Aller au contenu


Photo

Vivre dans une communauté


  • Veuillez vous connecter pour répondre
171 réponses à ce sujet

Sondage : Êtes vous prêt à vivre dans une communauté ? (184 membre(s) ont voté)

Êtes vous prêt à vivre dans une communauté ?

  1. Oui, c'est déjà le cas pour moi. (4 votes [2.72%])

    Pourcentage des votes : 2.72%

  2. Oui, je suis en train de préparer ça sérieusement. (24 votes [16.33%])

    Pourcentage des votes : 16.33%

  3. Oui, mais pas tout de suite, ma situation actuelle ne me le permet pas. (24 votes [16.33%])

    Pourcentage des votes : 16.33%

  4. Oui, mais je n'ai pas trouvé de communauté qui me convienne. (25 votes [17.01%])

    Pourcentage des votes : 17.01%

  5. Je ne sais pas, j'y réféchis encore. (24 votes [16.33%])

    Pourcentage des votes : 16.33%

  6. Vivre une vie plus saine à la campagne oui, mais dans une communauté non. (36 votes [24.49%])

    Pourcentage des votes : 24.49%

  7. Non, je veux changer la société et non pas m'en détacher. (6 votes [4.08%])

    Pourcentage des votes : 4.08%

  8. Non, la vie citadine me convient trés bien. (4 votes [2.72%])

    Pourcentage des votes : 2.72%

Vote Les invités ne peuvent pas voter

#121 iota

iota
  • Localisation:Bourgogne

Posté 01 mai 2007 - 13:55

Justement concernant les abus:

Il serait facile de venir dans un "depot" et de se servir, ça c'est la surconsommation, plus j'en ai plus je suis content.
Le but n'est evidemment pas de se servir à outrance mais de prendre ce dont il y a besoin.

Si on reflechi 2 mn: sur 100 personnes actuellement il y en a 10 qui sont au chomage et je ne compte pas les retraités, les enfants, les handicapés et les malades.
Tous les "non-actifs" qui percoivent quelque chose, l'ont grace aux impots, subvention et autre cotisations qui viennent de NOTRE travail.
à partir de là on pouvait supposer que les 35 heures permettraient de reduire le chomage et donc de baisser les cotisations.
Que neni, je ne connait pas une seule boite qui a embauché suite aux 35 heures.
La boite ou je travail applique des heures supplementaires payé comme telles et je bosse 39h...

Si on pousse le raisonnement avec l'abscence d'argent:
Une entreprise peut embaucher tant qu'elle veut etant donné qu'elle ne paye rien (un peu comme une société qui embauche 90% de stagiaires...sisi j'y etais), elle ne paye pas ses ressources (forcement puisqu'on supprime le systeme "argent"), donc elle produit tant qu'il y en a.

Là je pense que tout le monde à compris !

- des entreprises qui embauchent sans limite abolisent le chomage
- la production est acceleré ou augmenté du fait d'abondance de main d'oeuvre
- il ne reste plus que les retraités, les enfants et les malades (10 millions de chomeurs en moins c'est pas rien)

Il reste à reguler ces fameux abus:
Franchement qui gache ? tout le monde, on se dit j'ai payé ma pizza, j'en veut plus je la jette...peut importe le gachi.

Changement de la mentalité:
Le fait de posseder ou d'avoir payer quelque chose ne nous rend pas "maitre" de cet objet, on l'utilise jusqu'au bout, si ce n'est plus bon, on le file au chien.
à quoi ça servira d'avoir 1 tonne de patates etant donné qu'elles sont "gratuites" ? à rien
à quoi ça servira d'avoir 2000 rouleaux de pq ? à rien
Posseder en abondance sans raisons veritable est digne d'un enfant trop gaté ou de quelqu'un de capricieux.

Bref abuser ne sert à rien, maintenant il y a toujours des abrutits.
Les gatés-pourris et les capricieux seraient les ennemis public numero 1 :cpasmafaute:


Concernant l'apres petrole, si c'st aussi catastrophique qu'on peut l'imaginer, on va vite etre à cour de matière comme le plastique et pas mal de produits chimiques, ce qui signifie beaucoup de "bricoles" et d'objets "design et trop tendance" en moins.
On sera obligé de revenir sur le bois, le cuir, la bakelite, le metal, ...l'os.
Il faut être lucide et se rendre compte que beaucoup de hightech actuel est le fruit de gros sous et d'attrait du porte monnaie:
le mp3 par exemple n'a pas été inventé pour nous faire plaisir, ainsi que l'ipod, l'ecran plat, le dvd, la freebox...etc
Tout cela est amené à disparaitre tant cela consomme de derivés du petrole et d'energie pour la fabrication.

