Aller au contenu


Photo

Les rencontres amoureuses par Internet


  • Veuillez vous connecter pour répondre
31 réponses à ce sujet

#1 Virgo

Virgo

    Amoureux de la vie

  • Membres
  • 96 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:France - Région Aquitaine

Posté 28 aot 2004 - 14:21

Je suis actuellement "en quête de l'âme sœur".

A l'image de nombreux et nombreuses internautes j'ai donc eu l'idée de m'inscrire sur plusieurs sites de rencontre à la fois par curiosité (Est-ce que ça marche si bien que ça ?) et aussi afin de mettre toutes les chances de mon côté (Tant qu’à faire autant ne négliger aucune piste.).

C'est mon vécu de cette manière particulière d'aborder la rencontre amoureuse que je souhaite vous faire partager ici, ainsi que ses implications au niveau social.

Techniquement, pour celles et ceux qui ne connaissent pas les sites de rencontre, il s'agit en fait tout simplement de la version en ligne, interactive et moderne, des "petites annonces" et autres "agences matrimoniales" qu'ont connues les dernières générations qui nous ont précédées.
Vous vous inscrivez sur un site en vous identifiant par votre prénom, ou un pseudo, protégé par un mot de passe de votre choix. Vous remplissez un formulaire détaillé sur votre apparence physique, votre situation économique et sociale, vos goûts, vos passions, éventuellement le type de partenaire recherché, puis vous devez vous livrer au périlleux exercice de rédiger une annonce.
Suite à cela vous pouvez alors consulter les "fiches" des membres qui vous intéressent et éventuellement les contacter pour engager une conversation via un système de messagerie interne ou bien de dialogue en direct. Vous pouvez en outre ajouter votre photo (souvent même plusieurs) ce qui est sensé vous rapporter davantage de "contacts", c'est à dire de réponses à votre annonce (et cela se vérifie effectivement dans les faits).

Bien sûr, la plupart des sites en question qui étaient au départ tous gratuits sont aujourd'hui devenus payants.
C'est l'éternelle technique du "j'appâte la proie avec du gratuit et je la piège quand elle est bien accro", laquelle a très bien fonctionné aussi dans d'autres domaines de la "Net économie". On remarquera au passage que les dealers ne s'y prennent pas autrement pour rendre leurs "clients" dépendants de la drogue. Là aussi, il y aurait beaucoup à dire sur le fait que cette pratique sournoise et peu scrupuleuse (mais pas forcément l’apanage de truands socialement et juridiquement identifiés comme tels) se soit bien vite généralisée sur le Net dans de nombreux secteurs et pas seulement celui des rencontres.
D'autre part, si l'inscription elle-même est bien souvent gratuite, vous devez ensuite payer pour accéder aux fonctionnalités avancées qui sont bien évidemment les plus intéressantes (contact d'un autre inscrit, réponse à ses messages, consultations détaillées des annonces et utilisation des fonctions avancées du moteur de recherche interne font partie de la panoplie courante des "services" que l'on vous vend).

Néanmoins il subsiste aussi quelques rares îlots de gratuité dans cet océan rempli de pêcheurs attirés par l'appât du gain. Les sites de rencontres gratuites existent mais, comme vous vous en doutez, ils sont fort mal référencés dans les moteurs de recherche (ou disons plutôt que les sites payants peuvent s'offrir le luxe d'un meilleur référencement) donc il y a moins d'inscrits, donc ils ne décollent pas... c'est un cercle vicieux.
Je ne connais qu’un site presque entièrement gratuit et qui soit correctement référencé car il est en partie financé par la publicité.

Il ne faut donc pas se leurrer : les rencontres par Internet relèvent inévitablement d’une approche élitiste, souvent mercantile et extrêmement concurrentielle.

Mais revenons aux autres aspects qui m'ont amenés à ouvrir ce sujet.

Finalement, pourquoi cette façon de procéder dans la formation des couples rencontre-t-elle aujourd'hui un succès grandissant dans notre société ?

J'y vois plusieurs causes possibles en interaction les unes avec les autres :
- Le rythme de vie de plus en plus "speed" de la société moderne et qui constitue un frein évident à l'ouverture au dialogue : on a tout simplement plus le temps de se parler.
- La peur de l'autre sournoisement instillée par les médias (peur de la violence, peur que l'autre soit porteur de maladies sexuellement transmissibles, peur d'être harcelé ou victime d'un abus, peur d’être jugé en sont des exemples).
- La mise en avant de valeurs commerciales et hyper concurrentielles : il faut savoir se vendre à tous les niveaux. Si on y arrive pas, on est un perdant, un looser, un naze, etc…
- Le développement de la nouvelle économie que l'on nous vend à longueur de temps comme la solution miracle (et aussi de facilité) à tous ces problèmes. Il n'y a qu'à voir le nombre de pubs pour des systèmes de rencontre par téléphone mobile qui vont de pair avec leurs homologues du Net.
- La mise en avant du modèle « études, travail, fonder un foyer, avoir des enfants, s’offrir une retraite » comme voie toute tracée et aussi la meilleure pour « réussir sa vie ». Une voie du bonheur stéréotypée et idéalisée à outrance.
- Les besoins affectifs et sexuels humains qui sont à la fois valorisés et menacés par la société que nous avons construite et à laquelle nous participons.

Bien sûr on peut encore multiplier les causes mais on s'aperçoit déjà que la déshumanisation de notre société est ici largement impliquée.

Et pourtant, en toute connaissance de cause, j’ai eu envie d’essayer les sites de rencontres par le Net pour en apprécier tous les avantages et les inconvénients.

Passons d’abord en revue les avantages qui, curieusement, ne sont pas tous mis en valeur de manière évidente par les acteurs mêmes de ce marché florissant.

Tout d’abord, quand vous utilisez un tel système pour aborder le sexe opposé, vous vous retrouvez à l’abris d’un certain nombre de déconvenues puisque vous savez instantanément à quel type de personne vous vous adressez (si elle vit maritalement ou bien qu’elle est célibataire, si elle aime ou non les mêmes chose que vous, si elle a des enfants, si elle réside près ou loin de chez vous, si elle pourrait vous plaire physiquement, etc…). Autrement dit, cela élimine un stress qui est normalement présent quand vous vous adressez à une personne inconnue dans la vie courante.

Ensuite il y a le fait que toutes les personne inscrites sur ce genre de site sont sensées rechercher une relation de couple quelle qu’en soit la durée et les modalités. Donc, contrairement à la vie courante, vous évitez un certain nombre de rebuffades douloureuses liées au fait que vous pourriez vous adresser à une personne « déjà prise » ou avec qui vous n’êtes absolument pas sur la même longueur d’ondes. Néanmoins, cela n’empêche pas les déconvenues mais je vais y revenir.

Troisième chose : vous pouvez dialoguer et prendre le temps de bien faire connaissance avec l’autre sans pour autant vous sentir pleinement engagé(e) dans un début de relation, ce qui pourrait ne pas être le cas lors d’une rencontre « de visu ».

