Aller au contenu


Photo

1er voiture europeenne qui roule à l'eau


  • Veuillez vous connecter pour répondre
16 réponses à ce sujet

#1 milka

milka
  • Localisation:region ile de france
  • Intérêts:informatique, lecture, cinema, etc.

Posté 12 octobre 2004 - 23:02

La voiture franco-suisse «à eau» roule
[12/10/2004 18:52]


GIVISIEZ/VILLIGEN (AP) -- De 0 à 100km/h en 12 secondes. Carburant: eau H2O. Prototype franco-suisse. L'Institut Paul-Scherrer (PSI) de Villigen (canton d'Argovie) en Suisse et le Centre suisse de recherches de Michelin, à Givisez (canton de Fribourg) ont présenté mardi en Chine le prototype d'une voiture de tourisme aux caractéristiques révolutionnaires. Ce véhicule de quatre places et de seulement 850kg dispose en effet d'une motorisation entièrement électrique à haut rendement dont le carburant est l'hydrogène et l'oxygène obtenus à partir de l'eau.

Cette motorisation se présente sous forme d'une pile à combustible oxygène-hydrogène, d'une part, et, d'autre part, de moteurs électriques compacts dans chacune des roues avant. Grâce à un système de récupération, l'énergie cinétique au freinage est transformée en courant électrique, courant qui est stocké dans des super-condensateurs. Ces derniers peuvent libérer très rapidement leur charge et faire passer la puissance des moteurs de 30kW à près de 75kW ou la vitesse de zéro à 100km/h en une douzaine de secondes. Le prototype est présenté depuis dimanche au «Challenge Bibendum» organisé en Chine et qui réunit, pour une compétition, des véhicules à moteur résolument non-conventionnel.

Le véhicule prototype du PSI et de Michelin, nommé «Hy-Light», ne produit que de la vapeur d'eau. Une charge de la pile, d'un rendement de près de 60%, permet de couvrir 400km environ - ce qui équivaudrait à environ deux litres d'essence pour 100km avec un moteur classique. Le véhicule devrait être présenté en Suisse d'ici la fin de l'année, selon Daniel Laurent, directeur du secteur «Conception et développement» chez Michelin, à Givisiez. En tout ou partie, le prototype présenté ces jours pourrait avoir des «retombées» industrielles d'ici cinq à dix ans, selon Daniel Laurent.

Le PSI s'est chargé du développement de la pile à combustible, apportant ses connaissances et sa longue expérience en électrochimie. Il a également amélioré les condensateurs à forte capacité. Michelin, pour sa part, a mis au point la transmission électrique, les moteurs et le châssis à suspension électrique active. La stabilité du véhicule dans les courbes et au cours du freinage est assurée électroniquement.

Utilisant des techniques et des matériaux empruntés à l'aéronautique, Michelin a construit un véhicule particulièrement léger puisqu'il ne pèse que 850 kilos. L'hydrogène et l'oxygène sont stockés dans des réservoirs spéciaux intégrés à la structure du véhicule et bien protégés des chocs. La production d'oxygène et d'hydrogène se fait par électrolyse de l'eau.

La compétition organisée à Shanghai est la plus importante au monde pour des véhicules non polluants. AP

source : free.fr

#2 jai

jai

Posté 12 octobre 2004 - 23:35

Ouai, j'ai peut-être trop lu Barjavel, mais qui dit que la vapeur d'eau rejetté n'entrainerait pas à long terme (si tout le monde se sert de ces voitures) des problemes climatiques ?

Et pis de toute façon, vu comment sont construites les piles à combustibles, c'est pas ce qu'il y a de plus écolo.

En plus, vont trouver le moyen de nous faire payer la tipp sur l'eau, z'allez voir !!

#3 nomade

nomade

    Rongeur de frein, rongeur de chaîne, dormeur en réveil

  • Membres
  • 909 messages
  • Localisation:belgique

Posté 13 octobre 2004 - 07:47

tout a fait d'accord avec toi jai. Sans compter que cette eau rejetée est de "l'eau chimique" c a dire sans la moindre trace d'autres éléments (on a constaté que l'eau "naturelle" même distillée plusieurs fois pesait plus lourd que l'eau obtenue par combustion hydrogène-oxygène).

Et tres vrai aussi, l'eau va se casquer bonbon... D'un autre côté, un bricoleur astucieux sera sans doute susceptible de remplacer cette fameuse pile à combustible par un pantone non? On pourait donc considérer cette voiture comme une carcasse à modifier. Auquel cas ç a redevient intéressant je penses. Et accessoirement, même en gardant le principe de "véhicule à eau", rien n'empèches à priori (mais je suis pas technicien) de réutiliser les vapeurs d'eau rejetées en les condensant vers le réservoir, on se retrouverait alors avec le seul problème de la pile à combustible...

certes pas parfait leur histoire mais pas dénué d'intérêt non plus.

oula on sens que c le matin, la... je rale pas :bravooo:

Modifié par nomade, 13 octobre 2004 - 07:48 .


