Aller au contenu


Photo

Kokopelli


  • Veuillez vous connecter pour répondre
420 réponses à ce sujet

#41 Khumlee

Khumlee

    Aggraculteur

  • Membres
  • 266 messages
  • Localisation:bordeaux - gironde

Posté 02 janvier 2006 - 12:08

ici aussi on en parle et on agit aussi, des courriers partent tout les jours chez baumaux et plusieurs jardiniers amateurs ont l'intention de cesser leur commande chez baumaux pour le moment.
Commandons chez kokopelli et devenons adhérant.
  • ronnykingfew et Alliepymn aiment ceci

#42 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 017 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 02 janvier 2006 - 13:27

Merci Korrotx ce débat est effectivement passionnant.

J'aime beaucoup en particulier ce message de Clerc qui résume ce que je pense de plus en plus :

kokopelli ou baumaux( en partie) vendent des graine s, réservées , uniquement aux jardiniers amateurs.
cela veut simpement dire que les semences ne sont pas inscrites au catalogue.
elles ne peuvent faire usage de publicité.
c bien écrit sur le catalogue de baumaux, certaines variétés sont pour des jardiniers amateurs.
tout en France est sur le jeu du vocabulaire.

kokopelli, si personne ne vous en parle pour vous dire le site, vous n'en entendriez pas parler.
l'action de cette asscociation a pour but de donner des semences à des paysans du tiers monde. Inde, Afrique , Amèrique du Sud.
j'ai donné des semences de Black Zebra .
et je donnerai encore.

il est préfèrable de faire un don à ce genre d'association, qui agit sur le terrain, plûtot que de fournir à Fondation de France, ( Mme Mitterand), les pièces jaunes ( Mme Chirac), Croix rouge ( Matteï), Samu Sociale( heri Emmanuellei)Emmaüs ( dirigé par un énarque dont j'ai oublié le nom) . Sou scouverts d'associations, le gens au pouvoir s'octroient de belles rentrées d'argent!
pou la charité, je soutiens un voisin, petit pépé,sénile et seul, à qui je fais dons de temps !

revenons sur KOKOPELLI, qui vend des sachets, bien inscrit que ceux ci sont pour des jardiniers amateurs!si KOKOPELLI perd son procès, alors une jurisprudence aura lieu!
les repas des restaurants du coeur ou autre association , vendu 2 € sont une concurrence déloyale, pou les restaurateurs. si
dans l'absolu, la porte est grande ouverte pour moult procès!

à méditer!

http://aujardin.org/...9e6621a0#252159[B]

#43 Khumlee

Khumlee

    Aggraculteur

  • Membres
  • 266 messages
  • Localisation:bordeaux - gironde

Posté 02 janvier 2006 - 15:10

Encore un forum au debat B vs K de toute beauté !
j'adore.
Pourquoi tout simplement ne pourrions nous pas inscrire toutes les variétés de légumes sur cette fameuse liste gratuitement et les semencier qui les vendes, paient au poids une redevence pour financer les organismes de "certification surveillance concurence".
Comme ça il n'y a plus de discrimination variétale.
Ouvrons les portes, plutot que de les fermer...

#44 Gosse

Gosse
  • Localisation:Périgord vert

Posté 02 janvier 2006 - 18:38

Puisque l'on en est à donner des liens, voici celui du forum de la gazette des jardins (magasine papier) :

http://forum.aceboar...0-Kokopelli.htm

Ils vont enquêter auprès de Baumaux et feront peut être un article dessus.

Il y a de la lecture aussi :oops:

#45 Khumlee

Khumlee

    Aggraculteur

  • Membres
  • 266 messages
  • Localisation:bordeaux - gironde

Posté 02 janvier 2006 - 19:26

Tant que nous y somme pour ceux qui le souhaite, vous pouvez adresser votre soutien à kokopelli
dominique@kokopelli.asso.fr
après avoir envoyé vos courriers d'incrompression a Baumaux.

#46 _Petrone_

_Petrone_

Posté 02 janvier 2006 - 22:57

On peut dire que Baumaux a réussi son coup ! :-)

Moi qui depuis mon retour à la campagne (ça fait 3 ans) n'avais fait que jouir des plaisirs de mon jardin qui produisait, sans effort de ma part des tomates, asperges, kakis, persil, roquettes et quelques autres cadeaux immérités, eh bien, ils m'ont décidé à quitter mon état de cueilleur insouciant et à devenir un jardinier amateur, à part entière, produisant ses graines (autant dire un dangereux fanatique ;) )

J'ai adhéré à kokopelli avec la ferme intention de passer à une phase active voire activiste afin de faire de mon jardin un espace on ne peut plus subversif . ;-)

Reste plus qu'à rédiger un courrier bien senti à Baumaux pour leur signaler qu'ils ont perdu un client de plus ;)

PS : Il va aussi falloir que je me tape tous les topics jardinages. ;) Je suis en train de revivre ce que nos ancêtres ont dû traverser quand ils se sont mis à l'agriculture ;-) . Mais la liberté est à ce prix ;) :oops:

#47 Lolan

Lolan
  • Localisation:moselle
  • Intérêts:Jardinage, bio.<br>Ecologie.<br>Economies d'energie.<br>Alternatives.

