce qu'elle peut absorber jusqu'à 30% de son poids en humidité, ce qui ne gêne en rien ses capacités insolantes, et joue en même temps un pare-feu génial au cas où...

Donc, dalle et toit : 20 cm d'épaisseur. Murs : 10 cm. Facile à manipuler, et pas de pare-vapeur, il faut que la laine puisse respirer, et puisque c'est son boulot d'abosrber l'humidité, il faut bien aussi qu'elle puisse la restituer...

donc voici comment on procède pour la dalle :
solives en pin douglas, non traité et pas besoin, puisque imputrescible ou presque, et se défendant tout seul contre les petits mangeurs de bois. liteaux sur lesquels viennent reposer des dalles en tripli. laine. pare-pluie. mais qui laisse passer l'air. plancher.

Pour les murs : de l'extérieur vers l'intérieur :
bardage en dougals. pare-pluie. tripli. laine. lambris ou équivalent, type planches de volige bien séchées et jointives.

idem pour le toit, sauf qu'on remplace le douglas par les ardoises :love:

nous n'avons pas de laine brute de récupération parce que nous avons 80m² du toit de l'ancienne maison à isoler, plus ce que nous avons rajouté cet été : une pièce de 55 m² avec une pièce sous la toiture... Bref, en gros, on a 200m² de laine à installer, on pouvait pas attendre que les moutons soient tondus au fur et à mesure... dommage, ça aurait aussi pu être rigolo :cogite:


#17 Fleur de Diamant

Fleur de Diamant

    ARTISTE TALENTUEUSE

  • Membres
  • 506 messages
  • Localisation:66

Posté 03 octobre 2006 - 16:47

Bonjour Airelle,

J'ai lu votre témoignage concernant la pose de laine de mouton sur un plancher. Où en êtes vous après tout ce temps ? :???:

Avez vous des remontées d'odeurs ??? ;)

A bientôt d'en savoir davantage...

P.S. : J'aime beaucoup votre humour, surtout votre conversation avec l'hirondelle. Savez vous que dans certains coins de France c'est un animal sacré (en voir une rentrer chez soi serait signe de prospérité (sic)). :D
Au printemps, à leur arrivée ; au moment où je venais de me lever et d'ouvrir le store d'entrée ; j'ai cru que je n'avais pas fini de rêver :) : bonté divine ! une hirondelle est entrée dans ma maison. ;) Je ne l'ai pas entendue voler et pensait qu'il s'agissait d'un papillon noir ;) . Elle a été jusqu'au fond de la salle à manger et comme elle a vu qu'elle ne pouvait faire son nid, elle est repartie. :ptdr:
Vous avez eu plus de chance que moi que de pouvoir discuter avec elle ;) . Ces oiseaux ne sont pas trop sauvages, puisque les hirondelles aiment construire leurs nids sous les toits des maisons. :P
C'est aussi le signe anonciateur de l'arrivée du printemps quand elles sont arrivées...

#18 Fleur de Diamant

Fleur de Diamant

    ARTISTE TALENTUEUSE

  • Membres
  • 506 messages
  • Localisation:66

Posté 03 octobre 2006 - 16:51

Pour les murs : de l'extérieur vers l'intérieur :
bardage en dougals. pare-pluie. tripli. laine. lambris ou équivalent, type planches de volige bien séchées et jointives.

idem pour le toit, sauf qu'on remplace le douglas par les ardoises 

nous n'avons pas de laine brute de récupération parce que nous avons 80m² du toit de l'ancienne maison à isoler, plus ce que nous avons rajouté cet été : une pièce de 55 m² avec une pièce sous la toiture... Bref, en gros, on a 200m² de laine à installer, on pouvait pas attendre que les moutons soient tondus au fur et à mesure... dommage, ça aurait aussi pu être rigolo 


Alors, Paonie, comment as tu fait pour la laine, puisqu'elle ne venait pas de la tonte ? :ptdr: :P

#19 Airelle

Airelle
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ain
  • Intérêts:Plein !

Posté 03 octobre 2006 - 22:32

Bonjour Airelle,

J'ai lu votre témoignage concernant la pose de laine de mouton sur un plancher. Où en êtes vous après tout ce temps ?  :???:

Avez vous des remontées d'odeurs ???  ;)

A bientôt d'en savoir davantage...

P.S. : J'aime beaucoup votre humour, surtout votre conversation avec l'hirondelle. Savez vous que dans certains coins de France c'est un animal sacré (en voir une rentrer chez soi serait signe de prospérité (sic)). :D
Au printemps, à leur arrivée ; au moment où je venais de me lever et d'ouvrir le store d'entrée ; j'ai cru que je n'avais pas fini de rêver  :) : bonté divine ! une hirondelle est entrée dans ma maison.  ;) Je ne l'ai pas entendue voler et pensait qu'il s'agissait d'un papillon noir ;) . Elle a été jusqu'au fond de la salle à manger et comme elle a vu qu'elle ne pouvait faire son nid, elle est repartie.  :ptdr:
Vous avez eu plus de chance que moi que de pouvoir discuter avec elle ;) . Ces oiseaux ne sont pas trop sauvages, puisque les hirondelles aiment construire leurs nids sous les toits des maisons.  :P
C'est aussi le signe anonciateur de l'arrivée du printemps quand elles sont arrivées...

