Aller au contenu


Photo

Bois de chauffe et cendres


  • Veuillez vous connecter pour répondre
71 réponses à ce sujet

#1 nomade

nomade

    Rongeur de frein, rongeur de chaîne, dormeur en réveil

  • Membres
  • 909 messages
  • Localisation:belgique

Posté 27 septembre 2004 - 08:23

Je viens de faire l'acquisition d'un poele au bois/charbon pour remplacer mon chauffage electrique (tellement gourmand qu'on croit entendre SLUUUUUUURP quand on approche l'oreille du compteur). Le bleme c'est que ca fait des cendres, ben oui... quelqu'un aurait une suggestion pour eb faire un usage au lieu de les bazarder dans les poubelles?

Autre question: j'ai entendu dire il y a un bout de temps qu'il est possible d'obtenir du "faux bois de chauffe" a partir de papier (des pubs par exemple...) de maniere a ce que le papier brule regulierement. Info ou intox j'en sais rien. quelqu'un aurait une info à ce niveau?

#2 Johan de Dina

Johan de Dina
  • Localisation:Comtat de Nissa
  • Intérêts:Oeuvre du phylosophe Inuit : Apert SooN

Posté 27 septembre 2004 - 09:06

Les cendres à la poubelle ? Tu vis en ville ?
Les cendres, cela va au jardin, un trou plein de cendres est un excellent jakusi désinfectant pour les poules, jeté sur les plaques de verglas en hiver ; cela évite de glisser.
En ce qui concerne les boules ou les briquettes papier pour tenir le feu ; il faut éviter les papiers trop encrés, style pub, ou magazine sur papier glacé. La combustion des encres d'imprimerie dégage des gaz toxique dans l'air et des métaux lourds dans les cendres.
Le papier-journal est le meilleur combustible.
Tu mets plusieurs feuilles séparées de papier journal à tremper (eau) dans une lessiveuse pendant 2heures. Tu roule les feuilles mouillées sous forme de boule entre tes mains en compressant fortement ; quand tu obtiens une boule de la grosseur d’une boule de pétanque, tu mets à sécher 15 jours à l’abri et au soleil. Pour un meilleur séchage, tu les tournes d’un quart de tour tous les 2 jours.
Un boulle de papier est l’équivalent d’une boule de poussière de charbon (anthracite) compressée.
Je m'en fabrique encore tous les ans, c'est mon grand père qui m'avait appris à les faires.

#3 nomade

nomade

    Rongeur de frein, rongeur de chaîne, dormeur en réveil

  • Membres
  • 909 messages
  • Localisation:belgique

Posté 27 septembre 2004 - 09:26

bah oui a mon grand damn je vis en ville. je désespere pas de pratiquer un exode urbain mais bon... Pour le verglas, j'y aurais jamais songé. Preuve si il en etait besoin que le citadin est pas toujours a priori particulierement futé 8) par contre ca risque de s'accumuler et comme je n'ai pas un grand jardin (juste une bande de terre de 5m sur 1.5) et pas de poules (sauf erreur de ma part c'est interdit ici d'apres ce que j'ai entendu) donc la question se pose: est ce que la cendre se decompose ou bien est ce que dans 10 ans je ferai la petite maison sous la coline? :)

pour le papier journal ca tombe bien, j'en ai regulierement (on a des tout de boites sous ce format). Y a juste le defaut de secher au soleil et au sec, en cette saison ben euh... au besoin je peux toujours les secher sur le poele (une plaque, deux briques en dessous pour eviter la chaleur directe) ou encore dans ma cave, il y fait toujours chaud.

Tant que j'y suis, dis moi ô détenteur du savoir: y a un moyen de lutter contre l'humidité que ça risque de provoquer? (ainsi que contre celle qui a tendance a se former dans les pieces que je chauffe pas, la chambre a coucher par exemple)

#4 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 019 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 27 septembre 2004 - 09:43

"La cendre de bois est une matière précieuse que l'on doit recueillir avec un soin jaloux ; pas une parcelle ne doit se perdre. Les cendres ameublissent les terres lourdes, affermissent les sols légers, détruisent les mauvaises herbes, améliorent la qualité des produits ; une petite poignée, répandue dans le paquet de haricots ou dans le sillon des pois où vous venez de déposer la semence vous assure une qualité supérieure, les petits pois sont plus sucrés, les haricots ont une peau plus fine.
La suie est également un bon engrais"

Manuel pratique du jardinage des familles A. JOST. Les éditions modernes.

Si le sol de ta région est calcaire tu peux t'en servir pour fertiliser ton potager (ou celui d'un voisin) à raison de 5 à 6 kg l'are à incorporer à l'automne.