Posté 03 janvier 2006 - 23:25

Madame, monsieur,

Après avoir lu votre article page 292 de votre catalogue 2006 que je viens de recevoir, je me suis renseigné sur l'objet d'un tel texte. J'ai appris que vous attaquez en justice l'association Kokopeli pour concurrence déloyale. Source : plusieurs forum de discutions sur internet consacrés au jardinage.
Cette association oeuvrerait pour la sauvegarde des variétés potagères à travers le monde, lutte contre la faim dans le monde en fournissant des graines dans les pays en voie de développement et, apparemment, vend des graines en France pour se financer.
Je ne comprend pas l'objet d'un tel acte de votre part, puisque, comme vous le dite vous même dans votre texte la demande pour les variétés anciennes par la clientèle professionnelle ou amateur est inexistante. En plus, pour les variétés que Kokopeli et Baumaux proposent en commun(sondage que j'ai effectué sur une dizaine de variétés) Kokopeli est jusqu'à six fois plus cher que Baumaux.
D'autre part je pense que la meilleure façon de protéger de la disparition les variétés potagères anciennes en voie de disparition est bien de les cultiver et de les proposer à la vente pour le plus grand nombre, bien que la conservation dans des centres de ressource génétique, à l'instar des zoo pour les animaux en voie de disparition dans leur milieu naturel, est une bonne chose en soi. D'autant que vous même commercialisez nombre de variétés anciennes.
Bien entendu je ne commanderai pas de graines chez vous cette année. Et plus du tout si, par malheur pour la démocratie et la liberté, la justice vous donnait raison. Car un jugement en votre faveur autoriserait, par exemple, n'importe quel supermarché à attaquer en justice les associations qui donnent à manger aux plus démunis au prétexte de concurrence déloyale.

Meilleures salutations jardinière.

Voici la lettre que j'ai envoyée à Baumaux à l'aide de leur enveloppe réponse (même pas une enveloppe T, y a pas de petits profits).

#48 _mirza_

_mirza_

Posté 04 janvier 2006 - 07:03

Voici la lettre que j'ai envoyée à Baumaux à l'aide de leur enveloppe réponse (même pas une enveloppe T, y a pas de petits profits).

Alors ça c'est une bonne idée, la voie postale !
T'as envoyé en "port dû" j'espère ? :oops:

#49 Lolan

Lolan
  • Localisation:moselle
  • Intérêts:Jardinage, bio.<br>Ecologie.<br>Economies d'energie.<br>Alternatives.

Posté 05 janvier 2006 - 21:03

Et non, j'ai utilisé l'envoloppe jointe pour la commande des graines et je ne suis pas à 50 cts pres, contrairement à Baumaux!!

#50 mousse des bois

mousse des bois
  • Localisation:Ain
  • Intérêts:jardinage naturel - photo - énergies renouvelables - petit bricolage - couture - patchwork

Posté 10 janvier 2006 - 08:19

Bonjour à tous,

C'est avec consternation que j'ai lu "l'accueil aux clients" p 292 de la société Baumaux, et courageusement anonyme !

Cliente à la fois chez eux, et chez Kokopelli, je n'hésite plus : autant rejoindre une association qui affiche depuis le début "ses couleurs", et ne surfe pas sur la vague : un peu de variétés anciennes, de plus en plus de F1 et le mépris affiché pour ses clients !

Et j'en parle autour de moi, car peu de gens sont encore informés : les médias ont été plus que discrets jusqu'à présent !

Militante libre pour la biodiversité.
Mousse des bois.

#51 charlyvale

charlyvale

    Relayeur de la vie

  • Membres
  • 602 messages
  • Localisation:Territoire de Belfort

Posté 10 janvier 2006 - 09:49

Salut,

Baumaux ? Ne connaissais pas il y a 2 mois. J'ai effectué ma premiere commande chez eux au mois de décembre pour les cadeaux de Noel.
Et voila que j'apprends cette nouvelle, lu les clauses de la plainte sur le site de Kokopelli, et voila les choses qui redeviennent plus claires quant aux objectifs de Baumaux !
Ben voila, je viens d'envoyer une lettre chez Baumaux pour leur dire ce que j'en pensais et que je venais de passer ma premiere et unique commande chez eux.

J'en parle autour de moi et ai eu quelques échanges de mail avec une personne du site www.lespotagersfleuris.com qui devrait mettre une fenetre d'information sur le dépot de plainte en question.

