Aller au contenu


Photo

Les énergies renouvelables


  • Veuillez vous connecter pour répondre
75 réponses à ce sujet

#61 elgwin

elgwin
  • Genre: Homme
  • Localisation:20kms de poitiers
  • Intérêts:ouhla..

Posté 06 dcembre 2014 - 13:20

s'adresser à la jeunesse ?

parce qu'un beau poème vaut mieux que de longs discours :

 

https://www.youtube....h?v=x5DpM2narOU


  • inetryconydot et Anonimo aiment ceci

#62 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15380 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 06 dcembre 2014 - 21:20

Oui l'ombre, on ressort régulièrement cette biographie pour la mettre à charge.

Et alors?

Maxime Le Forestier l'a déjà dit, "On choisit pas ses parents, on choisit pas sa famille. On choisit pas non plus les trottoirs de Manille De Paris ou d'Alger Pour apprendre à marcher."

 

Ben oui, il est né dans une famille de touche à tout, ce qui ne l'a pas empêcher de faire connaitre aux jeunes générations, la nature, l'environnement après Tazzief, Cousteau, Victor et Frédéric Rossif.



#63 l'ombre

l'ombre

    Summum jus, summa injuria.

  • Membres
  • 2179 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Summum jus, summa injuria.

Posté 06 dcembre 2014 - 23:38

Comment celui qui gavé par le chimiste Rhone-Poulenc, a abusé des plus gros consommateurs d'énergie comme l'hydravion géant russe, celui qui s'est fait gloire de l'usage des technologies les plus avant-gardistes et ultralégères,se permet de donner des leçons ? Au lieu de fustiger l'agriculture, rendons grâce à ceux qui nous nourrissent et nous permettent de faire des vies rigolotes mais pas indispensables. Allons, Nicolas, où est le vrai principe de précaution: lorsque Lucy enfanta, ou alluma son premier feu?

 

Tiens Cadeau :roule:

le père de Nicolas Hulot était chercheur d’or et que c’est son grand-père qui a inspiré le personnage imaginé par Jacques Tati dans Les Vacances de M. Hulot :salut:


Modifié par l'ombre, 06 dcembre 2014 - 23:54 .


#64 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 03 avril 2019 - 09:46

https://trustmyscien...-renouvelables/

 

Une vaste étude mondiale vient d’écraser l’un des derniers arguments majeurs contre les énergies renouvelables

Des scientifiques ont identifié 530’000 sites à travers le monde qui sont propices au stockage d’énergie hydraulique pompée, capables de stocker plus d’énergie qu’il n’en faudrait pour alimenter la planète entière.

Il faut savoir que le pompage hydroélectrique est l’une des meilleures technologies dont nous disposons pour stocker de l’énergie renouvelable intermittente (telle que l’énergie solaire), ce qui signifie que ces sites pourraient faire office de véritables batteries géantes, contribuant ainsi à soutenir des réseaux d’énergie entièrement renouvelable et bon marché.

À l’heure actuelle, ces sites n’ont été identifiés que par un algorithme, il est donc nécessaire de poursuivre les recherches effectives sur le terrain. Cette découverte est néanmoins extrêmement importante car auparavant, les scientifiques supposaient qu’il n’y avait que très peu de ces sites adaptés à travers le monde, et donc que nous ne serions pas en mesure de stocker suffisamment d’énergie renouvelable pour les périodes de forte demande. Mais cette étude a bien démontré que ce n’était pas le cas.

Ensemble, ces centaines de milliers de sites ont le potentiel de stocker environ 22 millions de gigawattheures (GWh) d’énergie. C’est bien plus que suffisant pour que la planète entière puisse bénéficier de ces énergies renouvelables, et c’est précisément là où nous souhaiterions nous diriger. 


Des sites existants, ici en Italie. Crédits : Australian National University

« Seule une petite fraction des 530’000 sites potentiels que nous avons identifiés serait nécessaire pour supporter un système électrique mondial 100% renouvelable », a déclaré l’un des chercheurs impliqués dans l’enquête, Matthew Stocks, de l’Université nationale australienne (ANU). « Nous avons identifié tellement de sites potentiels qu’il en faudrait bien moins que le meilleur 1% (…). On a l’impression qu’il existe peu de sites pour l’hydroélectricité pompée dans le monde, mais nous en avons trouvé des centaines de milliers », a-t-il ajouté.