Enfin, vous avez le sentiment (l’illusion ?) d’avoir le choix et de multiplier vos chances de trouver la bonne personne, celle de vos rêves (là je dis carrément : illusion).

Autrement dit et pour résumer, le gros avantage que je perçois dans les rencontres par le Net, c’est la sécurité et l’élimination de certaines formes de stress (les timides de nature apprécieront).

La critique souvent formulée à l’encontre des sites de rencontre et que j’entends encore très souvent, c’est que « c’est du virtuel » ou bien que ce n’est pas « naturel ».
Là-dessus je ne suis pas du tout d’accord. Les sites de rencontre par le Net ont tous une finalité qui est celle de se faire rencontrer les personnes en « vrai ». Une fois que l’on se rencontre on est donc « dans la vraie vie » avec l’avantage (encore un) qu’on se connaît déjà plus ou moins selon qu’on a déjà plus ou moins dialogué.
Notez que je mets exprès certains termes entre guillemets. Pour moi les relations que l’on appelle « virtuelles » ne le sont pas du tout, même au stade du dialogue par le Net. C’est parce que le terme virtuel est sensé désigner quelque chose qui n’est pas réel. Or, le dialogue par le Net, c’est bien réel et il ne faut jamais, je pense, perdre de vue le fait qu’à l’autre bout de la ligne téléphonique ou de la liaison, quelle qu’elle soit, qui relie les ordinateurs, il y a un être humain.
Pour le côté « pas naturel » j’ai du mal à voir en quoi c’est différent des relations amoureuses épistolaires qui ont fait les beaux jours des romantiques bien avant l’invention de l’ordinateur. Donc j’aurais plutôt tendance à dire que c’est moins courant mais certainement pas « pas naturel ». Après tout, aller par exemple s’enfermer dans des boîtes de nuit où l’on ne s’entend pas parler et où l’on ne va vers l’autre que sur la seule base de l’attraction physique est-il forcément plus naturel ? Pour moi c’est avant tout différent.

D’un autre côté, je concède volontiers que cette partie « physique » manque cruellement aux relations par le Net (malgré la présence de photos), mais qu’en contrepartie cela valorise la dimension du dialogue, tout aussi importante selon moi.

De manière imagée, j’aurais tendance à dire que la relation par le Net c’est la capote de la rencontre !

Et c’est là que les inconvénients vont commencer à apparaître, car qui dit capote dit barrière, qui dit barrière dit mur et qui dit mur dit : bonne occasion de se planquer derrière.

C’est ainsi que le risque amoindri de se voir identifié (puisqu’on est caché derrière son ordi et souvent aussi derrière un pseudo) va exacerber certains comportements pas franchement des plus sympathiques…

Souvent les femmes inscrites sur les sites de rencontre vont tomber sur ce qu’elles désignent fréquemment par les termes « obsédés sexuels » ou « tarés » qui désignent des hommes s’avérant être complètement désinhibés par leur anonymat et se permettant des comportements et des paroles que, pour la plupart, ils ne s’autoriseraient évidemment pas dans le cadre d’une rencontre de visu. C’est donc pour eux un gros défouloir pour leur frustration sexuelle et les femmes en pâtissent lourdement (mais parfois cela peut aussi être les hommes qui tombent sur des « obsédées »).
Il y a aussi les mêmes en plus sournois : ceux qui ont l’air biens dans leur tête via le Net, qui ont l’air tout aussi biens lors de la rencontre mais qui, une fois qu’ils ont obtenus ce qu’ils veulent (le sexe ou le flirt donc) ne donnent plus signe de vie ou effectuent une grosse marche arrière. Cette façon de procéder existe aussi chez les femmes, j’en ai fait la très désagréable expérience.
A mon avis, ce dernier type de comportement n’est pas du tout lié aux rencontres par le Net : il peut arriver exactement la même chose en rencontrant quelqu’un par des moyens plus courants. Par contre, le premier type de comportement que j’ai décrit (personnes verbalement désinhibées) est davantage lié à la formule des rencontres par le Net, mais il faut bien se dire que ce n’est peut être finalement pas un si gros désavantage : après tout, ces personnes uniquement intéressées par le sexe et qui annoncent la couleur dès le départ dans leur dialogue et leur façon de s’exprimer, Internet permet justement de clairement les identifier ce qui n’aurait pas toujours été le cas dans « la vraie vie ». Et puis, d’un autre côté, il y a un certain nombre de gens que les aventures purement sexuelles et les dialogues coquins intéressent : c’est donc pour eux plutôt un avantage qu’un inconvénient que de pouvoir enfin l’exprimer.

Autre type de comportement que j’ai découvert avec stupéfaction : les personnes qui rompent le dialogue de manière sèche et abrupte (voire parfois extrêmement méprisante et méchante). L’irrespect total, le manque de franchise et l’absence de courage dans l’expression de ses opinions et ressentis est une chose extrêmement courante. Je suis véritablement tombé des nues en découvrant une telle caractéristique chez un nombre hallucinant de femmes, mais je pense qu’il doit en être de même chez les hommes. Pour moi, cela en dit très long sur la totale misère émotionnelle dans laquelle baigne notre société égoïste et matérialiste à outrance. C’est quelque chose que l’on cache pas mal dans les médias officiels : la société occidentale moderne qui se targue d’être la plus évoluée de la planète est génératrice d’une misère humaine sans précédent, non seulement au plan matériel (ça on le savait déjà) mais également émotionnel et sentimental. Elle est en train de tuer sous notre regard une faculté humaine (et même parfois animale) pourtant essentielle : l’empathie.
Ainsi, pour en revenir à l’exemple des sites de rencontre, il peut fréquemment arriver de se voir « zappé » purement et simplement comme si on était qu’une vulgaire marchandise. Ceci est à mon avis lié au fait que l’on se retrouve bien souvent en contact avec plusieurs personnes à la fois et qu’il arrive qu’on puisse s’offrir le luxe de choisir, donc de « zapper ». C’est le système tel qu’il est conçu qui veut ça et je pense que les utilisateurs et utilisatrices ne sont pas forcément à blâmer. Par contre, le manque de tact et l’absence de respect de la personne humaine dont peuvent faire preuve certaines personnes (des femmes en l’occurrence puisque pour ma part je n’ai expérimenté que le côté rapports avec les femmes) est absolument effroyable. Je peux vous dire que mon image par trop idéalisée de la femme en a pris un sacré coup au derrière suite à ces indélicatesses dont je parle !

Autrement dit, les rencontres par le Net ont à la fois l’avantage et l’inconvénient de mettre en lumière, sous un tout nouveau jour, les bons et les mauvais côtés de la personne que vous avez en face de vous. Ils vous permettent aussi de faire le point sur les vôtres ce qui n’est pas le moindre des avantages finalement.

Autre fait remarquable qui, à mon avis, est davantage lié à un phénomène psychosociologique et culturel inhérent à nos sociétés et à notre héritage historique : les femmes, dans leur écrasante majorité, attendent encore qu’on vienne les cueillir comme des fleurs.

Autrement dit, messieurs, si vous vous inscrivez sur un site de rencontre, ne vous attendez surtout pas à ce que ce soit elles qui fassent le premier pas. C’est absolument rarissime.