Le pouvoir d'information des sites spécialisés dans le jardinage et la culture biologique sont à mon avis de bon moyen de faire en sorte que Baumaux regrette leur action. Allons y, parlons en...

By

#52 Taliha

Taliha
  • Localisation:les brumes du Nord

Posté 15 janvier 2006 - 01:41

J'ai bien fait de passer par ici ce soir, je pensais passer une commande chez Baumaux dans une quinzaine de jours...... à la place je viens de leur envoyer un mail pour leur dire ce que je pense de leur attitude ;)

#53 syl

syl
  • Localisation:Dour
  • Intérêts:Trop nombreux pour tous les citer :-)

Posté 18 janvier 2006 - 18:48

Kikou!

Je débarque sur le forum; et je suis sciée!!
En France, c'est vraiment la chasse aux sorcières, ma paroles!

Bref, je ne suis pas cliente chez kokopelli, mais chez semaille, qui est également un groupement d'achat de semences anciennes et locales...

Donc, forcément, pas contente du tout...
J'ai illico presto envoyé ma cotisation de soutien à KoKopelli (je les connaissais quand même!), et envoyé un mail bien senti à Baumaux, où je ne suis pas cliente non plus, bien qu'ayant p-ê un jour demandé un catalogue...

Voici copie de la lettre envoyée :

Honteux!

Le comportement que vous avez eu avec un concurrent qui n'est pas déloyal, lui!
Voici quelques-unes des actions qu'ils ont réalisées :

"en 2000 et 2001, ce sont plus de 150 000 sachets de semences qui ont été distribués gratuitement dans des pays d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine.
le Centre de Ressources Génétiques d'Annadana (jardins de production de semences) sur Auroville, dans le sud de l’Inde, a été complètement achevé et nous remercions plus particulièrement la Fondation pour une Terre Humaine pour son soutien.
de nombreuses formations à la production de semences ont été réalisées en Inde, en Afrique et en Amérique centrale.
des dizaines de milliers de sachets de semences sont offerts tous les ans à des communautés rurales très pauvres du Tiers-Monde. "

Ca ne risque pas de vous arriver, n'est-ce-pas, d'offrir quelque chose pour le bien de l'humanité?
Savez-vous seulement quels sont les enjeux de la biodiversité, ce à quoi nous exposent (vous aussi, d'ailleurs!) les semences stériles, hypersélectionnées (hybrides F1), et les ogm???

Depuis que l'humanité existe, elle a sélectionné soigneusement des variétés pour leur adaptation au climat local,leur résistance aux maladies ou aux parasites...
Et vous viendrez nous dire que ces semences peuvent nuire???
Mais c'est grâce à des raisonnements pareils que le monde mourra de faim!
Les semences paysannes et anciennes devraient être inscrites au patrimoine de l'humanité, Messieurs! Et non interdites par des lobbies économiques qui ne vivent que pour l'indice boursier!

MARRE de vivre dans un monde pareil, mais que va-t-on laisser à nos enfants???

Bref, j'étais client chez vous, mais je ne le suis plus, dès à présent...
Et je crains pour vous que votre action en justice ne vous amène à en perdre encore quelques-uns, de clients

Messieurs, je ne vous salue pas!

un ex-client pas content du tout!

#54 Khumlee

Khumlee

    Aggraculteur

  • Membres
  • 266 messages
  • Localisation:bordeaux - gironde

Posté 19 janvier 2006 - 12:05

Suite à nos actions combinées voici ce que j'ai reçu ce matin de la part de kokopelli

KOKOPELLI : SEMENCENFÊTES





Merci, un très grand merci.
Des centaines de courriels, nous avons reçu et recevons des dizaines et des dizaines de messages de soutien.

Malgré le froid de l'écran et de la saison, çà fait chaud au cour : de France, d'Amérique du Sud et du Nord, d'Afrique, d'Inde, des quatre coins de la planète, les mêmes chaleureux et indignés messages.
Nous trions, nous classons, mais nous ne pouvons vous répondre individuellement et immédiatement.
Pour être clairs, nous sommes tous conscients que ce n'est pas Kokopelli, en tant qu'association, qui est attaqué. C'est ce que représente Kokopelli qui doit être abattu. L'autonomie n'a plus droit de cité dans ce monde, où tout est marchandise.

Les Ets Baumaux ne sont pas nos ennemis, ils ne nous méritent pas en tant que tel, et de toute façon, ils sont instrumentalisés.
Toutes vos idées sont bonnes (pétition, lettres de protestation, informations autour de vous et dans les réseaux sur les agissements de la SAS Baumaux, mise en place de la stratégie,etc.)

Pour la pétition, d'ici la fin du mois, nous vous fournirons un texte. Pour les lettres de protestations, envoyez-nous, SVP, les doubles. Les avocats sont contents.