Les sites identifiés par l’équipe de recherche s’appuieraient principalement sur l’énergie solaire photovoltaïque (PV) et éolienne pour pomper de l’eau en amont quand les énergies renouvelables sont abondantes. Lorsque de l’énergie est nécessaire, l’eau sera libérée et extraite par gravité pour entraîner des turbines et générer de l’électricité. Aucun combustible fossile n’est utilisé dans ce processus.

 

Ces sites de stockage d’énergie hydroélectrique pompée hors-rivière (appelés STORES) à court terme ont été identifiés à l’aide d’une combinaison d’algorithmes basés sur des données géographiques. Ces algorithmes permettent notamment de regrouper beaucoup plus rapidement de très vastes régions.

De ce fait, les algorithmes ont permis de mettre en lumière des emplacements offrant suffisamment d’espace, un terrain adapté et ayant les variations d’altitude appropriées. Les sites STORES ainsi identifiés devront bien entendu encore être correctement évalués en termes de propriété du terrain et de tout problème d’ingénierie ou environnemental spécifique qu’ils pourraient présenter. Vous pouvez consulter une carte complète des sites ici.


Un aperçu de la carte complète des sites à travers le monde. Crédits : Matthew Stocks & ANU colleagues/AREMI

Il y a quelques années, cette même équipe de recherche a identifié 22’000 sites STORES en Australie. Mais dans le cadre de cette nouvelle étude, ils ont étendu l’analyse au monde entier, tout en peaufinant les algorithmes utilisés pour découvrir des sites avec des emplacements de réservoir supérieurs et inférieurs, ainsi qu’un itinéraire potentiel pour un tunnel de connexion. Cette découverte n’a pas encore été publiée, mais le même algorithme a déjà été révisé par des pairs et publié l’année dernière.

 

Grâce à l’ajustement de l’algorithme, seuls 3000 des meilleurs sites australiens ont été sélectionnés dans cette nouvelle étude (et n’oublions pas les 527’000 autres emplacements dans le reste du monde). De ce fait, grâce à un bon développement, nous pourrions répondre à tous nos besoins en énergie renouvelable, et ce, plusieurs fois !

À présent, l’équipe de recherche a mis en ligne des informations détaillées sur ses travaux et des cartes indiquant les emplacements des sites, sur un site internet dédié à leur recherche. À noter qu’aucun des sites potentiels ne se trouve dans un parc national ou une zone urbaine, et chacun d’entre eux a la capacité potentielle de contenir de 2 à 150 GWh d’énergie.

Ce qui rend le stockage de l’énergie hydraulique pompée si attrayant, c’est qu’il peut être adapté à l’évolution de la demande en électricité. En effet, l’eau stockée dans le réservoir peut être évacuée au fur et à mesure des besoins, par exemple, lorsqu’il faut beaucoup d’électricité (pic de consommation) ou lorsque les technologies solaires et éoliennes ne produisent pas suffisamment d’électricité sur le moment.

Donc, lorsque la demande diminue, l’eau peut être déplacée vers le réservoir en utilisant l’excès d’électricité produite par le vent et le soleil, et stockée pour plus tard.

 

De plus, aucune eau de refroidissement n’est nécessaire, contrairement aux systèmes à combustible fossile, ce qui signifie que la demande en électricité de l’usine elle-même est réduite et qu’il n’y a bien sûr aucune émission de gaz à effet de serre. Sans oublier que l’impact sur l’environnement est réduit au minimum, car il ne concerne aucun réseau hydrographique naturel.

Les scientifiques affirment que des sites tels que ceux qu’ils ont identifiés peuvent fonctionner à une puissance maximale de 5 à 25 heures. Ce type de système hydroélectrique présente également un autre avantage notable : il peut démarrer rapidement. « Le stockage d’énergie hydraulique pompée peut très rapidement passer de zéro à pleine puissance, cela ne prend que quelques minutes », déclare l’un des membres de l’équipe, Andrew Blakers de l’ANU. « L’hydroélectricité pompée représente 97% du stockage d’énergie dans le monde, a une durée de vie typique de 50 ans et constitue la technologie de stockage d’énergie à grande échelle la moins chère disponible », a-t-il ajouté.

