Aller au contenu


Photo

Energie solaire


  • Veuillez vous connecter pour répondre
47 réponses à ce sujet

#1 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 6 267 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 06 octobre 2004 - 14:30

Énergie solaire: rien de nouveau sous le soleil!
«Il faut se garder de croire, malgré le silence des traités modernes de physique à cet égard, que l'idée de faire travailler la chaleur solaire soit récente»
Augustin Mouchot


Les naïfs, trompés par la désinformation dominante, croient malheureusement encore que les inventions permettant d'exploiter l'énergie solaire seraient le produit de la géniale économie de marché mondialisée. Il n'en est rien et il n'en était rien non plus il y a plus d'un siècle lorsqu'en 1869 Augustin Mouchot, inventeur et expérimentateur de pratiquement tous les procédés de conversion du rayonnement solaire en énergie utile, publiait «La chaleur solaire et ses applications industrielles» d'où cette citation est extraite.1

L'impasse énergétique actuelle n'est pas une fatalité. Un autre mode d'approvisionnement énergétique abondant, propre, renouvelable était possible et le reste. Mais ce mode ne pourra être instauré tant que le mode de production capitaliste dominera la Planète. En effet, la crise énergétique actuelle a été indirectement programmée dès le début du XXème siècle par l'abandon de toute recherche et développement des procès de conversion de l'énergie solaire en chaleur, électricité et force motrice à l'avantage des énergies fossiles pétrolières et nucléaires. Ces énergies étaient certes plus performantes mais leur choix découlait avant tout du fait d'être marchandisables, donc plus rentables pour l'accumulation capitaliste, au détriment de la formation d'une dette écologique dont la facture serait payée en privations, pollutions et vies humaines par les générations futures.2

Ainsi la filière solaire a été abandonnée, dénigrée, gadgétisée et taxée de curiosité alors qu'il s'agissait d'une technologie vitale pour la survie de millions d'êtres humains dès la découverte de nouveaux stocks naturels gaziers, pétroliers puis uranifères pour le dernier en date et probablement le dernier exploitable.

Pour les lecteurs sous l'emprise des drogues distillées par la science spectacle qui douteraient des potentialités du gisement solaire, il suffit de leur rappeler qu'«aussi incroyable que cela puisse paraître, le stock d'énergie terrestre [fossile] tout entier ne pourrait fournir que quelques jours de lumière solaire».3 Au cas où cette autorité en la matière ne les convainquerait pas ils pourront se référer aux nombreux ouvrages récents ou anciens.4

Des inventions qui auraient pu sauver la Planète
Tous les procédés permettant d'utiliser l'énergie solaire étaient connus, expérimentés et utilisés au début du XXème siècle; rappelons brièvement quelques cas.

En 1767, le Genevois Horace Bénédict de Saussure atteignait 160°C dans son four pour la cuisson des aliments.5

Mais déjà au XVIIIème siècle, le four solaire d'Antoine Laurent Lavoisier lui permettait d'atteindre des températures de 1755°C.

En 1874, fut construit à Las Salinas, sur le haut plateau d'Atacama au Chili, un distillateur solaire qui produisit 23 tonnes d'eau douce par jour ensoleillé, à 0.001 $ le litre!, et qui a fonctionné pendant 40 années, date à laquelle cette eau douce ne fut plus nécessaire.

En 1878 le moteur solaire d'Augustin Mouchot actionnait la presse d'imprimerie de l'Exposition Nationale à Paris.

Dès 1913, une installation de pompage solaire irriguait 200 hectares de champs de coton à Méadi en Egypte.

Quant à l'énergie nécessaire aux bâtiments, dès le début du siècle passé, des capteurs solaires plans, produits industriellement, chauffaient l'eau d'innombrables maisons californiennes. Le terme de «maison solaire» dont on se gargarise aujourd'hui, était utilisé dès 1920 dans la presse de Chicago pour décrire ces «Crystal Houses» chauffées essentiellement par les apports solaires.6

Enfin, une maison solaire avec stockage d'énergie au moyen de 62 m3 d'eau, fut construite en 1931.

En ce qui concerne la conversion directe du rayonnement solaire en électricité dont on parle tant aujourd'hui, sa découverte date de l'invention de Becquerel en 1839 et les premières démonstrations de cellules photovoltaïques étaient produites dès 1931.7

La voiture électrique de Baker, alimentée par des photopiles montées sur son toit, roulait déjà il y a un demi-siècle. Bref, les applications de l'énergie solaire étaient innombrables et fort avancées comme en témoignent force gravures, photos et publicités de lépoque.