Sous huitaine, nous apporterons des éclaircissements aux nombreuses demandes d'explications, quant au catalogue auquel se réfère la société Baumaux.

Nous sommes, chez Kokopelli, une bande de fondus de semences, de biodiversité, de critique constructive, altruistes en tous genres, mais pas de vrais pros du clavier (sauf Dominique : le chef.) et de la souris (seulement celles qui mangent les graines.on les connaît.bien).

Depuis longtemps habitué aux problèmes législatifs liés à la semence et à la volonté de mainmise sur celle-ci, je me suis mis à disposition de Kokopelli pour fédérer une dynamique autour du dossier et vous donne mes coordonnées perso pour celles et ceux qui voudraient des infos ponctuelles ou spécifiques.

Nous allons pouvoir, grâce à vous et votre mobilisation, donner à ce dossier, la dimension qu'il mérite. La tâche est immense, ardue, noble et nécessaire.

Parce que la défense de la diversité végétale est un droit et un devoir pour tous, il faut libérer la semence de son joug corporatiste. Une telle liberté est vitale pour les générations à naître ; chez elles, nous puisons notre énergie. Il est légitime que nous ayons gain de cause.

Sereine et belle année à toutes et à tous.
Fraternelles salutations.



JACQUIN-PORRETAZ Raoul

Les Gours

34220- VELIEUX

04-67-97-50-18

raoul@kokopelli.asso.fr

#55 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 017 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 21 janvier 2006 - 08:57

Reçu par courriel ce matin :

Chers Amis et Adhérents de Kokopelli,

Nous vous remercions tout d'abord pour tous les courriers de soutien que vous nous avez envoyés et pour les copies des courriers qui ont été envoyés à Baumaux en signe de protestation.
L'attaque en justice de la société Baumaux contre l'Association Kokopelli génère en ce moment beaucoup de débats sur internet, dans certains réseaux et même dans certaines revues de presse.

- Nous avons décidé d'élargir le débat et nous vous proposons de signer une pétition, soit sur papier, soit en ligne, pour la défense des semences libres.
http://www.univers-n...ignez/?code=cat
Sur cette url, vous trouverez une version à télécharger.

- Nous avons créé deux rubriques dans la partie associative de notre site internet: une rubrique sur ce procès et une rubrique contre le catalogue national.

- De très nombreuses personnes nous ont demandé des éclaircissements quant à  la nature de ce catalogue national des variétés. Nous avons donc mis en ligne l'article de Dominique Guillet "La catalogue national: une nuisance agricole de plus" qui est issu de la cinquième édition de l'ouvrage "Semences de Kokopelli".
http://www.kokopelli....cgi?id_news=59
Par cet article qui fait l'analyse du catalogue national depuis sa création, par l'introduction de Jean-Pierre Berlan (directeur de recherches à l'INRA) sur les chimères génétiques, ainsi que par tous les articles, publiés dans le même ouvrage, sur les processus d'érosion génétique des diverses espèces  alimentaires, nous prouvons amplement que les communiqués publiés sur le site internet du GNIS (Groupement National Interprofessionnel des Semences), tel celui intitulé "Biodiversité: préservation et enrichissement par la filière semences", ne représentent qu'une vaste entreprise de désinformation. D'ailleurs, mais ce n'est sans doute qu'une coincidence, dans ce même communiqué du GNIS, Mr. Baumaux apporte son "point de vue"...
La vérité est toute autre et simple: la biodiversité alimentaire est en lambeaux et les multinationales de la semence et des agro-toxiques confisquent le vivant ou le détruisent.

- Voici le communiqué de presse que Kokopelli vous propose de diffuser.
http://www.kokopelli....cgi?id_news=63

- Pour votre information, nous avons mis en ligne, dans notre rubrique "Semences et désobéissance civile",  un communiqué des Faucheurs d'OGM publié dans la tribune du journal LE MONDE le 18.01.06
http://www.kokopelli....cgi?id_news=66

En vous remerciant encore pour tout le soutien apporté à l'association.

L'équipe de Kokopelli



#56 tocyob

tocyob

Posté 21 janvier 2006 - 11:41

ça y est c'est signé !! merci pour les infos Tis

j'ai acheté leur livre sur les semences
il est vraiment très bien ...

#57 Khumlee

Khumlee

    Aggraculteur

  • Membres
  • 266 messages
  • Localisation:bordeaux - gironde

Posté 23 janvier 2006 - 16:05

ah ça pour etre bien il l'est. Un petit bijoux de prise de concience et d'explication.

#58 _mirza_

_mirza_

Posté 22 fvrier 2006 - 10:29

Voilà un email que je viens de recevoir de Baumaux :


En réponse à vos courriers concernant l’Association Kokopelli, nous vous informons qu’il existe depuis longtemps en France et en Europe communautaire une législation pour la commercialisation des graines potagères de semence.