Bref je pourrais en parler des heures...

#122 geispe

geispe
  • Genre: Homme
  • Localisation:Strasbourg

Posté 01 mai 2007 - 14:28

Changement de la mentalité:
Le fait de posseder ou d'avoir payer quelque chose ne nous rend pas "maitre" de cet objet, on l'utilise jusqu'au bout, si ce n'est plus bon, on le file au chien.
à quoi ça servira d'avoir 1 tonne de patates etant donné qu'elles sont "gratuites" ? à rien
à quoi ça servira d'avoir 2000 rouleaux de pq ? à rien
Posseder en abondance sans raisons veritable est digne d'un enfant trop gaté ou de quelqu'un de capricieux.

Bref abuser ne sert à rien, maintenant il y a toujours des abrutits.
Les gatés-pourris et les capricieux seraient les ennemis public numero 1 


nous abusons tous, automatiquement, même sans le vouloir, dès lors que l'on a des facilités à avoir quelque chose. J'ai fait l'essai : je mange bien plus de céréales si je les mouds dans un moulin manuel que l'on tourne à la manivelle... que lorsque je suis obligé de les piler dans mon mortier... Il n'y a donc pas que de la mauvaise volonté...


Concernant l'apres petrole, si c'st aussi catastrophique qu'on peut l'imaginer, on va vite etre à cour de matière comme le plastique et pas mal de produits chimiques, ce qui signifie beaucoup de "bricoles" et d'objets "design et trop tendance" en moins.
On sera obligé de revenir sur le bois, le cuir, la bakelite, le metal, ...l'os.
Il faut être lucide et se rendre compte que beaucoup de hightech actuel est le fruit de gros sous et d'attrait du porte monnaie:
le mp3 par exemple n'a pas été inventé pour nous faire plaisir, ainsi que l'ipod, l'ecran plat, le dvd, la freebox...etc
Tout cela est amené à disparaitre tant cela consomme de derivés du petrole et d'energie pour la fabrication.


L'après-pétrole - selon mon interprétation - sera bien plus catastrophique qu'on arrive à se l'imaginer car tout ce qui existe et que nous consommons de nos jours est dépendant directement ou indirectement du pétrole.
J'en suis venu à la conclusion que ce sera l'occasion, justement, les compteurs remis à zéro, de tout recommencer... sans toutefois retomber trop vite dans la facilité puisqu'elle n'existe plus.
Et pour en revenir à la communauté je pense que c'est probablement aussi elle qui devrait nous aider à nous tirer d'affaire, d'où mon intérêt pour la question.

#123 iota

iota
  • Localisation:Bourgogne

Posté 01 mai 2007 - 14:36

En effet l'arrivée prochaine de la crise me fait penser à un crash boursier (genre 1929 aux us).
je me demande comment on se debrouillait... :D

je ne sais pas comment j'irais bosser à ce moment là, (si j'ai encore ce boulot) je fais 100 km pour y aller, j'en suis à reflechir à créer ma propre boite pas trop loin de chez moi...
Je suis chauffé au gaz (rien à voir avec le sketch de coluche :calin: ) et j'ai une cheminée, ça necessitera une adaptation future dans mon approvisionnement et ma gestion de mes "ressources" :cpasmafaute:

#124 veronik43

veronik43
  • Localisation:Auvergne

Posté 01 mai 2007 - 15:10

Je reviens à mon vécu...c'est exactement la réflexion que nous avions en communauté...retrouver les savoirs faire simples et ancestraux afin de parer au pire.
Nous avions eu pas mal de réflexions aboutis, notamment sur l'école, l'apiculture...
Pour l'argent, il n'y avait pas d'argent entre nous. nous avions une mise en commun d'un pourcentage de nos revenus afin de pouvoir faire face aux dépenses externes.