Je trouve cela très dommage mais je sais fort bien que ceci est lié à une certaine image de la femme véhiculée par notre société. Malgré tous les beaux discours sur la libération de la femme, le stéréotype selon lequel "une femme qui ose aborder un homme est une catin" à vraiment la vie dure. Ceci est fort triste mais il n’appartient, je pense, qu’aux personnes conscientes de cette bêtise de briser ce tabou et d’en mettre en relief toute la stupidité. Ce que je m’efforce de faire ici modestement.

Voilà donc ce que j’ai à dire pour l’instant des rencontres par le Net. C’est bien joli, c’est bien commercial, c’est bien douloureux mais ça peut être très sympa aussi et des couples se forment tous les jours par ce biais.
Comme tous les outils, tout dépend de comment on l’utilise car ce n’est pas dans l’outil lui-même que réside l’usage que l’on en fait et le sens de cet usage.

Je vous invite maintenant à me livrer vos réflexions et à partager vos expériences sur ces questions qui, j’en suis sûr, parlent aussi à votre cœur d’une manière ou d’une autre.

#2 Johan de Dina

Johan de Dina
  • Localisation:Comtat de Nissa
  • Intérêts:Oeuvre du phylosophe Inuit : Apert SooN

Posté 28 aot 2004 - 19:29

Je suis actuellement "en quête de l'âme sœur".


Finalement, pourquoi cette façon de procéder dans la formation des couples rencontre-t-elle aujourd'hui un succès grandissant dans notre société ?

J'y vois plusieurs causes possibles en interaction les unes avec les autres :
- Le rythme de vie de plus en plus "speed" de la société moderne et qui constitue un frein évident à l'ouverture au dialogue : on a tout simplement plus le temps de se parler.
- La peur de l'autre sournoisement instillée par les médias (peur de la violence, peur que l'autre soit porteur de maladies sexuellement transmissibles, peur d'être harcelé ou victime d'un abus, peur d’être jugé en sont des exemples).
- La mise en avant de valeurs commerciales et hyper concurrentielles : il faut savoir se vendre à tous les niveaux. Si on y arrive pas, on est un perdant, un looser, un naze, etc…
- Le développement de la nouvelle économie que l'on nous vend à longueur de temps comme la solution miracle (et aussi de facilité) à tous ces problèmes. Il n'y a qu'à voir le nombre de pubs pour des systèmes de rencontre par téléphone mobile qui vont de pair avec leurs homologues du Net.
- La mise en avant du modèle « études, travail, fonder un foyer, avoir des enfants, s’offrir une retraite » comme voie toute tracée et aussi la meilleure pour « réussir sa vie ». Une voie du bonheur stéréotypée et idéalisée à outrance.
- Les besoins affectifs et sexuels humains qui sont à la fois valorisés et menacés par la société que nous avons construite et à laquelle nous participons.

Bien sûr on peut encore multiplier les causes mais on s'aperçoit déjà que la déshumanisation de notre société est ici largement impliquée.

Et si tu essayais de rompre ou de prendre tes distances avec tout ce que tu décris.
Il n'y a donc aucune alternative au systéme ?
Puique pour accomplir un acte aussi important dans ta vie, tu dois te soumettre au système.

#3 Virgo

Virgo

    Amoureux de la vie

  • Membres
  • 96 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:France - Région Aquitaine

Posté 28 aot 2004 - 19:45

Et si tu essayais de rompre ou de prendre tes distances avec tout ce que tu décris.
Il n'y a donc aucune alternative au systéme ?
Puique pour accomplir un acte aussi important dans ta vie, tu dois te soumettre au système.


Merci de ton intérêt pour le sujet et aussi pour ton conseil Johan.

Comme je l'ai dit, il existe encore quelques îlots de gratuité. Et d'autre part je ne vois pas que des inconvénients à ce "système".

C'est pourquoi je ne pense pas encore prendre mes distances avec tout cela. Car qui me dit au fond que cette femme auprès de laquelle je pourrais trouver l'amour n'est pas elle-même actuellement perdue dans cette émanation du désert affectif générée par un système plus vaste ?

D'autre part, je trouve intéressant de pouvoir faire le point sur le thème de ce sujet (Peut-être aussi avec d'autres personnes qui voudront bien nous faire part ici de leur propre expérience ?) et aussi d'avertir les néophytes en ce domaine à propos de ce dans quoi ils vont peut-être s'aventurer, s'ils en ont l'intention.

Je précise aussi, mais ce n'est pas forcément à ton attention Johan, que si j'aborde ce sujet des rencontres par Internet c'est en spécifiant bien qu'il ne s'agit là que de mon expérience, mon point de vue et non de vérités universelles.

Et puis, heureusement pour moi, comme je l'ai dit aussi, les rencontres par le Net ce n'est qu'une piste parmi d'autres pour trouver la future Madame Virgo ! :)

#4 jai

jai

Posté 29 aot 2004 - 12:10

Avant de raconter mon histoire, Virgo, voilà pour toi :

(l'auteur raconte comment il a renconté sa femme)

Ce sui est beaucoup plus interressant que les circonstances de cette rencontre, c'est ce que j'ai fait pour atteindre mon but -mon état désiré- si rapidement et avec tant d'efficacité. J'ai simplement laché prise, ce qui signifiait :

- J'ai accepté de vivre maintenant sans femme. Ainsi, j'ai accepté l'état présent, par conséquent je ne me suis plus battu pour trouver une femme (état désiré) ou contre ma situation de célibataire (état présent). La lutte a pris fin. Du coup, la perte d'energie a aussi cessée. [...] Je n'ai plus créé de conflit entre l'état présent et l'état désiré.

- J'ai cessé de penser à un chemin particulier pour atteindre mon but. Auparavant, j'imaginais toujours quelles seraient les meilleures stratégies pour trouver une femme. Fixé sur un but particulier, je me suis completement limité. [...]

En peu de mots, j'avais laché prise et en un minimum d'efforts et de temps, j'ai non seulement "trouvé" une femme, mais j'ai trouvé la femme idéale. J'ai de la peine à écrire le mot "trouvé" car je ne l'ai pas "cherchée". Deuis ce temps-là, je garde toujours à l'esprit cette phrase :
"Celui qui cherche ne trouve pas".
René Egli - Le principe LOL²A



Je l'ai fait : rencontrer "the one" par internet
J'ai rencontré mon futur mari sur un site, mais pas un site de rencontre.
A l'époque, je n'était absolument pas en mode "recherche de compagnon", j'avais d'autres chats à fouetter...
Mais il se trouve que sur ce site-là, j'ai rencontrer beaucoup de gens qui partageaient mes points de vue sur la vie... dont "the one" :)


Si internet est un super moyen pour rencontrer des gens, voire rencontrer son âme soeur, le systeme des sites de rencontre me laisse songeuse... Ca fait un peu "foire aux bestiaux", "marché à l'âme soeur" : chacun son numéro, sa petite fiche... pas de spontanéité du tout... :)

Rien à voir avec ce que tu nomme "manque de naturel" : pour moi les sites de rencontres (tout autant que les petites annonce papier, ou encore par exemple, les soirées de rencontre "rapides" où l'on passe quelques minutes avec une vingtaines de personnes dans le but de trouver la bonne....) ne sont qu'une offre marchande, qui de plus enferme les gens dans leur "lutte" pour trouver la bonne personne...