#4 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 284 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 13 octobre 2004 - 08:22

Hé vous battez pas !

Peut-être que ce n'est pas la panacée mais ça semble tout de même mieux que les hydrocarbures, non ?

En fait il faudrait d'une part réduire largement le nombre de véhicules inutiles qui encombrent nos routes. Pour cela il existe plusieurs moyens :
- doubler le transport fluvial pour qu'il retrouve le niveau qu'il avait jusqu'en 1974 (Un convoi fluvial de 3 800 t = 127 camions de 30 t )
- développer le ferroutage des marchandises (chaque wagon remplace 2 camions)
- développer les transports en commun et baisser leur prix
- faire des pistes cyclables et développer les vélos en ville

D'autre part, pour les véhicules restant il faudrait parvenir à une "salade composée" :
- 1 portion d'huile végétale,
- 1 de piles à combustible,
- 1 d'air comprimé,
- 1 d' électricité verte (éolienne, solaire, hydraulique ...)
- 1 de pantonne
etc ...

Ainsi chacun pourrait choisir ce qui lui semble le mieux pour l'utilisation de son véhicule.

Modifié par Tis, 13 octobre 2004 - 09:07 .


#5 nomade

nomade

    Rongeur de frein, rongeur de chaîne, dormeur en réveil

  • Membres
  • 909 messages
  • Localisation:belgique

Posté 13 octobre 2004 - 08:42

Hé vous battez pas !

C' po moi 'sieu!

*range sa batte de base ball*

bah c'est clair que ta solution représente un peu l'idéal: modifier nos façon de faire à grande échelle et les habitudes de consomation... mais en attendant, cette voiture (avec les réserves émises que je maintient) est un bon pas en avant :bravooo:

#6 milka

milka
  • Localisation:region ile de france
  • Intérêts:informatique, lecture, cinema, etc.

Posté 13 octobre 2004 - 10:58

bonjour

l'electrolyse de l'eau necessite de l'eau pure il me semble ainsi que de la potasse

j'ai effectué une petite recherche sur la potasse :

"L'hydroxyde de potassium, ou plus usuellement la potasse caustique ou simplement la potasse, a pour formule KOH.

L'hydroxyde de potassium est un composé chimique corrosif (basique) et hygroscopique. Il est obtenu par électrolyse du chlorure de potassium KCl. Il est employé dans la fabrication du savon."


la fabrication de detergents egalement

apparemment, il yen a suffisamment pour plusieurs siecles (europe ,amerique du nord ,etc.)

Modifié par milka, 13 octobre 2004 - 11:21 .


#7 nomade

nomade

    Rongeur de frein, rongeur de chaîne, dormeur en réveil

  • Membres
  • 909 messages
  • Localisation:belgique

Posté 13 octobre 2004 - 11:33

apparemment, il yen a suffisamment pour plusieurs siecles (europe ,amerique du nord ,etc.)


on disait pareil pour le petrole je crois...

mais de toute maniere, si je me rapelles mes (lointains) cours de chimie, l'electrolyse demande juste de l'eau (pour bien faire), du courant electrique continu et des électrodes... mais j'em trompe peut être j'ai jamais été un foudre d'études

#8 Yeye

Yeye

    Ziploïde gloupexiforme

  • Membres
  • 1 212 messages
  • Localisation:Lotharingie inférieure

Posté 13 octobre 2004 - 16:21

Perso, je trouve que la pile à combustible, c'est un leurre pour détourner l'attention d'autres technologies plus simples et réellement propres. :D

La pile à combustible en résumé, ça coute très cher, c'est très lourd, très compliqué, très encombrant, et pas très propre à fabriquer, ni à utiliser.
D'autant que si j'ai bien compris, l'objectif ici est de stocker de l'énergie électrique dans une voiture autrement qu'avec des batteries conventionnelles, or cette énergie de base provient du réseau national, alimenté en grande partie par le nucléaire, alors: bidibof qu'y dit le Yéyé.... :na:

Affairons nous à essayer le GEET et le WFC Meyer avant de mordre aux hameçons en tous genres... :bravooo:

#9 nomade

nomade

    Rongeur de frein, rongeur de chaîne, dormeur en réveil

  • Membres
  • 909 messages
  • Localisation:belgique

Posté 13 octobre 2004 - 18:34

WFC Meyer? koisésé?

#10 MakeLoveNotWar

MakeLoveNotWar
  • Genre: Homme
  • Localisation:Grenoble

Posté 14 octobre 2004 - 08:31

mais de toute maniere, si je me rapelles mes (lointains) cours de chimie, l'electrolyse demande juste de l'eau (pour bien faire), du courant electrique continu et des électrodes... mais j'em trompe peut être j'ai jamais été un foudre d'études

L'eau pure (distillée) est très mauvaise conductrice. Afin de faciliter son électrolyse, il faut y rajouter un sel (alors appelé "électrolyte") qui peut être de l'hydroxyde de potassium (potasse caustique), mais d'autres sels solubles fonctionnent aussi, sous réserve que ce ne soit pas le sel dissout qui soit électrolysé à la place de l'eau.