Nous avions penser à monter notre propre banque...hum, pas évident...plus réaliste, notre propre mutuelle...d'ailleur j'y pense encore pour notre famille...

#125 geispe

geispe
  • Genre: Homme
  • Localisation:Strasbourg

Posté 01 mai 2007 - 16:40

oui, mais cela dépend comment l'on conçoit le but final, aussi : l'école ou l'apiculture ne se font pas de la même façon si on veut s'insérer dans un système marchand ou non, par exemple.
Les savoir-faire simples et ancestraux ne sont pas adaptés à ce même système marchand, mais peuvent l'être dans une autarcie...
il faut donc faire un choix... ou être schizophrène et jongler avec les deux :cpasmafaute:

Modifié par geispe, 01 mai 2007 - 16:41 .


#126 iota

iota
  • Localisation:Bourgogne

Posté 01 mai 2007 - 17:26

il faut donc faire un choix... ou être schizophrène et jongler avec les deux


:calin: :D tout à fait ! difficile de ne pas tomber dans un extreme, de se laisser aller à la reverie et se rendre compte qu'on part en vrille.

ce projet de communauté avait debuté avec qqs copains, toujours sur papier d'ailleurs, nous n'avons jamais mis en pratique nos idées.
Finallement le "groupe" de travail s'est dissout et je me suis retrouvé seul devant le projet à cause de divergences concernant les règles, la securité, la repression...hum ;) disons que le contenu prenant plus ou moins une tournure facho.

Quant à l'abscence d'argent tout le monde etait d'accord ce qui en facilitait l'etude et la faisabilité.

je tiens à preciser qu'à ce moment là ce n'etait pas vraiment à l'echelle d'une communauté mais plutot à l'echelle d'un petit pays :cpasmafaute: !!

Je suis resté plus ou moins dans cet esprit ce qui pose de nombreux problemes (on a en principe pas d'armée, de centrale nuclaire, de chomeurs et de malades dans une petite communauté) mais apporte aussi beaucoup de facilités (du terrain, des ressources, de la diversité...).

je mettrais en ligne l'integralité du projet comme ça vous pourrez vous faire une idée, sachant qu'il est remanié souvent.

#127 geispe

geispe
  • Genre: Homme
  • Localisation:Strasbourg

Posté 01 mai 2007 - 18:01

ne serait-il pas plus intéressant de réfléchir plus local car vouloir organiser en communauté comme tu le penses (pas d'armée, pas de chômeurs, etc...) un pays même petit, çà ne me paraît pas très réaliste ?
par contre une communauté à l'échelle d'un hameau (ou autre lieu de vie commun) pourrait très bien se concevoir...

#128 iota

iota
  • Localisation:Bourgogne

Posté 01 mai 2007 - 18:01

sodalis ça veut dire compagnon ou un truc comme ça en latin:
desolé si c'est long :cpasmafaute:



SODALIS II – Un village




Une communauté dans la société.




- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -





-- Principes et fondements

L'objectif de la communauté est de constituer une micro société saine, équilibré et autonome.

Que se déroulent des activités en accord avec la constitution de la communauté et en accord avec la loi du pays d'accueil.

Quelque soit le type d'activités que l'on entreprenne, ne soit pas perdu l'esprit vital des règles de la communauté.
Échange de savoir et de savoir faire.

Assurer la sécurité et les besoins fondamentaux de chacun.
Le principe fondamental de la communauté est l'inverse de la société de consommation, ce principe prône la production de ressources vitales avant toute chose (sécurité, énergie, santé, alimentation, logement...).

Elle se doit d'avoir une gestion transparente.



-- Définition des besoins et des ressources:

Terres, logements, alimentation, énergies.
Système de distribution adapté et équitable des besoins.
Sécurité des habitants.

Un régime végétarien est avantageux, (l'élevage implique des terres utilisées uniquement pour nourrir ou parquer les animaux, alors qu'elles pourraient être utilisées directement pour l'homme)

Garantir que les activités programmées soient portées à terme dans le temps établi.
Définir un système d'écoute des habitants (cahier de doléances).
Possibilité de créer un endroit de rassemblement ou un "sanctuaire" agréable.