Alors, qu’attendons-nous ?

Article original (en anglais) : https://www.scienced...306261918305270



#65 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15380 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 03 avril 2019 - 10:41

 

Donc, lorsque la demande diminue, l’eau peut être déplacée vers le réservoir en utilisant l’excès d’électricité produite par le vent et le soleil, et stockée pour plus tard.

L'impact écologique des grands barrages hydrauliques a déjà bousillé beaucoup de torrents et de fleuves… ont peu admettre que la construction d'un second barrage-réservoir en aval n'aurait quasiment pas d'impact supplémentaire.

Le réseau électrique est également en place… et il suffit de construire et implanter les pompes électriques.

 

Quid du bilan énergétique?



#66 michmuch80

michmuch80

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1687 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Picardie
  • Intérêts:Nature, environnement et développement durable et plein d'autres choses

Posté 04 avril 2019 - 00:10

Le bilan énergétique est bon, mais avec le réchauffement climatique, je crains que pour l'Australie, ça va peut-être pas se passer au mieux ;)

 

On appelle ça  des stations de transfert d’énergie par pompage (STEP) https://www.connaiss...ar-pompage-step.

 

Beaucoup d'idées mais peu de projet. Il faut des conditions bien particulières, de grandes surfaces qu'il faut prendre sur des terrains déjà occupés, ça coûte très cher  et il n’existe pratiquement plus de possibilité en France.

On l'a vu avec le projet pilote de El Hierro qui a coûté une fortune et qui continu à consommer du fioul lourd (bonjour le CO2) pour produire de l'électricité https://blogs.futura...etique-de-lile/

 

On n'est pas près de compenser l'intermittence des ENR, sauf à conserver et développer l'énergie nucléaire. 

 

L'hydrolien c'est foutu https://www.meretmar...ennes-cest-fini


Modifié par michmuch80, 04 avril 2019 - 00:29 .


#67 DzC

DzC

    As du bricolage

  • Membres
  • 6662 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 04 avril 2019 - 07:41

 

L'hydrolien c'est foutu https://www.meretmar...ennes-cest-fini

 

dommage que ce ne soit qu une histoire de gros sous et non d efficacité. Quand on pense aux fortunes dementielles qui ont été depensées dans le nucleaire !

Et il se pourrait bien que ça soit loin d être terminé si on se penche un peu sur le cout du démantelement (et du stockage) qui a été pernicieusement occulté par les nucleocrates.

http://www.lcp.fr/em...-droit-de-suite

 

Alors quand je lis "sauf à conserver et développer l'énergie nucléaire" je vois rouge !!!


Modifié par DzC, 04 avril 2019 - 07:46 .


#68 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15380 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 04 avril 2019 - 08:25

OK DzC, mais que penses-tu du bilan énergétique de la solution "STEP" , faisabilité et coûts?



#69 DzC

DzC

    As du bricolage

  • Membres
  • 6662 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 04 avril 2019 - 08:39

M'etant peu informé sur ce sujet, je ne me prononcerai pas.



#70 Livy-Dagore

Livy-Dagore
  • Genre: Homme
  • Localisation:France
  • Intérêts:L'écologie,les écovillage,la permaculture,la spiritualité,Le Yoga,et les alternatives éducatives.

Posté 04 avril 2019 - 08:49

La géothermie est une énergie d'avenir prometteuse.



#71 michmuch80

michmuch80

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1687 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Picardie
  • Intérêts:Nature, environnement et développement durable et plein d'autres choses

Posté 04 avril 2019 - 12:19

OK DzC, mais que penses-tu du bilan énergétique de la solution "STEP" , faisabilité et coûts?

Noté dans le lien que j'ai joint

Rentabilité des installations

Les STEP bénéficient d’un bon rendement (rapport entre électricité produite et l’électricité consommée) qui est situé entre 70% et 85%. Cela signifie que pour produire 1 MWh, il a fallu préalablement consommer près de 1,25 MWh en moyenne pour pomper l’eau jusqu’au bassin supérieur.