C'est facile de jouer sur le filon "vous aussi, vous avez droit à votre âme soeur !", comme si, la finalité de la vie, c'était de vivre à deux, et pas de vivre tout court.

Modifié par jai, 29 aot 2004 - 12:12 .


#5 milka

milka
  • Localisation:region ile de france
  • Intérêts:informatique, lecture, cinema, etc.

Posté 29 aot 2004 - 14:52

bonjour,

celui qui cherche peut trouver ...

je connais des tas de personnes qui ont decidé de lancer des recherches dans le but precis de trouver l'âme soeur. c'est un gain de temps enorme. les gens savent ce qu'ils veulent et c'est tres bien et ça marche super bien !

- soit tu passes par internet
- soit tu demandes à des amis de se renseigner pour toi (on a tous dans nos relations des celibataires qui souhaitent trouver l'âme soeur) suffit de les mettre en relation selon les criteres recherchés par les uns et les autres ..

cordialement

#6 amen

amen
  • Intérêts:Habitat en terre crue, énergie renouvelable, maîtrise de l'eau

Posté 29 aot 2004 - 15:50

J'ai suivi il y a quelques semaines de cela, une émission sur RFI (Radio France Internationale) où un chercheur est parvenu à démontrer que les technologies de communication tendent à amplifier les facultés paranormales de l'Homme (homme ou femme bien entendu) : télépathie et autres. La réception était si mauvaise ce jour là que je n'ai pas pu entendre le nom du chercheur mais je crois que le titre de son livre est : "le septième sens" ou quelque du genre. Un autre avait déjà écrit que l'internet était le système nerveux de l'humanité. C'est donc possible qu'il ait du sérieux dans ce qui, à première vue ne semble pas l'être.

#7 Johan de Dina

Johan de Dina
  • Localisation:Comtat de Nissa
  • Intérêts:Oeuvre du phylosophe Inuit : Apert SooN

Posté 29 aot 2004 - 17:13

Cela me rapelle un débat dans les années 60.
"Les enfants qui regardent la télé couleur sont plus éveillés et plus intelligent que ceux qui regardent la télé en noir et blanc"
Et ceux qui n'ont pas la télé ?
Du même accabit " l'écoute de la radio dans les années trente était aussi censé dévelloper les caractéres parapsycologique de l'individu" La Science et la Vie 1927.
Vendre de la parapsycologie et des "nouvelles technologies"
Rien de neuf sous le soleil.
Au fait je t'ai envoyé un psycomail, la tu reçu ?

#8 adeline

adeline

    en pleine réflexion...

  • Membres
  • 363 messages
  • Localisation:Namur (Belgique)

Posté 30 aot 2004 - 08:37

Bonjour,

Je ne suis pas vraiment d'accord avec ce que dit milka. Je suis peut-être trop romantique mais je rêve encore de rencontrer "par hasard" la personne qui me convient et à qui je conviens. Evidemment, il y a des chances pour que ça n'arrive pas tout de suite... Et c'est vrai qu'il faut parfois un peu pousser le destin, mais de là à mettre une annonce (par n'importe quel moyen d'ailleurs), je ne suis pas trop pour. Et quand les amis s'en mêlent, je trouve ça assez agaçant, ils savent mieux que toi que ce type est "absolument charmant et que vous feriez un magnifique couple"...

adeline

P.S.: je suis nouvelle ici, je me présenterai bientôt dans la rubrique appropriée... :)

#9 Virgo

Virgo

    Amoureux de la vie

  • Membres
  • 96 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:France - Région Aquitaine

Posté 31 aot 2004 - 13:57

celui qui cherche peut trouver ...


Milka je rejoins complètement ton approche.

C'est donc possible qu'il ait du sérieux dans ce qui, à première vue ne semble pas l'être.


Et c'est bien une bonne partie du propos du sujet. Merci de l'avoir saisi et de nous le montrer de façon originale à travers un exemple a priori hors sujet mais qui pourrait néanmoins servir de parabole.

Je suis peut-être trop romantique mais je rêve encore de rencontrer "par hasard" la personne qui me convient et à qui je conviens.


Je comprends et respecte ta conception romantique de la rencontre. En réalité, j'ai la même approche que toi sur ce point sauf que je force un tout petit peu ce "hasard" en misant en partie sur les sites de rencontre. A mon avis, le hasard n'existe cependant pas (mais je concède que ceci est une croyance qui, comme toute croyance, en vaut une autre). Pour moi, ce que l'on nomme "laisser les choses se faire par hasard", c'est laisser les choses se faire sans en maîtriser tous les tenants et aboutissants. Avec les sites de rencontre on les maîtrise un peu plus, ces tenants et aboutissants, mais pas complètement non plus. On pourrait donc dire qu'il y subsiste malgré tout encore une part de "hasard".

Evidemment, il y a des chances pour que ça n'arrive pas tout de suite...


Voire jamais.

Et c'est vrai qu'il faut parfois un peu pousser le destin


C'est ce que je pense aussi. Je n'aime pas trop subir les choses quand je peux y faire quelque chose...

mais de là à mettre une annonce (par n'importe quel moyen d'ailleurs), je ne suis pas trop pour.


C'est ton opinion et je la respecte. Peux-tu nous en dire plus sur la raison de ce "pas trop pour" ?

Et quand les amis s'en mêlent, je trouve ça assez agaçant, ils savent mieux que toi que ce type est "absolument charmant et que vous feriez un magnifique couple"...


Là-dessus je te rejoins à 100%. Il n'y a rien de plus agaçant que ce genre d'attitude pour un (ou une) célibataire.


Jai je te remercie pour la citation de René Egli.

J'aurais volontier faite mienne cette approche il y a quelques années. Mais mon expérience m'a démontré tout l'inverse de ce qu'il dit. Ou disons, du moins, pour être plus juste, qu'elle m'a fait découvrir une approche alternative.

Mon vécu me souffle que la conclusion de l'extrait que tu as cité est incomplète... Voici ce qu'il me dit ce vécu :

"Celui qui cherche ne trouve pas forcément au moment où il cherche. Néanmoins il trouve."

La notion/technique du "lâcher prise", je connais. Mais c'est une façon d'être et de faire qui s'intègre dans un processus plus vaste de la pensée.

Je soutiens que contrairement à ce qu'il dit, René Egli cherchait une femme. Seulement il n'était pas dans un processus de recherche active ce qui est effectivement différent. Néanmoins il n'aurait pas rencontré de femme et vécu quelque chose avec elle si, quelque part en lui, il ne l'avait pas cherchée.

C'est ce "quelque part" qui est important.

Pour bien me faire comprendre, je vais faire usage d'une petite histoire.