-- Définition des moyens

Les biens peuvent être mis en commun.
Chacun reste propriétaire de ses biens et peut en avoir autant qu'il le veut tant que ceux ci respectent les besoins énergétiques de la communauté.

Échanges de procédés et système de troc:
Exemple:
Un habitant fourni de l'électricité par son éolienne, ses panneaux photovoltaiques ou autre, à tout ou partie de la communauté.
Un habitant recueil l'eau depuis une rivière, un ruisseau ou de pluie et filtre si possible pour tout ou partie de la communauté.
Un habitant produit des denrées alimentaires pour tout ou partie de la communauté.



-- Organisation et administration:

Un « Conseil » gère la communauté.

Le nombre de personnes au Conseil dépend du nombre d'habitants (prorata),
Les membres du Conseil sont élus par les habitants.
Le Conseil est élu pour 1 an au suffrage universel direct par les habitants et sur une forte majorité.
Les candidats au Conseil devront faire partie de la communauté depuis au moins 1 an.
Le Conseil peut être dissout par deliberation ou par pétition de la part des habitants.
Le Conseil débat sur les préoccupations et représente la communauté.
Le Conseil peut être réuni en session extraordinaire à la demande des habitants sur un ordre du jour déterminé.
Les séances du Conseil sont publiques.
Le compte rendu intégral des débats est publié.

Administration réduite au minimum et efficace.
Chaque village subvient à ses propres besoins et en cas de nécessité à d'autres villages.



-- Critères de peuplement:

Choix délibéré par le conseil ou un groupe d'habitants représentant chaque secteur de la communauté (motivation, bonne volonté, implication, intérêts communs).



-- Géographie et construction:

Il est préférable de choisir une zone plutôt pluvieuse pour les réserves d'eau, si possible un ruisseau ou petite rivière en bordure, suffisamment venteuse pour les éoliennes, plutôt boisée (le bois est une ressource non négligeable pour le chauffage et la construction) et plutôt plate (un terrain en pente rend plus difficile la construction).

Ne pas grouper et centraliser les ressources, les réserves, la production d'énergie et les logements (incendies, inondations).

Le logement est de préférence pavillonnaire pour une famille.



-- Définition du travail et des ressources:

Principes:
Les habitants ont un savoir et un savoir faire général.
Que le travail n'entraîne pas d'inégalités et un sentiment de servitude.
Un emploi, qu'il soit d'ingénieur ou d'éboueur doit donner accès aux mêmes ressources vitales.
Un travail difficile est souvent le fruit d'un manque d'effectifs, de moyens ou simplement de consideration.
le probleme vient de l'inegalité des salaires et de l'aspect "payant" de choses pourtant vitales à la vie.
le salaire devient inutile à partir du moment ou on a accès à tout ce qui est vital.
Puisque ce qui est vital est fourni par le travail de ces mêmes personnes.

Organisation:
Le temps de travail hebdomadaire est défini sur 4 jours, les 3 jours restants étant à la disposition de chacun, principalement pour gérer ses ressources, son autonomie.

Le travail dans la communauté donne droit aux ressources vitales: l'alimentation, le logement, l'énergie.

Les enfants sont pris en charge par leurs parents.
Les ressources des enfants font partie de celles des parents.

Les handicapés et les personnes âgées:
Une personne âgée (fonction de l'âge) et un handicapé (selon handicap) peut et veut travailler ou participer à la vie active.
Pour une personne inactive indépendamment de sa volonté et vérifié par un organisme de la communauté, l'accès aux ressources vitales est garanti.

Ne pas ou peu travailler implique au moins une activité minimum au sein de la communauté qui serait proposée par le conseil (en fonction des priorités).

Les travaux pénibles seraient compensés par moins d'heures de travail.

Ce qui n'est pas vital:
Les besoins secondaires sont generateurs de travail.

L'équilibre est maintenu par un quota de ressources permettant ce droit.

Le dépassement du quota indique une depassement des ressources produites par rapport aux besoins vitaux ce qui permet de les detourner à des fins de production pour les besoins secondaires.

Le quota n'est pas une valeur individuelle mais un indice general de l'etat des ressources autorisant ou non la mise à disposition des besoins secondaires

Le quota de travail et d'apport est redéfini périodiquement afin de garantir la stabilité de la communauté.