Elle est aussi très utile en couvre-sol pour protéger certaines plantes de la voracité des limaces et des escargots (fraises, salades, fleurs ...) 8)

#5 Johan de Dina

Johan de Dina
  • Localisation:Comtat de Nissa
  • Intérêts:Oeuvre du phylosophe Inuit : Apert SooN

Posté 27 septembre 2004 - 17:49

Tant que j'y suis, dis moi ô détenteur du savoir: y a un moyen de lutter contre l'humidité que ça risque de provoquer? (ainsi que contre celle qui a tendance a se former dans les pieces que je chauffe pas, la chambre a coucher par exemple)

Tu sais mon savoir est souvent vernaculaire en ce qui concerne les choses de la campagne.
Par chez nous l'humidité est plus précieuse que la cendre pour reprendre la phrase de Tis.
On a des piéces d'été et on a des piéces d'hiver.
Les piéces d'été que l'on ne chauffe pas l'hiver, on les aéres 3 heures par jours même quand il neige.
Sinon, il y a les bacs déshumidificateurs à sel de ....., mais j'ai laissé tomber.
Doit bien y avoir quelqu'un de pays humide qui va te répondre.

#6 nomade

nomade

    Rongeur de frein, rongeur de chaîne, dormeur en réveil

  • Membres
  • 909 messages
  • Localisation:belgique

Posté 27 septembre 2004 - 22:33

Tu sais mon savoir est souvent vernaculaire en ce qui concerne les choses de la campagne.


si tu te formalises de ce genre de phrase quand je les lache t'es pas rendu :) mais reconnais que tu fais un peu puit de science (dans le bon sens du terme) et que, justement, c'est le savoir de la campagne qui risque d'etre méga utile ces prochaines années.

Par chez nous l'humidité est plus précieuse que la cendre pour reprendre la phrase de Tis.
On a des piéces d'été et on a des piéces d'hiver.


des pieces d'été et d'hivers... faut un peu de place pour ça, malheureusement... quand à aérer 3 heures chaque jours même quand il neige, viens passer un hivers à charleroi et tu réaliseras à quel point cette proposition a de paradisiaque pour moi: ici y neige pas, il tombe de la boue icon_tresfache.gif
grand merci aux industries lourdes sans qui on risquerait d'avoir un air pas pollué... y a tellement de supercheminées que ça doit être pour nous protéger de l'air pur grrrr :)

hum... enfin bon tout ça pour dire: si quelqu'un a une suggestion pour absorber l'humidité d'une pîèce je suis preneur.

pour les bacs de sel c'est du sulfate de cuivre je crois... et j'ai autant confiance dans ces machins que dans un politicien qui me promet une vie meilleure

enfin déja merci pour tous ces renseignements qui vont m'être hachement utiles cet hivers 8)

#7 Yeye

Yeye

    Ziploïde gloupexiforme

  • Membres
  • 1 212 messages
  • Localisation:Lotharingie inférieure

Posté 28 septembre 2004 - 13:32

Si je me trompe pas, les cendres blanches qui résultent d'une bonne combustion sont essentiellement composées d'azote, la brique élémentaire tirée de la terre par les végétaux pour leur croissance, non?

J'ai un petit appareil tout simple, acheté sur catalogue (camif je crois) par mes parents il y a des années, et qui permet, à partir de lanières de papier (document passés dans le destructeur) , préalablement mouillées, de compacter des briquettes à forte teneur énergétique pour les poêles à bois/charbon.

A priori, les brouillons, feuilles raturées et prospectus sans métaux lourds conviennent très bien pour la réalisation de ces briquettes, qui je crois, sont liées naturellement par ce qui est contenu dans le papier.

J'ai pas encore essayé, vu que notre poêle ne sera installé que d'ici deux semaines, mais je vous tiens au courant.

#8 nomade

nomade

    Rongeur de frein, rongeur de chaîne, dormeur en réveil

  • Membres
  • 909 messages
  • Localisation:belgique

Posté 28 septembre 2004 - 13:40

ca va etre la course alors mais je pars gagnant: le mien arrive demain soir 8)
je me lance dans la fabrication ce soir, des que j'ai quelque chose de correct je vous fais connaitre les résultats. Pour ce qui est de l'appareil, tu pourais me dire de quelles dimensions sortent les briquettes (grosso modo)? Histoire de savoir si la dimension a une importance ou si on peut envisager des briquettes (ou boulettes) de plus petite taille pour chauffer moins/moins longtemps?