Un homme se lamente parce qu'il a des soucis financiers. Tous les jours il prie pour avoir de l'argent et il est submergé par les soucis d'argent.
Un jour il décide de "lâcher prise": "Plus rien à faire de l'argent. Cela m'est bien égal et ne me concerne plus en rien. Je vais cesser de ne penser qu'à ça !"
Il décide alors de partir en promenade dans les bois pour se changer les idées.
Comme il est en train de marcher en pensant à tout à fait autre chose et en écoutant le chant des oiseaux et le vent dans les feuilles, il aperçoit un objet étincelant. Il s'approche et découvre une magnifique coupe en or et pierres précieuses. Sur ce il la ramasse. Ses soucis financiers sont réglés.

Pour moi, si cet homme avait véritablement "lâché prise", c'est à dire s'il n'en avait strictement plus rien eu à faire de l'argent et de ses difficultés financières, non seulement il n'aurait pas aperçu l'objet étincelant au moment où il s'y attendait le moins, mais en plus de ça il ne l'aurait même pas ramassé.

S'il l'a trouvé et ramassé c'est bien parce que telle était "au fond" sa recherche. Seulement je concède que cela survient à un moment de "lâcher prise" lequel n'est pourtant que partiel.

C'est exactement ce qui est arrivé à René Egli avec sa femme, et je pense que c'est exactement ce qui t'es arrivé aussi, Jai, alors que tu fouettais d'autres chats comme on se ballade dans la forêt... :)

Lors du lâcher prise il se passe effectivement quelque chose... à condition d'avoir quelque chose à lâcher ! C'est parce que, comme je l'ai dit, ceci fait partie d'un processus plus vaste.

A quoi pourrais-je comparer le fonctionnement du lâcher prise ?

La lâcher prise est comme la branche trop haute du prunier.

Le gourmand saute et s'accroche à la branche pour la faire pencher de tout son poids et en ramasser les prunes.
Mais il n'y arrive pas car il ne pèse pas assez lourd.
Quand il se décide à lâcher la branche, celle-ci se ballance pour retourner à l'équilibre... laissant ainsi tomber quelques prunes qui feront le bonheur du gourmand alors râvi et plein de gratitude.

Ce processus du lâcher prise fonctionne aussi à différentes échelles. Et, pour en revenir aux rencontres par le Net, cela peut se produire et fonctionner tout aussi bien alors même qu'on est inscrit sur un site de rencontres. Il y a des moments où tu t'inscris sur tel site, juste comme ça, puis tu n'y penses plus et là... paf ! LA réponse et LA rencontre !

Cela m'est déjà arrivé il y a quelques années et avec un site de rencontres gratuites en plus !

Après, que l'histoire n'ait pas marché, ça c'est pour moi un autre problème totalement indépendant du mode de rencontre.

Si internet est un super moyen pour rencontrer des gens, voire rencontrer son âme soeur, le systeme des sites de rencontre me laisse songeuse... Ca fait un peu "foire aux bestiaux", "marché à l'âme soeur" : chacun son numéro, sa petite fiche... pas de spontanéité du tout...


C'est exactement ce que je disais... avant d'essayer ! Seulement, par expérience, je peux dire aujourd'hui que c'est faux. Je pense qu'il faut le vivre de l'intérieur pour comprendre.

Rien à voir avec ce que tu nomme "manque de naturel" : pour moi les sites de rencontres (tout autant que les petites annonce papier, ou encore par exemple, les soirées de rencontre "rapides" où l'on passe quelques minutes avec une vingtaines de personnes dans le but de trouver la bonne....) ne sont qu'une offre marchande, qui de plus enferme les gens dans leur "lutte" pour trouver la bonne personne...


Pardon si je loupe un épisode mais c'est quoi qui n'a rien à voir avec le "manque de naturel" ? Je n'ai pas compris ce que tu comparais au "manque de naturel".

En tout cas je n'ai pas du tout ce regard sur les sites en question qui sont encore bien différents des autres modes de rencontre que tu cites. Et puis, comme je l'ai dit, il existe des solutions gratuites et c'est tant mieux.


C'est facile de jouer sur le filon "vous aussi, vous avez droit à votre âme soeur !", comme si, la finalité de la vie, c'était de vivre à deux, et pas de vivre tout court.


Si j'étais cynique je dirais que la finalité de la vie c'est de mourir. Mais comme je ne le suis pas je préfère dire que je ne connais pas cette finalité de la vie, si tant est qu'elle existe.

Vivre à deux et s'aimer n'est pas pour moi une finalité dans l'existence. C'est juste là façon dont j'ai envie de vivre car je sens que cela me manque et que je suis malheureux sans cela.

Un but, c'est comme un horizon. Quand tu atteins l'endroit situé à l'horizon tu découvres alors un autre horizon, puis un autre, puis un autre...

En tout cas, les rencontres par Internet, tout comme d'autres initiatives et expériences, m'ont appris une chose importante la première fois que j'ai découvert que ça peut marcher.

Depuis je garde toujours en mémoire cette phrase :

"Aide toi et le ciel t'aidera".

Je me suis aidé et j'ai trouvé. Je compte bien renouveler l'exploit !
;)f

#10 Johan de Dina

Johan de Dina
  • Localisation:Comtat de Nissa
  • Intérêts:Oeuvre du phylosophe Inuit : Apert SooN

Posté 31 aot 2004 - 14:44

Je ne comprends pas ta démarche:
- Soit tu cherche l'âme soeur, et le hasard ou pas de rencontre y pourvoirat.
Soit tu cherche un objet femme avec fiche technique ( Poids, Taille, revenu, courrant de pensée, niveau culturel, tour de poitrine et tour de hanche, canon physique, visage, nez etc...) et effectivement pour tout achat de marchandise sans perte de temps Internet est un outil efficace.
Rencontre sur intenet est un secteur commercial encore florissant de la Net-Economie ( Avec la Voyance et le Porno).
Mais bon sang, la part de rêve, la part de risque, l'intant de la fortune (Corto Maltése), la vibration que tu reçois au premier contact, au premier regard...La bataille pour la séduction que tu livre quotidiennement et tout au long de ta vie.
Bref, les signes qui font que l'on se sent toujours vivant.
Sort, voie du monde ,au marché, dans la rue, dans les bistrot, dans les bibliothéques si tu crains les boites.
Prend le risque d'un regard, d'une parole, d'un dialogue, accepte aussi le risque d'un refus, d'une indifférence....

#11 adeline

adeline

    en pleine réflexion...

  • Membres
  • 363 messages
  • Localisation:Namur (Belgique)

Posté 31 aot 2004 - 15:43

Bonjour,

Explication de mon « pas trop pour » les petites annonces :

Je comprends que ça puisse aider les timides ou faciliter la rencontre mais je trouve avant tout que ça enlève le plaisir de la rencontre (et là je rejoins totalement Johan). Je préfère que les premières impressions que j’ai d’une personne, ce soit ce que j’ai vu et senti. Pas le physique, mais bien les expressions, le regard, etc. Plutôt que des mails avec des jolies phrases et des photos. J’ai l’impression que via internet, on peut plus facilement te raconter n’importe quoi.
Virgo, tu dis que pour comprendre que ce n’est pas un marché à l’âme soeur, il faut le voir de l’intérieur, mais moi, il n’y a pas d’aspect qui me donne envie de rentrer…
Je préfère sortir de chez moi, voir des gens, aller boire un verre avec des copains de copains, suivre des cours qui me plaisent, etc pour éventuellement (voire jamais, tu as raison) rencontrer l’âme sœur.

adeline

#12 Virgo

Virgo

    Amoureux de la vie

  • Membres
  • 96 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:France - Région Aquitaine

Posté 31 aot 2004 - 23:05

C'est rigolo quand même... Je croyais pourtant avoir été clair mais non... :)

C'est ma faute, j'ai un peu noyé le poisson au milieu du reste. Désolé.