Il y a diminution immédiate du droit à l'accès aux besoins secondaires sur l'ensemble de la communauté en cas d'assistance énergétique, alimentaire ou autre à un ou plusieurs villages dans le but de maîtriser les ressources équitablement sur l'ensemble de la communauté étant donné que les ressources servent à produire les besoins secondaires.

La diminution est proportionnelle à la gravité de la situation.
La totalité du droit est re-établi dans la mesure ou la situation le permet.

à voir...:
L'heritage permet aussi de recuperer des biens.
Ca permet aussi d'eviter une demande trop forte.
Exemple:
J'herite de la tv de mon père.
j'evite donc d'aller en chercher une neuve.
Par consequent je peux obtenir un autre bien à la place (equivalent).



-- Statut

association ?



-- Critiques

communauté vs communisme:
Les biens ne sont pas mis en communauté.
Les entreprises sont privées, chacun peut creer une entreprise sur ses biens (en sacrifiant qqs trucs inutiles, mais qu'il peut redonner pour recuperer d'autres biens...à voir)
il semble que les etats communistes censurent l'information et la presse en general.
Je n'ai pas le sentiment que l'information, la culture, la presse ou je ne sais quoi puisse interferer avec ce systeme, ceux ci sont independants.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


-- Constitution



PREAMBULE
Les habitants de la communauté proclament solennellement leur attachement aux droits de l'homme et aux principes de la communauté tels qu'ils ont été définis par cette constitution


Article premier
Tous les êtres vivants ont des droits égaux à l'existence dans le cadre des équilibres biologiques.
Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits.


Article 2
La liberté consiste à pouvoir faire ce qui ne nuit pas aux droits d'autrui.
Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne.


Article 3
Nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude; l'esclavage et la traite des esclaves sont interdits sous toutes leurs formes.
Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels et inhumains.
Nul ne peut être arbitrairement arrêté, détenu ou exilé.


Article 4
La Communauté pourra en cas d'extrême nécessité fournir de l'électricité et des moyens aux services de l'état.


Article 5
Tous les habitants auront le droit de vivre libres, de posséder des biens, le droit de liberté de parole et d'expression, pour créer des associations, publier et diffuser des informations et des idées.


Article 6
Les fonctions ne peuvent devenir la propriété de ceux qui les exercent.


Article 7
Chaque habitant a un droit égal de concourir à la formation de la loi et au conseil.
Tous les citoyens, homme ou femme, ont le droit de voter.


Article 8
Tout habitant de la communauté peut quitter celle-ci librement.
L'un et l'autre sont exempts de devoirs ou d'obligations l'un envers l'autre.


Article 9
La constitution pourra être révisée et amendée en fonction des dispositions prévues par la constitution.


Article 10
Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion
Les pratiques religieuses ne doivent pas entrer en contradiction avec la constitution.


Article 11
Tout habitant a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.


Article 12
Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l'alimentation, l'habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires par suite de circonstances indépendantes de sa volonté.


Article 13
Toute personne a le droit de prendre part librement à la vie culturelle de la communauté, de participer au progrès et aux bienfaits qui en résulte.


Article 14
Aucune disposition de la présente Déclaration ne peut être interprétée comme impliquant pour un groupement ou un individu un droit quelconque de se livrer à une activité ou d'accomplir un acte visant à la destruction des droits et libertés qui y sont énoncés.


Article 15
Nul ne sera l'objet d'immixtions arbitraires dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance, ni d'atteintes à son honneur et à sa réputation.


Article 16
Chacun résidant dans la communauté peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente constitution, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d'opinion politique, d'origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation.


Article 17
Le suffrage est toujours universel, égal et secret.
Sont électeurs, dans les conditions déterminées par la loi, tous les habitants majeurs, des deux sexes.


Article 18
Le Conseil veille au respect de la Constitution. Il assure, par son arbitrage, le fonctionnement régulier et la continuité de la communauté.


Article 19
Nulle cession, nul échange, nulle adjonction de territoire n'est valable sans le consentement des habitants concernés.


Article 20
La Communauté peut conclure des accords avec d'autres communautés qui désirent
s'associer à elle pour se développer à des fins pacifiques.

