Aller au contenu


Photo

On vous aura prevenu


  • Veuillez vous connecter pour répondre
5 réponses à ce sujet

#1 Corto

Corto
  • Localisation:Paris

Posté 10 juillet 2004 - 06:25

Pour ceux qu'ils ne le savaient pas encore,, sans commentaire:

PARIS (AFP) - Patrick Le Lay, PDG de TF1, interrogé parmi d'autres patrons dans un ouvrage intitulé "Les dirigeants face au changement" (Editions du Huitième jour), livre sa conception de la télévision et estime que le métier de TF1 est d'"aider Coca Cola à vendre son produit".
"Il y a beaucoup de façons de parler de la télévision. Mais dans une perspective +business+, soyons réaliste: à la base, le métier de TF1, c'est d'aider Coca-Cola, par exemple, à vendre son produit".

"Or pour qu'un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible: c'est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c'est du temps de cerveau humain disponible".

"Rien n'est plus difficile, poursuit-il, que d'obtenir cette disponibilité. C'est là que se trouve le changement permanent. Il faut chercher en permanence les programmes qui marchent, suivre les modes, surfer sur les tendances, dans un contexte où l'information s'accélère, se multiplie et se banalise".

"La télévision, c'est une activité sans mémoire. Si l'on compare cette industrie à celle de l'automobile, par exemple, pour un constructeur d'autos, le processus de création est bien plus lent; et si son véhicule est un succès il aura au moins le loisir de le savourer. Nous, nous n'en aurons même pas le temps!"

"Tout se joue chaque jour, sur les chiffres d'audience. Nous sommes le seul produit au monde où l'on +connaît+ ses clients à la seconde, après un délai de 24 H."


Info diffusée sur Yahoo dont la suite est ICI

#2 cixi

cixi

    Architecte de ma vie

  • Membres
  • 3 051 messages
  • Localisation:Là où il y a de la place pour mes chaussures

Posté 10 juillet 2004 - 11:29

C'est la première fois qu'une telle entrevue est publiée en France? Quand même pas ... non?

Ceci est aussi valable pour tous les magazines, payants et gratuits (dont Bio Contact - Soleil Levant etc...). Les pubs sont leur source de financement. Tout le monde le sait. Les articles ne sont que le support de la pub. Pas le contraire! Que de forêts coupées pour tout ce papier qui ne colporte rien d'édifiant!

Je pense que l'entrevue que tu as copiée-collée ici concerne des gens qui ne viennent pas et ne viendront probablement jamais sur ce forum. Quant à nous, sur ce forum, il vaut peut-être mieux se désintéresser totalement des justifications d'un système duquel nous désirons de plus en plus nous détacher.

Je suis certaine que bon nombre de personnes ici n'ont même pas la télé. On peut le faire facilement!

Que parmi ceux et celles qui ont la télé, ceux qui essaient de vivre du produit de la terre et passent des heures à assurer leur subsistance sont bien trop crevés pour la regarder le soir ou, s'ils y ne veulent pas manquer une émission intéressante, ils savent l'enregistrer auparavant et zapper les pubs qui sont une perte de temps. Ça aussi on peut le faire!

Enfin, si on ne peut pas se passer de télé mais qu'on adhère quand même à la philosophie du site "On peut le faire" (concilier les deux : dur à faire?) et qu'on recherche des émissions intéressantes qui ne rendent pas le cerveau disponible ( = vide) : est-ce possible qu'il n'y ait pas de chaînes totalement exemptes de pub en France et qui ne visent pas à vider le cerveau de leurs spectateurs? :o Serait-ce un des rares pays affligés de ce grand malheur? :cogite:

Je n'ai, en fait, jamais eu l'occasion de me rendre compte par moi-même car je suis partie de France avant que nous n'ayions la télé chez nous et quand j'y retourne, je vais chez une ou l'autre de mes soeurs qui ni l'une ni l'autre ne l'ont.

Bon weekend avec le cerveau plein d'autre chose que de télé !

Cixi :tss:

#3 Johan de Dina

Johan de Dina
  • Localisation:Comtat de Nissa
  • Intérêts:Oeuvre du phylosophe Inuit : Apert SooN

Posté 10 juillet 2004 - 17:34

Garçon d'une grande franchise, Patric Lelay.
Il explique seulement le rôle et le but d'un média privé dont le contenu est financé par la Pub.
Elle doit génerer du profit qu'elle répartie à ces actionaires dont 30% sont des prolos américains à la retraite (fonds de pension US).
Celà dit ce n'est qu'une petite fenêtre.....

#4 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 407 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 11 octobre 2004 - 11:37


DECROCHONS !


Je n'ai qu'une vie. Je ne la regarderai pas passer, par procuration, comme un zombie, devant un poste de télévision. Je veux me sentir exister, furieusement. Je veux ressentir le bonheur, la tristesse, intensément. Je veux percevoir le chaud et le froid, les parfums et la sueur, les rires et la fatigue, sans écran. L'assommoir télévisuel, cette camisole à mon énergie, cet étouffoir à sentiments, ne m'anéantira pas. Je veux tout, je n'attends rien, le monde s'offre à moi.