Kokopelli ne vous a jamais expliqué de façon claire cette législation qui est relativement simple et a pour but de protéger les consommateurs professionnels et amateurs contre les falsifications et les mélanges en imposant des contraintes aux semenciers et aux multiplicateurs afin de satisfaire un commerce loyal et marchand.

Pour être commercialisée en Europe Communautaire, une variété dans les espèces listées doit être inscrite dans un catalogue national. L’inscription n’est pas qu’un versement d’argent mais se concrétise par un envoi d’échantillon de graines à un service compétent pour y être semé puis la plante décrite dans ses moindres détails afin de lui conférer une légitimité, une sorte de passeport, et aussi pour bien s’assurer que cette variété n’existe pas sous un autre nom. Ainsi reconnue, la variété peut être commercialisée en France et dans les pays membres. Si la variété est une obtention, elle bénéficie d’une protection de 20 ans, si cette variété est du domaine public (variété fixée), elle peut être multipliée par quiconque. Le fait de payer son inscription ne donne pas le droit de se l’approprier comme nous l’avons vu souvent écrit dans vos messages. Toutes les variétés des catalogues nationaux sont regroupées au sein du CATALOGUE COMMUN DES VARIETES DES ESPECES DE LEGUMES qui comporte plus de 14.000 variétés ou cultivars. A l’entrée d’un nouveau pays dans le marché communautaire, automatiquement les variétés potagères de ce pays sont ajoutées à la liste.

A la fin des années 1990, quelques opérateurs interpellent les semenciers (obtenteurs et multiplicateurs) pour demander un assouplissement de ces contraintes et surtout une inscription moins élevées pour des anciennes variétés que nous étions désireux de proposer à la clientèle amateur. Malgré l’opposition des Pays-Bas et de l’Allemagne, GNIS (Groupement National Interprofessionnel des Semences et Plants) et FNPSP (Fédération Nationale des Professionnels des Semences Potagères et Florales) ont généreusement financé à 100% l’inscription de 300 variétés qui constituent le registre annexe des variétés anciennes pour jardiniers amateurs, une première en Europe.

Monsieur Dominique GUILLET, directeur Kokopelli, Terre de Semences à l’époque, a été aimablement convié aux réunions préliminaires auxquelles il a participé mais n’a pas daigné inscrire ses variétés en nous précisant qu’ « il prenait le maquis ». Raisons financières : certainement pas car c’était gratuit ; autres raisons : c’est à lui de vous les préciser. Nous vous rappelons seulement que l’inscription sur la liste amateur d’une variété n’est pas la propriété de celui qui l’inscrit et que la dite variété doit présenter une certaine homogénéité…

Aujourd’hui, l’inscription d’une variété à la liste amateur est de 240€ et de 2.500€ pour la liste officielle, nous sommes loin des sommes que nous avons sur le net et dans vos courriers.

Toute cette législation a pour but de protéger acheteurs et consommateurs et que les variétés commercialisées soient authentiques. Il n’y a pas de liberté sans contraintes.

Et de grâce ne mélanger pas espèces potagères avec les espèces dites de grandes cultures (blé, maïs, betterave,…), ce n’est pas le même combat.

Contrairement aux dire de Kokopelli et de certains de ses membres, tout amateur a le droit de faire sa semence de légumes ou de fleurs pour ses besoins personnels et la céder à titre gracieux, de même que toute personne peut sélectionner des plantes et accéder assez facilement aux ressources génétiques. La seule limite à ne pas franchir : le négoce.

Il y a quelques années, un ami néerlandais a semé plus de 6.000 variétés fixées de tomates, aucun F1. Alors, par pitié arrêtez de nous parlez d’érosion génétique pour les potagères, surtout pour les tomates et les cucurbitacées qui sont des espèces de mutation facile. Alors la collection planétaire de Kokopelli nous fait doucement sourire. D’ailleurs bonne nombre de tomates comme GREEN ZEBRA, GREEN GRAPPE, etc., sont des obtentions récentes et d’amateurs américains. Et que si certaines variétés disparaissent des catalogues, les semenciers et grainetiers ne font que répondre à une demande et ne sont pas à l’origine de cette standardisation due à de nouveaux modes de vie et à de nouvelle habitudes alimentaires. A titre d’information, pour quelques variétés de tomates dites anciennes proposées sur notre catalogue diffusé à 400.000 exemplaires, nous n’en vendons que 100 paquets…

Si nous prenons la liste des variétés proposées de tomates par Kokopelli, environ la moitié sont des variétés américaines des plus courantes en ce pays, pas du tout menacées d’extinction ou d’abandon, l’autre moitié des variétés russes peu ou pas connues. Commercialiser la variété LARGE PINK BULGARIAN est assez simpliste car il y a autant type de grosse tomate rose en Bulgarie qu’il y a de villages, même remarque pour la ROSE DU JAPON, ce pays consomme à 80% des tomates roses.