#129 alainleduc

alainleduc
  • Localisation:alpes de hautes provence
  • Intérêts:construction bois et divers

Posté 02 mai 2007 - 17:28

les règles tuent la liberté d'agir et de penser.
vivre en commun oui mais, toi chez toi et moi chez moi.
Bonne soirée d'un ancien de longo maï.

#130 iota

iota
  • Localisation:Bourgogne

Posté 02 mai 2007 - 17:45

C'est sur ! :cpasmafaute:
je me suis renseigné un peu (sur google) et il semblerai que c'etait plutot stricte ?! mais bon ça dure depuis 26 ans aussi , alors...

Parle m'en un peu, ça m'interresse !

Sinon à propos de mon projet, j'attend des critiques !! soyez durs !

#131 Bilouga

Bilouga

    Confirmé

  • Bannis
  • 186 messages

Posté 02 mai 2007 - 19:18

salut à tous, j'aimerais vous demander si quelqu'un parmi vous connais l'association "terre commune" ou "Carracole de Suc" et s'il pouvais me donner quelques renseignement.

Merci d'avance

#132 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 366 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 02 mai 2007 - 19:31

Tu trouveras un article complet sur la tontine "Terre commune" sur le site de Passerelleco : http://www.passerell...?id_article=129

Pour "Carracole de Suc" je ne connais pas. Peux-tu nous en dire plus ?

#133 maia

maia
  • Genre: Femme
  • Localisation:seine maritime
  • Intérêts:Protection animale, vie saine, jardin, santé et tout le reste

Posté 03 mai 2007 - 05:22

Je suis assez d'accord avec Alain : ce qui m'affolerait surtout dans la vie communaire, ce sont toutes ces règles. Alors bien sûr, la société dans laquelle nous vivons est truffée de règles, mais il n'est pas difficile de les ignorer ou de les contourner pour beaucoup d'entre elles.

Dans le cas de la vie communautaire, être tenue ainsi par un règlement quelqu'il soit (et pourtant nécessaire, là je suis d'accord), me donnerait vraiment l'impression de perdre totalement ma liberté d'agir comme je l'entends..................

Alors bien sûr, cela peut passer pour de l'individualisme, OK ! Mais la liberté d'agir, d'être et de penser sans avoir à rendre de compte à quique ce soit est primordial pour moi.... 40 ans à rouler ma bosse m'a au moins appris cela..........

Mais je comprends que certaines personnes soient attirées par ce style de vie et je respecte le travail que tu as fourni pour tenter de créer quelque chose qui puisse leur correspondre :calin: :cpasmafaute:

#134 Bilouga

Bilouga

    Confirmé

  • Bannis
  • 186 messages

Posté 03 mai 2007 - 08:07

Tu trouveras un article complet sur la tontine "Terre commune" sur le site de Passerelleco : http://www.passerell...?id_article=129

Pour "Carracole de Suc" je ne connais pas. Peux-tu nous en dire plus ?

Merci Tis

Caracole n'est pas une asso , je me suis tromper dans tout ce méli-mélo , c'est tout simplement le nom d'un collectif qui fait partie de terre commune . :cpasmafaute:

#135 iota

iota
  • Localisation:Bourgogne

Posté 03 mai 2007 - 17:35

Heuuu...vous trouvez vraiment qu'il y a beaucoup de règles dans mon projet ?? :sourire:

Je donne surtout des descriptions de la structure et ce qui me semble viable comme systeme.

#136 alainleduc

alainleduc
  • Localisation:alpes de hautes provence
  • Intérêts:construction bois et divers

Posté 04 mai 2007 - 08:06

les quotas, les principes, les regles nous bouffent notre liberté qui est primordiale.

un travail difficile peut l'etre également d'un point de vue technique.

il manque ce lien important qu'est la veritable amitie ( une fraternité en quelque sorte).
l'amour aussi dans le couple ne se base pas sur des regles precises édictées au préalable par contrat.(enfin dans la majorité des couples aujourd'hui....).
Je pense qu'il faut d'abord trouver le ciment qui lie des individus si differents ensembles
deux mots qui se contredisent.
il peut y avoir :.... à vous de voir

Modifié par alainleduc, 04 mai 2007 - 08:06 .