Alors quand vous me dites :

Sort, voie du monde ,au marché, dans la rue, dans les bistrot, dans les bibliothéques si tu crains les boites.
Prend le risque d'un regard, d'une parole, d'un dialogue, accepte aussi le risque d'un refus, d'une indifférence....


Je préfère sortir de chez moi, voir des gens, aller boire un verre avec des copains de copains, suivre des cours qui me plaisent, etc pour éventuellement (voire jamais, tu as raison) rencontrer l’âme sœur.


Je vous rassure tous les deux. Je fais tout cela aussi ! :)

Même si, en zone rurale où je me trouve, les personnes célibataires de ma tranche d'âge se comptent quasiment sur les doigts d'une seule main... Pour en rencontrer "par la voie normale" il faut faire bien des kilomètres. Cela aussi c'est quand même un élément à prendre en compte, je pense, et qui peut expliquer pourquoi je trouve un intérêt dans les rencontres par le Net.

Je comprends que vous puissiez ressentir une aversion ou bien une méfiance par rapport aux rencontres amoureuses via les sites dédiés à cela. Mais je persiste à penser qu'ils peuvent représenter une "piste" à un moment donné.

Il faut savoir que les sites de rencontre impliquent inévitablement une rencontre physique, "en vrai" (c'est tout de même leur but premier !) et que les gens qui "racontent n'importe quoi" sont bien vite démasqués ou bien ne franchissent jamais ce pas de la rencontre.

Concrètement, ça se passe ainsi : vous commencez par répondre à une annonce qui vous plaît, la personne vous répond éventuellement ou pas (ce que je trouve bien malpoli quand elle ne répond pas mais bon...). Si elle vous répond alors il s'en suit un échange de messages, toujours sur le site, pour faire connaissance. Puis peut venir l'échange d'adresses e-mail et là, déjà, on sort du cadre du site. Puis c'est l'échange de coups de fil ou bien directement la rencontre "en vrai". Tout ça peut aller plus ou moins vite et ne manque pas forcément de spontanéité, bien au contraire. On peut arriver à mieux faire connaissance ainsi avec la personne en quelques semaines qu'on ne le ferait "en temps normal" au bout de quelques mois. C'est un autre rapport qui s'installe qu'avec une rencontre "classique". Dans les premiers temps du moins.

Et puis il y a aussi le fait qu'avec ce système on élargit son horizon. Ca permet de rencontrer des personnes qu'on aurait strictement jamais l'occasion de connaître en temps normal. Ca offre aussi du coup une occasion de bouger, de voyager. C'est aussi ça les rencontres par le Net !

Evidemment on peut toujours décider de voyager et faire des rencontres "normalement" une fois sur place. Je vous l'accorde volontier.

Pour moi, en plus des façon classiques de rencontrer des personnes, la rencontre par le Net est juste un plus mais un plus qui, d'après mon expérience, fonctionne bien.

Là où je rejoins aussi Johan c'est sur le côté mercantile de la chose qui est devenu vraiment envahissant, même si, comme je l'ai dit et répété, il existe encore heureusement des sites gratuits et des moyens de rencontre gratuits par le Net. Suffit de fouiller un peu... Ainsi je me garde bien de soutenir financièrement ce "secteur florissant de la Net-Economie".

Et là où je suis encore d'accord avec toi, Johan, c'est sur le fait que les détails qu'on te demande de fournir sont parfois franchement exagérés (comme tu le soulignes non sans une certaine forme d'humour). Mais je pense que ceci est lié au fait que, même dans la "vraie vie", un certain nombre de personnes choisissent leur partenaire amoureux sur la base de ces mêmes critères ou de certains d'entre eux. Donc il est normal que cela se retrouve dans les sites en question, même si c'est effectivement un peu trop mis en avant parfois. Ca c'est une chose qui dépend purement de la politique du site : que décide-t-on de mettre en avant comme caractéristiques des gens qui s'inscrivent ? D'où l'intérêt, quand on veut tester le système, de tester plusieurs sites.

#13 milka

milka
  • Localisation:region ile de france
  • Intérêts:informatique, lecture, cinema, etc.

Posté 01 septembre 2004 - 12:02

bonjour à tous

il s'agit avant tout de trouver une personne qui correspond à ses gouts (qualités morales et physiques) certains apprecieront l'esprit sportif, etc. je ne vois rien de marchand dans cette affaire. la majorité des gens recherchent une relation serieuse et durable et le meilleur moyen d'y parvenir c'est de trouver la personne qui nous correspond le plus.

meme celui qui n'a pas de criteres en a forcemment s'il n'apprecie pas certains defauts par exemple. Il ya des gens qui ne supportent pas la mauvaise foi, d'autres l'infidelité, etc. et ne pas souhaiter ce type de personnes c'est dejà avoir des criteres

ce que j'apprecie dans les annonces qu'elles soient via internet ou par l'intermediaire d'amis c'est que l'amour n'etant pas encore au rendez vous lors du 1er contact : les gens se montrent plus sincere , plus direct. les emotions, les sentiments n'aveuglent pas à ce stade de la relation - on ne fait aucun sacrifice par amour : la personne qui souhaite des enfants par exemple ne sacrifiera pas ce desir par amour de l'autre. elle affichera clairement son souhait.

je rappelle au passage qu'internet et co ne sont qu'un moyen de faire connaissance : suivent par la suite des rencontres vibrantes, romantiques, etc comme toutes relations normales

l'homme et la femme ont tout le loisir de se seduire au quotidien apres leur rencontre : seduction ne rime pas forcemment avec nouveauté :)

cordialement

#14 Johan de Dina

Johan de Dina
  • Localisation:Comtat de Nissa
  • Intérêts:Oeuvre du phylosophe Inuit : Apert SooN

Posté 01 septembre 2004 - 18:16

bonjour à tous

il s'agit avant tout de trouver une personne qui correspond à ses gouts (qualités morales et physiques) certains apprecieront l'esprit sportif, etc. je ne vois rien de marchand dans cette affaire. la majorité des gens recherchent une relation serieuse et durable et le meilleur moyen d'y parvenir c'est de trouver la personne qui nous correspond le plus.

meme celui qui n'a pas de criteres en a forcemment s'il n'apprecie pas certains defauts par exemple. Il ya des gens qui ne supportent pas la mauvaise foi, d'autres l'infidelité, etc. et ne pas souhaiter ce type de personnes c'est dejà avoir des criteres

Et les goûts et les critéres sont indépendant de l'idéologie dominante ?
C'est quoi les qualités physiques: être plutôt batit comme un athtléte, un top model.
Petit, gros, chauve et binoclar s'abstenir, où boudin miopes passer aux larges.....
Des critêres de stabilité, et de réussite sociale....
Presque des critéres de recrutement.....
Des critéres culturels ( restons entre nous).
Non Hegel, et Kriegkegard ne sont pas sélectionnés pour la coupe du monde de foot .
Virgo parlait d'âme soeur.
J'ai crûs comprendre qu'il s'agissait d'un esprit pourvu d'une enveloppe charnelle.....
Quant aux dialogues, je suis susceptible, de mauvaise fois, et en plus je suis infidéle,; il est rare qu'ils apparaissent sur un questionnaire.
Généralement, il vaut mieux chercher son complément que son semblable....