Argh... c'est la question qui tue :)

Bon, quand faut y aller, faut y aller.

Alors je suis remonté au grenier voir ce que ca donne.
J'y retournerai en plein jour pour prendre des photos.

Voilà un premier jet de mes observations, sachant que ca fait près d'un an que je n'habite plus cette maison, et que j'en suis parti un peu... précipitament, laissant beaucoup de travaux en plan, dont le plancher sur la laine.

1) l'odeur : pas de souci ca s'estompe : on ne la sent que lors des grandes chaleurs, et encore. Mais le grenier est vaste et bien ventilé...

2) l'isolation : réelle : la pièce du dessous n'est pas chauffée, donne directement dans le grenier et malgré tout, la température à l'intérieur était bien supérieure à celle du grenier... du moins la première année.


3) nuisances : la seule observée... c'est l'abondance de mites ! (souhait de mon hirondelle pour avoir à manger ? )
Je n'avais pas prévu ca ! Rappel : j'ai mis de la laine brute, directement sortie de la tondeuse. Sans préparation aucune. (y avait même encore quelques crottes de mouton accrochées :) Me suis dit que ca ferait un bon test. Je n'ai pas pensé à mettre des copeaux de cèdre ou autre anti-mites... Faudra penser à ca la prochaine fois !

4) l'aspect : c'est là ou le bât blesse. Quant je suis remonté voir l'état de la laine après 3 ans... ben j'ai pris peur...
Je ne sais si c'est à cause des chats, de la chaleur, des mites, de l'absence de plancher ou d'autre chose, mais il ne reste plus qu'une galette de laine tassée et sèche ;)

Du coup, à mon avis, l'isolation doit en prendre un coup !


Je n'ai pas eu le temps de poursuivre mes investigations plus loin (du style redonner du gonflant pour voir ce que ca donne). J'essaierai de faire ca rapidement en même temps que les photos.

Résumé : expérience mi-figue mi-raisin : faut trouver l'origine de ce tassement avant d'être contre. Mais insuffisante pour imaginer isoler sa maison et etre tranquille 50 ans !

Faudrait comparer avec les autres "essayeurs".

PS : merci pour ton PS :) Sais tu qu'il est impossible de différentier une hirondelle male jeune d'une femelle ? l'hirondelle male a les deux brins de queue plus longs que ceux de la femelle... sauf les jeunes :)
L'hirondelle en général est en grande difficulté actuellement : il y a de moins en moins de fils sur lesquels se poser... Par exemple dans notre village, tous les fils électriques, téléphone etc sont enterrés ou en applique sur les maisons. Du coup, on ne vois plus de grands rassemblements au printemps et en automne.
D'autre part, les gens masquent la base des bastaings de toit par de la frisette... et suppriment ainsi les possibilité d'accroche des nids. Juste pour ne pas avoir à balayer le trottoir, souillé par les déjections... Je devais avoir la seule maison du village avec les poutres apparentes :)

Je profite de cet apparté pour faire de la pub pour un site ornithologique plein d'humour bien qu'il ne parle pas (encore ? ) d'hirondelles :

http://lesitelaplume.free.fr/etym.html

Amicalement
Airelle

Modifié par Airelle, 03 octobre 2006 - 22:37 .


#20 YannouWeb

YannouWeb
  • Localisation:Bruxelles

Posté 04 octobre 2006 - 07:10

Encore faut-il voir s'il s'agit d'une hirondelle africaine ou européenne. T'a-t-elle apporté une noix de coco ?

Blague à part, je suis déçu de lire que ta laine d'isolation a "foutu le camp". Probablement que ce sont les chenilles des mites qui t'on envahies qui ont bouffé tout ça. Mais c'est (hélas pour toi) quelque chose d'instructif pour celles et ceux qui voudraient faire de même.

Idées qui me viennent comme ça :
- s'assurer qu'aucune mite ne puisse arriver dans la laine (elles ont peut-être pondu avant que tu ne mettes le plancher [mais, bon, si elles t'ont envahies, c'est qu'elles auraient très bien pu y rentrer aussi...]) ;
- ébouillanter la laine avant de l'installer ;
- préférer un isolant végétal, la production de laine requérant beaucoup plus d'énergie et d'eau.

Mais je me pose une question. De la même manière que l'être humain a sélectionné des bovins à lait ou à viande ou des poules à viande ou à oeufs, il a aussi sélectionné des moutons à viande ou à laine. Cette laine est, en réalité, une surproduction de duvet (le poil, imperméable, de surface étant "inutile" en tissage).
Je suis donc étonné que tu aies de la laine de moutons noirs, ceux-ci n'étant pas sélectionnés pour en fournir.

Ou alors, ce sont des variétés anciennes mixtes qui datent du temps où l'on ne voulait pas forcément de la laine blanche.