#137 iota

iota
  • Localisation:Bourgogne

Posté 04 mai 2007 - 16:45

hum...je vois
En fait il ne faudrait aucune regle et se baser...sur l'amour de son prochain :sourire:
j'ai bien peur que ça ne soit pas suffisant, il y a certe du bon dans la nature humaine mais on a aussi tendance à se laisser aller, une regle commune permettrait de se baser sur une "voie" commune.

Ce que j'appelle quota , c'est du bon sens qui peut paraitre evident pour certains: simplement eviter de "bouffer" les reserves pour des choses futiles !

il n'y a pas beaucoup de règles si on regarde bien, plutot des objectifs.

Quant à la constitution, c'est surtout un petit delire, je me suis inspiré de toutes les constitutions que j'ai pu trouver (même celle du tibet !!) et tenter d'en faire quelque chose de potable et de securisant afin d'eviter des derives (hum hum) de la communauté.

Je retrouve souvent cette critique concernant les regles, les interdits (faudra les trouver...), mais j'ai bien peur que ça ne soit indispensable (sans tomber dans un code penal en 12 tomes) pour un minimum de stabilité.

#138 geispe

geispe
  • Genre: Homme
  • Localisation:Strasbourg

Posté 06 mai 2007 - 14:01

hum...je vois
En fait il ne faudrait aucune regle et se baser...sur l'amour de son prochain 
j'ai bien peur que ça ne soit pas suffisant, il y a certe du bon dans la nature humaine mais on a aussi tendance à se laisser aller, une regle commune permettrait de se baser sur une "voie" commune.


oui, mais pas besoin de constitution pour çà... il faut que tu choisisses entre vouloir gérer un pays, un village, ou une communauté, où des humains vivent une vie communautaire, c'est à dire au maximum un hameau de quelques maisons...
tu auras alors besoin de quelque chose de très différent qu'une constitution.
Il faut alors simplement arriver à gérer ensemble la vie commune quotidienne.
Les choses se compliquent, voire çà foire, dès que l'on veut gérer au-delà de quelque chose d'optimal.... Mais où s'arrête cet optimal : çà me semble assez réduit et vouloir par exemple gérer un village trop important cela complique déjà les choses... non seulement au niveau des personnes mais aussi au niveau de l'incidence du groupe sur son environnement...
En y réfléchissant j'en étais venu à la conclusion que l'optimal ressemble à quelque chose comme un éparpillement de petits hameaux auto-gérés... çà se complique si le hameau doit offrir à chaque individu le mode de vie communautaire dont il a envie, ainsi que le mode de vie individuel dont il a aussi envie :cpasmafaute:

#139 iota

iota
  • Localisation:Bourgogne

Posté 06 mai 2007 - 14:28

Tout à fait, cette "constitution" que j'ai ajouté au projet n'est pas directrice, disons que c'est un essai, tirer le meilleur des autres constitutions (et puis un jeu aussi :cpasmafaute: ).

En y réfléchissant j'en étais venu à la conclusion que l'optimal ressemble à quelque chose comme un éparpillement de petits hameaux auto-gérés... çà se complique si le hameau doit offrir à chaque individu le mode de vie communautaire dont il a envie, ainsi que le mode de vie individuel dont il a aussi envie


Ca ressemble à un petit village...sans maire, chaque groupement de hameaux peut gerer son propre fonctionnement et ses propres règles.
En effet ça se complique dans le fait que les "villages" doivent s'entendrent un minimum entre eux, l'union fait la force, un village ne va pas laisser tomber l'autre ou faire la sourde oreille pour un reglement à la noix, c'est le meilleur moyen pour que la communauté se dissolve à cause de tensions, de conflits d'interets (de terrains, de ressources...).

#140 geispe

geispe
  • Genre: Homme
  • Localisation:Strasbourg

Posté 06 mai 2007 - 15:21

tu parles encore d'une communauté de villages... essaie de faire un zoom sur un hameau, çàd une communauté, une famille, quoi... :cpasmafaute:

quand par exemple tu dis

chaque groupement de hameaux peut gerer son propre fonctionnement et ses propres règles.


il faut voir d'abord "chaque hameau" et non chaque groupement de hameau... du moins c'est mon impression car la vie en communauté çà commence par une vie individuelle et après seulement çà s'élargit...
enfin c'est ma façon d'aborder la chose...