#15 milka

milka
  • Localisation:region ile de france
  • Intérêts:informatique, lecture, cinema, etc.

Posté 01 septembre 2004 - 22:49

J'ai crûs comprendre qu'il s'agissait d'un esprit pourvu d'une enveloppe charnelle.....

Quant aux dialogues, je suis susceptible, de mauvaise fois, et en plus je suis infidéle,; il est rare qu'ils apparaissent sur un questionnaire.
Généralement, il vaut mieux chercher son complément que son semblable....

bonsoir

ben c'est justement cet esprit qui doit correspondre à l'autre

moi je suis fidele et je prefere mon semblable dans ce domaine et dans bcp d'autres :)

si ça ne figure pas dans le questionnaire ça n'empeche pas les gens de poser la question sans gene

pour finir il n'ya aucune honte à vouloir faire sa vie avec quelqu'un qui nous plait physiquement (heureusement tous les gouts sont dans la nature grand , petit, etc. les gens ne cherchent pas forcemment des top model)

le critere de beauté ou d'attirance physique s'exprime aussi bien via rencontres organisées que rencontres hasardeuses

cordialement

#16 Virgo

Virgo

    Amoureux de la vie

  • Membres
  • 96 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:France - Région Aquitaine

Posté 03 septembre 2004 - 15:44

il s'agit avant tout de trouver une personne qui correspond à ses gouts (qualités morales et physiques) certains apprecieront l'esprit sportif, etc. je ne vois rien de marchand dans cette affaire.


Je pense que le côté marchand réside en fait dans l'exploitation qui est faite du désir de rencontre par les sociétés qui montent des sites payants.

Financièrement parlant il n'y a certes pas un marché de l'amour. Par contre il y a bien un marché de la rencontre au sens où des personnes sont demandeuses de dispositifs de rencontre et qu'il y a une offre marchande pour cela. Une offre + une demande = un marché ! :)

Et les goûts et les critéres sont indépendant de l'idéologie dominante ?


Certes non et ça se voit !

Tu fais bien de le souligner. Les critères qui sont proposés reflètent parfois assez bien les préjugés et stéréotypes des créateurs de ces sites de rencontres, lesquels reflètent aussi inévitablement assez bien ceux de la société dans laquelle nous vivons.

On peut par exemple se demander quel rapport il peut bien y avoir entre l'amour et certains critères que l'on nous demande de préciser tels que "revenus" ou "situation professionnelle"...

Il faut croire que certain(e)s recherchent peut-être les "mariages de raison" ou autres alliances matérielles et ne voient dans la vie de couple qu'un moyen d'accroître leurs revenus et leur confort.

Enfin, si c'est leur truc...

Je pense qu'il est quand même important de souligner que rien n'oblige une personne à renseigner tous les critères autres que son sexe et son âge.

Autrement dit, il y a moyen de ne pas se soumettre inévitablement au jugement de l'autre. Mais, d'un autre côté, je me dis que si une personne est capable de te juger sur tes revenus ou je ne sais quel autre critère franchement secondaire en amour (de mon point de vue), et ceci sans prendre le temps de faire connaissance, alors autant être franc dès le départ et renseigner un max de critères. Cela évite les déconvenues par la suite.

pour finir il n'ya aucune honte à vouloir faire sa vie avec quelqu'un qui nous plait physiquement



Entièrement d'accord. Encore un gros tabou qui mériterait un bon coup de pied aux fesses !

Nous ne sommes évidemment pas de purs esprits et sans forcément être à la recherche d'un top modèle ou autre stéréotype médiatique débile, je ne connais pas beaucoup de personnes qui peuvent honnêtement prétendre qu'elles n'accordent strictement aucune importance au physique, et ceci quels que soient leurs critères esthétiques. Car moi aussi j'ai bien cru comprendre "qu'il s'agissait d'un esprit pourvu d'une enveloppe charnelle"...

Et pourtant il ya comme une sorte de culpabilisation des personnes qui osent avouer que oui, le physique ça compte aussi, même si ça n'est pas tout ce qui compte.

Le non-dit est si fort autour de cela que j'ai découvert un truc assez ahurissant : les femmes auxquelles je ne plais pas physiquement (mais, heureusement pour moi, il y en a auxquelles je plais) culpabilisent tellement qu'elles préfèrent rompre tout contact subitement plutôt que d'oser me l'avouer en toute franchise. Autrement dit, elles ont honte ! :)
Quand on leur tire les vers du nez, finalement elles avouent mais que c'est dur à sortir !

Pourtant je ne vois vraiment pas ce qu'il y a de bien répéhensible là dedans. Je déteste manger des tripes ou des salsifis par exemple. Et je ne vois pas pourquoi je me forcerais au risque de m'en rendre malade. Ben avec le physique c'est pareil ! On ne peut pas se forcer et, de toute façon, ça finit inévitablement par se voir.
Alors autant l'accepter : ce n'est nullement une tare. Ca fait partie de notre humanité.

#17 Miette

Miette

    Terrienne en période d'essai

  • Membres
  • 1 174 messages
  • Localisation:vaucluse eheh

Posté 13 septembre 2004 - 09:53

Arf ! 8)
Moi aussi j'ai tenté de croire à cette illusion.
Enfin, à cette double illusion :
la première qui consiste à croire que l'on peut trouver L'âme soeur, alors qu'il y a tant d'âmes soeurs sur ce globe
et la seconde que l'on peut la trouver par Internet.

Alors pourquoi une illusion ?

Tout d'abord par le stéréotypage de présentation qui consiste à décliner des descriptifs physiques et de goûts. Les physiques, je ne m'étendrais pas dessus, chacun sait que ce ne sont pas les attributs physiques qui font que l'on puisse être attiré vers une personne mais belle et bien ce qu'elle dégage, ce qu'elle émane... Comment s'en rendre compte par Internet sauf si l'on est un pro de la télépathie ?
Ensuite les goûts, on peut aimer des tas de trucs, mais finalement le comment on l'aime n'est il pas le plus important ?
Alors ok, si je vois l'annonce : "Je suis un homme qui adore boire des kro devant un bon match de foot à la télé et qui cherche femme à longue tignasse pour l'embarquer au fond de ma grotte." En apparence, même si j'ai la longue tignasse, je ne serais pas attiré vers ce genre de demande.
Pourtant, ce serait surement quelqu'un avec qui j'entrerais en contact, pensant à de l'ironie, et espérant, pouvoir au moins bien me marrer.
Mais je peux très bien tomber aussi sur quelqu'un qui dit qu'il aime les mêmes choses (ou des choses de même "esprit") que moi et me faire chier à mourrir....