Dans le livre LES SEMENCES DE KOKOPELLI, nous remarquons que Monsieur Dominique QUILLET fait le plus souvent possible référence à l’ouvrage LES PLANTES POTAGERES, édition 1881, de Vilmorin-Andrieux et Compagnie. Sait-il que cette société avait pris l’initiative dans les année 1870-1880 et encore après de semer et de comparer toutes les cultivars européens et d’ailleurs de légumes, car sous un grand nombre d’appellations différentes, beaucoup de variétés étaient identiques. Chaque région avait son nom pour une variété, voir un nom par canton et VAC a réalisé cet ouvrage de référence qu’est LES PLANTES POTAGERES avec la liste des synonymes et une description sommaire mais précise. Aujourd’hui, aucun professionnel de la semence ne souhaite retomber dans les nombreuses appellations de variétés qu’il pouvait y avoir à l’époque.

Nous avons remarqué quelques variétés proposées sur le site Kokopelli ne correspondant à grand chose :

HARICOT SOISSONS à RAMES : existe un blanc et un vert, non précisé.
CHICOREE ESCARIOL : existe une verte (grüner) et une blonde (gelber), non précisé.
LAITUE REINE DE MAI : de pleine terre ou à forcer ?
LAITUE MERVEILLE d’HIVER et MAIWUNDER = mêmes variétés.
Photo de la carotte de KÜTTINGEN est celle de la variété blanche à collet vert.
HARICOT TARBAIS et PIMENT d’ESPELETTE bénéficiant d’une AOC = vente de graine prohibée.
OIGNON JAUNE DE MULHOUSE : existe race ou type d’Auxonne et de Sélestat, non précisé.
Et beaucoup d’autres imprécisions du même acabit…

A travers l’éditorial et le livre de Kokopelli, si nous avons bien compris l’éthique kokopellienne, les graines sont le résultat d’années de labeurs des paysans et du patrimoine génétique depuis 12.000 ans, pourquoi donc Kokopelli propose les variétés suivantes :

RADIS HILMAR : obtention HILD SAMEN.
RADIS PARAT : obtention SPERLING.
RADIS RUDY : obtention JULIUS WAGNER.
PIMENT ARIANE : obtention ENZA ZADEN.
CHOU-FLEUR NECKARPERLE : obtention HILD SAMEN.
CHOUX-RAVE LOGO et AZURSTAR : 2 obtentions HILD SAMEN.
CHOU MARNER LAGERROT : obtention allemande de HILD.
LAITUE BATAVIA LAURA : obtention VILMORIN.
LAITUE VAL d’ORGE : obtention CLAUSE.
LAITUE BATAVIA DORÉE de PRINTEMPS : obtention CLAUSE.
LAITUE PIRAT : obtention JULIUS WAGNER.
LAITUE de VERRIERES : obtention VILMORIN des années 50.
LAITUE SANDRINA : obtention VILMORIN.
HARICOT beurre ROCBRUN : obtention CAILLARD.
HARICOT TRIOMPHE DE FARCY : vieille obtention CAYEUX-LECLERC.
HARCIOT rames NECKARKONIGIN : obtention HILD SAMEN.
HARICOT LA VICTOIRE : ancienne obtention TEZIER.
POIS mangetout NORLI : obtention NUHMENS.
EPINARD BUTTERFLY : obtention NUHMENS.
CAROTTE NUTRI-RED : obtention SEMINIS, racheté par Mosanto, il est assez risible de voir une variété Mosanto dans votre liste.
CAROTTE YELLOWSTONE : obtention BEJO ZADEN.
OIGNON STURON : obtention SYNGENTA.
CELERI-RAVE MONARCH : obtention HILD SAMEN.
FENOUIL ZEFA FINO : obtention du suisse MAUSER.
POIREAU de St VICTOR : obtention BOURGET SANVOISIN.
BASILIC LATINO : sélection GAUTIER.
TOMATE DELICIEUSE de BURPEE (Burpee delicious) : obtention américaine de BURPEE.
TOMATE INGEGNOLI GIGANTE LISCIO : obtention italienne d’INGEGNOLI.
TOMATE CASAQUE ROUGE : obtention VILMORIN des années 50.
TOMATE MATINA : obtention HILD SAMEN.
TOMATE GARDENERS DELIGHT : obtention BENARY.
TOURNESOL FLORISTAN et RING of FIRE : obtentions récentes allemandes de BENARY.
TOURNESOL VELVET QUEEN et LEMON QUEEN : obtention hollandaise 1988 de SAHIN.

Liste non exhaustive, de variétés issues de la recherche des semenciers et obtenteurs, corporation que Kokopelli dénigrent ouvertement en appelant à la désobéissance civile. C’est pire que les F1 pour vous monsieur QUILLET, il faut tout de suite les supprimer de votre liste surtout que certaines sont encore protégées.