A noter que l'électrolyte utilisé n'est pas consommé par la réaction et peut donc être réutilisé indéfiniment.

Au niveau des électrodes, il faut qu'elles soient non-seulement conductrices (on s'en serait douté!) mais aussi qu'elles ne soient pas consommées par la réaction, ce qui exclut le fer. On peut, par exemple, utiliser des électrodes en métaux précieux (or, platine) ou en carbone, etc...

#11 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 284 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 14 octobre 2004 - 09:01

WFC Meyer? koisésé?

WFC = Water Fuel Cell

Infos : quanthomme.free.fr/carburant/WFCMeyer.htm

#12 Yeye

Yeye

    Ziploïde gloupexiforme

  • Membres
  • 1 212 messages
  • Localisation:Lotharingie inférieure

Posté 14 octobre 2004 - 16:12

Au niveau des électrodes, il faut qu'elles soient non-seulement conductrices (on s'en serait douté!) mais aussi qu'elles ne soient pas consommées par la réaction, ce qui exclut le fer. On peut, par exemple, utiliser des électrodes en métaux précieux (or, platine) ou en carbone, etc...


Ou de l'inox A4 ou Ti...


M'enfin, ça ne résoud pas le problème de la source d'énergie qui reste entier...

#13 papou

papou
  • Localisation:Lyon
  • Intérêts:bricolage

Posté 11 octobre 2006 - 16:19

Je trouve quand même intéressant de constater que sous la pression, les constructeurs d'automobile sortent enfin des modèles qui tiennent la route... sans carburant fossile.

C'est le début d'une grande révolution!

#14 micatom

micatom

Posté 12 juin 2007 - 20:42

Pour vous tenir au courant de l'actualité en terme de véhicules propres, je vous conseil d'aller tout simplement sur vehiculesPropres.net : un actualité quotidienne, les solutions de transport disponible, l'état de la recherche...

#15 skla

skla

Posté 13 juin 2007 - 09:27

Mythe ou réalité ?

Je suis originaire d'Angers et une légende circule là-bas, selon laquelle un monsieur habitant du côté de l'Aubance, aurait inventé il y a plus de 20 ans déjà un moteur à eau. La légende dit que son brevet fut racheté et enterré par un constructeur automobile. Enfin, ce monsieur roulerait avec la seule et unique voiture roulant à l'eau qu'il aurait lui-même construite...

Quelqu'un a-t-il des infos là-dessus ?

#16 _adrien_

_adrien_

Posté 13 juin 2007 - 11:59

Mythe ou réalité ?

Je suis originaire d'Angers et une légende circule là-bas, selon laquelle un monsieur habitant du côté de l'Aubance, aurait inventé il y a plus de 20 ans déjà un moteur à eau. La légende dit que son brevet fut racheté et enterré par un constructeur automobile. Enfin, ce monsieur roulerait avec la seule et unique voiture roulant à l'eau qu'il aurait lui-même construite...

Quelqu'un a-t-il des infos là-dessus ?

On manque pas de légendes de ce style là dans notre très cher France, et il paraitrait qu'il y'a toujours une part de vérité dans les légendes (on entend beaucoup ça dans Brocéliande)

ce qui équivaudrait à environ deux litres d'essence pour 100km avec un moteur classique.


chui rendu à 3,5L/100, sans GEET (en court de réalisation)

Perso je crois que ça sera pas intéressant du tout leur voiture, j'ose même pas imaginer la taille du porte monnaie pour pouvoir l'acheter!!!! :D :D :o

La machine à vapeur, y'a que ça de vrai. Moteur coupleux et économique, rendement élevé ce qui fait qu'il peut être tout petit.
Faut juste de l'eau et du bois.

Ou alors faut faire de l'alcool. (si quelqu'un à le matos pour, ça m'intéresse!!!!)

#17 olivierd

olivierd
  • Localisation:78 nord

Posté 13 juin 2007 - 21:38

D'autant que si j'ai bien compris, l'objectif ici est de stocker de l'énergie électrique dans une voiture autrement qu'avec des batteries conventionnelles, or cette énergie de base provient du réseau national, alimenté en grande partie par le nucléaire, alors: bidibof qu'y dit le Yéyé....  :D

Bonsoir
Pourquoi cette obsession d'utiliser toujours de l'électricité nuclaire (d'EDF pour faire court) pour distiller, comprimer ou electrolyser? ce sont des action qui ne demandent pas un débit constant, et qui peuvent se faire lentement, il y plein d'autre souces d'énergie pour cela...

Olivier