Vous trouverez la suite ici : www.solidarites.ch :bravooo:

Modifié par Tis, 12 mai 2014 - 19:07 .


#2 nomade

nomade

    Rongeur de frein, rongeur de chaîne, dormeur en réveil

  • Membres
  • 909 messages
  • Localisation:belgique

Posté 06 octobre 2004 - 15:23

la question qui se pose est: quid des zones et des périodes ou le soleil brille par son manque de force? Exemple, ici en belgique ou les été pouris sont quasi la norme. je demandes pas mieux que de cuisiner au solaire plutot qu'au gaz (ça satisferait a la fois mon désir écolo et mon portefeuille) mais en hivers, c'est pas trop gagné. A moins que ça ne fasse partie des idées reçues? Même si la chaleur n'a rien a voir avec l'énergie solaire, un ciel dégagé me semble quand même nécéssaire et c'est pas suffisement courant que pour y faire reposer le bien etre de son rata (duquel j'attends au minimum qu'il soit sufisemment cuit pour m'éviter d'avoir à le tuer moi même pour l'empécher de fuir mon assiette...)

Bon me lynchez pas, je ne prétends pas que le solaire manque d'intérêt, loin de là! (une maison qui tourne au solaire est un de mes vieux rêves: a bas les lignes hautes tensions!). Ce que je dis, ce que je demande plutôt, c'est: comment on peut mettre ça en application maintenant? si ça a tourné il y a cinquante ans voir un siècle, ça doit pouvoir tourner maintenant! Comment, par exemple, peut on emmagasiner l'énergie lors de la belle saison pour l'utiliser en hivers? Si possible sans devoir abattre sa maison pour en reconstruire une nouvelle (parceque là, ma proprio elle va gueuler!)

Tis tu semble faire bcp de recherches à ce niveau, t'as des pistes?

#3 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 6 267 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 06 octobre 2004 - 17:54

En fait cela dépend de ce que tu veux faire exactement.
Si tu veux chauffer toute une maison ou seulement l'eau sanitaire, il te faut des panneaux solaires thermiques; pour faire la cuisine c'est plutôt un four solaire ... :)
De plus plusieurs paramètres peuvent limiter tes choix : si ta maison est orientée au nord ou si elle est située au fond du vallon envahi par le brouillard ça risque d'être difficile.
Mais tu n'habiteras peut-être pas toute ta vie au même endroit et je pense que c'est intéressant de se renseigner.
En plus si tu es bricoleur et que tu n'as pas le vertige tu pourrais peut-être rejoindre un groupe d'autoconstructeurs ? 8)

Quelques infos pour la Belgique :
inti.be/ecotopie en particulier le boileur solaire
outilssolaires.com voir "Solaire en Europe" et "Ensoleillement" :)

#4 nomade

nomade

    Rongeur de frein, rongeur de chaîne, dormeur en réveil

  • Membres
  • 909 messages
  • Localisation:belgique

Posté 06 octobre 2004 - 20:17

interessant: on dirait qu'il "suffise" d'isoler thermiquement pour bénéficier de la capacité de chauffage du soleil...
tenterait bien le coup d'un plat solaire...

un lien interessant sur le sujet
http://www.lino.com/...ainl/index.html

Modifié par nomade, 06 octobre 2004 - 20:33 .


#5 olgir

olgir

    En cours de mutation

  • Membres
  • 164 messages
  • Localisation:lille

Posté 09 octobre 2004 - 20:57

Bonjour, je viens pour briser le cou à quelques idées préconçus sur l'énergie solaire.


1) C'est nuageux donc je ne peux pas utiliser l'énergie solaire !

Faux, la puissance sera moins importante mais l'énergie solaire est utilisable. Le terme d'énergie solaire est mal choisie, il faudrait plutôt parler d'énergie lumineuse car finalement c'est la lumière qui est convertie en chaleur (ou en électricité). Pour atteindre un même point sur le sol, la lumière peut emprunter divers trajet, on parle alors de lumière directe, réfléchie ou diffuse, il faut additionner ces trois composantes pour calculer l'énergie lumineuse totale. En bref, tant qu'il y a de la lumière il y a de l'énergie !