#9 Yeye

Yeye

    Ziploïde gloupexiforme

  • Membres
  • 1 212 messages
  • Localisation:Lotharingie inférieure

Posté 28 septembre 2004 - 13:43

De mémoire, ça te fait un pavé de la taille d'une brique rouge.

L'appareil ne coute pas cher du tout, ça doit être dans les 2-300 F (merde à l'euro!).

Je vais essayer de fouiller pour t'en trouver un...

#10 nomade

nomade

    Rongeur de frein, rongeur de chaîne, dormeur en réveil

  • Membres
  • 909 messages
  • Localisation:belgique

Posté 28 septembre 2004 - 14:50

merci pour le rensiegnement.
si t'en trouves pas, ca doit pas etre fort dur a bricoler avec un étau ou une presse bon marché ou un jeu de vieilles charnieres...

toujours personne pour une solution miracle contre l'humidité? 8)

euh... yeye t'es dans quel coin? juste histoire de savoir si tu cause en francs belges ou francais

Modifié par nomade, 28 septembre 2004 - 14:53 .


#11 _Shivaya_

_Shivaya_

Posté 28 septembre 2004 - 15:51

nomade, et tu viens de montrer en une question l'utilité de l'euro 8)

Pour ton humidité : elle vient de quoi ? C'est lié au temps ou ce sont des remontés du sol ? Ou ce sont tes murs qui ne respirent pas ?
Par chez moi, on met du riz dans le sel pour eviter qu'il ne prenne l'humidité... je ne sais pas si c'est applicable à une pièce... :)

Sinon, il me semble qu'en utilisant un chauffage au bois, tu devrais résoudre le problème et meme en bénéficier.
En effet, ce système de chauffage assèche beaucoup l'air et donc ton humidité devrait te permettre d'avoir un équilibre de l'air qui est plus sain...
Attend de voir avant d'envisager de lutter "financièrement" contre ton humidité ambiante :)

Shivaya

#12 MakeLoveNotWar

MakeLoveNotWar
  • Genre: Homme
  • Localisation:Grenoble

Posté 28 septembre 2004 - 16:31

Si je me trompe pas, les cendres blanches qui résultent d'une bonne combustion sont essentiellement composées d'azote, la brique élémentaire tirée de la terre par les végétaux pour leur croissance, non?

Non. L'azote est éliminé par la combustion (sous forme de NOx). Les cendres sont formées de sels minéraux non volatiles. Dans le cadre de la cendre de bois, le principal constituant est la potasse, qui est effectivement un des 3 principaux constituants des engrais (NPK = Azote (latin Natrium), Phosphore, Potassium (latin Kalium)). Par contre, il faut éviter de mettre trop de cendres brutes dans le jardin car la potasse est caustique (plus active que la soude caustique utilisée pour déboucher les lavabos!) et on risque de brûler le sol et les plantes. En petites quantités, une des utilisations est d'entourer les plants craignant les limaces (salades, par exemple) d'un cordon de cendre qui fait barrière. Mais il faut renouveler ledit cordon après chaque pluie.

est ce que la cendre se decompose ou bien est ce que dans 10 ans je ferai la petite maison sous la coline?

La potasse est soluble dans l'eau et peut donc être évacuée partiellement par l'eau de pluis mais :
- elle peut se carbonater avec le gaz carbonique contenu dans l'air et être alors moins soluble,
- une grosse quantité de cendre recevant la pluie fait une "croûte" dure en surface,
- les cendres ne sont pas composées uniquement de potasse.

Par conséquent, alors que la cendre en petites quantités est bénéfique au sol, en grande quantité, elle est dangereuse pour celui-ci et va s'entasser. Encore une fois, l'excès nuit!

Y a juste le defaut de secher au soleil et au sec, en cette saison ben euh... au besoin je peux toujours les secher sur le poele (une plaque, deux briques en dessous pour eviter la chaleur directe) ou encore dans ma cave, il y fait toujours chaud.

Non, le séchage sur le poêle n'est pas indiqué car très consommateur d'énergie (400-500 calories par gramme d'eau évaporé!). Quant à la cave, cela me paraît peu indiqué par suite du manque de circulation d'air. Le papier va moisir au lieu de sécher. Le séchage au soleil et à l'air est à pratiquer l'été, avant stockage pour l'hiver.

De toutes façons, je suis un peu sceptique sur l'innocuité des encres : comment savoir quelles encres ne contiennent pas de métaux lourds? Ni de produits dont la combustion dégage des toxiques?

D'autre part, il me paraît plus judicieux de recycler le papier que de le brûler : le papier est moins polluant à recycler qu'à fabriquer.