La moyenne quotidienne de télévision par Français est actuellement de 3 heures 20. Après une journée de travail et plus de trois heures devant le poste, le temps consacré à la vie sociale, civique, à la création... ne peut être que marginal, sinon inexistant. La critique de la télévision ne peut donc se limiter à son contenu et doit le dépasser pour s'interroger sur le média en tant que tel. La télévision constitue un miroir pour notre société. Le briser ou le condamner ne changerait pas le visage de notre civilisation. " Changeons, et la télé changera ". Eteignons-la, et la vie commencera.

Mais vivre, c'est difficile. Il est tentant de chercher à échapper à la condition humaine. Cocaïne, héroïne et haschisch demeurent des moyens prohibés pour atteindre des paradis artificiels. Prozac, alcool et télévision permettent, eux, de fuir la réalité sans enfreindre la loi.

Si nous devions classer comme drogue un produit synthétique inhalé entraînant une dépendance, la télévision n'entrerait pas dans cette catégorie. Pourtant, sans apparente action chimique, la télévision conduit à des phénomènes d'assujettissement comparables à ceux liés aux drogues dures. Voici plus de dix ans, une équipe d'un hebdomadaire de télévision proposait dans un quartier à des volontaires de rendre leur poste pendant une semaine. Seule une minorité de candidat-e-s parvinrent au bout des sept jours sans avoir récupéré leur précieuse boîte. Certain-e-s ne tinrent pas une journée. D'autres, honteux et honteuses, louèrent des postes en cachette.

La télévision a ceci de particulier par rapport aux autres médias qu'elle laisse son spectateur totalement passif. A aucun autre moment de notre existence, nous ne sommes aussi inertes, même dans notre sommeil, car les rêves y sont le produit de notre imagination. Contrairement au cinéma, où la lumière est projetée sur une toile, le poste de télévision la projette directement sur la spectatrice ou le spectateur. Le scintillement de l'image engendre un phénomène hypnotique.

Nous regardons la télévision. Nous l'écoutons peu. L'image y est reine, et la forme prime tout. Le pouvoir y appartient aux apparences. Ne pas être conscient de cette règle de base peut conduire à desservir son propos pour celui qui est amené à y figurer. A la télévision, on est manipulé ou on manipule.

La télévision est un prisme. Elle nous évite de réfléchir, de nous poser des questions existentielles. Elle nous évite de les accepter et de les affronter. A force de fuir dans l'illusion au travers de cette glace, nous devenons incapables d'affronter la réalité qui se trouve derrière la fenêtre. C'est en fin de compte un véritable refus de la vie.



Source : Dossier annuel de Casseurs de pub n°2 (nov. 2000) trouvé sur http://infokiosques.net

Modifié par Tis, 09 juin 2014 - 11:02 .


#5 _Shivaya_

_Shivaya_

Posté 11 octobre 2004 - 12:59

Ce qui est effarant c'est que certains, en toutes connaissances de cause, continuent à la regarder... :bravooo:
Je plaisante... enfin... c'est quand même quelque chose qui me surprend.
J'ai déjà suivi un débat sur le sujet de la télévision sur un autre forum, et je suis toujours étonnée de voir certains confirmer les méfaits de cet instrument de manipulation des masses... mais continuer à en avoir une, en disant qu'ils choisissent, qu'ils le font en toute connaissance de cause et que donc ils ne sont pas "manipulable"..... :na:
Pour ma part je n'y crois pas.
Parce que cette "machine" fonctionne sur plusieurs niveaux : le son, l'image et le champs électromagnétique qu'elle dégage. Et quand elle met le cerveau en résonnance alpha, proche du sommeil, elle "injecte" ce qu'elle veut... (cf "Le meilleur des mondes" pour l'analogie technique).
Ca fait des années que ce truc là est sorti de ma vie et je vous garantie que ca ne me manque pas. Meme pour les soits disants "super" emission : au pire, je peux les regarder ou les "trouver" sur internet.

Casseurs de pub avait demander une "Journée sans télé", histoire de voir si la "dépendance" était forte... Essayez :D

Shivaya

#6 Corpse Grinder 666

Corpse Grinder 666

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 317 messages
  • Genre: Homme

Posté 11 octobre 2004 - 13:09

je continue de la regarder en toute connaissance de cause : J'adore le cinema ... bon il est vrai que la dessus les films sont regulierement les même et n'ont souvent que très peu d'interet , mais il arrive que une fois de temps en temps, il y est un bon (tout est subjectif) film . Sinon les themas (pour peu que le sujet interesse) sur ARTE sont souvent bien (pas toujours non plus :bravooo: ) fait et l'emission tracks est celle que je prefere tout comme les guignols ... au final 5-6 h par semaine pas plus :na:

Modifié par Corpse Grinder 666, 11 octobre 2004 - 13:19 .