2) L'énergie solaire c'est plus intéressant en Afrique qu'en Belgique !

Faux. Par une journée ensoleillée, on capte plus d'énergie solaire (lumineuse) en Belgique qu'en Afrique. Ne faîtes pas ces têtes d'ahuris, je vais m'expliquer. Il y a deux différences importantes entre la Belgique et l'Afrique en ce qui concerne l'énergie solaire :
- l'incidence des rayons du soleil : plus faible en Afrique qu'en Belgique (0 à l'équateur, 30 l'été en Belgique)
- l'épaisseur de l'atmosphère : plus faible en Belgique qu'en Afrique (25 km à l'équateur, 6 km aux poles )
Sur un m² en Afrique, le soleil envoie beaucoup plus d'énergie lumineuse (à cause de l'incidence) mais une grande partie de cette énergie est absorbé par les 25 km d'atmosphère et convertie en chaleur (c'est pour ça qu'il y fait chaud).
Sur un m² en Belgique, le soleil envoie moins d'énergie lumineuse mais seule une faible partie est absorbée (l'air est plus frais).
Donc au sol, on peut récupérer plus d'énergie lumineuse en Belgique qu'en Afrique. Je n'ai pas fait l'expérience mais Monsieur Léger l'a constatée entre Lyon et Singapour (si mes souvenirs sont bons) ( http://www.lacitedusoleil.com/).


Si vous voulez bricoler en utilisant l'énergie solaire, vous devez capturer l'énergie en vous servant des règles de l'optique (réflexion, refraction, diffusion ... ) et seulement après s'appliqueront les principes thermiques.


En ce qui concerne l'emmagasinement de l'énergie solaire, c'est LE problème !
Pour des durées de quelques heures voire une journée, c'est faisable grace à l'inertie thermique de certains matériaux, sinon il faut convertir cette énergie solaire en énergie qui peut se conserver (énergie électrique, énergie potentielle ...)


Voici un petit lien qui pourrait t'être utile, Nomade :
http://energie.wallo...oleillement.htm

#6 lool

lool
  • Localisation:Bruxelles

Posté 10 octobre 2004 - 18:51

c'est vrai qu'il ne faut pas grand-chose finalement...

Une des experience favorite de Raymond Léger,( et il ne s'est pas privé de nous la faire quand il est passé chez nous en Belgique ) c'est avec un petit spot halogène classique style lampe de bureau, il place un mini capteur à une trentaine de cm et en moins d'une minute il est impossible de toucher la surface noire.

Le truc n'est pas la quantité d'énergie diffusée mais la quantité que l'on peut "piéger" à l'interieur du capteur.

-> il ne fait pas chaud à trente cm d'une petite lampe 12v mais s'il on ne laisse pas le rayonnement se diffuser la température monte très vite.

C'est ce qui se passe dans les pays du sud ou il fait chaud mais où le rayonnement est aussi moindre.

Pas contre chez nous ( tout comme en montagne) il peut faire froid mais avec un rayonnement intense.

#7 nomade

nomade

    Rongeur de frein, rongeur de chaîne, dormeur en réveil

  • Membres
  • 909 messages
  • Localisation:belgique

Posté 10 octobre 2004 - 21:39

Donc, si j'ai bien compris les explications, pour un endroit comme la belgique, il suffit de jouer sur les effets de surface réfléchissante pour renvoyer la lumière sur un point donné pour récupérer de la chaleur et ce tant qu'il fait assez clair pour y voir.

Je résume bien ou je pédale dans la choucroute? (préparée dans un four solaire, of course)?

#8 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 6 267 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 10 dcembre 2004 - 17:37

Ces quelques pages d'explications illustrées sur l'énergie solaire (p. 102 à 107) te permettront peut-être d'y voir plus clair et de préparer quelques dégustations solaires insolites... :biglol:

http://cnum.cnam.fr/...106/100/432/0/0 (et suivantes)


Edit : lien réparé

#9 Johan de Dina

Johan de Dina
  • Localisation:Comtat de Nissa
  • Intérêts:Oeuvre du phylosophe Inuit : Apert SooN

Posté 10 dcembre 2004 - 18:44

Une des experience favorite de Raymond Léger,( et il ne s'est pas privé de nous la faire quand il est passé chez nous en Belgique ) c'est avec un petit spot halogène classique style lampe de bureau, il place un mini capteur à une trentaine de cm et en moins d'une minute il est impossible de toucher la surface noire.