Enfin bref, sur ce genre de site je me suis rendue compte que j'aurais beaucoup plus de succès si j'écrivais : "femme a forte poitrine cherche son poumon frêre. Nota bene : j'ai pas de tête." que si j'écrivais : "femme recherche homme pour complicité spirituelle. Nota bene : je suis plate."

Donc, vraiment, vraiment, vraiment trop superficiel tout ça et puis tu peux raconter n'importe quoi finalement...

Et puis surtout : L'ABSENCE DE MAGIE

Je me suis retrouver dans des situations ou j'avais plein de messages pop à la fois et où me sentant comme un radeau au milieu de la tempête je fermais tout vite fait, et quittais vite fait le site sans ne répondre à personne parce que j'en avais la nausée.

Et puis une chose encore, cette histoire de trouver l'âme soeur.
Le problème fondamental de cette approche c'est que lorsque l'on veut l'âme soeur, on a une dermarche d'appropriation de la personne. Et qui dit appropriation, dit possessivité, et qui dit possessivité, dit jalousie.
Et cette stupide légende comme quoi il est bon d'être un peu jaloux quand on aime est une vicération à la liberté.

J'ai plaisir à penser que lorsque l'on aime quelqu'un on doit l'aimer tel qu'il est dans sa vie, dans sa liberté, sans essayer de mettre le grappin dessus.
Et ça, ben je m'apperçois que c'est rarissime.

En plus pour revenir aux rencontres internet, c'est encore un outil pour que l'on reste chez soi, à se lobotomiser la tête sur écran plat, et ça la société elle aime bien, elle est peinard comme ça.
Pour moi, les seuls échanges vraiment interessants que j'ai eu par internet et qui se sont ensuite concrétisée par 1 belle rencontre amoureuse et 1 amitié, a été par le biais d'un site de BD et un autre de rock.
Tout le reste, aussi vide, résonnant et superficiel, qu'une bonne vieille serie TFhic.

Alors bon, si il y en a qui ont réussi à avoir de belles rencontres par ce biais, tant mieux, et je les crois, mais pour moi, niet, néant, quetchi, quedal, nada, niente, nothing.

Alors vivre.
Vivre ma vie.
Et rencontrer cette personne avec qui j'aurais envie d'aller plus loin dans le partage, partage d'une intimité profonde, que l'on a pas envie de partager même avec nos plus beaux amis. Partage, de corps, et ce partage de corps, qui différencie aussi ce que l'on différencie d'amour et d'amitié, qui se doit bien d'être partage et non d'assouvissement bestial. Et mine de rien, c'est pas si évident.

Rencontrer comme j'ai pu rencontrer ce chataigner, centenaire, au detour d'un sentier, inonder de lumière, au milieu de la forêt sombre d'un élevage de pin.
Rencontre magique, et cette envie énorme en moi d'avoir envie de me blottir contre lui.
De la magie, de la poésie, et du hasard pas si hasardeux, moi, sur ma vie qui me porte, moi radeau, et la vie comme une vague.

hehe...

#18 vincesurfeur

vincesurfeur

Posté 13 septembre 2004 - 10:45

je suis allé boire un verre ce week end dans un pub avec quelques amis...
Un me parle de son amie qui a un cancer du sein , je lui explique les differents thories de Hamer et en parlant mon regard se pose sur une delicieuse jeune fille, une fois. elle me voit et au regard , je sais que quelque chose est possible; une conversation, quelques pas de danse... je ne sais... (ben ouais c'est un pub ou on danse :) )
puis je continue ma conversation et mon regard se repose une seconde fois sur la personne, ce qu'elle avait deja fait , on se sourit, je continue ma conversation, et je la vois se lever pour danser un peu avec une de ses copines, pour s'approcher de nous, je le sentais. elle s'approche innocemment et trinque avec nous..puis elle me prends par la main bon vous venez danser ? " avec un sourire.
rien n'est fait, car il va falloir vivre l'instant présent, séduire, etre interessant, interessé, se dévoiler, etre , se faire violence meme, depasser ses peurs, bref sentir la personne...
comme sur un chat, cela devra se faire si l'on veut arriver a une relation.

cela ne peut aboutir a rien mais on aura essayé.
sur internet, il est plus facile de créer une conversation car ouvrir et fermer une fenetre de dialogue est rapide et anonyme. on a pas vu l'autre, on est pas jugé (et encore...) et on a pas pris de "risque"
mais a aucun moment on ne vit la rencontre spontanée, et ca, c'est une sacré partie de la magie, le coeur qui palpite, trouver les mots justes....

8)

vincent

#19 Virgo

Virgo

    Amoureux de la vie

  • Membres
  • 96 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:France - Région Aquitaine

Posté 28 septembre 2004 - 11:20

Cher détracteurs et détractrices des rencontres par Internet.

Je vous informe que contre vents et marées j'ai bel et bien rencontré l'âme soeur (Si, si ! L'âme soeur j'insiste ! :) ).

Et devinez comment ?.... Via un site de rencontre ! :)

Nous sommes très très heureux tous les deux. Notre amour se porte bien et pèse déjà des tonnes de bisous qui n'ont rien de virtuel.

La rencontre à distance aussi bien qu'en "vrai" a été riche en émotions. Intrigués par nos annonces respectives nous avons commencé à dialoguer. Puis moultes synchronicités s'y sont mêlées (appelez ça hasard, destin ou hallucination de couple, peu importe). Tout a été très spontanné et divinement romantique. Je n'ai pas eu besoin de jouer l'autruche dans un pseudo "lâcher prise" pour la trouver. Nous nous sommes finalement vus "pour de vrai" et ce ne fut pas moins fort que si c'eut été pour la première fois dans un bar par exemple...

Sans l'existence des sites de rencontre il est très probable que nous ne nous serions jamais connus elle et moi. Et si j'avais suivi certains conseils qui m'ont été prodigués ici je serais toujours aussi seul. Donc merci de m'avoir incité à m'entêter ! 8)

Quelle que puisse être votre réalité, je vous souhaite de passer une excellente journée dans celle-ci. :)

#20 vincesurfeur

vincesurfeur

Posté 28 septembre 2004 - 14:59

tant mieux pour toi Virgo.
je suis pas contre les rencontres par internet, encore moins par telephone ou sms ou pigeon voyageur meme.

juste que la rencontre directe de personnes est difficile sur deux points.
1 - aborder les gens
2 - se prendre un rateau en face de la personne (regard de l'autre, echec )
dans ces 2 cas , les moyens cités plus haut en atténue les effets, voir les rends inexistants, car la personnes physique n'est pas la.

maintenant je ne doute pas que ca marche, tu en est une preuve.

bonne chance! 8)

vincent