Vous proposez aussi un grand nombre de potagères qui aujourd’hui sont dans le domaine public et qui continuent à être multipliées par des firmes qui ne sont pas multinationales, dont c’est le métier et qui pratiquent une sélection pour garder la variété le plus pure possible, c’est ce qu’on appelle la maintenance d’une variété et c’est grâce à ce travail de maintenance faite des professionnels qu’il vous est possible de proposer ces variétés : betterave crapaudine, carotte touchon, tomate saint Pierre, chou de Pontoise, haricot fin de Bagnols, cornichon améliorée de Bourbonne,  cornichon fin de Meaux, citrouille de Touraine, courge ronde de Nice et quelques centaines d’autres.

ADOPTEZ UNE SEMENCE : c’est une grande idée mais totalement utopiste pour qui connaît un tout petit peu les problèmes de maintenance d’une variété. Il faut déjà partir d’une lignée pure donc homogène, correspondant au standard de la variété  puis maintenir la variété avec ses critères.

De plus vos prix sont très élevés, plus ou moins dix fois ceux du marché. Un exemple qui nous frappe 3.40€ les 20 grammes de MOUTARDE BLANCHE sans nom de variété soit 170€ le kilo, chapeau monsieur GUILLET

Toutes nos remarques nous font très ouvertement penser que vous n’êtes pas des gens de métier, ni professionnels de la multiplication de graines, ni grainetier, et que la biodiversité n’est pour vous qu’une opportunité dont vous vous êtes fait le champion pour obtenir des subventions de la part d’organismes éblouis par quelques variétés de piments ou de tomates et peu au fait du monde de la graine.

Quand à monsieur Raoul JACQUIN-PORRETAZ qui affirme sur le net et ailleurs que GRAINES BAUMAUX est l’instrument des semenciers, nous lui répondons simplement que nous sommes grainetier et non semencier comme Kokopelli l’affirme et que depuis longtemps nous nous efforçons de proposer à notre clientèle un grand choix de variétés ce que nous appelons la biodiversité dans les espèces et non pas la biodiversité dans les variétés comme vous le faites.


Philippe BAUMAUX
Grainetier.


J'ai préparé ma réponse :

Bonjour,

quelques commentaires à votre courriel.

Monsieur Dominique GUILLET, directeur Kokopelli, Terre de Semences à l’époque, a été aimablement convié aux réunions préliminaires auxquelles il a participé mais n’a pas daigné inscrire ses variétés en nous précisant qu’ « il prenait le maquis ». Raisons financières : certainement pas car c’était gratuit ; autres raisons : c’est à lui de vous les préciser. Nous vous rappelons seulement que l’inscription sur la liste amateur d’une variété n’est pas la propriété de celui qui l’inscrit et que la dite variété doit présenter une certaine homogénéité…


Ses raisons le regardent. Personnellement, sachant que les espèces enregistrées au catalogue amateur ne sont pas commercialisables et vu le manque de diversité du catalogue génral, je ne peux que comprendre son attitude.

Aujourd’hui, l’inscription d’une variété à la liste amateur est de 240€ et de 2.500€ pour la liste officielle, nous sommes loin des sommes que nous avons sur le net et dans vos courriers.


Au fait, à quoi sert cet argent ? Pourquoi est-ce si cher ? Pourquoi est-ce que des variétés peuvent être retirées du catalogue ? Pourquoi dans votre si longue lettre vous ne dites pas combien de variétés ont été retirées du catalogue depuis une cinquantaine d'années ?

Toute cette législation a pour but de protéger acheteurs et consommateurs et que les variétés commercialisées soient authentiques. Il n’y a pas de liberté sans contraintes.


Non. Cette législation ne requiert en aucun cas l' "authenticité". Elle requiert la stabilité et l'homogénéité, ça n'a rien à voir et n'est pas nécessairement un gage d' "authenticité".

Contrairement aux dire de Kokopelli et de certains de ses membres, tout amateur a le droit de faire sa semence de légumes ou de fleurs pour ses besoins personnels et la céder à titre gracieux, de même que toute personne peut sélectionner des plantes et accéder assez facilement aux ressources génétiques. La seule limite à ne pas franchir : le négoce.


Oui voilà. Alors les maraichers peuvent cultiver et produire leurs semences de variétés figurant au catalogue amateur, mais n'ont le droit NI DE VENDRE LES SEMENCES, NI MÊME DE VENDRE LES LÉGUMES. En quoi est-ce équitable ?

Vous proposez aussi un grand nombre de potagères qui aujourd’hui sont dans le domaine public et qui continuent à être multipliées par des firmes qui ne sont pas multinationales, dont c’est le métier et qui pratiquent une sélection pour garder la variété le plus pure possible, c’est ce qu’on appelle la maintenance d’une variété et c’est grâce à ce travail de maintenance faite des professionnels qu’il vous est possible de proposer ces variétés : betterave crapaudine, carotte touchon, tomate saint Pierre, chou de Pontoise, haricot fin de Bagnols, cornichon améliorée de Bourbonne,  cornichon fin de Meaux, citrouille de Touraine, courge ronde de Nice et quelques centaines d’autres.


