Aller au contenu


Photo

[Débat] Un autre regard sur l'économie


  • Veuillez vous connecter pour répondre
44 réponses à ce sujet

#41 _loulie_

_loulie_

Posté 31 juillet 2007 - 21:45

salut bertil

j'ai pas décroché tout court ! je décroche du discours économiste que je comprends très bien ... note finale "d'économie" à l'université, certificat en administration, obtenu un 85%... pas de mal de tête mais une conviction que c'est perdre son temps... après avoir étudié la question... !
... et.. pas plus tordus que bien d'autres !
clin d'oeil amical !

lb

#42 ezza

ezza

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 641 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:l'Ardèche

Posté 16 mars 2009 - 19:44

le lien sur Stiglitz est mort
voila un autre
http://www.challenges.fr/video/
la table des matières est sympa :humhum:
j'ai visionné (en accéléré ...c sous-titré :cpasmafaute: )
La biopiraterie et la biodiversité
La recherche et les brevets
c simple ....éducatif
mais pas de grande révolution en vue

A+

#43 Parilis

Parilis

Posté 12 mai 2009 - 20:09

Bonjour, j'ai quelques questions, après avoir lu les mini-articles.

Dans le conte du sultan IFO:
J'ai compris l'histoire des cycles et que cela ne côute rien à l'Etat d'injecter de l'argent dans l'économie sous les conditions données, car l'argent reste en interne, dans l'économie du pays. Cet argent en définitive ne sert qu'à donner les moyens aux habitants de faire des échanges.
Par contre je ne comprend pas comment, l'argent injecté revient à l'Etat. En effet pour moi il va rester dans l'économie et continuer de passer de mains en mains...

Pour la monnaie fondante, schématiquement, ce que j'ai compris c'est qu'on commence avec une certaine somme d'argent, puis, au fur et à mesure des mois qui passent, cette somme se réduit, car les billets perdent une partie de leur valeur (1%). Il y a aussi de nouveaux billets qui rentrent dans le système au fur et à mesure que d'autres personnes entrent dans le système en échangeant leur vrai argent contre cet argent fondant.
Je comprend tout à fait que ce soit intéressant, car cela va faire circuler l'argent, comme c'est expliqué sur la page "L'anémie monétaire du circuit économique", donc cet argent va servir à ce pour quoi il est fabriqué: permettre les échanges. Mais, où va l'argent utilisé à acheter les timbres ? Comment est-il réinjecté dans l'économie ?
Quoiqu'il en soit, cette solution d'argent fondant me paraît être plutôt une solution de crise, comme on peut le voir à travers les résultats impressionnants.

Une autre chose que je n'ai pas comprise, mais c'est probablement une question de vocabulaire, car je ne suis pas économiste, c'est la phrase suivante de la page "Les évolutions génératrices de la crise":
"Si une production de 1000 € a été faite pour 800 € par des hommes et pour 200 € par des machines, cette production n’a distribué au maximum que 800 € de pouvoir d’achat."
A quoi correspondent ces 200 € des machines ?
J'ai bien vu le message suivant, et je suis d'accord que si on ne distribue que 800 €, il y aura un manque dans l'économie. Là n'est pas la question. Ce que je voudrait savoir, c'est ce que sont ces 200 € (d'où viennet-ils ? Où vont-ils ?)

Il s'agit ici des démonstrations du créditisme (Douglas, Even) .. mais, je la prends à mon compte . On parle d'une production, pas d'une vente..
Relisez bien cette phrase que vous avez mal comprise, je vous la précise sous une autre forme. Si vous voulez vendre une production 1000 € et que vous n'ayez distribué que 800€ de monnaie, comment pouvoir acheter pour 1000 € si ce n'est en émettant , c-a-d en "injectant du pouvoir d'achat" ) 200 € supplémentaires?
Justement, les machines ne mangent pas et n'ont pas de pouvoir d'achat .. elles ne sont donc pas "payées" (le propriétaire étant dans cette phrase assimilé "aux hommes")



#44 zen33fr

zen33fr
  • Genre: Homme
  • Localisation:Cantal

Posté 25 septembre 2010 - 06:57

«Une économie sociale raisonnable doit être au service de la vie. Par conséquent les hommes devraient être au centre de la logique économique.»
«De plus en plus de personnes se posent des questions fondamentales sur le sens et la légitimité de la dynamique débridée et de plus en plus «têtue» du système économique en voie de globalisation au vu de ses effets secondaires imprévisibles et discutables sur l’environnement, la société et notre monde intérieur culturel.»
Peter Ulrich, Integrative Wirtschaftsethik. Grundlagen einer lebensdienlichen
Ökonomie, 2008, pp. 11 et 104


http://www.voltairen...34_2010_web.pdf

Etre un acteur économique, c’est être un citoyen - La politique est en retard sur le débat
par Karl Müller

Question du sens

Quelles valeurs faut-il créer?
- Economie utile à la vie pratique

Comment voulons-nous vivre à l’avenir?
- Raisons culturelles: Forme de vie attractive

Notre économie est-elle bonne pour nous?
- Bonne vie (qualité de vie individuelle)

- Primat du monde de vie sur le caractère «têtu» du système économique


Question de la légitimité

Pour qui faut-il créer des valeurs?
- Economie légitimée socialement

Comment vivre ensemble?
- Règles sociales: société bien ordonnée

Notre économie est-elle acceptable par chacun?
- Vie sociale juste (qualité de vie sociale)

- Primat de la politique sur les «contraintes» du marché (conditions normatives)

#45 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 27 novembre 2017 - 11:03

Pour information : toute la série d'Un autre regard sur l'économie d'AJ Holbecq a été refondue et les liens sont à nouveau actifs. Si vous tombez sur des liens morts, n'hésitez pas à le signaler ici.