Avec un Cinépar de 6 Lampes allogénes ( 2kw), et des volets de projecteurs (toujours peint en noir), on fait griller trés rapidement steak, saucissses, mergez, sardines, cotelettes etc...
C'est comme celà que sur les plateau de cinéma, on faisait la tambouille avec les électros et les machinos.

#10 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 6 267 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 16 dcembre 2004 - 10:39

Décidément les archives du CNUM sont une mine... que je me régale tellement à creuser que je ne peux m'empêcher de partager mes trouvailles avec vous !

 

Curieuse utilisation de la chaleur solaire. — Pendant la construction récente d’un pont en Hollande, une poutre de 465 pieds de long se trouva mal placée sur ses supports ; elle était à un pouce de la place qu’elle devait occuper, et l’on se demandait quel moyen on pouvait employer pour la remettre dans sa position véritable, lorsqu’on pensa à utiliser la chaleur solaire. La différence entre le jour et la nuit atteignait 25° ; on jugea qu’elle était suffisante pour obtenir l’effet que l’on cherchait. Dans ce but, l’extrémité qu’il s’agissait de remettre à sa place fut invariablement fixée le matin, tandis que l’autre extrémité fut laissée libre. Sous l’influence de la chaleur solaire la poutre s’allongea, et son extrémité libre s’avança d’une certaine quantité. Vers le soir, et avant le coucher du soleil, cette extrémité libre fut à son tour fixée invariablement, tandis que l’extrémité opposée fut dégagée ; par suite du froid de la nuit, une contraction se produisit, et l’extrémité libre, se déplaçant, se rapprocha de la place qu’elle devait occuper : cette double opération fut répétée le lendemain, et les déplacements furent tels que, après ces deux jours, la partie qu’il s’agissait de mouvoir avait repris la place qu'elle devait occuper régulièrement.

C’est là, croyons-nous le premier exemple d’une application industrielle de la dilatation produite par la chaleur solaire. On sait qu’un procédé analogue fut employé au Conservatoire des arts et métiers ; mais la dilatation était due à une source de chaleur artificielle.

 

 La Nature - Revue des sciences, 1873 (pp. 158-159) : http://cnum.cnam.fr/...166/100/432/0/0

Edit : lien réparé


Modifié par Tis, 13 mai 2014 - 12:01 .


#11 LILA

LILA
  • Localisation:sud-ouest

Posté 04 mars 2005 - 17:36

des américains annoncent la fabrication de panneaux photovoltaïques souples 10 fois moins chers que leurs équivalents au silicium


leur site: http://www.nanosolar.com/

désolée, mais je ne sais pas encore comment on fait pour rendre actif un site...

#12 nounette

nounette

Posté 06 mars 2005 - 17:16

Beaucoup ici parlent de constructions à la campagne et de petites installations personnelles. Quand les initiatives sont collectives et sont mises en oeuvre dans une cité, l'initiative est suffisamment intéressante pour la saluer.

Aussi, lisez l'article sur les tours de la Darnaise, aux Minguettes à Vénissieux.


http://www.soltherm....


Les économies ne se font-elles pas à plus grande échelle ? :o :-(

#13 unejuliette0

unejuliette0
  • Localisation:Par là haut

Posté 17 mars 2005 - 09:48

Voilà, je viens de réinstaller mon petit panneau solaire.
J'hesitait à le mettre car je n'en avait plus besoin (220 a vonlonté), puis je me suis dit:
Allez, non seulement tu economisera l'electricité pour charger ton portable, les diverses piles, et quelques lampes pour faire des veilleuses pour les filles :o ,
et en plus tu montres que c'est possible tout ces jeunes qui vont au lycée en face, ils le verront et peut etre que pour certains ça fera 'tilt'. (on peut tjs avoir de l'espoir :biglol: )
Et enfin, ça fait ça en moins pour EDF :cpasmafaute: !!
J'ai donc mis mon petit panneau sur mon balcon! (50w, 12v, pas gd chose, mais ct presque trop a la yourte). Eh ben, le jour meme mon voisin m'a demandé où je l'avais eu... et qu'il allait allez voir :o
Ca va peut-etre faire son chemin...

#14 _Shivaya_

_Shivaya_

Posté 22 mars 2005 - 10:36

Après l'éolien, le solaire...
Depuis longtemps, de nombreuses personnes disent que les énergies renouvelables sont sources d'emplois particulièrement de nouveaux emplois dans de nouveaux secteurs... Bah non, en France, on s'en tape, il faut surtout faire plaisir à EDF et aux pétroliers... Résultat le domaine des énergies renouvelables est bridé et le secteur qui devrait être créateur d'emplois fini par faire le contraire... :cpasmafaute:

Shivaya


Libération - 16 mars 2005 : Photowatt va se dorer ailleurs
Par Laure NOUALHAT

Ecoulant à peine 4 % de ses panneaux solaires dans l'Hexagone, le leader français et onzième mondial envisage de délocaliser sa production.
Bourgoin-Jallieu (Isère)

Comme si le soleil n'y brillait pas, la France persiste à bouder le photovoltaïque. Ce mode de production d'électricité utilisant l'énergie du soleil fait pourtant partie des fameuses énergies renouvelables qu'une directive européenne impose de développer. En 2010, 21 % de la production d'électricité en France devra être d'origine renouvelable. En dépit de ce radieux objectif, Photowatt, le premier producteur de panneaux solaires français, s'inquiète. L'entreprise, rachetée en 1997 par le groupe canadien ATS, écoule seulement 4 % de sa production en France. Devant ce piètre score, elle envisage l'installation de ses futures usines à l'étranger. A moins que le gouvernement français favorise le développement de la filière. Le photovoltaïque ne décolle en effet pas dans l'Hexagone, principalement en raison de son coût trop élevé.

Main-d'oeuvre.
Basé entre Lyon et Grenoble, le site de Bourgoin-Jallieu a produit l'équivalent de 28,5 megawatts-crête (MWc) en panneaux solaires en 2004, contre 17 l'année précédente. Jadis dans le tiercé de tête mondial des producteurs de cellules photovoltaïques, Photowatt a vite rétrogradé à la 11e place du classement. Désormais, les industriels japonais (Sharp, Kyocera, Sanyo ou Mitsubishi) fournissent plus de la moitié des cellules produites dans le monde (800 MWc). «Nos panneaux sont expédiés dans toute l'Europe (Espagne, Italie, Pays-Bas, Grande-Bretagne, Chypre, etc.), mais aussi en Afrique et en Asie. Au total, 96 % de notre production part à l'exportation», précise René Desserrières, directeur commercial de Photowatt. Face à l'essor du photovoltaïque en Europe (+43,4 % de puissance installée en 2003 par rapport à 2002), l'entreprise veut construire une usine aux capacités nettement supérieures, d'environ 200 MWc. «La question que nos patrons canadiens se posent est : doit-on rester en France ?» s'inquiète René Desserrières. Car la maison mère se verrait bien implanter la future usine «là où la main-d'oeuvre est moins chère, et les aides à l'investissement plus incitatives», comme en Slovaquie ou en Pologne. Pour la détourner de cette solution, la direction iséroise guette les signaux politiques forts. «Un partenariat public-privé pour la recherche, un prix de rachat du kW/h attractif, de vraies aides aux particuliers pour l'installation de panneaux solaires: voilà des signes qui pourraient peser dans la balance. Mais pour l'instant, rien de tout ça n'existe», déplore Desserrières.

Tarif de rachat.
D'après le dernier baromètre de l'Observatoire des énergies renouvelables, le parc photovoltaïque français a atteint péniblement les 22 MWc fin 2003, soit la moitié du parc néerlandais et le vingtième du parc allemand. Au Syndicat des énergies renouvelables (SER), on s'épuise à faire entendre les arguments de la filière auprès des pouvoirs publics. «Pour baisser les coûts du photovoltaïque, il faut produire plus. Donc vendre plus. Mais comme un panneau solaire reste relativement cher, le marché ne décolle pas, explique Arnaud Mine du SER. La façon la plus simple de développer le marché est d'appliquer un tarif de rachat par EDF intéressant.» Ce qui n'est pas du tout à l'ordre du jour : le tarif de rachat du kW/h (15 centimes d'euros) est par exemple trois fois plus faible qu'en Allemagne.

#15 roller06

roller06
  • Localisation:Alpes Maritimes
  • Intérêts:roller, moto, nature

Posté 22 mars 2005 - 13:26

avec l'europe tout ça va s'harmoniser :cpasmafaute:

il faut attendre le concurent direct edf pour le revndre au plus offrant.

#16 polo

polo
  • Localisation:Metz, Lorraine
  • Intérêts:La grèce; ma ville.

Posté 13 aot 2006 - 22:31

bonsoir à tous,
Je voulais juste vous demander (je pense que la réponse sera courte) un classment des pays solaires. Je n'arrive pas à le trouver sur le net!! Je sais l'Allemagne première, la Grèce troisième d'Europe et la France quatrième, je crois l'Autriche deuxième d'Europe et les E-U deuxième du monde. Mais je voudrais confirmation. Merci!
Je voudrais un classement mondial, merci bcp
@+

#17 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 6 267 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 14 aot 2006 - 11:55

Polo, tu trouveras ce que tu cherches sur ce site (où il faut s'inscrire pour avoir accès aux données) : http://www.systemes-solaires.com/

#18 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 6 267 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 10 mars 2008 - 18:09

des américains annoncent la fabrication de panneaux photovoltaïques souples 10 fois moins chers que leurs équivalents au silicium


leur site: http://www.nanosolar.com/

Dans cet article il ne s'agit que de diviser par 2 le prix mais cette technique sur support souple semble tout de même plutôt intéressante :

Nanosolar lance le solaire pas cher


En cette période festive, on finirait par croire que la high-tech ne sert quà produire des jouets coûteux. Pourtant, Wii et iPhone font pâle figure devant une annonce récente bien plus lourde de conséquences pour notre avenir à tous.

La jeune société Nanosolar, fondée en 2002 à Palo Alto par deux anciens étudiants de Stanford (oui, comme Yahoo, Google) vient de livrer ses premiers panneaux solaires photovoltaïques, reposant sur une technologie à couche mince qui lui permet d'un coup de diviser par deux le coût du watt solaire. Sic.
Dès qu'il aura atteint sa vitesse de croisière, son outil de production (cellules fabriquées à San Josè, Californie, assemblage des panneaux à Berlin) devrait livrer chaque année de quoi produire 430 MW (puissance crête) d'électricité. Parions que d'autres unités de production, que des concurrents suivront.
Les panneaux solaires traditionnels sont réalisés à partir de tranches de silicium cristallin ultra purifié, la matière première des circuits intégrés. Son coût reste élevé, notamment parce que sa production est énergivore. La technologie de Nanosolar repose sur un matériau semi-conducteur sophistiqué, le CIGS (Cuivre Indium Gallium Sélénium), mais déposé en quantité infime sur le support. Une douzaine d'entreprises suivent déjà cette piste des couches minces. Nanosolar les a distancées également sur un autre terrain. Son procédé de fabrication est totalement continu (vidéo) et s'apparente à l'imprimerie. Quatre encres sont ainsi déposées successivement sur une bande métallique souple et économique.

La start up affiche un objectif ambitieux : 1 $ le watt. S'il était confirmé, c'est un véritable bon en avant que connaîtrait la filière photovoltaïque. Or cette source d'énergie renouvelable et non polluante est déjà celle qui connaît aujourd'hui la plus forte progression. Selon le Earth Policy Institute, la production de cellules photovoltaïque double tous les deux ans depuis 2002. Elle devrait atteindre 3,8 GW pour 2007, tandis que la puissance installée cumulerait 12,4 GW.
Rappelons qu'il suffirait de couvrir de panneaux photovoltaïques la moitié de ses toits pour assurer à la France la totalité de sa consommation électrique. Mais ajoutons que ce calcul théorique laisse de côté le défaut essentiel de cette filière énergétique : elle produit quand il y a du soleil. Mais on a quelques idées pour contourner ce problème

31 déc. 2007
Pierre Vandeginste


Source, photo et vidéo : http://aietech.com/l...e-pas-cher.html

Modifié par Tis, 10 mai 2014 - 11:03 .


#19 Atlantis

Atlantis

    unlike a *normal* person

  • Membres
  • 717 messages
  • Localisation:Oise (60)

Posté 10 mars 2008 - 19:34

bien sceptique devant ces jolis effets d'annonce ...

Modifié par Atlantis, 10 mars 2008 - 19:35 .


#20 snif

snif
  • Localisation:france

Posté 10 mars 2008 - 19:41

Salut,

Je cherche une source d'energie portable avec un secteur qui pourrait recharger des trucs genre des piles , un telephone, batterie de camescope et pkoi pas une batterie d'ordinateur portable.

Ya des trucs interessant dans le solaire ??