Dzc, un lien plus objectif : https://paperjam.lu/...de-beaux-jours-


Modifié par michmuch80, 04 avril 2019 - 12:22 .

  • FLOYD aime ceci

#72 Chrononaute

Chrononaute
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne
  • Intérêts:Sciences expérimentales, poésie, musiques classiques,etc... toutes formes de réels progrès...

Posté 05 avril 2019 - 17:40

Il faut dire aussi, en faveur de cette méthode de commerce de l'énergie, que les 1,25 MWh de pompage ont un coût inférieur aux revenus de la vente de la production de 1 MWh ! 



#73 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15380 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 06 avril 2019 - 12:43

Il faut dire aussi, en faveur de cette méthode de commerce de l'énergie, que les 1,25 MWh de pompage ont un coût inférieur aux revenus de la vente de la production de 1 MWh ! 

Argument capitalistique… fallait oser sur oplf!  ;)



#74 l'ombre

l'ombre

    Summum jus, summa injuria.

  • Membres
  • 2179 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Summum jus, summa injuria.

Posté 06 avril 2019 - 16:01

Les énergies renouvelables :roi1:

Rien ne semble exister qui soit renouvelable > pas même nos politiques

Faut redescendre sur terre les énergies>>>> toutes ne seront jamais renouvelables 



#75 Chrononaute

Chrononaute
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne
  • Intérêts:Sciences expérimentales, poésie, musiques classiques,etc... toutes formes de réels progrès...

Posté 08 avril 2019 - 10:29

Argument capitalistique… fallait oser sur oplf!   ;)

C'est malheureusement cette catégorie d'arguments qui fait fonctionner les décideurs et autres autorités et encore plus tristement, pas seulement l'écologie bien comprise; l'idéologie keynesienne n'a pas rendu l'âme et est un frein sérieux avec la rentabilité commerciale voire économique, à l'écologie scientifique et à la transition énergétique vers les énergies renouvelables.


Modifié par Chrononaute, 08 avril 2019 - 10:34 .


#76 Chrononaute

Chrononaute
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne
  • Intérêts:Sciences expérimentales, poésie, musiques classiques,etc... toutes formes de réels progrès...

Posté 08 avril 2019 - 10:53

Par exemple, j'ai fait faire un devis pour une installation solaire photovoltaïque par l'entreprise In Sun We Trust et selon ce devis en 2017, il faut 14 ans pour rentabiliser ce projet photovoltaïque avec un rendement économique qui est de 3.6 % et une puissance demandée de 3kW en Bretagne. Voir l'extrait du devis ci-dessous:

" Résultat économique


Revenus : 13500 € sur 20 ans, soit 675 € en moyenne par an

Les revenus sont calculés en fonction du mécanisme d’obligation d’achat : l’Etat a confié à EDF (et aux Entreprises Locales de Distribution dans leur périmètre d’action) la mission d’acheter pendant 20 ans votre production d’électricité solaire à un prix fixé (0.2354 €/kWh). Ce prix sera garanti par contrat, et augmentera légèrement pour tenir compte de l’inflation. Tous les frais opérationnels (maintenance, taxes liées à l’utilisation du réseau d’électricité, remplacement de l’onduleur) ont été déduits du revenu affiché.

Investissement : 9500 €

L’investissement correspond aux coûts moyens d’installation constatés dans votre région. Ceux-ci varient de 7500 € à 9500 € (TTC) en fonction du matériel utilisé. Notre estimation inclut aussi les frais engagés
pour faire raccorder votre installation au réseau d’électricité. Ils représentent un montant moyen de 1000 €.

Gains (revenus - investissement) : 4000 €

Production énergétique : 67000 kWh sur 20 ans, soient 3350 kWh par an. CO2 économisé : 6 tonnes, soit l’équivalent de 8 arbres plantés

Soit un investissement rentabilisé en 14 ans, avec un taux de rendement interne de 3.6%. "

C'est moins rentable qu'il n'y parait de prime abord...

Modifié par Chrononaute, 08 avril 2019 - 12:09 .