Vous vous trompez d'interlocuteur. Vous n'envoyez pas ce mail à Kokopelli, mais à des anciens clients de Baumaux. "Nous" (moi, en tout cas) ne proposont rien de tout cela. Nous demandons le respect de la diversité des approches. Vous avez suffisamment de clients pour ne pas chercher à casser les approches différentes de la vôtre.

ADOPTEZ UNE SEMENCE : c’est une grande idée mais totalement utopiste pour qui connaît un tout petit peu les problèmes de maintenance d’une variété. Il faut déjà partir d’une lignée pure donc homogène, correspondant au standard de la variété  puis maintenir la variété avec ses critères.


Etrange, quelques paragraphes plus haut vous disiez que chacun peut le faire ? Ici vous nous dites que oui mais ça n'est pas si simple... alors quel intérêt ? Où est la cohérence ?

Toutes nos remarques nous font très ouvertement penser que vous n’êtes pas des gens de métier, ni professionnels de la multiplication de graines, ni grainetier, et que la biodiversité n’est pour vous qu’une opportunité dont vous vous êtes fait le champion pour obtenir des subventions de la part d’organismes éblouis par quelques variétés de piments ou de tomates et peu au fait du monde de la graine.


Idem, je suppose que ce "vous" s'adresse à Kokopelli et non à moi. Cela étant, vous vendez à des gens qui ne sont pas professionnels. Pensez-y avant de les dénigrer.

Pourquoi un tel besoin de se justifier, sans employer un ton qui nous permette de repenser notre position ? C'est bien dommage (pour vous).



Je vais réfléchir encore un peu avant de l'envoyer, voi si je n'ai rien à ajouter, à paufiner...

et vous, vous l'avez reçu ?

#59 Raffa

Raffa

    Tout petit doucement

  • Membres
  • 322 messages
  • Genre: Homme

Posté 22 fvrier 2006 - 10:59

Intéressant... je sais pas trop quoi en penser mais j'ai l'impression qu'on noie le poisson.

Pour la justification de la prise de maquis de Kokopelli

Pour Dominique Guillet de Kokopelli, c’est niet ! « Pas question de payer pour la sauvegarde d’une biodiversité qui est d’intérêt public, et qui devrait donc au contraire être subventionnée. » Pas question non plus d’avaliser cette limitation aux seuls jardiniers amateurs - ce qui reviendrait à priver le public de fruits et légumes très goûteux.


J'ai hâte de lire vos avis

#60 scelbo

scelbo
  • Localisation:Est Loiret (45)

Posté 22 fvrier 2006 - 14:06

Salut :biglol:

Moi aussi j'ai reçu ce mail ce matin, et voici la réponse que je viens de leur envoyer.

Bonjour,

Merci pour cette réponse digne d'un politicien, pleine de démagogie, de sophismes et de fausses vérités...
C'est un bel exemple de considération envers ses clients que d'envoyer la même réponse à plusieurs mails écrits, eux, de manière différente et personnalisée.

Je suis très déçue par le ton haineux et insultant que vous employez à l'égard de l'association Kokopelli, et je vous confirme une nouvelle fois que je ne ferai plus partie de vos clients, et je continuerai à parler autour de moi de votre comportement haineux et insultant à l'égard d'une association qui ne vous concurrençait même pas...

Toute cette législation a pour but de protéger acheteurs et consommateurs et que les variétés commercialisées soient authentiques. Il n’y a pas de liberté sans contraintes.

Cette législation a pour but de vous protéger vous, les grainetiers, et non les consommateurs. Quel bel oxymore s'en suit ! Plus il y a de contraintes moins il y a de Liberté...

Les semences sont le bien de l'humanité, pas d'une poignée de semenciers ou grainetiers arrogants qui ne pensent qu'au profit.
Récupérer ses graines d'une année sur l'autre, veiller à la maintenance des variétés adaptées au terroir font partie des savoirs ancestraux, et ce n'est en aucun cas utopique...
Il n'est pas besoin d'être du métier pour conserver et récupérer ses semences contrairement à ce que vous voulez nous faire croire, c'est ce que faisaient nos ancêtres et c'est grâce à eux, et non à vous, que nous disposons d'une si grande diversité potagère aujourd'hui.

Je ne vous salue (toujours) pas.




PS : Vous pourriez au moins faire l'effort d'orthographier correctement le nom du président de l'association Kokopelli, cela vous dé-crédibilise d'autant plus...



Je ne crois pas que ça serve à grand chose, mais au moins ça passe les nerfs :aureole7: